L’autopilote de Tesla va utiliser le radar pour éviter les accidents

Nicolas Furno |

Tesla est le premier constructeur automobile à avoir commercialisé un véhicule grand public semi-autonome. Ses voitures ne sont pas encore totalement autonomes, mais dans certains cas, elles peuvent rouler sur de longues distances sans aucune intervention humaine. Malheureusement, la technologie reste encore assez simple et le constructeur n’a pas pu prendre en compte tous les cas de figure. C’est en partie ce qui explique certains accidents, dont le premier mortel découvert cet été.

Comme promis, loin d’abandonner, l’entreprise persévère et annonce par un billet de blog publié sur son site officiel une mise à jour majeure de la fonction Autopilot. La version 8.0 sera déployée dans les prochaines semaines sur tous les véhicules compatibles, c’est-à-dire tous ceux qui sont sortis avec le matériel nécessaire pour la conduite automatique. Le plus gros changement concerne justement le matériel : le radar qui n’était jusque-là que secondaire va devenir l’élément central pour l’autopilote.

Au départ, Tesla a pensé sa fonction autour de plusieurs caméras et d’un logiciel de traitement d’images. Le constructeur n’a ajouté un radar que dans un deuxième temps, pour enrichir les informations fournies par les caméras. Avec cette mise à jour, le radar va fournir en priorité les informations à l’ordinateur embarqué et les caméras deviendront des sources secondaires, pour confirmer ce qu’envoie le radar.

Le radar a l’avantage de détecter très précisément toutes les surfaces métalliques qui se trouvent sur la route. L’autopilote de la Model S n’aurait pas raté le camion en travers de l’autoroute s’il avait fait confiance en priorité au radar et la voiture aurait sans doute évité l’accident, ou peut-être au moins sauvé la vie de son conducteur. Pourquoi, dès lors, ne pas avoir utilisé le radar dès le départ ?

La Model S est bardée de capteurs chargés de surveiller en permanence les objets autour du véhicule, à commencer par les autres voitures.
La Model S est bardée de capteurs chargés de surveiller en permanence les objets autour du véhicule, à commencer par les autres voitures.

Comme l’explique le constructeur dans son blog, ce n’est pas si simple, car le radar a deux défauts majeurs. S’il est parfait pour détecter du métal, il ne « voit » pas du tout du bois ou du plastique, ce qui est gênant si, par exemple, un tronc se retrouve sur la route. Par ailleurs, il a tendance à exagérer la taille des objets métalliques, ce qui fait que la voiture pourrait piler face à une canette de soda, un objet qu’il est préférable d'éviter, certes, mais qui n’est pas dangereux au point d’exiger un arrêt immédiat.

Pour éviter les fausses alertes de ce type, Tesla a prévu trois changements différents. Pour commencer, le radar va être beaucoup plus précis sans changement matériel, mais le capteur va analyser six fois plus d’objets et va le faire avec plus de précision encore. Ensuite, le logiciel va analyser en permanence l’espace en trois dimensions autour du véhicule et ainsi affiner ses calculs pour déterminer si un objet est dangereux (un véhicule arrêté) ou sans importance. Très concrètement, l’autopilote ne se contentera pas d’analyser une seule image, mais une série d’images qui offriront un meilleur point de vue, puisque l’angle changera à chaque fois.

Le troisième point est sans doute le plus important et aussi le plus ambitieux. Malgré tous ses efforts, Tesla ne peut pas déterminer à 100 % s’il y a un obstacle sur la route ou si tout va bien et le constructeur va plus que jamais reposer sur les données fournies par tous les véhicules. Par exemple, un radar va détecter un panneau de direction en hauteur, comme ceux des autoroutes, mais ce n’est pas une information suffisante pour savoir à 100 % que la voiture passera en dessous.

La toute première voiture de Tesla qui passera sous ce panneau mémorise la position et freine si l’autopilote est actif, ou enregistre la vitesse du conducteur en passant à cet endroit si la conduite automatique est inactive. La voiture suivante aura cette information et elle freinera encore, mais beaucoup moins. Et au bout d’un moment, Tesla enregistre dans sa base de données que ce n’est pas un obstacle et tous ses véhicules rouleront à pleine vitesse à cet endroit.

Dans le doute, les Model S et Model X devraient freiner systématiquement, même si une soucoupe volante venait à se poser en plein brouillard devant la voiture, comme le note l’article de blog. Mais Tesla construit une immense base de données qui devrait être de plus en plus précise et qui devrait améliorer encore la sécurité de ses véhicules, tout en évitant les fausses alertes.

Et le constructeur a déjà prévu la suite : le radar pourra bientôt détecter les obstacles non seulement directement devant votre véhicule, mais aussi devant la voiture qui vous précède. Petit à petit, Tesla ajoute des briques pour obtenir une voiture vraiment autonome.

avatar C1rc3@0rc | 

la clef est la multiplication des "sensor"... évidement, mais le problème reste la puissance de calcul necessaire pour la synthese et la coherence qui aboutissent a la prise de decision finale.
Si on considere le radar, echo-location, on voit par exemple que des animaux comme la chauve-souris l'utilisent de maniere redoutablement efficace en vol, donc en 3D, a haute vitesse et sur des objets autant des obstacles que des cibles (petits insectes)

L'oeil lui a une efficacite assez limitee et son efficacité se situe a 2 extremes: instantanee pour detecter un mouvement, ou lent pour analyser un objet en stereoscopie, avec ces composantes de couleur et de forme... Sur un vehicule qui peut se deplacer a plus de 100 km/h, la vision ne devrait etre que tres secondaire (identifier les paneaux) mais pas servir a identifier les obstacles... pas assez rapide avec les puissances de calcul actuelles et l'IA n' a pas fait assez de progres non plus (on est toujours sur des modeles qui datent de 30 ans...).

L'idee de l'information en reseau est bonne, puisque on peut la voir comme les comportement de troupeau ou de banc de poissons. L'information se propage et c'est le troupeau entier qui y reagi. Sauf qu'il y a un probleme majeur: dans un troupeau ce sont des individus qui relaient l'information, la il s'agit d'un systeme centrale qui collecte et informe des automates. Il faut donc s'attendre a des catastrophes de masse lorsque l'information sera corrompue, soit par un bug, soit par une attaque dans le reseau...

Pour autant, entre un systeme informatique multi-sensor et partageant l'information et une bande d'abrutis humains ivres au volant la nuit, il est clair que le risque n'est pas a la meme echelle... Et il faut rappeler que les accidents de vehicules autonomes rapportés, sont jusqu'a preuve du contraire, la consequence d'un comportement humain...

avatar iYoung | 

Très ambitieuse comme firme. Je leur souhaite une explosion(XD) d'idée pour améliorer ce système

avatar saoullabit | 

C'est une technologie éprouvée ... C'est pas trop tôt :-)
Ça va juste rajouter une couche de microondes dans cette bouillasse d'ondes dans laquelle on vit !
Super !

avatar stemou75 | 

Être bêta testeur d'iOS 10 est quand même moins dangereux..... :-O

avatar Katsini | 

Bravo pour cette performance pionnière, mais quand cette nouvelle "application" sera devenue mature, que restera y-il du plaisir de piloter ??

avatar ingmar92110 | 

@Katsini :
Ben c'est déconnectable me semble t'il... Non?

avatar Alex Giannelli | 

@Katsini :
Il te restera le plaisir d'acheter une bonne vieille Renault.

avatar Dgamax | 

@AlexG :
Renault travail déjà sur une voiture autonome, la Next Two :p

avatar Hideyasu | 

@Katsini :
Pas obligé de rouler avec l'autopilot !
Sinon prendre une moto, la conduite c'est encore mieux pour les amateurs :)

avatar GoKart | 

".......que restera y-il du plaisir de piloter ??"

Ah ? Parce que vous avez encore aujourd'hui du plaisir à piloter dans cette jungle répressive où tout est prétexte à vous pomper du fric sous de faux motifs sécuritaires ?

:-(

avatar sinbad21 | 

Ben tu trouveras autre chose.

avatar powerjaja | 

Et que se passe-t-il lorsque qu'un accident à lieu juste sous le fameux panneau de la route, engendrant des véhicules arrêtés en plein milieu de la route, disons dans le brouillard et juste sous ce panneau enregistré dans la base de donnée de Tesla comme n'étant pas dangereux ?

avatar Nicolas Furno | 

@ powerjaja : je pense que le radar saura distinguer un panneau d'une voiture arrêtée sur le bord de la route. Sans compter que les caméras sont toujours là pour agir.

L'information centralisée n'est qu'un indicateur, pas la bible que les Tesla suivront aveuglément.

avatar 0MiguelAnge0 | 

@nicolasf :
Comme le camion qui a flingué l'autre gars... Du coup ils rajoutent des capteurs..

Bref et s'ils sortaient une Tesla sans tous ces assistants débiles? Pourquoi imposer (fait parti du pack de base...) Si je ne veux pas conduire, il y a le bus, le taxi, Uber et Cie...

Et en plus cela ferait baisser le prix.

avatar rikki finefleur | 

Ici beta testeurs en temps réel sur la route.
On prévoit que la version 20.1 sera plus sercure que la version 8.0
Ici beta testeurs de la route. A Vous les studios.

avatar MKO | 

La plupart des systèmes modernes d'anticollision utilisent le couplage d'un caméra et d'un radar donc rien de nouveau sous le soleil. Les deux ont leur spécificités de détection, l'utilisation conjointe des deux systèmes accrois donc de façon importante les détections.
Bon sans doute que le cas Tesla est plus compliqué sinon ou alors ils se sont trompés de philosophie ? Je suis également surpris de la rapidité de leur mise à jour, impressionnant si l'amélioration est la.

avatar marenostrum | 

ils vont jamais dépasser le cerveau humain.

avatar adixya | 

Celui qui fait écrire des sms au volant ou prendre le volant en conduisant vite après avoir bu ? Ce cerveau la ? Qui fait 3000 morts par an ?
Moui...

avatar amnesic | 

Sachant que notre cerveau humain à causé la mort de 3 464 personnes rien qu'en France l'année dernière :
https://www.preventionroutiere.asso.fr/2016/04/22/statistiques-daccidents/
Je n'ai pour ma part aucun doute qu'un système informatique réduira à terme considérablement le nombre d'accident.

avatar Billytyper2 | 

@amnesic :
Il y a d'autres choses, également réduites…

avatar Highmac | 

Rien que sur la route. Ne prend pas en compte les victimes d'accidents de la route, mortes à l'hôpital.
Pour Tesla, je trouve leur réactivité exemplaire.

avatar ibins | 

@marenostrum
jamais !
Et la terre est plate...!

avatar KimoMac | 

Tesla, fournisseur officiel des bêta-testeurs de la route.

avatar docdav | 

Ils n'ont pas sous dimensionné leur puissance de calcul pour pouvoir se permettre de rajouter une tonne de calcul.

avatar hrurussia | 

Ça m'impressionne toujours autant ce genre de technologies.

Par contre c'est aussi impressionnant qu'on considère toujours l'avenir du transport dans la voiture individuelle. C'est quand même joliment se planter sur pas mal de points.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR