Fermer le menu
 

Apple désapprouve la réouverture de la "guerre des toilettes"

| 23/02/2017 07:38 | 38

Apple est la première entreprise de la high-tech à marquer publiquement et à nouveau son opposition face à l'administration Trump. Après le décret sur l'immigration, c'est la question de l'accès aux toilettes de leur choix par les personnes transgenres qui a fait réagir la Pomme.

Apple a adressé un communiqué à plusieurs médias américains où elle déclare :

Apple estime que tout le monde mérite une chance de s'épanouir dans un environnement exempt de stigmatisation et de discrimination. Nous soutenons les efforts qui conduisent non pas vers moins de tolérance mais davantage, et nous croyons fermement que les étudiants transgenres doivent être traités à égalité. Nous sommes en désaccord avec tout effort visant à limiter ou à annuler leurs droits.

L'administration Obama, il y a un an, dans ce qui avait été surnommé "la guerre des toilettes" avait autorisé les étudiants transgenres à fréquenter les toilettes qu'ils jugeaient correspondre au sexe auquel ils s'identifient, et pas nécessairement au sexe de leur naissance.

Une politique d'ouverture qu'abhorrait la frange la plus conservatrice des républicains. Ce revirement a donné lieu à une passe d'armes feutrée entre le département de la justice dirigé par un conservateur et le département de l'éducation dont la responsable jugeait, grosso modo, que cette question n'était pas de la première urgence. Entre démissionner et manger son chapeau, Betsy DeVos a choisi la seconde option s'est rangée à la position de son collègue Jeff Sessions, soutenu par le président américain.

> Accéder aux commentaires

OmniOutliner 5 Essentials : comme OmniOutliner, en plus simple et moins cher

| 23/02/2017 07:00 | 0

L'actualité d'Omni Group est particulièrement chargée en ce début d'année. L'éditeur, un « historique » sur Mac, a annoncé qu'à terme, tous ses logiciels seront disponibles sous une forme gratuite et limitée, avec des achats intégrés pour débloquer des fonctions supplémentaires. Fin janvier, Omni Group déroulait aussi une feuille de route conséquente, avec une première étape pour OmniOutliner 5 (lire : The Omni Group annonce de gros développements pour 2017).

Le logiciel de création de documents structurés est désormais disponible en preview et, surprise, il se décline en deux versions. Il y a tout d'abord OmniOutliner 5 Pro, qui comprend des outils avancés de filtres, la protection par mot de passe, des raccourcis clavier personnalisables, un mode plein écran amélioré, des thèmes, et d'autres fonctions encore. La licence sera proposée à 59,99 $, c'est 10 $ de plus que la version 4 actuelle vendue sur le Mac App Store. L'éditeur proposera un tarif mise à jour à 29,99 $, ce même si on possède la version 1, ce qui ne nous rajeunit pas.

Cliquer pour agrandir

La surprise du chef ici, c'est OmniOutliner 5 Essentials, également proposée sous la forme d'une bêta publique et qui sera vendu 9,99 $. Pour ce prix, on aura sous les yeux une version allégée du grand frère, ce qui ne veut pas dire pour autant maigre en fonctions. Cette mouture se destine à des utilisateurs qui voudraient structurer des documents simples en mode fenêtré ou plein écran, sans distraction ni flonflons d'interface.

Dix thèmes seront proposés pour accommoder tous les goûts ; on y trouvera aussi des statistiques pour le document. Et si l'on possède une version antérieure d'OmniOutliner, on peut bénéficier d'un tarif "mise à jour" à 4,99 $ seulement. Un des objectifs d'Omni Group ici est de faire connaitre sa solution à un plus grand nombre d'utilisateurs. Par ailleurs, OmniOutliner 5 Essentiels sera aussi disponible sur iOS, avec la synchronisation des documents.

> Accéder aux commentaires

Patcher : un ransomware en Swift pas très futé mais dangereux

| 22/02/2017 22:30 | 26

Comme chacun sait, bien mal acquis ne profite jamais. Les malandrins qui voudraient craquer des logiciels du commerce pourraient rejouer le gag de l'arroseur arrosé si d'aventure ils venaient à télécharger Patcher sur l'internet interlope. Gare, nous dit Marc-Étienne M. Léveillé de WeLiveSecurity : c'est un logiciel malveillant. Pire, c'est un rançongiciel qui prend en otage le contenu du Mac.

Ce petit logiciel qui traîne sur les réseaux torrent se propose de craquer Office 2016 ou encore Adobe Premiere CC 2017, dans une fenêtre innocente comme on le voit ci-dessous. Dans les faits, c'est un malware qui, une fois que l'utilisateur clique sur le bouton Start, va installer un fichier README!.txt dans différents endroits du système et surtout, chiffre tout le reste avec un mot de passe de 25 caractères généré aléatoirement. Les données prises en otage sont stockées dans une archive, tandis que les fichiers "sains" sont supprimés.

À partir de là, Patcher propose deux solutions pour récupérer les données : payer 0,25 bitcoin pour débloquer le contenu dans les 7 jours ; ou payer 0,45 bitcoin pour un déverrouillage dans les 10 minutes. Seul hic : le logiciel (en Swift) a été très mal développé. Quand elle a été fermée, la fenêtre de l'application ne peut plus être rouverte. Surtout, les instructions laissées dans les fichiers README présentent les mêmes adresses Bitcoin et des adresses e-mails identiques quel que soit l'utilisateur.

Résultat : la victime aura beau s'acquitter de la rançon, elle ne pourra pas déverrouiller la protection qui affecte ses fichiers. Il n'y a aucun moyen de récupérer la clé pour déchiffrer les données. Morale de l'histoire, ne téléchargez pas ce type de logiciel… Il n'est certes pas un « chef d'œuvre » comme l'explique le chercheur en sécurité, mais sa dangerosité est d'autant plus importante qu'il est dans l'incapacité de fournir les clés de déchiffrement. Le mieux est de mettre au point une stratégie de sauvegarde de ses données en dur pour palier ces déconvenues, par exemple avec Time Machine.

> Accéder aux commentaires

La caverne des collectionneurs de Mac

| 22/02/2017 21:30 | 0

Il existe un endroit où l’on discute de jeux sur Macintosh LC, où l’on recherche des accessoires pour Macintosh Plus et où l’on s’échange de vieilles pièces détachées. Cet endroit, c’est le forum Classic Mac, une caverne d’Ali Baba remplie de passionnés et de collectionneurs.

PowerBook 170. Crédits : gpbonneau

Que vous cherchiez de l’aide ou du matériel pour votre ancien Mac, il y a sûrement quelqu’un qui pourra vous renseigner. C’est aussi un espace où l’on parle d’un temps que les moins de 10, 20 ou 30 ans ne peuvent pas connaître — à moins qu’ils lisent ces conversations, justement.

Sur ce topic, les passionnés étalent (parfois avec des photos) leur impressionnante collection de Mac. Un autre fil similaire plus ancien recense aussi les machines amassées. À ce sujet, MacG recherche du « vieux » matériel Apple pour un projet photo.

Apple IIe. Crédits : Erem

Parmi les autres sujets notables, il y a aussi ce tour du propriétaire d’un Apple IIe, un ordinateur qui a pas loin de 35 ans, qui ne demande qu’à être remis en route.

> Accéder aux commentaires

Et si l'Apple Car s'inspirait des produits Apple ?

| 22/02/2017 20:00 | 24

La probabilité de voir Apple lancer sa propre voiture est bien faible depuis la réorganisation en interne du projet Titan (lire : Voiture : Apple réduit la voilure du projet Titan). On parle désormais plus d’un système d’exploitation pour voitures, et pourquoi pas pour des voitures autonomes, un marché sur lequel le constructeur veut se positionner. Ceci étant dit, rien n’empêche les designers de se faire plaisir à imaginer à quoi ressemblerait une hypothétique Applemobile.

ClickMechanic, un réseau de réparateurs automobiles britannique, a couché sur le papier quelques concepts de voitures Apple, chacune inspirée par un produit emblématique du constructeur. L’iCar Macintosh partage un air de famille avec le bon vieux Mac de 1984, lecteur de disquettes compris :

Cliquer pour agrandir

L’iCar G3 est peut-être le concept le plus mignon du lot :

Cliquer pour agrandir

Si vous avez besoin d’un tank en ville, voici l’iCar Power, dont les formes sont bien sûr inspirées du Power Mac G5 :

Cliquer pour agrandir

Plus sportif, l’iCar Air puise ses formes dans celles du MacBook Air :

Cliquer pour agrandir

En mode furtif, voici l’iCar 7 reprenant les lignes de l’iPhone 7 noir de jais. Espérons que la carrosserie de cette voiture soit plus résistante aux rayures que son modèle.

Cliquer pour agrandir

> Accéder aux commentaires

Safari Technology Preview : 24e !

| 22/02/2017 19:15 | 4

On vous présente habituellement comme l'Indiana Jones du Mac ? Vous n'avez pas peur des chausse-trappes du code ? Vous vous riez des dangers de l'informatique ? Alors Apple a ce soir un petit quelque chose pour vous. Oui, comme tous les quinze jours à peu près, voici venir un nouvel aperçu pour la version "canary" de Safari !

Safari Technology Preview en est déjà à sa 24e version et comme à chaque fois, il s'agit d'éprouver toutes sortes de nouveautés qui ne seront pas nécessairement visibles par le commun des mortels — mais puisque vous n'êtes pas de ceux-là, allez donc télécharger cette nouvelle mouture à récupérer à cette adresse.

La précédente édition de Safari TP apportait entre autres le support des gamepads ou encore un meilleur support matériel pour les contenus WebGL. A priori, rien d'aussi excitant dans ce 24e aperçu dont vous trouverez les notes de version ici. À noter toutefois : cet aperçu prend en charge les liens preload dont la fonction est de charger des ressources en priorité. C'est le cas pour Chrome depuis mars dernier (lire : Chrome 50 charge les données importantes en priorité).

> Accéder aux commentaires

Windows 10 : une deuxième grosse mise à jour pour 2017

| 22/02/2017 19:15 | 30

En avril, les utilisateurs de Windows 10 auront droit à la Creators Update qui contient beaucoup de nouveautés en lien avec la 3D — dont un nouveau Paint. Mais ce ne sera pas la seule grosse mise à jour du système d’exploitation de bureau de l’année. Microsoft a confirmé qu’une deuxième livraison est prévue pour 2017.

Cliquer pour agrandir

Les membres du programme Windows Insider (plus ou moins l’équivalent du programme bêta d’Apple) devraient avoir droit à un premier aperçu aux alentours des mois de mai ou juin, avec une version finale pour la fin de l’année, peut-être en novembre. L’information est tirée d’une conférence Microsoft Ignite qui s’est déroulée en Australie.

Le projet Neon dans toute sa splendeur — Cliquer pour agrandir

Pour le reste, on ignore de quel bois se chauffera cette nouvelle mouture de Windows 10, même si on en connait le nom de code (Redstone 3). Mais on peut penser que cette version toilettera l’interface du système, une initiative baptisée Project Neon à Redmond (lire : Microsoft va injecter du NEON dans l’interface de Windows 10). Pour avoir d’autres détails, il faudra sans doute attendre mai et les conférences Build de l’éditeur.

> Accéder aux commentaires

AMD attaque Intel sur les prix avec ses processeurs Ryzen

| 22/02/2017 18:00 | 13

Impuissant sur le marché des processeurs mobiles, Intel voit son concurrent AMD tenter un retour sur ceux pour les PC. Il est trop tôt pour dire si ces efforts paieront sur le long terme mais la volonté d'en découdre est là, et cela commence par les tarifs annoncés pour la nouvelle gamme Ryzen 7 pour machines de bureau.

le Docteur Lisa Su, PDG d'AMD

Les précommandes sont ouvertes pour 3 modèles basés sur l'architecture Zen en développement depuis quatre ans. Ils sont tous équipés de 8 coeurs/16 threads et seront disponibles le 2 mars.

Cliquer pour agrandir

R7 1800X à 3,6 GHz (4 GHz maximum, dissipation thermique de 95W) pour 499 $. Son concurrent le plus proche est une génération "Broadwell", un Core i7-6900K à 3,2 GHz (3,7 GHz en Turbo Boost) vendu 1050 $.

D'après AMD, cette puce haut de gamme est 9 % plus véloce dans Cinebench R15 avec le rendu multicoeurs et fait jeu égal sur le rendu monocœur.

Ensuite, il y a aura le R7 1700X à 3,4 GHz (3,8 GHz maxi et 95W) pour 399 $. Il s'oppose au Core i7-6800K "Broadwell E" (6 cœurs et 12 threads à 3,4 GHz et Turbo Boost à 3,6 GHz, 140W) coûtant 439 $.

Enfin, le R7 1700 à 3 GHz (3,7 GHz maxi, 65W) pour 329 $ face au Core i7-7700K "Kaby Lake" (4 coeurs et 8 threads, 4,2 GHz et 4,6 GHz en Turbo Boost, 91W) à 349 $.

Le fondeur admet que la puce Kaby Lake à 4 GHz creuse largement l'écart lorsqu'une application n'utilise qu'un seul cœur. Mais dès lors qu'un logiciel est capable d'exploiter les 8 cœurs et 16 threads, le processeur Ryzen se montrerait 52 % plus rapide.

AMD affirme également qu'il a pu battre son objectif d'amélioration du nombre d'instructions par cycle de 52 % par rapport à ses précédents designs de puces, au lieu des 40 % espérés initialement.

Ces processeurs vont maintenant faire l'objet de tests plus variés pour en mesurer les performances générales face à leurs concurrents. Ils ne se destinent aussi qu'aux PC de bureau, les versions pour portables avec puce graphique intégrées sortiront plus tard dans l'année. À Intel désormais de réagir, puisque l'attaque sur les performances est manifeste mais elle ouvre aussi un front en direction des prix.

> Accéder aux commentaires

Leibniz, un nouvel émulateur pour avoir Newton OS sur son Mac

| 22/02/2017 17:00 | 9

Les afficionados du Newton (ou les simples curieux) ont un nouveau joujou pour émuler le système du premier assistant numérique créé par Apple.

Leibniz a été conçu pour émuler les tout premiers modèles et quelques clones réalisés sous licence : le premier sorti, puis les 110/120/130 ainsi que les versions de Motorola (Marco) et Sharp (ExpertPad).

Son développeur explique qu'il ne s'agit pas de concurrencer pour autant le meilleur émulateur en la matière — Einstein — mais il avait envie de faire tourner quelques-unes des ROM de ces anciens modèles.

Si vous avez juste envie de voir à quoi cela ressemble, téléchargez l'application Leibniz ainsi que les différentes ROM du système proposés ici. Une fois Leibniz ouvert, il vous demandera de lui désigner le fichier de l'une de ces ROM.

Ceci fait, l'interface de Newton OS apparaît dans une minuscule fenêtre. Le clavier n'est pas pris en charge mais on peut utiliser le tout petit virtuel affiché à l'écran ou s'ingénier à dessiner des lettres avec sa souris en espérant (bien fort) que la reconnaissance d'écriture fera son œuvre. On pourra même (re)découvrir le message de bienvenue à eWorld

> Accéder aux commentaires

La moitié du web est désormais sécurisée

| 22/02/2017 15:30 | 23

L’Electronic Frontier Foundation (EFF) milite, parmi différentes causes, pour la sécurisation du web. Son objectif est que tous les sites passent au HTTPS et chiffrent ainsi la connexion entre le serveur et le navigateur des visiteurs. La fondation se félicite que cet objectif est désormais atteint à moitié : environ la moitié des connexions se fait en HTTPS d’après les mesures de Mozilla et de Google dans Firefox et Chrome.

Plus de 50 % des pages affichées dans Firefox sont en HTTPS depuis quelques semaines..

Il reste encore du chemin pour atteindre l’objectif final, mais c’est en bonne voie et la fondation se félicite de la simplicité d’utilisation apportée par Let’s Encrypt. Pour rappel, ce projet propose des certificats HTTPS gratuits et il simplifie considérablement le processus. À tel point que de nombreux hébergeurs proposent désormais systématiquement de sécuriser les sites qu’ils hébergent (en France, c’est le cas d’OVH et d’Online), ce qui a largement contribué à cette augmentation du nombre de connexions HTTPS.

Les navigateurs eux-mêmes participent dans cet effort de sécuriser le web. Chrome, comme Firefox, ont commencé à alerter leurs utilisateurs quand un site n’est pas en HTTPS.

> Accéder aux commentaires

"Apple Park" : l'immense campus d'Apple ouvrira en avril

| 22/02/2017 14:12 | 35

Ne dites plus "Campus 2" mais "Apple Park", c'est le nom officiel du nouveau campus dont l'ouverture aux employés se fera en avril prochain, a annoncé Apple. Il faudra cependant six mois pour y installer les 12 000 salariés prévus. Ce sera l'aboutissement d'un projet dévoilé à l'été 2011 et qui ouvrira avec presque deux ans de retard.

Le siège historique "d'Infinite Loop", minuscule en regard de son nouveau voisin, ne ferme pas. Cette nouvelle installation, dont le bâtiment en forme d'anneau proposera 260 000 m2, vient en complément. Il permettra notamment de regrouper des équipes éparpillées dans la région. Aux abords de l'anneau, d'autres petits buildings de facture plus classique accueilleront aussi des équipes de designers, ingénieurs et développeurs.

À gauche en forme d'anneau et avec l'épingle, le siège d'Apple au 1, Infinite Loop. À droite, le chantier d'Apple Park Cliquer pour agrandir

L'auditorium en sous-sol de 1 000 places portera le nom de "Steve Jobs Theater", en hommage au patron d'Apple qui avait présenté ce projet devant le conseil municipal de Cupertino. Il aurait fêté ses 62 ans ce vendredi, rappelle Apple. Ce lieu destiné aux conférences internes, mais qui à l'avenir servira peut-être aussi de plateforme de présentation de nouveaux produits à la presse, sera inauguré « plus tard dans l'année » (lire aussi Les belles photos d'un "OVNI" sur le nouveau campus d'Apple).

L'entrée de l'auditorium est constituée d'un toit plat et rond en fibre de carbone posé sur un cylindre de verre d'une hauteur de 6 mètres et d'un diamètre de 50 mètres.
Vue en coupe

Apple souligne que ce bâtiment fonctionne exclusivement avec des énergies renouvelables (les toits sont recouverts de panneaux solaires capables de générer 17 megawatts). Le système de ventilation doit permettre de se passer de toute forme de chauffage et de climatisation pendant 9 mois de l'année.

Autour des différents bâtiments, 9 000 arbres vont être plantés pour recomposer la...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

L'UltraFine 5K de LG se fait moins désirer sur l'Apple Store

| 22/02/2017 12:30 | 15

En moins de 15 jours, l'écran UltraFine 5K de LG a vu ses délais d'attente divisés par deux. Il ne faut plus compter "que" 2 à 3 semaines pour réceptionner son moniteur, contre 5 à 6 semaines dans les premiers jours de février.

Apple sera restée d'une discrétion de violette à propos des problèmes de blindage constatés sur ces moniteurs, qui n'ont été reconnus que du bout des lèvres par LG. La Pomme a retiré l'écran de la vente dans ses Apple Store et l'option de retrait en magasin n'est pas encore revenue sur l'Apple Store en ligne. Pour l'essentiel, c'était "circulez, il n'y a rien à voir" (si vous avez été amené à changer votre exemplaire avec LG, n'hésitez pas à le signaler en commentaires).

Ce modèle profite toujours d'un prix ramené à 1049 € jusqu'au 31 mars, ensuite il devrait normalement remonter à 1 400 €. Quant à son petit frère, l'UltraFine 4K, c'est lui maintenant qui se fait désirer le plus longtemps, avec un délai de 3 à 4 semaines associé à un retrait possible en boutique.

> Accéder aux commentaires

Comment synchroniser les préférences des apps avec mackup

| 22/02/2017 11:16 | 9

À l’époque de MobileMe (et même de .Mac pour ceux qui s’en souviennent), Apple proposait une solution maison pour synchroniser certains réglages d’un Mac à l’autre. Elle était perfectible, mais bien pratique pour garder les mêmes apps dans le Dock sur tous ses ordinateurs ainsi que les principaux paramètres du système. Ces options ont disparu avec iCloud et Apple ne les a jamais restaurées.

Parmi les options de MobileMe, on pouvait synchroniser les principales préférences système d’un Mac à l’autre.

Il n’existe plus aucune solution officielle pour synchroniser ses préférences d’un Mac à l’autre, mais il y a des solutions tierces. Nous allons évoquer ici mackup (contraction de « Mac » et « backup »), un outil en ligne de commandes qui, une fois installé et configuré, fonctionne automatiquement et sans aucune intervention de votre part. Faute d’interface, son installation et sa mise en place peuvent effrayer, mais je l’utilise depuis plusieurs mois sans problème et une fois configuré, il n’est pas nécessaire d’ouvrir le terminal à nouveau.

Cet outil est gratuit et même s’il ne permet pas de sauvegarder toutes les préférences de votre Mac, il est suffisamment souple pour s’adapter à vos besoins. Voici comment installer, configurer et utiliser mackup.

Installer mackup

Puisqu’il s’agit d’un outil en ligne de commande et non d'une application dotée d’une interface graphique, mackup ne s’installe pas directement à partir du site de son concepteur. Vous devrez en passer par le terminal pour l’installer et pour le configurer. Ouvrez l’application avec Spotlight ou en la cherchant directement dans le dossier des utilitaires.

Pour installer mackup, le terminal est un passage obligé.

Pour installer mackup et le maintenir ensuite à jour, la solution recommandée est d’exploiter le gestionnaire de paquets Homebrew. Si vous ne l’avez jamais utilisé, vous devrez préalablement l’installer en copiant/collant cette commande dans le terminal :

/usr/bin/ruby -e "$(curl -fsSL https://raw.githubusercontent.com/Homebrew/install/master/install)"

Cette commande installera Homebrew et les dépendances indispensables, comme les outils ligne de commande de Xcode. De votre côté, vous pouvez saisir le mot de passe de votre session et patienter jusqu’à la fin du processus.

Quand Homebrew est installé, vous pourrez alors installer mackup en saisissant cette deuxième ligne de commande :

brew install mackup

Patientez à nouveau jusqu’à la fin du processus et mack...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

APFS : le chantier avance sur macOS

| 22/02/2017 10:25 | 36

L’une des grandes nouveautés des dernières bêtas d’iOS et de tvOS, c’est le passage à APFS, le nouveau système de fichiers d’Apple. Le californien a clairement affirmé que l’ensemble de ses systèmes d’exploitation passeront à APFS d’ici la fin de l’année.

Qu’en est-il de macOS ? Apple a inclus les premières briques de APFS dans les premières bêtas de Sierra. Jusqu’à présent, l’une des limites dans l’intégration de ce système de fichiers dans macOS, c’est qu’il était impossible de démarrer dessus. Avec la dernière bêta de macOS, les choses ont un petit peu avancé. En rusant, Tyler Loch est parvenu à démarrer avec le nouveau système de fichiers d’Apple.

Autant le dire tout de suite, ce qu’il a fait n’est pas à la portée de tout le monde. Il a cloné son système sur un disque, a lancé la conversion en APFS puis il a modifié certains paramètres au coeur du système.

Si le grand saut vers APFS est bien parti pour se faire sous iOS avec 10.3, on ne serait pas étonné que celui-ci sous Mac n’intervienne qu’avec le successeur de Sierra. Le bidouilleur Tyler Loch a remarqué que le Finder et d’autres utilitaires n’étaient pas tout à fait à l’aise avec APFS. Le logiciel d’Apple ne sait pas trop si le système de fichiers est sensible ou non à la casse.

Mais là où la transition vers APFS est transparente sur iOS, elle nécessite sans doute plus de travail sur macOS. Avec le long vécu de ce dernier et le fait que ce soit une plate-forme plus ouverte (en matière de développement) qu’iOS, les problèmes d’incompatibilité sont sans doute bien plus nombreux. D’autre part, Apple est obligé de revoir plusieurs briques de son système pour être en accord avec APFS à commencer par Time Machine.

Passé sous silence l’année dernière, nul doute qu’APFS sera l’un des grands thèmes de la WWDC 2017.

> Accéder aux commentaires

Projet Isabel : expansion du centre de données de Reno

| 22/02/2017 08:48 | 6

Apple poursuit ses activités dans le Nevada avec le projet "Isabel", à savoir une expansion de son centre de données iCloud basé à Reno. Un permis a été soumis le 2 février et immédiatement supprimé mais c'était évidemment trop tard : le site BuildZoom a pu mettre la main dessus avant sa disparition (via). Ce projet consiste donc en la construction de huit zones de bâtiments sur un total de 3,4 hectares.

Le projet, qui va coûter une cinquantaine de millions de dollars à Apple, est localisé sur la même parcelle où est installé le centre de données actuel. Déjà l'an dernier, le constructeur avait déposé une demande pour une autre expansion de cette installation, cette fois sous le nom de projet "Huckleberry" (lire : Un nouveau data center Apple en prévision à Reno). Le Reno Technology Park, situé en périphérie du centre urbain, occupe près de 140 hectares. D'ici 2019, Apple compte aussi installer ici une usine de panneaux solaires capables de générer 200 mégawatts.

> Accéder aux commentaires

iCloud.net appartient maintenant à Apple

| 22/02/2017 08:01 | 5

En plus de tout le reste, iCloud était aussi… un réseau social ! Mais celui-ci échappait complètement à Apple, puisque iCloud.net appartenait à une société chinoise. Le nom de domaine a récemment été acquis par le constructeur californien, selon les informations who.is qui ont été mises à jour ce mardi, relève TechCrunch. Cette URL, qui hébergeait un réseau social depuis 2011, est désormais fermée. Les anciens propriétaires demandent aux utilisateurs de supprimer purement et simplement leurs comptes ; toutes les données seront effacées le 1er mars.

Cliquer pour agrandir

Le montant de la transaction n'est pas connu, mais d'après AppleInsider la Pomme aurait fait un chèque de 1,5 million de dollars pour acquérir le nom de domaine. iCloud.net faisait partie des dernières adresses qui n'appartenaient pas à Apple — le groupe a ces dernières années multiplié les achats d'URL liées à iCloud, il en possède plus de 170 à l'heure actuelle dont iCloud.fr qui redirige vers la page d'accueil (US) d'Apple.

Avant le lancement du bouquet de services web en 2011, Apple a payé 5,2 millions de dollars à l'éditeur suédois Xcerion le nom de domaine iCloud.com qui sert depuis à accéder au portail en ligne. Reste à savoir pourquoi Apple a attendu six ans avant de s'offrir finalement iCloud.net. L'ancien réseau social lié à cette URL permettait, entre autres, de partager ses activités, sa musique, ses photos et vidéos, etc.

On peut spéculer qu'Apple pourrait s'appuyer sur ce NDD et la « marque » iCloud pour de futures activités en lien avec le partage de contenus. Rien ne dit cependant qu'Apple veuille vraiment en faire quelque chose…

> Accéder aux commentaires

Apple Remote Desktop 3.9 adopte la Touch Bar et apporte quelques nouveautés

| 21/02/2017 22:09 | 8

C'est au tour d'Apple Remote Desktop de savoir profiter de la Touch bar des MacBook Pro [3.9 - 9.3 Mo]. Cette mise à jour (la première depuis un an) de l'utilitaire de contrôle à distance d'un parc de Mac contient d'autres améliorations, comme une fonction d'export de la liste des machines administrées sous la forme d'une archive chiffrée ou encore la compatibilité avec des versions plus anciennes du client transformée en une option pour des raisons de sécurité.

Notes de version :

  • Computer lists, complete with credentials, can be exported to an encrypted archive and restored to other viewers
  • Improved security, with an optional compatibility option to support older clients in the Security tab of the Preferences panel
  • Assistance cursors available via a custom toolbar item
  • Support for the Touch Bar

> Accéder aux commentaires

Un curieux bruit de touches sur des MacBook Pro 2016

| 21/02/2017 21:41 | 114

Des utilisateurs des nouveaux MacBook Pro se plaignent du comportement hétérogène de certaines touches de leur clavier. Les témoignages sont encore peu nombreux dans les forums d'Apple mais il y a une belle enfilade dans celui de MacRumors, vidéos à l'appui.

Les griefs sont variés, il y a parfois des touches qui marchent mal ou qui provoquent des répétitions dans la frappe mais le problème le plus discuté est celui de touches qui sonnent différemment lorsqu'on les frappe.

D'un coup, une ou plusieurs touches vont produire un son nettement plus sec et aigu que les autres. La différence est franche à l'oreille, comme en témoignent ces vidéos (un échantillon de celles publiées dans ce forum).

Cet utilisateur ci-après l'a constaté sur son premier MacBook Pro ainsi que sur celui de remplacement. Seule la touche qui produit ce son a changé. Car plusieurs de ces clients ont obtenu un changement de leur portable mais cela n'a pas toujours suffit, le défaut sonore s'est à nouveau manifesté.

Dans différents témoignages revient la remarque que ce son se fait surtout entendre lorsque la machine commence à chauffer, et qu'il a tendance à s'estomper lorsqu'elle est plus froide.

> Accéder aux commentaires

Des correctifs et améliorations pour Logic Pro X

| 21/02/2017 21:01 | 1

La mise à jour de Logic Pro X [10.3.1] ce soir contient de petites améliorations (pour le partage vers GarageBand iOS) ainsi que des correctifs. L'un d'entre deux ne figure pas dans les notes de version ci-dessous, il s'agit d'une faille de sécurité qui a été bouchée. Elle pouvait être exploitée avec des fichiers GarageBand corrompus.

  • Correction des comportements incorrects éventuels des régions lors de leur déplacement
  • Correction du risque de suppression de régions sur des alternatives de piste inactives
  • Application des montages globaux, qui coupent ou insèrent le temps, aux alternatives de piste inactives
  • Nouveau partage des projets à des fréquences d’échantillonnage autres que 44,1 kHz vers GarageBand pour iOS

> Accéder aux commentaires

La troisième bêta publique de macOS 10.12.4 est en ligne

| 21/02/2017 19:25 | 4

Les bêta testeurs qui ne sont pas développeurs peuvent à leur tour récupérer la troisième version bêta de macOS 10.12.4.

Celle-ci apporte quelques changement en plus de la principale nouveauté : Night Shift. Malheureusement tous les Mac ne peuvent en profiter. Et cela ne semble pas devoir changer au fil des bêtas, comme on a pu le constater encore hier sur notre iMac mi-2011. Pas de nouvelle option d'affichage pour lui.

Les autres changements repérés à ce jour sont décrits dans ces articles :

Ce n'est qu'avec la sortie de la version finale que l'on aura le détail précis des nouveautés et des correctifs.

> Accéder aux commentaires

Pages