Tesla se prépare pour la conduite vraiment autonome

Nicolas Furno |

Tesla a tenu une conférence de presse pour annoncer la prochaine étape dans l’autonomisation complète de ses véhicules. Tous les véhicules qui sortiront de ses chaînes de production à partir d’aujourd’hui seront capables de conduire en toute autonomie, sans conducteur à son bord.

Démonstration des nouvelles versions plus autonomes. À la fin, cette Model S dépose son passager devant la porte et va se garer toute seule, en évitant les places réservées aux handicapés. Pour repartir, l'occupant appelle la voiture depuis son smartphone et elle revient toute seule, même si le passager a bougé entre temps.

Huit caméras (contre une seule précédemment) fourniront à l’autopilote une image complète sur 360° et jusqu’à 250 mètres de distance. Pour les aider, douze capteurs ultrason détectent les objets deux fois plus loin. Enfin, un nouveau radar à l’avant analyse en permanence encore plus loin ce qui attend le véhicule, un composant devenu essentiel en septembre pour éviter les accidents. Pour traiter toutes ces données, Tesla change aussi le cerveau de ses voitures, avec un système de traitement plus de 40 fois plus puissant que l’actuel.

Depuis la vague d’accidents découverts pendant l’été, dont au moins un mortel, Tesla fait manifestement preuve d’une plus grande prudence. Dans un premier temps, l’auto pilote ne sera pas activé sur ces nouveaux modèles, mais il fonctionnera malgré tout en mode fantôme. Concrètement, l’ordinateur de bord va travailler comme s’il conduisait le véhicule et les données seront transmises au constructeur pour analyse. L’idée étant de collecter un maximum d’informations et d’améliorer les algorithmes avant d’activer la fonction pour le public.

Les nouveaux capteurs installés sur toutes les Tesla à partir de maintenant permettent une conduite vraiment autonome. Cliquer pour agrandir
Les nouveaux capteurs installés sur toutes les Tesla à partir de maintenant permettent une conduite vraiment autonome. Cliquer pour agrandir

Elon Musk a prévenu néanmoins : cela devrait aller vite, via des mises à jour du logiciel interne envoyées à toutes les voitures. Le patron de Tesla a promis une démonstration grandeur nature pour la fin de l’année 2017, avec un voyage autonome entre Los Angeles et New York. D’ici là, les clients auront moins de fonctions que l’autopilote précédent : au départ, les Model S et Model X construits à partir d’aujourd’hui n’auront pas de freinage d’urgence, ni le maintien automatique dans leur voie, ni de radar de régulation de distance.

Autant de retraits nécessaires pour améliorer le système et probablement pour rassurer clients et politiques. L’objectif est de montrer aux gouvernements du monde entier que les Tesla sont plus sûres que les voitures traditionnelles et obtenir ainsi de meilleures réglementations. Dernièrement, c’est de l’Allemagne que les coups sont venus, avec peut-être l’interdiction à terme du mot autopilote.

Si vous commandez une Tesla aujourd’hui, vous pouvez ajouter l’option facturée 5 600 € pour activer l’autopilote nouvelle génération et bénéficier de la conduite autonome quand elle sera disponible. A priori, toutes les voitures vendues jusqu’à aujourd’hui n’iront pas plus loin que l’assistance de conduite avancée qui existe actuellement.

En France, le ticket d’entrée est actuellement de 73 700 €, mais il devrait être divisé par deux avec la Model 3, attendue à la fin de l’année 2017.

avatar r e m y | 

En français il faut utiliser réglementation, pas régulation.

avatar John McClane | 

@r e m y :
Non, pas dans ce genre de phrase. On dit régulation de distance, pas réglementation de distance.

avatar r e m y | 

Avant correction, c'est bien de réglementation dont Nicolas voulait parler (en prenant comme exemple l'Allemagne qui interdit l'usage du terme autopilot)... d'ailleurs maintenant la phrase est correcte.

avatar awk | 

@John McClane :
Et effectivement dans se contexte d'asservissement et d'automatisation il s'agit bien de régulation sans la moindre discussion

avatar awk | 

@r e m y :
Règlementation et régulation sont deux concepts fort différents ;-)

La réglementation est un outil de régulation mais ce n'est pas la seule

Et tu peux avoir des réglementations s'inscrivant dans une dérégulation

avatar Tchobilout23 | 

Je comprends toujours pas pourquoi Apple ne rachète pas Tesla!!

avatar Trillot Bernard | 

Qui a dit que Tesla est à vendre?

avatar Tchobilout23 | 

@Trillot :
Il n'y a pas nécessaire besoin d'être à vendre pour acheter ;)

avatar fte | 

Une entreprise cotée en bourse est à vendre, au moins par morceaux. C'est le principe même de la bourse.

avatar awk | 

@fte

Le flottant de Tesla représente effectivement les 2/3 des parts et est détenu principalement par des institutionnelles.

Dans l'absolu Tesla est Opéable ;-)

avatar iBenou | 

Parce que Tesla n'a rien d'original contrairement à ce que son image laisse penser. Rien de compliqué à reproduire. C'est pour ça que l'avenir de Tesla est incertain.

avatar ever1 | 

Vous venez de rentrer dans mon top10 des commentaires les plus ridicules qu'il m'a été donné de voir

avatar protos | 

@iBenou

Ah bon ! Tu as une boule de cristal pour affirmer ça ?

avatar JonasL | 

@Tchobilout23 :
Hahahaha tu ne connais pas la personnalité d'Elon Musk ?

avatar Lapin85 | 

Ils se sont déjà plantés avec Titan, ils n'ont peut-être pas envie de planter Tesla !

avatar legritch | 

Le fait que les fonctions autopilot, etc, ne soient pas activé sur les nouvelles Tesla : c'est parce que le système n'est pas prêt pour le nouveau hardware mais il le sera petit à petit d'ici la fin de l'année.

Si j'ai bien compris. ;-)

avatar 0MiguelAnge0 | 

@legritch :
Il a fallu quand même des accidents graves pour sue ces abrutis redescendent de leurs surpercherie marketting...

avatar pocketalex | 

c'est sur que les voitures à essence ... pas d'accidents graves dus aux constructeurs

avatar debione | 

qu'est-ce que l'argument essence vient faire ici?

avatar pocketalex | 

@debione : remettre les pendules à l'heures sur un discours qui pointe du doigts les constructeurs de voitures électriques autonomes

avatar debione | 

Parle juste de voiture autonome, le mot électrique est de trop... ;) Parce que les aides à la conduite, des parties complètement autonomes, je me demande si au final on n'en retrouve pas plus dans le moteur essence... ;)

Parce que vu les milliards d'aides que cette boîte reçoit, et vu le nombre ridicule de production de cette voiture, je suis pas sur qu'on puisse en tirer une statistique fiable...

avatar mclaren | 

@ Tchobilout23

Parce que McLaren est dans le collimateur ;)

avatar Tchobilout23 | 

@mclaren :
Ah oui c'est vrai.. je l'avais oublié celui la!

avatar pillouti | 

Je pense sincèrement que Tesla n'est pas étranger à l'arrêt du projet de la voiture Apple. La marche est trop haute.

avatar pariscanal | 

@pillouti :
Je pense surtout que applé n'a pas forcément à s embarrasser avec l aspect matériel et logistique des constructions de voitures actuelles , ils travaillent l intégration le logiciel les données , ils peuvent tout exploser ensuite dans 10/20 ans avec un concept plus novateur que la voiture papa maman dont on est franchement lassé :D

Pages

CONNEXION UTILISATEUR