Six mois en Tesla : pourquoi une Model 3 ?

Nicolas Furno |

Commençons cette série avec une question : pourquoi acheter une Model 3 SR+ ? Sans me lancer dans un tour d’horizon exhaustif de l’offre automobile actuelle ou dans un guide d’achat complet, je vais détailler la réflexion qui m'a mené à passer commande. Et comme je ne suis probablement pas le seul geek fan d’Apple dans l’assemblée, j’espère qu’elle trouvera quelques échos auprès du lectorat de MacGeneration.

Image MacGeneration

Tesla, une marque geek qui rappelle Apple

Les lecteurs les plus attentifs ne devraient pas découvrir que je m’intéresse à Tesla depuis des années, bien avant d’en conduire une moi-même. Ce constructeur automobile né dans la Silicon Valley à la fin des années 2000 partage de multiples points communs avec Apple, à tel point que comparer les deux entreprises est devenu un cliché de tant d’articles. Même si les deux marques se distinguent sur de nombreux aspects, il faut tout de même constater qu’elles en partagent aussi beaucoup.

La légende du mythique fondateur s’écorne vite chez Tesla, puisque le constructeur automobile a été créé sans Elon Musk alors que c’est bien dans le garage de Steve Jobs que la future Apple a vu le jour. Néanmoins, Elon Musk est associé pour le meilleur et pour le pire à Tesla, il en est le représentant le plus connu et c’est bien souvent lui qui dirige le navire, une approche qui rappelle celle mise en place par Steve Jobs, surtout après son retour dans les années 1990. Même si le CEO de Tesla n’a pas le charisme naturel de feu celui d’Apple, c’est aussi lui qui dirige toutes les conférences publiques et la quasi-totalité de la communication de l’entreprise, notamment par son compte Twitter, où il est particulièrement actif.

De manière plus fondamentale, c’est la démarche innovatrice de Tesla que l’on rapproche souvent de celle d’Apple. Après avoir testé le concept d’une voiture électrique alimentée par des batteries au Lithium-ion en modifiant des Lotus Elise, l’entreprise a commencé à créer sa première voiture, la Model S. Avant les années 2010, les seules voitures électriques disponibles étaient des modèles presque expérimentaux, basés sur des chimies d’un autre temps1 et souvent réservés à des groupes, à l’image de La Poste en France.

Le Roadster, première voiture construite par Tesla sur une base de Lotus Elise. C’était la première voiture électrique alimentée par une batterie moderne au Lithium-ion et la première aussi à dépasser les 300 km d’autonomie (image Tesla).

Il y a près de quinze ans, Tesla a mis en avant sa vision d’un futur où les voitures électriques deviennent la norme. Pour y parvenir, l’entreprise a inventé plusieurs éléments importants dans tous les domaines, de la batterie aux moteurs électriques, en passant par la recharge. À l’époque où aucun standard n’existait, le constructeur a par exemple inventé une prise propriétaire capable de charger rapidement la batterie et surtout un réseau de chargeurs similaire aux stations-service dédiées aux voitures thermiques.


avatar bibac1 | 

Vu la vitesse d’évolution de l’autonomies, vitesse de recharge… faut-il acheter une voiture Elctrique ou plutôt faire de la LOA/lising ?
J’ai l’impression de revivre les années 2000 avec les processeur où ton pc était dépassé au bout de 6mois.

avatar atarxerxes | 

J’ai suivi à peu près le même parcours que Nicolas à la même période pour finalement arriver au final à choisir entre la Model 3 et une VW ID3.
Finalement le choix s’est porté sur la VW ID3 pour nous. Ma femme qui est la conductrice préfère le look de la voiture, elle l’utilise toute l’année presque uniquement en ville et avait donc besoin d’une voiture maniable et compacte mais spacieuse.

avatar Nicolas Furno | 

@atarxerxes

On a regardé de près les ID3 mais niveau prix on est au niveau de Tesla, voire au-dessus si on regarde l’autonomie et les options. Du coup, le choix a été vite vu pour nous. 🙂

avatar whocancatchme | 

J’ai lu un article l’autre fois où ils expliquait que la pollution des thermiques, il n’y avait que 13% qui provenaient de leur pot d’échappement, tout le reste c’était de la poussière de frein, de pneu etc etc… et que les 13% du coup étaient largement rattrapé par l’explosion du poids des électriques qui sont hyper lourde. Bref du coup c’est pas écolo. Mais c’est bien quand même !

avatar dorninem | 

Et comme dans un bon VE on ne freine quasiment jamais (frein dégénératif) cela fait ceci de moins :)
La vraie explosion de poids c'est les hybrides rechargeables (qui souvent ne rechargent pas car acheté via une entreprise et hop récup de pleins d'aides, une honte...) qui dépassent souvent les 2,1 T

avatar whocancatchme | 

@dorninem

Oui c’est vrai mais c’est une aide au frein non ? de la à dire qu’on ne freine jamais quand même ?!?

avatar jeantonnerre | 

@whocancatchme

Je confirme, le frein régénératif est si fort que la voiture s’arrête complètement, donc je n’utilise plus la pedale de frein. C’est super satisfaisant de conduire à une seule pedale

avatar dorninem | 

@jeantonnerre

En plus cela a un nom OPD One Pedal Drive 🥳
Très perturbant quand on reprend un véhicule sans ceci...

avatar 406 | 

c'est clair que si l'article parlait de poussière de frein sur un VE, ça donne déjà une idée du niveau de compétence de celui qui a rédigé ça…
Et ceux que je connais qui roulent en Tesla changent leurs pneus à la même fréquence que leurs anciennes thermiques alors…

avatar ancampolo | 

@406

C’est quoi la même frequence qu’une thermique 25000?

avatar 406 | 

on ne peut comparer que ceux qui font les mêmes trajets avec leur anciennes et leurs nouvelles VE. ancien coupé 406 V6 55 000 kms - nouvelle Tesla 3, quasiment pareil

avatar chepiok | 

@whocancatchme

Sur une électrique le freinage mécanique est économisé au profit d’une recharge active de la batterie je crois bien.

avatar jeantonnerre | 

Super série! Proprietaire d’une SR+ depuis juin, j’ai ingurgité des heures et des heures de vidéos YouTube et articles pour être sûr que l’électrique c’était un choix viable et mieux écologiquement (ou moins pire, selon si tu vois le verre d’eau à moitié vide) que le thermique. Après constat, mes convictions se sont portées exclusivement sur Tesla : voiture de geek et surtout pas envie de donner des dizaines de milliers d’euros à des marques responsables du dieselgate (c’est comme donner de l’argent un pote qui se fout de ta gueule h24) et j’aime bien Elon Musk qui semble être un ingénieur avant d’être businessman et semble tenter de résoudre de grands problèmes scientifiques (je suis pas mal ce qu’il essaie de faire avec ses fusées et sa transition écologique). Sur le papier, j’ai donc le choix de donner 36 800€ à des marques historiques qui ont longtemps boycotté/décrédibilisé l’électrique car ils n’étaient/ne sont tout simplement pas prêts, ou alors à un type qui tente de nouvelles idées pour la survie de la race humaine.
Petite anecdote rigolotte à mes yeux, ce qui m’a définitivement confirmé que mon choix était bon, c’est le jour où j’ai récupéré ma tesla (17 juin) les journaux français annonçaient la mise en examen de Peugeot Citroen et Renault pour dieselgate également.

avatar thierry37 | 

@jeantonnerre

Je le reconnais vachement.
Même si VW faisait mieux en qualité ou prix. J'achèterai pas chez eux, juste par principe...

c'est con... mais j'ai pas digéré qu'ils existent encore à ce niveau...

avatar Dodo01 | 

@thierry37

Oui ils ont triché là dessus.
Mais vu que tous les constructeurs à moteurs thermiques ont triché, c’est que les exigences n’étaient tout simplement pas envisageables.

Après la supériorité allemande fabrique les voitures les plus sécurisantes au monde et en fiabilité ils sont au dessus du lot.

Voiture la plus vendue en France 2021 : Duster : 2 étoiles à l’EuroNcap.

Voiture la plus vendue en Allemagne 2021 : La Légende. EuroNcap Advanced Awards.

Sachant qu’à 4 étoiles ça broie déjà les jambes comme sur la dernière C4 en choc frontal modéré.

On ne joue plus dans la même cour là.

