Fermer le menu

Michigan Avenue : l'impressionnant Apple Store de Chicago ouvre demain

| 19/10/2017 21:09 | 18

Deux ans après les premiers dessins, Apple Michigan Avenue ouvrira en grande pompe demain, le 20 octobre. Apple a investi 27 millions de dollars dans cette nouvelle boutique de Chicago qui ne ressemble à aucune autre.

Images Apple. Cliquer pour agrandir

L’Apple Store est fondu dans le quai faisant face à la rivière Chicago et chapeauté par un large toit en fibre de carbone ressemblant à un MacBook vu du dessus. L’espace de vente profite du panorama grâce à une façade de verre de près de 10 mètres de haut. À partir de lundi la boutique accueillera les « Chicago Series », cinq ateliers à « l’intersection des technologies et des arts ».

Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir

> Accéder aux commentaires

Tim Cook rassure sur l'avenir du Mac mini

| 19/10/2017 20:23 | 56

Le Mac mini n’est pas abandonné. C’est en substance ce qu’a répondu Tim Cook par email à un lecteur de MacRumors qui s’inquiétait de son avenir.

« Je suis heureux que vous aimiez le Mac mini. Nous aussi nous l’aimons, écrit le CEO d’Apple alors que le petit ordinateur n’a pas été mis à jour depuis trois ans. Nos clients ont trouvé tant d’usages intéressants et originaux pour le Mac mini. Bien que le moment ne soit pas venu pour révéler des détails, le Mac mini jouera un rôle important dans notre gamme de produits à venir. »

S’agira-t-il d’un simple rafraîchissement ou bien d’une refonte comme en connaîtra le Mac Pro ? À moins que Mac mini et Mac Pro fusionnent en une machine modulaire comme certains l'imaginent ?

> Accéder aux commentaires

Tony Fadell investit dans des start-ups depuis Paris

| 19/10/2017 15:30 | 5

Après l'iPod, l'iPhone puis Nest, Tony Fadell a décidé de poser ses valises à Paris pour une nouvelle aventure. C'est en effet à partir de la France (et un peu de San Francisco) qu'il va gérer les affaires de Future Shape, une société de capital risque qui veut financer des jeunes pousses œuvrant dans l'agriculture, les transports, la robotique ainsi que l'innovation dans les produits grand public (on ne se refait pas).

Ce fonds d'investissement veut s'engager auprès des start-ups le plus tôt possible dans leur développement, et pas uniquement dans des jeunes sociétés basées dans la Silicon Valley, mais un peu partout dans le monde — aux États-Unis et en Europe, mais aussi en Asie et au Moyen-Orient. Tony Fadell promet non seulement des fonds, mais aussi un suivi sans pression avec une approche de long terme dans l'accompagnement des start-ups.

Plusieurs entreprises ont d'ores et déjà reçu un coup de main de la part de Tony Fadell et de ses partenaires investisseurs : Rohinni (micro LED), Phononic (climatisation), Modern Meadow (cuir végétal), ou encore Convargo, une société française spécialisée dans l'expédition de marchandises. Les entrepreneurs ayant besoin de sous sont bien évidemment invités à se faire connaitre auprès de Future Shape.

L'installation parisienne ne sera pas un problème pour Fadell. Il y avait posé ses valises il y a huit ans, c'est d'ailleurs ici qu'il a créé le thermostat Nest, rappelait-il dans une interview en juin aux Echos, en marge du salon VivaTech. Xavier Niel l'avait rencontré en 2009, un rendez-vous qui s'est prolongé une dizaine d'heures, raconte Wired ! Le patron de Free a d'ailleurs été un des premiers à investir dans Nest au moment de sa création.

Selon Fadell, il n'y a aucune raison pour que le bouillonnement du côté de San Francisco ne puisse se dupliquer ailleurs. « Mon travail, c'est de venir ici [à Paris] et d'y apporter la Silicon Valley », explique-t-il au site. En huit ans, « l'environnement et l'écosystème de start-up, surtout, y sont beaucoup plus développés aujourd'hui. Il...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Classicbot Classic, une figurine adorable pour les fans de Mac

| 19/10/2017 15:00 | 9

Si vous cherchez un cadeau abordable pour un fan de Mac, ne cherchez plus, le Classicbot Classic est là. Un fabricant hongkongais a miniaturisé le Macintosh et lui a ajouté des jambes et des bras pour en faire une figurine très mignonne.

Classicbot Classic. Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir

Le gadget, qui a changé de nom depuis sa présentation pour s’éviter des ennuis avec Apple (il s’appelait Macinbot), fait à peu près 10 cm de hauteur. Sa fabrication en plastique est de bonne qualité. Il y a juste des imperfections mineures sur les jointures des bras et des jambes.

Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir

Le Classicbot dispose de sa mallette et de sa souris (deux autocollants portant le nom du produit et son logo sont aussi fournis). Ses bras et ses jambes peuvent être retirés pour le transformer en ordinateur traditionnel.

Il n’y a pas beaucoup plus à dire sur le Classicbot, si ce n’est qu’il fait une décoration très sympa. Il est vendu exclusivement sur le site de son fabricant. Il coûte 35,80 $ (environ 30 €) avec les frais de port vers la France. Des éditions limitées Tron et Hello seront prochainement en vente, et d’autres figurines sont prévues pour plus tard.

À droite, le Classicbot Tron (Thailand Special Edition)....

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Ces claviers de MacBook et MacBook Pro qui agacent toujours leurs utilisateurs

| 19/10/2017 12:00 | 90

Mauvaise semaine pour les claviers d'Apple, ceux que l'on trouve sur les MacBook ainsi que les MacBook Pro de dernière génération. Une volée de critiques s'est de nouveau abattue sur eux, motivée par leur propension à voir certaines touches rester collées ou répondre de manière erratique. Avec comme corollaire l'obligation parfois d'opérer un changement complet du clavier (trackpad compris) puisqu'il est maintenant impossible ou trop risqué de réparer seulement une touche.

Le débat n'est pas nouveau mais The Outline a remis le couvert et ce n'est guère surprenant puisque ces claviers n'ont pas véritablement changé depuis leur apparition sur le MacBook 12".

Tout au plus Apple a-t-elle ajouté un peu de course sous les touches de la seconde génération des MacBook pour rendre la frappe moins dure et peut-être atténuer les risques de blocages pour de simples poussières. Les MacBook Pro USB-C en ont hérité dès leur lancement.

Ce sont ces problèmes à répétition qui se résument probablement à de simples poussières qui font râler le journaliste sur The Outline. Il en était à sa troisième visite en Apple Store pour une barre d'espace défectueuse — une seule pression entrainait deux espacements — sur son MacBook Pro acheté l'année dernière. Un défaut minuscule qui peut conduire à changer tout le clavier tellement le mécanisme papillon qui soutient chacune des touches est potentiellement fragile.

Apple a sa solution, une fiche technique pour nettoyer ces claviers, un petit ballet aérien qui peut prêter à sourire. Le blogueur et podcasteur Stephen Hackett y va de sa propre expérience avec le clavier d'un MacBook Pro 13" qui, de fil en aiguille, a fini par perdre l'une de ses touches qui avait commencé par rester collée. Sur son blog, Michael Tsai a recensé une litanie d'autres critiques apparues dans la foulée de ces articles et billets.

...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

DxO Optics Pro 11 actuellement offert

| 19/10/2017 10:52 | 32

Déçu par l’abonnement obligatoire pour Lightroom 7 ? Vous pouvez obtenir gratuitement DxO Optics Pro 11 en inscrivant simplement votre email sur cette page.

DxO Optics Pro 11. Cliquer pour agrandir

Chaque année DxO réitère ce type d’opération promotionnelle, mais c’est encore plus intéressant cette fois-ci car OpticsPro 11 est la dernière version en date. C’est plus précisément l’édition Essential, qui coûte normalement 129 €, qui est offerte.

DxO commercialise une édition Elite comprenant des fonctions en plus (débruitage Prime, anti-moiré, profils de rendus couleurs…) pour 199 €. Après avoir laissé votre email, vous obtiendrez un code promotionnel pour avoir une remise de 50 € sur cette édition.

En plus de son module de développement, DxO Optics Pro 11 a une partie catalogueur basique. La promotion est valable jusqu’au 30 novembre.

> Accéder aux commentaires

macOS High Sierra : notre livre est en vente !

| 19/10/2017 10:00 | 41

Si vous l'avez précommandé, il doit déjà être dans votre bibliothèque dans iBooks. Quoi qu'il en soit, Le guide de macOS High Sierra est disponible à la vente au prix de 4,99 €.

Notre livre est actuellement en tête des ventes sur l'iBookstore. Merci de votre soutien !

Sur plus de 650 pages, ce guide vous permettra de découvrir les nouveautés du système, de faire le plein de trucs et astuces et de (re)découvrir toutes les subtilités du système en général, du Finder, de Spotlight, de Siri, de Safari, de Photos, de TextEdit, de Notes, de Mail, et on en passe. Contrairement aux autres livres consacrés à macOS, cet ouvrage s'intéresse à l'intégralité du système, et non uniquement aux nouveautés.

Une première mise à jour est d'ores et déjà dans les tuyaux et devrait être disponible d'ici une semaine. Elle s'attardera sur FaceTime, Messages et Aperçu. Il y sera également question de la gestion des applications sur Mac (Mac App Store, gestion des permissions…).

À terme, ce livre devrait être un guide ultra-complet sur le système d'exploitation d'Apple. Nous prévoyons d'ajouter régulièrement de nouveaux chapitres, dès lors son prix sera revu en conséquence. C'est pour cela que nous ne pouvons que vous conseiller de l'acquérir rapidement avant l'augmentation de tarif prévue prochainement. Bonne lecture !

> Découvrir notre guide de macOS High Sierra

> Accéder aux commentaires

Refurb : MacBook Air 2017 à 929 €, iPad Pro dès 529 €

| 19/10/2017 07:11 | 13

Des MacBook Air de juin 2017 sont de nouveau en vente sur le refurb. Ce modèle avait reçu un (petit) coup d'accélérateur sur son processeur (200 MHz de plus) en même temps qu'Apple renouvelait ses autres portables.

Pour le reste, c'est la même machine que précédemment, avec sa connectique USB 3 classique et Thunderbolt 2, son port MagSafe, son lecteur de cartes, son écran non Retina et son clavier avec des touches plus épaisses mais, dirons certains, plus confortables.

Deux configurations 2017 sont proposées, l'une à 929 € contient 8 Go de RAM et 128 Go de SSD, l'autre à 1 149 € affiche le double de stockage.

Une troisième option est un modèle de 2015, mais avec écran 11". Pour 1 059 € on a 4 Go/256 Go. À ce compte, mieux vaut certainement s'orienter directement vers un MacBook 12" Retina, il y a un ample choix à partir de 1 169 €.

En vente aussi :

> Accéder aux commentaires

Avec Sensei, le futur de Photoshop va être étonnant

| 18/10/2017 23:04 | 28

La conférence d'ouverture d'Adobe MAX 2017 a été l'occasion de voir ce que le futur réserve à Photoshop. Moteur de cette (r)évolution à venir, le système d'intelligence artificielle "Sensei", déjà utilisé pour certaines fonctions des logiciels existants.

Dans le cas de Photoshop, il prend la forme d'un assistant comme peuvent en avoir macOS avec Siri ou Windows avec Cortana, à ceci près qu'il est ici spécifiquement optimisé pour aider les utilisateurs de logiciels de création graphique.

Trois axes de recherches ont été montrés : l'usage de la voix et du langage naturel pour demander un coup de main à Sensei ; sa capacité à anticiper des actions et fournir des outils dont vous pourriez avoir besoin et le "creative graph", véritable journal de bord de vos travaux que l'on peut manipuler pour triturer ses images jusqu'au dernier moment.

David Nuescheler, l'un des chercheurs d'Adobe, démarre avec le croquis sommaire d'un personnage féminin dans un cadre spatial. Il sera utilisé pour créer des contenus destinés à une app sur iPad.

Tout à droite de l'interface, un gros point bleu, le symbole de Sensei peut être cliqué. Il ouvre un tiroir contextuel. Celui-ci contient un champ de requête façon Siri mais on peut utiliser la voix pour poser des questions à l'assistant.

Cliquer pour agrandir

Sans même faire cet effort, Sensei a automatiquement généré, et affiché dans cette colonne, des mots-clefs basés sur les éléments qu'il a réussi à identifier dans le croquis (femme, visage, espace, étoiles, vaisseau spatial, etc). Il montre également, par des vignettes, lesquelles de ces portions de l'image globale ont été extraites et reconnues.

Cliquer pour agrandir

Le moment d'après, Nuescheler demande à Sensei — avec la voix — de lui trouver des images relative à son croquis. Le moteur lui présente alors une photo du cosmos, puisée dans la photothèque Adobe Stock. Chaque élément ajouté au document de travail contient ce petit bouton Sensei, comme par exemple ce visuel. Un clic supplémentaire et Sensei ouvre une nouvelle interface qui offre plus de détails sur cette photographie.

...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Bento Stack, une boite pour transporter vos accessoires Apple

| 18/10/2017 20:00 | 34

Si vous ne savez pas où ranger la grosse poignée de petits accessoires qui accompagnent vos produits Apple, pourquoi ne pas utiliser une boite à bento ? La société Function101 s'est inspirée de ces boites à repas japonaises, faites de compartiments empilés, pour son projet de "Bento Stack". Il est en quête d'un financement sur Indiegogo.

La ressemblance avec une vraie boite à bento est quasi parfaite, c'est tout juste si l'on ne pourrait pas finalement se contenter d'en acheter une originale. Sinon que celle proposée ici a ses compartiments spécialement adaptés aux dimensions des produits d'Apple.

Il faut pouvoir y ranger son Pencil, au moins deux bracelets d'Apple Watch (ceux qui tiennent à plat), des EarPods ou son boitier d'AirPods, ses chargeurs d'iPhone, de portables et leurs câbles. Quatre étages en tout qui, une fois fermés, sont maintenus par une bande élastique en silicone.

Cette boite à Bento utilisée quotidiennement par l'un d'entre nous chez MacG n'est pas optimisée pour les accessoires d'Apple…
Si nécessaire, on pourra n'utiliser que deux compartiments seulement. Quant au rangement du Pencil, il se double d'une fonction de support pour tenir un iPhone à la verticale en mode paysage. Trois coloris utilisés par Apple sont prévus : argent, or rose et gris sidéral.

L'objectif de l'équipe est de récolter 25 000 $ pour lancer la production avant la fin de l'année et livrer en décembre. 4 745 € ont été déjà promis et il reste un mois. La première contribution démarre à 25 $ (hors frais d'envoi) pour un prix public envisagé de 49 $.

> Accéder aux commentaires

Creative Cloud : mise à jour des apps et augmentation de prix en Amérique du Nord

| 18/10/2017 18:00 | 33

Le moment de l’année où Adobe met à jour toutes ses applications et fait ses annonces importantes est arrivé. En plus de Lightroom CC et Lightroom Classic CC dont nous avons déjà parlé, les Photoshop, Illustrator et autres InDesign ont tous droit à leur nouvelle version à l'occasion de la conférence Adobe MAX.

Adobe a une autre surprise pour ses clients : les tarifs du Creative Cloud vont augmenter en Amérique du Nord à partir du 1er mars. L’abonnement individuel pour une seule app et celui pour toutes les apps vont augmenter de 6 %. Ce dernier va ainsi passer de 49,99 $/mois à 52,99 $/mois. L’abonnement pour les équipes va coûter 14 % plus cher, soit 79,99 $/mois. Les abonnements étudiants et dédiés à la photo (Lightroom + Photoshop) ne seront pas affectés. La hausse de prix concerne uniquement l’Amérique du Nord, à ce stade en tout cas.

Adobe ne justifie pas cette augmentation autrement que comme ça : « Après plus de cinq ans d’innovation continue, nous procédons à un modeste ajustement tarifaire pour les clients nord américains. » Faisons le tour de l’innovation 2017 d’Adobe.

Photoshop CC

Il faut reconnaître que les nouveautés de Photoshop CC sont assez nombreuses. Parmi elles, plusieurs intéresseront les photographes, à commencer par l’accès direct aux photos de Lightroom. On peut naviguer dans ses photos Lightroom depuis l’écran d’accueil de Photoshop et exploiter le moteur de recherche Adobe Sensei pour trouver rapidement un cliché. Les modifications réalisées dans Photoshop sont synchronisées avec Lightroom.

Cliquer pour agrandir

Photoshop CC gère maintenant les images HEIF prises par les iPhone récents sous iOS 11. Les informations sur la profondeur fournies par l’iPhone 7/8 Plus permettent de créer un effet de profondeur de champ en utilisant le filtre Flou de l’objectif.

Le logiciel profite aussi de meilleures performances générales, prend en charge les panoramas à 360°, dispose de pinceaux plus performants et plus finement organisables, d’un copier-coller de calques plus fiable, d’un collage de texte sans f...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Adobe XD et Adobe Dimension : pour les interfaces et le design 3D

| 18/10/2017 16:45 | 16

Au beau milieu des mises à jour et des nouvelles versions pour Lightroom, Photoshop, InDesign, Premiere et consorts, Adobe lance aussi deux nouveaux logiciels pour épauler les designers et les graphistes dans deux domaines spécifiques : la création d'interfaces logicielles et la 3D. Le tout destiné aux abonnés du Creative Cloud.

Adobe XD (pour Experience Design) est connu depuis la fin 2015 sous le nom de projet Comet et disponible sous la forme d'un aperçu public sorti en mars 2016. Cette version 1.0 confirme la volonté d'Adobe de marcher sur les platebandes de Sketch.

Ce logiciel de « design d'expériences utilisateur » facilite la vie des designers d'interfaces avec des outils comme une grille de répétition permettant de répliquer des groupes d'éléments ; de personnaliser les plans de travail et multiplier les interfaces en fonction des formats d'écran désirés ; L'éditeur annonce par ailleurs l'intégration d'outils tiers, à l'instar de Zeplin et Sympli. Des plug-ins seront aussi de la partie.

Des applications pour iOS et Android sont disponibles afin de prévisualiser les interfaces sur les appareils mobiles.

Adobe Dimension, que l'on connaissait sous le nom de projet Felix, permet de créer des compositions mêlant 2D et 3D. Utile pour générer des emballages et des photos de produit ou des décors, par exemple.

Le logiciel permet d'insérer des photos provenant de Photoshop et de la bibliothèque Stock dans des décors ou sur des objets. L'éclairage, l'angle de caméra, et d'autres paramètres sont ensuite calculés automatiquement par Dimension. La prévisu est en temps réel, et i...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Cardhop, le Fantastical du carnet d’adresses

| 18/10/2017 16:05 | 17

Cardhop est la nouvelle app pour les Mac de Flexibits, le créateur de l’excellent Fantastical. Ce nouveau-venu prend également place dans la barre des menus de macOS, mais il ne permet plus de gérer son calendrier. Le rôle de cet utilitaire est de simplifier l’utilisation du carnet d’adresses, à la fois pour consulter les données, mais aussi pour en ajouter.

Première utilisation de Cardhop : accéder rapidement aux fiches du carnet d’adresses. Pour cela, son interface est disponible en permanence d’un clic sur son icône dans la barre de menus, et si vous le souhaitez avec un raccourci clavier global (⌃⌥D par défaut, vous pouvez le modifier dans les réglages). Comme avec Fantastical, l’interface peut rester associée à la barre des menus ou prendre la forme d’une fenêtre dédiée. En fonction de vos préférences, vous pouvez même utiliser l’utilitaire sans passer du tout par la barre de menus.

Cette interface, donc, affiche tout d’abord les anniversaires à venir dans les prochains jours. En dessous, vous aurez les contacts récents, mais Cardhop prend tout son sens grâce au champ de recherche tout en haut. Sans surprise, saisissez n’importe quel élément dans le champ de recherche et la liste en dessous sera filtrée en temps réel.

L’interface de Cardhop à droite. À gauche, quelques actions rapides proposées par l’app : appeler, envoyer un message, obtenir un itinéraire ou encore composer un tweet. Cliquer pour agrandir
L’interface de Cardhop à droite. À gauche, quelques actions rapides proposées par l’app : appeler, envoyer un message, obtenir un itinéraire ou encore composer un tweet. Cliquer pour agrandir

À ce stade, vous aurez uniquement effleuré la surface de ce que Cardhop propose. Le champ de recherche est aussi un champ d’action : tapez « message Tim Cook » et l’app Messages s’affichera dans la bonne conversation, vous n’aurez plus qu’à écrire le texte. Cela fonctionne aussi pour un itinéraire affiché dans Plans (« directions Phil Schiller »), pour rédiger un mail (« mail Eddy Cue » avec la possibilité de préciser un sujet à la suite : « mail Eddy Cue What’s your favorite (shirt) colour ? » ), pour envoyer un message sur Twitter (« tweet Craig Federighi ») et même pour passer un appel (« call Jony Ive »).

Ces commandes ne sont disponibles qu’en anglais pour le moment, pui...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Adobe enfonce le cloud avec Lightroom CC et Lightroom Classic CC

| 18/10/2017 15:00 | 73

Deux pour le prix d’un, ce pourrait être le slogan d’Adobe cette année à propos de Lightroom. Le logiciel professionnel se dédouble en effet pour proposer une nouvelle manière de gérer vos clichés.

Adobe marche sur les plates-bandes de la photothèque iCloud avec Lightroom CC, un nouveau service (accompagné d’une nouvelle application) qui héberge toutes vos photos dans le nuage et les synchronise sur tous vos appareils.

Le Lightroom tel que vous le connaissez ne disparaît pas pour autant. Rebaptisé Lightroom Classic CC, il évolue en douceur et devient désormais indissociable du Creative Cloud.

Lightroom Classic CC (Lightroom 7)

Autant commencer par ce qui fâche : Adobe ne laisse plus le choix entre licence perpétuelle et abonnement au Creative Cloud pour le successeur de Lightroom 6. Si vous voulez utiliser Lightroom 7 (autrement appelé Lightroom Classic CC), il faut vous abonner au Creative Cloud.

Lightroom était jusqu’à aujourd’hui le seul logiciel d’Adobe à être encore disponible en licence perpétuelle. Mais des signaux avant-coureurs avaient été envoyés : les dernières nouveautés de Lightroom 6.x étaient déjà réservées aux abonnés Creative Cloud.

L’éditeur, qui enchaîne les excellents résultats financiers grâce aux abonnements, fait néanmoins preuve d’une certaine mansuétude à l’égard des photographes. Alors que les graphistes doivent payer 23,99 €/mois pour Illustrator et les maquettistes le même prix pour InDesign, les photographes disposent toujours d’une formule dédiée à 11,99 €/mois qui comprend Photoshop CC en plus de Lightroom.

Et si vraiment l’abonnement au Creative Cloud ne vous convient pas, sachez que Lightroom 6 restera en vente pour une durée indéterminée. Mais sachez aussi que son support s’arrêtera à la fin de l’année. Cette version ne recevra plus de mise à jour à partir de janvier 2018, ce qui signifie que les bugs ne seront plus corrigés et que les nouveaux appareils photo ne seront pas gérés.

Sur le long terme, Lightroom 7 — et son abonnement à 11,99 €/mois — est donc l’unique solution viable… À moins bien sûr de passer à la concurrence. Mais au fait, il y a quoi dans cette nouvelle version ?

Un regain de performances

Lightroom 7, c’est avant tout la mise à jour qui améliore les performances. Adobe répond enfin...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Apple et General Electric vont faire des apps ensemble

| 18/10/2017 14:43 | 19

Apple et le monde de l'entreprise, c'est une affaire qui roule depuis quelques années par le biais de partenariats avec IBM, Cisco, SAP ou encore Deloitte. Le constructeur de Cupertino continue de creuser ce sillon, cette fois avec General Electric (GE), le géant américain de l'énergie et de l'industrie.

Les deux partenaires vont plancher ensemble sur des outils de développement mobiles, ainsi que sur des applications pour smartphones et tablettes. Un SDK pour Predix, la plateforme de services en ligne de GE (gestion des équipements industriels et des services du groupe), sera disponible le 26 octobre. Predix est particulièrement important, puisqu'il permet de prédire les pannes qui peuvent apparaitre sur des équipements comme des moteurs d'avion, des turbines hydro-électriques, ou encore des locomotives.

Des apps mobiles s'appuyant sur Predix pourront donc être développées, aussi bien en interne par GE que par des développeurs externes. Les commerciaux d'Apple iront aussi vanter les mérites de la plateforme Predix de GE auprès des clients industriels de la Pomme ; de son côté, General Electric s'engage à standardiser son app pour iPhone et iPad, et proposera à ses 330 000 employés de s'équiper en Mac.

« GE est un partenaire idéal, fort d’une longue expérience en matière d’innovation dans les domaines industriels les plus divers, tels que l’aviation, l’industrie de transformation, la santé et l’énergie », explique Tim Cook. « Ensemble, Apple et GE vont littéralement changer les méthodes de travail de l’industrie en combinant la plateforme Predix de GE à la simplicité et à l’efficacité de l’iPhone et de l’iPad ».

> Accéder aux commentaires

Une autonomie de plusieurs jours pour les futurs appareils Windows 10 sur ARM

| 18/10/2017 11:35 | 41

Mais où sont passés les ordinateurs Windows équipés d'un processeur ARM ? En décembre dernier, Microsoft faisait miroiter de telles machines après la mise à jour printanière Creators Update de Windows 10 (lire : Microsoft se relance dans la course à l'ARMement). Or, dix mois après l'annonce, on ne voit toujours rien venir.

La défunte et peu regrettée Surface RT.

Courage : les premiers appareils dotés d'un Snapdragon 835 — la puce de référence pour ces nouveaux produits — devraient bel et bien arriver d'ici la fin de cette année, sans doute en décembre. C'est ce qu'ont laissé entendre Qualcomm et Microsoft durant le sommet 5G du fabricant de puces réseau qui s'est tenu à Hong Kong cette semaine, selon Trusted Reviews. Des annonces sont en tout cas attendues avant Noël.

Des « centaines » de portables sont en phase de test du côté du QG de Microsoft, à Redmond. Ils sont utilisés au quotidien par des employés histoire de voir ce que ces appareils ont dans le ventre et la bonne nouvelle, c'est que l'autonomie est tout bonnement exceptionnelle. Pete Bernard, directeur du programme Connectivity Partners chez Microsoft a déclaré que ces machines présentaient une autonomie « au-delà de nos attentes » : les batteries tiennent plusieurs jours sur une seule charge.

Bernard raconte une anecdote amusante à ce propos chez ZDNet : « Nous avons commencé à recevoir des rapports de bugs qui disaient : "l'indicateur de batterie ne fonctionne pas. Il dit toujours qu'il est à pleine charge". Mais ce n'est pas un bug : c'est simplement que ces appareils ont une super autonomie ».

HP, Asus et Lenovo sont les principaux constructeurs partenaires dans cette nouvelle aventure. Plusieurs portables, hybrides et tablettes de 6, 10 et 14 pouces sont dans les tuyaux. Microsoft et Qualcomm ont fait miroiter de nombreux designs pour accommoder tous les besoins, et aussi une large fourchette de prix.

Il n'est pas question pour l'éditeur de revivre le cauchemar qu'a été Windows RT, cette version castrée du système d'exploitation pour processeur ARM à la logithèque extrêmement limitée. Cette fois, il s'agit de faire fonctionner un « vrai » Windows 10 sur des appareils ARM, capables de faire rouler de gros logiciels comme Photoshop (voir vidéo ci-dessus), grâce à un émulateur...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Windows 10 : la mise à jour Fall Creators est disponible

| 18/10/2017 10:31 | 47

Comme promis, Microsoft a commencé à déployer la version Fall Creators Update de Windows 10. Celle-ci devrait apparaitre dans le mécanisme de mise à jour du système d'exploitation, mais si ce n'est pas le cas il est toujours possible de récupérer l'image disque.

Windows 10 Fall Creators Update contient plein de nouveautés qui vont du futile au pratique. La nouvelle application Photos permet désormais de créer des vidéos à partir de clichés que l'on aura tripatouillés avec force effets 3D, transitions et bruitages.

Plus intéressant, cette nouvelle version apporte des fonctions rappelant Continuité sur les plateformes d'Apple : on peut ainsi terminer la consultation d'un site web sur son PC après l'avoir débuté sur un smartphone iOS ou Android. Un lanceur Android est aussi de la partie pour mieux connecter Windows avec son appareil mobile.

Des fonctions d'accessibilité font également leur apparition, pour suivre les mouvements des yeux ou contrôler Windows à la voix. Le navigateur Edge sait remplir des formulaires PDF et épingler ses sites préférés dans la barre de tâches. Un nouvel outil Find my Pen permet de remettre la main sur un stylet (ce dernier peut aussi servir à naviguer au sein de l'interface).

La mise à jour contient de nouvelles fonctions de sécurité pour se protéger des rançongiciels et des virus. Il est aussi possible de récupérer le code de déverrouillage et le mot de passe depuis l'écran verrouillé. Et puis on peut maintenant épingler ses contacts préférés directement dans la barre de menus de Windows.

La grande affaire de cette version automnale reste néanmoins la prise en charge des casques de « réalité mixée », dont plusieurs modèles ont été lancés par des constructeurs partenaires. Dans un registre proche, les objets et personnages créés dans Paint 3D peuvent s'intégrer dans son environnement avec des fonctions de réalité augmentée. Rendez-vous au printemps pour la prochaine fournée de Windows 10 !

> Accéder aux commentaires

MacBook Pro : comment effacer les données de la Touch Bar

| 18/10/2017 09:19 | 13

Avant de vendre ou donner votre Mac, il y a plusieurs choses à faire pour éviter d’éventuelles complications au nouveau propriétaire ainsi qu’à vous même. Avant de formater la machine, il faut vous déconnecter d’iTunes, d’iCloud, d’iMessage et, si vous avez un MacBook Pro Touch Bar, vous pouvez effacer les données de la barre tactile.

C’est ce que conseille Apple dans sa fiche de procédure. Pour effacer les informations stockées par la Touch Bar, il faut démarrer sur la partition de restauration (maintenir les touches Commande + R après avoir appuyé sur le bouton d’alimentation), puis ouvrir le Terminal dans le menu Utilitaires. Dans le Terminal, saisissez la commande suivante : xartutil --erase-all. Appuyez sur Retour, tapez « Oui » pour confirmer, puis appuyez à nouveau sur Retour. Vous pouvez ensuite quitter le Terminal.

Pourquoi faut-il une commande spéciale pour effacer les données de la Touch Bar ? Sans nul doute parce qu’elle fonctionne indépendamment du reste du système. C’est en effet une puce dédiée, l’Apple T1, qui la gère intégralement.

Si vous n’avez pas exécuté cette commande avant de vous séparer de votre Mac, vous n’avez toutefois pas trop de souci à vous faire a priori. Ce ne sont pas des images de vos empreintes digitales qui sont enregistrées par Touch ID, mais des représentations mathématiques qui ne permettent pas de recréer les empreintes, selon Apple. De plus, ces données sont conservées bien à l’abri dans une enclave sécurisée.

> Accéder aux commentaires

Google Agenda devient plus joli sur le web

| 18/10/2017 08:50 | 7

Google Agenda est le nouveau service de Google à être revu avec les codes du material design de la firme. Les dates sont inscrites en plus grand, il y a des effets d’ombre discrets, un gros bouton rouge pour ajouter des événements et des illustrations pour les décorer. La web app de Google Agenda est ainsi beaucoup plus proche des applications mobiles.

Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir

Les entreprises bénéficient aussi de nouvelles fonctionnalités : ajout d’informations sur la salle de réunion, ajout de liens et options de formatage pour les invitations et possibilité de mettre côte à côte plusieurs calendriers.

Cette nouvelle version est déployée progressivement à partir d’aujourd’hui.

> Accéder aux commentaires

Les camionnettes Apple Maps roulent un peu plus en Europe

| 18/10/2017 07:19 | 14

Les camionnettes d'Apple Maps vont aller se promener en Slovénie, dans la capitale Ljubljana. Ce pays est le dernier en date choisi par Apple pour y envoyer ses véhicules bardés de capteurs.

À Paris, au début juin Cliquer pour agrandir

On ne sait toujours pas quel rôle ils jouent dans les développements pour Maps, et les choix géographiques n'aident pas à y voir plus clair, notamment en Europe.

Avant la Slovénie, l'Espagne était apparue cet été. D'abord pour une portion du pays basque puis maintenant avec la communauté de Madrid ainsi que Barcelone. Fin septembre le Pays de Galles et l'Ecosse étaient réapparus dans la liste (en complément au Grand Londres).

Aujourd'hui il y a toujours l'Italie avec Rome et, en France, Besançon a rejoint depuis un mois les rotations effectuées depuis deux ans dans Paris et sa petite couronne. C'est la première fois qu'elles s'aventuraient en dehors de la capitale.

D'immenses parties de chacun des pays actuellement visités restent néanmoins ignorés, sans parler de nombreux pays, en Europe comme dans le reste du monde. Cette semaine, lors d'une visite en Inde, Eddy Cue révélait qu'Apple avait désormais 4 000 personnes dans le pays qui travaillaient à l'amélioration de son service de cartes.

> Accéder aux commentaires

Pages