Fermer le menu
 

Opacité fiscale : Attac repeint les vitrines de l'Apple Store Saint-Germain

Mickaël Bazoge | | 12:20 |  195

L’Apple Store du marché Saint-Germain a été la cible ce lundi matin d’une opération « choc » menée par l’association Attac. Une trentaine de militants du mouvement qui lutte contre les “ravages du néolibéralisme” ont opacifié les vitrines de la boutique d’Apple avec du blanc de Meudon. L’objectif de cette action était de dénoncer « l’opacité financière et l’évasion fiscale » pratiquée par Apple selon ces manifestants.

Cliquer pour agrandir

Des accusations qui s’appuient sur la décision de la Commission européenne, qui l’été dernier a demandé à l’Irlande de récupérer 13 milliards d’euros de rescrits fiscaux auprès d’Apple. Un redressement fiscal d’une ampleur inédite, pour lequel le constructeur et le gouvernement irlandais ont déposé des appels (lire : Tim Cook furieux contre Bruxelles et ses « grosses conneries politiciennes »).

Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir

« Cette amende de 13 milliards d’euros n’est que la partie visible de l’iceberg », explique Annick Coupé, secrétaire générale d’Attac. « En 2016, Apple détenaient 215 milliards de dollars sur des comptes offshore. Des sommes colossales qui échappent à la fiscalité des pays dans lesquels la multinationale exerce réellement ses activités ».

Cliquer pour agrandir

L’association va livrer ces prochains jours un rapport, « Rendez l’argent », qui permettrait de récupérer 200 milliards d’euros par an en luttant contre les pratiques d’optimisation et d’évasion fiscale, les niches fiscales, la baisse des taux d’imposition sur les sociétés (Bruxelles a calculé qu’Apple n’avait réglé au fisc irlandais que 0,005% d’impôts en 2014)… D’autres actions du même genre sont programmées à partir du 1er avril. Le dossier tombe à pic alors que la campagne électorale bat son plein.


Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


195 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar byte_order 13/03/2017 - 14:44

On ne paye pas des impôts sur un chiffre d'affaire mais sur des bénéfices.

S'il suffisait de faire un énorme CA pour être riche, cela se saurait, et surtout aucun état ne serait pauvre...

Les coûts de production dans la branche énergie ne sont en rien comparable avec ceux de la production d'équipement de hitech. Les marges sont donc fort logiquement moindre.

avatar Paul Sernine 13/03/2017 - 15:12 (edité)

Hélas la réalité est plus compliquée. Le système de total pour échapper à la taxation sur les bénéfices a fait l'objet de plusieurs articles du canard enchaîné il y a quelques années.
Il repose (reposait) sur deux outils :
- le bénéfice mondialisé, une disposition particulière du droit français (arrêté depuis, je crois) qui permettais d'exclure une partie de ses bénéfices consolidés (au niveau des holdings) de bénéfices locaux. En gros les profits réalisés en Pologne et qui revenaient en France étaient sortis des bénéfices français.
- le fait que Total soit une entreprise intégrée verticalement, de l'extraction à la pompe. Donc entre ses filiales, elle peut déterminer l'endroit ou se fera sa marge. Au plus près de la production dans des pays à la fiscalité favorable, ou au plus près de la distribution, en France notamment.

Les marges cumulées sur le secteur de l’énergie sont très importante. L’appétit des Américains a frais du Gaz et du pétrole de schiste rentable avec un baril à 50$ en est une preuve.

avatar byte_order 13/03/2017 - 17:57

Je ne le nie pas, je soulignait juste que le chiffre d'affaire pèse nettement moins dans l'imposition des sociétés que la richesse créée, c.a.d. les bénéfices.



avatar Paul Sernine 13/03/2017 - 18:11

Je suis d'accord, je réagissais à la dernière partie de ton post sur les marges.

Cdt

avatar alexccross 13/03/2017 - 13:42 via iGeneration pour iOS

Bon, soyons un peu sérieux les gars. Apple fait ça pour pouvoir avoir une R&D de folie et sortir ces supers nouveaux iMac, Mac Mini et Mac Pro qu'on aime tant et puis Apple dépense tellement pour ses employés. Imaginez 2 secondes combien lui a coûté le teeshirt offert ce Noël. Bande d'ingrats !

avatar boubaka42 13/03/2017 - 13:48 via iGeneration pour iOS

Franchement vue ce que nos élus font avec l'argent de nos impôts nos taxes nos redevances etc..... car liste est longue
Moi je trouve qu'Apple fait bien d'essayer de ne pas payer les impôts

avatar byte_order 14/03/2017 - 11:36

Moi je trouve que j'ai bien fait de pas payer de policiers pour protéger votre quartier.

Oui, c'est la même chose. Réfléchissez 2 secondes et vous verrez que d'appeler au chacun pour soit aboutit à ce type de résultat inévitablement.

Et si vous réfléchissez 10, allez, ptet 60 secondes même et vous verrez que contrairement aux 100% des impôts non dûment payé par Apple en UE, nos impôts ne sont pas "privatisés" à 100% par nos élus pour leurs seuls bénéfices (abus qu'il faut bien évidement eux aussi dénoncé pour autant).

Une part fort heureusement majoritaire va bien dans le financement de nos écoles, de nos hôpitaux, de nos infrastructures, de notre armée, de nos services d'ordre, de nos programmes sociaux qui permettent à des millions de gens sans rien de pouvoir quand même se soigner (et non, ça c'est pas un standard international, loin de là, voyez la situation de millions d'américains...), ou tout simplement remboursé les dettes contractées, y compris celles pour financer les crédit d'impôt pour attirer des grosses entreprises sur notre sol...

avatar anonx 13/03/2017 - 13:59 via iGeneration pour iOS

BRAVO !!!! Que les mous restent chez eux et la ferme !!!!

avatar Paul Sernine 13/03/2017 - 14:30

Cher ipfix8
"faut-il qu'un peuple de "personnes morale" dominent le peuple des "personnes physique" en s'arrogeant des droits supérieurs aux êtres humains"
En aucun cas je n'oppose entreprise (personnes morales) et peuple (personnes physiques). Les deux sont complémentaires. Ont toutes des droits et des devoirs. Parfois certains fraudes et sont pris la main dans le sac... C'est tout.
De plus ils ne s'arrogent pas de droit. On joue avec les limites, mais on ne crée pas de droit

"Ce qui m'inquiète c'est que ce peuple d'entreprises n'a pas besoin de manger, de se vêtir, ni même de respecter la planète. Jusqu'ou iront-elles pour atteindre leur unique but : faire des bénéfices..."
Alors le but premier d'une entreprise est de faire du bénéfice. Et rien d'autre. Et c'est un chef d'entreprise qui te parle :). J'ajouterai que par certains point Apple est une entreprise super morale. Au niveau écologique notamment. Et du travail des enfants dans les pays en voie de développement. Ils ne badinent pas avec cela n(centre de donnée avec une énergie verte, etc.)
J'ajouterai que le peuple d'entreprise n'existe pas. Les entreprises ce sont des salariés, des clients. En travaillant pour eux, ou en achetant leurs produits, nous faisons un jugement moral. Si la moralité d'Apple vous dérange, n'achetez pas leur produits. Si vous êtes nombreux, cela fera bouger l'entreprise (si si ca marche, voir Nike et Coca aux USA).

"Et jusqu'à quand accepterons nous cette servitude volontaire... "
voir ci dessus, cela ne dépend que de vous.

"Bravo à ces personnes physiques qui engagent la résistance et peu importent les remarques des zintellos azertis"
Perso je les trouve ridicules. Juste un acte de pub. Apple doit cet argent à l'état Irlandais, pas à la France. Nous n'en verrons pas un centimes.
Par ailleurs Apple paie beaucoup d'impôt en France : Taxe sur les salaires,charges sociales, TVA, Impôts locaux (CVAE et CFE) Seul l'IS échappe en (grande) partie à un prélèvement en France

avatar r e m y 13/03/2017 - 14:38 via iGeneration pour iOS

@Paul Sernine

Les milliards que l'Europe a dû verser à l'Irlande pour la soutenir alors que dans le même temps elle faisait des cadeaux d'ampleur équivalente à des Groupes tels qu'Apple, tu ne crois pas qu'ils sont sortis en partie de ta poche via tes impôts?

avatar Paul Sernine 13/03/2017 - 15:05

Certes, c'est un point de vue, c'est aussi oublier les soutiens équivalent en Espagne, Portugal, Grèce, France, ...
Les autres pays ne faisant pas d'accord de ce type.
Le Luxembourg a été condamné et percevait peu d'aide de l'UE. Donc je pense que l'on peut décorrélrer les deux actions.

avatar r e m y 13/03/2017 - 15:12 via iGeneration pour iOS (edité)

@Paul Sernine

Effectivement tous les Pays en faillite ne font pas de cadeaux fiscaux, et inversement il n'est pas nécessaire d'être en quasi faillite pour faire des cadeaux (voire offrir des costumes..).
Mais la conjonction des 2 en Irlande est tout de même assez choquante. C'est facile de faire des cadeaux somptueux avec l'argent des autres...

avatar Paul Sernine 13/03/2017 - 16:22

C'est un bon point de vue.
Hélas pour eux, les Irlandais ont un taux de chômage catastrophique depuis 2008, et à priori tout les moyens sont bons pour draguer les groupes créateurs d'emploi (Apple qui rapatrie toute ses activités Européennes à Cork, Pfizer, Accenture, Microsoft, Dell, Google ou oracle)

avatar r e m y 14/03/2017 - 10:59 via iGeneration pour iOS

@Paul Sernine

C'est aussi mon impression... ils ont été prêts à tout en échange de création d'emplois.
Mais 250 000€/an sur 10 ans par emploi cree par Apple, ca fait cher!
Je connais des chômeurs qui se seraient contentés de 100 000€ par an pendant 10 ans pour rester chez eux!

avatar byte_order 13/03/2017 - 15:30

> Perso je les trouve ridicules. Juste un acte de pub.

Ah, et donc la pub c'est ridicule.
C'est vrai aussi quand c'est de la pub vantant comment tel produit va changer la vie, comment telle entreprise "change le monde" !?

> Apple doit cet argent à l'état Irlandais, pas à la France. Nous n'en verrons pas un centimes.

Mais l'UE, si.
Le problème n'est pas que cet argent ait échappé légalement à la France. Ca c'est effectivement la politique libérale de l'UE qui l'a permis. Le problème c'est que cet argent ait échappé illégalement du territoire de l'UE, dont l'Irlande fait partie.

> Par ailleurs Apple paie beaucoup d'impôt en France :
> Taxe sur les salaires,charges sociales,

Qui font partie du salaire. Ces taxes sont payés par les salariés, et ce n'est pas parce que le prélèvement (obligatoire, sur le salaire) est à la source qu'il s'agit de taxes "supplémentaires" au salaire. Quand l'impôt sur les revenus sera prélevé à la source sur les salaires, vous direz là aussi que c'est Apple qui paye ce nouvel impôt !?
L'argent que paye Apple aux USA pour un salarié de profil similaire est similaire voir probablement supérieur, ce n'est pas parce qu'une partie est prélevé à la source sur le salaire et que de l'autre côté la salarié reçoit nettement plus mais à charge à lui d'en affecter à sa couverture sociale ou pas que c'est un "impôt" payé par Apple.

C'est un salaire, un coût du travail. Les prélévements sont eux payés par des salariés qui pour certains préféreraient les toucher en revenu plutôt que de se voir forcer de payer une contribution à tel système social...

> TVA,

Payé par le consommateur, cet argent n'a jamais appartenu à Apple, à aucun moment. Au contraire, cet argent collecté au nom de l'état transite par leur comptabilité le temps qu'il soit reversé, et ces montants permettent parfois de jouer temporairement avec certains enveloppes comptables. D'aucun dirait que ce 20% de trésorerie bonus éphémère peut être bien agréable...

> Impôts locaux (CVAE et CFE)

Ah, oui, pas de bol, faire un gros chiffre d'affaire alors qu'on a tout fait pour pouvoir présenter des bénéfices minimalistes vous exposent à certains impôts quand même. Le législateur n'est pas totalement idiot faut croire.
En contrepartie, Apple ne bénéficie d'aucun service local, comme un service d'ordre un éclairage publique, une infrastructure, des salariés formés et en bonne santé, un tourisme toujours #1 dans la capitale, etc ?

C'est pas gratuit.
Personne n'a forcé Apple a ouvrir des boutiques en France. Comme pour tout, y'a un prix.
Business is business.

Marrant comment les chiffres sont vertueux quand il s'agit de défendre ses intérêts et comment il faudrait voir "au dela des querelles des chiffres" quand il s'agit de s'opposer à l'intérêt des autres.

avatar Paul Sernine 13/03/2017 - 16:40

"Qui font partie du salaire" Alors non ou sinon tout fait partie du salaire. Il existe deux catégories : Charges sociales salariales et patronales. Ces dernières ne viennent pas en déduction du salaire brut. Pas plus que les taxes assises sur les salaires... C'est une affirmation fausse.

"Les prélévements sont eux payés par des salariés qui pour certains préféreraient les toucher en revenu plutôt que de se voir forcer de payer une contribution à tel système social."
Ce n'est pas le débat ici, mais notre système social repose sur ... la solidarité.

La TVA : oui, mais il ne faut pas oublier que sur les services, la TVA était payé dans le pays émetteur (Irlande et Luxembourg) jusqu’en 2015. Le sujet est un peu provocateur, d'ailleurs, mais au final, toutes les taxes, et autres se retrouvent dans le prix de vente.

"un tourisme toujours #1" service non fourni par l'état vous en conviendrez. De plus je ne pense pas que les touristes fréquentes beaucoup les Apple store (mais je n'y met moi-même pas beaucoup les pieds).

Je ne vois pas en quoi mes chiffres seraient vertueux. Tous les chiffres se manipulent, il ne représentent pas la réalité. Comme disait Obi-Wan en 1983 : "tu apprendra que beaucoup de choses dépendent d'un certains point de vue"

et c'est vrai pour ATTAC. Leur association vie de cette "publicité" faite sous forme d'action. C'est un poil a gratter nécessaire (même si je n'aime pas les dégradations, saccage de Mc Do, etc).
Ils sont dans leur rôle, mais le timing de l'opération est très politique. Pour coller à l'actu ils auraient du faire cela fin janvier.

"Le législateur n'est pas totalement idiot faut croire." je n'ai pas prétendu le contraire, juste diot qu'Apple payait des impôts :)

et je maintien, faute de preuves contraires, que l'UE ne verra pas cet argent. L'Irlande si, mais cela ne changera pas sa participation au budget de l'UE (proportionnel à la richesse, ok pour celui là, et au niveau de développement)

Cela me rappelle une discussion à la radio dur le niveau d'IS des différent pays. La France baisse le siens par étapes de 33.33% à 28%. L’Irlande est plus bas en taux. Et l'un des commentateurs de dire que la France pouvait justifier de son taux plus élevé par la présence de bonnes infrastructures, d'un bon niveau de formation (propice à la R&D) et d'une bonne qualité de vie.
Si cela intéresse les entreprises étrangères, elles continuerons à investir en France.

avatar byte_order 13/03/2017 - 18:24

> Qui font partie du salaire" Alors non ou sinon tout fait partie du salaire

Ben c'est le cas. Les cotisations sociales font bien partie du coût du travail d'un employé. C'est bien dans la masse salariale que tous ces montants aboutissent comptablement pour l'entreprise. Le fait que l'entreprise verse directement aux caisses de cotisations plutôt que de tout donner au salarié lui laissant le soin de faire ces cotisations lui même ensuite ne change rien, l'employeur ferait le même cheque : le salaire. Ces cotisations sont des prélèvements sur le coût du travail du salarié, pas des impots décorrélés du versement d'un revenu en échange d'un travail.

A même profil, dans les pays où il n'y a que très peu de prélévement à la source, le salaire net proposé est supérieur. En France, ces cotisations réduisent le salaire net, mais pas le salaire proprement dit, qui englobe la totalité des coût du travail d'un salarié.

Mais pour des raisons idéologiques et de sémantiques, le patronat aime bien utilise le terme "charges" et "patronales" ce qui leur permet de se donner le beau rôle, comme si c'était les patrons qui offraient la couverture sociale à leur employés, alors que ce sont les employés qui se la payent chaque mois par prélévement obligatoire sur leur salaire.

> et je maintien, faute de preuves contraires, que l'UE ne verra pas cet argent. L'Irlande si,
L'Irlande étant dans l'UE, l'argent irlandais participe à l'économie du marché unique de l'UE, les euros récupérées par l'Irlande se retrouvera fatalement un peu partout dans l'UE au gré des réinvestissement de cet argent par les irlandais.

Alors que dans les iles vierges, c'est nettement nettement nettement moins probable.

avatar Paul Sernine 14/03/2017 - 09:26 (edité)

Je vois que nous ne sommes fondamentalement pas d'accord. On se ressert les mêmes arguments en jouant sur les mots.
Preuve de la versatilité du sujet....

Globalement vos arguments sont les mêmes que les miens, mais il y a une différence fondamentale : le choix.
Dans le cas ou le salarié dispose d'un salaire net de 100, son coût global pour l'entreprise est de 200 (environ soit net + CSS + CSP). Si le salarié touche 100, l'état lui garanti une protection sociale, etc.
Si le salarié touche 200, combien mettra-t-il dans sa protection ? L'exemple des USA est assez intéressant. Trump a détruit l'Obama care en un décret. En rendant facultatif les versements à un régime d'assurance. Autrement dit, sans obligation de cotisation pour assurer la solidarité entre les cotisants, le système s’effondre.Si vous êtes en bonne santé, sans risque familiaux de cancer, ou de maladie, pourquoi cotiser 100. Cotisez plutôt 25. Ceux qui sont malade peuvent cotiser 175 après tout...

Je trouve notre système de sécu très étatique, top dirigé, il y a surement plein de chose à faire pour le réformer, mais il a une vertu : la solidarité. Un malade peut se savoir soigné, même s'il n'a pas les moyens.

Mais bon on digresse quand même beaucoup du sujet...

avatar byte_order 14/03/2017 - 12:15

> Dans le cas ou le salarié dispose d'un salaire net de 100, son coût global pour l'entreprise > est de 200 (environ soit net + CSS + CSP).

Il me semblait qu'on était plus proche des 170 que des 200, mais bon, passons.

> Si le salarié touche 100, l'état lui garanti une protection sociale, etc.

Pas que l'état. L'assurance chômage est mutualisée entre salariés, et gérés par eux. Elle n'est pas "d'Etat". L'assurance retraite non plus, une part non négligeable est dans des caisses de retraites complémentaires.
Seule l'assurance santé générale peut être vraiment qualifié purement d'état.

> Si le salarié touche 200, combien mettra-t-il dans sa protection ?
> L'exemple des USA est assez intéressant.

En effet. Pour ceux qui le peuvent avec ces "100" relatifs, combien paye *plus* cher pour une prestation moindre qu'en France ?

> Trump a détruit l'Obama care en un décret.
> En rendant facultatif les versements à un régime d'assurance. Autrement dit,
> sans obligation de cotisation pour assurer la solidarité entre les cotisants,
> le système s’effondre.

Oui et non. C'est pareil pour la mobilisation en cas de guerre, remarquez.
Si aucune solidarité n'est vraiment jamais obligatoire, les couches sociales s'éloignent les unes et des autres, au propre comme au figuré, et au final il n'y a plus de nation, tout court.

Droits *et* devoirs. C'est l'équilibre des deux qui empêche le système de s'effondrer, pas le seul "devoir ni le seul "droit".

Par ailleurs, vous parlez du "choix".
Mais le "choix" n'est pas si individuel que cela. On ne choisit pas d'avoir une maladie génétique, d'être fauché par un chauffard, de se faire cambrioler, d'être infecté par des collègues de bureaux venant travailler avec 39 de fièvre faute de moyen de se payer une couverture maladie. C'est l'un des points qui me bloque sur l'approche libérale, qui oublie l'aspect systémique de la vie sur Terre.

La vie en société n'est pas faite que de choix individuel. Beaucoup de choses au quotidien ne sont pas le résultat de *nos* choix individuels mais la conséquence de choix fait par d'autre. Et réciproquement.

Et, justement, on ne choisi pas d'être né dans une nation - riche ou pauvre et de devoir être solidaire avec tous les autres citoyens de ce pays. On vous l'impose au minimum jusqu'à votre majorité.

> Si vous êtes en bonne santé, sans risque familiaux de cancer, ou de maladie,
> pourquoi cotiser 100.

Parce que 100% des gens un jour meurent.

Parce que votre santé ne dépend pas que de vos actions. Les maladies génétiques ça existent. Les intoxications, ça existent. Les épidémies, ça existent.
Et que beaucoup avant de mourir auront des problèmes de santé. Statistiquement, de plus en plus grave. D'autant plus si rien ne surveille l'évolution de leur état de santé parce, bon, "jusqu'ici ça va".
Et que le jour où l'immense majorité de ces gens actuellement en bonne santé auront réellement des problèmes de santé, rien ne garanti qu'ils seront encore en capacité de cotiser 100. Ni même 50. Ni même 1.

> Cotisez plutôt 25. Ceux qui sont malade peuvent cotiser 175 après tout...

Ah ? Par quelle magie pouvez-vous affirmer que ceux malades "peuvent" cotiser 175 !?
Alors même que les statistiques des US, montrent le contraire depuis des dizaines d'années !?

Ceux qui se soignent "peuvent" cotiser 175. Cela ne signifie pas que ceux qui sont malades peuvent tous cotiser 175 pour se soigner. C'est malheureusement justement le contraire que l'on observe.

Pourquoi assurer son véhicule si on conduit parfaitement ?
Pourquoi assurer sa maison si elle est en parfait état ?

Pour se prémunir des risques "futurs".
L'un des risques futurs communs, c'est que ce que l'on pourrait assumer aujourd'hui mais est inutile maintenant, on pourra p'tet plus l'assumer le jour où cela sera non seulement utile mais même vital.

Le hic, c'est que les gens aiment bien avoir le nez dans le guidon.
Surtout si on leur dit, alors qu'ils sont en bonne santé, qu'ils peuvent gagner 200 plutôt que 100 s'ils acceptent le risque de ne pas pouvoir se soigner quand ils seront vieux...

> Je trouve notre système de sécu très étatique, top dirigé,
> il y a surement plein de chose à faire pour le réformer, mais il a une vertu : la solidarité.

La solidarité n'existe pas à l'état naturelle.
C'est une invention des sociétés humaines. Il n'y a pas de miracle, elle se créer que par l'imposition de devoirs, compenser par des droits.

Ceux qui veulent que moins de devoirs leur soit imposé doivent se préparer à avoir moins de droits.
Le hic, c'est que les gens semblent quand même mal réagir quand on leur dit qu'être soigné n'est pas un droit s'ils n'ont accepté certains devoirs...

avatar levincefr 15/03/2017 - 05:17 via iGeneration pour iOS

@Paul Sernine

Allon, allons ! Un peu d'imagination et tu vas bien finir par trouver le rapport entre l'Obama Care, la sécu et les vitrines repeintes de l'App Store. :)

avatar spece92 13/03/2017 - 15:41 via iGeneration pour iOS

Ces chevaliers aux petits-bras sont des grands hypocrites, ce qu'elles font s'appelle du VANDALISME punit par la loi. Mais comme c'est des petits blancs bourges qui croient sauver le monde avec leur pinceau ils ne risquent rien, si ça avait été des aulnaysiens ça se finissait à coups de matraque; qui finance cet Attac ?
L'UE n'a pas le droit de dire à l'Irlande quel taux elle doit imposer les sociétés qui travaillent sur son sol. C'est le peu de souveraineté qui reste aux états, je rigole si cette histoire amène la sortie de l'Irlande de l'UE.

avatar Paul Sernine 13/03/2017 - 16:43 (edité)

L'UE ne dit pas cela. Elle dit à l'Irlande : "fixez un taux d'impôt pour toutes les entreprises, et une façon de calcul, mais ne faites pas de favoritisme pour une société"

c'est tout...

avatar spece92 13/03/2017 - 16:08 via iGeneration pour iOS (edité)

Attac est un ramassis d'altermondialistes genre José Bové etc. Des communistes trop honteux pour s'en donner le nom. Sont connus pour être contre la « mondialisation sauvage » comprendre on est pour la mondialisation civilisée; leur CA :

Membres actifs

Alexandre Abdelaziz
Laurence Boubet
Martine Boudet
Vincent Bruyère
Françoise Clément
Annick Coupé
Vincent Guerpillon
Frédéric Lemaire
Huayra Llanque
Mélanie Magoga
Isabelle Michaud
Laurent Mozon
Guillaume Pastureau
Rozenn Perrot
Alice Picard
Dominique Plihon
Raphael Pradeau
Daniel Rome
Gilles Sabatier
Aurélie Trouvé
Flavia Verri

Membres issus du collège des fondateurs

AC ! ; (Alain Coudert, Carl Pivet)
AITEC (Denis Aguiton) ;
Artisans du Monde (Anne Peissik-Lemery) ;
Confédération paysanne ;
CRID (Bernard Salamand) ;
DAL ;
MRAP (Augustin Grosdoy) ;
SNES (Daniel Rallet) ;
Snesup (Julien Rivoire)
Sud Ptt (Nicolas Galepides)
Syndicat de la Magistrature
Union syndicale Solidaires (Didier Aubé).

Pas très « internationaux » tout ces noms…

avatar brunnno 13/03/2017 - 16:12

ça y est, t'es content ? tu t'es bien défoulé ?

Tu rages parce qu'ils ont osé "repeindre" ton AppleStore ????
J'achète des produits Apple Aussi, mais je ne pense pas être aussi rageux...

avatar spece92 13/03/2017 - 16:17 via iGeneration pour iOS

@brunnno

J'éclaire juste les lecteurs j'avais pas aimé quand ils ont « démonté » un Mc Donald's aussi, si ça fait de moi un « rageux » ben d'accord ça me va !

Pages