Six mois en Tesla : pourquoi une Model 3 ?

Nicolas Furno |
Club iGen 👑

Cet article réservé initialement aux membres du Club iGen est exceptionnellement en accès libre à compter d'aujourd'hui. Pour découvrir tous les articles exclusifs du Club iGen et d'autres avantages, abonnez-vous !

Commençons cette série avec une question : pourquoi acheter une Model 3 SR+ ? Sans me lancer dans un tour d’horizon exhaustif de l’offre automobile actuelle ou dans un guide d’achat complet, je vais détailler la réflexion qui m'a mené à passer commande. Et comme je ne suis probablement pas le seul geek fan d’Apple dans l’assemblée, j’espère qu’elle trouvera quelques échos auprès du lectorat de MacGeneration.

Image MacGeneration

Tesla, une marque geek qui rappelle Apple

Les lecteurs les plus attentifs ne devraient pas découvrir que je m’intéresse à Tesla depuis des années, bien avant d’en conduire une moi-même. Ce constructeur automobile né dans la Silicon Valley à la fin des années 2000 partage de multiples points communs avec Apple, à tel point que comparer les deux entreprises est devenu un cliché de tant d’articles. Même si les deux marques se distinguent sur de nombreux aspects, il faut tout de même constater qu’elles en partagent aussi beaucoup.

La légende du mythique fondateur s’écorne vite chez Tesla, puisque le constructeur automobile a été créé sans Elon Musk alors que c’est bien dans le garage de Steve Jobs que la future Apple a vu le jour. Néanmoins, Elon Musk est associé pour le meilleur et pour le pire à Tesla, il en est le représentant le plus connu et c’est bien souvent lui qui dirige le navire, une approche qui rappelle celle mise en place par Steve Jobs, surtout après son retour dans les années 1990. Même si le CEO de Tesla n’a pas le charisme naturel de feu celui d’Apple, c’est aussi lui qui dirige toutes les conférences publiques et la quasi-totalité de la communication de l’entreprise, notamment par son compte Twitter, où il est particulièrement actif.

De manière plus fondamentale, c’est la démarche innovatrice de Tesla que l’on rapproche souvent de celle d’Apple. Après avoir testé le concept d’une voiture électrique alimentée par des batteries au Lithium-ion en modifiant des Lotus Elise, l’entreprise a commencé à créer sa première voiture, la Model S. Avant les années 2010, les seules voitures électriques disponibles étaient des modèles presque expérimentaux, basées sur des chimies d’un autre temps1 et souvent réservés à des groupes, à l’image de La Poste en France.

Le Roadster, première voiture construite par Tesla sur une base de Lotus Elise. C’était la première voiture électrique alimentée par une batterie moderne au Lithium-ion et la première aussi à dépasser les 300 km d’autonomie (image Tesla).

Il y a près de quinze ans, Tesla a mis en avant sa vision d’un futur où les voitures électriques deviennent la norme. Pour y parvenir, l’entreprise a inventé plusieurs éléments importants dans tous les domaines, de la batterie aux moteurs électriques, en passant par la recharge. À l’époque où aucun standard n’existait, le constructeur a par exemple inventé une prise propriétaire capable de charger rapidement la batterie et surtout un réseau de chargeurs similaire aux stations-service dédiées aux voitures thermiques.

Ces idées étaient alors nouvelles et dans l’industrie automobile traditionnelle, personne ne les a prises au sérieux. Ce n’est que bien des années plus tard que ces concepts se sont imposés et que tout le monde a suivi, par exemple en participant à la création de réseaux de charge similaires aux superchargeurs de Tesla. Mais ce n’est pas le seul domaine où l’entreprise d’Elon Musk a innové et apporté de nouvelles idées. Le concept d’ordinateur sur roues qu’on peut mettre à jour à distance commence doucement à être repris par la concurrence.

Tesla a aussi été parmi les premiers à avoir l’ambition d’offrir la conduite autonome dans tous ses véhicules et de ne pas en faire des options supplémentaires et payantes. Les huit caméras installées dès 2016 ressemblaient alors presque à un luxe inutile ; de nos jours, c’est presque peu par rapport à ce que toutes les voitures modernes embarquent. Dans un autre domaine, l’idée d’utiliser son smartphone en guise de clé de voiture semblait folle en 2014, c’est désormais quasiment banal.

Cédric, développeur web de MacGeneration, au volant d’une Model X sur les petites routes des Monts d’Or, printemps 2017.

Un autre point commun relie Apple et Tesla : la communauté de fans. Si vous utilisez des Mac depuis suffisamment longtemps, vous avez forcément connu les luttes « PC vs. Mac » sans fin, les heures perdues à débattre des avantages et inconvénients de chaque système et l’ardeur des défenseurs des produits pommés. C’est la même chose pour Tesla, qui bénéficie d’une importante communauté de fans prêts à tout pour défendre leur marque. Cela peut amener à quelques dérives, où la moindre critique même légitime est rejetée en bloc et son auteur conspué sur les réseaux sociaux, mais cet aspect communautaire a aussi des avantages.

Rien qu’en France, les conducteurs de Tesla peuvent compter sur plusieurs forums de discussion particulièrement actifs, dont celui d’Automobile Propre que je fréquente régulièrement, mais aussi des clubs pour des rencontres dans la vraie vie, pour ceux qui préfèrent. La pratique se perd un peu face à l’arrivée de nombreuses voitures californiennes supplémentaires sur nos routes, mais saluer d’un geste de la main les autres conducteurs de Tesla a longtemps été une tradition.

Cette communauté est aussi l’occasion de découvrir le fonctionnement des voitures avec un niveau de connaissance des détails inégalé dans le monde de l’électrique. Les forums sont une mine d’informations inépuisable pour qui veut tout savoir sur sa voiture, la batterie, les réglages proposés, les meilleures astuces pour optimiser sa conduite ou la charge… Là encore, j’ai retrouvé ce que je connaissais bien dans l’informatique avec Apple.

Gros rassemblement de conducteurs de Tesla lors d’un rassemblement organisé en octobre (photo @TeslaClubFrance)

Pour toutes ces raisons, cela faisait des années que je m’intéressais à Tesla et que je rêvais de pouvoir en posséder une un jour. Sans compter que j’ai toujours été attiré par les voitures électriques, leur simplicité de fabrication et de fonctionnement, leur silence, leur confort et bien évidemment, l’absence de pollution en roulant. Mais cela n’a longtemps été qu’un rêve, car les voitures conçues par Tesla étaient totalement hors de portée de ma bourse.

L’offre inégalable de la Model 3 SR+ en France

Elon Musk a toujours eu cette vision d’une voiture électrique à un prix raisonnable, financée par des voitures électriques de luxe. C’est pourquoi la Model S puis la Model X ont été pensées pour un marché de niche, avec des prix qui s’envolent désormais bien au-delà des 100 000 €, le prix d’un appartement où j’habite ! La Model 3 devait être la première voiture « bon marché » de Tesla avec un prix d’appel à 35 000 $, mais cette belle promesse d’Elon Musk s’est heurtée à la réalité d’une production compliquée et de coûts plus élevés que prévu.

Elon Musk promettait une Model 3 à 35 000 $ lors de sa présentation au printemps 2016, elle n’a jamais été vraiment vendue à ce prix.

La voiture est finalement arrivée en Europe à plus de 50 000 €, avec une entrée de gamme à plus de 40 000 € lancée l’année suivante. Contrairement au plan initial qui prévoyait une Model 3 de base dotée d’un intérieur différent, le constructeur a préféré distinguer sa gamme principalement sur la capacité de la batterie et le nombre de moteurs. Et face à une demande élevée et une capacité de production limitée, les tarifs ont augmenté régulièrement depuis le lancement, jusqu’à dépasser à nouveau les 50 000 € quand mon conjoint et moi-même avons commencé à regarder de plus près le marché.

On était alors début 2021, pile un an après l’achat d’une Yaris diesel qui nous a servi d’intermédiaire après la mort prématurée de notre ancienne voiture, une vénérable Peugeot 307 de 2001 lâchée par sa courroie de distribution (un classique du thermique !). Sa remplaçante a été achetée avec une idée derrière la tête : elle était suffisamment âgée pour entrer dans les critères de la prime à la conversion, ce qui nous imposait de la garder 12 mois. En échange de sa destruction, l’État finançait l’achat d’une voiture électrique à hauteur de 2 500 €, des conditions qui sont toujours proposées aujourd’hui.

Ceci n’est pas une Tesla (image MacGeneration).

Notre idée initiale était d’acheter une petite voiture électrique pas trop chère et notre premier choix s’est porté vers la « triplette Volkswagen », le nom affectueux donné à la e-Up de Volkswagen et ses cousines de Skoda et Seat. Une voiture petit format, dotée d’une batterie de capacité suffisante pour se déplacer sans problème sur Quimper et même les environs, mais pas assez pour traverser la France ou même simplement sortir du Finistère. Même si elle peut servir sur les longs trajets, elle est optimisée pour la ville et son autonomie sur autoroute ne dépasse pas les 150 km dans les bonnes conditions.

Quand bien même la majorité de nos déplacements se font bien en environnement urbain ou dans la sublime campagne de la Cornouaille, nous avons besoin de nous rendre régulièrement à Brest ou Lorient et de temps en temps dans une autre région française. Rien que pour un aller et retour à Brest, une voiture comme l’e-Up s’avère trop limitée, surtout en hiver, et il faudrait prévoir une charge intermédiaire.

La e-Up! de Volkswagen (image Volkswagen).

Nous avons brièvement envisagé quelques alternatives. Louer un véhicule thermique à chaque grand déplacement est une option, mais nous ne voulions pas avoir à préparer chaque voyage. Acheter deux véhicules, dont un thermique pour les grands trajets, implique d’avoir deux places de parking, deux assurances et augmente le prix de la transition de manière significative. Dès lors, nous avons préféré chercher du côté des voitures électriques dotées d’une autonomie suffisante pour aller n’importe où.

Début 2021, les options étaient alors bien limitées dans notre budget. Les citadines françaises souffrent d’une optimisation trop marquée pour les villes et d’une autonomie trop limitée pour les longs trajets. Sans compter que la Zoe de Renault, très présente sur le marché de l’occasion, ne dispose que d’une charge « rapide » qui est en fait assez lente et qui n'est proposée que sous la forme d’une option, ce qui en fait une rareté.

Notre regard s’est rapidement déporté vers deux voitures coréennes, la Hyundai Kona et la Kia e-Niro, deux modèles identiques sur la mécanique. Leur grosse batterie permet de rouler tranquillement sur autoroute et leur charge, sans être la plus rapide du marché, est suffisante pour répondre à nos besoins plus limités. Même si nous ne voulions pas d’un SUV à la base, c’était le choix le plus raisonnable d’autant que le marché de l’occasion était florissant.

Le Hyundai Kona électrique (image Hyundai).

Un marché florissant, certes, mais qui cache de nombreuses arnaques. J’ai failli me faire avoir, comme je l’ai expliqué dans un article publié suite à une mésaventure qui impliquait un Kona d’occasion :

Une arnaque sur internet peut en cacher une autre

Une arnaque sur internet peut en cacher une autre

Cette mésaventure avec un particulier nous a poussés vers les vendeurs professionnels et rapidement vers les véhicules neufs. Et c’est en faisant le tour des offres que j’ai réalisé que la Model 3 de base proposée par Tesla était devenue non seulement plus accessible, mais qu’elle constituait en plus une meilleure offre que la concurrence. La conséquence d’un changement brutal de tarif qui a eu lieu au début de l’année 2021 : le 20 janvier, le prix de la Model 3 entrée de gamme a baissé de plus de 11 000 € !

Vous avez bien lu, la Model 3 SR+ est passée littéralement du jour au lendemain de 47 990 € pour le client final à 36 800 €. Du point de vue de Tesla, la baisse n’était « que » de 7 000 €, ce qui est déjà énorme pour une voiture qui n’est pas remisée pour vider des stocks, mais le jeu des paliers sur le bonus écologique2 a accentué la baisse sur le prix à payer. Cela a fait grincer beaucoup de dents parmi les clients Tesla qui ont commandé avant cette date, mais cela a aussi rendu la voiture accessible à un public nettement plus large.

Il faut regarder ce que la concurrence propose pour comprendre l’impact de cette baisse de prix sur le marché français. Oublions les catégories de voiture pour comparer tout ce qui existe en électrique : une Zoe de Renault ou une e-208 de Peugeot sont certes moins chères, mais avec des autonomies trop réduites et une charge trop lente pour voyager confortablement. Et même si ce n’était pas notre critère de base, elles sont chères pour un équipement limité : imaginez qu’il faut une Zoe en finition haut de gamme et un prix qui débute à 30 000 € bonus déduit pour avoir une caméra de recul !

Les modèles coréens, que ce soit de Hyundai ou Kia, sont bien mieux équipés, mais ils sont aussi dans les mêmes zones de prix que la Model 3 d’entrée de gamme. Un Kona avec la grosse batterie offre une autonomie supérieure, certes, mais une vitesse de charge moindre et ne bénéficie pas (encore) de l’accès au réseau de Superchargeurs, deux points plus importants que l’autonomie en réalité. Le prix catalogue bonus déduit commence autour de 34 000 € aujourd’hui et même s’il est souvent possible d’obtenir un meilleur tarif en négociant avec la concession, on est dans les eaux des prix affichés par Tesla.

Cette Model 3 SR+, renommée Model 3 tout court au début du mois de novembre, est une excellente affaire qu’il est bien difficile d’égaler en France. Depuis mes recherches en début d’année, il y a plus de véhicules électriques sur le marché, mais l’offre de Tesla reste imbattable sur bien des critères et elle renforce encore son avance avec une nouvelle batterie qui l’approche des 500 km d’autonomie théorique. C’est aussi un véhicule sur-équipé, qui a de série à peu près l’intégralité du catalogue d’options de ses concurrentes.

La Model 3 de base est toujours vendue 43 800 € par Tesla et elle bénéficie d’une autonomie encore meilleure par rapport à la mienne. En contrepartie, le bonus écologique a été réduit de mille euros depuis ma commande, ce qui veut dire que son prix de base est désormais de 37 800 €.

Son énorme succès commercial, la propulsant même en tête des ventes européennes en septembre 2021, n’est pas un hasard. Des milliers de conducteurs en France ont choisi comme nous une Model 3. Maintenant que nous sommes décidés, comment est-ce que l’on achète une Tesla ? Réponse dans le prochain épisode !

Lire la suite :

Six mois en Tesla : un processus de commande atypique

Six mois en Tesla : un processus de commande atypique


  1. Peugeot et Citroën avaient lancé une 106 et une Saxo électriques dans les années 1990, mais leur batterie NiCD ne leur offrait qu’une autonomie d’environ 90 km et à 90 km/h au maximum.  ↩︎

  2. En France, la valeur du bonus écologique accordé sur les voitures électriques neuves dépend du prix du véhicule acheté. Jusqu’à 45 000 €, le bonus maximal s’applique, soit actuellement 6 000 € ; entre 45 000 et 60 000 €, le bonus est réduit à 2000 € ; au-delà de 60 000 €, il n’y a plus de bonus.  ↩︎


avatar iftwst | 

Je suis toujours étonné que l’on s’extasie devant les autonomies de ces VE. Les Tesla sont les meilleures (ou les moins mauvaises) actuellement.

Mais on oublie bien vite le confort de 800 voire 1000 km en un plein d’une banale thermique quelque soit la température extérieure phares allumés et chauffage à plein avec musique.

Pour avoir essayé des modèles 3 et X ce sont des voitures différentes mais loin d’éclipser les bonnes thermiques.

Les performances sont la c’est certain. Mais à quoi bon puisque l’auto phobie actuelle veut que l’on roule tous à 30kmh en ville à court terme.

Les choix environnementaux sont une obligation qui mettent d’emblée en avant les véhicules électriques.

Ce qui fait pas d’eux des véhicules parfaits….
Ils nous destinent à la voiture d’Apple c’est à dire un moyen de déplacement sans volant ni conducteur roulant en convoi sur voie rapide en respectant au mettre près les limitations. Du confort avec de la sécurité.

La voiture train sera née ! Et c’est peut être Apple qui a vraiment compris ce qu’était un VE.

avatar SuRVoLT69 | 

Lotus Elise et non Lotus Elite 😉

On peut aussi rappeler qu’il existe des aides régionales et départementales, sur l’achat d’un véhicule électrique. Un peu comme dans les Bouches-du-Rhône dans lequel un bonus supplémentaire de 5000€ peut être déduit descendant le prix d’une SR+ a 31.000€.
Tout comme sur l’achat d’une borne de charge à domicile. Et que les personnes vivant en appartement ne sont pas oubliés et peuvent demander un droit à la prise.

@iftwst a quoi cela te sert d’avoir une autonomie de 800 à 1000 kilomètres avec une voiture thermique ?
C’est inutile car personne (hormis les inconscients) ne fait un parcours continu d’autant de kilomètres.

avatar DrStax | 

@SuRVoLT69

C’est inutile pour vous peut être mais pas pour tout le monde. Pour mon usage privé et surtout pro une électrique serait un frein énorme en partant déjà du constat de base que je n’ai pas la possibilité de la recharger chez moi et que je fais parfois plus que 300 ou 400 km certain jour sans compter sur le fait que mes clients ne sont pas forcément ouvert à ce que je recharges ma voiture sur leurs infrastructures réserver à leur personnel.

Édit: Je ne suis pas contre l’électrique c’est juste que je ne les trouves pour le moment pas adapter à ma situation 😉

avatar SuRVoLT69 | 

@DrStax

Une charge en Superchargeur permet de récupérer 120km en 5 minutes.
La sécurité routière préconise un arrêt de 15/20 minutes toutes les deux heures, ce qui est largement suffisant pour regagner l’autonomie dépensée.
Donc oui pour moi avoir 1000km d’autonomie est inutile.
Surtout quand je vois que le modèle présenté dans l’article, qui a pourtant l’autonomie la plus basse de la Model 3, a tout de même plus d’autonomie que mon Alfa Roméo essence que je possède.

