M1 : le MacBook Air, le MacBook Pro 13" et le Mac mini adoptent les processeurs Apple Silicon

Anthony Nelzin-Santos |

Pour la première fois de la courte histoire de l’informatique personnelle, une entreprise maitrise entièrement la conception de ses ordinateurs, du système d’exploitation aux processeurs en passant par les services1. Cette entreprise, c’est Apple, et ces ordinateurs, ce sont les Mac. À l’occasion du troisième special event d’une saison d’annonces qui n’en finit plus, la firme de Cupertino a levé le voile sur sa première gamme d’ordinateurs2 embarquant ses propres processeurs.

La puce M1. Image Apple.

Ceci est (vraiment) une révolution

C’est un tremblement de terre – et pas seulement parce que le projet Kalamata, du nom d’une charmante ville du Péloponnèse qui fut l’épicentre du tremblement de terre du 13 septembre 1986, aboutit enfin. Quinze ans après avoir admis que les Mac étaient des PC comme les autres, au point que les uns peuvent faire tourner Windows et que les autres peuvent faire tourner macOS, Apple reprend son indépendance.

En abandonnant les processeurs Intel, les Mac sont des Apple Watch comme les autres. Non, vraiment. Les Mac ont désormais plus de points communs avec une montre connectée, qui reprend certains cœurs de la puce M1, qu’avec les PC concurrents. Du plus petit écran greffé au poignet au plus grand écran installé au milieu du salon, tous les appareils frappés d’une pomme utilisent désormais la même architecture de processeur.

Apple n’en est pas à son coup d’essai. Au début des années 1990, elle avait rejoint Acorn et VLSI pour plancher sur ses propres processeurs, créant une petite joint venture baptisée… ARM. Avec IBM et Motorola, elle avait formé l’alliance AIM pour concevoir les processeurs PowerPC qui ont longtemps distingué les Mac. L’histoire n’est qu’un éternel recommencement.

Les premiers Mac dotés de la puce M1. Image Apple.

Apple a formé un nouveau trio avec ARM, qui fournit ses architectures de référence, et TSMC, qui apporte son processus de gravure à 5 nm. Mais cette fois, Apple marche en tête. Après une dizaine d’acquisitions et des milliers d’embauches, elle emploie parmi les meilleurs spécialistes mondiaux de la conception des processeurs, au Texas et en Israël.

Et alors qu’elle avait adopté les processeurs Intel au pas de charge, la firme de Cupertino a longuement mûri sa décision. La présentation de la puce M1 intervient dix ans après celle de son premier processeur maison, l’A4 qui motorisait le tout premier iPad, et sept ans après celle de sa première puce « de classe PC », l’A7 de l’iPhone 5s.

Une puce d’iPhone adaptée au Mac

Cette annonce n’est pas une surprise, puisque les rumeurs circulent depuis trois ans dans la presse, ni un pari industriel, puisqu’un milliard et quelques d’appareils possèdent déjà une puce frappée d’une pomme. Pour autant, elle n’a rien d’évident. Au-delà de l’iPad et d’une poignée d’ultrabooks, les puces ARM n’ont encore jamais prouvé qu’elles pouvaient remplacer avantageusement les processeurs Intel des stations de travail.

Image Apple.

Apple l’assure : la puce M1 inaugure « une toute nouvelle catégorie de produits ». Pour la première fois, les Mac vont bénéficier d’une architecture processeur hybride. Les quatre premiers cœurs sont plus puissants, « les plus rapides du monde » même, selon Apple. Les quatre autres sont dix fois plus économes, et peuvent donc rester actifs pendant la veille, mais fournissent un niveau de performance comparable au MacBook Air actuel.

In fine, ce processeur triple les performances par watt par rapport aux processeurs x86 de la même classe. Autrement dit, la mesure utilisée pour justifier l’adoption des processeurs Intel en 2005 est aujourd’hui utilisée pour justifier leur abandon. La puce M1 n’est pas seulement un processeur : c’est un système sur puce (SoC) intégrant plusieurs circuits spécialisés.

Le processeur est ainsi flanqué d’un circuit graphique à huit cœurs, assurant une puissance de calcul de 2,6 téraflops. Pas de quoi rivaliser avec les cartes graphiques dédiées, mais largement de quoi faire oublier les circuits intégrés, d’autant que le Neural Engine à seize cœurs se charge des tâches dopées au machine learning.

Image Apple.

La puce M1 amène au Mac des circuits jusqu’ici réservés à l’iPhone et à l’iPad. La mémoire unifiée accélère les échanges entre le processeur et le circuit graphique, des circuits sont entièrement dédiés au traitement des images et des sons, le gestionnaire d’énergie gardera un œil sur la batterie, et la Secure Enclave assure la sécurité de la machine.

Des machines familières pour une puce inédite

À puce inédite, machines… familières. Apple étrenne ses puces avec le MacBook Air, le MacBook Pro 13", et le Mac mini. Au premier coup d’œil, ces machines n’ont pas changé d’un iota. Sauf que le MacBook Air est maintenant 3,5 fois plus rapide, et donc plus puissant que « 98 % des ordinateurs portables vendus dans les douze derniers mois », au point d’être capable de décoder plusieurs flux 4K ProRes simultanés en temps réel.

Grâce aux cœurs économes, le MacBook Air peut tenir jusqu’à 18 h sur une charge. Avec sa batterie plus imposante, le MacBook Pro 13" pourra atteindre 20 h d’autonomie ! Les trois machines partagent la même puce, mais elle tournera moins rapidement dans le MacBook Air3, dépourvu de ventilateur. Dans le Mac mini et le MacBook Pro 13", elle pourra tourner à fond en permanence4.

La puce M1. Image Apple.

Avec le nouveau processeur de traitement des images, la qualité de la webcam fait un bond. Avec le nouveau circuit graphique, les trois machines peuvent gérer le Pro Display XDR. Avec les nouveaux contrôleurs PCIe 4, elles intègrent des SSD plus rapides et des ports USB 4 (et donc Thunderbolt 3). Et avec les nouveaux modems, elles prennent (enfin !) en charge les réseaux Wi-Fi 6. Tout ça pour un prix inchangé, voire en baisse.

Une longue transition

Vous l’aurez compris, la transition vers les puces Apple est déjà terminée pour les machines grand public, que vous pouvez commander dès aujourd’hui :

Et les machines professionnelles comme le MacBook Pro 16", l’iMac, et le Mac Pro ? Apple confirme vouloir proposer une gamme de puces, dont certaines pourront rivaliser avec les processeurs Intel Core i9 et les cartes graphiques dédiées AMD Radeon. Mais elle se donne « deux ans » pour le faire.

Pour en savoir plus sur la transition vers les puces Apple :

Pour revenir sur toutes les annonces du special event :


  1. Vous pourriez citer Texas Instruments, mais elle a rapidement quitté le marché, ou Commodore, mais vous devriez relire l’histoire trouble de MOS et CSG. Et, surtout, vous parleriez d’une autre époque.  ↩︎

  2. Vous pourriez citer l’iPad, et vous auriez raison, mais qu’est-ce qu’un ordinateur ?  ↩︎

  3. Et avec un circuit graphique amputé d’un cœur sur le modèle d’entrée de gamme, joies du binning.  ↩︎

  4. Apple, fidèle à elle-même, ne communique pas sur la fréquence du processeur.  ↩︎

avatar Ankhjeeloop | 

Apple me fait kiffer ... quelle société, quelles personnes de valeurs ! Merci 🤩

avatar MugiwaraLuffy | 

Caméra 720p, moins de stockage et de ram en option.. #YesWeCan

avatar Ankhjeeloop | 

@MugiwaraLuffy

Perso voir des visages en 720p ça me suffit largement ! Je ne vois pas à quoi ça sert d’avoir plus de définition sur un portable mais bon. Pour le reste ça me dérange pas (la plupart du temps on affiche son interlocuteur dans une toute petite vignette !!!) et ce n’est pas mon propos. Apple est une boîte qui innove, montre l’exemple et que tout le monde suit malgré les critiques...

avatar MugiwaraLuffy | 

Bien sur que le 720p ne te dérange pas, puisque tu n’a probablement jamais vu un écran 1080p depuis l’iPhone XR... Mais plus sérieusement les concurrent on beaucoup innover en matière d’écran, surtout les bordures et l’intégration de la caméra

avatar Ankhjeeloop | 

@MugiwaraLuffy

😒

avatar romainB84 | 

@Ankhjeeloop

En même temps ... si je peux me permettre ... tu cherches aussi 🤣🤣!!
Quel intérêt de parler avec ça ... heu pardon avec lui ? 😂😂

avatar Ankhjeeloop | 

@romainB84

Me suis laisser aller 😅

avatar romainB84 | 

@Ankhjeeloop

Fais gaffe à l’avenir 🤣🤣

avatar pocketalex | 

@MugiwaraLuffy

Apple propose des laptops 3x plus puissants que la concurrence, avec 18 à 20h d'autonomie

Mais la webcam reste en 720

Ta conclusion : c'est de la merde, vive les un PC

Tu m'as fait ta journée toi.

On a longtemps lu tout et n'importe quoi ici, et que les Macs c'est lent, c'est de la merde, cher, juste bon à taper du texte (car c'est connu, un i7 dans un Mac est équivalent à un celeron de 2005, le même i7 dans un PC, c'est génialissimement top), mais là, on est dans l'évidence : à cour d'arguments, vous tombez dans l'anti Mac primaire, c'est nul quoi qu'il se passe

avatar Calorifix | 

@pocketalex Apple peut annoncer ce qu'il veut pour le moment, il faudra vérifier dans les faits ce qu'il en est réellement. D'ailleurs de quelle concurrence parle Apple ? "Latest PC Laptop Chip", ça ne veut rien dire, comme leurs graphiques sans la moindre ordre de grandeur. Si cette nouvelle puce est si surpuissante, pourquoi le Mac Book Pro ne bascule pas dès aujourd’hui dessus pour bénéficier de cette puissance ? Il y a une probabilité importante qu'elle ne soit pas de taille pour le moment face à des i7 / i9 / Xeon / Rizen.

avatar loupsolitaire97 | 

@Calorifix

Apple a plutôt tendance à avancer des chiffres réels...

avatar Krysten2001 | 

@Calorifix

Ceux dans la même gamme et même ordre de prix.

avatar max351 | 

@Calorifix

J'attends de voir les tests pour voir ce que donne cette puce par curiosité. Mais j'aurais effectivement tendance à penser que si Apple laisse les ordinateurs haut de gamme en vente pour le moment c'est que cette puce ne rivalise pas vraiment avec.
Quant à "Latest PC Laptop Chip", je suis d'accord, c'est du Apple...

avatar XiliX | 

"Si cette nouvelle puce est si surpuissante, pourquoi le Mac Book Pro ne bascule pas dès aujourd’hui dessus pour bénéficier de cette puissance ? "

Parce que toutes les applications ne sont pas encore ARM. Et il est fort probable que des applications lourdes ne peuvent ou tournent difficilement avec Rosetta.
En plus comme on l'a vu, cette première génération de M1 ne peut gérer des eGPU qui peut être handicapant pour certains utilisateurs

"Il y a une probabilité importante qu'elle ne soit pas de taille pour le moment face à des i7 / i9 / Xeon / Rizen."

En fait ça dépend quel Rysen. Les Ryzen U ou Ryzen mobile, comme les ix mmobile, je pense que le M1 est plus puissant.
Il ne faut pas oublier que ce M1 est un processeur mobile destiné pour les ordinateurs portables. Il faut donc comparer avec les processeurs pour les portables, et pas avec les processeurs desktop. Même si le M1 est utilisé pour Mac Mini, celui-ci utilisait jusque là la gamme processeur i5, i7 mobile d'Intel.
Donc oui le M1 est loin de la performance des Xeon.

Je parie que les processeurs de la famille Mx sont pour les "mobiles".
Et on aura la gamme "Dx" pour les desktop (début 2021 ???)

avatar max351 | 

@Ankhjeeloop

"Apple me fait kiffer ... quelle société, quelles personnes de valeurs ! Merci 🤩"

OK pour la première partie de ta phrase, mais me concernant sûrement pas pour les valeurs. Une entreprise n'a pas de valeur, sauf financière.

avatar Hasgarn | 

@max351

Je t’invite à te pencher sur les sociétés à mission, loi pacte entre autre.
Tu serais surpris 😉

avatar max351 | 

@Hasgarn

Je connais très bien le sujet et ne suis donc pas surpris.

avatar Hasgarn | 

@max351

Donc dire qu’une entreprise n’a d’autres valeurs que celles financières est bien une bêtise.

avatar max351 | 

@Hasgarn

C'est ton avis.

avatar pocketalex | 

@Hasgarn

"Donc dire qu’une entreprise n’a d’autres valeurs que celles financières est bien une bêtise."

On peut trouver de belles valeurs, la joie, l'amour, la bonté, etc, dans telle ou telle entreprise, en cherchant bien ... pourquoi pas

Mais avant tout, toute chose, toute considération, le but premier et unique de toute entreprise est : gagner de l'argent.

avatar YetOneOtherGit | 

@max351

"OK pour la première partie de ta phrase, mais me concernant sûrement pas pour les valeurs. Une entreprise n'a pas de valeur, sauf financière."

Relis la phrase que tu commentes un peu vite : elle parle de personne de valeur 😎

avatar max351 | 

@YetOneOtherGit

À moins de connaître les personnes en question (et j'imagine que ce n'est le cas de personne ici), on ne se fait une idée de leur soi-disant « valeurs » que par l'entreprise qu'elles représentent.

avatar YetOneOtherGit | 

@max351

"moins de connaître les personnes en question (et j'imagine que ce n'est le cas de personne ici), on ne se fait une idée de leur soi-disant « valeurs » que par l'entreprise qu'elles représentent."

???

Tu as besoin de connaître les personnes pour connaître leur valeur?

Pour juger de la valeur professionnelle d’une personne ses résultats suffissent et c’est de cela dont parler notre camarade.

On peut aimer où pas une entreprise mais nier la valeur de ceux qui l’anime avec de tels succès est plus que difficile.

Apple a des ressources humaines d’immenses valeur en son sein.

avatar OuaisVoilaQuoi | 

@Max351 : "Une entreprise n'a pas de valeur, sauf financière."

Faux : il existe des entreprises dont le but est avant tout social, humanitaire, favorisant l'apprentissage et l'intégration dans le monde du travail de personnes défavorisées, handicapées, sorties de prison, etc...

Ces entreprises privées ont un statut particulier qui leur permet de bénéficier de dons ou de subventions, mais n'ont aucun but ni objectif financier, à part celui d'être en équilibre (pas ou très peu de bénéfice).

avatar Exxxtraaa | 

Oh le degueu.. y’en partout les écrans maintenant

Faites tourner les kleenex

Pages

CONNEXION UTILISATEUR