macOS Catalina en dix nouveautés

Anthony Nelzin-Santos |

Après Mojave, voici Catalina. Autrement dit, après un désert dont la traversée fut pénible, voici une ile faiblement peuplée au large de la deuxième aire métropolitaine des États-Unis. Apple voudrait envoyer un message sur l’état de macOS qu’elle ne s’y prendrait pas autrement. Face à iOS, maintenant décliné dans une version spécifique à l’iPad, macOS fait figure de parent pauvre des systèmes d’exploitation de la firme de Cupertino.

Cette année pourtant, les changements sont majeurs. Mais ces changements signent la fin des applications 32 bits et l’explosion d’iTunes, en même temps que le débarquement des applications iPad dans le Mac App Store. Avec macOS Catalina, le Mac reste le Mac, mais n’a jamais été aussi proche de l’iPad. Découverte en dix nouveautés.

Vous retrouverez toutes les nouveautés de macOS Catalina, et découvrirez de nombreux trucs et astuces, dans Le guide de macOS Catalina. Vous pouvez dès à présent télécharger un extrait gratuit qui comprend un guide d'installation du nouveau système d'exploitation.

Le guide de macOS Catalina est en précommande au prix promotionnel de 5,99 € dans notre boutique et sera disponible dès demain.

1. Le projet Catalyst

C’est la nouveauté de macOS Catalina : la version macOS du framework applicatif UIKit, longtemps surnommée « projet Marzipan », est désormais disponible. Le « projet Catalyst », comme il est maintenant connu, permet aux développeurs iOS d’utiliser leurs connaissances pour concevoir des applications macOS. Pour autant, AppKit reste le framework applicatif principal de macOS, en attendant peut-être que SwiftUI prenne le relai (lire : Catalyst aujourd’hui, SwiftUI demain, Apple prépare le futur des interfaces).

Apple est très claire : il s’agit de « concevoir une application Mac native depuis une application iPad existante », pas de concevoir une nouvelle application avec Catalyst, même si c’est possible. Les développeurs d’applications iPad pourront ainsi toucher « 100 millions d’utilisateurs actifs » supplémentaires à moindres frais, puisque leur application Mac « partage le même projet, le même code source ». Twitter, qui avait abandonné son application Mac au profit de son site web, compte ainsi réinvestir la plateforme par le biais de son application iPad.

Cet exemple emblématique peine à masquer les défauts rédhibitoires du projet Catalyst. Apple montre le mauvais exemple : dans Podcasts, les boutons (…) indispensables sur iOS dupliquent le menu contextuel — natif — de macOS, les menus et les raccourcis clavier ne suivent pas les règles d’interface édictées par Apple elle-même, le vide domine la fenêtre lorsqu’elle s’étend sur un grand écran.

Oh, Catalyst sur Catalina, ce n’est pas (complètement) la cata. Mais force est de constater qu’il reste encore beaucoup de chemin à parcourir. Apple a supprimé beaucoup de fonctions pendant l’été, et bousculé les plans de développeurs qui espéraient adapter rapidement leur application iPad. Le projet Catalyst pourrait revitaliser la logithèque Mac, mais en l’état, il va surtout bénéficier à l’iPad (lire : Le projet Marzipan, une chance pour le Mac… et l’iPad).

Pour aller plus loin :

2. L’explosion d’iTunes

Attendu de longue date, le démantèlement d’iTunes a enfin eu lieu. Après l’annonce du projet Catalyst, certains attendaient de toutes nouvelles applications multimédias dérivant des applications iPad. Il n’en est rien : si Podcast est bien une application Catalyst, TV est une application AppKit, et Musique n’est rien d’autre qu’une version allégée d’iTunes, qui possède toujours les égaliseurs issus de SoundJam MP et donc du XXe siècle (lire : iTunes : 10 ans !).

Musique dans macOS Catalina.

Même le nouveau panneau de synchronisation des appareils, qui prend place dans le Finder, est directement repris de celui d’iTunes. Pour les optimistes : la transition est plus facile, Musique gère toujours la musique locale et les CD, les podcasts et les films sont mieux mis en valeur. Pour les pessimistes : Musique est toujours un joyeux mélange entre éléments natifs et éléments web, et les applications ne sont pas cohérentes entre elles, malgré un effort d’unification des barres latérales.

Après l’avoir réclamée pendant des années, on ne regrettera pas l’explosion d’iTunes, tant les applications sont plus légères et plus claires. Mais cette nouvelle approche possède les inconvénients (des éléments d’interface complètement étrangers à macOS) de ses avantages (une interface très similaire et des fonctions identiques sur tous les appareils).

Pour aller plus loin :

3. (Encore) une nouvelle interface pour Photos

Photos adopte une nouvelle livrée, la troisième en quatre ans. Plus que toute autre application, Photos montre comment Apple compte rapprocher les applications iPad des applications Mac, tout en conservant des éléments typiques de macOS. Photos récupère donc la mosaïque de photos présentée avec iPadOS 13, tout en conservant une barre latérale et des onglets.

Photos dans macOS Catalina.

Avec cette nouvelle version, Apple veut présenter moins de photos, pour présenter plus de photos pertinentes. L’affichage par « moments » est remplacé par un affichage par jour et par mois, qui met en avant les photos contenant des visages et des objets, élimine les captures d’écran et regroupe les prises de vue rapprochées, et fait ainsi figure d’album numérique.

Pour autant, Photos reste un gestionnaire de clichés accompli, mais malheureusement, la version Mac ne reprend pas l’outil de correction de la perspective de la version iOS. D’autres applications bénéficient de nouveautés apportées à l’iPad, comme Safari (dont la nouvelle page d’accueil est identique à celle de Safari pour iPadOS) et Mail (qui gagne des fonctions pointues de gestion des mails indésirables, et synchronise ses drapeaux !).

Pour aller plus loin :

4. Une toute nouvelle application Rappels

C’est parfois par les plus petites applications qu’arrivent les plus grandes nouveautés. La nouvelle application Notes, dans OS X El Capitan, avait mis un sacré coup de pied dans la fourmilière des applications de prise de notes. La nouvelle application Rappels, dans macOS Catalina, promet de donner du fil à retordre à Things et 2 Do.

Rappels dans macOS Catalina.

Avec ses listes intelligentes, ses listes et groupes de tâches, sa meilleure compréhension du langage naturel et son intégration à Messages, c’est devenu un véritable petit gestionnaire de tâches. Et un qui permet de partager des listes en ligne, une fonction encore trop rare. Rappels est même disponible dans une version web aussi complète que l’application native. Avec la version web de Musique, nous sommes peut-être à l’aube d’un « cloudOS » pour les gens qui ne possèdent pas d’appareil Apple.

Pour aller plus loin :

5. Gérer le temps d’écran

Inauguré par iOS 12 l’an passé, « Temps d’écran » fait son apparition sur Mac cette année. Présentée comme une fonction d’« hygiène numérique », qui permet de comprendre comment on utilise le temps passé devant son écran, elle déborde sur le contrôle parental, en permettant d’administrer le temps d’écran des membres de sa famille. Le panneau de préférences Temps d’écran remplace d’ailleurs le panneau Contrôle parental, dans une application Préférences Système sacrément chamboulée, et qui se rapproche de l’application Réglages d’iOS.

Temps d’écran dans macOS Catalina.

Les données de Temps d’écran peuvent être synchronisées entre les différents appareils reliés au même compte iCloud, et donnent donc une vision complète de l’utilisation des écrans. Des apps ou catégories d’apps peuvent être limitées voire bloquées, des plages d’utilisation configurées, et des fonctions de communication bridées. Temps d’écran gagne cette année une fonction « Une petite minute » qui permet de sauvegarder les documents ou boucler une conversation avant que les limites d’utilisation ne soient strictement appliquées.

Pour aller plus loin :

6. Sidecar : et l’iPad devient un écran externe

Vous l’aurez compris, toutes ces fonctions rapprochent le Mac de l’iPad. Cette confusion des genres devient totale avec Sidecar, qui permet d’utiliser un iPad comme un écran externe du Mac ! Avec ou sans fil, un iPad peut étendre ou recopier l’affichage du Mac, et même servir de tablette graphique avec l’Apple Pencil. Le bas de l’écran est même occupé par une Touch Bar, mais on ne peut pas manipuler directement les éléments d’interface au doigt.

Sidecar dans macOS Catalina.

Pour aller plus loin :

7. Un nouveau tour de vis sécuritaire

Avec macOS Catalina, Apple met encore un tour de vis sécuritaire. Le système est maintenant installé sur une partition en lecture seule1, les permissions des applications ont encore été restreintes, et le mécanisme de notarisation entrera bientôt en action. Enfin, l’activation des Mac dotés d’une puce T2 pourra être verrouillée en cas de perte ou de vol, comme elle peut déjà l’être sur les iPhone et les iPad.

Pour aller plus loin :

8. Une meilleure accessibilité

C’est le couronnement de vingt ans de travaux sur l’accessibilité de macOS. Le système peut désormais être entièrement contrôlé à la voix… à condition de parler anglais. En attendant que le contrôle vocal soit disponible en français, il faut remarquer l’amélioration marquée de la fiabilité et de la rapidité de la dictée vocale, la nette amélioration des voix de Siri (qui peuvent être utilisées avec la synthèse vocale), les filtres de couleurs pour améliorer le confort visuel des daltoniens, et les premiers pas d’un mécanisme de synchronisation des préférences d’accessibilité.

9. La fin du 32 bits

Au moment où s’ouvre l’ère des applications Catalyst, celle des applications 32 bits se referme. Apple termine ainsi sa transition vers les architectures 64 bits, dix ans après l’avoir débuté. Des applications vont rester sur le carreau, dont plusieurs jeux emblématiques, mais les applications communes ont été revues depuis longtemps. Outre le 32 bits, Apple abandonne aussi Dashboard, Quartz Composer, ou encore le framework QuickTime.

Dashboard dans OS X Yosemite.

Pour aller plus loin :

10. Le partage de dossiers iCloud… plus tard

Nous aurions dû nous réjouir d’une nouveauté attendue de longue date et de pied ferme, la possibilité de partager un dossier avec iCloud. Las, cette fonction a été retirée in extremis, et avec elle plusieurs nouveautés liées au nuage. Extraordinairement plantogène, elle témoigne de la genèse difficile de macOS Catalina et d’iOS 13. Ces systèmes sont loin d’être achevés : il faut voir les annonces de la WWDC comme un programme pour l’année à venir, nous sommes bien dans un « monde en bêta », et quelques nouveautés de macOS Catalina n’arriveront pas avant le printemps prochain.

Pour aller plus loin :


  1. Cette nouvelle partition système apparait en même temps que le mécanisme de restauration des snapshots du système est finalisé. Dans une prochaine version de macOS, Apple pourrait complètement reprendre Time Machine en tirant parti des fonctions d’APFS, et permettre de réinstaller le système de zéro sans toucher aux données. ↩︎
avatar niroz | 

RIP le Dashboard 😰

avatar macfredx | 

@niroz

+1

avatar iNicolas1721 | 

Je pense qu’il est quand même nécessaire d’attendre avant de sauter le pas sur ce nouveau système d’exploitation... Certes les nouveautés sont intéressantes mais si les premiers pas de cet OS sont « en bêta », cela revient à dire que pas mal de logiciels vont planter les premiers temps...

Attendre une version plus stabilisée au milieu de l’année avec ses plantages à gogo ou attendre une version prochaine mieux révisée ??

avatar obewan | 

@iNicolas1721
C’est très stable maintenant pas de gros plantage très gênant.

avatar Doctomac | 

En terme de sécurité et fiabilité, il y a aussi les pilotes qui ne sont plus des extensions de kernel mais du code qui tournera comme n’importe quelle app dans l’espace utilisateur. Ainsi un pilote foireux ne pourra plus faire planter l’OS.

Quicktime X gère aussi maintenant le PIP.

avatar John McClane | 

En attendant, Rappels sur mon iPad ne se synchronise pas avec Rappels sur mon iPhone. Pourtant ils sont tous les deux sous iOS 13. Alors bon, Rappels sur Catalina ça va donner quoi? Synchro ou pas synchro?...

avatar Alberto8 | 

@John McClane

Chez moi c’est note ... 😩

avatar marenostrum | 

il faut se déconnecter de vos comptes Cloud et se reconnecter.

avatar Alberto8 | 

@marenostrum

Oui je le ferai quand je mettrai à jour le Mac ... j’ai la flemme et je suis en vacance 😎

avatar John McClane | 

@marenostrum

J’ai essayé mille fois de déconnecter et reconnecter iCloud, supprimer et réinstaller Rappels, éteindre et rallumer les appareils... Rien n’y fait !

avatar frankm | 

@Alberto8

Note, Rappels, les favoris de Plan, les drapeaux des mails, iGeneration, iCloud Drive. Je dois en oublier

avatar Marco787 | 

Des personnes utilisent-elles News sous Mac ? Si oui, la synchronisation avec iPhone (iPad) fonctionne-t-elle ? (Chez moi, impossible, même après m'être connecté / déconnecté d'iCloud maintes fois. A l'inverse, l'app Calendar se synchronise parfaitement...)

avatar SkyziEw | 

Ça n’a pas de rapport direct avec le sujet mais je ne savais où exposer mon problème : je suis toujours sur Mojave et quand je souhaite lancer Safari, celui-ci plante instantanément et ne s’ouvre donc pas...

Quelqu’un saurait d’où vient le problème et surtout comment le solutionner ?

avatar marenostrum | 

y a un petit fichier de préférences à virer (transférer dans le bureau avant).
Utilisateur/Bibliothèque/Préférences, tu mets le fichier "com.Apple.Safari.plist" à la corbeille et tu relances Safari.
Si tu es sous Mac OS X 10.7 ou supérieur, pour accéder à ta bibliothèque utilisateur, depuis le Finder, menu Aller en tenant la touche option (alt) enfoncée.

avatar thg | 

Wow, sur 10 nouveautés, 8 qui me sont totalement inutiles !

avatar Marco787 | 

Sans parler des "nouveautés" ou changements qui consistent à supprimer des fonctionnalités utiles...

avatar 8enoit | 

Je pense que je vais rester à Mojave. On s’habitue à tous les bouleversements et on finit par y trouver avantage. Mais là il n’y a pas une seule fonction qui augmentera ma productivité, à l’heure où je recouvre qu’un certain nombre de tâches sont plus productives sur papier ! Je gère mes tâches avec des postit sur un tableau en verre : plus rapide, meilleure vue d’ensemble.
Pour le reste macOS est déjà génial ainsi.
La perte du 32 bits m’amènera encore à des pertes de temps pour trouver des remplaçants à mes app, à commencer par Dashboard que oui, j’utilise tous les jours.

Pour ne pas rester largué je mettrai a jour dans un an, quand le successeur de Catalina apportera d’autres nouveautés plus utiles à mon usage.

avatar ludobubner | 

@8enoit
Je vais aussi rester sur Mojave pour des motifs équivalents. Dashboard, la perte du 32 bits… Je mettrai à jour dans un an avec le successeur de Catalina.

avatar EstebanDraiv | 

@ludobubner

Idem. Catalina ne va rien m'apporter de plus pour ma productivité, ça risque même d'être le contraire. Sur les 10 nouveautés de l'article, pas une seule ne me fais envie.
J'ai peur pour l'avenir du mac. Prendre le chemin d'iOS n'est sûrement pas la chose à faire.

avatar totoguile | 

Bon bah c'est le moment de créer sa petite clé USB bootable pour une fresh install

$ sudo ./createinstallmedia --volume /Volumes/MACOS
Password:
Ready to start.
To continue we need to erase the volume at /Volumes/MACOS.
If you wish to continue type (Y) then press return: Y

Prochaine etape, la sauvegarde des documents (meme si c'est déjà sur icloud, vaut mieux avoir une copie locale) puis la réinstallation des applis (rien de bien méchant, MS Office, IINA, Chrome, Skype)

Installation ce weekend :)

avatar reborn | 

@totoguile

Pareil pour moi, le seul truc qui bloquait c’était le pilote de l’imprimante mais c’est réglé 👌

avatar totoguile | 

J'ai une imprimante HP WiFi, compatible iOS, j'imagine que cela fonctionnera ?

avatar reborn | 

@totoguile

Vérifie si le pilote est 64 bits sur le site d’HP mais normalement ça devrait le faire. Et dans le pire des cas elle est Airprint..

Moi c’est une imprimante multifonctions de 2011 Xerox sans Wifi et cet été Xerox a mis à jour le pilote 👌

avatar totoguile | 

il y a eu une mise à jour des drivers en Juillet 2019, mais si je peux me passer de ces drivers et que tout fonctionne par défaut, je vais pas chercher plus loin

avatar reborn | 

@totoguile

Bien sur 👍

Pages

CONNEXION UTILISATEUR