Apple prépare une sérieuse offensive sur le front des podcasts

Mickaël Bazoge |

Apple a participé à l'éclosion du phénomène des podcasts, avec l'iTunes Store puis aujourd'hui l'app Podcasts, qui sont de facto les plus importants distributeurs de podcasts. Mais le constructeur ne s'y est jamais vraiment investi comme pour la musique, les apps ou les séries TV. Les choses pourraient bouger dans les prochaines semaines, Apple ayant visiblement comme des envies de produire ses propres podcasts.

Inside rapporte que le constructeur a embauché Emily Ochsenschlager, ex-directrice des podcasts au sein de National Geographic, où elle n'a travaillé qu'un peu plus d'un an. Auparavant, elle officiait au sein de la radio publique américaine NPR, en tant que productrice notamment. Il semble qu'Apple ait l'intention de multiplier les contrats de travail dans ce domaine, ce qui laisse penser que des podcasts exclusifs pourraient être en préparation.

En juillet, Bloomberg expliquait qu'Apple envisageait de financer des podcasts, dans l'objectif d'améliorer son bouquet de services (lire : Apple prévoirait de financer des podcasts pour les avoir en exclu). Après avoir largement évolué sous le radar, les podcasts sont devenus un véritable argument de vente pour Spotify, et plusieurs initiatives pour rentabiliser ces contenus sont en train d'apparaitre ― parfois au grand dam des podcasteurs eux-mêmes.

Lire les commentaires →

Sidecar vs Luna Display : quand Apple se fait sherlocker par plus malin

Mickaël Bazoge |

Quand le Mac et l'iPad travaillent ensemble en bonne intelligence, cela donne une fonction comme Sidecar qui transforme la tablette en moniteur externe de l'ordinateur. Phil Schiller, le vice-président du marketing, a expliqué que cette idée d'un deuxième écran répondait à un besoin que personne n'avait comblé jusqu'à présent. Bien sûr, c'est complètement faux.

Sidecar.

Apple n'a fait que s'inspirer d'autres solutions existantes, comme Duet Display ou encore Astropad. Cela n'enlève rien à Sidecar, qui est une fonction satisfaisante pour la plupart des besoins ― y compris professionnels, notamment grâce au Pencil qui peut interagir avec les logiciels Mac qui s'affichent sur l'iPad. Mais le constructeur n'a rien inventé d'original ou d'inédit.

Cette propension qu'a Apple à « puiser » ses idées chez des développeurs indépendants n'est effectivement pas nouvelle, elle remonte au début des années 2000 lorsque la Pomme a « copié-collé » Watson, l'utilitaire de recherche en ligne de Karelia, pour en faire Sherlock. Ce qui a d'ailleurs donné le verbe « sherlocker » tant redouté des éditeurs tiers qui se font voler le pain de la bouche par Apple (lire aussi : Les applications « sherlockées » par macOS Sierra, iOS 10 et watchOS 3) !

Astropad.

Il existe toutefois des manières de se tirer élégamment du piège tendu par Apple. Astro HQ, éditeur d'Astropad, la solution d'affichage externe sur iPad, et fabricant du dongle Luna Display, a été plus malin que le constructeur. D'une part, en déclinant sur son blog les « six leçons » apprises après le sherlockage de Sidecar, que l'entreprise s'est appliquées à elle-même. Et surtout, en prenant Apple à son propre jeu : le Luna Display permet désormais d'utiliser un Mac en tant que moniteur externe d'un autre Mac.

Le MacBook Air, avec le module rouge Luna Display branché sur le port DisplayPort est le Mac « maître », le Mac mini à l'arrière fait office d'écran externe.

Un mode d'affichage cible longtemps proposé par Apple, avant son abandon avec les iMac 4K et 5K de 2017. Astropad ramasse doublement la mise, puisque la fonction Mac-to-Mac de Luna Display ne nécessite qu'un ordinateur sous Mac OS X Mountain Lion (10.8) comme écran externe (et un Mac sous macOS El Capitan 10.11 comme ordinateur « maître »). Autrement dit, le vieux MacBook qui traîne dans le grenier ou l'iMac mis à la retraite vont pouvoir resservir.

« Nous connaissions la menace potentielle que faisait peser Apple sur nos produits bien avant Sidecar », explique Savannah Reising, directrice du marketing d'Astro HQ. « Quand vous regardez ce que font les géants de la high-tech, que ce soit Apple, Amazon, Google ou Facebook, leurs innovations s'inspirent des petits développeurs tiers qui exploitent leurs plateformes ». Évidemment, Astro HQ a été « déçu » quand Apple a décidé de « sherlocker » leur solution, mais l'éditeur n'a pas été pris par surprise.

« Les premières rumeurs sur Sidecar ont démarré en avril, deux mois avant que la fonction ne soit annoncée [à la WWDC, ndlr]. Cela nous a donné un peu de temps pour nous ajuster et pour préparer notre réplique », décrit-elle. « Nous voulions faire savoir à nos utilisateurs que même si Sidecar représentait un revers, nous étions plus que jamais engagés dans le développement d'une technologie de pointe pour notre communauté d'utilisateurs professionnels ».

L'article sur les leçons du sherlocking d'Astropad prévient les développeurs tiers de ne pas tomber dans une « fausse romance » avec Apple, au risque de s'aveugler et de tomber de haut. « Ce qui est bon pour Apple ne l'est pas nécessairement pour les développeurs tiers, ne vous mettez pas trop à l'aise avec Apple ! », martèle Savannah. Le constructeur encourage fortement à l'adoption de ses derniers outils et API, ce qui finit par rendre les développeurs complètement dépendants d'Apple.

« C'est dangereux parce que cela limite votre clientèle, et les risques qui pèsent sur votre activité deviennent très importants quand Apple décide de vous concurrencer ». Et quand cela arrive, il ne reste plus que les yeux pour pleurer ! Pour sortir de cette ornière, Astro HQ recommande de rester curieux et d'expérimenter, ce qui n'est pas forcément évident quand on est une petite équipe (13 personnes chez Astro HQ).

Cette culture de l'expérimentation est une des choses que je préfère ! Nous faisons beaucoup d'erreurs qui nous permettent d'avancer. Quand vous êtes le petit outsider, vous avez un avantage : celui d'être rapide et agile. Vous pouvez changer de direction très facilement, et nous sommes des gens qui adorons les grand-huit.

Le mode Mac-to-Mac est le fruit du travail d'un ingénieur qui a pris le temps d'explorer d'autres possibilités avec le Luna Display. Astro HQ propose régulièrement à ses utilisateurs de tester des prototypes et des bêtas afin de collecter un maximum de retours. « Tous les projets que nous explorons évoluent en fonction des utilisateurs. Nous écoutons notre communauté, nous prenons en compte les problèmes les plus importants, et nous y puisons l'inspiration pour concevoir de nouveaux produits et de nouvelles fonctions ».

Sidecar est solide et performant, mais pour en profiter il faut posséder une configuration assez récente (Mac à partir de 2016, iPad Air 3e génération). Et puis la fonction se limite à l'affichage externe sur iPad. Le mode Mac-to-Mac répond à une vraie demande de la part des utilisateurs qui possèdent de vieux Mac, et il donne encore plus de valeur à Luna Display, déroule la responsable du marketing.

Le coup de pied aux fesses de Sidecar a été l'étincelle nécessaire à Astro HQ pour allumer les feux sous la version Windows d'Astropad et de Luna Display. Mais ce développement multi-plateformes a nécessité l'apprentissage de Rust, « une opportunité pour notre équipe d'ingénieurs, qui ont été emballés par le défi ». À écouter Savannah, il n'y a que des avantages : « Pour le dire simplement, non seulement Rust nous permet de proposer nos produits à l'ensemble des plateformes, mais notre code est aussi plus rapide ! ».

Si Astro HQ est finalement parvenu à « sherlocker » Apple, le risque existe toujours d'un retournement de situation : rien n'empêchera le constructeur de proposer de nouveau un mode d'affichage cible entre Mac. « Nous avons appris notre leçon avec Sidecar », affirme Savannah. Et effectivement, Apple pourrait bien faire le coup une deuxième fois… Mais « nous avons beaucoup de trucs cool dans nos tuyaux. Quand [Apple] voudra nous copier, nous serons déjà loin devant. Notre avenir est brillant ! ».

Les différents clients logiciels de Luna Display sont à télécharger gratuitement, mais pour les utiliser il faut le petit dongle. Il est vendu 80 $, en version Mini DisplayPort ou USB-C.

Lire les commentaires →

AppleCare+ : un programme pilote pour une souscription au-delà des 60 jours

Mickaël Bazoge |

Si la garantie AppleCare+ peut être souscrite dès la commande, il est aussi possible de la prendre dans les 60 jours après l'achat. Sur les appareils iOS, Apple ne se prive d'ailleurs pas de rappeler l'existence de la couverture dans les réglages iOS des appareils qui n'en bénéficient pas (depuis iOS 12.2, le statut AppleCare+ est même consultable à même les réglages Général > Informations).

Apple a lancé cette semaine un test pilote dans une partie de son réseau de boutiques en Amérique du Nord. Les clients qui voudront acheter une garantie AppleCare+ après la période des 60 jours peuvent demander un rendez-vous au Genius Bar, une étape indispensable qui vise à déterminer si l'appareil est éligible ; un technicien effectuera en effet des opérations pour établir un diagnostic.

Si le produit reçoit le feu vert, alors la couverture pourra être souscrite. La période de grâce court de 61 jours à un an après l'acquisition de l'appareil. Ce programme a été mis en place dans une cinquantaine d'Apple Store aux États-Unis, et 29 au Canada. MacRumors, qui rapporte la nouvelle sur la foi d'un mémo interne, n'a pas obtenu d'informations sur la durée du programme. Pas un mot non plus sur une extension à l'international.

Lire les commentaires →

Les avis des clients retirés de l'Apple Store

Stéphane Moussie |

Depuis la fin de la semaine dernière, les notes et avis des clients n'apparaissent plus sur l'Apple Store en ligne, a remarqué AppleInsider. Les notes étaient affichées sous forme d'étoiles entre le prix et le bouton bleu « Ajouter au panier ».

Avant
Après

Il y avait également une section « Évaluations et critiques » dans laquelle les clients pouvaient laisser leurs avis sur le produit acheté. Cette section s'est envolée elle aussi.

La section « Évaluations et critiques » disparue

Est-ce que les avis pas toujours tendres des consommateurs ont poussé Apple à les masquer ? Il n'y a pour l'heure aucune explication sur ce retrait qui semble concerner tous les pays et tous les produits, ceux d'Apple comme ceux des fabricants tiers. On ne sait pas s'il est seulement temporaire ou définitif.

Lire les commentaires →

Donald Trump a demandé à Tim Cook d'aider à bâtir la 5G aux États-Unis

Stéphane Moussie |

Tandis que Tim Cook cherche à obtenir de nouvelles exemptions de taxes douanières pour Apple, Donald Trump, lui, veut qu'Apple participe au déploiement de la 5G aux États-Unis.

Image The White House

« J'ai demandé à Tim Cook de voir s'il pouvait impliquer Apple dans l'édification de la 5G aux États-Unis. Ils ont tout : l'argent, la technologie, la vision et Cook ! », a déclaré sur Twitter le président américain à la suite de sa visite dans l'usine de production du Mac Pro, au Texas.

Sauf qu'Apple n'est ni équipementier réseau ni opérateur mobile. Difficile dans ces conditions de bâtir la 5G. Apple participera à sa manière — et de manière importante — au développement de la 5G le jour où l'iPhone sera compatible avec cette technologie. Mais Donald Trump en attend apparemment plus de la part de Tim Cook, quand bien même sa demande est complètement irréaliste et irréalisable à court ou moyen terme.

Le président américain n'en est plus à une approximation près. Il a par exemple soutenu que l'usine d'Austin d'où sort le Mac Pro était nouvelle, ce qui n'est pas le cas, puisque cette ligne texane a été créée pour fabriquer des Mac Pro « poubelle » dès 2013…

Lire les commentaires →

Corsair débarque sur Mac avec iCUE et ses périphériques gamer

Stéphane Moussie |

Les gamers sur Mac ont une nouvelle solution complète de périphériques à leur disposition. Quoi ? Des gamers sur Mac ? Reconnaissons que le Mac n'est pas la meilleure plateforme pour jouer, mais avec l'arrivée d'Apple Arcade et des services de jeux en streaming, les ordinateurs à la pomme ne sont plus si isolés.

C'est dans ce contexte que Corsair sort la version macOS d'iCUE (aucun lien avec le jovial Eddy Cue), son application servant à gérer ses périphériques gamer. Les produits de Corsair fonctionnaient déjà sur Mac sans iCUE, mais de manière très partielle uniquement. Il était impossible de tirer parti de leurs fonctionnalités avancées.

Interrogé par nos soins, Corsair indique que la part de marché du Mac dans son activité est faible, mais le fabricant propose depuis des années de barrettes de RAM compatibles Mac et a absorbé l'année dernière la branche gaming d'Elgato, un fabricant historiquement tourné vers Apple. Corsair estime que ses périphériques sont susceptibles d'intéresser quelques professionnels au-delà des joueurs, notamment ceux qui cherchent à programmer des macros, mais au vu du design des produits, la cible est clairement identifiée.

Pour tester son application iCUE, Corsair nous a prêté le clavier mécanique K70 RGB MK.2 Low Profile (179 €), la souris NightSword RGB (79 €), le tapis de souris MM800 RGB Polaris en tissu (69 €) et le support pour casque ST100 RGB (69 €). Point commun de tous ces produits : ils intègrent un système d'éclairage à LED (oui oui, même le tapis de souris).

Inutile de dire qu'on est aux antipodes des périphériques Apple, fins et épurés. Les produits de Corsair sont massifs et chamarrés, dans le plus pur « esprit gamer ». On adore ou on déteste mais, LED mises à part, le design et les matériaux sont justifiés pour le confort de jeu et la durabilité. On ne joue pas à Doom avec une Magic Mouse et un clavier papillon…

Les quatre produits jouissent d'une bonne fabrication et sont agréables à utiliser, avec un gros bémol toutefois pour le clavier dont la disposition des touches est celle de Windows. C'est embêtant, mais il en est ainsi de la quasi-totalité des claviers gamer. Les fabricants veulent bien faire un effort pour capter la clientèle Mac, mais pas trop non plus.

Corsair iCUE

Corsair n'est pas le premier fabricant gamer à proposer une prise en charge complète de ses périphériques sur Mac. Mine de rien, Logitech, Razer et SteelSeries ont déjà adapté leurs applications respectives à macOS, et depuis un certain temps.

Comme les autres logiciels du genre, iCUE nécessite d'installer une extension système, ce qui demande une confirmation dans les Préférences Système. Les possibilités de personnalisation offertes par le centre de contrôle de Corsair sont quasiment illimitées.

Il y a tout un volet dédié aux éclairages. Il y a un large choix d'effets lumineux pour chaque accessoire (spirale arc-en-ciel, ondulation, impulsion, vague, pluie…) et on peut créer soi-même ses propres effets, plus ou moins flashy selon ses goûts. Les LED peuvent même changer de couleurs en fonction de l'état d'un autre composant : par exemple, si le processeur dépasse les 60°, la bande entourant le tapis de souris peut virer au rouge.

Les options de personnalisation des boutons sont tout aussi étendues. On peut régler la précision de la souris au DPI près et définir plusieurs profils actionnables en appuyant sur un bouton, créer des macros pour n'importe quelle touche ou bouton, et personnaliser l'égaliseur du support pour casque, puisque celui-ci possède une prise jack.

On a la possibilité d'exporter (et importer) le profil contenant tous les paramètres que l'on aura longuement définis. « Longuement », car outre l'abondance d'options, l'ergonomie de l'application ne facilite pas tellement la tâche. iCUE est peu intuitif et demande parfois beaucoup de clics pour régler un paramètre. C'est un point qui gagnerait clairement à être amélioré, tout comme la taille de l'application, qui demande 600 Mo de stockage.

Malgré ces défauts (de jeunesse ?), Corsair compte d'ores et déjà comme un fabricant recommandable pour les joueurs sur Mac. Ses produits sont de très bonne qualité et peuvent maintenant en mettre plein les mirettes sans passer par Windows.

Lire les commentaires →

Chez Smartagogo, le Black Friday, c'est toute l'année ! 📣

Article sponsorisé |

Tenez-vous prêts : le lancement du Black Friday chez Smartagogo, c'est à partir du dimanche 24 novembre au soir ! Et même si les stocks seront très limités, c'est enfin l'occasion de faire des économies sur l'iPhone de vos rêves.

Si vous n'êtes pas encore décidé(e) sur l'achat de votre produit, rassurez-vous. Vous trouverez des prix séduisants toute l'année chez Smartagogo, même en dehors des grandes périodes de promotions et de soldes. Tous les produits sont neufs, garantis, et la livraison en Point Relais est gratuite.

On fait le tour des réductions disponibles sur l'ensemble du catalogue Apple !

Le catalogue Apple à des prix fracassants, c'est toute l'année chez Smartagogo !

Vous attendez le Black Friday pour pouvoir vous offrir l'iPhone 11 depuis sa sortie en septembre ? N'attendez plus de faire des économies : l'iPhone 11 Noir 64 Go est disponible en neuf chez Smartagogo à 729€ au lieu de 809€. Et ça, c'est toute l'année. Attention, les stocks sont limités !

En bonus, sachez que Smartagogo vous propose également l'iPhone 11 sous toutes ses couleurs (Blanc, Jaune, Vert, Mauve, Rouge), en 64, 128 ou 256 Go. Le petit plus ? Il est livré chez vous en 48 heures si vous choisissez la livraison express avec UPS.

Pour rappel, voici les points forts de l'iPhone 11 :

  • Un écran LCD Liquid Retina HD de 6,1 pouces
  • Une puce A13 Bionic Neural Engine de troisième génération
  • Un double appareil photo en 12 MP avec caméra avant TrueDepth, panoramique (jusqu’à 63 Mpx) et 100 % de Focus Pixels (grand-angle)
  • 4 Go de RAM
  • Double SIM (nano-SIM et eSIM)
  • Technologies 4G-LTE Advanced, Wi-Fi 6 & Bluetooth 5.0
  • Jusqu’à 1 heure d’autonomie de plus que l’iPhone XR

😮 Oui, d'accord, mais moi, c'est l'iPhone 11 Pro qui m'intéresse !

Vous tombez tout aussi bien, rassurez-vous. L'iPhone 11 Pro en 64 Go est lui aussi disponible chez Smartagogo, à 1059€ au lieu de 1159€, soit 100€ de moins que le prix affiché en Apple Store. Oui, les réductions chez Smartagogo, c'est toute l'année.

Comme vous pouvez le voir, c'est bel et bien l'iPhone 11 Pro doté de la toute nouvelle teinte proposée par la marque, le Vert Nuit, qui profite de cette réduction de prix. Vous n'êtes pas fan de ce coloris ? Smartagogo vous propose l'iPhone 11 Pro en Gris Sidéral, en Argent et en Or à 1079€ en 64 Go. Les modèles 256 ou 512 Go sont aussi disponibles mais attention, les stocks sont toujours limités !

Vous hésitez encore ? Pour rappel, l'iPhone 11 Pro, c'est :

  • Un écran OLED Super Retina XDR de 5,8 pouces
  • Un design en verre mat texturé et en acier inoxydable
  • Une puce A13 Bionic Neural Engine de troisième génération
  • Un triple appareil photo ultra grand-angle, grand-angle et téléobjectif 12 Mpx
  • Jusqu’à 4 heures d’autonomie de plus que l’iPhone XS

Et les promotions ne s'arrêtent pas aux tout derniers modèles d'iPhone, puisque Smartagogo propose également l'iPhone 8 dès 409€, l'iPhone 8 Plus dès 579€ et l'iPhone XR dès 619€. Enfin, les Apple Airpods 2 (2019) neufs avec boîtier de charge sans fil sont eux aussi disponibles à 159,90€ au lieu de 229€ !

N'oubliez pas : chez Smartagogo, la livraison en Point Relais est gratuite et votre appareil est livré en seulement 48 heures, sous réserve que le produit soit en stock. La livraison à domicile par UPS coûte 9,99€ seulement.

Des clients extrêmement satisfaits, toute l'année

Que ce soit pour son service client à l'écoute, ses prix attractifs ou pour la livraison rapide, Smartagogo plaît à ses clients. Un simple tour sur la page Trusted Shops de Smartagogo.com permet rapidement de s'apercevoir que le site marchand est doté d'un excellent sens du service.

De plus, Smartagogo ne propose à ses clients que des produits neufs 100 % authentiques, débloqués, soit sous scellés, soit sous blisters. Tous les appareils sont également dotés d'une garantie de 24 mois, en plus d'un support assuré par le fabricant, valable dans toute l'Europe. La traçabilité de l'ensemble des produits est en outre assurée puisqu'ils proviennent soit de France, soit d'Europe, grâce à la garantie et au sigle CE.

Smartagogo.com propose en outre des délais de retours plus longs que la moyenne : la reprise d'un article peut être faite sous 60 jours à compter de la réception de votre colis.

Des informations sur la livraison ? Tout est expliqué en détail sur la page Services de livraison.

Une question sur un produit, une commande ou autre ? Jetez un œil à leur Foire aux Questions.

🤔 Oui, d'accord, mais moi, j'ai plutôt envie d'un smartphone Android...

Bonne nouvelle ! Smartagogo ne propose pas que des produits Apple à prix réduit. Si vous avez envie de faire des économies sur l'achat d'un smartphone ou d'une tablette, le site propose une excellente sélection d'articles Samsung, Apple, Huawei et même Xiaomi, toujours à des prix très attractifs. Bon shopping !

👉 Chez Smartagogo, les réductions, c'est toute l'année !

Lire les commentaires →

Pages