Intel est encore une fois en retard : le 7 nm pas avant 2023

Nicolas Furno |

Surprise1, Intel annonce finalement au moins six mois de retard supplémentaire avant la sortie de ses premiers processeurs gravés à 7 nm. L’entreprise a profité de l’annonce de ses résultats financiers pour le deuxième trimestre 2020 pour prévenir qu’il ne faut rien attendre avant fin 2022 au mieux, ou plus sûrement 2023, pour atteindre cette nouvelle finesse de gravure.

Photo Christian Wiediger

D’ici là, le fondeur va se concentrer sur le 10 nm qui est enfin apparu l’an dernier, mais qui reste encore minoritaire dans la gamme. Intel grave majoritairement à 14 nm et accuse un retard de plusieurs années par rapport à ses plans initiaux qui prévoyaient la généralisation du 10 nm à l’horizon 2016. Ces multiples retards expliquent en partie pourquoi Intel est aujourd’hui en difficulté sur le plan des performances face à un AMD qui grave à 7 nm grâce à TSMC2, ce qui lui permet de proposer des processeurs plus puissants pour un prix bien inférieur :

Pour Apple, ces retards à répétition ont scellé le sort des processeurs Intel dans les Mac et permis la transition vers Apple Silicon, des ordinateurs basés sur des puces ARM que l’on découvrira cet automne. Les gains de performance devraient être significatifs, comme le DTK fourni aux développeurs le prouve, avec des performances similaires à un iMac récent alors même qu’il tourne sur un processeur destiné aux iPad et non aux Mac :

Apple utilise du 7 nm dans ses propres processeurs depuis 2018 et on parle d’un passage à 5 nm cette année, pour l’A14 qui devrait équiper les prochains iPhone. Et certainement aussi pour la variante dédiée aux premiers Mac Apple Silicon, de quoi creuser l’écart avec les processeurs fournis actuellement par Intel.

Pour en revenir à Intel, le retard sur cette nouvelle étape est justifié par des difficultés sur la chaîne de production, avec un rendement trop faible actuellement sur les processeurs à 7 nm. Ce qui était aussi le problème pour le passage au 10 nm et la principale explication derrière les retards de cette transition. Pour éviter de perdre trop de temps, l’entreprise envisage même de faire appel à des tiers pour certains produits, dont le Ponte Vecchio, la première puce graphique dédiée d’Intel qui sera gravée à 7 nm par un autre fondeur et qui devrait arriver fin 2021 ou début 2022.

Les processeurs attendront plus longtemps, notamment pour les serveurs où il ne faudra rien espérer avant 2023. De quoi laisser le champ libre à AMD, mais aussi aux puces ARM qui commencent elles aussi à s’y faire une place :


  1. Non.  ↩︎

  2. Même s’il faut rappeler que la valeur numérique ne fait pas tout en matière de finesse de gravure, le procédé compte aussi et le 7 nm de TSMC devrait être moins performant que celui d’Intel.  ↩︎

avatar quentinmassondu57 | 

Intel creuse sa tombe de plus en plus. On comprend sans grande difficulté la transition qu’effectue Apple Intel > ARM.

avatar fte | 

@quentinmassondu57

"Intel creuse sa tombe de plus en plus."

Intel est extrêmement profitable. Aucun risque.

"On comprend sans grande difficulté la transition qu’effectue Apple Intel > ARM."

Probablement aucun rapport, ou très ténu. Une telle transition se planifie des années à l’avance.

avatar YetOneOtherGit | 

@fte

La plus grande part de la rentabilité d’Intel c’est déplacée sur les enjeux de data-center qui explosent en terme de volume , du côté des produits plus grand public c’est de plus en plus tendu.

avatar Dimemas | 

Tellement faux !!!!
intel est mal... très très mal
Zen sera déja sorti en 5nm et peut-être que zen 5 sera en 3nm que intel n'aura toujours pas réussi à sortir son 7nm !

intel perd du terrain sur les serveurs avec une gamme EPYC aux stéroïdes, sur le workstation avec des threadripper qui éclatent tous les XEON, skylake etc j'en passe, et le mainstream est plié déja par zen 2, DEJA !

Et il ne leur reste plus que le gaming... pour encore quelques mois

avatar YetOneOtherGit | 

@Dimemas

"Et il ne leur reste plus que le gaming"

🤣🤣🤣🤣🤣

avatar davideneco | 

Pour ca que intel dévisse de tout les coter

perd ses ingénieur phare

etc etc ...

Et c'est a cause de sa que Apple a abandonner intel ... tout ses jouer sur les Ice lake

avatar fte | 

@davideneco

"Et c'est a cause de sa que Apple a abandonner intel"

Ça, j’en suis tout sauf convaincu, bien au contraire. Mais si tu as des sources vérifiables pour étayer cette affirmation, je suis preneur. Parce que moi, je n’en ai aucune, vérifiable.

avatar House M.D. | 

@fte

Sans informations pures et dures (que nous n’aurons jamais de toute façon), on peut se reporter sur la raison qui avait fait passer de PPC à Intel : Apple voyant qu’ils allaient droit dans le mur avec le G5 impossible à passer sur portables, ils sont passés à Intel. En calquant cela, Apple a vu qu’intel allait droit dans le mur avec ses problèmes de gravure à répétition, ils ont choisi une autre solution, créer ses propres puces.

avatar fte | 

@House M.D.

"En calquant cela, Apple a vu qu’intel allait droit dans le mur avec ses problèmes de gravure à répétition, ils ont choisi une autre solution, créer ses propres puces."

Bien sûr, le fait qu’ils aient déjà des puces pour les iTrucs, et que le niveau de puissance est devenu suffisant, et qu’une uniformisation architecturale, n’a joué aucun rôle.

C’est juste la faute à Intel.

Quelle courte vue.

avatar House M.D. | 

@fte

Ça s’appelle avoir toujours une solution de repli. Elle ne serait sûrement pas sortie si Intel n’avait pas merdé.

Mais bon, à vouloir toujours critiquer pour donner l’impression que les autres sont des imbeciles, on ne comprend que la moitié du discours...

avatar fte | 

@House M.D.

"Elle ne serait sûrement pas sortie si Intel n’avait pas merdé."

Comment le sais-tu ?

Que ça précipite la transition, je veux bien le croire. Que ce soit la raison de la transition, je ne vais pas le croire sur une phrase.

"Mais bon, à vouloir toujours critiquer pour donner l’impression que les autres sont des imbeciles"

Ah, si on a un avis prudent et nuancé et qu’on n’avale pas en silence des affirmations balancées en vrac, on critique et on prend les autres pour des imbéciles ?

On pourrait tout aussi bien dire qu’il n’y aurait pas de commentaire si les autres ne donnaient pas l’impression d’être des imbéciles, ce serait du même acabit.

", on ne comprend que la moitié du discours..."

J’ai manqué un mot ?

Aussi, quel lien de cause à effet y a-t-il entre donner l’impression que les autres sont des imbéciles et ne comprendre que la moitié du discours ? J’échoue à le voir.

Ce serait en effet plutôt l’inverse, car si le discours est complexe à comprendre, il est nécessaire de comprendre et de faire de grands efforts pour donner l’impression que les autres sont des imbéciles. A l’inverse, s’il n’y a que fort peu d’efforts à fournir pour donner cette impression, c’est sûrement qu’il n’y a rien à comprendre dans le discours.

Mais revenons à nos moutons. Comment peux-tu affirmer que Intel est la cause de cette migration ? Toi ou l’auteur initial. Affirmation à laquelle je répondais, sans la critiquer, que je n’étais pas convaincu et demandais des arguments. Je réitère donc, je ne suis pas convaincu et je suis toujours en manque d’arguments. La montée en puissance des processeurs maison assorti d’une uniformisation des architectures, R&D, logistique, coûts, me semblent être des raisons bien plus cruciales.

avatar House M.D. | 

@fte

Et je demanderais bien des preuves de ton côté, mais tu n’en as pas plus. Autant discuter du sexe des anges, on ira tout aussi loin.

avatar fte | 

@House M.D.

"Et je demanderais bien des preuves de ton côté, mais tu n’en as pas plus. Autant discuter du sexe des anges, on ira tout aussi loin."

Ah mais n’inverse pas les rôles !

J’ai répondu à une affirmation balancée en vrac en disant ne pas être convaincu. Je n’ai pas affirmé que la raison était ceci ou cela. J’ai même explicitement dit que je ne savais pas.

C’est facile d’affirmer un truc puis de se défendre en disant aux autres de prouver le contraire... non, ce n’est pas ainsi que ça marche.

Exemple. Apple va arrêter les iMac Pro et Mac Pro avec cette transition. J’ai raison. Prouve que j’ai tort.

avatar House M.D. | 

@fte

Oh punaise tu me gonfles. Bonne nuit.

avatar fte | 

@House M.D.

C’est toi qui me cherche des poux je te fais remarquer. Tu espérais quoi ? Que je parte en pleurant ?

Bon weekend.

avatar Un Type Vrai | 

Il y a au moins l'affirmation d'Apple que OS X tourne depuis des années sur ARM chez Apple.
Apple ne pouvait pas prévoir ces «retards» à l'avance...

avatar YetOneOtherGit | 

@House M.D.

A titre personnel je crois que la transition ARM n’est que très marginalement motivée par les errements d’Intel.

Elle est dans les tuyaux depuis longtemps et est commercialement absolument rationnelle: c’est le seul moyen de redonner une capacité forte de différenciation au Mac.

Un Mac qui n’est qu’un PC sous MacOS ne peut se différencier que par son OS, l’image de marque d’Apple et son design, c’est un plafond de verre qui était vécu comme un mal nécessaire temps qu’une autre solution ne pouvait exister.

Et Apple a lentement construit cette solution sur des années pour être finalement capable de la mettre en œuvre aujourd’hui.

Même si Intel avait fait des miracles cela ne changerait pas grand chose au limites de capacités de différentiation d’une offre Apple basée sur leurs technologies.

La clef est pourquoi moi là : retrouver enfin une forte capacité de différenciation des offres sur les Mac.

avatar fte | 

@YetOneOtherGit

"A titre personnel"

Je ne suis pas forcément en phase avec tes propos. Ce n’est ni nécessaire ni souhaitable.

Mais tu apportes de la nuance dans une cascade de commentaires binaires, et ceci est extrêmement appréciable. Rafraîchissant.

avatar reborn | 

@quentinmassondu57

Skylake n’étais pas terrible apparement.

avatar raoolito | 

"Même s’il faut rappeler que la valeur numérique ne fait pas tout en matière de finesse de gravure, le procédé compte aussi et le 7 nm de TSMC devrait être moins performant que celui d’Intel »

et oui, mais l’aventure du powerpc vs pentium nous avait appris que meilleur ne veut pas dire populaire...

avatar davideneco | 

Les chiffre sur papier monte que intel domine

Les chiffre en realité montrer l'inverse

avatar cham | 

Est-ce qu’Intel rattrapera son retard dès qu’il se décidera à faire fabriquer les processeurs de sa conception plutôt que de mourir ?

avatar jackhal | 

Tout à fait.
Comme l'a déclaré Charles de Gaulle le 8 juin 1940 : « si ta boite n'a fait que 5 milliards de profits dans le trimestre, capitule. Il ne faut jamais chercher à résister, c'est fatiguant et ça ne sert à rien. »

Le lendemain, il partait pour le Larzac afin de planter des patates et élever des chèvres, ce qui allait faire de lui le grand fermier que chacun connait désormais.

avatar jackhal | 

Autre citation bien connue des lecteurs de MacG : « Je veux bien revenir à Apple, mais bon, vu comme c'est parti, autant assembler des PC et préinstaller Windows » — Steve Jobs.

avatar raoolito | 

@jackhal

🤣

Pages

CONNEXION UTILISATEUR