FontExplorer X disparaît en attendant son remplaçant

Florian Innocente |

Monotype a baissé le rideau sur FontExplorer X, son gestionnaire de polices proposé depuis de nombreuses années et qui avait été adapté aux processeurs M1.

Depuis le 30 juin, les ventes du logiciel et les renouvellements de licence sont impossibles. On pourra continuer de le télécharger pour encore 1 an, dès lors qu'on dispose d'une licence. Mais les contrats de service en cours s'achèveront à leur date d'expiration.

À la question d'un remplaçant pour la version client de FontExplorer X, Monotype déclare travailler sur un nouveau produit, sans plus de détails. Dans l'intervalle il dirige vers les offres d'accès à sa typothèque. Pour ce qui est de l'avenir d'une version Server, pas d'annonce et toujours un renvoi vers le catalogue de fontes.

FontExplorer X Pro en version 3 et en français

FontExplorer X Pro en version 3 et en français

Lire les commentaires →

Sortie de veille (04/07) : qualité de l'air aléatoire dans l'app Météo, et retour sur le sherlocking dans iOS 16

Mickaël Bazoge |

Tous les matins de la semaine, écoutez Sortie de veille, le podcast quotidien du Club iGen ! En plus ou moins dix minutes, on fait le tour de l'actualité de la veille, avec en plus un test, une interview, ou un retour sur une info.

Dur dur début de semaine pour les consommateurs japonais, avec Apple qui a appliqué des hausses de prix parfois spectaculaires sur ses produits ! Mais qu'en est-il en Europe ?

Bien malin celui qui saura dire si la qualité de l'air est bonne ou pas chez soi simplement en regardant son application météo préférée. Car les résultats ne seront pas forcément les mêmes d'une app à l'autre…

Et pendant qu'Apple augmente ses prix un peu partout dans le monde, le constructeur fait cadeau de 50 $ sur l'achat d'une Apple TV 4K aux États-Unis. Pour préparer le terrain à un futur boîtier ?

Kernel Panic : on teste le MacBook Pro M2 avec vous !

Mickaël Bazoge |

La première machine équipée de la nouvelle puce M2 est-elle une déception ? Apple a en effet décidé de lancer la carrière de son nouveau moteur avec le MacBook Pro 13 pouces qui, à l'extérieur, ne change rien par rapport à son prédécesseur. Mais qu'en est-il à l'intérieur ?

Avec Florian Innocente qui a testé la machine pour MacGeneration, nous allons tenter de répondre à cette question et à toutes celles que vous nous avez posées durant l'enregistrement en direct de cet épisode de Kernel Panic sur notre Discord.

Bonne écoute, et rendez-vous lundi pour Sortie de veille !

Pour aller plus loin

Test du MacBook Pro 13" M2 : nouveaux cœurs dans un vieux corps

Test du MacBook Pro 13" M2 : nouveaux cœurs dans un vieux corps

Refurb : Mac Studio M1 Max à 2 069 € (-230 €) et M1 Ultra à 4 139 € (-460 €)

Florian Innocente |

Des Mac Studio sont de retour sur le refurb en France. Il y a seulement deux configurations mais une Ultra dans le lot. Rien à voir avec les 7 variantes proposées en Belgique depuis hier et qui n'ont pas l'air de trouver preneur malgré les remises appliquées, elles sont reconduites ce matin.

Refurb Mac Studio : du M1 Max et de l

Refurb Mac Studio : du M1 Max et de l'Ultra en Belgique et Suisse

En France, sont proposés les modèles suivants

  • M1 Max, CPU 10 cœurs et GPU 24 cœurs en 32/512 Go à 2 069 € (-230 €)
  • M1 Ultra, CPU 20 cœurs et GPU 48 cœurs en 64/1 To à 4 139 € (-460 €)

On peut les accompagner d'un Magic Keyboard avec Touch ID, dans sa version avec pavé numérique, à 171 €, chez Amazon, au lieu de 185 €.

Le Mac Studio dispo sur le refurb ! Jusqu

Le Mac Studio dispo sur le refurb ! Jusqu'à 460 € de rabais 🆕

Lire les commentaires →

RT6600ax : aperçu du premier routeur certifié Wifi 6 de Synology 📍

Article sponsorisé |

Début mai, Synology annonçait le lancement du RT6600ax. Un tout nouveau routeur certifié Wifi 6, conçu pour fournir aux particuliers et aux entreprises une connectivité rapide et sécurisée. Voici notre aperçu.

