macOS Catalina : le notaire d'Apple lâche du lest

Mickaël Bazoge |

À quelques semaines de la version finale de macOS Catalina, Apple lâche un peu la bride au cou des développeurs, en particulier ceux qui distribuent leurs applications en dehors du Mac App Store. Pour fonctionner sur Catalina, ces apps doivent être « notarisées », un sésame indispensable pour éviter par exemple que le logiciel en question se transforme en malware.

Pour les nouveaux développeurs, la procédure est obligatoire depuis macOS 10.14.5. Sur Catalina, tout le monde doit passer sous les fourches caudines du notaire d'Apple, ce qui n'est pas sans provoquer des difficultés chez certains développeurs pour qui la transition est ardue.

Dans une note, Apple lâche donc du lest et ajuste les prérequis de la procédure de notarisation et ce jusqu'en janvier 2020. Les développeurs peuvent faire notariser leurs applications même si elles n'embarquent pas les capacités de Hardened Runtime ; si elles ont des composants qui ne sont pas signés avec l'identifiant Apple du développeur ; si elles ont été compilées avec des versions plus anciennes du SDK, entre autres assouplissements de la loi d'airain d'Apple.


avatar bugman | 

Ce doit être difficile de taper dans le bas niveau aujourd’hui avec Apple. Des besoins indispensables pour certaines applications et leurs développeurs, et certainement indispensables pour certains utilisateurs (ceux qui le font en connaissance de cause).
🤔

avatar occam | 

« Sur Catalina, tout le monde doit passer sous les fourches caudines du notaire d'Apple »

Ce qui montre combien la roche Tarpéienne est proche de la grotte de Carpe-Diem.

avatar naas | 

@occam

Lapin compris

avatar ShyWhere | 

@naas

https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Roche_Tarpéienne

Extrait : Elle est généralement employée pour signifier qu’après les honneurs, la déchéance peut venir rapidement, ou plus spécifiquement pour mettre en garde sur le fait que la meilleure façon de vous faire tomber, vers une chute mortelle, est de commencer par vous inviter à monter le plus haut possible.

avatar apocrypha | 

Ouais c'est pas faux.

avatar marc_os | 

Ça explique donc pourquoi les pre-versions de Catilina sont plus permissives que ce que les exigences initiales de la notarisation laissaient entendre...
Ces tergiversations de la part d’Apple sont reloues quand même. Même si là ce serait pour nous faciliter la vie.
Mais dans ma boîte on a pris le train à fond, du coup tous nos logiciels exigeront MacOS 10.9 au minimum alors que jusqu’ici c’était 10.8 en général et même 10.6 pour l’un d’entre eux.
Les vieux clients fidèles mais avec de vieilles configurations apprécieront, je n’en doute pas. :/
Du coup on doit speeder pour leur fournir une toute dernière mise à jour compatible pour fixer un max de petits bogues restant avant qu’il ne soit trop tard, avant qu’on coupe la compatibilité a cause de cette foutue notarisation.

avatar Fluo | 

Le switch approche...

avatar macbookpro2016 | 

@Fluo

Attend encore un peux ya les appli ipad qui arrive

avatar Bigdidou | 

C’est bien aussi la fin des logiciels 32 bits ?
Pour l’instant, ça risque de coincer pas mal pour certains...

CONNEXION UTILISATEUR