Donc pour moi Tesla a encore à prouver.
Pour l’instant en fiabilité ils sont bons derniers.
En semi-conducteurs ils sont comme les autres.
Y’a deux jours leurs serveurs tombent en rade, tu ne peux plus ouvrir ta voiture. Bon…
Il suffit de lire la presse spécialisée.

avatar Nicolas Furno | 

@Dodo01

> Y’a deux jours leurs serveurs tombent en rade, tu ne peux plus ouvrir ta voiture. Bon…
> Il suffit de lire la presse spécialisée.

Sachant que c’est faux, je me demande de quelle presse spécialisée on parle.

Je reviendrai sur le sujet dans un article, on peut évidemment ouvrir et démarrer sans aucun serveur, ça n’aurait aucun sens sinon. Vous pensez qu’une fois une Tesla au quatrième sous-sol d’un parking, il faut appeler une dépanneuse pour repartir ? 🤔

avatar macosZ | 

@nicolasf

Incroyable que telle News si mal vérifiée soit autant relayée

Ma model3 n’est en parking souterrain ou je n’ai,pas accès au réseau, je devrais donc ne pas pouvoir démarrer ma model 3 et ce depuis juin.

Oh wait

avatar Nicolas Furno | 

@macosZ

Un autre point commun entre Apple et Tesla : les problèmes sont relayés largement et montés en épingle, car c’est populaire, surtout pour se moquer.

avatar 406 | 

les japonais sont devant niveau fiabilité. pour la sécurité, ne pas oublié que les Teslas ont déjà évité des accidents ou réduit des dommages grâce à son électronique. une voiture qui ne tient pas bien la route niveau chassis pour réduire les risques d'accident mais qui fait 5 étoiles vaut t'elle mieux qu'une qui tient la route, réduit le risque d'accident avec moins d'étoile ?

avatar Dodo01 | 

@406

L’EuroNcap c’est autant de l’analyse sécurité active que sécurité passive.

Les dernières allemandes évitent autant d’accidents que les Tesla.

La nouvelle Polo est niveau 2 de série.
Comme toutes les Tesla en fait.

avatar Jacalbert | 

C’est reparti pour un tour pour les fanatiques de Tesla sur iGen
On n’oublie que si Tesla « avait » une avance technologique celle-ci s’amenuise petit à petit au risque d’être dépassé dans moins de temps qu’on pourrais le croire.
Avec des produits bien plus avancé que Tesla et certainement mieux fini !
1er vente en septembre 2021 😂🤣 que représente un mois sur une année !
Source de automobile propre - vente véhicule électrique au mois d’octobre en France
Top 10 électrique – Octobre 2021
Renault ZOE (2.348 unités)
Dacia Spring (2.204 unités)
Peugeot e-208 (1.732 unités)
Tesla Model 3 (951 unités)
Renault Twingo ZE (903 unités)
Tiens tiens …

Attendons la fin de l’année !
Question disponibilité d’une Tesla 3 - il y en a des milliers en Europe - 280 en France neufs et occasions

avatar whocancatchme | 

@Jacalbert

Lol t’as acheté une zoé degueulasse et t’es dégoûté !

avatar Jacalbert | 

@whocancatchme
Non je roule confort en thermique,
au choix un bon V8 de 5 litres essence - ou un V6 de 3 litres diesel
Next une Hydrogène 😉

avatar House M.D. | 

@Jacalbert

L’hydrogène… faut croire que vous aimez donner votre argent à des pourris qui vous suceront jusqu’à la moelle…

L’hydrogène pour un véhicule léger est un non-sens absolu, un tiers de rendement, le reste part dans le vide, un plein plus cher qu’en thermique, et une fabrication de l’hydrogène soit à base de carbone, donc très polluant, soit demandant 3 fois plus d’énergie que ce qu’elle produira ensuite si c’est par électrolyse…

Encore un aveuglé par les lobbys pétroliers qui seront heureux de vous vendre l’hydrogène à prix d’or comme ils l’ont fait pendant des années avec le pétrole…

avatar ancampolo | 

@House M.D.

Alleluia mon frère enfin quelqu’un de censé

avatar Jacalbert | 

@House M.D.
Faut suivre et s’informer de l’évolution de la/les technologies futurs. De plus vous vous imaginez plus de 1 Milliard de véhicules (mondialement) fonctionnant uniquement à l’électricité - où trouver les sources diverses et variées
pour alimenter tout cela.
Déjà les verts veulent fermer les centrales nucléaires,
reste panneaux solaires, éoliennes et autres sources d’énergie existantes actuelles et à venir.
L’hydrogène est une alternative, et le thermique n’est pas mort.
Peut-être qu’à la Cop 50 il y aura des changements,
qui sais le nucléaire ☢️ …

avatar House M.D. | 

@Jacalbert

Aaaaaah, les fans du thermique qui pensent avoir trouvé le miracle technologique avec les eFuels… vous vous enfumez vous-même là, à part pour quelques Happy fews, ça ne sera jamais assez économique de produire ce carburant pour les thermiques « standard ». Et côté énergie, n’en parlons même pas !

L’hydrogène, c’est droit dans le mur : ne comptez pas sur des avancées technologiques, là c’est la physique qui dicte sa loi, et elle est ferme et définitive sur le rendement de production de cet élément. Pour produire assez d’hydrogène pour alimenter tout le parc français en hydrogène plutôt qu’en pétrole, il vous faudrait la production électrique de l’Europe entière dédiée à cette tâche. Voir la vidéo du Reveilleur, très utile pour comprendre.

Pour finir, ne cherchez pas, vous ne trouverez pas mieux qu’une batterie pour avoir le meilleur rendement. À 95%, aucune autre alternative ne fait mieux ou aussi bien, et de loin.

Désolé de briser vos rêves de vroum vroum. Mais il est temps d’évoluer, je sais c’est difficile, moi aussi j’ai été petrolhead, et adorais voir passer ces jolies voitures au son mélodieux. Mais c’est fini tout ça, non seulement ce n’est plus politiquement correct, mais la meilleure des sportives se fait maintenant manger toute crue par la meilleure des électriques (voir Rimac). Quand aux sportives moyennes, elles se font enrhumer par une familiale (voir Model S Plaid).

Pour ce qui est du nucléaire, je ne suis pas anti-nucleaire, au contraire. L’idéologie des verts français et allemands de vouloir s’en débarrasser est une hérésie, à moins de vouloir être prisonnier des fossiles ou avoir une énergie impossible à piloter.

avatar Jacalbert | 

@House M.D.
L’avenir nous réserve encore beaucoup de surprises!
Perso pour l’instant rien de tel qu’un bon moteur V8 de 5 litres - que du bonheur - la suite on verra -
N’oubliez pas que le Lobby est énorme dans ce domaine - on ignore le nombre de solutions qui « traînent «  dans les tiroirs des pétroliers - constructeurs automobiles et autres bien sûr.
Et puis la Chine deviendrais la plus grande puissance économique mondiale ?
Et l’hydrogène ils y croient - donc votre mur on peut l’oublier !

https://h2vproduct.net/wp-content/uploads/2019/06/PS614.pdf

Pour terminer voici un article récent ( Écrit par Alain De Jong | 17/10/2021 ) de
Elon Musk : “Il y a toujours un avenir pour le moteur thermique”
Lors de la réunion annuelle des actionnaires de Tesla, le PDG, Elon Musk, a déclaré que « même dans le meilleur des cas, il faudra au moins 30 à 40 ans avant que toutes les voitures à moteur à combustion soient remplacées par des véhicules électriques ». Il y aurait donc encore un avenir pour le moteur thermique ?

Les défenseurs du climat souhaitent que des mesures urgentes soient prises pour lutter contre toutes les formes de pollution de la planète. Dans ce cadre, ils souhaiteraient donc que les voitures équipées de moteurs à combustion utilisant des combustibles fossiles (Diesel, essence, etc.) soient dès à présent mises au rebut. La frange plus sceptique en revanche, estime qu’il n’est pas nécessaire d’aller aussi vite pour que la transition soit économiquement et socialement acceptable pour tous.

Ce dernier point de vue est manifestement, et de manière assez inattendue, aussi celui d’Elon Musk. En effet, le fondateur de Tesla et grand pionnier de la voiture électrique a déclaré lors de l’assemblée annuelle des actionnaires de Tesla que « les véhicules électriques ne remplaceront pas immédiatement toutes les voitures à moteur à combustion. La transition prendra facilement encore 30 à 40 ans ».

2 milliards de voitures remplacées
Cette déclaration d’Elon Musk peut paraître surprenante, mais elle est illustrée par un simple calcul : « Aujourd’hui, environ 2 milliards de voitures circulent dans le monde, sans compter les véhicules de collection ou ceux qui ne sont pas utilisés, et moins de 1 % d’entre elles sont électriques. Même si l’on ne vendait désormais plus que des voitures électriques, il faudrait encore 20 ans pour remplacer tous les véhicules classiques à raison de 100 millions de voitures par an. Par conséquent, une période de transition de 30 à 40 ans me semble beaucoup plus réaliste » a ajouté l’intéressé.

Il est vrai que la demande mondiale pour les voitures électriques n’est pas encore globale et qu’il existe de grandes différences de taux de pénétration des VE dans les parcs automobiles. Dans un pays comme la Norvège ou dans l’État de Californie (USA), les voitures électriques sont déjà très populaires, mais dans d’autres régions du monde, elles ne sont pratiquement pas vendues. Elon Musk s’interroge donc aussi sur ses concurrents, qui ne tarderont pas à accélérer l’électrification, même d’ici quelques années : « Vont-ils soudainement cesser de vendre des voitures thermiques dans ces régions moins développées ou réfractaires si le marché n’est pas prêt pour les véhicules électriques ? ».

Conserver le sens des réalités
Le patron de Tesla appelle donc à une bonne dose de réalisme dans la transition vers la mobilité électrique, qui nécessite une planification et un temps suffisants. Et c’est vrai que c’est un aspect que de nombreux groupes de pression et gouvernements semblent avoir oublié. Le caractère immédiat – ou la volonté – qu’on veut donner à la transition génère une foule de situations paradoxales qui ont tendance à déforcer l’adhésion du public. Et c’est vrai : comment remplacer avec le sourire une voiture Diesel Euro 4 en parfait état de marche par une voiture électrique qui nécessitera la construction d’une nouvelle usine à gaz ?

avatar House M.D. | 

@Jacalbert

Neuves et en Europe, elles sont condamnées, que vous le vouliez ou non… arrêtez de vous rassurer comme vous pouvez. Tout ce que Musk dit c’est qu’au niveau global ça prendra 30 à 40 ans. Mais on sait aussi que ça ira bien plus vite dans les pays dits développés.

Et si une solution miracle existait pour dépolluer les thermiques, croyez-moi elle ne serait pas laissée dans le tiroir… aaaaaah, les théories du complot…

Votre comportement, on dirait un drogué qui supplie qu’on lui laisse sa dope…

Enfin, je vous laisse dans vos espoirs fous.

avatar Jacalbert | 

@House M.D.
Oubliez qu’en tant que Français que vous vous considérez comme étant le nombril du monde.
Question technologie vous avez au moins vingt ans de retard vis à vis du monde
En ce qui me concerne « j’ai dit »

avatar House M.D. | 

@Jacalbert

😂🤣 Oui, bien sûr, un labo ultra secret va sauver le soldat thermique…

Et ce « j’ai dit », bouuuuuuh, je tremble devant tant d’arguments ! 😂

Allez, fini de rire pour aujourd’hui…

- Salut Marcel, la dernière, elle était pour moi ! Faut bien rincer les potes de temps en temps, tu mets ça sur mon compte !

avatar hdam1959 | 

@Jacalbert

"N’oubliez pas que le Lobby est énorme dans ce domaine - on ignore le nombre de solutions qui « traînent «  dans les tiroirs des pétroliers - constructeurs automobiles et autres bien sûr."

Spéculation complotiste ridicule basée sur aucune fait ou preuve.

Si une solution magique traînait dans un tiroir ça se saurait.

avatar hdam1959 | 

@Jacalbert

"Et l’hydrogène ils y croient - donc votre mur on peut l’oublier !
https://h2vproduct.net/wp-content/uploads/2019/06/PS614.pdf"

Mais ce lien sans date ressemble à un publi-reportage. Il parle de « 100 stations de recharge hydrogène en 2020 à Pékin » !
En 2021, selon Statista, il y a maintenant 39 stations de recharge hydrogène dans l’ensemble de la Chine !

Dans ces conditions, difficile de voir comment les voitures à hydrogène pourraient s’imposer en Chine, un pays dans lequel les voitures électriques à batteries se vendent déjà comme des petits pains et à des prix beaucoup plus accessibles qu’en Europe ou aux États-Unis. Et il y a plus de 300 fabricants de voitures électriques en Chine, dont BYD, Nio, XPeng , Volvo et Polestar (oui, Volvo est un constructeur chinois …).

avatar Jacalbert | 

@hdam1959
Mais ce lien sans date ressemble à un publi-reportage. Il parle de « 100 stations de recharge hydrogène en 2020 à Pékin » !
Article daté !
https://www.faurecia.com/newsroom/hydrogen-mobility-china-rapid-growth-and-increasing-competition

avatar Jacalbert | 

@hdam1959
"Et il y a plus de 300 fabricants de voitures électriques en Chine »
Et ajoutez que la majorité des constructeurs Européens ont des « joint venture » avec les Sociétés automobiles Chinoises.
Lien intéressant :
https://marque-voiture.com/marque-voiture-chinoise/

Geely a l’ambition de devenir le plus grand constructeur automobile mondiale.
Créée en 1986 (année centenaire de Mercedes) ils sont entré dans dans l’industrie automobile en 1997
Quand on analyse où ils sont maintenant à peine un quart de siècle plus tard …

avatar hdam1959 | 

@Jacalbert

"Lors de la réunion annuelle des actionnaires de Tesla, le PDG, Elon Musk, a déclaré que « même dans le meilleur des cas, il faudra au moins 30 à 40 ans avant que toutes les voitures à moteur à combustion soient remplacées par des véhicules électriques ». Il y aurait donc encore un avenir pour le moteur thermique ?"

Je ne vois pas en quoi le fait que la transition thermique-électrique va prendre longtemps signifie qu’il « y a un avenir pour le moteur thermique » ?!

Officiellement, la mission de Tesla est « d’accélérer la transition mondiale vers les énergies renouvelables ».

Leur but est donc de pousser à une transition la plus rapide possible vers un système de transport de personnes durable en remplaçant les voitures thermiques par des voitures électriques.

C’est donc tout le contraire que de dire qu’il y a un avenir pour les voitures thermiques …

avatar Jacalbert | 

@hdam1959
"C’est donc tout le contraire que de dire qu’il y a un avenir pour les voitures thermiques …"
C’est Musk que le dit, mais encore aujourd’hui plusieurs constructeurs fabriquent des nouveaux moteurs thermique, grosse ou petite cylindrée.
Pourquoi, pour qui … il y a certainement des raisons.

avatar hdam1959 | 

@Jacalbert

Pour répondre de façon un peu humoristique : il y a encore des gens qui font du cheval; ça ne veut pas dire qu’il y a un avenir pour le transport équestre …

avatar hdam1959 | 

@Jacalbert

"C’est Musk que le dit"

Musk dit qu’il faudra beaucoup de temps pour remplacer le parc existant de véhicules à moteur thermique, c’est tout. C’est un fait.

Le but pour Tesla est d’atteindre une production annuelle de 20 millions de voitures électriques d’ici 2030, soit 1% du parc automobile existant. Tesla seule n’arrivera donc pas à opérer le changement nécessaire à l’élimination rapide des véhicules roulant aux énergies fossiles.

Si Elon Musk croyait en l’avenir des voitures thermiques, il en fabriquerait …

Et puisque vous semblez aimer citer Elon Musk, vous devez certainement savoir le crédit qu’il accorde aux véhicules à hydrogène.

avatar Jacalbert | 

@hdam1959

"Et puisque vous semblez aimer citer Elon Musk"
Aimer citer Elon Musk ??? Ce sont les membres de iGen qui ne jure que par lui et son produit!

avatar hdam1959 | 

@Jacalbert

"Pourquoi, pour qui … il y a certainement des raisons."

Au moins deux raisons : intérêts économiques et inertie.

avatar Jacalbert | 

@hdam1959
Chaque jour l’on retrouve des articles du pour ou contre les voitures.

https://gocar.be/fr/actu-auto/electrique/et-si-conserver-sa-voiture-thermique-etait-meilleur-pour-lenvironnement?utm_source=newsletter&utm_medium=email&utm_campaign=go_daily_fr_v2

Quand je discute avec des personnes amis, connaissances, même concessionnaire …
et bien il y a peu de personnes qui disent “yes l’électrique c’est l’avenir”

Combien de fois je ne suis pas consulté “je dois changer de voiture, qu’est ce que tu me conseil”
Que faut-il répondre, la plus part reprennent une thermique qui garderont x années et qui ne vaudra plus grand chose à la revente, sauf pour l’export vers les pays Africains.

J’ai 40 ans de carrière automobile ayant dirigé plusieurs concessions de marque premium et autres responsabilités dans le secteur à un niveau supérieur.

Vous ne pouvez vous imaginer les milliers de voitures qui partent journellement du port d’Anvers (Belgique) vers ces pays.
Des Euro 3-4 et peut-être déjà 5, et une fois sur place ils gardent leurs voitures des décennies.
Un jour au Maroc j’ai prix un taxi bleu et blanc - Mercedes 240 d W123 de 1980 - kilométrage 1.375.000 - bricolé de tout côté -
Le chauffeur était ravi et me disait cela tiendra encore qqs années

Et les politiques continuent à frapper sur le clou “électrique”
En Belgique qui est-ce qui se paie un véhicule électrique, au prix actuel : les sociétés et les loueurs longues durées.

Cela va changer d’ici qqs années, mais interdire certains véhicules dans certaines villes comme Madame Hidalgo et autres l’espère - je n’y crois pas trop.
Quand on lit que les non-classés et Crit'Air 5 seront bannis en 2023 (diesel d'avant 2001), les Crit'Air 4 en 2024 (diesel d'avant 2006) et les Crit'Air 3 en 2025 ! En clair, dans ces zones, après le 1er janvier 2025, seuls les diesels les plus récents, Euro 5 et 6, mis en circulation après 2011, pourront rouler. Ce qui à ce moment donnera des modèles jusqu'à 14 ans tout de même. L’âge moyen du parc auto français est d'un peu plus de dix ans.
Qui est puni ? Les retraités, la classe ouvrière …
Bientôt à nouveau des gilets jaunes 😂🤣
Enfin les politiciens ont encore du pain sur la planche.

avatar hdam1959 | 

@Jacalbert

Il y a beaucoup de bribes d’idées dans vos propos. Maintenant, il faudrait « organiser » tout ça et faire ressortir les idées fortes pour en faire quelque chose de cohérent. Tel que présenté, ça part un peu dans tous les sens.

avatar Jacalbert | 

@hdam1959

"Tel que présenté, ça part un peu dans tous les sens."
L’article commenté s’intitule “six mois en Tesla”
Comme d’hab les commentaires sont majoritairement hors sujet, et c’est du n’importe quoi!
J’ai horreur de lire des âneries donc pour rectifier un peu les absurdités écrits par 80% des personnes, qui ne jurent que par Tesla, et qui de plus n’y connaissent rien, à mes yeux, j’y vais avec ma plume.
Fin de citation.

avatar hdam1959 | 

@House M.D.

Oui, l’hydrogène me paraît en effet une filière sans issue pour les voitures légères. Les multiples conversions d’énergie, avec pertes inévitables à chaque stade, font du véhicule à pile à combustible à hydrogène un non-sens économique et écologique.
Pour simplifier, en partant avec 100 kWh d’énergie électrique renouvelable en courant alternatif, on a les pertes successives suivantes :
1. c.a. —> c.c. : pertes 5% ; reste 95 kWh
2. Conv. élec. —> H2: pertes 25%; reste 71 kWh
3. Compr. gaz —> liquide : pertes 10%; reste 64 kWh
4. Transport/transfert H2: pertes 20%; reste 51 kWh
5. Conv. H2 —> élec. : pertes 50%; reste 26 kWh
6. Conv. élec. —> éner. mécanique : pertes 10%; reste 23 kWh.

Partant de 100 kWh, on a donc 23 kWh seulement qui arrivent à la roue, soit une perte de plus de 3/4 de l’énergie initiale. Ça paraît difficile à justifier sauf pour les applications où la batterie électrique est inenvisageable pour le moment (aviation par exemple) en raison de son mauvais rapport puissance/poids.

Si on fait un calcul similaire à celui ci-dessus pour la filière avec batterie lithium-ion, on a, pour 100 kWh au départ, 69 kWh qui arrivent à la roue, soit trois fois plus qu’avec la pile à combustible.

Je crois que c’est pour cette raison qu’Elon Musk a qualifié les “fuel cells” de “fool cells”.

Pour moi, la filière hydrogène et pile à combustible pourra jouer un rôle dans des marchés de niche. Mais pour les véhicules légers, le train est parti, le navire a quitté le port, le cheval s’est échappé de l’enclos, la voiture a quitté le garage : la voiture électrique à batterie a gagné la bataille.

Tous les grands constructeurs l’ont d’ailleurs compris, de Volkswagen à Ford en passant par General Motors, BMW, Mercedes et Stellantis, avec la notable exception de Toyota qui semble être dans un état de déni.

avatar House M.D. | 

@hdam1959

Je n’aurais mieux résumé. 👍

avatar Nicolas Furno | 

@hdam1959

Toyota a peut-être raté le départ, mais même eux se sont lancés sur le pur électrique. De toute manière, pour vendre en Europe, ils n’auront plus le choix. Sauf erreur, il n’y a plus aucun constructeur historique générique qui ne fait pas d’électrique.

Pour le reste, rien à ajouter à la démonstration. 👍

avatar hdam1959 | 

@nicolasf

"mais même eux se sont lancés sur le pur électrique."

Ils ont en effet annoncé le bz4x (un véhicule assez similaire au VW ID.4) pour la deuxième moitié de 2022 aux États-Unis, mais ça veut dire qu’à l’heure actuelle aucun véhicule électrique à batterie n’est disponible chez Toyota.

Il n’est pas clair non plus dans quelles quantités le véhicule sera disponible une fois arrivé sur le marché. Pour fabriquer des voitures électriques en nombre, il est indispensable d’avoir toute une filière en place pour obtenir des batteries bon marché. Est-ce la cas de Toyota ?

Pour le moment, je reste dubitatif sur la volonté sincère de Toyota de vendre des VE. Ils font d’ailleurs constamment du lobbying auprès des gouvernements occidentaux pour ralentir la transition vers les VE et insistent sans cesse sur le fait que les voitures hybrides et à hydrogène ont un rôle à jouer dans la transition vers le tout électrique.

Le fait est que le passage aux VE électriques représente un défi économique et social majeur pour les constructeurs traditionnels. À titre d’exemple, il faut moitié moins de personnes pour assembler un moteur électrique qu’un moteur à essence. Il y a donc inévitablement des répercussions dramatiques pour l’emploi et les syndicats en sont bien conscients.

On en voit l’illustration dans les tensions régnant au sein de la direction de VW entre Herbert Diess (qui veut accélérer la transition vers le tout électrique) et le reste de la direction du groupe et les syndicats qui veulent au contraire ralentir le pas. Aux dernières nouvelles, Herbert Diess est sur un siège éjectable.

D’ici quelques années nous y verront certainement plus clair !

avatar Nicolas Furno | 

@hdam1959

Je suis d’accord, j’ai l’impression que Toyota traîne encore des pieds alors que bon, ils sont à la ramasse et c’est évident pour beaucoup d’observateurs depuis plusieurs années qu’on allait vers l’électrique. Mais après, ça reste le numéro un ou deux mondial d’une année sur l’autre, ils ont des moyens énormes.

Cela dit, même un Toyota ou Volkswagen pourrait disparaître, Nokia a bien prouvé dans un autre domaine que personne n’est à l’abris en cas de changement technologique mal géré.

avatar hdam1959 | 

@nicolasf

Absolument d’accord.

Et Toyota a des ressources financières importantes et des compétences industrielles et technologiques incontestables. On dirait que c’est la volonté politique qui manque. Ils ont clairement peur de la perte d’emplois et c’est une peur compréhensible. Le drame, c’est qu’à force de tergiverser, ils risquent de perdre encore plus gros.

De même que l’environnement n’aime pas le changement climatique rapide, les grandes entreprises peinent à s’adapter aux évolutions rapides du marché.

Et nous entrons clairement dans une phase nouvelle pour le transport automobile. Toyota va devoir s’adapter de gré ou de force.

Mon impression est que la transition vers les VE va aller plus vite que prévu.

La référence à Nokia (et BlackBerry et Motorola) me paraît très pertinente.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR