Fermer le menu
 

La reconnaissance faciale de RealFace dans la poche d'Apple

| 19/02/2017 15:04 | 25

Apple poursuit ses acquisitions de petites start-up spécialistes de domaines très pointus. La Pomme a signé un chèque pour s'offrir RealFace, une jeune pousse israélienne dont le cœur de métier est la reconnaissance des visages via l'apprentissage automatique. Le montant de la transaction est difficile à obtenir, on parle de « plusieurs » millions de dollars.

La technologie mise au point par RealFace est particulièrement intéressante pour le constructeur de Cupertino puisqu'elle permet une identification très rapide et, semble-t-il, très efficace du visage. La petite démo vidéo ci-dessus donne une bonne idée des performances de cette technologie.

Cette acquisition est à mettre en regard des rumeurs annonçant le support de la reconnaissance faciale dans le futur iPhone 8. RealFace exploite l'intelligence artificielle pour accomplir ses miracles.

En 2015, RealFace lançait une application Pickeez (elle n'existe plus), qui se chargeait de sélectionner les meilleures photos à partager sur les réseaux sociaux. Là aussi, il s'agissait d'utiliser les bienfaits du machine learning pour choisir les clichés les plus réussis :

Cette technologie peut-elle être intégrée dans la cuvée 2017 de l'iPhone ? Cela reste à voir.

> Accéder aux commentaires

Bill Gates veut une taxe sur les robots

| 19/02/2017 13:00 | 125

Sans le vouloir, Bill Gates va-t-il s’inviter dans la campagne présidentielle française ? Dans un entretien donné à Quarz, le cofondateur de Microsoft souhaite taxer les robots pour financer les emplois non rentables. Des propos qui ont fait plaisir au candidat socialiste à l’élection présidentielle, dont c’est une proposition phare.

Pour le cofondateur de Microsoft, l’équation est simple. Dans les prochaines années, les robots vont détruire des millions d’emplois. Si ces derniers remplacent un être humain à une tâche, il est important selon lui que les robots soient taxés d’une manière ou d’une autre à un niveau équivalent.

Cet argent doit permettre selon lui de financer des emplois non rentables, mais très importants comme aider les personnes âgées, avoir plus de classes avec des effectifs moins importants ou prendre en charge les enfants avec des besoins spécifiques. Tous ces emplois où l’empathie est indispensable et où l’être humain a un rôle à jouer.

Et Bill Gates de finir sa démonstration en affirmant que les constructeurs de robots (c’est l’un des scénarios qu’il met en avant) n’en feront pas une montagne de devoir s’acquitter d’un impôt sur les robots.

> Accéder aux commentaires

Chroniques numériques de Chine : « Aucun service »

| 18/02/2017 16:00 | 58

Il est un pays où les Google, Facebook et autres Twitter dont nous ne pouvons pas nous passer sont quasiment inexistants. Ce pays, c'est la Chine. Expatrié dans l'Empire du Milieu, Mathieu Fouquet nous raconte son périple technologique. Le premier épisode de ses chroniques numériques porte sur son arrivée dans le pays.

Après une dizaine d’heures de vol, l’A330 de Hainan Airlines se pose enfin sur le Tarmac. Fatigué et engourdi par le voyage, je me dirige vers la sortie de l’appareil. Petit à petit, son atmosphère finement calibrée laisse place à une chaleur enveloppante, moite et un brin étouffante. Telle la madeleine proustienne qui se mélange au thé, cette température combinée à de mystérieux facteurs atmosphériques réveille en moi les souvenirs de mon premier voyage en Chine, durant l’été 2013. On oublie difficilement son premier été autour des 40 °C.

À l’aéroport de Xi’An, des rangées de cabines proposent aux voyageurs de faire la sieste. Ce serait avec plaisir... Cliquer pour agrandir

Bien sûr, il s’agit d’un pays aux dimensions si titanesques (le troisième mondial en superficie) que parler du « climat chinois » n’a presque aucun sens, tant celui-ci fluctue selon les latitudes. En hiver, l’écart de température entre les provinces septentrionales et méridionales peut facilement atteindre une trentaine de degrés, souvent plus.

Me revoici donc, trois ans plus tard, dans ce presque-continent aux multiples extrêmes. Nous sommes en août 2016, et je viens de quitter la France pour un séjour professionnel d’au moins un an. Je vais enseigner le français à des étudiants dans le Sichuan, une province située au centre-ouest de la Chine.

Le Sichuan est notamment connu pour ses réserves de pandas. Oui, il existe toujours une bonne excuse pour poster des photos de pandas. Cliquer pour agrandir

En descendant de l’avion, je vérifie si mon iPhone accroche le réseau. J’aime ce moment un peu magique où le nom surprenant d’un opérateur étranger prend la place d’un « Bouygues » ou d’un « Free » familiers, comme si le téléphone lui-même voulait souligner que ça y est, c’est officiel, on se trouve en terre inconnue. J’attends avec une pointe de curiosité ces quelques lettres exotiques…

…« Aucun service. » Ah. Pour la symbolique « terre inconnue », c’est réussi. De toute façon, je n...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Concours : 15 licences de Displays à gagner

| 18/02/2017 10:00 | 377

Vous jonglez souvent entre différentes définitions sur votre Mac ? Vous voudriez un mode nuit mais votre machine n’est pas compatible avec la fonction Night Shift de macOS 10.12.4 ? Displays répond à ces besoins de manière très simple.

Cliquer pour agrandir

Située dans la barre des menus, cette application met à portée de main plusieurs paramètres d’affichage utiles : changement de définition, mode nuit, capture d’écran, activation du mode Recopie vidéo… Elle propose aussi des fonctions originales, comme un pointeur laser virtuel et un mode Picture in Picture qui affiche l’écran du second écran dans un coin de l’écran principal.

Cliquer pour agrandir

Son développeur, le français Jibapps, offre 15 licences d’une valeur de 5,99 € aux lecteurs de MacGeneration. Pour tenter d’en gagner une, il vous suffit de publier un commentaire en réponse à cet article avant le lundi 20 février.

Règles

  • Publiez un commentaire en réponse à cet article au plus tard le dimanche 19 février à 23 heures 59
  • Les 15 commentaires tirés au sort remporteront une licence de Displays d’une valeur de 5,99 €
  • L’adresse mail des gagnants sera utilisée pour envoyer le code d’activation
  • Ce concours est organisé par MacGeneration et n’est ni affilié ni supporté par Apple

> Accéder aux commentaires

L'efficacité énergétique des nouveaux MacBook Pro est « impressionnante »

| 17/02/2017 22:15 | 125

« L’efficacité énergétique des nouveaux MacBook Pro est impressionnante » dit Benedict Slaney. Il est plutôt bien placé pour le savoir : il développe Battery Guru, ce menulet qui permet de garder un œil sur l’état de la batterie des Mac portables, depuis bien longtemps. « Je ne sais pas exactement ce qu’Apple ou Intel ont fait et bien fait », ajoute-t-il, « mais dans des conditions d’usage réduit, la consommation a été divisée par deux par rapport à la précédente génération. »

Comment expliquer, dès lors, les fortes variations du témoin d’estimation de l’autonomie qui ont motivé les correctifs apportés par macOS 10.12.4 ? Après avoir étudié le code de macOS relatif à cet affichage, librement disponible, Slaney aurait tendance à confirmer que son fonctionnement était sans doute trop simple pour juger correctement les subtilités des processeurs récents.

« Puisqu’il se base uniquement sur une moyenne de la déplétion de la capacité de la batterie », explique-t-il, et que « le processeur passe parfois dans un état où il consomme plus pendant une minute ou deux », l’estimation peut être faussée. Apple aurait sans doute pu corriger son mécanisme d’estimation plutôt que de le retirer, d’autant qu’il semble capable d’intégrer la capacité d’une batterie externe, une fonction d’autant plus intéressante maintenant que les Mac portables possèdent des prises USB-C.

Mais cela aurait peut-être demandé plus de temps que l’ingénierie n’est prête à accorder à une fonction qui n’est sans doute pas jugée prioritaire. Certains de ses aspects tiennent en effet du bricolage hâtif plus que de la fonction raffinée, comme ces quelques lignes qui limitent l’estimation à 10 heures, « parce que nous ne distribuons pas encore de batteries tenant 44 heures ». Et ces 10 heures représentent le « chiffre magique » en fonction duquel les batteries des Mac portables (et des iPad) sont conçues.

Après quelques mesures, Slaney confirme en tout cas que les nouveaux MacBook Pro consomment beaucoup moins que les anciens lors d’un usage modéré, en partie grâce aux pr...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

YouTube a sous-titré automatiquement un milliard de vidéos

| 17/02/2017 18:00 | 12

YouTube propose le plus grand catalogue de vidéos au monde, c’est le service de streaming le plus utilisé et Google entend proposer ce contenu le plus largement possible. À cette fin, l’entreprise a ajouté la prise en charge des sous-titres dès 2006 et depuis près de dix ans, elle sous-titre automatiquement les vidéos en anglais.

À l’heure actuelle, un milliard de vidéos ont été sous-titrées automatiquement par YouTube. Google a aussi modifié l’algorithme de reconnaissance et les résultats sont désormais bien meilleurs, comme le montre cet exemple.

Avant / après : la qualité des sous-titres automatiques a été largement améliorée par Google. Cliquer pour agrandir

Vous pouvez essayer vous-même, par exemple avec le trailer de Planet of the Apps, l’émission de télé-réalité lancée par Apple. Elle est fournie avec des sous-titres rédigés à la main qui sont parfaits, mais vous pouvez activer les sous-titres automatiques de YouTube en passant par l’icône en forme de roue crantée. Le résultat n’est pas aussi bon, mais il y a peu d’erreurs et si vous ne pouvez pas entendre les voix, c’est une bonne manière de suivre malgré tout.

Ce sous-titrage automatisé a été pensé à l’origine pour des raisons d’accessibilité, mais il sert aussi pour les usages mobiles. Un grand nombre de vidéos sont regardées aujourd'hui sur les smartphones sans le son, surtout sur les réseaux sociaux. De nombreux créateurs de contenus insèrent le texte directement dans l’image, mais la solution de YouTube est plus universelle.

Ajoutons que ces sous-titres automatiques ne sont proposés qu’en anglais, mais qu’ils peuvent ensuite être traduits dans n’importe quelle langue. La qualité du résultat dépend de la capacité de Google Translate pour passer d’une langue à l’autre, mais c’est encore perfectible.

> Accéder aux commentaires

Wi-Fi : QuickerTek améliore les bornes AirPort

| 17/02/2017 16:30 | 11

Apple n’a pas mis à jour sa gamme de routeurs depuis la sortie des modèles actuels, en 2013. Les AirPort Extreme et Time Capsule disposent de la meilleure norme actuelle, mais pas des meilleures performances. Aux dernières nouvelles, le constructeur abandonnerait ce marché, même si ces produits sont toujours vendus. Si vous tenez malgré tout à conserver un routeur conçu par Apple, QuickerTek peut l’améliorer pour offrir les meilleurs débits du moment.

Cliquer pour agrandir

Cette entreprise modifie les AirPort Extreme ou les Time Capsule de dernière génération. Elle ajoute un chapeau qui intègre pas moins de six prises pour antennes et elle fournit aussi les antennes, avec trois longues et trois courtes. En suivant le manuel, vous pourrez les orienter différemment en fonction des besoins. Par exemple, les courtes à l’horizontale pour la pièce où se trouve la borne, les longues à la verticale pour viser un étage.

Le résultat n’est pas très esthétique, mais le résultat est très impressionnant sur le papier : trois fois plus de puissance que la borne de base, une portée nettement plus grande et certainement des débits améliorés. Le tout en gardant en gros la taille des bornes Apple et surtout leur gestion simplifiée qui reste bien meilleure que la moyenne.

Tout cela a un coût toutefois et il n’est pas négligeable. Comptez 199 $ (187 €) si vous fournissez votre borne, ou bien 398 $ (374 €) pour une AirPort Extreme et à partir de 528 $ (496 €) pour une Time Capsule. Tant qu’à faire de modifier l’appareil, QuickerTek commercialise aussi un modèle avec un disque dur intégré de 5 To : comptez cette fois 699 $ (656 €) pour le pack complet ou bien 499 $ (468 €) pour une Time Capsule de base avec le disque dur. Ajoutez 18 $ (17 €) de frais de port vers la France.

> Accéder aux commentaires

eGPU : retour d'expérience sur le BizonBOX 3 et un projet TensorFlow

| 17/02/2017 15:31 | 61

Avec son débit de 40 Gbit/s, le Thunderbolt 3 a entraîné une multiplication des boîtiers pour cartes graphiques externes. C’est une aubaine pour les possesseurs de Mac bridés par les choix d’Apple en matière de GPU. Travaillant sur un projet de deep learning très gourmand, Benoît Desnos a adjoint à son MacBook Pro 2016 une GeForce GTX 980 Ti placée dans un boîtier BizonBOX 3.

Le BizonBOX 3 présenté par son fabricant.

Pourquoi ne pas opter pour un Mac Pro ? Parce que le logiciel qu’il utilise, TensorFlow (à l’origine un projet de Google qui est devenu open source), exploite la technologie CUDA pour l’accélération graphique. Or, les cartes AMD ne prennent pas en charge CUDA, qui est développé par Nvidia.

Dans la gamme de Nvidia, Benoît a préféré la GeForce GTX 980 Ti à la Titan X en raison de son compromis prix-performance qui lui semblait meilleur (le tarif va du simple au double). Impossible de sélectionner une GeForce 1000 plus récente faute de pilotes compatibles sur Mac.

Quant au boîtier Thunderbolt 3, il s’est tourné vers le BizonBOX 3 en raison de son prix et de sa livraison en France. Au total, il en a eu pour près de 1 700 € (1 556 $ pour le boîtier, la carte et l’alimentation, 85 $ de frais de port et 130 € de frais de douane). Pourquoi ne pas monter un hackintosh complet à ce prix là ? Le développeur avait besoin d’un ordinateur portable et voulait aussi une solution simple à mettre en place.

Le BizonBOX 3 en vrai. Cliquer pour agrandir

« L’assistance du site est très rapide, tant avant l’achat qu’après. J’ai dû écrire plusieurs fois pour avoir des précisions (vu le prix du matériel…) sur la compatibilité matérielle et logicielle, témoigne Benoît. L’expédition est très rapide, j’ai attendu 7 jours. L’emballage est assez sommaire : un carton, de la mousse expansée mais cela semble suffisant. Si j’avais su j’aurais également pris le câble de 2 mètres car celui de 50 cm est vraiment trop court pour pouvoir ranger la box où je veux sur mon bureau. »

Sur le boîtier en lui-même, il trouve qu’il est bien assorti avec le Mac. Par contre, le bloc d’alimentation est pour le moins élémentaire. Bizon n’a pas pris la peine de l’habiller...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

FontFace Ninja, une extension pour identifier facilement les polices des sites web

| 17/02/2017 13:45 | 6

FontFace Ninja est une extension pour les principaux navigateurs qui intéressera les amateurs de polices de caractère et les designers. Elle permet d’identifier les fontes utilisées sur les sites web ainsi que leur taille simplement en les survolant avec le curseur.

Le site du New York Times avec le mode masque activé.Cliquer pour agrandir

En cliquant sur une des polices, elle est sélectionnée et une zone en haut du navigateur permet de l’essayer avec votre propre texte. Si elle vous convient, l’extension permet de l’acquérir sur une plateforme dédiée le cas échéant.

FontFace Ninja donne aussi la possibilité de masquer les images et divers éléments d’habillage pour se concentrer sur la typographie. L’extension est compatible avec Safari, Chrome et Firefox.

> Accéder aux commentaires

Bientôt assemblé en Inde, l'iPhone SE n'est pas près de disparaître

| 17/02/2017 12:30 | 23

Les premiers iPhone fabriqués en Inde seront des SE, a appris Reuters. Le modèle le plus économique de la gamme et peut-être aussi le plus simple à assembler pour commencer.

Apple va s'appuyer sur l'un de ses fournisseurs, Wistron, qui doit inaugurer une usine à Bangalore dédiée à cette activité. Elle débuterait sa production en avril. C'est également dans cette ville qu'Apple doit ouvrir prochainement un bureau d'aide aux développeurs d'apps iOS.

Apple aurait prévu au départ de produire entre 300 000 et 400 000 iPhone mais le volume initial devrait être plus faible. La marque part de très bas en termes de ventes en Inde, Counterpoint a estimé qu'en 2016 il s'était écoulé 2,5 millions d'iPhone (sur un total mondial de 211 millions). Ce qui a placé Apple à la 10e place. En revanche, elle s'arroge 62 % de part dans les téléphones haut de gamme.

Les trois-quarts des smartphones vendus dans le pays (où Samsung domine) sont assemblés localement, ajoute Counterpoint. Même l'iPhone SE coûte deux fois plus cher que la majorité des téléphones vendus. Une production locale pourrait ainsi contribuer à le rendre plus compétitif, l'affranchissant de taxes d'importation.

Si l'on s'inquiétait de l'avenir de l'iPhone SE, alors que la gamme va avancer d'un cran avec la sortie des iPhone 8 et 7s, on peut être rassuré, ce modèle ne va visiblement pas disparaître cette année. Du moins dans ce coin du monde, puisque cette production indienne n'a pas vocation à être exportée.

À noter aussi que les deux bêtas actuellement en cours pour iOS et macOS visent particulièrement les clients indiens, puisque Siri est maintenant capable de donner les résultats du championnat de cricket.

> Accéder aux commentaires

Automatisation : un site pour les scripts The Omni Group

| 17/02/2017 11:30 | 3

Faute de solution native proposée par Apple pour l’automatisation sur iOS, The Omni Group a pris les devants. L’éditeur a imaginé son propre système basé sur du JavaScript, un langage qui est intégré sur iOS comme sur macOS, qui permet de réaliser toutes les opérations nécessaires dans ses applications et qui sera autorisé sur l’App Store. Ce système sera déployé progressivement au cours de l’année dans leurs apps.

Exemple de script dans OmniGraffle sur iOS. Cliquer pour agrandir

Pour préparer l’arrivée de cette automatisation multiplateforme, Sal Soghoian a ouvert un site dédié. L’ancien responsable de l’automatisation chez Apple a travaillé avec The Omni Group sur ce système et il proposera sur ce site la documentation nécessaire pour l’exploiter. On y trouvera à la fois le dictionnaire du langage, mais aussi des solutions pour intégrer le code JavaScript dans un workflow plus complet.

Pour le moment, les ressources proposées sont encore très limitées, mais vous trouverez des explications sur le concept de base et de la documentation pour OmniGraffle, la première app de l’éditeur à intégrer l’automatisation JS. Au programme également, une console en ligne qui sera surtout utile pour iOS, puisqu’elle permet de générer des URL qui peuvent être exploitées sur un site ou bien avec Workflow.

Toutes ces ressources sont totalement gratuites, mais proposées uniquement en anglais.

> Accéder aux commentaires

La stabilité du code source validée pour Swift 4

| 17/02/2017 10:00 | 22

Swift 4, la prochaine évolution majeure du langage d’Apple, doit être présentée au mois de juin, lors de la WWDC 2017. L’un des gros enjeux pour cette version était la stabilité, à la fois du code source et des ABI comme nous vous l’expliquions précédemment. Cet objectif sera partiellement rempli cette année, puisque seule la stabilité du code source est annoncée.

Voici à quoi ressemblent quelques lignes de code en Swift.

Les développeurs n’auront pas à mettre à jour tout le code source de leurs apps pour passer de Swift 3 à Swift 4, même si la nouvelle version n’est pas identique à l’ancienne pour sa syntaxe. Il y a du nouveau dans la gestion du texte (les détails sont disponibles à cette adresse) et il faudra mettre à jour certains éléments. Néanmoins, la stabilité du code source est assurée par le compilateur qui saura gérer les deux syntaxes.

En théorie, tout sera transparent pour le développeur qui pourra utiliser indifféremment la syntaxe de Swift 3 ou celle de Swift 4, y compris au sein d’un même projet. Par ailleurs, les changements apportés restent bien moins importants que lors des précédentes mises à jour et on imagine que le travail d’adaptation sera minime. Mais encore une fois, à partir de ce moment, le code source doit être compatible avec toutes les versions de Swift, c’est le principe de la stabilité.

La stabilité ABI (Application Binary Interface) était également un des objectifs pour Swift 4, mais elle a été officiellement repoussée. Une partie du travail a été effectuée, mais il reste encore beaucoup de choses à faire apparemment, trop pour être prêt d’ici la fin de l’année. Pour le moment, Apple ne parle pas de Swift 5, mais de Swift 4, stage 2. Cela changera peut-être au cours des prochains mois.

Voici à quoi ressemblent les ABI stockées obligatoirement dans chaque app développée en Swift. Ce sera toujours le cas avec Swift 4. Cliquer pour agrandir

Swift 4 sera présenté en juin, mais sa sortie finalisée est prévue d’ici la fin de l’année. Les développeurs devraient pouvoir l’utiliser en bêta dès la WWDC, probablement avec une nouvelle version de Xcode...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

L'héritier et patron du groupe Samsung arrêté et placé en détention

| 17/02/2017 07:23 | 57

Lee Jae-yong, héritier et dirigeant du groupe Samsung depuis les problèmes de santé de son père en 2014, a été arrêté et placé en détention. En janvier dernier, il avait été accusé de corruption, de détournement de fonds et de faux témoignages mais il avait pu échapper à la prison. La Cour du district central de Séoul n'avait pas répondu favorablement à la requête du procureur chargé de l'enquête, jugeant les preuves encore insuffisantes.

Lee Jae-yong, le 16 février, durant son transfert vers le centre de détention

Trois semaines plus tard, de nouveaux éléments ont été recueillis et le champ des accusations élargi. Lee Jae-yong aurait « caché des gains provenant d'activités criminelles et enfreint la loi sur le transfert de patrimoine à l'étranger en versant des pots-de-vin à Choi Soon-sil, l'amie de longue date de la présidente [de Corée du Sud]. » rapporte l'agence de presse Yonap.

Le pays est plongé depuis des mois dans un scandale d'État par le fait des agissements de cette confidente de la chef de l'État. Une affaire qui a conduit, en décembre, à une destitution par l'Assemblée nationale de la présidente Park Geun-hye. Une décision qui doit être encore entérinée par la Cour constitutionnelle.

L'arrestation du patron le plus puissant du pays a été motivée par la crainte que des preuves ne soient détruites ou par le risque de le voir s'enfuir. Le procès pourrait ne pas avoir lieu avant 18 mois.

> Accéder aux commentaires

Displays procure un mode nuit aux Mac incompatibles avec Night Shift

| 16/02/2017 23:00 | 19

Night Shift, la principale nouveauté de macOS 10.12.4, est réservée aux Mac prenant en charge Metal — en tout cas dans la bêta, mais il y a peu de chance que cela change avec la version finale.

Pour réduire la lumière bleue qui fatigue particulièrement les yeux, les possesseurs de Mac incompatibles peuvent toutefois se tourner vers l’initiateur f.lux ou Displays. Cet utilitaire qui met à portée de main des options d’affichage vient d’améliorer son mode nuit.

Mode nuit de Displays. Cliquer pour agrandir

Ce mode, qui s’active en un clic dans le menu de l’application, est personnalisable. On peut abaisser la luminosité de l’écran et réduire la lumière bleue selon des seuils définis, activer les modes niveaux de gris et foncé du système, ainsi que définir un fond d’écran différent (l’idée étant qu’il soit plus sombre). Dans sa version 1.5, le logiciel permet d’activer ce mode automatiquement quand le soleil se couche.

Displays n’active pas pour le moment Night Shift sur les Mac compatibles — il a sa propre fonction de réduction de lumière bleue —, mais cela fait partie des objectifs à court terme, nous a indiqué son développeur. Il faut d’abord que macOS 10.12.4 soit finalisé. D’autres paramètres pourront être ajoutés selon les retours des utilisateurs.

D'autres options et fonctions de Displays. Cliquer pour agrandir

Contrairement à f.lux, Displays est payant, mais il dispose de plus d’options et comprend d'autres fonctions d'affichage. Il coûte 5,99 € et peut être essayé gratuitement par session de 10 minutes pendant 15 jours [3,5 Mo]. Il nécessite OS X Mountain Lion au minimum.

> Accéder aux commentaires

Forums : quel boîtier choisir pour un disque dur ou un SSD externe ?

| 16/02/2017 21:30 | 0

Pourquoi acheter un disque dur externe plein pot quand on peut en recycler un qui traîne ? Les boîtiers sont une solution économique pour transformer un ancien disque dur ou SSD interne en support de stockage externe. C’est un cas de figure qui se présente typiquement à la suite d’un remplacement de support interne.

Un boîtier Inateck abordable dont l’auteur de ces lignes n’a pas à se plaindre.

Mais quel boîtier choisir et pour quel usage ? Plusieurs topics sur notre forum pourront vous renseigner :

> Accéder aux commentaires

La Touch Bar remplit son Office 2016

| 16/02/2017 20:33 | 12

Brièvement testée par les membres du programme Insider, la prise en charge de la Touch Bar est désormais disponible dans la nouvelle version stable d’Office 2016 (15.31.0).

De manière générale, le contenu de la barre tactile s’adapte à l’élément sélectionné ou au mode d’affichage en cours. Dans Word, on peut par exemple masquer le ruban avec le mode Focus et retrouver ses commandes de mise en forme dans la barre tactile. Dans Excel, on peut contrôler du bout des doigts les fonctions mathématiques et les graphiques. PowerPoint affiche les outils de mise en forme ainsi que les diapositives individuelles.

Word. Le bouton pour passer en mode Focus est à droite dans la Touch Bar. Cliquer pour agrandir

Les notes de version ne le mentionnent pas, mais selon The Verge Outlook gère aussi la Touch Bar en y affichant les rendez-vous du jour et Skype permet de prendre les appels, entre autres.

PowerPoint. Cliquer pour agrandir
Excel. Cliquer pour agrandir
Skype for Business. Cliquer pour agrandir

> Accéder aux commentaires

TF1 menace les FAI de se retirer de leurs box

| 16/02/2017 18:27 | 202

Des box internet dont la grille de chaines ne contiendrait plus TF1. C'est la menace qu'agite la chaine auprès des fournisseurs d'accès français s'ils n'acceptent pas de lui reverser une redevance.

Depuis l'été dernier, TF1 est en discussions avec ces opérateurs pour obtenir d'être payée en échange de la diffusion de ses programmes sur toutes leurs box, indépendamment du type d'accès.

Lors de la présentation aujourd'hui de ses résultats financiers, la chaîne a répété sa determination à obtenir gain de cause, sinon : plus d'image.

Régis Ravanas, directeur général adjoint de TF1 chargé de la publicité et de la diversification a déclaré : « Les discussions ne sont pas simples naturellement parce que c'est un changement de modèle. Mais nous voulons aller jusqu'au bout et si cela devenait nécessaire - ce que nous n'espérons pas — aller jusqu'à se passer de diffusion du signal TF1 sur certaines plateformes ».

En Belgique, un tel accord existe entre TF1 et les filiales locales d'Orange et d'Altice (SFR) et ce n'est pas le seul pays où cela se pratique. Il s'agit, pour la première chaine française de trouver de nouvelles sources de revenus dans un paysage audiovisuel plus complexe et notamment compenser les pertes importantes enregistrées par LCI.

Pour accentuer la pression sur des interlocuteurs jusque là restés sourds à ces demandes, TF1 a commandé un sondage, rapporte BFM. Il affirme que 64 % de l'échantillon serait prêt à changer de FAI si TF1 n'était plus diffusé par leur box. On peut supposer bien sûr que Bouygues ne sera jamais en manque de TF1…

Les FAI et la chaine sont sous contrat jusqu'en avril, une prolongation décidée pour donner ses chances à cette négociation.

> Accéder aux commentaires

L'affiche de la WWDC 2017 n'est pas si originale que cela

| 16/02/2017 16:50 | 25

Le visuel dévoilé aujourd'hui pour la WWDC 2017 d'Apple en rappelle fortement un autre. Celui co-réalisé en 2009 par la designer espagnole Rocío Ballesteros à l'occasion d'un festival de cinéma à Malaga, qui s'est tenu en 2010 (via @CristianRus4).

Cliquer pour agrandir

C'est tellement ressemblant, on dira même identique, que l'on peut se demander si ce n'est pas une commande d'Apple auprès de la graphiste. Son nom n'est toutefois pas mentionné et il semblerait également bizarre qu'elle se soit contentée de dupliquer l'une de ses précédentes réalisations.

Cliquer pour agrandir

Ou bien, Apple a tout simplement pioché dans une banque d'images.Puisque des scènes du même style, avec ce graphisme, sont aussi en vente ici, signées par une artiste russe, Tatiana Bredina qui paraît avoir été influencée également par l'Espagne.

Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir

Encore un exemple, le travail du canadien Geoff Mcfetridge qui y ressemble beaucoup dans la manière dont sont traités les personnages. Il a des dessins dans ce genre qui remontent à 2010.

Cependant, ce n'est pas la première fois que l'image de Rocío Ballesteros plaît au point d'être reprise. Le cas s'était produit pour l'affiche d'une autre manifestation espagnole (à droite ci-dessous) qui s'appuyait largement sur ce grap...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Refonte de l'application Qobuz sur Mac et PC

| 16/02/2017 16:30 | 30

« Nous avons mis du temps », reconnaît Qobuz à propos de la mise à jour de son application Mac et PC qui vient d’arriver. Cette nouvelle version « corrige – enfin – des défauts qui rendaient l’usage de cette application rébarbative », déclare le service musical français axé sur la qualité sonore comme éditoriale.

La vue album. Cliquer pour agrandir
La section Découvrir. Cliquer pour agrandir

Ainsi, l’application de bureau bénéficie d’une nouvelle interface organisée autour de trois parties, Découvrir, Playlists et Favoris. Un nouveau bouton « … » affichant des actions contextuelles fait son apparition. Une barre en bas de la fenêtre permet de contrôler la lecture ainsi que la qualité d’encodage. Car Qobuz met en avant la possibilité de lire la musique en Hi-Res 24-Bit. C’est un confort déjà offert par Audirvana Plus qui peut servir de client Qobuz.

Le service promet qu’il va se métamorphoser au cours des prochains mois avec de nouvelles applications iOS et Android, ainsi qu’un nouveau site de téléchargement. Trois formules sont disponibles : premium (MP3 320 kbps) à 9,99 €/mois, Hi-Fi (qualité CD 16-Bit / 44.1 kHz) à 19,99 €/mois et Sublime (Hi-Res 24-Bit) à 219,99 €/an.

> Accéder aux commentaires

La WWDC 2017 se tiendra du 5 au 9 juin à San Jose

| 16/02/2017 14:34 | 29

Apple annonce la tenue de la WWDC 2017 du 5 au 9 juin à San Jose, au McEnery Convention Center. Elle le fait très tôt cette année, car en 2016 il avait fallu attendre la mi-avril pour connaître les dates.

Dans l'illustration de cette édition 2017, une pomme se dessine en creux au milieu d'une foule de personnages vus du ciel. C'est assez rare, voire la première fois depuis longtemps, que les visuels de la WWDC mettent en scène des individus et pas des formes colorées sans signification particulière. Cliquer pour agrandir

Ce ne sera donc plus à San Francisco comme ces dernières années (des WWDC eurent lieu à San Jose entre 1988 et 2002). Le Moscone Center sera en effet en travaux entre avril et août prochain, avec les deux tiers de sa surface complètement fermés. San Jose est au sud de San Francisco, à un peu moins d'une heure de route et son centre de conférences à un jet de pierre des campus d'Apple. « C'est comme si la WWDC revenait à la maison » a déclaré Phil Schiller.

Le McEnery Convention Center de San Jose

Les inscriptions débuteront le 27 mars (à 19h, heure française) et la sélection des heureux(ses) élu(e)s se fera à nouveau par tirage au sort. Cette mise en route plus tôt dans l'année des préparatifs permettra peut-être de réserver ses billets en amont et de profiter de tarifs plus avantageux. Les autres développeurs pourront suivre en vidéo et en direct les sessions, depuis l'Apple TV ainsi qu'au travers de

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Pages