Clavier papillon : quelles différences entre les trois générations ?

Anthony Nelzin-Santos |

Pour la première fois, nous avons réuni toutes les générations de claviers à mécanismes « papillon », de la première génération inaugurée avec le MacBook de 2015 à la troisième génération et demie des MacBook Pro de 2019. L’occasion de les comparer directement, sous les doigts mais aussi à l’oreille.

Image Apple.

Puisque le cliquetis très caractéristique des mécanismes papillon a provoqué son lot de controverses, commençons par la comparaison auditive. D’une génération à la suivante, le bruit sec s’est fait plus sourd, puis carrément feutré. Cela étant dit, la différence entre la première et la deuxième génération est moins spectaculaire que celle entre la deuxième et la troisième génération.

Le cliquetis d’un clavier à mécanismes papillon de première génération. Ces enregistrements ont été réalisés dans les mêmes conditions, avec le même matériel de captation, en tapant la même phrase.
Deuxième génération.
Troisième génération.
Troisième génération révisée en 2019.

Et ces différences, il faut bien le dire, sont plus flagrantes en réalité que dans nos enregistrements. S’il est difficile de distinguer les deux premières générations, on peut reconnaitre un clavier de troisième génération les yeux fermés. Le « clac » aigu a laissé place à un « tchonc » plus mat, mais pas beaucoup plus discret. Ces claviers restent les plus bruyants de l’open space ou de la bibliothèque (ou presque).

Sous les doigts, les différences sont beaucoup plus… sensibles. Malgré leur course extrêmement courte, les mécanismes papillon de première génération peinaient à suivre le rythme d’un dactylographe accompli, la faute à une remontée un peu trainante. Les mécanismes de deuxième génération étaient beaucoup plus rapides, mais encore légèrement instables.

La troisième génération a réglé ce dernier problème. Les mécanismes papillon offrent maintenant une frappe courte, sèche et stable. Après quelques jours d’adaptation, on peut atteindre des vitesses de frappe supersoniques, au prix toutefois d’une certaine fatigue à la fin de la journée, puisque les touches n’atténuent pas la frappe et que les doigts encaissent des milliers de microchocs.

Peut-on sentir la différence entre les mécanismes de troisième génération « originale » et celles de troisième génération « révisée » ? Disons que si différence il y a, elle est vraiment subtile, et tient peut-être au fait que nous comparons une machine qui a servi quotidiennement pendant un an à une machine qui vient de sortir du carton.

Les mécanismes nous semblent encore plus stables, et la frappe d’autant plus précise. Une chose est sûre : ce ne sont pas nos enregistrements sonores, ni les quelques milliers de mots que nous avons tapés avec ces claviers, qui nous permettront de juger de l’effet des « nouveaux matériaux » sur la fiabilité des mécanismes papillon. Cette troisième génération et demie va devoir faire ses preuves.

avatar Almamida | 

Ces claviers sont vraiment une honte.
J’ai rendez-vous pour faire changer mon clavier de deuxième génération vendredi. Et je sais déjà que je vais potentiellement avoir de nouveaux soucis dans quelques mois

avatar Daye | 

@Almamida

Personnellement j’ai mon clavier papillon de deuxième génération depuis quelques mois et tous va pour le mieux, j’arrive plus à me passer de cette frappe courte. Pas encore de problèmes de bloquements de touche et j’en suis bien heureux.

Peut tu me dire au bout de combien de temps tu a eu le problème ? Et pour quel type d’utilisation ? Merci

avatar Almamida | 

@Daye

J’ai mon MacBook Pro depuis Novembre 2017.
Les premiers problèmes sont apparus un peu moins d’un an après l’avoir acheté.

J’ai des touches qui ne s’enfoncent plus, et d’autres qui ignorent ma frappe ou me donnent un double caractère.

Je suis développeur et je me sers de mon Mac quasiment tous les jours, bien que la moitié du temps j’ai un clavier branché en externe.

avatar Daye | 

@Almamida

D’accord, je te remercie pour ta réponse et je comprend tout à fait ton agacement d’avoir des problèmes sur un outil professionnel...

avatar baptman31 | 

@Daye

Deux ans que j’ai mon MacBook Pro 2017 acheté en Juin et j’ai jamais eu aucun soucis de clavier depuis le début, je dois être chanceux. Je me sers de ma machine tous les jours pourtant

avatar pocketalex | 

@Daye @baptman31

3 ans que j'ai mon Macbook 12" 2016, et j'ai des soucis avec la barre d'espace mais il suffit de souffler sous la touche pour enlever la miette coupable, et ça marche par la suite

Au global, après 3 ans d'utilisation quotidienne, le clavier marche aussi bien qu'au 1er jour, mais je reste dans l'expectative d'un souci qui rendrait la machine quasi inutilisable, car contrairement à un MacBook Air ou Pro qui sont des machines qui se retrouvent souvent sur un bureau, avec un clavier externe, un écran, etc, le Macbook 12" est vraiment fait pour être utilisé seul, partout, et donc avec SON clavier.

Si ce dernier devient défaillant, la machine perd énormément de son intérêt

Mais pour le moment, tout va bien, je tiens à en témoigner.

avatar tbr | 

@Daye

Personnellement entre la frappe style saut dans le grand bassin depuis le plongeoir olympique du clavier PC du boulot.

Et la version je m’éclate la tête au fond du bassin pour nourrisson et les dents restent plantées

Il y aurait un juste milieu : trop long, trop profond, c’est pas mieux que trop peu, trop plat, trop court.
Je déteste ce clavier à tel point que mon expérience Mac s’en ressent. Apple qui était encore la meilleure expérience... devient la pire. Clair que je n’achèterai plus d’ordi... du tout.
1/ parce que je hais Windows
2/ parce Apple fait des ordis avec des claviers de m*
3/ tellement chers qu’on doit casser son PEL
4/ que l’OS est buggé comme pas possible
5/et que les alternatives (Linux...) ne sont pas adaptée à mon travail.

Donc vivement que le iPad soit ENFIN mûr pour les applis réellement pro, pas des faux-semblants semblants. N’est-ce pas Adobe ?
Vivement que je puisse enfin tout faire dessus. Je m’essaie sur Affinity.

avatar Kinky | 

L'excuse des mises à jour successives du clavier papillon pour des raisons de nuisance sonore, c'est du flan.

Ce clavier est inconfortable, il est bruyant, mais surtout, IL N'EST PAS FIABLE !!!

Chaque "optimisation" de ce clavier n'est qu'un prétexte pour rassurer et vendre des Macbook, le temps qu'on constate que le clavier papillon 1, 2, 3 ou 3B sont aussi peu fiables les uns que les autres. Le problème, c'est ce mécanisme papillon qui n'est pas au point. Les mises à jour Apple sont une honte. Du pure amateurisme. Un coup ils ajoutent un film en silicone, un coup ils changent le matériau, mais c'est toujours le même clavier. Pas fiable et qui finira par lâcher tôt, mais pas tard.

BOYCOTT DES MACBOOK À CLAVIER PAPILLON -

avatar Dimemas | 

boycott des macbook tout court.
Il n'y a pas que le clavier qui déconne !
le prix, les specs, les CG etc...
Une honte

avatar weagt | 

Moi j'adore vraiment ce clavier, je trouve la frappe très agréable et plus rapide qu'un clavier traditionnel. Et pour le moment je touche du bois je n'ai absolument aucun problème de fiabilité... MacBook Pro 13 2018 acheté début août et utilisé quotidiennement avec beaucoup de rédactions...

avatar pocketalex | 

@ weagt

moi aussi, j'apprécie ce clavier. Maintenant, j'ai une utilisation "créative" du Mac, pas une utilisation "éditoriale"

Autrement dit, je fait pas de la tape "au kilomètre", plutot quelques mails et surtout des raccourcis claviers d'applications

avatar BingoBob | 

@weagt

Je pense la même chose que toi. J’écris énormément avec mon MacBook 2015. J’ai acheté cet ordinateur pour son écran, mais aussi pour son clavier, que j’ai apprécié dès la première phrase!

avatar f-cast | 

Et est-ce qu’il est confirmé ou non que ce nouveau clavier est généralisé aux autres machines qui sortent désormais des usines et qui avaient un clavier de 3e génération, type MacBook Air ?

avatar pagaupa | 

Je m’en fous j’en veux pas!

avatar Dimemas | 

pareil

avatar abioninho | 

J’ai un Anne Pro 2 avec Switch Brown sur mon iMac 2017

Je revis, le clavier était tellement inconfortable. Pareil une Logitech Mx Master II remplaçant l’Apple Magic Mouse. Seul regret: pas assez de boutons.

avatar Mike Mac | 

Quelle honte d'avoir salopé le calme et la tranquillité de nos belles bibliothèques avec ces claviers pic vert...

avatar Kimaero | 

@Mike Mac

Quelque soit le laptop c’est toujours dérangeant 🤷🏼‍♂️

avatar pim | 

@Mike Mac

En France c’est moi gênant, car les gens ne savent pas se taire, et confondent bibliothèque et café du commerce. Quand on entends quelqu’un taper, on se relaxe des oreilles, car il ferme sa gueule.

avatar prommix | 

:)))))

avatar celebration | 

Envisager le successeur de sa machine actuelle est une acrobatie mentale qui flirte avec l’impossible.

avatar lactel | 

En fait je me pose la question pour le bruit. N’est-ce pas du au fait que nous soyons habitués à appuyer comme des brutes pour ceux qui on connu les anciens claviers mécanique mais même aussi avec les claviers plus récents mais bas de gammes.
Avec le papillon il faut juste ne pas forcer et juste l’effleurer. Je ne sais pas si je me suis habitué et donc n’écoute plus trop (problème des vieux couples) ou si je frappe juste moins fort car je me suis adapté.
Mais maintenant sur un clavier classique je loupe des lettres car je ne presse pas assez donc je pencherais pour la réduction de force.

J’ai connu des anciens habitués au clavier mécanique demandant une force de catcheur qui continuaient de frapper comme des bêtes sur les claviers modernes et devaient les changer tous les 3 mois avec tout le bruit en Open-Space qui va avec.

avatar pim | 

@lactel

Effectivement, je remarque ce changement aussi chez moi. Bien vu !

avatar 33man | 

J'espère que le mbp 16" aura le châssis revu et un nouveau clavier. Le châssis, pour tirer pleine partie des cpus qui surchauffent dans ce châssis là et throtle à fond la fréquence

avatar Djahaz | 

Le clavier de mon Dell Inspiron à 350 euros de 2008 est finalement très bien. D'autant plus que, plus de 10 ans après, il fonctionne.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR