Les voitures électriques conçues par Sony et Honda seront vendues sous la marque Afeela

Nicolas Furno |

Pour la quatrième année consécutive, Sony a profité du CES pour donner des nouvelles de son projet de voiture électrique. En 2020, l’entreprise japonaise levait le voile pour la première fois sur son intention d’entrer sur ce marché avec un prototype nommé VISION-S. En 2021, pas de CES à cause de la pandémie, mais le prototype tournait sur les routes européennes pour des essais routiers. L’an dernier, Sony présentait un deuxième modèle, un SUV basé sur le prototype original, et surtout s’associait à Honda pour la production.

Nous voici au CES 2023 et Sony a tenu une conférence pour présenter de nombreuses nouveautés, dont le nom de la marque qui vendra ces véhicules : ce sera Afeela. Pour l’occasion, l’entreprise a aussi présenté une nouvelle version du prototype VISION-S, avec un design très proche qui laisse espérer que le véhicule de série lui ressemblera fort. Cette berline quatre portes au profil affiné pour l’aérodynamique sera exclusivement électrique et sera aussi bardée de capteurs pour la conduite autonome ainsi que de grands écrans dans tout l’habitacle.

Le prototype est une berline effilée, ce qui est important pour limiter la résistance à l’air et améliorer l’efficience. À l’avant, le logo Afeela est en réalité projeté par un écran, qui servira à donner d’autres informations, notamment sur la charge en cours (image Inverse).
Pas de hayon à l’arrière, mais une malle à l’ancienne avec un profil très plongeant, là encore pour l’efficience. Il faudra voir sur les modèles de série si ça n’handicape pas trop l’habilité et notamment la capacité du coffre. (image Inverse).

Peu de caractéristiques techniques ont été délivrées à ce stade, mais après tout, ce n’est pas encore le véhicule de série. Néanmoins, ce qui ressemblait à l’origine à une idée un peu folle — imaginez une entreprise qui n’a rien à voir avec les voitures, comme Apple, se lancer sur ce marché ! — devient un petit peu plus concrète chaque année. Cette fois, Sony a avancé un calendrier, du moins pour les États-Unis : la berline Afeela devrait être disponible en précommandes à partir de 2025, pour une sortie dans trois ans, courant 2026.

D’ici là, Sony et Honda ont le temps de finaliser les multiples choix à réaliser, tant sur le pack batterie que sur les moteurs. Qualcomm sera de la partie pour fournir les multiples puces nécessaires au véhicule, et en particulier celles qui alimenteront les écrans à l’intérieur. On peut peut-être compter sur Sony pour offrir un infodivertissement (créé avec l’Unreal Engine d’Epic Games) supérieur à la moyenne, taillé pour regarder des films notamment sur les écrans à l’arrière. Pourquoi pas une synergie avec la PlayStation ? Sony n’a rien révélé, mais on devrait pouvoir jouer dans cette voiture et cela semble un choix évident.

Le tableau de bord du prototype est composé de plusieurs écrans, composant une longue rangée ininterrompue (image Frandroid).
Deux écrans à l’arrière pour les passagers (image Frandroid).

Côté conduite autonome, les voitures Afeela seront bardées de capteurs et il y en a 45 sur le prototype. Des caméras, dont Sony pourra fournir le matériel évidemment, seront placées un petit peu partout, notamment pour remplacer les rétroviseurs sur ce prototype. Il y a aussi des capteurs ultrasons, des radars et des LiDAR : sur ce point, la firme japonaise suit une voie assez classique et elle ne se démarque pas de la majorité du marché. Tesla devrait rester dans son coin avec son pari de la vision, où les caméras remplacent de plus en plus de capteurs dédiés.

Pour en savoir plus, il faudra sans doute attendre le CES 2024. On pourra alors espérer des caractéristiques techniques plus complètes, notamment sur la capacité de la batterie, la vitesse de charge et l’autonomie espérée. On aura peut-être aussi une idée du prix, sachant que Sony et Honda visent manifestement le premium avec cette nouvelle marque. Et si tout va bien, la production devrait débuter courant 2025 pour ne pas rater la sortie en 2026.

À tout le moins, le calendrier de Sony donne une idée du temps nécessaire pour sortir une voiture électrique à partir de zéro. Quelques constructeurs chinois ont été plus rapides, mais six ans entre le premier prototype public et la commercialisation des véhicules de série semble une durée raisonnable. La différence fondamentale avec Apple, c’est que sa culture du secret l’empêche de présenter de multiples prototypes au fil des années et si la voiture pommée finit par sortir, on la découvrira probablement dans une forme quasi finale.


avatar DP-Britto | 

Afeela Turner ?

avatar R-APPLE-R | 

@DP-Britto

😂 La voiture est mieux foutu quand même, mais elle est très mouche aussi un point commun 😈

avatar Gravoche67 | 
avatar pat3 | 

@Gravoche67

Guesh Patti vient d’en faire un infarctus 🤢

avatar jujulec | 

@DP-Britto

non ! afeela gerbe...

avatar Fredouille14 | 

@DP-Britto

😂

avatar Jacalbert | 

Afeela Romeo 😂🤣

avatar marc_os | 

@ Jacalbert

👍😆

avatar Adodane | 

Elle file là, on l'arrêté plus !!! 😅

avatar adrien1987 | 

Le premier modèle sera l'Afeela Tootalur.

avatar Maitre muqueux | 

Rien sur le plus important, l’autonomie

avatar fte | 

@Maitre muqueux

"Rien sur le plus important, l’autonomie"

Bah, comme toutes les voitures électriques, entre 4 et 5 km par kWh de batterie.

avatar Nicolas Furno | 

@fte

Peut-être un peu mieux en 2026 ? 🤞

avatar fte | 

@nicolasf

"Peut-être un peu mieux en 2026 ? 🤞"

Le rendement électrique est déjà très élevé. Il n’y a pas de gains spectaculaires à attendre de ce côté. Le CX influe évidemment, mais à nouveau, ce n’est pas là qu’il faut s’attendre à des améliorations significatives.

Ma Hyundai, stats à moi, liées à mes usages, je tourne entre 4.6 et 4.7 km/kWh.

On peut espérer des batteries plus denses, donc avec une plus haute capacité. On peut espérer des vitesses de recharge grandement améliorées, généralisées plutôt. Hyundai propose deja la recharge à 800 V / 350 kW, ce qui est franchement massif déjà. Plus ? Ieww. Ouai. Ça va être chaud.

Le réchauffement climatique améliorera l’efficience en hiver, moins besoin de chauffer l’habitacle et la batterie. Mais il faudra climatiser plus en été et refroidir la batterie. Les pompes à chaleur sont déjà pas mal efficaces. Pas de gains significatifs à espérer non plus de ce côté. (C’est ironique.)

J’oublie quelque chose ?

avatar Nicolas Furno | 

@fte

Si déjà tout le monde pouvait faire aussi bien que Tesla, ce serait un net progrès. Mais en effet, la marge de progrès reste limitée, sauf nouvelle technologie révolutionnaire que l'on ne connaît pas encore…

avatar marc_os | 

@ Maitre muqueux

> Rien sur le plus important, l’autonomie

Oui, c'est écrit dans l'article :
Pour en savoir plus, il faudra sans doute attendre le CES 2024. On pourra alors espérer des caractéristiques techniques plus complètes, notamment sur la capacité de la batterie, la vitesse de charge et l’autonomie espérée.

avatar fte | 

@marc_os

"On pourra alors espérer des caractéristiques techniques plus complètes, notamment sur la capacité de la batterie, la vitesse de charge et l’autonomie espérée."

Je fais une prédiction :

- batteries entre 55 et 85 kWh.
- recharge 350 kW en 20 minutes jusqu’à 80%.
- autonomie entre 275 et 425 km selon la batterie, peut-être un peu plus sur le papier, un peu moins en réalité.

avatar marc_os | 

@ fte

> Je fais une prédiction

Ça sert à quoi une prédiction basée à la grosse louche sur les statistiques du moment ? 😳

avatar fte | 

@marc_os

"Ça sert à quoi une prédiction basée à la grosse louche sur les statistiques du moment ? 😳"

Et bien, la même chose que toutes les prédictions, que crois-tu ?

Par déduction, tu comprendras que je n’espère aucune révolution technique dans les quelques prochaines années en matière de véhicules électriques, plus spécifiquement au niveau batteries.

On aura peut-être des électrolytes solides, partiellement, on aura peut-être des batteries au sodium, partiellement, on aura plus probablement des batteries au li-ion un peu plus denses, mais il n’y aura pas de changement fondamental au niveau capacité, de même qu’il n’y aura pas de changement fondamental au niveau de la vitesse de charge qui dépend plus de l’infrastructure en place que des batteries (la Hyundai charge à 350 kW, je n’ai encore vu aucun chargeur de cette puissance dans ma région, c’est plutôt 10x moins), et il n’y aura en aucun cas de changement fondamental de rendement des BEV, ni dans les 5 prochaines années, ni dans les 50 prochaines années.

avatar cybercooll | 

@Maitre muqueux

On s’en fout de l’autonomie. Le plus important c’est le poids.

avatar laraigneegypsymontealagouttiere | 

La demande en batteries va exploser tout comme les prix 😵‍💫
Déjà que les approvisionnements sont extrêmement tendus depuis un an

avatar clapouli | 

Nom de maladie tropicale ou d’actrice de boules, au choix …

avatar Glop0606 | 

Je me demande pourquoi tous les constructeurs s'entêtent sur le segment Berline Premium? Oui il y a plus de marge mais le volume doit pas être énorme et surtout il y a déjà du choix. Et puis 2024, pour avoir plus d'infos, et puis 2025 pour avoir les premiers essais et 2026 pour une commercialisation,... au japon, puis...

avatar sebas_ | 

@Glop0606

Parce que le segment premium génère plus de marge. Une bagnole à 100k ne coûte pas le double à produire qu’une à 50k, et certainement pas x4 plus qu’une à 25k.
Quand tu as des investissements à rentabiliser, le choix est vite vu: tu ne peux simplement pas proposer une bagnole à 25k. Donc tu monte en gamme pour justifier un prix plus élevé, et tu arrives vite dans la zone “premium”

avatar madaniso | 

C’est fou que 100% des constructeurs passent à l’électrique alors qu’aucun pays n’a les infrastructures pour gérer un parc auto

avatar cortex | 

@madaniso

C’est surtout fou qu’aucun ne s’y soit mis à temps (je ne parle pas de nous, pauvres citoyens).
Les contraintes d’approvisionnement en pétrole et le réchauffement climatique a eu raison des procrastinateurs que nous sommes ( nous humains).
Trot tard, on se prend quoiqu’il arrive 1 à 2 degrés dans la figure et toute les conséquences économiques, géopolitiques, etc… qui vont avec.
😭😭😭

avatar marc_os | 

@ cortex

> C’est surtout fou qu’aucun ne s’y soit mis à temps

Il n'y a pas si longtemps que ça notre bon ministre Claude Allègre dégraisseur de mammouth prétendait que le réchauffement climatique, si tant est qu'il y en ait un, n'était pas causé par l'activité humaine. Et il y avait vraiment peu de gens pour le contredire. (Dommage qu'il soit devenu un légume, je m'amuserais volontiers à le dézinguer en face ce pauvre type.)

Et ne pas oublier que la première mesure "écologique" de notre président lors de son premier mandat fut de soutenir la déforestation en Asie via le soutien de Total qui voulait importer de l'huile de palme pour faire de l'agro carburant, là bas, dans le Sud de la France, avec chantage au démantèlement d'usine/site industriel si on ne les laissait pas faire.

Edit : Et c'est encore plus fou que ce président mise pour produire de l'électricité décarbonnée sur une techno où la France n'a plus les compétences requises, à savoir le nucléaire - pour preuve, l'EPR de Flamanville dont la mise en service est repoussée tous les ans aux calendes grecques, mais que nous continuons à payer via nos impôts.

avatar Sillage | 

@marc_os

Le réchauffement climatique, il y a un cycle normal. Mais dire que l’humain n’est pas responsable est très stupide. N n’est certainement pas responsable à 100%, mais on est définitivement responsable de son accélération…

Je trouve fou que aujourd’hui on pense que les voitures électriques sont bien pour l’environnement. Certes, il faut changer notre façon de faire, mais même si on roule “propre”, car pas d’émission au moment de rouler, quelles sont les émissions pour créer l’énergie qui a servi à charger la batterie ?
Et aussi, il faut bien plus d’énergie pour charger une batterie que ce qu’elle pourra délivrer.

Vive les centrales à charbon pour donner bonne conscience en roulant électrique. 👏

Si le parc entier passait à l’électrique, nous aurions pleins de problèmes, à commencer par la production des batteries, et ensuite l’approvisionnement en électricité. Car il faut bien savoir que tout un chacun voudra charger sa voiture en même temps. Vive les pics de demande.

avatar madaniso | 

@cortex

Niveau pétrole il y a pas de soucis si on arrête de faire les cons avec la Russie. Pour le reste je sais pas…

avatar fte | 

@madaniso

"C’est fou que 100% des constructeurs passent à l’électrique alors qu’aucun pays n’a les infrastructures pour gérer un parc auto"

100% des constructeurs je ne sais pas. Après il y a des moratoires qui se mettent en place, donc à terme, ils n’ont pas le choix.

L’infrastructure se déploie. Et elle se déploie parfois très vite. Il y a environ une année maintenant que tous les panneaux d’aires d’autoroute ont été changés en Valais, avec une indication supplémentaire : le nombre de bornes de recharge. Et des bornes ont été installées à l’occasion, car elles étaient rares et souvent inexistantes. C’est un bon début… après, je recharge à la(les) maison(s) majoritairement, donc bon.

Dans les pays nordiques, l’infrastructure est beaucoup plus dense déjà et ils ne ralentissent pas. Les exemples ne manquent pas pour montrer qu’un déploiement rapide est possible si la volonté est là.

En plus, aspect très intéressant, cette industrie d’électronique de puissance, de distribution à haute tension, de chargeurs, est vive et dynamique en Europe. Il y a des électroniciens, des savoirs-faire, la technologie, en Europe, et plus généralement dans l’OTAN, cf plus bas.

"Aucun pays" est une deja une exagération, et "aucun pays" dans 5 ans sera encore plus une exagération.

Il y a un point de géopolitique stratégique important à considérer également. L’électricité peut être produite de multiples façons : certes le fossile, charbon, gaz ou pétrole, mais aussi hydro, solaire, éolien, vagues, biofuel, nucléaire évidemment… et l’électricité peut être produite localement, la production décentralisée et fragmentée. Les savoirs-faire et les technologies sont maîtrisées localement. Aussi, une infrastructure décentralisée et fortement maillée est beaucoup plus résiliente. C’est une sécurité énergétique stratégique qui a grimpé en importance et pertinence avec les événements de 2022.

L’indépendance énergétique passe par des câbles électriques.

L’indépendance de la mobilité passe par des véhicules électriques.

Et non, je ne crois pas que la solution soit d’exploiter les gisements de gaz naturel sous le Leman (environ 70 ans de consommation suisse).

avatar marc_os | 

@ fte

> L’indépendance énergétique passe par des câbles électriques.
> L’indépendance de la mobilité passe par des véhicules électriques.

Et tout ça nécessite des tonnes de cuivre.
Qu'il faut extraire... et on a tellement de gisements en France qu'ils n'apparaissent pas dans les statistiques :
https://fr.statista.com/statistiques/565205/production-de-cuivre-dans-les-principaux-pays/
https://www.iris-france.org/139214-cuivre-quel-avenir-pour-ce-metal-essentiel-a-la-transition-energetique/

avatar fte | 

@marc_os

"Et tout ça nécessite des tonnes de cuivre."

Et / ou d’aluminium. Qui ne risque pas de manquer. L’aluminium est déjà très largement utilisé comme noyau de câbles à haute tension du fait de son poids, coûts, et effet pelliculaire. Mais s’il le faut, avec une section augmentée et une géométrie adaptée (barres rectangulaires), ça peut aussi.

avatar sebas_ | 

@madaniso

Les constructeurs vont sur l’électrique à contre cœur, parce que les états (qui les financent / subventionnent) leur obligent à la faire en général.
Sur une thermique, la marge / grosse partie du travail de R&D va sur les moteurs, qui sont en règle générale déjà bien amortis.
Sur une électrique, la marge va sur les batterie.. donc pas chez les constructeurs historiques.
En tant que Co tricheur historique tu te retrouve donc sans “poule aux œufs d’or” et avec une grande partie de ton savoir faire (qui génère de sacrées barrières à l’entrée!) qui ne vaut plus rien.
En gros: tu es informaticien à ton compte (une grande partie de ce que tu gagnes va dans y’a poche pour payer ton savoir faire) et on te force à devenir agriculteur salarié (tu dois tout réapprendre et une grande e partie de ce que tu gagnes va dans la poche d’un autre). Tu n’as pas le choix parce que ta banque qui te finance (comprendre l’état qui protège les emplois dû secteurs avec de grosses réductions d’impôts) te l’impose. En gros, hein, je caricature mais l’idée est +/- la même

avatar Dr. Kifelkloun | 

"Le tableau de bord du prototype est composé de plusieurs écrans, composant une longue rangée ininterrompue"
"Deux écrans à l’arrière pour les passagers"

Il reste encore de la place pour des écrans au plafond et dans les fenêtres.

Merci Sony pour nous proposer tous ces écrans, nous en manquons si cruellement. Surtout les enfants aux places arrières. Ces pauvres choux ont rarement accès à un écran, alors il est malin de leur en mettre une bonne dose dans la caisse familiale. Sinon les bambins seraient tentés de lire un livre en papier, voire de regarder par la fenêtre, voire... de ne rien faire et juste penser.
En ce qui concerne le conducteur, j'espère qu'il gardera bien toute son attention pour ses écrans à 180 degrés et qu'il ne se laissera pas distraire par la route.

avatar John McClane | 

@Dr. Kifelkloun

👍

avatar cybercooll | 

@Dr. Kifelkloun

C’est fait pour jouer à flight simulator.
Et au moins t’as plus tes gosses dans les pattes, tu les envoies dans la voiture tout le WE et t’es tranquille.
C’est beau le progrès.

avatar Dr. Kifelkloun | 

A propos de l'évolution actuelle des EVs, un magnifique article de The Atlantic (en anglais), disponible aussi sur Apple News:
https://www.theatlantic.com/ideas/archive/2023/01/electric-vehicles-suv-battery-climate-safety/672576/

avatar marc_os | 

Et personne ne dit rien sur la bordure ÉNORME des écrans aux places arrières ?
Ah si c'était Apple, ça ne passerait pas !

Bordure noire qui plus est, quelle faute de goût sur des sièges blancs !

avatar marc_os | 

Trop ringards Sony et Honda avec leur voiture électrique.
Stellantis va fabriquer des taxis volants !

avatar giloubee | 

seul moyen de baisser la conso par kilomètre serait un allègement des voitures. C’est étonnant comme aucun ingénieur energeticien n’y ait encore pensé dans l’automobile ! …

avatar Dr. Kifelkloun | 

@giloubee
Si tu as accès lis l'article de The Atlantic posté plus haut...
Nous suivons exactement le chemin inverse.
Extrait:
"As large as gas-guzzling SUVs and trucks are, their electrified versions are even heftier due to the addition of huge batteries. The forthcoming electric Chevrolet Silverado EV, for example, will weigh about 8,000 pounds, 3,000 more than the current gas-powered version. And there will be a lot of these behemoths: A recent study from the U.S. Department of Energy shows that carmakers are rapidly shifting their EV lineups away from sedans and toward SUVs and trucks, just as they did earlier with gas-powered cars."

La Tesla Y pèse 2 tonnes.
On approchera les 4 tonnes avec les pickups électriques annoncés aux US. Comme l'accélération est l'argument de vente, il y aura des moteurs et des batteries massives.

L'article concerne le marché américain mais il serait naïf de penser que ça n'influencera pas le reste du monde.

Ce que tu dis est vrai, les ingénieurs y ont pensé, mais les clients veulent du gros, du lourd, et du rapide.

avatar Matlouf | 

On va dire que le problème se situe entre le volant et l'appui-tête...

avatar marc_os | 

@ giloubee

> C’est étonnant comme aucun ingénieur energeticien n’y ait encore pensé dans l’automobile !

C'est pas que c'est pas pensé, c'est que ce n'est pas une priorité.
La prise de poids des automobiles a commencé il y a plus de 20 ans.
Toujours plus, toujours plus cher.
L'évolution des technologies des moteurs à explosion aurait pu conduire à une baisse de la consommation significative, mais non : Elle a juste permis de déplacer des masses de plus en plus lourdes, et la baisse de consommation a été minime. (La très moderne L'antique 2CV ne consommait déjà que 6 litres au 100. La Fiat 500 des années 60 consommait 4,5 litres, celle de 2021 plus de 6 litres aux 100. Chercher l'erreur.)
La petite voiture des années 60 est ringarde et fait juste sourire face aux SUV à la mode.

avatar Matlouf | 

Les Sans Utilité Véritable sont les véhicules ringards de demain (matin), on les aura oubliés depuis longtemps avant qu'on oublie la 2 CV.

D'ailleurs, **LA** voiture à la mode, aujourd'hui, est... la Citroën C15 ! https://www.turbo.fr/actualite-automobile/jusquou-ira-letrange-phenomene-du-citroen-c15-181893

avatar giloubee | 

je me réponds : mon commentaire se veut ironique, et c’est clair que le moteur le moins puissant d’une berline d’aujourd’hui ferait d’une Fiat 500 une bombe sous les 4 litres ! Une BMW des années 80 paraît ridiculement petite comparée à un SUV d’aujourd’hui, rien que les pneumatiques ont quasi doublé en diamètre 😨

avatar SIMOMAX1512 | 

Mouai , Honda sur l’électrique ils sont nuls , Sony veut se diversifier ok , après présenter un model en 2020, le proposer à la vente 6-7 ans après , j’y crois pas ça fera un bide , le design fera daté , la concurrence sera encore mieux établis que maintenant . Ça sera vendu cher j’imagine . Next

avatar Gregoryen | 

Afeela Afeela écoute moi 🎵🎶

avatar cosmoboy34 | 

« avec un design très proche »

Heu pas vraiment. Ils ont changé beaucoup de lignes de la voiture. Et c’est pas pour le mieux. Le design original était plus soigné plus agressif. La nouvelle version est plus orientée « tesla » une ligne simpliste sans trop de prise de risque ni de démarcation identitaire. C’est bien dommage

CONNEXION UTILISATEUR