TopDrop fait de l'encoche des Mac une zone d'actions rapides

Stéphane Moussie |

L'encoche va bientôt se démocratiser sur les Mac avec l'arrivée du MacBook Air M2, alors autant la rendre utile. C'est ce qu'a pensé le développeur Ian Keen, qui a concrétisé son idée de zone active pour l'excroissance. En installant l'application TopDrop, il devient possible de réaliser une poignée d'actions en glissant un fichier sur l'encoche.

Par défaut, c'est le partage AirDrop qui se déclenche, mais on a le choix entre trois autres actions : envoi d'un message avec le fichier en pièce jointe, envoi d'un email et mise à la corbeille. Les différentes couleurs de la zone de réception sont elles aussi personnalisables.

TopDrop fonctionne également sur les Mac qui n'ont pas d'encoche, mais on perd alors le côté fun, car la zone s'allume simplement au milieu de la barre des menus.

TopDrop fonctionne aussi sur les Mac sans encoche, mais c'est moins rigolo.

Le logiciel est vendu 6,99 €, ce qui est sans doute un peu cher au vu des services rendus, d'autant que BetterTouchTool permet déjà d'en faire beaucoup plus avec l'encoche (et bien au-delà) pour un prix pas beaucoup plus élevé. Néanmoins, TopDrop garde pour lui sa petite animation autour de l'encoche et le développeur promet de nouvelles actions dans le futur.

Lire les commentaires →

Ventes d'ordinateurs : « le marché a surperformé et est aujourd’hui passé en mode autorégulation »

Stéphane Moussie |

Après deux années de croissance inespérée, les ventes d'ordinateurs reculent et retrouvent leur niveau d'avant la pandémie. D'après GfK, 2,92 millions d'ordinateurs portables ont été écoulés en France en 2021, avec un prix moyen autour de 700 €.

Fnac Part-Dieu en 2018. Image MacGeneration

C'est en particulier Apple qui a su tirer son épingle du jeu en augmentant sa part de marché. « Ils ont réussi à trouver des solutions et des fournisseurs pour soutenir la demande et continuer à livrer alors que nous avions un peu plus de mal », commente un dirigeant français d'un fabricant asiatique auprès du Parisien.

Mais pour l'année en cours, la distribution sera moins importante. Les ventes d'ordinateurs ont reculé d'environ 12 % au premier trimestre. « C’était Black Friday toutes les semaines pendant deux ans, le marché a surperformé et est aujourd’hui passé en mode autorégulation car les consommateurs sont déjà équipés », explique Jonathan Angel, directeur marketing et communication d’Asus France, le premier acteur du marché.

Si beaucoup de Français sont maintenant équipés pour le télétravail, la chute des ventes ne tient pas qu'à ça. Le contexte économique incertain joue aussi sur les choix des consommateurs. Les fabricants interrogés par Le Parisien espèrent tous un petit rebond des ventes à l'approche de la rentrée des classes, mais signe de l'incertitude qui pèse sur les fabricants eux-mêmes, Acer a décidé de se diversifier en produisant également des purificateurs d’air et des trottinettes.

Lire les commentaires →

MacBook Pro M2 : une simplification qui affecte les performances du SSD

Florian Innocente |

C'est l'une des surprises et curiosités du nouveau MacBook Pro M2, sa version d'entrée de gamme propose un SSD nettement moins véloce que son prédécesseur et que sur les premiers M1.

Avec le Disk Speed Test de Blackmagic, le modèle d'entrée de gamme avec 256 Go affiche des débits dépassant généralement les 1,4 Go/s en lecture et écriture, avec des scores touchant tantôt les 1,3 Go/s tantôt les 1,5 Go/s.

Sur notre MacBook Pro M2 en 256 Go

Ce n'est pas mauvais dans l'absolu, mais c'est en retrait net sur le MacBook Pro 13" M1 de 256 Go à propos duquel on avait observé 2,6 à 2,7 Go/s en lecture et 2,1 Go/s en écriture avec des creux occasionnels à 1,7 et 1,9 Go/s. Pour une autre référence, avec l'ultime MacBook Pro 13" Intel on avait obtenu 1,7 Go/s en écriture et 1,2 Go/s en lecture.

Entre le M1 et le M2, cela donne des performances d'écriture en baisse de 44 % et en lecture de l'ordre de 30 %. Ce n'est pas un constat isolé, les tests qui ont été menés sur cette configuration vont tous dans le même sens. On retomberait sur ses pieds à partir d'une configuration de M2 avec 512 Go. Il n'est pas inhabituel que des SSD plus gros aient de meilleures performances — on l'a souvent vu par le passé chez Apple — mais en tout cas il y a un écart défavorable entre ces deux générations-ci sur l'entrée de gamme.

Cela pourrait s'expliquer par le choix d'Apple de n'utiliser qu'un unique composant de 256 Go sur le M2 au lieu de 2x128 Go sur le M1, comme l'illustrent ces deux photos internes.

MBP M2. Crédit : Created Tech

Sur le M2, l'un des deux emplacements précédemment exploités est laissé vide et un seul composant est soudé. Au lieu d'avoir deux espaces de stockage gérés indépendamment et en parallèle, le système n'en utilise plus qu'un seul, avec à la clef plus d'engorgements lors des tâches de lecture/écriture.

MBP M1

Sur la raison de cette disposition, peut-être s'agit-il de critères économiques — puisque ça ne touche que le modèle d'entrée de gamme — mais cela va à rebours du positionnement "Pro" voulu pour cette famille de 13". Pour peu que ce qualificatif signifie encore quelque chose en ce qui la concerne…

Notre test de cette machine est en cours.

Lire les commentaires →

Sortie de veille (27/06) : une alerte qui fait du bruit, et retour sur Texte en direct

Mickaël Bazoge |

Tous les matins de la semaine, écoutez Sortie de veille, le podcast quotidien du Club iGen ! En plus ou moins dix minutes, on fait le tour de l'actualité de la veille, avec en plus un test, une interview, ou un retour sur une info.

La puce M2 a-t-elle raté son entrée ? Le MacBook Pro 13 pouces, premier écrin du nouveau moteur d'Apple, n'enthousiasme pas les foules. Que cela ne nous empêche pas d'en parler en ce lundi 27 juin !

Attention les yeux et surtout les oreilles, le nouveau système FR-Alert est en phase de test et ça va faire du bruit.

Le nouveau CarPlay intrigue, aussi bien les automobilistes adeptes de l'iPhone que les constructeurs. Une filiale de Volkswagen a peut-être annoncé le nom de cette nouvelle génération…

La puce M2 dans tous ses états : bientôt dans de futurs Mac, iPad et casque de réalité mixte !

Mickaël Bazoge |

Apple a l'intention de mettre la puce M2 à toutes les sauces dans les prochains mois. D'abord dans les Mac, comme l'explique Mark Gurman dans sa causerie du dimanche. En plus du MacBook Pro 13 pouces, déjà disponible, et du MacBook Air prévu pour le mois de juillet, la nouvelle puce devrait assez logiquement trouver une place dans un futur Mac mini.

Du pain sur la planche pour Apple, mais Tim Cook est prêt.

Apple pourrait profiter de l'occasion pour virer de son catalogue le Mac mini Intel qui y traine toujours, puisqu'un modèle de Mac mini avec puce M2 Pro serait également prévu, en plus d'une version M2 tout court. Des MacBook Pro 14 et 16 pouces dotés de M2 Pro et M2 Max seraient également prévus, là aussi sans trop de surprise. Et il y a aussi le futur Mac Pro dont on sait bien peu de choses, avec des puces M2 Ultra et M2 « Extreme ».

En dehors du Mac, la M2 trouverait aussi sa place dans les prochains iPad Pro 11 pouces (J617) et 12,9 pouces (J620) à sortir d'ici la fin de l'année. Gurman indique qu'Apple travaille à un iPad plus grand à sortir l'année prochaine ou en 2024, ainsi que sur une tablette d'entrée de gamme avec puce A14, la 5G et attention les yeux, un port USB-C.

La puce M2 serait également le moteur du futur casque de réalité mixte, qui aurait besoin de 16 Go de mémoire vive. Enfin, partie sur sa lancée, Apple développerait déjà le successeur de la M2. La puce M3 pourrait même apparaître dès l'année prochaine dans de nouveaux MacBook Air 13 pouces (J513) et 15 pouces (J515), un nouvel iMac (J433) et un MacBook de 12 pouces. Ouf !

Lire les commentaires →

Quelles sont les applications « sherlockées » par macOS Ventura et iOS 16 ?

Félix Cattafesta |

Lundi 6 juin, Apple a présenté une cuvée d'OS 2022 bardée de nouvelles fonctionnalités. Si les utilisateurs attendent de pied ferme ces mises à jour permettant d'en faire plus avec leur matériel, c'est parfois la douche froide pour les développeurs. Il est en effet courant qu'Apple reprenne des idées trouvées par des tiers, qui sont alors incorporées dans les systèmes et disponibles gratuitement pour tout le monde.

Le phénomène n'est pas récent, et il a même un nom : le « sherlockage ». Il vient d'un ancien logiciel système de Mac OS, baptisé Sherlock, apparu sur la version 8.5. Il permettait de chercher sur internet comme sur le disque dur à une époque où Google n'en était encore qu'à ses balbutiements. La version 3.0 fit polémique, car elle se rapprochait beaucoup de Watson, un logiciel tiers au concept semblable. Depuis, on dit qu'une app s'est fait « sherlocker » lorsqu'Apple sort une fonction similaire sans pour autant acquérir le programme tiers.

Le sherlockage d'une application peut mener à plusieurs décisions, allant de l'arrêt complet du projet à un changement global de ligne directrice. Pour d'autres, l'arrivée d'Apple sur leur secteur est vue comme une source de motivation.

Camo : l'app qui veut faire mieux qu'Apple

Cette année, une des grosses nouveautés de macOS Ventura est la possibilité d'utiliser son iPhone comme caméra pour son Mac. Un ajout bienvenu en cette période où les visioconférences sont légion alors que les Mac embarquent des webcams plutôt médiocres. Si l'idée est bonne, elle est loin d'être originale : Camo propose la même fonction depuis 2020.

Prise en main de Camo, l’app qui remplace la webcam de votre Mac par un iPhone

Prise en main de Camo, l’app qui remplace la webcam de votre Mac par un iPhone

Pendant la WWDC 2022, le CEO de Reincubate expliquait sur Twitter se sentir honoré « d'avoir fait partie des premiers à avoir travaillé sur une telle fonction ». Interrogé par nos soins, Aidan Fitzpatrick rappelle qu'il y a beaucoup de différences entre Camo et ce que propose Apple.

La fonction native de macOS Ventura.

Camo fonctionne avec du matériel plus ancien : l'app nécessite un iPhone 5S ou plus et elle est disponible dès High Sierra, là où la solution d'Apple impose un iPhone XR sous iOS 16 et macOS Ventura. L'app tierce a l'avantage de marcher avec des iPad ou iPod touch, et tourne aussi avec des téléphones Android ou sur Windows.

Si cette flexibilité est un argument important pour une partie des clients, l'application dispose aussi de nombreuses fonctions supplémentaires qui devraient lui permettre de rester dans la course. Camo propose par exemple d'ajouter des thèmes par-dessus sa vidéo à la manière d'une carte de visite, et la dernière version offre même de les personnaliser en profondeur directement depuis l'app.

L'interface de création de thèmes de Camo.

La brosse à dents 10 secondes Y-Brush est à moins de 100 €, découvrez leur nouveau pack été 📍

Article sponsorisé |

C'est parti pour les soldes d’été : à cette occasion, craquez sur le pack exclusif avec la brosse à dents 10 secondes Y-Brush et ses accessoires de voyage, proposés à moins de 100 euros ! Offre proposée dans la limite des stocks disponibles, il faudra faire vite vu le succès des brosses à dents.

Y-Brush est une startup française reconnue dans l’hygiène bucco-dentaire. Elle propose une brosse à dents du même nom : Y-Brush, la seule brosse à dents électrique du marché fabriquée dans l'Hexagone, qui a déjà séduit plus de 60 000 clients en France.

Profitez-en, car cet été, la startup propose Y-Brush à prix cassé : jusqu'à - 50 % de réduction sur l'ensemble de leur site en ligne, mais attention, il n'y en aura pas pour tout le monde. La dernière fois, les stocks s'étaient écoulés en quelques jours à peine, alors foncez.

Y-Brush, qu'est-ce que c'est ?

Y-Brush fonctionne comme une brosse à dents classique (manuelle ou électrique). La différence est qu'elle brosse les dents simultanément au lieu de les brosser une par une, ce qui permet de le faire en seulement 10 secondes.

On passe donc de 2 minutes de brossage à 10 secondes, 5 par arcade, sans perdre en efficacité par rapport à un brossage standard. Sachant de plus que la plupart d’entre nous ne respectent pas le temps initialement recommandé (43 secondes en moyenne pour les Français), un brossage avec Y-Brush serait par conséquent plus efficace.

Elle profite de 3 modes de vibrations (LED qui affichent le mode choisi sur le manche), d'une batterie qui tient 3 mois sans la recharger et d'un manche partageable. Elle dispose en outre de la technologie NylonMed : 35 000 filaments en nylon souple qui permettent de se brosser les dents avec une efficacité remarquable.

Son efficacité a été prouvée par une étude clinique indépendante. Le produit a été développé en France, avec une équipe de dentistes français. Les autres produits, qui sont des copies que l'on trouve généralement sur des sites comme Wish, utilisent de gros picots en silicone qui sont beaucoup trop souples pour retirer la plaque dentaire.

Développée en étroite collaboration avec des dentistes pendant plus de 4 ans, la technologie Y-Brush (brevetée) reproduit pour vous le bon geste (la technique de Bass) et utilise des vibrations soniques.

C'est l'été : profitez des soldes chez Y-Brush !

Vous souhaitez vous offrir la brosse à dents Y-Brush ? Alors, profitez-en. La livraison se fait partout en France en 48 heures, expédié le jour même ou à J+1 si commande tardive. Sachez que Y-Brush ne s'achète pas que sur son site officiel : elle se voit et s'achète un peu partout, par exemple à la Fnac, chez Darty, chez Boulanger et Rue du commerce.

La première démarque aura lieu du 22 au 28 juin. Avec sa brosse à dents, sa boîte de voyage, ses accessoires et son dentifrice à la menthe, le pack été Y-Brush se révèle être le parfait compagnon de vos vacances. Pendant la durée des soldes, profitez de ce pack au prix de 99,99 € au lieu de 162,96 €. Voici les promotions disponibles :

  • Pack été : 99,99 € au lieu de 162,96 € (comprend 1 manche avec batterie rechargeable intégrée, 1 tête de brosse taille M, 1 câble USB, 1 support de rangement, 1 applicateur de dentifrice pour étaler au mieux le dentifrice sur la brosse, 1 dentifrice pour garantir une sensation de fraîcheur, 1 boîte de voyage pour pouvoir transporter votre Y-Brush où vous le souhaitez).
  • Tête de brosse : - 15 % avec le code YB15 :25,49 € au lieu de 29,99 €
  • Dentifrice en tube : - 15 % avec le code YB15 : 6,79 € au lieu de 7,99 €
  • Boîte dentifrice à croquer : - 15 % avec le code YB15 : 8,49 € au lieu de 14,99 €
  • Applicateur adulte : 3,99 € au lieu de 7,99 €
  • Applicateur baleine enfant : 5,99 € au lieu de 7,99 €

Offre proposée dans la limite des stocks disponibles, il faudra faire vite vu le succès des brosses à dents !

👉 Les soldes d'été chez Y-Brush, c'est maintenant

Lire les commentaires →

Pages