Intel : des puces plus modulaires et l'architecture Sunny Cove 10 nm en 2019

Stéphane Moussie |

Inexistant dans les smartphones et maintenant concurrencé dans les serveurs par Amazon et Google qui créent eux-mêmes les puces dont ils ont besoin, Intel a fait deux annonces importantes qui doivent lui permettre de « toucher de nouveaux marchés ».

Premièrement, le fondeur a mis au point une nouvelle technologie, nommée Foveros, permettant de fabriquer des puces plus modulaires. Plutôt que de former un tout nécessairement gravé avec un procédé unique, les puces pourront être divisées en autant de « chiplets » que de fonctions principales.

Image Intel

Une puce Foveros pourra ainsi être composée d’un CPU gravé en 10 nm pour des performances maximales, ainsi que d’une partie dédiée aux entrées/sorties produite en 14 ou même 22 nm avec un procédé spécial basse consommation.

« Les meilleurs transistors pour un CPU de bureau ne sont pas forcément les meilleurs pour un GPU. De même, vous avez besoin de transistors différents pour la 5G et les autres connectiques », a expliqué à Wired Raja Koduri, l’ancien architecte des cartes graphiques d’AMD qui est devenu architecte en chef d’Intel l’année dernière.

Deuxièmement, Intel a enfin annoncé une nouvelle architecture. Finis les innombrables « bidules Lake » et fini la gravure en 14 nm, place à Sunny Cove et au 10 nm. Destinée aussi bien aux processeurs Core qu’aux Xeon, l’architecture Sunny Cove devrait améliorer les performances sur un thread, apporter de nouvelles instructions pour accélérer certaines opérations (comme le chiffrement, la compression et le machine learning) et offrir une meilleure évolutivité.

Côté GPU, Intel vise un circuit graphique intégré capable d’atteindre le TFLOPS de puissance (en comparaison, la Radeon Pro 555 de l’iMac 4K le plus abordable a une puissance de 1,3 TFLOPS).

Les premiers processeurs Core Sunny Cove sont prévus pour le deuxième semestre. C’est à la même période que les puces à assemblage Foveros arriveront. Si Intel a d’ores et déjà annoncé qu’il y aura des puces Foveros équipées de l’architecture Sunny Cove, les deux ne seront pas forcément liés.

Tags
avatar 7X | 

Et le colmatage de Spectre et consort, on en parle encore ?

avatar fousfous | 

Donc ce ne sera pas dans les macs pour cette année, dommage pour le gain potentiel en autonomie (ou en finesse).
Ce serait bien d'avoir les macs ARM des cette année mais je pense qu'au mieux on aura une hybridation avec le T3 qui s'occupe de faire tourner le système pour décharger légèrement le processeur Intel (et peut-être le couper pour gagner en autonomie).

avatar Bigdidou | 

@fousfous

« Ce serait bien d'avoir les macs ARM des cette année »

Ah.
Bien pour qui ?
Bien pourquoi ?

avatar fousfous | 

@Bigdidou

Bien pour les performances, l'autonomie et la finesse.
Et tant qu'à y être un GPU Apple serait aussi sympa, vu la puissance sur un iPad, à imaginer avec un ventilateur.

avatar Bigdidou | 

@fousfous

J’y vois surtout beaucoup de contraintes, et pour la finesse, plus que le MacBook Air, c’est transparent.
Mais bon.
Je me demande bien comment Apple va nous les marketer, ces macs ARM... Ou alors des prix nettement plus bas que les mac intel. Mais j’y crois pas trop, je sais pas pourquoi...

avatar Crkm | 

Apple ? Baisser les prix ? En voilà une bonne blague !

avatar fousfous | 

@Crkm

En 1 ans les MBPr 13" étaient passé de 1800 à 1300, donc rien n'est impossible!

avatar fousfous | 

@Bigdidou

Quelles contraintes? Un émulateur pour les vielles applications et le tour est joué, sachant que beaucoup d'API fonctionnent déjà sans se soucier du type de processeur utilisés.
Pour rappel le MBA est le Mac le plus épais de la gamme... Je verrais bien arriver la tranche des MBP de l'épaisseur des ports ubs-c, c'est le cas sur mon ancienne génération et je trouve que ça rend bien de ne pas avoir de vide entre les bords de la tranche.
Et pour les prix il y a moyen de baisser de 200€ tout en augmentant leurs marges, vu les prix que pratique Intel, et mieux encore si Apple n'utilise que des GPU à eux.

avatar Bigdidou | 

@fousfous

« Quelles contraintes? »

On se demande.

« Un émulateur »

Ah, ben on a la réponse.
C’est émulateurs, ça rime avec beurre, mais je peux pas t’en dire plus. Pas ici.
Mais ça a un côté fun, c’est sûr.
Dans la série pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué.

avatar IceWizard | 

@Bigdidou
"C’est émulateurs, ça rime avec beurre, mais je peux pas t’en dire plus. Pas ici."

C'est très bien un émulateur .. si le processeur ARM est 5x plus puissant que l'Intel émulé. Ce qui ne sera évidement pas le cas. Ici, émulateur rime plutôt avec lenteeeeeeur et horreur..

avatar corben | 

@Bigdidou

Si Apple développe ses puces ce n’est pas pour baisser ses prix, c’est pour ne plus se retrouver à la merci des fondeurs comme Intel et augmenter ses marges

Si Apple achete 100 à Intel et qu’il revend 200, il marge de 100 mais dépend du bon vouloir d’intel
Demain Apple conçoit ses propres puces et les fait fabriquer, ça lui coûtera 50 et continuera à les vendre 200 et se fera donc 150 de marge

avatar en ballade | 

@fousfous

Tu veux repayer tes logiciels ou tu as piraté ?🤔🤔🙄🙄

avatar fousfous | 

@en ballade

Pourquoi forcément repayer? Les anciennes versions continueront de fonctionner, et les éditeurs proposeront sûrement des MaJ gratuites pour certaines de leurs apps (histoire de ne pas trop fâcher les clients).
Et bien que je n'aime pas ça, tout ceux qui utilisent l'abonnement ne verront rien.

Et sinon c'était si traumatisant que ça le passage vers intel?

avatar IceWizard | 

@foufous
"Pourquoi forcément repayer? Les anciennes versions continueront de fonctionner,"

Oui, elles fonctionneront sur les Mac utilisant des processeurs Intel, pas les nouveaux modèles. Et comme je le disais plus haut à Bigdidou il faut oublier l'idée d'un émulateur, beaucoup trop lent pour être utilisable.

@foufous
"les éditeurs proposeront sûrement des MaJ gratuites pour certaines de leurs apps (histoire de ne pas trop fâcher les clients)."

Absolument, pour les grosses applications toujours utilisés !
Par contre, le cimetière sera plein d'anciennes applications délaissées, comme ma collection de jeux iOS 32 bits sur mon iPhone 8+ uniquement 64 bits. Pourtant, la rétrocompatibilté est facile à faire, il suffit (sauf cas particulier) de recompiler l'application avec la dernière version d'Xcode pour obtenir une version 64 bits. Mais les éditeurs ne le font pas, parce que maintenir d'anciennes applications n'apporte rien, financièrement parlant.

avatar huexley | 

On arrive gentiment à la puce de Terminator 2 !

avatar IceWizard | 

@huexley
"On arrive gentiment à la puce de Terminator 2 !"
Dans 30 ou 40 ans peut-être.. Par contre la micro-batterie nucléaire format pile alcaline, capable de propulser un châssis métallique de 120 kg pendant 10 ans, c'est pas pour demain ..

avatar eTeks | 

@fousfous
Les mises à jour pour Intel des applications n’ont pas été toutes gratuites et certaines n’ont carrément jamais existé, c’est ça que ça a coûté le passage sous Intel !

CONNEXION UTILISATEUR