Psystar : 1 an et tous ses clones

Florian Innocente |
Cela fait fait maintenant un an que Psystar vend des clones de Mac au nez et à la barbe d'Apple. Un précédent qui n'a guère fait tâche d'huile, à l'exception de l'allemand PearC, et dont on attend toujours l'issue judiciaire. Sauf surprise il faudra attendre encore quelques mois avant de savoir si les clones sont oui ou non autorisés à rester dans le monde Apple. Une affaire à l'étonnante longévité.

L'histoire avait démarré le 14 avril 2008. Psystar, une société sortie de nulle part (et, pensait-on à l'époque, bien partie pour y retourner très vite) se vantait de mettre en vente des clones de Mac. Des PC baptisés "OpenMac" pouvant être livrés avec Leopard préinstallé sur leurs disques durs. Une violation de la licence utilisateur de Mac OS X qui stipule que l'OS ne peut être installé que sur les ordinateurs d'Apple.

La démarche, douteuse sinon suicidaire sur un plan légal, avait également prêté à sourire. Car les débuts de cette entreprise de Miami avaient été rocambolesques. Déménagement soudain de ses locaux, mystères sur ses origines et ses capacités financières, vidéo de présentation de ses machines pas très engageante, problèmes pour répondre aux premières commandes, etc.



Pour autant, un an plus tard Psystar est toujours là et sa gamme évolue, encore le mois dernier avec de nouvelles tours. L'assembleur s'est également essayé aux serveurs avec ses OpenPro, signalés aujourd'hui comme non disponibles. S'agissant du volume de ventes de tout ce beau monde, mystère.


Apple US attaque
Entre temps cette histoire s'est transformée en un feuilleton judiciaire. Apple aura attendu trois mois, juillet 2008, pour attaquer Psystar en justice. Réplique quasi immédiate du berger à la bergère, Psystar attaquait Apple fin août, contestant à la Pomme le droit de l'empêcher d'exercer son activité. La partie de ping-pong est prévue pour durer au moins jusqu'au 9 novembre, date du procès entre les deux sociétés.

C'est d'ailleurs ce qui étonne le plus dans cette affaire : sa durée. On aurait volontiers parié que le dossier allait se refermer rapidement. Mais Psystar fait montre d'une étonnante capacité de résistance. Ce qui a parfois amené à s'interroger sur les soutiens financiers dont il dispose. À moins que son cabinet d'avocats n'espère en tirer un profit en terme de publicité : gagner une (première) manche contre Apple lui amènerait un énorme coup de projecteur.

Trois revendeurs Apple que nous avons interrogés nous ont déclaré n'avoir jamais été confrontés à des demandes de clients souhaitant se faire installer Mac OS X sur un PC. Le phénomène du Hackintosh - dont il est difficile de mesurer l'ampleur - reste une affaire de bricoleurs avertis ou de curieux qui trouvent aisément sur Internet toutes les explications nécessaires pour passer à l'acte.


Apple Europe laisse faire
Le cas Psystar, celui d'une société vendant un PC et la prestation qui consiste à y installer Leopard, aura au moins fait école en Europe, avec PearC. Cette entreprise allemande s'est fait connaître en février dernier, y allant elle aussi de ses clones au format tour. Dubitatifs dans un premier temps, au vu des démêlés judiciaires de sa cousine américaine, nous avions pu finalement constater que ces clones existaient et qu'ils étaient bel et bien vendus comme annoncé.

Chez PearC comme chez Psystar on estime que les conditions de la licence utilisateur de Mac OS X peuvent être légalement contestées ou contournées (voir l'article La génétique des clones).

PearCclones


Et PearC d'affirmer aujourd'hui ne pas vouloir s'arrêter en si bon chemin, cherchant à transformer l'essai avec des portables. D'autant que pour l'heure, Apple Europe leur a laissé le champ libre. Aucune procédure n'a été lancée contre PearC.

Lorsqu'on sollicite un commentaire d'Apple Europe sur la question, la réponse de la responsable des relations presse de la filiale française tient en quelques mots "nous n'avons pas de commentaire à faire". Un répit pour PearC en attendant les premières conclusions du procès de Psystar ?

avatar alushta | 
@Tucpasquic Sur tes 130.00€, tu oublies : * 129$ au US * 15-20% TVA * La mise à jour peut être installée sur plusieurs Mac légalement! * La marge des revendeurs (même s'il est ridicule) * Frais annexes (transport, boite, papier,...) * pas sûr que Apple 'facture' 130€ pour chaque ordi au département 'hardware' Promis, il n'y a pas 130€ qui reviennent au département de développement de l'OS
avatar Philactere | 
[i]* La mise à jour peut être installée sur plusieurs Mac légalement![/i] Heuuuu... T'es sûre de ça ? J'ai pas l'impression, mais en même temps je n'ai pas lu la licence dans son intégralité. Il y a la version Pack familial à 199€ qui permet de l'installer sur 5 machines, j'imagine que tu voulais parler de cela.
avatar Socrate1 | 
@levinch "Sauf si Apple aide enfin la communauté Linux pour donner enfin un alternative grand public à Windows; car la cmommunauté du libre a avec des distros de type Ubuntu Opensuse de vrais outils pour remplacer enfin Windows." Pourquoi diantre Apple, indépendamment de ce problème de Hackintosh et de nos opinons manifestement divergentes là-dessus, serait-elle a ce point d'une si exceptionnelle stupidité au point de se tirer une balle, pas dans le pied mais en plein crâne, au point d'aider "enfin" (?!!???!!? Oo) Linux a lui piquer des parts de marché en lui refilant son code ou son savoir-faire en matière d'interface par ex.. Après tout, ces OS ne sont-ils pas censés se débrouiller très bien tout seul comme des grands, grâce à l'extraordinaire succès du modèle libre dont ses thuriféraires nous rabâchent les oreilles depuis maintenant pas mal d'années, ou à peu près. Simplement pour casser Windows ? Ce serait un calcul à courte vue. Et ce serait une victoire à la Pyrrhus dans toute sa splendeur. Par ailleurs il y a des éons qu'Apple n'en a plus rien a foutre de casser Windows. Bien au contraire, la compatibilité avec cet OS lui a ouvert de nouveaux marchés et est l'un des principaux moteurs de sa croissance de ces dernières années. En faisant ainsi, non seulement elle aiderait directement un de ses challengers potentiels, dont les parts de marché et le positionnement public à l'heure actuelle ne font pas encore un adversaire excessivement dangereux, et je n'arrive toujours pas à comprendre ce que cela lui apporterait à elle, mais de surcroît elle scierait elle-même l'une des branches sur lesquelles elle est assise.
avatar Socrate1 | 
Quant au problème de la vente liée, ça fait des années que, mettons, Moulinex (elle existe encore celle-là d'ailleurs ?) vend dans le commerce des accessoires réservés à ses propres machines, et personne n'est jamais venu lui faire le moindre procès là-dessus. Je n'ai jamais vu aucun de ses concurrents porter plainte pour la forcer à être aussi compatible avec ses propres produits, et profiter ainsi de son expertise à moindre frais. Ici Apple vend un accessoire, OSX, conçu pour fonctionner sur ses propres produits, les Macs. C'est d'un point de vue commercial son droit le plus strict ce me semble. Si elle désire limiter elle-même son marché potentiel en s'imposant ces restrictions, en quoi est-ce illégal ? Il ne s'agit pas de deux sociétés nouant des contrats commerciaux d'exclusivité en vue de flouer le consommateur ou de verrouiller le marché aux concurrents, mais d'une seule et même entité proposant deux produits conçus pour fonctionner ensemble, deux produits complémentaires, l'un ne pouvant pas fonctionner sans l'autre, en théorie tout au moins ^^. Que ça fasse chier certains vus les prix pratiqués par Apple, c'est un fait que je peux comprendre, mon propre Mac allant sur ses 4 ans et envisageant d'en changer dans les 12/18 mois qui viennent, mais venir invoquer la vente liée là-dessus pour se dédouaner me parait toujours un peu zarb.
avatar shenmue | 
@Divoli:"cette situation est loin d'être claire et loin d'être gagnée pour Apple." C'est surtout loin d'être gagné pour les clônes. La situation Allemande est la seule d'Europe qui donne clairement la possibilité des clônes. en France, CLAIREMENT, la loi est du côté d'Apple et de son Cluf. De toute façon quand on voit qui fabrique des clônes... C'est combien de ventes psystar, juste pour rire ? La différence avec les années "avant" c'est que justement Apple est une marque BEAUCOUP plus forte dans l'esprit des gens et qu'Apple n'a pas grand chose à craindre de constructeurs de seconde zone, étant donné que ni HP ni DELL ni Tohiba ne feront des clônes sans accord de licence avec Apple et donc sans son autorisation. L'écart de qualité est tel qu'il n'y a rien à craindre... On cite l'exemple des netbooks pas chers qui cartonnent ? C'est c'la oui...-3% de baisse des ventes PC aux US (tous constructeurs) au dernier trimestre, -1% de baisse pour Apple qui fait donc MIEUX que l'industrie globale info SANS netbook à son catalogue. C'est peu dire que le bashing totalement con de ces dernières semaines à coups de +10% supposé de ventes côté Pc et de -15% des ventes supposé côté Apple n'a été organisé que par un petit groupe des même poilus qui ont juste voulus enfoncer leur thèse moisie de la nécessité du netbook pour Apple, comme ici certains brandissent les mêmes thèses moisies des dangereux cloneurs (lol) contre Apple ou de la nécessité de licencier OSX à d'autres constructeurs. Heureusement les chiffres sont là pour montrer qu'Apple n'a pas grand chose à apprendre des apprentis économistes qui se croient plus malins que lui.
avatar shenmue | 
@Brewenn:"Apple sortira tôt ou tard son Apple OSX pour tous les PC." Mais bien sûr. Apple en 2000 : 3 millions de macs vendus Apple en 2008: + de 9 millions de Macs vendus Market watch donne autant d'intentions d'achats de macs aux US que pour les Dells (30%). Seul le prix reste un frein. Apple est passé d'un peu plus de 3% de PDM à 8 % aux US, la base installée tourne autour de 10%. En Europe, lors du dernier trimestre, les ventes on fait un bond de 40% En France la PDM a doublé en 3 ans. La satisfaction client des utilisateurs de macs est la meilleure (80% de satisfaits, chiffre inchangé depuis des années) Apple lance un politique massive de développement d'Applestore en Europe: bizarre si l'entreprise compte licencier son OS. Apple engage un proçés contre Psytar. Les signes qui désignent un OSX "libre" de tout attache matérielle ? aucuns Les signes qui montrent qu'Apple n'a pas intérêt à lâcher son modèle ? Il n'y a que ça...
avatar Psylo | 
Il y a quelques années, quand certains rêvaient de MacOSX sur une architecture x86 (Projet Marklar), ils étaient lapidés et jettés dans la seine.
avatar Kaneda Corp | 
@PA5CAL Tu utilise une drôle de sémantique. Selon toi la loi est favorable à Apple. Mais tu n'écarte pas la possibilité que d'"astucieux avocats puissent trouver une faille et obtenir techniquement ce que la loi réprouve". C'est le genre de phrase qui me laisse un arrière gout amer. Et qui laisse planer un sacré soupçons sur les avocats. Soyons clairs si les avocats de psystar ou PearC gagnent c'est que la loi est avec eux. Ils ne contournent rien... Ils n'obtiennent pas, par je ne sais quel moyen occulte juridique un résultat contraire à la loi... Ils ne feront que demander l'application de la loi... Et pour gagner nul besoin d'être astucieux il suffit d'être dans son bon droit. Le juge n'est pas là pour récompenser d'obscurs avocats comploteurs recherchant dans des cabinets de l'ombre des failles techniques chez Apple. Non pas du tout, étrangement un juge juge en droit selon la loi. Et donc la décision sera conforme à la loi. A bon entendeur, je ne me prononce pas quant au réel ou supposé bon droit des psystar, PearC ou Apple ni au jugement qui pourra être rendu. @ Socrate 1 Pourquoi certains, et même des consommateurs de la pomme demande la fin de "la vente liée"??? Tout simplement car nous la demandons pour windows également... Il y a pas de complot anti-apple, ni de logique "zarb". Nous ne souhaitons pas avoir automatiquement de windows à l'achat d'un PC et disposer du choix. Afin de mettre fin à un monopole de fait que beaucoup ici dénoncent. Automatiquement la même règle doit s'appliquer pour tous les OS. Et merci de nous avoir épargné l'analogie automobile, on en avait un peu marre du " j'ai une Peugeot, je peux mettre que des trucs homologués peugeot"... Cela devenait lassant tu as bien fait d'utiliser une analogie culino-robotique. Avec moulinex on comprendra bien mieux et tout les ronchons arrêteront de parler de vente liée. Le mieux en matière de droit c'est encore que ceux qui n'y connaissent rien s'abstiennent, on ne s'en portera que mieux.
avatar iZiDoR | 
Je me trompes peut-être mais j'ai l'impression que certains mélangent un peu tout. Si la justice denoncait la vente liée mac/OSX, Apple serait obliger de rembourser sur demande OSX lors de l'achat d'un mac MAIS en aucun cas elle serait obligé d'autoriser l'OS sur un PC. OSX est sous copyright d'Apple donc en toute logique elle définit elle même son utilisation... Et je rajouterais qu'à la différence de M$, Apple fabrique l'os et le matériel, il n'y a aucun accords commerciaux. Et au fait bravo pour vos commentaires, c'est tellement rare ces temps-ci qu'il faut le souligner: pas d'insultes , des arguments et Psylo qui écrit plus de 2 phrases(humour) :D :D
avatar bluheim | 
@shenmue : [quote]Les signes qui montrent qu'Apple n'a pas intérêt à lâcher son modèle ? Il n'y a que ça...[/quote] En tant que consommateur, je me fiche totalement de l'intérêt d'Apple. Mac OS X est un excellent produit, les Mac sont des ordinateurs très moyens et très chers. Mon intérêt à moi c'est de pouvoir installer Mac OS X sur un bon ordinateur pas cher. Mais tu dois être actionnaire Apple.
avatar spleen | 
Déja trois pages d'approximations juridico-informatiques. On est dans la norme... Au fait, les VRAIS spécialistes du droit commercial, brevets et autres propriété industrielle n'ont que faire de ce genre de forum. Donc, ceux qui espèrent avoir un avis solide et juridiquement fiable, passez votre chemin... Surtout que sur un site pro-Apple, on peut difficilement échapper à la "ligne du Parti...".
avatar Psylo | 
@spleen : "Surtout que sur un site pro-Apple, on peut difficilement échapper à la "ligne du Parti...". Ca frise le point Godwin !
avatar Socrate1 | 
@ Kaneda Corp Si seuls des juristes pouvaient commenter les news liées à ce problème, les commentaires deviendraient bien vides ! ^^ Pour ce qui est des règles communes, Apple a tout de même une particularité, elle est la seule a ne pas être un simple éditeur d'OS, contrairement à MS et aux teams Linux, qui n'en ont de fait, par nature et définition, rien à faire des ordis sur lesquels leurs OS tournent, mais comme un fabricant de matériel à part entière proposant son propre OS afin de se garantir un avantage concurrentiel sur ses "véritables concurrents" que sont les autres fabricants d'ordinateur, Dell, HP, etc. Pourquoi son OS devrait-il alors se retrouver sur leurs machines, laminant à zéro la raison d'être même d'OSX ? Apple investit dans un OS qui constitue l'ossature de son offre, et des différents ecosystèmes qu'elle essaye de mettre en place, avec quelque succès, ce n'est pas pour en faire cadeau a ses ennemis mortels, bien plus que les MS et Linux de facto ce me semble, que sont à l'heure actuelle les autres fabricants d'ordi. @Psylo Oui, tout est possible en effet, de nos jours, qui peut savoir ? Mais pour le moment Apple ne me semble pas pressée.
avatar debione | 
Our moi il existe deux solutions pour vraiment en finir avec ses histoires: - Soit ne plus proposer à la vente OSX, ne le proposer que comme partie intégrante d'un mac (et de fait mettre dans l'illégalité les clôneurs) - Soit rajouter un composant hardware (par les gens de PAsemi?) qui rendrait de facto toute installation impossible sur autre chose que sur un mac.... (si ce n'est par une copie de l'ajout hardware, donc de facto mettre dans l'illégalité les clôneurs) Si l'idée des clones je ne suis pas contre à la base, je suis contre dans les fait parce que je n'aimerais pas que OSX deviennent trop populaire... (cf. virus et autres)
avatar Psylo | 
"je n'aimerais pas que OSX deviennent trop populaire... " L'élistisme du fanboy dans toute sa splendeur. Je crois que ça fait mal au fion de certains de percuter que le SEUL avantage notable des mac est OSX, et que payer 2 fois trop cher du materiel tout à fait standard est une honte. C'est l'histoire d'un pigeon qui se prend pour un aigle....
avatar divoli | 
@ Shenmue; Même s'il y a certainement du vrai dans ton analyse, je ne la partage pas totalement. Certes, les Mac sont globalement de bonne qualité, mais ils restent trop chers pour une grande majorité des gens. On peut toujours dire que la qualité a un prix, mais force est de constater que beaucoup de gens ne veulent ou ne peuvent pas suivre financièrement. Il y a un moment où, si Apple veut réellement augmenter ses pdm dans des proportions conséquentes, elle doit revoir sa politique tarifaire. J'estime que les prix des Mac sont sur-évalués par rapport à leur qualité, et c'est rédhibitoire pour beaucoup d'acheteurs potentiels. Pour faire une analogie avec les voitures (c'est souvent un peu tordu mais les intervenants aiment bien cela dans les réactions aux actus), Audi a beau faire d'excellents véhicules, les prix sont tels que ce n'est pas demain la veille que l'on verra 30 % des automobilistes rouler en Audi. Si l'on regarde les pdm mondiales ce 12 dernières d'années, on reste dans des chiffres faibles: 1998: 3,21 % 1999: 3,29 % 2000: 2,86 % 2001: 2,49 % 2002: 2,34 % 2003: 1,83 % 2004: 1,85 % 2005: 2,24 % 2006: 2,42 % 2007: 2,95 % 2008: 3,70 % Et je suis persuadé que le passage à Intel et surtout l'échec de Vista sont en bonne partie la cause de cette augmentation. Personne ne sait comment va évoluer la situation à moyen terme avec la sortie de Seven. On verra bien. Quand à comparer sur le premier trimestre 2009 la situation financière Apple vs PC, c'est absurde, car les PC rassemblent une multitude de marques. Certaines s'en sortent nettement mieux qu'Apple, d'autres nettement moins bien, je ne vois pas pourquoi on devrait faire une moyenne sous prétexte que ces marques acceuillent toutes Windows.
avatar divoli | 
...(je continue)... Concernant les clones, je ne connais pas précisément les chiffres mais il n'est guère étonnant que ceux-ci soient pour le moment faibles. D'une part, parce que Psystar et PearC sont apparues récemment, et qu'elles ne bénéficient d'aucune réelle vitrine publicitaire. D'autre part, parce que leur avenir est plus qu'incertain; on ne sait pas comment Apple va réagir, d'un point de vue juridique comme d'un point de vue technique. Acheter un clone à l'heure actuelle reste relativement risqué, on comprend alors que les ventes restent confidentielles. De plus, j'ai tendance à penser que ces clones ne nuiront pas à Apple, puisque la grande majorité des acheteurs de ces clones n'achèterait de toute façon pas des Mac, notamment pour des raisons financières. Mais ils seront amenés à acheter OS X et de logiciels pour cette plateforme, ce qui amènerait de plus en plus d'éditeurs à proposer des logiciels pour OS X. Avec la politique tarifaire d'Apple tel qu'elle est là, on ne pourra pas augmenter les ventes de Mac de manière considérable, mais avec le potentiel de développement de ces clones on pourra fortement augmenter les ventes d'OS X. Pour ce qui est de la légalité d'installer OS X sur un clone, n'étant pas juriste je ne me référais qu'à ce qu'a pu écrire la presse Mac. Mais il est clair que l'on est dans l'interprétation des lois, et perso j'espère que la Justice se prononcera une bonne foi pour toute avec un rendu qui fasse jurisprudence. Au moins, on sera fixé. Bien entendu, mon avis reste fort contestable (et je pourrais moi-même le contester tellement je n'arrive pas à avoir un avis bien tranché), d'autant qu'en informatique les choses évoluent extrêmement vite, il est très difficile d'avoir une visiblité sur le long et même sur le moyen terme...
avatar JayTouCon | 
juridiquement rien n'interdit d'installer un OS MAC sur PC à condition qu'on le paie.
avatar levinch | 
@ Socrat1 tu dis " Pourquoi diantre Apple, indépendamment de ce problème de Hackintosh et de nos opinons manifestement divergentes là-dessus, serait-elle a ce point d'une si exceptionnelle stupidité au point de se tirer une balle, pas dans le pied mais en plein crâne, au point d'aider "enfin" (?!!???!!? Oo) Linux a lui piquer des parts de marché en lui refilant son code" ben parceque le monde du libre c'est le partage ... et comme Darwin est à la base de Osx, ce serait bien qu'Apple renvoi l'ascenceur au libre en partageant un peu de ce qu'elle a emmené à Darwin et à Unix en général ... Juste pour çà et c'est une vrai bonne raison ;)
avatar Kaneda Corp | 
@ Socrate 1 Ces lignes seraient vides mais pas remplies d'approximations et de reflexions partisanes... Je te tire à nouveau mon chapeau pour ton analogie qui nous change de l'automobile... mais la seule information que j'en ressors c'est ta connaissance informatique. Ordinateur + OS = Robot moulinex + sa hacheuse... Tu peux alors comprendre mon embarras... Si l'on sortais de cette analogie vaseuse, que dis tu : Apple est libre de faire ce qu'il veulent et de vendre comme ils veulent ... c'est la loi c'est le principe... Et là je dis amen dans un premier élan, oui Apple a le droit d'entreprendre, de créer, de passer des contrats et commerçer, Allelouia. Mais il y a des limites, ce commerce est régulé. L'interdiction des ventes liées en est une restriction, connue aussi bien par les marxiste léninste rétrograde que sont les USA que nous (avec des effets et portés pas nécessairement équivalant). C'est donc une question juridique, or tu me semble ne t'être jamais penché sur un code de propriété intelectuel. Donc tu conviendras que tu n'es pas en mesure de définir si qui relève de la vente liée ou pas... Grand Maginime que je suis, permet moi de te donner le texte de loi, tu verras alors le degré de pertinence de ton analogie... Il est interdit (...) de subordonner la vente d'un produit à l'achat d'une quantité imposée ou à l'achat concomitant d'un autre produit ou d'un autre service ainsi que de subordonner la prestation d'un service à celle d'un autre service ou à l'achat d'un produit. Donc que Moulinex vende des accessoires a coté du robot est ce de la vente liée... NON puisque c'est pas vendu avec... Maintenant vendre un ordinateur avec un système d'exploitation: OUI CAR: 1) Apple vend bien son os à part il s'agit donc d'un produit. 2) Aucune raison technique d'empêcher la vente d'ordi sans OS
avatar Kaneda Corp | 
La jurisprudence (les juges qui disent si la loi s'applique et si oui ou non c'est une vente liée) s’est prononcé sur la qestion mais j’avoue ne plus avoir l’arrêt en tête. En disant OUI c’est une vente liée MAIS l’utilisation d’un ordinateur nécessite OS préinstallé pour être utilisé de suite et qu’il y a donc intérêt légitime à cette vente liée. Note toutefois que depuis d’autres arrêts (mais je ne sais si c’est ce même juridcitions et degrés) n’ont pas retenus cet intérêt légitime et ont condamnés par exemple Asus à rembourser le consommateur à raison du prix de windows. Donc ne dis pas que c’est pas de la vente liée , tu peux au plus dire qu’elle existe du fait d’un intérêt légitime primordial à ta liberté de consommateur. D’autres et j’en fais partis pensent au contraire que cette vente liée n’a pas d’intérêt légitime pire elle contribue à l’existence du monopole de fait de microsoft. Donc cette histoire se résume ainsi: Penses tu être tellement bête que tu sache pas installé un OS sur un ordi en trois click et qu'il faille te protéger? Ou tu penses que toi et tous les citoyens qui votent par exemple pour mener des paix, des guerres, de grandes politique (de droite ou gauche), sont dotés d'un encéphales assez irrigué pour pouvoir aligner trois clicks et installer un OS. (c'est très dur d'installer OSX non...?? très très ... d'ailleurs c'est l'argument de vente principal d'APPLE non???). Et qu'au contraire il faut mettre fin aux ventes liées pour laisser aux consommateurs un autre choix que windows ???? Choisis ton camp camarade.
avatar levinch | 
@ Kaneda : ton analyse, bien que sommaire de la vente liée (ben oui faute de place dans la partie texte lol) soit exacte, elle est toujours injustement (au sens léagl du terme) appliquée, car l'effet monopolistique de Windows a créee des habitudes qui relèvent certe de la croyance, mais n'en sont pas moins d'uasge. Bref, un ordi çà peut fonctionner sans os (mais faut petre balèze), et installer Os X Linux ou Windows est aujourd'hui abordable par tous c'est une réalité. Mais quand Mme Albannel dit qu'il y a un pare feu dans son open office, on comprend bien la dualité entre réalité et croyance. Apple pourrait (et il est inconcevable qu'ils n'y aient jamais penser) vendre son Os pour PC; mais c'est un choix de stratégie commerciale de ne pas le faire, comme de ne pas aider le monde du libre en retour de ce qu'elle lui prend (et met en forme bien joliment çà on est tous d'accord). Ces choix étant remis en cause aujourd'hui, ils essaient quand même de défendre ces choix, par voie de justice des fois que çà marcherait et retarderait l'inn"vitable : la mâitrise complète du concept qui il est vrai fonctionne très bien. Je fais pasrtie de ces gens qu'un ordi Apple vendu avec Os X est une bonne chose : je l'ai acheté pour çà. Mais trouver Os X en alternatif au Pc, j'aimerai jste bien; car en fait j'y préfère une bonne distro linux, surtout pour moi Mr tout le monde çà suffit. Mais Os X en vente pour Pc, c'est pour Apple peut être un reste de l'époque guerre froide avec Winows : la crainte de voir le système non maîtrisé, trop copié, plus assez Apple ... Ont-ils raison de penser çà ? j'avoue humblement que çà me dépasse ;) Mais si Os X est en vente pour Pc demain à Carouf, va falloir prévoir du stock LOL
avatar PA5CAL | 
@Kaneda Corp: [i]«Soyons clairs si les avocats de psystar ou PearC gagnent c'est que la loi est avec eux.»[/i] Désolé de le dire comme ça, mais ça me paraît être une vision un peu naïve et utopique du fonctionnement de la justice. Je pense que vous ne diriez pas ça si vous y aviez été confronté quelques fois. D'une part, les lois sont infiniment faillible car, indépendamment de l'esprit qui les anime (celle du législateur), les textes qui la présentent laissent parfois des brèches du fait de contradictions ou d'imprécisions, dans lesquelles les « bons » avocats peuvent s'engouffrer. C'est d'autant plus vrai lorsqu'il s'agit ici d'un secteur qui est encadré par des textes législatifs bien antérieurs à son avènement, et pour lequel le Gouvernement et le Parlement légifèrent encore souvent dans la confusion la plus totale. D'autre part, un procès n'aboutit pas toujours à l'application de la loi telle que le législateur l'a prévue. L'interprétation des textes dépend de la compétence des magistrats, de leur compréhension du sujet, et même bien souvent de leurs préjugés et de leur humeur. Les avocats en jouent, et pour la réussite de leurs affaires il n'hésitent pas à plaider deux positions radicalement opposées dans la même journée devant des magistrats différents. C'est d'autant plus facile lorsque le sujet n'a pas encore donné lieu à une solide jurisprudence. Les prononcés qui en résultent sont parfois complètement à côté de la plaque, et peuvent même ne pas être rejetées par les procédures d'appel, lesquelles s'attachent d'ailleurs plus à la forme qu'au fond du dossier. Bref, notre système judiciaire est imparfait, et peut donner lieu parfois à des erreurs et des « impondérables ». Dans des domaines mal rodés comme celui de l'informatique, un procès peut devenir un jeu de roulette russe. La loi actuelle n'est pas favorable à Psystar ou PearC. En revanche, ces derniers pourraient la modifier en créant une brèche juridique qui ferait jurisprudence.
avatar PA5CAL | 
@levinch : [i]« ton raisonement, apparement basé sur un aspect légal, ne tient plus si on regarde l'affarie sur l'angle de la vente liée, qui est aussi le cas d'Apple. »[/i] Avant de parler de vente liée (qui est tout autre chose que de vendre deux produits ensemble, dois-je souligner), il faudrait attendre que ce fait soit confirmé. Pour l'instant, on n'en est pas là, et on n'y sera peut-être jamais. Dans les affaires de vente liée dont on parle actuellement, les clients sont forcés de souscrire une licence d'utilisation d'un logiciel auprès d'une société (M$) lorsqu'ils achètent un matériel auprès d'une seconde. Les clients doivent payer un produit [i]supplémentaire et distinct[/i] même lorsqu'ils ne le souhaitent pas. On est carrément à l'opposé du problème présenté ici, dans lequel on veut forcer l'éditeur du logiciel à accorder une licence qu'il refuse pour l'instant. On ne force en rien les clients à acheter quelque chose contre leur gré, bien au contraire.
avatar PA5CAL | 
... Je dois également rappeler que le problème de « vente liée » reproché à M$ apparaît dans un contexte de « position dominante » de la firme, qui a pour conséquence de fausser la concurrence sur un marché des OS reconnu comme tel. Avec Apple, on est loin de cette situation, et les affaires Psystar et PearC n'ont rien à voir avec cela.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR