Sidecar : l’iPad devient un écran externe du Mac

Anthony Nelzin-Santos |

Dans la série des petites nouveautés de macOS Catalina, voici Sidecar. Non, nous n’allons pas parler de motos, même si Apple colle des roues au Mac Pro1. Sidecar permet d’utiliser l’iPad comme un écran externe, à la façon de Duet Display ou Luna Display, et même comme une tablette graphique avec l’Apple Pencil. Un drôle d’attelage, qui brouille les frontières entre les différents appareils, mais s’avère étonnamment utile.

L’iPad comme écran externe d’un Mac avec Sidecar.

Avez-vous déjà manipulé l’écran de votre Mac depuis votre iPad, à l’aide d’une application comme Screens ? Vous avez utilisé, peut-être sans le savoir, une connexion VNC. Eh bien Sidecar… n’est pas une connexion VNC. Sidecar est plutôt une extension du moniteur AirPlay : il ne peut pas être activé depuis l’iPad que l’on veut utiliser comme écran, mais doit être activé depuis le Mac dont on veut déporter l’affichage.

Autrement dit, Sidecar ne remplacera pas Screens pour contrôler un Mac mini planqué dans un placard. Mais il pourra remplacer Duet Display pour étendre l’affichage d’un MacBook Pro posé sur votre bureau. Si votre MacBook Pro est compatible avec cette nouvelle fonction, du moins. Seules les machines les plus récentes, celles dont les puces graphiques sont capables d’encoder un flux HEVC, sont compatibles avec Sidecar :

  • MacBook depuis le modèle début 2016 ;
  • MacBook Air 2018 ;
  • MacBook Pro depuis le modèle 2016 ;
  • Mac mini 2018 ;
  • iMac 27" depuis le modèle fin 2015 ;
  • iMac Pro 2017 ;
  • et le Mac Pro 2019.

Une ligne de commande permet d’activer Sidecar sur quelques modèles plus anciens — mais puisque le processeur devra gérer l’affichage, préparez-vous à entendre les ventilateurs, et surtout à pester contre les ralentissements. Dans ce cas, nous vous conseillons plutôt d’utiliser le petit dongle de Luna Display, qui garde tout son intérêt en proposant des fonctions similaires sans mettre le processeur à plat.

Sidecar dans les Préférences système.

Puisqu’il dérive du moniteur AirPlay, Sidecar fonctionne avec, mais aussi sans câble. D’après nos premiers tests, menés avec un MacBook Pro 15" connecté d’abord à un iPad Pro 12,9" puis à un iPad 6, mieux vaut utiliser un câble. La connexion est plus stable, l’affichage est plus fluide, et l’iPad est rechargé au passage.

Mais Sidecar n’est pas simplement un moniteur AirPlay, et l’iPad n’est pas simplement un écran externe, qui peut recopier ou étendre l’affichage du Mac. L’écran est encadré par deux barres :

  • une barre latérale, à gauche ou à droite selon vos préférences, qui fait tomber des contrôles sous le pouce. Au centre, les touches de modification (, , et , que vous pouvez verrouiller pour enchainer les raccourcis avec une double tape). En bas, un raccourci Annuler, un bouton pour ouvrir ou fermer le clavier virtuel, et un bouton pour fermer la session Sidecar. Enfin en haut, un bouton très pratique en mode étendu, qui permet d’afficher le Dock sur l’écran de l’iPad.
  • une barre horizontale, en haut ou en bas selon vos préférences, qui n’est rien d’autre que la Touch Bar. Lorsqu’elle est positionnée en bas, sa manipulation est particulièrement agréable, puisqu’elle ajoute une touche esc et un rang de touches de fonctions au Smart Keyboard.
Il suffit de toucher les boutons tout en haut de la barre latérale pour faire apparaitre et disparaitre le Dock.

L’iPad peut être utilisé comme n’importe quel écran externe, avec le clavier et le trackpad du Mac. Mais il peut aussi être utilisé (presque) comme un MacBook tactile : le Smart Keyboard ou le clavier virtuel pour taper, deux doigts pour défiler comme sur le trackpad, et l’Apple Pencil pour pointer et cliquer. Seule limite, on ne peut pas manipuler directement les éléments au doigt, mais l’interface de macOS ne s’y prête pas.

Puisque l’Apple Pencil est géré comme une souris, toutes les applications sont « compatibles » avec Sidecar. Les développeurs d’applications de création graphique peuvent toutefois utiliser les Tablet Events pour gérer la pression et l’orientation de l’Apple Pencil, et même assigner des fonctions au « double tap » sur le corps du stylet. Les applications suivantes offrent un bon exemple de cette prise en charge avancée, qui transforme l’iPad en tablette graphique :

  • Affinity Designer ;
  • Affinity Photo ;
  • Cinema 4D ;
  • CorelDRAW
  • DaVinci Resolve ;
  • Final Cut Pro ;
  • Illustrator ;
  • Maya ;
  • Motion ;
  • Painter ;
  • Principle ;
  • Sketch ;
  • Substance Designer ;
  • Substance Painter ;
  • ZBrush.
Le menulet Sidecar, toujours depuis l’iPad. Remarquez, en bas, les suggestions d’actions dans la Touch Bar.

Pendant que vous utilisez l’iPad comme un écran, iOS continue de tourner en arrière-plan. Cela provoque quelques moments de flottement : lorsque vous recevez un message par exemple, vous verrez deux notifications, celle du Mac à travers Sidecar et celle de l’iPad. Apple doit pouvoir optimiser le fonctionnement de Sidecar, après tout, macOS Catalina et iPadOS 13 ne seront pas finalisés avant cet automne.


  1. Le Mac, c’est plutôt un camion. ↩︎
Source
Image de Une : mirt (domaine public).
avatar Frost_D | 

Je suppose que l’iPad doit être sous iOS 13?

avatar rompbk | 

@Frost_D

Oui

avatar Kinky | 

Du coup, peut-on remplacer les claviers en panne des macbook en achetant un iPad ?
Les claviers de type papillon qui équipent les macbook tombant comme des mouches.

Ça peut intéresser les utilisateurs.

avatar misterbrown | 

Je crois que c’est la fonction de base qu’on demandait depuis le début, que le Jailbreak a sorti.
Puis Apple bloque le Jailbreak, puis Apple pompe les idées de cette communauté.

Et soudain OMG! Apple invente l’eau tiède.

avatar Depret Lucas | 

@misterbrown

Le jailbreak est illégal et ils ont le droit de reprendre l’idée

avatar Iphoneur | 

@Depret Lucas

Non, c’est légal, et à été jugé comme tel. Mais à tes risques et périls niveau sécurité.

avatar Depret Lucas | 

@Iphoneur

Non ça enfreint une règle du contrat d’Apple c’est illégal

avatar SyMich | 

Un contrat n'est pas la loi.

avatar p@t72 | 

@depret...
Bon petit toutou...

avatar fte | 

@Depret Lucas

"Non ça enfreint une règle du contrat d’Apple c’est illégal"

La loi nationale ici rend cette clause contractuelle illégale donc non applicable. On pourrait même facilement prétendre que la totalité du contrat est nulle et non avenue.

De plus ces contrats type EULA "signés" à l’ouverture d’une boite ou par une case à cocher n’ont jamais été testés devant la justice suisse, pour une bonne raison : il y a très très peu de chance qu’ils soient reconnus en qualité de contrats valides. En l’état, ils n’ont aucune valeur, et ne sont pas liants.

avatar occam | 

@Depret Lucas

"Le jailbreak est illégal et ils ont le droit de reprendre l’idée"

Hypocrisie plaquée or.

1. Terminologie à la loupe :
https://www.redmondpie.com/apple-official-stance-on-jailbreaking-reveale...

2. Liste non-exhaustive du butin (que l’on pourrait aussi qualifier de saisine) :
https://ios.gadgethacks.com/how-to/60-ios-features-apple-stole-from-jail...

avatar Depret Lucas | 

@occam

Le jailbreak est illégal, que ne comprenez-vous pas ?

avatar Memnock | 

@Depret Lucas

Renseigne toi... Wikipedia...

Interdit auparavant aux États-Unis, le jailbreak est autorisé depuis le 26 juillet 2010 par la DMCA : les possesseurs d'iPhone ont le droit de contourner les verrous d'Apple afin de télécharger des applications n'ayant pas reçu l'approbation de la compagnie[17]. Le débridage n'est rendu légal qu'en vue d'utiliser l'iPhone sur un autre réseau que celui d'AT&T ou pour permettre d'utiliser des applications non approuvées par Apple. Le débridage à des fins de piratage d'applications reste en revanche interdit par la loi.

Apple s'est exprimée en février 2009 sur sa position face à cette méthode : « Les techniques de débridage, largement généralisées, font appel à des modifications non autorisées du chargeur d'amorçage et du système d'exploitation », et indique que ceci « conduit à une violation du copyright apposé sur ces programmes »[19]. Apple a précisé que cette opération compromettra la garantie de l'appareil débridé (néanmoins il suffit de réinitialiser l'appareil pour que la garantie soit de nouveau valable). Apple combat le débridage par des moyens purement logiciels, en comblant les failles utilisées pour contourner les restrictions du système

avatar Depret Lucas | 

@Memnock

Et le jailbreak c’est quoi du piratage d’Appli et de logiciels

avatar sebasto72 | 

@Depret Lucas

« Et le jailbreak c’est quoi du piratage d’Appli et de logiciels »

Non. Il faut être précis quand on affirme des choses, les mots sont importants.

Tu confonds le Jailbreak et les usages que certains en font.

Ta posture c’est de considérer qu’aiguiser un couteau est illégal parce qu’on peut plus facilement tuer quelqu’un avec. Et que le fabricant du couteau t’as demandé de n’utiliser que ses pierres à aiguiser :)

avatar bonnepoire | 

@ sebasto72
Tu confonds le Jailbreak et les usages que certains en font.
Quel hypocrite de compétition...

avatar sebasto72 | 

@bonnepoire

Vous vous prenez pour qui ?

avatar bonnepoire | 

@sebasto72
Je te retourne la pareille mon grand. Tu donnes des leçons et puis tu ne supporte pas les remarques. Tu dois être corse ?

avatar sebasto72 | 

@bonnepoire

Et si je parle cidre je suis breton ?
Et vous, vu vos réactions, vous êtes de Cambrai ?

Je n’ai jugé personne, contrairement à vous.

avatar fte | 

@bonnepoire

"Quel hypocrite de compétition..."

La loi serait hypocrite ? Intéressant. Pas nécessairement faux.

La loi distingue néanmoins les deux très clairement. Soit en effet elle est hypocrite, soit tu n’as pas compris un truc.

Je penche pour la seconde option.

avatar bonnepoire | 

L’hypocrisie c’est de prétendre qu’un jailbreak n’est pas utilisé majoritairement pour pirater des applications ou des jeux. Te connaissant je ne suis pas surpris. Ton degré d’hypocrisie est monumental. Tu sais faire abstraction de ce qu’il faut pour ridiculiser ton interlocuteur.

Mais tu as raison, le piratage c’est juste pour les home brew. C’est bien connu...

avatar fte | 

@bonnepoire

"L’hypocrisie c’est de prétendre qu’un jailbreak n’est pas utilisé majoritairement pour pirater des applications ou des jeux."

Je n’ai pas parlé de ça. Mais... As-tu des chiffres ? Une étude montrant ce que tu avances ?

Et quand-bien même, les mauvais usages d’une chose rendent-ils cette chose mauvaise ? Mais dans ce cas, les bons usages doivent la rendre bonne. C’est bon ou mauvais alors ? C’est qui qui décide ? Toi ?

Niveau de réflexion 0, comme d’habitude.

avatar Bigdidou | 

@bonnepoire

« L’hypocrisie c’est de prétendre qu’un jailbreak n’est pas utilisé majoritairement pour pirater des applications ou des jeux »

En dehors de tes projections, tu n’en sais strictement rien. Utilisé, oui, majoritairement, c’est sujet à discussion.
J’ai lu pas mal de papiers à l’époque qui n’allaient pas dans ce sens, avec, au contraire, des gens qui engageaient pas mal d’argent dans les boutiques de Saurik (c’était mon cas, et je suis peu intéressé à pirater des apps qui valent de quelques centimes à quelques euros).
Le Jailbreak, c’est ce qui m’a maintenu sur iOS jusqu’à ce que les notifications sur l’écran d’accueil et quelques autres petites choses arrivent.
Je me suis éclaté avec plein de tweaks, c’était que du bonheur. Et beaucoup ont été intégrés à iOS ensuite.

avatar ForzaDesmo | 

@fte @Bigdidou

Complètement d'accord avec vous. Le Jailbreak est comparable à un débridage plus qu'à du piratage. On a le droit de faire ce que l'on veut de son hardware ou software acheté à titre individuel, le piratage intervient dans un 2e temps c'est à dire ce que l'on va en faire.

avatar fte | 

@Bigdidou

"Je me suis éclaté avec plein de tweaks, c’était que du bonheur."

C’était une fun époque. Il y avait un paquet de trucs très créatifs, franchement différents.

Comparativement, iOS est certes devenu un peu plus mature, mais surtout beaucoup plus chiant aujourd’hui. Même les apps du store sont devenu beaucoup plus conventionnelles, suivent les canons de l’interface iOS...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR