Tesla se prépare pour la conduite vraiment autonome

Nicolas Furno |

Tesla a tenu une conférence de presse pour annoncer la prochaine étape dans l’autonomisation complète de ses véhicules. Tous les véhicules qui sortiront de ses chaînes de production à partir d’aujourd’hui seront capables de conduire en toute autonomie, sans conducteur à son bord.

Démonstration des nouvelles versions plus autonomes. À la fin, cette Model S dépose son passager devant la porte et va se garer toute seule, en évitant les places réservées aux handicapés. Pour repartir, l'occupant appelle la voiture depuis son smartphone et elle revient toute seule, même si le passager a bougé entre temps.

Huit caméras (contre une seule précédemment) fourniront à l’autopilote une image complète sur 360° et jusqu’à 250 mètres de distance. Pour les aider, douze capteurs ultrason détectent les objets deux fois plus loin. Enfin, un nouveau radar à l’avant analyse en permanence encore plus loin ce qui attend le véhicule, un composant devenu essentiel en septembre pour éviter les accidents. Pour traiter toutes ces données, Tesla change aussi le cerveau de ses voitures, avec un système de traitement plus de 40 fois plus puissant que l’actuel.

Depuis la vague d’accidents découverts pendant l’été, dont au moins un mortel, Tesla fait manifestement preuve d’une plus grande prudence. Dans un premier temps, l’auto pilote ne sera pas activé sur ces nouveaux modèles, mais il fonctionnera malgré tout en mode fantôme. Concrètement, l’ordinateur de bord va travailler comme s’il conduisait le véhicule et les données seront transmises au constructeur pour analyse. L’idée étant de collecter un maximum d’informations et d’améliorer les algorithmes avant d’activer la fonction pour le public.

Les nouveaux capteurs installés sur toutes les Tesla à partir de maintenant permettent une conduite vraiment autonome. Cliquer pour agrandir
Les nouveaux capteurs installés sur toutes les Tesla à partir de maintenant permettent une conduite vraiment autonome. Cliquer pour agrandir

Elon Musk a prévenu néanmoins : cela devrait aller vite, via des mises à jour du logiciel interne envoyées à toutes les voitures. Le patron de Tesla a promis une démonstration grandeur nature pour la fin de l’année 2017, avec un voyage autonome entre Los Angeles et New York. D’ici là, les clients auront moins de fonctions que l’autopilote précédent : au départ, les Model S et Model X construits à partir d’aujourd’hui n’auront pas de freinage d’urgence, ni le maintien automatique dans leur voie, ni de radar de régulation de distance.

Autant de retraits nécessaires pour améliorer le système et probablement pour rassurer clients et politiques. L’objectif est de montrer aux gouvernements du monde entier que les Tesla sont plus sûres que les voitures traditionnelles et obtenir ainsi de meilleures réglementations. Dernièrement, c’est de l’Allemagne que les coups sont venus, avec peut-être l’interdiction à terme du mot autopilote.

Si vous commandez une Tesla aujourd’hui, vous pouvez ajouter l’option facturée 5 600 € pour activer l’autopilote nouvelle génération et bénéficier de la conduite autonome quand elle sera disponible. A priori, toutes les voitures vendues jusqu’à aujourd’hui n’iront pas plus loin que l’assistance de conduite avancée qui existe actuellement.

En France, le ticket d’entrée est actuellement de 73 700 €, mais il devrait être divisé par deux avec la Model 3, attendue à la fin de l’année 2017.


avatar pariscanal | 

@awk :
Bon bon ok ;) ...

Steve disait lui même qu il allait produire quelque chose que le consommateur n aurait osé imaginer ou pensé avoir besoin.
le marketing étudie le comportement et les attentes du consommateur
La définition du mot marketing devient obscure ainsi que celui d'acception ...

avatar awk | 

@pariscanal :
Tu as raison les contours de l'usage du terme sont aujourd'hui plus flou que sa définition stricte ;-)

avatar r e m y | 

Un mini bus autonome, tout à fait.
Ils ont même prévu de recycler un terme sur lequel ils ont toujours une marque déposée: NuBus

avatar benahpets | 

@pariscanal :
Réflexion d'un citadin qui ne voit pas plus loin que le bout de son nez. Il y a même en France des gens dont le mode de vie rend la voiture individuelle indispensable.

Tout le monde n'habite pas dans une métropole desservie par moult transports en commun...

avatar r e m y | 

@tchobilout
Peut être parce que Tesla, au bout de presque 15 ans d'existence, continue de perdre des centaines de millions d'euros chaque année...

avatar r e m y | 

@Lapin
Le supposé plantage de Titan n'est qu'une rumeur d'un plantage de ce que la rumeur mettait derrière le nom du projet Titan...

avatar DarKOrange | 

@r e m y :
100
Titan lui-même étant une rumeur, c'est fort d'annoncer la fin de quelque chose dont on ne sait même pas si ça a réellement commencé ni ce que c'est... mais ça fait couler de l'encre.

avatar Seccotine | 

C'est quoi cette obsession à vouloir parler de Tesla ?

avatar ovea | 

@Seccotine :
« … parler de Tesla ?»

Peut-être qu'avec «un système de traitement plus de 40 fois plus puissants» à 5600€ et un redémarrage de la réglementation pour une régulation correcte de la vitesse de déploiement d'un procédé de conduite on se rend mieux compte de la complexité du déploiement de drones « civile »

avatar fte | 

@Seccotine : tu préfères les articles sur Samsung ?

avatar CNNN | 

@Seccotine :
Parce que Tesla c'est le futur, plus ou moins proche.
760ch
0->100km/h en 2.8s
400m en 9s
Cela pulvérise toutes les voitures actuelles.

avatar Seccotine | 

Que ce soit le futur, ok, peut-être, mais sommes-nous sur automotivegeneration ? Pourquoi ne pas parler de VW et Volvo, alors ?

avatar Matlouf | 

L'automobile, si elle veut survivre, doit abandonner le modèle du 100% d'automobiles individuelles (celles qui ne servent que 5% du temps mais mobilisent des ressources 100% du temps).

Et, à terme, l'automobile partagée devra être autonome (même si l'automobile en libre service a de beaux jours devant elle).

avatar 406 | 

à 2,27, elle n'est pas sur la bonne voie =))

avatar fte | 

@Matlouf : je ne sais pas si la voiture individuelle est en quelconque danger.

Par contre, la voiture partagée si autonome deviendra vraiment une option, dégagée des contraintes de parcage et de lieux. Des flottes de véhicules publics deviennent crédibles voire souhaitable, ne demandant pas d'infrastructures spéciales comme trams ou bus, la réservation se faisant par smartphone. Les municipalités ne sont pas encore prêtes pour ça, les esprits doivent évoluer. Mais on y viendra très certainement.

Les transports en commun dans les cités sont en danger.

avatar Matlouf | 

Je ne dirais pas que l'automobile individuelle est en danger (de disparaître), mais qu'elle va concéder beaucoup de terrain aux nouvelles formes d'utilisation de l'automobile.

Quant à faire souffrir les réseaux de transport en commun, je verrais plutôt une mutation des réseaux de surface (bus, BHNS, voire tram) vers une offre plus souple en dehors des heures de pointe, mais renforcée grâce à l'automatisation en heures de pointe. C'est ici que l'idée d'un mini-bus autonome a tout son intérêt, plutôt que des voitures individuelles partagées, autonomes ou pas. C'est surtout le métier de conducteur de bus qui est en danger.

Quant aux réseaux lourds (métro, train), il y a beaucoup à faire pour que l'automobile partagée entre en concurrence avec. Aujourd'hui, si autant de gens s'entassent dans le métro, c'est parce que la voirie est saturée. Et l'automobile autonome, si elle permet d'optimiser l'utilisation de la voirie, ne réduira pas la nombre de voitures en circulation, donc la congestion du réseau.

avatar r e m y | 

@CNNN
Chacun voit le futur à sa fenêtre...
Pour ce qui me concerne, ces performances me laissent froid et je ne leur associe certainement pas une quelconque notion de "futur".

Surtout que ces performances sont à mettre en regard de la circulation environnante, notamment en ville, mais aussi de l'autonomie de la voiture.
Un Paris-Marseille en Tesla, c'est 10h de voyage du fait des étapes obligatoires pour refaire le plein des batteries, avec quelques détours dans la campagne pour trouver les stations de recharge.

avatar CNNN | 

@r e m y :
C'est clair qu' aujourd'hui avec une Tesla tu as besoin d'une seconde voiture pour les plus grands trajets.
Mais finalement il suffit de laisser son ancien véhicule à Madame ^^

avatar Matlouf | 

Il faut investir dans les fabricants de rallonges électriques !

avatar awk | 

Bien malin qui peut aujourd'hui prédire quels sont les acteurs qui tireront les marrons du feu de la révolution du secteur des transports qui s'initie actuellement.

avatar r e m y | 

@CNNN
Et tu penses vraiment que c'est sur les petits trajets que tu vas bénéficier de la puissance et de l'accélération disponible?
A part quand tu es en première position au feu rouge, tu peux effectivement escompter demarrer avant tout le monde et arriver au feu suivant une bonne minute avant tout le monde, mais si c'est ça le futur que tu attends, je trouve ça bof bof...
Et puis de toutes façons, sous peu c'est ta Tesla qui décidera si elle veut demarrer en trombe ou pas, pas toi! ;-)

avatar awk | 

@r e m y :
Depuis quand le potentiel de performance des voitures est-il fait principalement pour être exploité ?

avatar CNNN | 

@r e m y :
Bien entendu, mais c'est aussi une démonstration technologique.
Mais si le modèle 3 chez Tesla sort avec /- 250ch, 400km d'autonomie, à 38/40.000€ en finition sport cela me convient parfaitement :)

avatar pariscanal | 

@CNNN :
Totalement insensible à l aspect sport d une voiture , mieux vaut travailler sur l
Optimisation d une consommation d énergie minimale ... genre solar impulse , beaucoup plus magique

avatar adamB | 

Étonnant que le maintien dans les files ait disparu. J'ai ça sur ma coréenne qui vaut nettement moins cher...

avatar bibounde5 | 

Vraiment impressionnant cette conduite autonome ! Je suis baba devant chacune de ces vidéos, quelle que soit la voiture.

La conduite est assez nerveuse, une volonté de Tesla (voitures sportives) ou bien une vidéo accélérée en post production pour améliorer son rythme ?

avatar protos | 

Super ! Mais que fait Apple ? Il va falloir qu'Apple réalise qu'être une société de hautes technologies ne se limite pas à fabriquer des iPhones !

avatar SwissAlexx | 

Il n'y a pas que Tesla qui teste la conduite autonome... Depuis cet été des navettes de bus autonome circulent en test dans la ville de Sion en Suisse :-)
https://www.post.ch/fr/notre-profil/entreprise/medias/communiques-de-presse/2016/test-public-des-navettes-autonomes

avatar TheRV | 

C'est K2000!

Pages

CONNEXION UTILISATEUR