Ces acquisitions qui ont fait Apple

Anthony Nelzin-Santos |

Les revoilà, les experts autoproclamés de l’industrie informatique qui prédisent le déclin et la chute d’Apple, façon « Steve Jobs n’aurait jamais acheté Beats ». À ceci près que celui qu’ils vilipendaient avant d’en faire un dieu n’a jamais hésité à sortir le portefeuille pour acheter des technologies qui pourraient servir Apple. Au point que tous les produits emblématiques de la firme de Cupertino dérivent d’acquisitions.

Image Ammunition.
Image Ammunition.

Ainsi, les bases de l’interface graphique du Macintosh proviennent des recherches de Xerox qu’Apple s’est approprié en l’échange de 100 000 actions à un tarif préférentiel. Plus près de nous, OS X et iOS descendent directement du NeXTSTEP qui avait motivé la plus grande acquisition d’Apple jusqu’à hier. On a fait moins important comme technologies « pas inventées ici ».

FileMaker, qui n’est plus aujourd’hui la seule marque indépendante d’Apple ? Il s’appelait Nutshell quand il était encore développé par Nashoba sur MS-DOS. iTunes ? Il vient de SoundJam MP. Final Cut Pro ? Acheté à Macromedia. Logic Pro ? À Emagic. iWork ? Dérivé des produits de Bluefish Labs et de Schemasoft. iCloud ? Une partie de son code est signé Particle.

Apple est allé cherché le FireWire chez Zayante et les gestes qui ont popularisé les écrans multi touch chez FingerWorks. Des années après avoir été un des membres fondateurs d’ARM, elle a formé une équipe d’experts des puces et des contrôleurs en achetant coup sur coup P.A Semi, Intrinsity, Anobit et Passif SemiConductor.

Eddy Cue et Jimmy Iovine. Image Re/code.
Eddy Cue et Jimmy Iovine. Image Re/code.

Siri ne serait rien sans le groupe de recherche du même nom, iTunes Match n’est que le nouveau nom de Lala et iAd dérive de Quattro Wireless. Plans, évidemment, a été construit et continue à être construit sur les ruines de dizaines de start-ups. Les technologies issues de l’achat de Cue (assistant personnel), SnappyLabs (photographie), LuxVue (écrans microLED) ou Burstly (distribution d’apps) attendent encore d’être mises à contribution.

Il en faut encore ? On pourrait continuer, mais on ne connaît qu’une soixantaine des acquisitions d’Apple, auxquelles il faut ajouter deux participations stratégiques dans Akamai (distribution de contenus sur internet) et Imagination (puces graphiques). On ne le répétera jamais assez : Apple invente peu, mais n’a pas son pareil pour repérer un germe d’idée, le transcender, et le transformer en produit.

L’interface graphique et la souris existaient avant le Macintosh, mais Apple a peaufiné la première et fait sortir la deuxième des labos pour redéfinir le cadre de l’informatique personnelle. Les disques durs 1,8 pouce et le système Pixo existaient avant l’iPod, mais c’est Apple qui eu l’idée de construire un baladeur autour, et de l’alimenter avec une boutique propriétaire. Les écrans multi touch existaient avant l’iPhone, mais Apple a inventé le « vocabulaire » et les comportements qui sont aujourd’hui des standards de l’industrie.

Image Apple.
Image Apple.

Oui, l’acquisition de Beats Electronics et Beats Music est incompréhensible. C’est précisément ce qui en fait une acquisition typique d’Apple : au-delà des pistes évidentes autour du marketing, des casques et du streaming musical, ou des implications culturelles et stratégiques qui apparaissent en réfléchissant un peu plus, seule la firme de Cupertino sait ce qu’elle compte faire de ces sociétés.

Peut-être que la greffe ne prendra pas et qu’Apple ne parviendra pas à abattre le « mur de Berlin entre la Silicon Valley et Los Angeles [NdR : où se trouve Hollywood] », comme elle n’a jamais réussi à combler le fossé entre la Californie et la côte Est. Mais peut-être s’est-elle offert la solution aux problèmes d’iTunes et une jolie option sur le futur de l’informatique vestimentaire — n’oublions pas que les écouteurs blancs et l’iPod sont les premiers wearables d’Apple. Comment peut-on dire apprécier le monde de l’informatique et ne pas attendre avec impatience les fruits de cette acquisition, qu’ils soient bons ou mauvais ?

avatar MA8306 | 

Et Siri ?
:)

avatar julien76 | 

@MA8306

´Siri ne serait rien sans le groupe de recherche du même nom'

Dans l'article as tu lu ? :)

avatar Dark-Vador | 

Siri est très limité par rapport à ce que fait Google Now dans Android !
Mieux vaut ne pas trop s'étendre sur cette technologie qui n'en est qu'à ses débuts chez Apple.

Voici des phrases types pour lesquelles vous obtiendrez une réponse intelligible avec Google Now mais pas avec Siri :

- Calculer 89 multiplié par 17
- Calculer 89 divisé par 17
- Qui est le président de la Moldavie ?
- Quel âge a Angela Merkel ?
- Quelle est la hauteur de la tour de Bretagne à Nantes ?

etc …

Y'a encore du boulot chez Apple avec Siri !

avatar patrick86 | 

"Siri est très limité par rapport à ce que fait Google Now dans Android !"

Et l'exploitation des données collectées par Siri est probablement plus limitée que pour celles collectées par Google Now.

avatar Dark-Vador | 

@patrick86

Et l'exploitation des données collectées par Siri est probablement plus limitée que pour celles collectées par Google Now.

Si on a peur de Big Brother, il ne faut pas prendre de smartphone ! Mieux vaut rester sur un simple GSM des années 90 !

avatar Tronculaire | 

Siri ne vient pas d une société appelé nuance ou quelque chose comme ca?

avatar Mickaël Bazoge | 
C'est un peu plus compliqué en fait. Le moteur de reconnaissance vocale provient de Nuance, une boîte indépendante très connue dans le milieu. Siri en tire profit.
avatar John Maynard Keynes | 

Ce n'était pas un achat, mais le deal Apple/Xerox avec entrée de cette dernière au capital d'Apple fût lui aussi fondamentale et fondateur ;-)

avatar vincentn | 

Merci Anthony pour ce salutaire billet.

avatar béber1 | 

oui merci.

Je parlais de l'acquisition de Soundjam ce matin, n'est-ce pas Anthony ? ;-)

avatar Anthony Nelzin-Santos | 

@béber1 : c'est ce qui a fini de me convaincre d'écrire cet article.

avatar béber1 | 

ha ha, je m'en suis douté…

Mais bon, dans le cadre des discussions autour de l'acquisition de Beats, cet article était un rappel qui s'imposait pratiquement de lui-même.

PS
Dans la série flagornerie et cirage de pompes, bravo pour ton travail en général

avatar John Maynard Keynes | 

@béber1

Dans la série flagornerie et cirage de pompes, bravo pour ton travail en général

Je relance : Bravo pour le travail de MacGe en général

Au suivant pour la dose de cirage ;-)

avatar XiliX | 

Yep je vous suis... s'il en reste encore à cirer

avatar relfa | 

Merci pour l'article, et surtout pour tous les liens qu'il contient. Une mine d'infos.

avatar macbookeur75 | 

La différence entre Cook et Jobs c'est que Cook ne prend pas beaucoup de risque en achetant des technologies bien établies là où Jobs aurait préfèré prendre son temps mais s'acharner en interne en se basant sur Ive pour le design global pour développer un produit quitte à monopoliser des fournisseurs

avatar John Maynard Keynes | 

@macbookeur75

Cook ne prend pas beaucoup de risque en achetant des technologies bien établies

Effectivement de ce qu'on sait des acquisition faites sous la direction de Cook il n'y a que des accords concernant des société bien établis et des business sans risque.

Pour preuve le montant très impressionnant du ticket d'entré moyen consacré à chacune de ses acquisitions avant celle de Beats :-)

Qui veut noyer son chien l'accuse de la rage.

Cela résume assez bien ta posture et ta capacité à assumer toutes les acrobaties pour la tenir :-)

avatar Florian Innocente | 
1 ou 2 exemples seraient bénéfiques pour illustrer le propos. Parce qu'à part pour l'Art je ne vois ce qu'il y a de mal à acheter un truc qui marche maintenant plutôt que passer 3 ans à essayer de faire la même chose en - peut-être - moins bien. Sachant qu'on est dans un secteur où ça va un peu plus vite qu'ailleurs.
avatar marenostrum | 

" Apple invente peu"

le fait que les noms des inventeurs (même les plus grands entre eux) ne restent pas dans la mémoire collective (à part quelques grands chefs de guerre, ou grands artistes, peintres et sculpteurs, on connait pas grand chose des civilisations anciennes) montre que dans les technologies, l'invention pure n'existe pas. chacun porte sa pierre à l'édifice.

avatar John Maynard Keynes | 

@marenostrum

Apple invente des produits désirables offrant des expériences utilisateurs riche ;-)

Créer des technologie ne sert à rien en soit, tant qu'on n'en fait pas des produits ayant un potentiel commercial fort et ouvrant réellement de nouveau marché.

Cette capacité a penser "produit" disruptifs est rare, c'est le point fort d'Apple ;-)

Pour prendre un exemple connu, Xerox avait tout en mains avant tout le monde et pourtant ...

La vision produit relève réellement de la créativité et de l'inventivité au sens le plus profond des deux termes.

avatar marenostrum | 

même en terme de produit, Apple ne fait pas mieux que Da Vinci ou Michelangelo.
c'est pour ça, que avec le temps, ça va disparaître de la mémoire collective (ou de notre tête). qui connait de nos jours l'inventeur de la roue, la plus grande invention.

donc, "apple invente peu" ou dans le sens contraire "apple le plus grand inventeur de notre siècle", veut rien dire en réalité.

avatar kokob44 | 

Toujours de très bons articles. Continuez comme ça. Encore des informations passionnantes et appuyées d'arguments concrets!

avatar RBC | 

J'adore cette phrase :
"Comment peut-on dire apprécier le monde de l’informatique et ne pas attendre avec impatience les fruits de cette acquisition, qu’ils soient bons ou mauvais  ? "

Et pour l'instant ça fonctionne... Car il n'y a pas eu de haters qui se défoulent dans les commentaires.
Donc, comme toujours, attendons de voir ce qu'il en ressort...

avatar John Maynard Keynes | 

@RBC

Car il n'y a pas eu de haters qui se défoulent dans les commentaires.

Disons qu'il n'y en a pas plus qu'habituellement :-)

Par contre le nombre de bêtises, de caricatures, d'ineptie, d'incompréhension fier de ses limites ... qu'à généré cette histoire depuis le début des rumeurs est quand même assez remarquable et plutôt symptomatique.

avatar demenla971 | 

Bon article comme d'habitude. J'attends les 3 années à venir pour juger TC.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR