Voiture électrique : Ionity a ouvert plus de 400 stations en Europe, dont 90 en France

Nicolas Furno |

C’est sur LinkedIn que Marcus Groll a annoncé la nouvelle cette semaine. Le directeur de l’exploitation du réseau de chargeurs rapide Ionity a officialisé l’ouverture de la 400e station de charge en Europe, pour un total qui approche des 1 600 bornes accessibles aux automobilistes qui roulent en véhicule électrique. Un cap symbolique qui prouve les efforts du consortium, même s’il reste beaucoup de chemin à parcourir pour atteindre les 1 000 stations de charge, son objectif pour 2025.

L’état actuel du réseau Ionity, avec une ultime station qui s’est ajoutée en 2021.

Les bornes Ionity se concentrent principalement au centre de l’Europe, entre l’Allemagne, la France et le Benelux. Elles sont installées presque exclusivement sur les aires des autoroutes et sont pensées pour la charge ultra rapide (jusqu’à 350 kW) sur les longs trajets. Grâce au connecteur CCS qui s’est généralisé sur le continent, pratiquement toutes les voitures électriques peuvent venir s’y brancher, y compris celles de Tesla qui les listent désormais.

Avec plus de 400 bornes, le réseau répond à la majorité des besoins, mais il est encore loin de couvrir toute l’Europe, y compris en France où des régions entières manquent encore, que ce soit en Bretagne ou au nord de Paris. C’est pour cette raison que Ionity veut multiplier son réseau par deux et demi dans les trois prochaines années, il y a encore beaucoup de trous à combler. Il faudra aussi augmenter la taille des stations pour répondre à la demande, c’est l’autre point faible actuel du réseau.

Là où Tesla ouvre désormais des superchargeurs de plus de 20 bornes, Ionity reste sur un déploiement majoritairement composé de petites stations de deux ou quatre bornes. Si c’est bien suffisant la majeure partie de l’année, les départs en vacances posent déjà problème aujourd’hui et la congestion n’ira qu’en augmentant au fur et à mesure que l’électrique remplace le thermique. Pour rappel, l’Union européenne prévoit d’interdire le thermique à horizon 2035 et il faudra un réseau de bornes bien plus dense et gros que l’actuel pour répondre à la demande.

L’une des 400 stations Ionity, sur une aire d’autoroute française. Celle-ci compte quatre bornes principales, plus une cinquième destinée aux véhicules qui chargent plus lentement ou sans le connecteur CCS (image MacGeneration).

Tesla apportera peut-être la réponse, en ouvrant son propre réseau de charge. Dans ce domaine, le constructeur américain est en avance, avec plus de 600 stations et surtout plus de 6 000 bornes dans toute l’Europe au printemps dernier. Un chiffre qui ne cesse d’augmenter, comme en témoigne l’ouverture en France ces derniers jours d’une nouvelle station à Vierzon qui compte pas moins de 36 bornes, la plus grande dans le pays ! Il faut dire que l’entreprise se prépare à ouvrir ces bornes à tous les conducteurs et pas seulement ses clients, mais son réseau de charge rapide devrait être bien mieux préparé face à l’afflux à venir de voitures.

Tesla teste l’ouverture de ses Superchargeurs à tous les véhicules électriques

Tesla teste l’ouverture de ses Superchargeurs à tous les véhicules électriques

En France, Ionity a ouvert sa 90e station à Narbonne, en novembre dernier. Sept stations sont en cours de construction à l’heure actuelle dans l’Hexagone : une vers Oyonnax, une à Avallon, une au nord de l’aéroport Charles de Gaulle, une de plus à Reims, une vers Verdun, une entre Cambrai et Arras et enfin une à Calais.


avatar marfi | 

10000 bornes pour 2025 non ? 😜

avatar Nicolas Furno | 

@marfi

Non, 1000 stations. Ou alors je n’ai pas compris le message ?

avatar marc_os | 

C'est le retour du jeu des 1000 bornes !

avatar dorninem | 

Et Volvo qui veut lancer son propre réseau...
Et Renault qui lance à e Megane à des tarifs de science fiction et sans réseau de recharge...
Cela va être drôle les années qui viennent 😜🙄
Bien content d'être en Tesla et avec le nouveau décret fr qui régit les règles d'interoperabilite obligatoires pour les réseaux de recharge publics pas prêt que tesla France ouvre son réseau 😎 ahhh ces politiques hors sol🥰

avatar ancampolo | 

@dorninem

Je suis daccord avec toi content d’être en tesla

avatar ohmydog | 

@dorninem

Oui c’est bien connu Tesla en France n’est pas tenu de respecter la loi Française…

avatar dorninem | 

@ohmydog

La loi s'applique à partir de juillet 2022 sur les,infrastructures ouvertes au public et pas les infrastructures privatives comme celle de Tesla 😎
Et l'amende est super forte : 300 € par borne... 🥳😆

avatar marc_os | 

@ dorninem

> pas les infrastructures privatives comme celle de Tesla

Tiens, ça me rappelle les paradis fiscaux.
C'est immoral, mais ça "respecte la loi" tout en la contournant.

avatar dorninem | 

@marc_os

🥳 aucun rapport...
Tesla a investi tout seul pour construire son réseau de super chargeurs alors que les autres ouverts au public sont payés par les collectivités (la majorité des bornes dans les villes ou villages) ou pire par des subsides européens (Ionity qui en plus fait payer super cher ceux qui ne sont pas parmis les constructeurs automobiles également partenaires).

C'est comme le fait que la réglementation Française oblige à avoir un statut de fournisseur d'énergie pour facturer uniquement au kwh, sinon il faut rajouter une notion de durée... Pour les bornes ouvertes au public et donc pas Tesla (qui est fournisseur d'énergie aux us pas encore en Europe)

avatar AirForceThree | 

Bien content d'être en véhicule thermique. Tant qu'il n'y aura ni réseau de recharge conséquent, ni solution pour les personnes vivant en maison de ville, je n'achèterai pas d'électrique. Trop peur de me retrouver sans charge le matin pour partir, ou pire, en route.

avatar roccoyop | 

@AirForceThree

C’est une crainte qu’on peut avoir quand on n’a jamais pratiqué l’électrique, saut lorsqu’on n’a pas la possibilité de recharger chez sois.

Avec une thermique, il reste 50 ou 100 km au compteur, faut tout de suite chercher une pompe, en thermique c’est Byzance ! 😁

avatar Mac13 | 

Non merci. Je préfère qu'on simplifie la gestion des chargements de véhicules. On ne paie qu'à l'identifiant de la facture edf à domicile enregistré dans le véhicule du même occupant.

avatar themasck | 

@Nicolas Furno
quel est le cout pour recharger une Tesla 0-100% (comme la votre) sur le réseau Ionity ?
j'ai vu 40€ pour 80% sur une Zoé et sa batterie de 52Kwh

avatar ancampolo | 

@themasck

Pour une tesla 100kwh sur ionity la dernière fois c’était 8,50€ le plein en 2019 😛 mais maintenant je ne sais pas du tout avec le nouveau tarif mais a mon avis ça ne vaut pas le coup.Qui plus est dans mon cas je paie 0€ sur tesla ma femme a fait une recharge de sa batterie de 208 elle a payé 40€ pour 20kwh qui n’est que 50% c’est pas rentable du tout mais les constructeurs français n’ont aucun accord et aucune borne propre…

avatar Nicolas Furno | 

@themasck

Impossible de répondre simplement à cette question à l’heure actuelle, puisqu’ils facturent à la minute et non au kWh. Du coup, ça dépend de la vitesse de charge, qui dépend elle-même de la situation (température, état de la charge au départ et aussi état de la borne).

Bon si on veut une idée, disons qu'il faut 30 minutes de charge entre 10 et 80 %, ça nous fait autour de 24 €. Au-delà de 80 %, ça ralentit, disons qu'un plein complet doit tourner autour des 40 € aussi, si tout fonctionne parfaitement par ailleurs.

Quand ils basculeront sur une tarification au kWh, ce sera simple. Pour une Model 3 de base avec 60 kWh, ça nous fera dans les 47 € pour un plein, sachant que comme je l'explique dans la série Tesla, on ne fait pas de plein de 0 à 100 % sur longs trajets.

avatar themasck | 

@Nicolas Furno
merci pour la reponseé

avatar Mektoub | 

@themasck

On ne recharge jamais de 0 à 100%
Typiquement en mode voyage, on recharge de 10-15% à 80-85%
Sur ma long range cela me coûte généralement entre 12 et 18€ (selon pays et station) chez Tesla
Sur un SR c’est forcément moins (batterie plus petite) mais un peu plus souvent

Lorsque j’ai débuté il y a 3 ans le kw était à 24cents chez Tesla. Il est à présent de minimum 30cents

J’ai essayé une ionity il y a longtemps mais c’était un enfer : la recharge s’est interrompue deux fois pendant que je mangeais un burger à 100m de là. J’ai du revenir et relancer à chaque fois. Question facturation c’était assez opaque et plutôt stressant par rapport à la transparence et simplicité chez tesla. Mais je pense que cela a du évoluer dans le bon sens ces derniers temps, enfin…. J’espère.

avatar dorninem | 

@Mektoub

Moi en voyage je charge à 95% quand le SUC n'est pas trop chargé, en SR+ LFP la vitesse de charge ne baisse pas trop et je termine de 80 à 95% vers les 60 kw

Concernant Ionity c'est en effet la loterie, 3 essais et 3 problèmes mais faut pas hésiter à joindre le support car moi j'ai eu charges gratuites car trop merdique 😬🥳

avatar PO_ | 

C'est bien de parler (souvent) de voitures électriques. Ce serait un vrai plus d'avoir une idée du coût de recharge dans les différents sites dédiés.

avatar Nicolas Furno | 

@PO_

J’en ai parlé, cf les articles en lien à la fin de celui-ci.

avatar Smoky | 

Entre le prix de l’abonnement plus celui de chaque recharge, certes on recharge vite mais ça coûte bien plus cher que sur les autres bornes…

avatar BulgroZ | 

Le coût de la charge sur Ionity est scandaleux pour les voitures qui ne dépassent pas les 50kw, car ils facturent au temps de présence. Je les évite au maximum

avatar dorninem | 

@BulgroZ

Sujet fort compliqué... Si pas de notion de durée alors le risque est d'avoir des VE 'de ville' qui squattent les bornes pendant très longtemps...

avatar Nicolas Furno | 

@dorninem

Sur une aire d'autoroute ? 🤔

avatar dorninem | 

@nicolasf

Pas des heures en effet mais quand je suis sur un SUC V2 plein je suis bien content quand mon 'camarade de borne' part et que je passe de 74 à 145 kw 😎
Et je suis aussi parfaitement en accord avec la politique Tesla de 1€/minute de dépassement quand la pleine charge est atteinte car il faut fluidifier le passage aux bornes et avec des VE qui font du max 30 kw comment faire ?
C'est un sujet qui va poser des problèmes... Autant en VT le plein prend plus de temps selon la taille du réservoir et pas le modèle de véhicule.

avatar Nicolas Furno | 

@dorninem

Ah mais les frais d’occupation une fois la charge terminée ne gênent personne je crois. 🙂

Pour le reste, c’est un problème mais qui va disparaître petit à petit. La vitesse de charge moyenne augmente et le gros des ventes n’est pas encore fait. Le plus important, je pense, c’est d’avoir un réseau dense et fiable. Quand on aura 10 ou 20 bornes par aire d’autoroute par exemple, il n’y aura plus vraiment de problème.

avatar dorninem | 

@nicolasf

Je ne partage pas cet optimisme car le segment des petits véhicules est encore assez délaissé et dans celui-ci le prix est crucial et donc la charge rapide est souvent soit optionnelle (la pas de soucis...) ou alors limitée fortement...
Voir Zoé, Dacia spring, fiât e 500...

avatar Nicolas Furno | 

@dorninem

Le marché change… et abandonne souvent les petites voitures malheureusement. Mais bref, je pense que la charge rapide va devenir un truc de base qui sera partout, comme chez Tesla. Même si Renault continue d'en faire une option (snif) sur la Mégane, au moins c'est une charge vraiment rapide derrière, pas un bricolage à 50 kW.

avatar Fenlor | 

@nicolasf

Il faudra plus que 10 ou 20 bornes par autoroute je pense !
Le jour où tout le monde roulera en électrique, y a intérêt que l’autonomie soit de 700 à 800 km sur autoroute minimum. Parce qu’il ne faut pas compter que le temps de charge mais aussi le nombre de voiture à faire le plein. Et là, c’est beaucoup plus important que pour les thermiques. Exemple : quand je pars en vacances l’été de Rennes en Savoie par exemple, je ne fais pas du tout le plein sur le trajet. En électrique il me faut combien d’arrêt ?
Pour moi, à ce stade de la technologie et à « confort » égal, ce n’est pas viable à moyen terme. Il faut soit une rupture technologique au niveau des batteries (ce qui est possible) soit abandonner l’idée des grands trajets en électrique.
J’ai la chance (enfin c’est quasi une nécessité) d’avoir 2 véhicules (je ne vis pas dans une grande ville). Je vais avoir un véhicule électrique mais pour le moment l’idée est de charger chez moi et c’est tout. Pour les grands trajets hop, ma thermique.

avatar Fenlor | 

@Fenlor

Et c’est important je trouve de réussir à augmenter l’autonomie. Parce que si on on va construire des bornes et des bornes pour 29 jours dans l’année….

avatar Nicolas Furno | 

@Fenlor

Je ne pense pas, mais s’il y en a plus ce sera tant mieux. Aujourd’hui, le réseau manque de densité donc il peut y avoir 200 km entre deux bornes et on n’a pas le choix des arrêts. S’il y a des bornes tous les 10 ou 20 km, on pourra facilement en choisir une vide n’importe où sur le trajet. Et on pourra aussi arrêter plus vite la charge, puisque la borne suivante sera moins loin.

Et sinon, rassurez-nous, vous ne faites pas Rennes/Savoie sans pause quand même ? Imaginez si à chaque arrêt pipi/café/sandwiches, vous récupérez 20, 30 ou 50 % de batterie sans vous arrêter plus longtemps. Ça ne changerait rien pour vous (à part la phase de branchement, mais enfin ça c’est facile et rapide), mais vous rouleriez en électrique.

On en est encore loin, mais on y viendra. 🙂

avatar Fenlor | 

@nicolasf

Évidemment je m’arrête 🤪 Mais justement ! Si tout le monde charge toutes les 2 heures il va falloir un nombre énorme de bornes en période de pointe !! En gros une borne par place de parking quasiment 😄(je force le trait).
Aujourd’hui quand je fais une pause je ne prends pas de borne. Demain j’en prendrais une.
Et donc c’est bien ce que je dis. Si on fait ça on va installer des équipements qui ne servent à rien la plupart du temps.

Je ne sais pas si je m’explique bien 😅

avatar Nicolas Furno | 

@Fenlor

Ce sont des problèmes qui ont déjà des solutions. Par exemple, la voiture pourra savoir le taux d'occupation de chaque station et proposer la plus vide automatiquement.

Il manque encore quelques briques avec Ionity et les autres, mais ça marche déjà comme ça chez Tesla.

avatar Fenlor | 

@nicolasf

Je suis d’accord. Mais pour qu’il y ai des vides ils faut plein de bornes. Sinon y aura pas de vides.
Je suis d’accord avec TOUT ce vous dites hein 🙃. Sauf une chose. Il faudra plus que 20 bornes par station avec les habitudes et les autonomies sur autoroute d’aujourd’hui.

avatar Nicolas Furno | 

@Fenlor

Dans ce cas, on en mettra plus. 🙂

Je veux dire, si le besoin est là, on y répondra forcément. Mais il ne faut pas oublier aussi que les progrès vont continuer, l'autonomie et surtout la vitesse de charge des voitures électriques vont augmenter. Donc on chargera moins longtemps pour aller plus loin.

avatar Fenlor | 

@nicolasf

La vitesse de charge ne dépassera jamais la vitesse d’un plein à mon avis.
Pour l’autonomie oui, tout repose là dessus. On n’est pas rendu c’est pour ça qu’il faut une rupture techno. Même la model 3 ne fait pas 400 km sur autoroute (vous me confirmez , ou pas 😅)

avatar Nicolas Furno | 

@Fenlor

Pas besoin de la dépasser, il suffit de généraliser le 20 à 80 % en 10 à 15 minutes et ça ira bien. N'oubliez pas que vous pouvez charger à chaque arrêt, ça change tout.

Dans les bonnes conditions, une LR doit pouvoir atteindre les 400 km, mais oui, il faut compter plutôt 200/250 km pour le modèle de base et 300/350 pour une LR en étant large. Après, la batterie d'une Model 3 est relativement petite par rapport à la majorité des grosses voitures électriques sur le marché, l'efficience Tesla fait toute la différence. Ils pourraient aisément gonfler l'autonomie, mais on réalise en ayant une voiture électrique que ce n'est pas ça qui compte, pas autant que la charge rapide et fiable, ainsi que le réseau dense.

avatar Fenlor | 

@nicolasf

Oui c’est bien ce que je dis :-). Si on charge à chaque arrêt il faut plus que 20 bornes par station car TOUT LE MONDE fera pareil.
Et donc on va construire des bornes qui ne serviront pas 90% du temps. C’est limite un non sens écologique.
Bref de toute manière on verra bien ;-).
Faudrait calculer mais si on arrive à faire disons 600 km d’autonomie sur autoroute, ça devrait aller.

avatar Nicolas Furno | 

@Fenlor

Parce que les stations service servent 90 % du temps peut-être ? 🙂

Une borne, surtout une borne de superchargeur, ça représente quasiment rien en matériau et équipement. Et on peut imaginer aisément d’autres usages, par exemple collecter de l’électricité dans des batteries via des panneaux solaires, pourquoi pas pour alimenter le réseau quand les bornes sont inutiles mais qu’on a besoin de l’électricité. Il faut tout repenser en fait, pas simplement calquer le modèle du thermique.

avatar Fenlor | 

@nicolasf

Par station service y a 10 pompes au max, non ? Ce n’est pas du tout la meme échelle. Pour les histoires de panneaux solaires oui bonne idée. Faudrait faire tout de suite par contre. Après c’est ptre pas viable, je ne sais pas

avatar Fenlor | 

@nicolasf

Alimenter des batteries par contre euh. Voyons déjà ce qu’on arrive à faire pour en mettre dans toutes les voitures.

avatar Nicolas Furno | 

@Fenlor

Avant d’être recyclées, les batteries qui ne sont plus après pour les voitures électriques servent à stocker de l’énergie. Donc pas d’inquiétude, on va avoir de quoi faire de ce côté dans quelques années.

avatar bibi81 | 

Parce que les stations service servent 90 % du temps peut-être ? 🙂

Oui notamment parce qu'il n'y a pas de station service à chaque aire. Si on part du principe qu'on peut charger à chaque fois qu'on s'arrête il faut équiper toutes les aires d'autoroute !

Une borne, surtout une borne de superchargeur, ça représente quasiment rien en matériau et équipement.

Oui enfin il faut quand même avoir une arrivée d'électricité qui supporte 20 voitures en super charge...
Ce n'est pas parce que la borne c'est principalement de "l'air" que c'est facile d'en mettre partout.

avatar Nicolas Furno | 

@bibi81

Je n’ai pas dit que c’était facile. Mais qu’une fois installé, ça ne consomme rien (ou peu), ça n’implique pas d’avoir des réservoirs d’une matière dangereuse en permanence à surveiller, c’est juste un fil après quelques transfos pour simplifier grossièrement.

avatar scanmb | 

@nicolasf

Une entreprise qui installe des bornes, doit sûrement se poser la question du seuil de rentabilité ? (C’est rarement de l’altruisme)
C’est à dire, son temps d’utilisation rapporte ? Quel est son % ?
Et ils doivent installer des bornes en fonction de ça; malheureusement, sans peut-être voir large, tel qu’évoqué ou souhaité.
Je ne suis pas certains que le nombre de bornes sera si conséquent, je pense plutôt qu’il suivra le nombre de voitures mises sur le marché, et pas le contraire.
Même si c’est bien dommage et illogique; mais financièrement, ça se tient.
( PS: c’est juste une reflexion)

avatar Nicolas Furno | 

@scanmb

C’est une certitude et ça explique le faible nombre de bornes chez Ionity et compagnie. C’est pour ça que l’approche de Tesla est la meilleure à mon avis : leurs bornes sont ultra simples et donc pas chères, ce qui leur permet d’en déployer par dizaines à la fois.

Mais c’est un autre sujet, évoqué au passage dans le dernier article de la série. 🙂

avatar scanmb | 

@nicolasf

Vrai

avatar Amaczing | 

@nicolasf

LR ?

avatar Nicolas Furno | 

@Amaczing

Long Range, le modèle avec grosse batterie.

avatar Amaczing | 

@nicolasf

🙏🏻

Pages

CONNEXION UTILISATEUR