Tim Cook plaide pour une taxation plus juste des multinationales

Mickaël Bazoge |

Tim Cook est de retour en Europe ! Le patron d'Apple a atterri en Irlande ce week-end, où comme à son habitude il a fait la tournée des popotes : il a rencontré l'auteur-compositeur Hozier, puis le studio de jeux WarDucks. Il a aussi profité de l'occasion pour s'exprimer sur un sujet d'actualité particulièrement brûlant : la taxation des grandes entreprises du numérique. Des discussions sont en cours au sein de l'OCDE pour mettre en place de nouveaux mécanismes qui permettront de mieux imposer ces multinationales adeptes de l'optimisation fiscale.

Tim Cook a célébré les 40 ans de présence d'Apple en Irlande. Le CEO y a également reçu une récompense des mains du Premier ministre Leo Varadkar pour saluer l'investissement de l'entreprise dans son pays. « L'Irlande est la deuxième maison d'Apple depuis quarante ans », s'est réjoui Tim Cook, « et cet honneur est encore plus spécial pour nous parce qu'il reconnait les contributions de notre incroyable équipe qui travaille sans relâche pour servir nos clients ici au pays et partout dans le monde ».

« C'est très compliqué de savoir comment taxer une multinationale », a admis Tim Cook dans des propos repris par Reuters. « Nous voulons désespérément que [cette taxation] soit juste », indique-t-il aussi, en écho aux craintes soulevées aux États-Unis par la « taxe GAFA » française. L'administration Trump a d'ailleurs menacé la France de représailles suite à la mise en place de cette taxe qualifiée d'« injuste ». Paris et Washington pourraient finalement trouver un terrain d'entente sur ce point, alors que les négociations à l'OCDE dessinent un projet de taxation globale.

La France espère rallier les États-Unis dès cette semaine à l'occasion du forum de Davos, a espéré Bruno Le Maire, le ministre de l'Économie. Plutôt qu'une myriade de petites taxes locales, comme cela commence à être le cas en Europe, Tim Cook plaide pour un remaniement du système actuel : « Je serais certainement la dernière personne à dire que le système actuel ou l'ancien était le meilleur des systèmes. J'espère, et je suis optimiste, que L'OCDE trouvera quelque chose ».

Tim Cook a aussi déclaré qu'il voulait davantage de régulation en matière de protection des données : « C'est sûrement étrange de voir un homme d'affaires parler de réglementation, mais il est devenu évident que les entreprises ne se contrôleront pas elles même dans ce domaine ». Il rappelle qu'Apple a été un des premiers grands groupes à embrasser le Règlement général pour la protection des données (RGPD).

« Nous pensons que le RGPD est extrêmement bon, et pas seulement pour l'Europe ». Tim Cook avait déjà dit tout le bien qu'il pensait des mesures européennes en la matière en octobre 2018, devant le Parlement européen. « Nous pensons que c'est nécessaire, mais ce n'est pas suffisant. Nous devons aller plus loin, c'est nécessaire pour retrouver notre vie privée ».

avatar pagaupa | 

Un vrai curé de Cook! Aussi faux cul!

avatar Depret Lucas | 

@pagaupa

???

avatar byte_order | 

@Depret Lucas

Indice : Tim Cook n'a rien fait pour mettre fin à "l'optimisation" fiscale d'Apple qui, depuis les années 1990, permettent de faire évader 90% de ces recettes en dehors de l'UE, et donc de ne payer que très très peu d'impôt sur ses bénéfices fait en dehors des USA, puisque tout les recettes faites à l'international repasse par là.

Alors appeler de ses voeux à une taxation "plus juste", alors que depuis plus de 10 ans il aurait pu à chaque seconde décider d'arrêter d'exploiter ces mécanismes d'évasions, c'est vraiment être faux cul comme pas deux.

Ne pas oublier son fameux "ce sont des conneries politiciennes" envoyé à l'UE...

Quand à la RGPD, elle sert sa stratégie de faire du fric en vendant une promesse sécuritaire personnelle. Quand il s'agira de défendre le droit des personnes d'avoir le contrôle réel et final sur leur plateforme numérique, sources d'installation de fonctionnalités complémentaires et moyens de paiement associés, on l’entendra nettement moins, ou alors pour dire que le contrôle d'un constructeur sur les plateformes des gens est au contraire le seul moyen de les protéger efficacement (et surtout les profits du constructeur).

avatar Depret Lucas | 

@byte_order

Ben questions confidentialité, ils sont au top 👌 pas besoins de plus même si c’est mieux d’y ce qu’ils ont fait, on l’aurait fait aussi donc je ne les blâmes pas 🤷‍♂️

avatar Jeckill13 | 

@byte_order

"Tim Cook n'a rien fait pour mettre fin à "l'optimisation" fiscale d'Apple"

En même temps son boulot c’est d’optimiser les finances de l’entreprise et sa rentabilité … pourquoi alors que c’est legal, je n’ai pas dit moral on s’entend bien, il refuserait d’utiliser ce que la législation a mis en place ? C’est du business pas une association à but non lucratif. Si le législateur a mis en place cet arsenal fiscal et ses rouages c’est parce qu’à ce moment ça les arrangeaient. Venir pleurer ensuite en disant « oui mais ils ne paient presque pas d’impôt » ce n’est la faut des sociétés mais du législateur.

avatar ErGo_404 | 

Non, le législateur fait comme il peut pour essayer de trouver des parades à l'évasion fiscale. Puis une armée d'avocats fait ce qu'elle peut pour trouver des failles dans la loi, et les exploiter, en sachant que c'est bien plus facile pour les avocat de trouver des failles en exploitant différentes lois de différents pays que pour un pays de combler les failles liées aux lois des autres pays.

Par ailleurs, c'est bien trop facile de dire "j'ai le droit de le faire donc je le fais, même si en façade je dis que la loi devrait m'interdire ce que je fais". A un moment on peut appliquer des principes moraux et aller au delà de la loi.

Mais c'est comme leur combat de façade pour l'écologie qui n'aborde jamais le problème de toujours pousser à acheter le dernier modèle. Tant qu'on restera enfermés dans cette mentalité, tout le programme de recyclage ou d'installation de panneaux photovoltaiques ne sera que du vent.

avatar telephoneplat | 

@ErGo_404

Exactement !

avatar byte_order | 

@Jeckill13

D'où l'aspect très très très faux cul.
Si la taxation des multinationales est actuellement injuste, c'est uniquement dû au fait que ces multinationales ont tout fait pour ne pas payer leur juste part.
Qu'elles l'aient fait, à grand renfort de frais de spécialistes fiscaux payés rubis sur l'ongle, en exploitant des failles du législateur qui, lui, est nettement moins bien payé et qui ne vit pas de sa spécialité en fiscalité, ne change rien au fait que si on en est là, c'est uniquement parce qu'elles ont tout fait pour NE PAS payer la taxation juste qui existe déjà - sauf quand on cherche délibérément à ne pas la payer.

C'est donc très faux cul de dire que le responsable est le législateur.
Il est responsable de n'avoir pas les moyens de se payer une armée d'experts fiscaux (et pour cause, ils préfèrent les salaires des multinationales, plus élevés encore) ni de se payer une armée d'enqueteurs fiscaux. En partie en raison de la chute des recettes publiques, dont l'impôt sur les bénéfices constitue justement un levier !

Par ailleurs, attention à ne pas affirmer que toutes les "optimisations" fiscales sont forcément légales. Toutes les GAFAM ont été poursuivi en justice pour des malversations fiscales, aboutissant soit à des accords financiers pour "régler" la "situation", soit à des poursuites encore en cours au niveau européen. Affirmer que c'est légal me semble bien prématuré, d'autant plus vu leur effort pour les dissimuler, sans oublier que les transferts entre succursales doivent avoir un motif économique autre que fiscal, et là c'est assez peu fréquent.

Car la législation n'a jamais autorisé des transferts d'argent entre surcursales sans motif économique réel, pour rappel. Hors quasiment toutes les "optimisations" reposent sur des transferts massifs à des entités dans des paradis fiscaux où la justification économique du transfert est très très difficile à s'expliquer. Si le transfert est vraiment le paiement de la R&D et autres brevets conçus aux USA, alors le transfert devrait aller aux USA, pas dans une ile paumée où aucune R&D ni dépôt de brevet n'a lieu, juste leur domiciliation dans une entité fictive exclusivement à but fiscal.

Vous le savez, tout le monde le sait maintenant, et ils le savent parfaitement depuis toujours.

Ne pas confondre légal et impunité.

avatar Derw | 

@byte_order

+1

avatar TomVar | 

@byte_order

Mais chest quoi le problème? Il a trouvé comment détourner légalement le fait de payer des impôts. Il est pas hors la loi, il est juste intelligent et tout le monde ferait pareil si il le pouvait. Donc ferme t’a gueule et vas cracher ton venin de jaloux ailleurs.

avatar Derw | 

@TomVar

Merci de lire le message de @byte_order ci-dessus pour comprendre ce qu’il en est vraiment de ce mythe de légalité, et merci aussi de prendre quelques cours de politesse et de respect...

avatar byte_order | 

@TomVar
> Donc ferme t’a gueule et vas cracher ton venin de jaloux ailleurs.

Quelle ironie, parfois...

avatar Dimemas | 

Totalement d'accord, une vraie pourriture ce mec !
Faudrait voir avec les gens qui demandent plus de justice sociale aux dirigeants ce qu'ils pensent de ce genre de personnage qu'on rigole...

avatar frankm | 

@pagaupa

Côté cul les curés font dans le vrai cul dans l’actualité

avatar LudwigVonMises | 

Malin Tim. C'est surtout parce que plus de régulations bénéficient aux plus gros acteurs (et puis un peu de virtue signaling c'est bon pour la cote aussi, on retrouve le paradoxe de Condorcet).

Mais de façon plus raisonnable imposer des fictions juridiques qui ne sont que des noeuds de contrats devrait au contraire être grandement remis en question.

avatar vince29 | 

un peu de virtue signaling

Si peu si peu.
Et si rarement.

avatar umrk | 

Connaissant l'Oncle Sam, le "plus juste" risque de se transformer en "plus américain" ....

avatar huexley | 

"C'est sûrement étrange de voir un homme d'affaires parler d'optimisation fiscale, mais il est devenu évident que les entreprises ne se contrôleront pas elles même dans ce domaine ."

avatar DG33 | 

@huexley

+1 😅

avatar fredseg | 

Apple est le type même de mega multinationale conçue pour capter le cash circulant. Si les multinationales sont mieux taxées dans leur ensemble, alors il y aura plus d’argent public en circulation, dont une partie finira d’une manière ou d’une autre en achat de matériel ou de contenus Apple. C’est tout bénéfice :)

avatar simnico971 | 

J'ai raté un épisode ou bien ?

avatar CorbeilleNews | 

Je propose d'être taxé aussi à 2-3 % comme les multinationales et on verra si on peut continuer comme ça longtemps Mr Cook

Non mais sérieux, gagner moins pour stocker moins sur les comptes en banque, dépenser moins et mieux pour ces multinationales et CEO...

avatar Merkoriko 2 | 

Question pour les champions : a-t-il a voyagé dans le jet Apple ou en vol commercial régulier?
Me doutant de la réponse, si je le vois encore demander aux pauvres d'envoyer leurs pièces jaunes pour l'écologie (genre feux en Australie, et l'histoire des koalas...) pour s'en tirer à bons comptes, je lui envoie les barbus...et Nicolas H. !

avatar reborn | 

@Merkoriko 2

Le board lui impose de voyager en jet avec sa propre équipe de sécurité

avatar DonPedro | 

Quel dilemme ! Ces salauds de capitalistes sont en même temps des gens qui produisent des biens et des services souvent géniaux que nous achetons par pure lâcheté. Une attitude digne et logique consisterait à tout larguer et revenir au crayon papier et au moulin à café manuel.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR