Apple achète Beats Electronics et Beats Music pour 3 milliards de dollars

Anthony Nelzin-Santos |

Apple confirme avoir fait l'acquisition de Beats Electronics et Beats Music pour 3 milliards de dollars (env. 2,2 milliards d'euros) — 2,6 milliards versés immédiatement et 400 millions de dollars qui seront progressivement débloqués. Les deux co-fondateurs de Beats, Jimmy Iovine et Andre « Dr. Dre » Young, rejoignent la firme de Cupertino sans titre spécifique.

Fondée en 2006, Beats Electronics commercialise une gamme de casques « Beats by Dr. Dre » depuis 2008. En multipliant les opérations de co-branding et en plaçant ses produits dans les clips des stars du hip-hop et sur les oreilles de nombreuses célébrités, la société a réussi à conquérir 64 % du marché américain des casques de plus de 100 $.

Un succès qui attire les convoitises, comme celle de HTC qui dépense 309 millions de dollars en août 2011 pour prendre le contrôle de la société. Un succès qui attise les tensions, notamment avec Monster Cable qui fabriquait les casques de Beats jusqu'à un divorce douloureux et médiatisé début 2012.

Mais le pétulant Jimmy Iovine ne peut pas se contenter de dominer le marché des casques : il veut aussi se lancer dans le marché du streaming, voire celui du smartphone et de la télévision. Il rachète progressivement les parts de HTC, s'adjoint les services du maître es opérations d'IKEA, et lève 500 millions de dollars auprès du Carlyle Group.

Et puis surprise, le Financial Times révèle qu'Apple négocie l'acquisition de Beats pour 3,2 milliards de dollars, une acquisition aujourd'hui confirmée pour un montant légèrement inférieur. La plus grosse acquisition jamais réalisée par la firme de Cupertino, la première dépassant le milliard de dollars — mais une petite acquisition par rapport aux immenses réserves de cash de la société, et par rapport à celles de start-up aussi peu rentables que WhatsApp ou de brevets aussi inefficaces que ceux de Motorola Mobility.

« La musique a une telle place dans notre vie, et une place spéciale dans le cœur d'Apple », explique Tim Cook, « c'est pourquoi nous continuons d'investir dans la musique et rapprochons aujourd'hui ces équipes extraordinaires afin de continuer à créer les produits et services musicaux les plus innovants. » « J'ai toujours su, au fond de moi, que Beats était lié à Apple », ajoute Jimmy Iovine : « nous avons été inspiré par la capacité d'Apple à marier la culture et la technologie » — et c'est aujourd'hui la culture de Beats qui pourrait donner un nouveau souffle à l'activité musique d'Apple.

Le communiqué de presse insiste lourdement sur la culture des deux sociétés et la puissance de la marque au « b » rouge : Beats opérera comme une filiale d'Apple, à l'instar de FileMaker. La transaction, qui doit être soumise aux autorités de la concurrence à travers le monde, devrait être finalisée d'ici la fin de l'automne. Iovine quittera alors la direction d'Interscope Records pour intégrer Apple à temps plein, tandis que Dr. Dre continuera à produire de nouveaux artistes. En attendant, le tarif de l'abonnement à Beats Music — qui devient donc la première application Android d'Apple — a d'ores et déjà baissé de 20 $.

Tim Cook s'est fendu d'un mémo à ses équipes, à lire sur iGen.


avatar Mysterium | 

J'ai encore parfois un peu de mal à comprendre pourquoi s'intéresser à ce point a Beats.

avatar Ced | 

@Mysterium

Il semble que ce serait surtout pour Beats Music.

Et pour les écouteurs, bien que ce ne soit pas les meilleurs pour leur prix, il y a toujours de quoi faire avec ça, si Apple se décide à les améliorer bien sûr.

avatar jelzehe | 

Je ne comprends pas pourquoi on met cet argument en avant en général, sachant que la base utilisateur n'est pas énorme (200k utilisateurs) et que les contrats de diffusion devront très certainement être renégociés.

avatar John Maynard Keynes | 

@jelzehe

Parce que l'approche est atypique et semble porteuse de belles promesses.

Iovine a réellement une vison du future de l'entertainment et de ce que pourrait être une expérience "moderne" offerte à ses audiences.

L'Alto du PARC fût un échec commercial, il n'en portait pas moins des idées qui ont révolutionné une industrie et donné naissance au Mac.

NeXT avait convaincu fort peu de client mais il ne contenait pas moins ce qui fît la renaissance du Mac

Les idées se valorisent tout aussi bien que les clients ;-)

....

avatar jelzehe | 

OK si tu le dis, mais quelles sont ces approches atypiques et porteuses de promesses?
En quoi ce service de streaming est-il différent des autres (et en l'occurrence pourquoi fonctionne-t-il "si mal"; 200k utilisateurs - je les veux bien mais on n'est pas à la même échelle ;-) - ce n'est rien ou pas grand-chose)
Comme tu le décrits, ça ressemble fort à un chat dans un sac, non? Acheter des idées embryonnaires dans un domaine qu'on semble perdre en espérant qu'elles fructuent et nous redonnent le leadership?

(on passe l'historique de tout ce qui a été pensé et fût un échec ou non commercialisé stp sinon on en a jusqu'à après-demain si on résume l'index ;-) )

avatar John Maynard Keynes | 

@jelzehe

Tu sais que le web est un outil merveilleux pour s'informer avec un rien d'efforts ?

En faisant bref Iovine considère qu'il faut injecter de l'humain dans les services et ne pas laisser de simple algorithmes faire le boulot éditorial.

Cook le résume ainsi : hey had the insight that human curation was very important . . . we think they’ve done an A plus job

et en l'occurrence pourquoi fonctionne-t-il "si mal"; 200k utilisateurs - je les veux bien mais on n'est pas à la même échelle ;

Sur ça en cherchant un peu tu aurais constater que le service est très jeune et qu'il bénéficie d'un ratio de passage à l'offre payante remarquable sur un marché très concurrentiel.

avatar jelzehe | 

J'essaye de développer un échange d'idées et d'interrogations, désolé hein...

Même si ça répond partiellement (oniriquement?) à la première question, ça ne répond absolument pas au reste et n'explique strictement rien de concret: pourquoi ça n'a pas marché avant? Pourquoi ça marcherait mieux maintenant?

Et ça en induit une autre: que signifie "injecter de l'humain" (on dirait un slogan politique)?
On vient de trouver un gus qui se dit que "tient la musique, c'est mieux si c'est apprécié par un humain que par un ensemble d'algorithmes" (c'est la mort du star system ça - bonne nouvelle en soit)? C'est ça une révolution atypique et porteuse de promesses qui vaut 3 milliards???

Pour répondre à ton edit: pas si jeune que ça: racheté une première fois en 2012 (donc préexistant), mais toujours "que" 200k utilisateurs (et rien trouvé sur un ratio de passage à l'offre payante remarquable)

avatar John Maynard Keynes | 

@jelzehe

Tu as les éléments de bases, débrouilles toi pour aller plus loin, si tant est que tu en ai réellement envie :-(

Mais quand je lis à travers ça :

pas si jeune que ça: racheté une première fois en 2012 (donc préexistant), mais toujours "que" 200k utilisateurs

Ce que tu tires des informations que tu glanes, cela ne donne pas particulièrement envie de te nourrir en sachant que ce serait vain.

Beats Musc en temps que tel a était lance fin Janvier 2014, ce qui précède n'est que prémisses :-)

http://www.theverge.com/2014/1/11/5298562/beats-music-arrives-january-21st-family-plan-exclusive-to-at-t

Et bénéficie d'un taux de conversion remarquable et d'une jolie croissance.

Tu n'as pas envies de comprendre tu as envie de rester sur ton ressentit initial : Il sont con de payer si cher un truc qui est un échec.

Tu instruit à charge en passant à côté de ce qui compte vraiment.

Et tu ne fais aucun effort pour dépasser cette vision qui te colle des œillères :-(

Dommages tu as de vrais clefs dans ce que j'ai posté plus haut, particulièrement dans la déclaration de Cook, mais bon ...

avatar TBerth98 | 

Eh bah voila

avatar Genay | 

Aussi peu rentable que Whatapp...
Je trouve cette conclusion un peu rapide !

avatar Anthony Nelzin-Santos | 
@Genay : ah ? 1 à 1,5 milliard de dollars de CA contre moins de 50 millions, ça me paraît pourtant plutôt clair.
avatar John Maynard Keynes | 

@Anthony Nelzin

Comme tu dits, mais ça ne veut pas rentrer dans l'esprit de pas mal de monde.

Je n'arrive toujours pas à comprendre la volonté de certains de nier le périmètre économique de Beats qui est tout sauf négligeable.

Après seulement 5 ans ils ont un CA pas très éloigné de celui de Bose et supérieur à celui de Sennheiser, mais bon il faut absolument que ce soient des nains de jardin.

Au passage une croissance de 30% au Q1 2014, un truc de looser :-)

des gens aussi peu sérieux que le fond Carlyle avaient à l'automne dernier investit 500 M$ pour 50% du capital (Il réalise au passage une superbe opération X3 en moins d'un an)

Je ne pige pas pourquoi des trucs aussi factuels ne passe pas ???

avatar ichp | 

Le problème n'est pas de dire que Beat ne vaut rien...

La remarque d'Antony est très caractéristique de la mentalité française. Nous ne valorisons une startup que par son chiffre d'affaire en oubliant toutes les autres composantes qui distingue une startup d'une autre entreprise.

C'est pour une de ses raisons qu'il est impossible de voir émerger un nouveau Google, Facebook ou Twitter en France.

Je n'ai pas d'avis particulier sur le rachat de Whatsapp, mais il suffit de voir leurs chiffres astronomiques de croissance et de rétention de leur utilisateurs pour se rendre compte que le choix de Facebook n'est pas si hasardeux.

Donc, non ! Ce n'est pas aussi factuel.

avatar John Maynard Keynes | 

../.. mauvaise lecture du post, désolé ;-)

avatar Anthony Nelzin-Santos | 
@ichp : « la remarque d'Anthony » répondait à la remarque de Genay, qui me semble bien étriquée. Je me suis fendu de papiers suffisamment longs sur la possible rentabilité à long terme de l'acquisition de Beats pour ne pas tomber dans le piège du court-termisme :) (Mais quelque part, je suis déjà un vieux con manquant d'imagination, à moins que ce soit ça mon côté français : je préfère les boîtes qui ont un petit business maintenant avec des assets tangibles que celles qui promettent un gros business plus tard avec des assets intangibles. Apple est encore là après plus de 30 ans. Qui se souvient de Netscape ?)
avatar John Maynard Keynes | 

@Anthony Nelzin

D'autant plus que si on fait le bilan des achats avec des chèques XXL de certains acteurs du net, il y a déjà beaucoup de cadavres inutiles payés extrêmement cher.

avatar florian1003 | 

J'espère qu'on aura plus de détails à l'interview de Walt Mossberg et sa copine.

avatar julien76 | 

L'argent de malade pour béats Et après on rigole de Google et Facebook . Mais la pomme fait pareil !!!

avatar Lestat1886 | 

@julien76 :
3 milliards ca reste relativement peu par rapport aux 18 milliards pour whatsapp surtout que lz c'est un peu plus concret...

avatar John Maynard Keynes | 

@julien76

La valorisation de Beats n' a rien de délirante au regard du potentiel de retour sur investissement assez concret de l'investissement et de la lisibilité des modèles économique mis en oeuvre.

Pour bien des acquisition XXL de FB ou Google la pertinence des opérations est bien plus incertaine et il y a déjà quelques acquisitions passé qui n'ont vraiment pas donné grand chose au regard de leur coûts.

avatar Shupa | 

Apple et Beats, notamment avec leur gamme de casques "by Dre" qui ont très bien fonctionné, utilisent la même stratégie : pratiquer des prix (et donc marges) élevées pour surévaluer le produit auprès du consommateur, et donner l'image d'un produit "haut de gamme". On se retrouve avec le même schéma que les produits de luxe, qui se vendent comme des petits pains grâce au bouche à oreille et à la convoitise qu'ils créent. C'est pourquoi je pense que ce rachat, de deux entreprises au fonctionnement marketing proche, fait sens.

avatar Powerdom | 

C'est comme si j'avais 150€ et que j'en dépense 3.

avatar machoire | 

Le milliard le milliard....pendant ce temps...Bref je ne vais pas refaire ce pauvre monde...

avatar mfam | 

Toujours là pour dénigrer ... Moi, je sais pas mais Iovine à l'air d'un plus pour Apple. Je dis ça... ce n'est qu'une impression.

avatar Elkaar | 

I just wanna fuck you
No touchin' and rubbin' girl, you got a husband who loves you
Don't need you all in mine
I just wanna fuck you
We can't be kissin' and huggin' girl, you got a husband who loves you
You need to give him your quality time

avatar John Maynard Keynes | 

qui devient donc la première application Android d'Apple

D'une future filiale d'Apple, nuance ;-)

avatar macbookeur75 | 

Ils ne rejoignent pas l'équipe dirigeante

Ils travailleront bien chez Apple mais reporteront à Eddy Cue

On peut imaginer qu'ils seront des "consultants" et non vraiment des employés

avatar Anthony Nelzin-Santos | 
@macbookeur75 : c'est plus compliqué que ça. Une partie est sous la responsabilité de Cue (grosso modo Music), l'autre sous celle de Schiller (grosso modo Electronics).
avatar John Maynard Keynes | 

@macbookeur75

On peut imaginer qu'ils seront des "consultants" et non vraiment des employés

On peut imaginer plein de choses, mais en tout cas à ce niveau on parle plutôt de conseillers que de consultant ;-)

On ne traite pas des gars des gars ayant cette envergure financière et ces parcours de consultant, ce serait insultant.

Pour le reste, il me semble qu'il est urgent d'attendre pour voir ce que donneront ces ressources humaines de haut niveau et ce à quoi elles seront affectés.

Wait & See.

avatar Anthony Nelzin-Santos | 
@John Maynard Keynes : y'a rien à imaginer du tout, ils seront employés, c'est parfaitement officiel.
avatar John Maynard Keynes | 

@Anthony Nelzin

Ce n'est pas sur le terme "employés" que je tiqué, mais sur celui de consultant ;-)

PS : Il y avait une erreur de balise dans ma contribution la première ligne était une citation de macbookeur75, à laquelle je n'adhérais pas ;-)

avatar kac | 

20minutes.fr parle dans son article de "rejoindre l'équipe dirigeante d'Apple" pour ces 2 co-cofondateurs

avatar John Maynard Keynes | 

En tout cas cela signifie le retour dans la sphère d'Apple de véritables hommes légitimes dans le monde du show-business, de entertainment et des contenus.

Attendons de voir ce que cela impliquera en terme de responsabilités, mais c'est potentiellement un signe très fort quant à la capacité d'Apple d'avoir accès au contenu et de les valoriser au sein de son écosystème dans le futur.

Wait & See ;-)

avatar julien76 | 

Sinon vous avez vu ? Il cache sa iwatch avec sa main :)

avatar Pahra | 

J'ai envie de dire pleins de trucs mais ça fait vraiment commentaire trolleur.
Je dirai simplement que sur le plan audiophile, le mariage de deux sociétés très peu respectueuses de la qualité de restitution du son me laisse perplexe. Limiter le "bon" son aux basses c'est tellement réducteur. Que ces types puissent améliorer l'expérience utilisateur d'un Apple User me fait doucement glousser.
Je pense n'avoir jamais testé ma prise jack de mon iPhone. Ni de mon iPad. Donc je m'en tape des conséquences que pourront avoir cette fusion sur les prochains iDevice. Mais je pense aux autres qui n'ont pas de DAP dédiés et qui vont se retrouver avec un rendu de kéké. Comme j'ai lu plus haut, sur du Beethoven ça risque de roxer.

avatar Johnny B. Good | 

@Pahra :
C'est beau de raconter autant de bêtises.

Si tu n'as jamais testé la sortie casque de ton iPhone, tu devrais te garder de la juger.

Mais j'imagine que tu es un quantième "audiophile", celui qui rêve sur tel ou tel DAC qui ne fait aucune différence en test ABX.

avatar oomu | 

"celui qui rêve sur tel ou tel DAC qui ne fait aucune différence en test ABX."

votre connaissance des rêves de Pahra me parait suspecte.. vous êtes un agent de la DCRI !

avatar Lestat1886 | 

@Pahra :
Si tu n'as jamais teste la prise jack tu ne peux pas complètement juger de la qualité. Apres c'est sûr pour les audiophiles il y a mieux mais tout le monde n'est pas audiophile et la qualite n'est pas affreuse non plus

avatar iAnn | 

J'ai essayé les sorties ipod, iphone et les derniers écouteurs apple (hors de prix pour la qualité) et franchement c'est plus que moyen — les écouteurs Beats ne sont pas non plus d'un super RQP ni d'une neutralité exemplaire.

Mais apple n'est plus sur un marché de niche et se rapprochement avec Beats la ramène sur le marché porteur des moins de 25 ans qui consomment pas mal de musique et de trucs à la mode... Tout ça n'est qu'un gros Buzz à 3 milliards pour essayer de redevenir Cool auprès des jeunes écervelés, de les ramener dans leur nasse pour leur faire consommer du apple jusqu'à leurs morts. ;-)))

avatar Johnny B. Good | 

@iAnn :
C'est con parce que la sortie Jack de l'iPhone est saluée comme étant particulièrement fidèle.

http://www.kenrockwell.com/apple/iphone-5/audio-quality.htm

Je ne sais pas quels sont tes tests, mais ça n'a pas l'air de valoir tripette.

Et les derniers écouteurs Apple, les EarPods, sont très bons pour leur prix.

avatar iAnn | 

Ben on sait très bien que les courbes de réponses ne sont malheureusement pas l'unique critère de qualité et que des appareils aux courbes semblant "parfaites" peuvent procurer des sonorités très agressives ou avec divers défauts d'écoutes prononcés.

Je ne dis pas que l'iphone est tout pourri en restitution sonore, mais qu'il ne fait pas plus que ce pour quoi il est fait : écouter de la musique en se baladant.

Quand aux derniers écouteurs, franchement rien que chez sony à moins de 30€ on trouve déjà beaucoup mieux. Je ne vais évidement pas chercher à vouloir le comparer à un haut gamme Sennheizer, ça serait absurde. Avec tout le foin qu'ils avaient fait je n'ai pu qu'être extrêmement déçu à l'écoute surtout au regard du prix.

Après nous ne pouvons que constater que nous n'avons pas tous la même exigeance en terme de qualité sonore recherchée.

Je remarque aussi que nous sommes dans de la production à grande échelle et qu'il y a une loterie dans les composants, les grandes marques audiophiles les trient après avoir vérifié que les spécificités n'ont pas changées au bout de tant d'heures d'utilisations. Et là donc je ne puis que constater que le 4s de ma fille à un meilleur son que mon 5s...

avatar Johnny B. Good | 

@iAnn :
Non.

Si les courbes et l'analyse le montrent et que tes oreilles ne sont pas d'accord, c'est juste que tes oreilles se gourrent.

On arrête le débat ici parce que dire autre chose c'est simplement du délire d'audiophile qui invente des trucs.

La courbe de réponse en fréquence dit absolument tout. Penser l'inverse c'est du fantasme.

Et je persiste, les EarPods ont un rendu très équilibré et fidèle, surtout en regard de leur tarif de 29 euros.

Je les connais les écouteurs Sony de ce prix-là. C'est juste plus flatteur, plus gras et nettement moins précis.

avatar Johnny B. Good | 

@iAnn :
Je répète ton propos de base : la sortie de l'iPhone serait "plus que moyenne".

Or, ce n'est clairement pas le cas puisque c'est une des plus fidèles de tous les appareils nomades.

avatar John Maynard Keynes | 

@Johnny B. Good

http://www.kenrockwell.com/apple/iphone-5/audio-quality.htm

Citer l'indépassable Ken Rockwell comme référence c'est un rien périlleux, déjà sur la photo c'est du grand guignol ... ;-)

avatar Le_iPodeur | 

Du coup en intro du Keynote on aura droit à Still Dre. ?

avatar onclebobby | 

Maintenant qu'Apple a officiellement confirmé cette acquisition, on peut commenter. De prime à bord,
cette acquisition est à la fois curieuse, criticable et audacieuse.

Curieuse: quel intérêt pour Apple d'acheter un "fabricant de casques" qui n'est pas forcément une pointure en la matière, comparativement aux ténors de l'audio (Bose, Bang & O, JBL, Harman Kardon, Bowers & Wilkins, et Sony dans une certaine mesure)? Qu'est-ce qu'Apple fera de cette activité? Bien que présente dans le marché de la musique depuis le début des années 2000, Apple ne s'est contentée que d'écouteurs basiques intra auculaires (mais de qualité plus que correcte) pour accompagner ses ipods et iphones. Serait-ce une nouvelle "révolution"?

Criticable: le prix semble largement surestimé le potentiel de Beats, qui façonne sa réputation à coup de communication bling bling pour des casques somme toute basiques, qui en disent plus qu'ils n'en font. Les véritables gagnants sont les actionnaires qui touchent un beau jackpot.

Audacieuse: bien qu'Apple ait des milliards en banque, le sérieux de ses dirigeants contrairement à certains concurrents (cf. leo apoteker et l'achat de palm tué dans l'oeuf) laisse présager que la somme versée a bien été réfléchie, et l'activité des casques n'est en fait que l'arbre cachant la forêt. En effet, il manque à Apple un service de streaming de musique performant, et là se trouve peut être la perle cachée au sein de Beats, même si son service d'abonnement contient moins de membres que Spotify. Voilà peut être l'outil qu'il manquait à iTunes pour lui redorer son blason.
De ce point de vue, acquérir une compagnie pour mieux approprier sa technologie éprouvée puis l'intégrer, au lieu de développer une solution maison prenant parfois plus de temps et étant coûteuse (surtout quand la concurrence est bien en avance) a toujours été dans l'ADN d'Apple. Enfin, oui Apple met indirectement un pied dans Androïd et Tim Cook a tenu une de ses promesses de 2014: faire des chèques à plus de 6 zéros. Tout du moins, le premier.

avatar martinx | 

Je ne comprends pas pourquoi tout le monde critique le son des casques beats. J'en ai eu un et je l'ai trouvé excellent. Je ne suis peut être pas pro mais ça passait largement. J'ai également une enceinte bose et le son est top

avatar iAnn | 

Rien d'étonnant ni l'un ni l'autre ne se rapprochent de la réalité. Bose a toujours joué sur le fait de flatter l'oreille (en corrigeant le son), proposer un son agréable qui vient te prendre dans le sens du poils... Après il n'est pas interdit d'aimer ce genre de son, mais pour quelqu'un qui aime toutes sortes de genres musicaux, cette surcouche devient vite gênante, fatiguante, agaçante.

avatar John Maynard Keynes | 

Le press-release officielle d'Apple met beaucoup d'emphase sur le parcours de Iovin, Beats Music et les liens fort de la société avec le show-business.

avatar ios | 

Je vois bien leurs titres, Jimmy lovine sera un "Senior vice Président à rien du tout" et Dr. Dre sera son "assistant à pas grand chose" (ou le contraire)

Pages

CONNEXION UTILISATEUR