Déjà la fin de vie pour les processeurs hybrides Lakefield d'Intel

Mickaël Bazoge |

Intel a décidé de faire du ménage dans son pléthorique foutoir catalogue de processeurs, en confirmant le début de la fin de vie pour ses processeurs hybrides Lakefield. Les constructeurs toujours intéressés par cette puce pourront passer commande jusqu'au 22 octobre, mais le fondeur en a arrêté la production le 6 juillet. Les dernières livraisons auront lieu le 29 avril 2022.

Lakefield n'aura pas eu une durée de vie bien longue. Annoncée au CES de 2019, cette famille de processeurs a attendu juin 2020 pour s'intégrer dans ses premiers appareils : le Galaxy Book S de Samsung et le Thinkpad X1 Fold de Lenovo.

La conception de type big.LITTLE, qui combine cœurs basse consommation et cœurs haute performance, très prisée d'ARM et d'Apple pour ses propres puces, autorise la conception de terminaux qui sortent de l'ordinaire : le modèle de Lenovo en est un exemple intéressant, c'est un PC doté d'un écran OLED de 13,3 pouces pliable.

Cette architecture était une première pour Intel, qui cherche toujours une parade aux processeurs basés sur le design ARM, ceux-là mêmes qui dominent complètement le marché du smartphone (Apple l'exploite aussi pour ses Mac avec la M1). Lakefield a été pensé pour équiper ces formats de PC innovants et les machines à deux écrans, à l'origine en tandem avec Windows 10X. Le système d'exploitation mort-né vit aujourd'hui dans Windows 11, mais les fonctions « deux écrans » n'ont plus l'air d'être au cœur des préoccupations de Microsoft.

La (défunte ?) Surface Neo.

L'abandon de Lakefield en rase campagne, ainsi que celle de Windows 10X, pourraient être les derniers clous dans le cercueil de la pauvre Surface Neo, ce PC/tablette à deux écrans qui devait justement fonctionner avec ce processeur et ce système d'exploitation. L'appareil, présenté en 2019, aurait dû sortir quelque part cette année après plusieurs reports. On ne voudrait pas jouer les oiseaux de mauvais augure, mais ça ne sent pas très bon par ici.

La technologie hybride d'Intel, qui se base sur la technologie Foveros, n'est cependant pas abandonnée. Intel a présenté en début d'année la 12e génération de ses puces baptisée Alder Lake, qui s'appuie sur cette conception modulaire mais à destination des ordinateurs portables et de bureau ayant besoin de puissance. Et a priori, cette génération est toujours dans la course.


Source
Tags
avatar ney | 

C’était réussi pour une première tentative en big.LITTLE versions x86 ?

avatar Mrleblanc101 | 

@ney

Non les test était très décevant

avatar Furious Angel | 

Tant mieux si le Surface Neo ne sort jamais, ça évitera des reviews embarrassantes pour Microsoft

avatar R-APPLE-R | 

@Furious Angel

Et c’est meilleur pour la planète 🌍 😝

avatar ludmer67 | 

« Les constructeurs toujours intéressés par cette puce pourront passer commande jusqu'au 22 octobre, mais le fondeur en arrêtera la production dès le 6 juillet. Les dernières livraisons auront lieu le 29 avril 2022. »
Nous sommes le 7 juillet, donc Intel a arrêté la production hier… Non ?

avatar Mickaël Bazoge | 
Je suis un peu en décalage… Vivement les vacances !
avatar Adodane | 

Pour un processeur test, c’est déjà énorme comme durée de vie. Et alder lake arrive bientôt.

avatar Valiran | 

J’ai un peu l’impression qu’Intel subit de fortes pressions actuellement, les générations s’enchaînent à une vitesse fulgurante, la chauffe est toujours loin d’être maîtrisée, AMD est redevenu un concurrent sérieux, et pour couronner le tout ARM arrive gentiment sous Windows et en force sur Apple…

avatar Mrleblanc101 | 

@Valiran

Les générations ne s'enchaîne pas plus vite qu'à l'habitude, soit environ une par année. Mais oui la pression est forte, Intel stagne depuis des années maintenant

avatar oomu | 

@Valiran

c'est la routine por intel, qui a toujours sorti pléthore de déclinaisons de ses produits phares pour satisfaire ou tenter de remplir les tuyaux des divers industriels et partenaires.

autrement dit: rien de neuf ici.

et oui, on est dans une de ces périodes où intel stagne.

avatar Dimemas | 

et nvidia va s'y mettre aussi ! ainsi que qualcomm avec l'achat de nuvia qui veut concurrencer apple silicon !

avatar eastsider | 

😂😂😂😂🤣🤣

avatar Glop0606 | 

Et on en revient toujours à la même histoire... Intel comme les autres fabricants de Processeurs te sortent des processeurs à une vitesse éffrénée, certains étant des monstres de puissances/d'ingénieuries mais... ils "oublient" l'essentiel à savoir le software voire l'usage. C'est dans ce genre de moment qu'on voit toute la problématique de ne pas avoir plus de systèmes alternatifs. Je serais Intel, Nvidia etc,... j'en aurai plein le dos de MS et de leur changement constant de stratégie, de leurs annonces pour faire du vent médiatique, etc... Quel dommage de ne pas avoir un OS Open Source où chaque fabricant pourrait optimiser au maximum le potentiel de son Hardware tout en respectant des règles d'interopérabilité,...
C'est en partie pour cela que j'aime bien Apple où la vision Software et Hardware vont toujours de paire.

avatar occam | 

@Glop0606

Merci de relever le niveau de ce fil en posant les questions substantielles au lieu d'émettre les ricanements rituels.
J'aimerais revenir sur trois points :

1. "plein le dos de MS et de leur changement constant de stratégie, de leurs annonces pour faire du vent médiatique... "
À cet égard, la présentation de Windows 11 fut symptomatique : ratage bordélique de première. Au contraire de trop de lecteurs de MacG, je ne m'en réjouis pas, parce que ce bordel menace un outil de travail essentiel à l'infrastructure.
La nomination de Panos Panay à la tête de cette division de MS constitue un diagnostic autant qu'un symptôme : pas à cause du bonhomme (quoique...), mais en raison du type qu'il y représente.

2. "Quel dommage de ne pas avoir un OS Open Source où chaque fabricant pourrait optimiser au maximum le potentiel de son Hardware tout en respectant des règles d'interopérabilité,..."
Bien d'accord sur l'énoncé de principe, moins sur le constat de fait.
D'une part, en raison de ce que les différents Unix(-like), et surtout Linux, ont mis à l'épreuve depuis des décennies.
D'autre part, AOSP (Android Open Source Project) illustre déjà parfaitement l'optimisation d'un essaim de HW sur la base d'un OS commun, interopérable et extensible à souhait. C'est la base du succès et la raison d'être de Google Play. Cette leçon de choses existe.

3. "C'est en partie pour cela que j'aime bien Apple où la vision Software et Hardware vont toujours de paire."
Là, vous m'étonnez. On peut discuter de l'adéquation HW-SW, sous le capot. Côté interopérabilité, trop souvent la pagaille. Exemples ? Deux notoires, qui nous affectent tous :
- BlueTooth abominable
- SMB à la ramasse. Howard Oakley l'illustre :
https://eclecticlight.co/2021/04/16/how-abysmal-smb-performance-can-choke-networked-backups/

avatar Glop0606 | 

Merci ;)
1. Cette présentation était réellement "spéciale". Il y'avait un côté un peu dépressif avec toute cette nostalgie forcée. Mais comme vous je ne m'en réjouie pas du fait que Windows est de facto un outil extrémement présent dans le monde professionel qui a une inertie tout autre que le particulier. On pourrait même se demander si cette stratégie repoussante n'a pas pour but de pousser au cloud computing... avec une pub du genre: "Fini les galères avec le Hardware, Update, configuration, achetez nos boitiers Cloud Computing, rentrez vos identifiants (payez votre Abo) et voilà..." En gros le retour du minitel :)

2. Linux pour le particulier, le service, l'administration, etc... est grosso modo inconnu. En entreprise voire le cloud avec Azur c'est MS. Android pour moi c'est Google donc au même titre que MS ou Apple. C'est un système fermé. J'ai bien lu que vous parliez de l'AOSP mais force est de constater que personne n'a réussit à approcher du succès d'Android/Google. C'est d'ailleurs intéressant de voire comment Huawei va réussir à imposer son OS Harmony qui je crois est justement basé sur l'AOSP.

3. J'ai du mal m'exprimer, l'interopérabilité était pour mon commentaire sur les systèmes Open source. Apple transforme tout à sa sauce et comme vous le dites les mauvais exemples ne manquent pas (Le SMB est une plaie avec mon NAS Synology)

Cependant la sauce Apple est très bonne :)

avatar occam | 

@Glop0606

Un dialogue nuancé qui fait vraiment plaisir. Merci !

avatar iPop | 

Windows 10X 🤣🤣🤣🤣😂
Je sais, mais ça dû bien.

CONNEXION UTILISATEUR