Un nouveau benchmark place le DTK pas loin d'un iMac 2019 @ 3 GHz

Mickaël Bazoge |

Le mois dernier, Apple a livré aux développeurs méritants une palette ou deux de son Developer Transition Kit (DTK), un ordinateur à nul autre pareil puisque sous son châssis de Mac mini, se cache la puce de l'iPad Pro à savoir un A12Z. Évidemment, on s'interroge sur la puissance de ce Mac Frankenstein, et on a eu fin juin une première idée des performances de l'engin : les premiers scores Geekbench annoncent un ordinateur au niveau du MacBook Air.

Pas mal, mais peut mieux faire puisque ce résultat est obtenu au travers de Rosetta 2, la moulinette qui traduit le code des apps Intel en temps réel pour qu'elles fonctionnent correctement sur un macOS Big Sur roulant sous Apple Silicon. Le mois dernier, l'app Geekbench passait au travers du filtre de Rosetta 2. Un nouveau test de performances, réalisé cette fois en faisant rouler Geekbench 5 Pro en « natif » (en redémarrant sur la partition de restauration et en désactivant des sécurités logicielles), donne un bilan plus impressionnant encore.

Geekbench « voit » le DTK comme un iPad Pro, mais le DTK embarque 16 Go de RAM, contre 6 Go sur la tablette.

Le benchmark donne 1 098 en test solo-core, et 4 555 en multi-core. Des chiffres à comparer avec le bench réalisé au travers de Rosetta 2 (respectivement 800 et 2 600). Des résultats très proches de ceux d'un iPad Pro 2020 (et 2018, l'A12Z étant un A12X ayant activé un cœur endormi). Le test Compute, qui mesure les capacités graphiques, affiche un score de 12 610, contre 10 500 avec Rosetta 2. C'est 2 000 points de plus que l'iPad Pro 2020 : tout porte à croire qu'Apple a musclé la partie graphique du DTK.

Ces benchmarks positionnent le DTK dans les mêmes eaux qu'un iMac 2019 (Core i5 @ 3 GHz) avec des scores qui tournent autour de 1 100 et 4 800, ou qu'un MacBook Pro 15 pouces 2018 (Core i7 @ 2,6 GHz) qui fait 1 000 et 5 000… Il faut garder à l'esprit que le DTK est une machine destinée aux développeurs et qu'elle n'est pas (forcément) représentative des premiers Mac grand public équipés d'une puce Apple Silicon qui sortiront en fin d'année. Malgré tout, difficile de ne pas espérer qu'ils pourront faire encore mieux avec des puces plus récentes que celle de l'A12Z.


Source
Tags
#DTK
avatar raf30 | 

Je vais vraiment attendre avant de changer de Mac !

avatar romainB84 | 

@raf30

Ça semble astucieux en effet !

avatar armandgz123 | 

@raf30

Pareil... surtout pour l’autonomie que je trouve bien trop faible

avatar MarcMame | 

@armandgz123

"Pareil... surtout pour l’autonomie que je trouve bien trop faible"

L’autonomie du DTK ? 🤔

avatar macinoe | 

Ben ouais, à peine tu débranches la prise et ça marche déjà plus.

avatar Woaha | 

@macinoe

Hihi

avatar armandgz123 | 

@MarcMame

Je cherche un Mac portable aha

avatar Mickaël Bazoge | 

@raf30

C’est le plus sage effectivement.

avatar raoolito | 

@MickaëlBazoge

Ou attendre la fin de la transition :)

avatar YetOneOtherGit | 

@raf30

Le cycle de vie d’un Mac x64 acheté durant la phase de transition risque d’être on ne peut plus normal en terme d’usages.

Tu risques juste quelques frustrations si tu achètes une machine x64 juste avant la mise sur le marché de son remplaçant en ARM.

Bref aucune raison de geler ses achats s’il y a un réel besoin de renouvellement et plus encore si l’on cible les machines les plus puissantes de la gamme, sauf si tu as un rythme de renouvellement très long.

avatar iOx2 | 

Y’a un ventilateur à l’intérieur du DTK ? Normalement rien qu’avec un refroidissement actif il peuvent pousser leur puce plus loin au niveau performances

avatar romainB84 | 

@iOx2

J’ai eu la même réaction!
En poussant le refroidissement a fond, les performances ne peuvent être que meilleures ! (Suffit de voir la problématique du mba 2020)🙂

avatar max351 | 

@romainB84

"(Suffit de voir la problématique du mba 2020)"

Le processeur du MBA 2020 n'aurait pas de meilleures performances avec un (bon) refroidissement, les limites sont ailleurs.

avatar vincentn | 

Même avec un ventilo ou un système de refroidissement adéquat permettant de pousser au max ses performances, cela reste à la base une puce conçue pour une tablette, avec ses contraintes et choix, et non pour un ordinateur de bureau. En outre, il me semble que la fréquence du A12Z dans le DTK est un poil inférieure à celui présent dans l'iPad Pro.

Bref, avec toutes les précautions d'usage à prendre, ce DTK, non représentatif des machines qui commenceront à sortir à la fin de l'année, avec une puce datant de 2018 — légèrement mis à jour en 2020 — est en gros aussi véloce qu'un iMac 27" 2019 de milieu de gamme avec un core i5 de bureau ou bien beaucoup plus puissant que mon MacBook Pro actuel, datant de 2017, avec un core i7 et 16 Go.

avatar Rez2a | 

@vincentn

Faut avouer que si le bench est fiable, c’est assez impressionnant. Hâte de voir ce que donneront les Mac à la fin de l’année, avec une puce modernisée et surtout faite pour leur gabarit.

avatar raoolito | 

@vincentn

En meme temps ca correspondait a ce qu'in savait de l'ipad 2018
Et l'imac milieu de gamme est un i5 de 9 eme gen, celle de l'année derniere, la 10eme fait presque 15/20% de mieux

Cela ne diminue en rien la prouesse du a12Z

avatar vincentn | 

@raoolito

Oui. Disons que maintenant on a surtout des éléments de comparaison pour un même système d'exploitation (et encore, en bêta lui-aussi). ;-)

Si l’on prend la 10e génération des Intel core pour portables, disponibles sur les MacBook Pro 13” de cette année, on se trouve, niveau performances, entre le modèle core i5 et celui avec le core i7, avec 16 Go, et même un poil plus puissant que le i7 en multicoeurs.

En résumé, on peut dire que le DTK, toujours avec les précautions d’usages (Big Sur en beta, version de GeekBench 5, optimisations hard et soft éventuelles ou inconnues) est aussi véloce que le modèle le plus puissant des MacBook Pro 13” de 2020 ou que l’iMac moyen de gamme core i5 de l’année dernière et encore en vente.
Ce qui est effectivement une belle prouesse et augure de bons débuts pour les premières machines Apple Silicon.

avatar raoolito | 

@vincentn

J'avais oublié un detail: le A12 est sorti une année avant la 9eme gen de chez intel :P

avatar Florent Morin | 

L'iPad Pro est très puissant pour certaines tâches. Par exemple, sur tout ce qui est apprentissage automatique, il peut s'avérer aussi puissant qu'un ordinateur. J'ai réussi à entraîner un modèle de reconnaissance d'écriture de chiffres en 2 minutes seulement. Et je suspecte que cela ne vient que des améliorations logicielles qui ont "déverrouillé" l'engin.

Avec 2 générations de plus, le futur Mac pourrait être une vraie petite bombe.

avatar vincentn | 

@FloMo

C’est ce qui « m’excite » le plus avec ces Apple Silicon. Ce n’est pas tellement le côté pur CPU ni l’iGPU, où je ne doute pas qu’Apple proposera aussi bien et sans doute bien mieux que ce que propose Intel dans les mêmes catégories.
Ce n’est ni les interrogations sur le possible GPU au-delà de l’iGPU, l’eventuelle gestion des cartes AMD, de l’eGPU, etc. pour les futurs machines pro.

Non, c’est le reste, le neural engine et toutes les autres spécialisations prévues de ces SOC et qui feront la vraie différence avec Intel. En maîtrisant l’OS et le moteur, Apple peut vraiment faire un beau bon aux Mac, au bénéfice final des usagers et des développeurs.
ML, traitements vidéos et audios, etc. On peut s’attendre à de belles choses.

avatar frankm | 

@iOx2

Enfin un qui comprend

avatar YetOneOtherGit | 

@iOx2

Le DTK n’a aucun objectif de performance, il est là pour permettre le portage des app x64 vers ARM, pas pour faire une démonstration poussée du potentiel de l’offre CPU d’Apple.

Et malgré cette transposition à minima sur des objectifs pragmatiques, les performances en natif sont très prometteuses.

wait & see

avatar fte | 

@YetOneOtherGit

"Le DTK n’a aucun objectif de performance"

C’est un raccourci un peu rapide.

Son hardware a bien été développé avec un objectif de performance - pour l’iPad Pro. L’évolution A10(X) -> A12(X/Z) a fait passer le drapeau de la transition arm d’orange à vert.

Je ne pense pas qu’on puisse dire qu’ils ont bâclé l’iPad Pro, côté performance.

avatar YetOneOtherGit | 

@fte

"Son hardware a bien été développé avec un objectif de performance - pour l’iPad Pro."

Là je suis dubitatif.

Oui il a était développé justement pour l’iPad Pro et nullement pour faire du DTK un foudre de guerre qui convaincra les cibles de l’intérêt de la transition.

Je me suis peut-être mal expliqué, mais ton commentaire me surprend.

Tu es d’accord avec moi sur le fait que ce kit n’a pour objectif que de permettre le portage dans des conditions confortables et non de faire la démonstration de ce que seront les performances des futurs Mac ARM ?

avatar fte | 

@YetOneOtherGit

"Tu es d’accord avec moi sur le fait que ce kit n’a pour objectif que de permettre le portage dans des conditions confortables et non de faire la démonstration de ce que seront les performances des futurs Mac ARM ?"

Oui. Absolument.

Mais dire que son hardware a été développé sans objectif de puissance est faux. Il n’a pas été développé pour un Mac commercial, il a été développé pour un iPad commercial. Mais pour un iPad puissant.

Ce qui est juste est de dire que le hardware n’a pas été développé pour un Mac. Ca ne permet en aucun cas de deviner quelle sera l’orientation qu’Apple donnera à ses machines : ultra-autonomes (ce que je souhaite car ça manque sur le marché) ou ultra-puissantes (ce qui m’intéresse pas, mais c’est crédible, il y a des arm avec quoi, 48 cœurs ?). Au milieu, c’est crédible aussi, ce serait faire pareil qu’avant mais avec un processeur nommé différemment.

avatar YetOneOtherGit | 

@fte

"Mais dire que son hardware a été développé sans objectif de puissance est faux. "

Le DTK a été développé sans objectif particulier de puissance en s’appuyant sur l’existant.

C’est moins ambiguë comme ça ?

Visiblement nous sommes d’accord sur le fond 😉

avatar fte | 

@YetOneOtherGit

"Visiblement nous sommes d’accord sur le fond 😉"

Nous sommes absolument d’accord sur le fond.

L’actuel DTK ne permet absolument pas d’imaginer à quoi ressemblera un futur Mac arm. Apple peut choisir de garder l’actuel TDP autour de 15 W, ou Apple peut choisir d’adopter un TDP de 45 W.

Et je pense que le début de cette transition a beaucoup plus à voir avec la progression de la puissance des processeurs A10x ... A12z dont le TDP est aussi passé sauf erreur de 7 W à 15 W, qu’avec les soucis d’Intel. Apple a estimé que - insérer ici divers critères dont la puissance - était suffisante pour démarrer la transition.

avatar YetOneOtherGit | 

../.. doublons

avatar YetOneOtherGit | 

@fte

Les retours que j’ai pour le moment sur les performances en natif ARM :
- Assez impressionnant sur les entiers et en multi trhead
- Relativement décevant en flottant et sur du GPGPU Metal.

Mais c’est évidemment dans le cadre de ce kit non représentatif de ce que seront les produits.

avatar fte | 

@YetOneOtherGit

"Les retours que j’ai pour le moment sur les performances en natif ARM :"

Sont identiques aux iPad Pro, sont dans la ligne des forces et faiblesses classiques des SOC arm et GPU type Mali, c’est ça, absolument.

Zéro surprise à ce stade.

avatar YetOneOtherGit | 

@fte

"Zéro surprise à ce stade."

yep 😎

avatar YetOneOtherGit | 

../.. doublons 😎

avatar a_y | 

Bon normal, pas de limite électrique et pas de problème de chauffe donc plus puissant que un iPad

avatar macinoe | 

Dans la zone moyenne gamme intel de l'année dernière quoi.
Pas vraiment au niveau des hauts de gamme AMD ou même Intel de cette année.
Le gros gap de peformance promis n'est pas vraiment là comme à la précédente transition.

https://forums.macrumors.com/threads/2006-vs-2016-macbook-pro-announcement.2013024/

avatar Rez2a | 

@macinoe

Avec une puce qui n’équipera probablement aucun modèle commercial, donc attendons de voir.

Les mecs d’Apple l’ont dit clairement lors de je ne sais plus quelle session de la WWDC (sûrement le state of the union) : le Mac mini ARM avec l’A12Z, c’est le résultat qu’on a lorsque leur équipe en charge des puces « n’essaie même pas » de faire un truc adapté aux Mac. (Texto, c’était sûrement quelque chose comme « this is our team not even trying »)

On verra bien à quoi ils arrivent, j’espère en octobre.

avatar macinoe | 
avatar Flopppy | 

@ macinoe : Quel est le gain de performance entre un Atom et un Core ix?

avatar iftwst | 

@Rez2a

J’adore ce genre de phrase lancée à la cantonade l’air de rien supposant que cette configuration du DTK est du menu fretin.
😄

avatar Rez2a | 

@iftwst

Je me suis trompé en plus : ce n’était pas dans une session officielle, mais c’est ce qu’a dit Federighi en interview 😁

https://www.google.fr/amp/s/9to5mac.com/2020/06/25/john-gruber-wwdc-talk-show-remote/amp/

Federighi says people will find the Mac runs awfully nice on the Developer Transition Kit hardware: “it gives a sense of what our silicon team can do when they are not even trying”.

avatar marc-5 | 

@macinoe

C’est comparable au haut de gamme du MacBook Pro 13 pouces avec 4 ports. Processeur 2020 vs A12Z 2018. C’est donc en rupture avec le passé

avatar raoolito | 

@macinoe

Oui mais le dtk de 2005 avec son pentium4 il explosait les perfs ?

avatar macinoe | 

Non mais, ça m'étonnerait que les processeurs d'Apple bénéficie l'année prochaine d'une évolution comparable à celle d'intel entre les P4 et l'architecture core.

Ceci dit, il faisait quand même un score qui était plus du double de celui du power mac G5

https://browser.geekbench.com/geekbench2/228214

https://browser.geekbench.com/geekbench2/501753

avatar Un Type Vrai | 

Entre temps, ARM a aussi publié un design orienté performances.

avatar inkult75 | 

Les macs ARM vont vraiment faire mal.

avatar corben | 

C’est vraiment prometteur pour un « prototype »

avatar raoolito | 

@corben

Un ipad entre au chausse-pied dans un mac mini disent les détracteurs

avatar YetOneOtherGit | 

@raoolito

"Un ipad entre au chausse-pied dans un mac mini disent les détracteurs"

Les détracteurs de quoi ?

Ce kit n’a d’autre vocation que de préparer le portage sur ARM, la solution pragmatique adoptée est parfaitement en ligne avec cet objectif.

Que peut-on lui reprocher à ce kit au regard de sa raison d’être ?

bref les « détracteurs » auxquels tu te réfères parlent pour dire des inepties.

Des reproches qui seraient recevables seraient « les performances en compilation sont exécrables » ou « la stabilité est catastrophique on ne peut pas bosser avec ce truc »

Mais rien de cela, le kit fait le boulot pour lequel il a été créé : compilé et tester.

avatar Achylle_ | 

Tout ça sent la démonstration de force pour les premiers Mac Silicon.
Car si la puce de l’iPad pro fait tourner MacOs aussi bien qu’un iMac, ça va piquer quand les véritables SoC Silicon vont montrer le bout de leurs transistors.
Car c’est certain qu’Apple garde de la puissance sous le coude pour la fin d’année.

Hâte de voir ça ! 2021 s’annonce vraiment sympa ! Ce serait marrant que le SoC Silicon mette minable un i7 en natif.
Et là impossible de dire qu’on peut pas comparer un bench sous iPadOS et un bench sous macos.

avatar macinoe | 

C'est étrange de se réjouir à l'avance de quelque chose dont on ne sait rien.

avatar corben | 

@macinoe

Ça s’appelle l’optimisme

Pages

CONNEXION UTILISATEUR