Optimisation fiscale : fini le « double Irlandais et sandwich hollandais » pour Google

Mickaël Bazoge |

Le régime « double Irlandais et sandwich hollandais », c'est terminé pour Google. Le moteur de recherche a fait savoir aux autorités bataves qu'il en avait fini de cette pratique d'optimisation fiscale qui lui a servi durant plusieurs années à planquer son magot transférer aux Bermudes une partie de son chiffre d'affaires réalisé en dehors des États-Unis, en passant par l'Irlande puis les Pays-Bas dans l'objectif d'éviter une trop lourde imposition américaine.

Montage fiscal de Google, à l'époque du double Irlandais et sandwich hollandais. Crédit : Écrans.fr

En 2016, Google avait utilisé cette technique de marlou pour mettre au chaud 16 milliards d'euros dans le paradis fiscal. Pour réussir ce coup de maitre, l'entreprise a d'abord transféré ses revenus provenant d'une de ses filiales irlandaises vers une société-écran néerlandaise (« double Irlandais »), puis a transféré cette entreprise hollandaise vers une société-écran aux Bermudes détenue par une autre société enregistrée en Irlande (« sandwich hollandais »).

Résultat de cette entourloupe légale, Google a réussi à soustraire 3,7 milliards de dollars au fisc américain. Reuters nous apprend que la même ficelle avait été utilisée pour les bénéfices 2017, pour une somme de 19,9 milliards d'euros, ainsi qu'en 2018 (21,8 milliards d'euros). Google explique à l'agence de presse que l'entreprise « simplifie sa structure de gestion et va licencier sa propriété intellectuelle depuis les États-Unis, plus depuis les Bermudes ».

Le groupe assure — comme toujours — payer tous ses impôts dus, en précisant que son taux d'imposition global sur les dix dernières années était de « plus de 23% ». Par ailleurs, « plus de 80% » des impôts versés l'ont été aux États-Unis ; vu la manière dont Google optimise son argent en dehors du pays, ce n'est pas si étonnant : le taux d'imposition hors États-Unis de l'entreprise n'a pas dépassé les 10% pendant plus d'une décennie.

Sous pression de l'Union européenne et des États-Unis, l'Irlande a mis un terme à cette pratique dès 2014, mais son arrêt effectif a attendu 2020. De plus, Google, comme d'autres grandes entreprises dont Apple, a bénéficié du coup de pouce fiscal de l'administration Trump en janvier 2018, permettant de rapatrier plus facilement au pays les profits réalisés à l'extérieur. Si on ne doute pas que les habiles comptables de Google ont mis sur pied une nouvelle astuce pour payer moins d'impôts, à l'avenir ils n'utiliseront plus la recette du double Irlandais et sandwich hollandais.


avatar Giloup92 | 

« double Irlandais et sandwich hollandais », bons titres de films X !

avatar zoubi2 | 

@Giloup92

👍

avatar raoolito | 

@Giloup92

🤣

avatar lulubotine | 

Je vais faire pareil
Marre de mon livret A
Avec 100 balles c’est bon ?

avatar dodomu | 

@lulubotine

Seulement si tu demandes un mars avec 😜

avatar Bigdidou | 

« « double Irlandais et sandwich hollandais », bons titres de films X ! »

Ou d’activité de fin de réveillon, une fois les esprits un peu chauds.
Pour le sandwich hollandais, si tu as le rôle de la tranche de jambon, faut juste pas lésiner sur la mayonnaise, sinon le lendemain est difficile.

Sinon je ne savais pas que ces techniques d’évasion, pardon, d’optimisation fiscale avaient des noms si poétiques.

avatar harisson | 

"fini le « double Irlandais et sandwich hollandais »"

Suspense... Que vont-ils choisir pour le prochain coup : un simple irlandais avec un Dim Sun Hong Kongais et un Kniddelen Luxembourgeois ?

avatar JokeyezFX | 

Et pour quelle raison obscure Google en a finit de cette technique ? C’est qu’il y a bien quelque chose qui ne doit plus rendre légal tout ça, non ? C’est pas par bonté de coeur tout de même !

avatar vincentn | 

@JokeyezFX

Tout simplement car ce n’est plus obscur. Ces techniques sont maintenant connues par le public, documentées par la presse. Bref, Google, comme d’autres multinationales, ont probablement trouvé et sont en train de mettre en place de nouvelles techniques d’optimisation fiscale, plus discrètes. Sans parler de la sortie du Royaume-Uni de l’UE qui va rebattre les cartes, vu la volonté de BoJo, si l’on suit ses déclarations, de faire du pays une sorte de paradis fiscal.

avatar JokeyezFX | 

@vincentn

Si ce que vous dites est vrai, alors je pense que cette explication elle-même mériterait tout un article.
Google arrête de faire du fast-food fiscal, voilà la seule info qu’on retiens de cet article alors que la raison qui la pousse(rait) à agir ainsi est bien plus intéressante que l’arrêt de cette optimisation fiscale particulière 🤷‍♂️

avatar vincentn | 

@JokeyezFX

Et j’ai oublié de parler de la Commission européenne qui enquête sur ces pratiques, qui apporte encore plus de visibilité.

Je ne me fais aucun souci pour l’imagination débordante des cabinets d’avocats fiscalistes.
Le temps de comprendre leurs nouveaux mécanismes mis en place, d’enquêter, de trouver des traces et preuves, il se passera bien quelques années pour que le chat (nous, nos institutions) attrape la souris (les montages fiscaux de ces entreprises ou particuliers).

Nous avons vu cela récemment avec les Panama papers. Ont-ils arrêté ? Non. Ils sont juste partis dans des destinations plus discrètes et protectrices pour leurs intérêts, type Émirats.

Nous trouverons toujours des pays qui auront un intérêt pour ce genre de pratiques. Et ne nous y trompons pas, les pays de l’UE, les USA sont les premiers à le faire, tout en luttant contre. C’est contradictoire je sais, mais c’est le jeu dans ce concert des nations.

avatar JokeyezFX | 

@vincentn

Merci du complément 😌

avatar Microbd | 

Ils ont certainement trouvé autre chose 😉

avatar klouk1 | 

À quand le tour de Total ?

avatar ilyes3333 | 

Pour info, on ne dit pas la Hollande mais les Pays-Bas si on veut parler du pays. La Hollande est une région des Pays-Bas. Donc le terme qui s’applique ici c’est néerlandais et non hollandais. Bonne année 2020 à tous et à l’équipe MacGe

avatar e2x | 

-« bravo l’europ 👏🏽👏🏽🤑 big hustle ova here! » ricanent les bèznessmen

-Meanwhile, dans ta région de France où tout est SUR-taxé: toi tu grattes tes fonds de poches pour offrir des cadeaux de noël « gogol ».. 🤮

les mecs d’Alphabet ont des milliards d’avance en banditisme

avatar krully37 | 

Les tests de matériel réservés club MacG ça commence à faire beaucoup là quand même...

avatar DG33 | 

@krully37

Abonnez-vous 😀

avatar fornorst | 

@DG33

Je trouve le prix vraiment cher quand on compare à d’autres médias qui fonctionnent sois cette forme de « club » : je paie l’Equipe le double pour un contenu autrement plus complet et plus fouillé

avatar Krysten2001 | 

C’est ennuyant le fait de ne pas voir un article car on n’est pas abonné

avatar DG33 | 

@Depret Lucas

Abonnez-vous 😀

avatar Krysten2001 | 

@DG33

On a déjà des pubs c’est assez

avatar bbtom007 | 

@Depret Lucas

Je pensais également que des articles/dossiers du genre le style de vie en chine ou l’évolution des usages des solutions apple dans des cadres spécifiques auraient été réservé aux membres du club privé.
Un test du mac pro indisponible pour les passionnés non abonnés est un choix rédactionnel fort qu’il faut respecter.
Le budget prévisionnel doit certainement définir le seuil de rentabilité de macg (prix de l’abonnement * le nombre d’abonnés).
J’espère qu’il est atteint mais le nombre peu élevé de commentaires de ces articles montrent un volume d’interactions faibles.
Et c’est ça que j’aime (j’aimais ?) chez macg : le partage le débat voire la prise de bec.

avatar rulian | 

Pourtant sans me connecter j avais accès a tout le contenu de cet article. Une fois connecté le contenu a été le meme. Bug ?

Cela dit, moi aussi j ai decouvert il y a qq jours les articles "réservés" aux abonnés. Du coup je suis allé lire un article autour du meme sujet, mais sur Mac4ever ...

avatar Sindanárië | 

@rulian

"Du coup je suis allé lire un article autour du meme sujet, mais sur Mac4ever ..."

Mac4ever est à la culture Mac, Apple, etc. ce que que la revue Détective est la presse. 😬👋🏻

avatar rulian | 

C'était un exemple... d'où les 3 points de suspension. Le choix ne manque pas. Meme si les articles ne sont pas 100% les memes, les sujets principaux restent identiques, et 100% gratuits pour le coup

avatar klouk1 | 

@Sindanárië

"Mac4ever est à la culture Mac, Apple, etc. ce que que la revue Détective est la presse. 😬👋🏻"

Et pourtant tant de grandes plumes on collaboré à Detectvive, à commencer par Joseph Kessel, son cofondateur

avatar Sindanárië | 

@Depret Lucas

"C’est ennuyant le fait de ne pas voir un article car on n’est pas abonné"

Cet article est libre d’accès à tous le monde

avatar Krysten2001 | 

@Sindanárië

Pas celui-là celui sur le Mac Pro

avatar Sindanárië | 

@Depret Lucas

Sur Mac4ever c’est gratuit, mais je sais pas si ils ont les moyens d’avoir le Macpro à tester en question 😬

avatar Krysten2001 | 

Si sur leur chaîne YouTube ;)

avatar lioneli | 

@Sindanárië

Mac4ever a fait l’acquisition de deux Mac Pro et aucun « entrée de gamme ». J’ai été Club Macg pendant 3 ans. Je n’ai pas renouvelé car l’augmentations de cette année à été trop conséquente (à mes yeux).
Quand j’ai redécouvert le site avec la pub, les articles sponsorisées et le contenu réservé, je me suis senti nauséeux.
Je continue à suivre macg, car des habitudes veilles de 20 ans ont la vie dure, mais je suis moins assidu et je redécouvre Mac4ever qui sans être au même niveau rédactionnel s’est quand même professionnalisé.
Aujourd’hui être Mac User c’est avant tout avoir un gros porte monnaie. Je n’arrive pas à suivre. Je garde mon matériel jusqu’au bout. Je m’équipe avec des occasions... Je trouve que la communauté initialement passionnée est en train de devenir avide. Je tire mon chapeau à Lionel de Macbidouille qui à mes yeux est le seul à rester réellement fidèle à lui même.
Il est loin le temps du pommier.

avatar zeveto | 

@Depret Lucas

Parfaitement d’accord avec vous.

avatar Lemmings | 

Et aucun mot sur les pratiques équivalentes chez Apple ?

avatar Sindanárië | 

@Lemmings

Si mais faut être abonné 😬

avatar nicopulse | 

Ce qui nous intéresse : qu'est-ce que GOOGLE VOLE AU FISC FRANÇAIS ?
En septembre 2019, Macron (et son sous fifre darmamin) a fait un joli cadeau fiscal de plusieurs MILLIARDS en concluant une transaction de 900 million à la place des 8 MILLIARDS initialement dû par GOOGLE au FISC.
C'est génial, non ? On ne paie pas l'impôt pendant 10 ans comme ça il est divisé par 8 ! Par sur que ça marche pour les smicards...

Mise à part ça : bercy peut désormais chaluté les réseaux sociaux : vous avez le dernier iPhone et vous ne payez pas beaucoup d'impot : vous êtes suspect.

Ha oui, et pour les retraites, la loi pacte a déjà vendu votre retraite aux fond de pensions.

Allez bisous.

avatar fornorst | 

@nicopulse

Théorie du complot ++ 🤣

avatar krully37 | 

Disons que comme d’autres l’ont souligné 5€ par mois pour quelques actualités Apple c’est au dessus de certaines grosses revues de presse... Alors je sais que les volumes de vente ne sont pas les memes etc... mais j’aime bien soutenir des petites organisations parce que je les apprécie, moins parce qu’on me met le couteau sous la gorge pour pouvoir accéder au contenu. Reddit remplacera facilement les quelques minutes/semaine d’actualité Apple, parce qu’entre ça et les pubs insupportables en ce moment (la croix qui se déplace 1 seconde après etc...) je sature un peu.

avatar Florian Wallez | 

Pourquoi la filiale française ne paie-t-elle pas les impôts sur la totalité du bénéfice effectué en France ?
Pourquoi serait-ce le fisc américain qui récupérerait les impôts sur les bénéfices faits en France avec les achats des français ?
Il y a une (il)logique qui m’échappe.

avatar Mike Mac | 

Et dire qu'on cherche des ressources pour financer nos retraites !

Taïaut !

Sus au GAFA, Total et consorts, pilleurs des démocraties !

CONNEXION UTILISATEUR