Proposé à 324,95 €, le nouveau routeur RT6600ax de Synology est le premier de la marque à profiter du Wifi 6 triple bande. Équipé d'un port 2,5 Gigabit Ethernet, il met en avant des performances supérieures et une interface de contrôle (SRM) ergonomique, originale, facile d'accès et très riche en fonctionnalités.

RT6600ax : six antennes et une vitesse maximale de 6 600 Mbps

Le RT6600ax est le tout premier routeur Wi-Fi 6 triple bande et certifié de Synology. Il est livré dans un boîtier noir de 320 mm de large, 175 mm de long et 200 mm de profondeur, avec six antennes réglables et non amovibles. Sept indicateurs d'état se situent sur le dessus du routeur : ils indiquent l'alimentation et l'activité LAN, WAN et Wi-Fi.

Le côté droit du routeur comporte des boutons Wi-Fi On et Off ainsi que WPS, tandis que vous trouverez tous les ports physiques à l'arrière. Il y a trois ports LAN gigabit, un port WAN gigabit, un port WAN/LAN 2,5 gigabit, un port USB 3.2, des boutons de réinitialisation et d'alimentation ainsi qu'une prise pour l'alimentation.

Le routeur est livré avec un régulateur 12V DC de 42W. Synology annonce une consommation d'environ 12W. Dans la boîte, on retrouve un câble Ethernet et un guide d'installation rapide, en plus du bloc d'alimentation.

Le RT6600ax est un routeur tri-bande AX6600 : cela signifie qu'il est capable d'offrir des débits de données allant jusqu'à 600 Mbps sur la bande 2,4 GHz, 4 800 Mbps sur l'une des bandes 5 GHz et 1 200 Mbps sur une deuxième bande 5 GHz, pour un maximum théorique total de 6 600 Mbps.

En pratique, le RT6600ax offre jusqu'à 2 Gbits de débit en filaire. À un mètre, les transferts sans fil chutent à 855 Mbps, 650 Mbps à 5 mètres, environ 500 Mbps à 7 mètres et 250 Mbps à 10 mètres (avec un test de débit réalisé à l'extérieur).

Le routeur est alimenté par un processeur quadricœur de Qualcomm fonctionnant à 1,8 GHz et 1 Go de mémoire DDR3. Comme l'affirme Synology, le RT6600ax combine la fonction Smart Connect du fabricant à la technologie triple bande dans le but d'optimiser la distribution des périphériques.

Les technologies Wi-Fi 6 (802.11ax) prises en charge incluent l'accès multiple par répartition orthogonale de la fréquence (OFDMA), une bande passante de canal de 160 MHz, la diffusion simultanée de données MU-MIMO ainsi que le chiffrement en WPA3. Il utilise également le spectre UNII-4 (5,9 GHz) pour accéder à des canaux supplémentaires de 20 MHz et 160 MHz.

Comme avec certains routeurs d'autres fabricants, le RT6600ax peut être configuré en tant que routeur Mesh à l'aide de routeurs Synology compatibles (et afin d'étendre la portée du réseau).

La sécurité avant tout !

Le RT6600ax est alimenté par SRM 1.3, la dernière version du système d'exploitation intuitif de Synology pour les routeurs. En termes de gestion de réseau, le routeur prend en charge la création de cinq réseaux distincts au maximum chacun pouvant mapper jusqu'à 15 SSID sans fil (3 pour chaque réseau).

Il est possible de configurer les règles de pare-feu pour chaque réseau afin de limiter la connectivité vers et depuis les périphériques moins sécurisés. En outre, la prise en charge de la norme 802.1q simplifie l'intégration aux réseaux existants dans les configurations de routeur, d'AP et Mesh.

Le RT6600ax peut être installé et géré à l'aide de la console Web Synology Router Manager, ou depuis l'application mobile DS Router. La console Web offre une interface agréable visuellement, avec le même aspect et la même convivialité que la console DiskStation Manager (utilisée pour contrôler les périphériques NAS de l'entreprise).

Vous pouvez utiliser l'écran Safe Access pour créer des profils utilisateur, attribuer des appareils ou des filtres Web à chaque profil. Les filtres prédéfinis incluent Enfant, Employé et Invité, ou vous pouvez créer un profil personnalisé. D'ici, vous pouvez également activer la protection réseau pour protéger vos périphériques contre le phishing, les logiciels malveillants et l'accès à des sites Web potentiellement dangereux. La fonction de protection du réseau bloque également les tentatives d'accès à des sites inappropriés et vous permet de voir depuis combien de temps chaque utilisateur est en ligne.

L'écran Centre réseau vous permet de gérer vos connexions, de surveiller les ressources, de configurer les paramètres QoS et de configurer les paramètres de transfert de port et de déclenchement de port. L'icône Wi-Fi Connect ouvre un écran où vous pouvez configurer les paramètres Wi-Fi, activer la mise en réseau des invités et afficher une liste des utilisateurs actuellement connectés et la bande à laquelle ils sont connectés.

Enfin, le Panneau de configuration est utilisé pour configurer les périphériques de stockage externes, activer les services de fichiers Windows et Mac, afficher les informations sur l'état du routeur, sauvegarder et restaurer ses paramètres, etc.

Le Bureau distant permet enfin d'accéder facilement aux périphériques Windows, macOS et aux périphériques compatibles avec les protocoles RDP ou VNC sur votre réseau, à distance et directement via votre navigateur.

  • Processeur 1,8 GHz à quatre coeurs
  • Wi-Fi triple bande (2,4 + 5 + 5 GHz)
  • Prise en charge améliorée de la bande 5,9 GHz (canaux de 80 MHz et de 160 MHz)
  • Un port 2,5 GbE flexible
  • Facile à installer
  • Logiciel intégré de contrôle parental et de sécurité

Le RT6600ax est disponible à l'achat dès maintenant en France, au prix public de 324,95 €. Il est garanti 2 ans.

Lire les commentaires →

De nouveaux outils CleanMyMac pour savoir si son Mac va bien

Mickaël Bazoge |

Le logiciel de nettoyage CleanMyMac1 a complètement revu son menulet de la barre de menus du Finder. Il permet de diagnostiquer plus facilement un problème éventuel sur sa machine, en affichant des panneaux très graphiques dans la veine de ce que fait habituellement MacPaw, l'éditeur du logiciel.

Dans le détail, d'un clic on pourra accéder aux principales informations de :

  • batterie : nombre de cycles, état général ;
  • stockage : capacité disponible, type de données, poids de la corbeille, température du disque ;
  • processeur : charge, pics d'activité, uptime, consommation des apps ;
  • mémoire vive : usage, consommation des apps, mémoire disponible ;
  • protection : indication de la présence de fichiers malveillants.

Cette nouveauté est disponible dans toutes les versions du soft, notamment celle fournie avec Setapp, le service de logiciels sur abonnement de MacPaw.

Setapp : un quart des développeurs est passé aux systèmes d’abonnement

Setapp : un quart des développeurs est passé aux systèmes d’abonnement


  1. À ne pas confondre avec l'affreux MacKeeper, que l'on peut considérer comme un malware.  ↩︎

Lire les commentaires →

La Chine veut accélérer le développement de Kylin, son OS maison

Félix Cattafesta |

La Chine veut accélérer le développement de Kylin, son OS national en travaux depuis une dizaine d'années. Le South China Morning Post rapporte aujourd'hui que la Chine a présenté une plateforme ouverte visant à créer une communauté afin de donner un nouveau souffle à ce projet. Baptisée « openKylin », elle permet aux développeurs de publier et de partager leur code lié à ce système d'exploitation.

Ubuntu Kylin OS.

Une dizaine d'entités chinoises, dont le Centre national de recherche sur le développement de la sécurité de l'information industrielle, se sont greffés à ce projet. Rappelons que le pays dispose également de son alternative à la plateforme américaine GitHub, baptisée Gitee.

Les premières versions de Kylin remontent à 2001, le système se basant sur des composants de FreeBSD. Les versions suivantes reposent sur Linux et équipent une majorité des ordinateurs du gouvernement. L'utilisation de l'OS reste assez marginale dans le pays : le SCMP rapporte que Windows dispose de 85 % des parts de marché en Chine. Les systèmes d'exploitation basés sur Linux (dont la plupart des systèmes chinois) et macOS se partagent le reste.

En misant sur son propre OS, la Chine cherche à se distancer des services Américains dans un contexte géopolitique tendu. La dépendance du pays aux codes open source inquiète Pékin, d'autant plus depuis le début de la guerre en Ukraine. La société Red Hat (une des plus grosse entreprises dédiée à l'open source) a par exemple annoncé interrompre ses ventes et ses services en Russie. Récemment, le GitHub chinois a fermé ses portes plusieurs jours, le temps de vérifier l'intégralité des codes hébergés.

Lire les commentaires →

Pages