Et avec une version Grande Autonomie (LR), avec 600km de batterie, vous feriez aisément vos 300 à 400 kilomètres par jour, sachant que Tesla est fidèle par rapport à l’autonomie annoncée.

avatar juliengaz | 

Je regarde avec beaucoup d'intérêt le développement ces VE et je suis très intéressé par une Tesla 3. Mais force est de constater que ce type de véhicule ne correspond pas à tout le monde, c'est notamment mon cas, mon véhicule est mon outil de travail et avec 60000 kms par an j'y passe beaucoup de temps. Il est assez fréquent que je fasse 400-500 kms dans une journée, voir plus, depuis quelques temps j'utilise l'application ChargMap pour simuler mes trajets comme si je roulais en Model 3. Premier constat, enchainer 400 kms d'autoroute est difficilement possible, or cela m'arrive souvent. Un petit arrêt à un superchargeur vous me direz, oui sauf qu'il y en a pas partout et qu'en pleine campagne c'est inexistant or je suis souvent dans ce type d'environnement... Possibilité de charger à une borne classique alors, oui mais dans ce cas le petite pause de 15-20 se transforme en pause 1,5h, je n'ai pas autant de temps à perdre sur une journée... En fait, si le réseau de chargeur se développait comme le gouvernement l'avait annoncé avec 100000 bornes à la fin de l'année, peut-être aurais-je sauté le pas, mais pour l'instant je vais continuer à rouler en hybride Toyota avec laquelle je me retrouve complètement en terme de coût d'utilisation et de confort. Un bémol à mon envie de prendre une Tesla, la récente étude américaine sur la fiabilité des voitures qui plaçait les Tesla en bas de classement...

avatar cecile_aelita | 

@iftwst

Je rejoins ton avis 🙂.
Et j’avouerai à cela que non seulement t’as un plein de 800-1000km, mais en plus t’as la recharge en thermique en 5mn (allez je rajoute 20mn de trajet allé retour pour aller à la station essence mais qui sont très souvent camouflés vu que je ne vais jamais faire le plein JUSTE pour faire le plein… je le fais en partant de l’école ou quand je fais mes courses etc…).
Donc 25 mn pour avoir 900km d’autonomie, c’est loin d’être le cas avec l’électrique.
Mais bon après ça dépend des usages comme toujours 😊.
Moi je passerai peut être un jour à l’électrique quand justement il y aura les mêmes conditions qu’actuellement (plein de 900km et recharge en 5mn) 🙂.
Mais bon… pour le peu que j’utilise ma voiture (je dois faire 8-10 000km par an max) ma vielle Opel de 2011 a encore de beaux jours devant elle 😋😋.

avatar dorninem | 

Moi aussi gros de mon premier grand trajet (Sud de Strasbourg vers Coëtquidan près de Rennes) j'ai eu un peu de craintes concernant les recharges et la durée... et en fait trip en final de 2150 km sur 3 jours sans problèmes, sans attente particulière et je dirais même trop rapide les recharges (entre 20 et 35 minutes). Ma fille de 12 ans se plaint que c'est trop court pour terminer une partie de jeu sur la console de la Tesla ou pire un épisode de TBBT sur Netflix :)
Depuis le 4 Juin j'ai fait 13750 km dont les 2/3 en grands trajets et franchement je ne repasserais jamais sur un VT ! Quand je prends parfois la Yaris de ma femme j'ai peur, cela m'emm.... à fond boite manuelle, essence qui pue, accélérations nazes etc... l'an prochain LOA Yaris terminée et hop un VE

avatar cecile_aelita | 

@dorninem

C’est top si ça te donne satisfaction du coup 😊.
Moi de toute façon j’habite en immeuble en ville donc la question ne se pose même pas 😋😉

avatar John McClane | 

@dorninem

"Quand je prends parfois la Yaris de ma femme j'ai peur"

Pourquoi ? Elle n’est pas fiable ?

avatar dorninem | 

@John McClane

Si mais une fois habitué à une voiture avec tellement d'assistance à la conduite, conduite à une pédale ben c compliqué...

avatar John McClane | 

@dorninem

Oui j’imagine !

avatar zortech | 

@dorninem

Ouaip
Comparer la sensation de la yaris boîte manuelle avec la sensation de la tesla tm3.
Pas mal en effet 😉

avatar seraphinmi | 

@cecile_aelita

Avoir 900km rechargés en 5min serait super mais n’est pas nécessaire! On ne fait pas 900km d’une traite, ce n’est ni confortable ni raisonnable pour la fatigue et la sécurité. J’ai récemment fais un aller retour Toulouse Reims en 48h avec ma model 3. 4 arrêts par trajet, tous les 200-250km soit 2h à 2h15 d’autoroute. C’était parfait pour la gestion du trajet de faire une pause à ce rythme. Chaque pause a durée 10-15min, le temps de se dégourdir les jambes et de boire un café, sauf une pause plus longue pour le repas. Chaque pause a été faite à un superchargeur Tesla et je remettais en gros juste ce que j’avais consommé sur le trajet (50-60%), pas besoin d’un « plein ». C’est là toute la différence avec le thermique, et le changement majeur pour ceux qui font la transition. Rien d’insurmontable d’ailleurs. Tous les autres avantages effacent rapidement l’inconvénient initial de s’adapter à ce changement !
Et surtout, zéro gaz d’échappement! Imaginez le périphérique parisien sans gaz d’échappement et sans ronronnements de moteurs…presque un paradis…!😅

avatar cecile_aelita | 

@seraphinmi

J’ai dit 900km pour 5mn car vivant en appartement en ville, je n’ai pas la possibilité de faire la recharge chez moi. Et cela demande du coup beaucoup d’organisation (surtout une organisation constante et permanente 🙂) pour s’assurer que l’on a toujours de la batterie pour X raisons. 😊
Si pour une raison ou une autre j’ai besoin de faire en urgence 70 bornes d’un coup, (donc 140 avec le retour), je n’ai pas envie de me dire que ce n’est pas possible car ma voiture n’est pas chargé 🙂. Avec la mienne au pire je fais un crochet de 5mn à une station essence et c’est bon.
Évidement ce sont des usages marginaux, mais qui peuvent être problématique dans certain cas 🙂.
Mais je ne critique pas en soit la voiture électrique, c’est très bien, mais dans mon cas ce n’est pas possible c’est tout ce que je dis 😘😊.

avatar olivier9275 | 

@cecile_aelita

La recharge thermique en 5 minutes, c’est un mythe.

Quand j’avais une thermique, je devais me rendre à la station service, parfois faire la queue, faire le plein et repartir. Entre 10 minutes (dans le meilleur des cas) et 25 minutes. Toutes les semaines environ.

Avec l’électrique, je rentre à la maison, je me branche (en 5 secondes) et je vaque à mes occupations.

Les recharges sont un peu plus longues sur les grands trajets, mais je ne le ressens pas forcément car je m’arrêtais régulièrement en thermique avant (toutes les deux heures environ). Et les grands trajets ne représentent que 10% de mes trajets.

Donc en gros, sur l’année, j’économise environ 20 minutes en moyenne par semaine sur les pleins d’essence.

Et tout ça sans marcher dans des flaques d’essence, tenir des pistolets sales, etc.

Et évidemment pour beaucoup moins cher que l’essence !

avatar cecile_aelita | 

@olivier9275

« Avec l’électrique, je rentre à la maison, je me branche (en 5 secondes) et je vaque à mes occupations. »

Tu confirmes ce que je disais 😊!
Merci d’ailleurs mais je n’en avais pas besoin 😋🥰!
L’électrique ça ne fonctionne qu’à condition que tu puisses la charger chez toi😊

avatar olivier9275 | 

@cecile_aelita

C’est sur que si tu ne peux pas charger chez toi, c’est plus compliqué. Mais quand tu as cette possibilité, c’est ultra confortable.

avatar cecile_aelita | 

@olivier9275

Exactement ce que je disais !
Si tu peux recharger chez toi, ca s’envisage (après à voir si d’un point de vue puissance… un couple avec 2 voitures électriques, il doit falloir un sacrée compteur quand même 😋!
Mais de toute façon la question ne se pose pas, j’habite en immeuble sans place de parking privatif 😊

avatar jazz678 | 

@olivier9275

« La recharge thermique en 5 minutes, c’est un mythe. »

J’ai fait le plein de SP hier. 5 minutes
Réservoir de 70l

avatar olivier9275 | 

@jazz678

Si tu as une station service juste à côté de chez toi ou sur ton trajet quotidien, c’est parfait. Mais moi, il me fallait faire un détour. Donc les 5 minutes, on en est loin.

Par ailleurs, je n’ai jamais fait la queue pour me brancher à la maison !

avatar dorninem | 

Petit détail : imaginons par ex des chutes de neige et autoroute bloquée pendant 8 heures... au mieux un VT sera à court de carburant avec chauffage au bout de 6 heures mais plus probablement moteur hs car tourner sans avancer donc ventilation faible . Avec ma Model3, chargée a 50% pour faire fun donc 23 kwh et Conso de la pompe à chaleur de max 1,6 kwa donc... je vous laisse calculer vous avez 3 heures :)

avatar fte | 

@iftwst

"Mais on oublie bien vite le confort de 800 voire 1000 km en un plein d’une banale thermique quelque soit la température extérieure phares allumés et chauffage à plein avec musique."

?

L’autonomie n’est ni une qualité ni un défaut du thermique. S’il y a bien un critère dépourvu de sens pour un véhicule thermique, c’est celui-là. Sauf à traverser l’Afrique ou le centre australien, et encore, on peut toujours retrofitter un réservoir complémentaire si tant est que ça ait le moindre sens.

Je n’ai sans doute pas compris ce que tu voulais dire.

avatar Malouin | 

@iftwst

N’oublions pas que la neutralité carbone d’une voiture électrique est atteinte à … 65 000 km !

avatar Nicolas Furno | 

@Malouin

Et donc ? On reste sur du thermique qui n’atteint jamais la neutralité carbone ? 🤔

avatar Malouin | 

@nicolasf

La remarque est pertinente… je voulais juste dire qu’il n’y a pas de solution parfaite (recyclage des batteries, terres rares…)
Je me suis personnellement interrogé avant de reprendre un « gros » diesel : je totalise 40 000 km en… 9 ans !
Je passe ma vie dans le train et en avion.

avatar macosZ | 

@Malouin

Sur le point des terres rares et du recyclage des batteries je vous encourage à vous renseigner plus dans le détail

avatar Malouin | 

@macosZ

… Je te retourne le compliment !

avatar macosZ | 

@Malouin

Si il faut aller dans le détail allons y

Les batteries des dernières modèle 3 n’utilise plus de cobalt et nickel puisque c’est l’objet du débat

Donc le débat sur les terres rares il est obsolète

Après l’importance du mix énergétique par pays ça me semble être un argument tout à fait recevable. Surtout quand on dit qu’il faut faire x kilomètres pour être vertueux. En Allemagne par exemple il faut faire plus de KM qu’un France mais au bout d’un moment ça devient quand même vertueux

Pas comme la fausse bonne idée de l’hybride qui cumule les inconvénients des deux (là pour le coup les batteries sont très polluantes, pour un gain quasi nul en consommant de carburant) ou la pire des idées : l’hydrogène

avatar macosZ | 

@Malouin

Non. En fait c’est surtout lié au mix énergétique du pays. En France l’ademe dit qu’au bout de 30000 km avec une voiture électrique on devient vertueux

avatar Malouin | 

@macosZ

Sans doute puisque l’électricité est majoritairement nucléaire !
Et ailleurs ?
Vaste sujet et vaste débat que cette querelle de chiffres !
PS : je ne cherche pas à convaincre, il n’y pas de solution miracle en la matière.

avatar olivier9275 | 

@iftwst

Je trouve pour ma part que l’on s’extasie énormément sur l’autonomie des véhicules thermiques, en oubliant le confort absolu des véhicules électriques (lorsque l’on peut charger chez soi en tout cas).

J’ai acheté une Tesla il y a deux ans (Model 3 Performance), et je n’ai pas fait un plein d’essence depuis 2 ans. Au lieu de cela, je branche ma voiture en rentrant à la maison et la débranche en repartant. Ça prend 5 secondes, c’est propre, et ça ne m’oblige pas à aller à la pompe.

Au quotidien (90% des trajets), c’est un confort inouï par rapport à une thermique.

Pour les trajets plus longs, je m’arrêtais toutes les deux heures environ avec mes voitures thermiques. Je continue à faire la même chose avec la Tesla. Donc je ne ressens absolument pas la différence d’autonomie avec une thermique dans mon utilisation.

Évidemment, quelqu’un qui a l’habitude de rouler 800 ils d’une traite aura sans doute une vision différente, mais je pense que ça concerne une toute petite minorité de conducteurs.

Et tout ça, sans parler du confort de conduite (puissance dingue, mais aussi conduite ultra douce, selon son humeur du moment, silence, absence de vibrations, électronique embarquée au top, etc.).

avatar Bounty23 | 

Article et sujet intéressent !

Un article sur les occasions Tesla avec les choses à vérifier et l’intérêt que ça peut avoir vis à vis d’un model neuf (par exemple en fonction des différences entre les années de production pour savoir si ça vaux le coup ou pas) pourrait être cool aussi !

avatar Bruno de Malaisie | 

@Bounty23

J’avais vu il y a quelques temps une vidéo sur YouTube d’un gars qui avait acheté une Tesla d’occasion en Europe du Nord (elle était utilisée en tant que taxi).
Il était très content de son achat… la vidéo est en anglais certainement (je ne regarde que peu de vidéos en français…)
Je ne retrouve pas la vidéo. Et il y a à boire et à manger sur les achats de Tesla d’occasion…

avatar Nicolas Furno | 

@Bounty23

C’est une bonne idée mais peut-être trop complexe pour la série. J’ai quand même prévu de parler du marché de l’occasion dans un article, c’est assez particulier en France.

avatar Thaasophobia | 

@Nicolas Furno

Merci pour l'article intéressant et l'idée de série sur ce sujet.
Etant propriétaire de Model 3 aussi, nous nous rendons souvent en France en voiture de puis la Grand-Bretagne.
Dans cette série allez vous développer le sujet des réseaux de recharge en France ?
Depuis 2 ans que nous possédons une Tesla, nous avons assisté au quadrillage à marche forcé de l'offre de recharge dans toutes les régions Françaises.
Vue d'ici (UK), c'est un peu difficile de se tenir à jour nouvelles offres Françaises..

Par exemple, lorsque vous voyagez dans une ville de province, est ce que vous utilisez le service Chargemap ou un autre service ? qu'elle est votre approche ?

Peut être que dans un article futur vous pourriez faire le point sur deux bénéfices majeurs que nous avons découvert à l'utilisation et qui sont propre à Tesla.

1. La conduite Semi-autonome qui nous permet d'arriver beaucoup moins fatigué après un long trajet. C'est à dire que le conducteur doit toujours être vigilant mais avec 70 % de charge mentale en moins.

2. Le véhicule subit beaucoup moins d'usure donc perd très peu de valeur.
Je suis étonné que cet aspect soit très peu mis en avant dans les discussions.
Ayant prévu de passer au Modèle Y, j'ai activé l'offre de Tesla de racheter ma Modèle 3 qui affiche 40 000 KM parcours en deux ans.
Il m'a été offert de racheter mon Modèle 3 à 92% de sa valeur d'achat !

En plus de la Road-Tax gratuite, des parking gratuits, d'un coût au km sans égal et d'un réseau de recharge le moins cher et le plus dense, après les problèmes de ravitaillement en hydrocarbures au UK, Tesla (et les autres EV) vont faire un carton en 2022 de ce côté de la Manche !

avatar Nicolas Furno | 

@Thaasophobia

Un article sera dédié à la charge, j’évoquerai les bornes publiques aussi. Et un autre à la conduite, avec l’autopilot évidemment. 🙂

avatar jura39 | 

@nicolasf

J'ai hate de lire cet article , car il y a beaucoup a dire sur les borne de charges
D'ailleurs si vous en trouvez une facilement , vous avez de la chance .

avatar Nicolas Furno | 

@jura39

Pour le coup, c’est assez facile d’en trouver en Bretagne…

avatar jura39 | 

@nicolasf

Hales pas beaucoup de bornes dans le jura et quand je vais dans une grande ville , les places sont prises à la journée par des résidents
c'est assez compliquer pour recharger .

avatar Nicolas Furno | 

@jura39

J’ai été surpris, mais la Bretagne a investi assez massivement dans des bornes 22 kW il y a des années de cela. Le matériel est pas super récent mais bien entretenu de ce que je vois donc c’est assez simple de charger.

Après en plein été, il y a du monde aussi, forcément.

avatar ys320 | 

@Bounty23

En France le marché de l’occasion concerne juste les modèles S et X, les 3 se vendent au prix du neuf et son rachetées par des entreprises spécialisées pour les revendre en Europe du nord.

avatar Bigdidou | 

Je sais pas, c’est encore un peu tôt pour moi…
J’ai été vachement refroidi quand j’ai vu l’habitacle, les finitions pour le moins spartiates. Je suis conforté lorsque je lis les problèmes de fiabilité…
Dans cette gamme de prix, 45000 €, on a quand même des voitures essence sympa.
Bon, on a craque pour un truc anti-écologique au possible, mais on vient du diesel, donc je me dis que le passage a l’essence c’est déjà ça :D
Et puis il y a un moment ou la culpabilité pour tout, ça va…

Et puis franchement une voiture geek a ce point sans point de recharge d’un smartphone faute de prise usb, que dire 😳🤪

avatar dorninem | 

Pas de prises USB ? : c'est je suppose la lecture rapide d'un article US, en effet suite pénurie de composants Tesla a livré quels 100 de véhicules sans prise USB-C arrière et sans chargeur à induction, mais c'est déjà en cours de retrofit gratuit, contrairement à Renault par ex qui livre sans compteur digital ou BM sans écran tactile mais sans retrofit prévu !. Et je recharge très bien mon iPhone 12PM mais pas en induction, le 8 de ma femme sans pb.
Les finitions et l'intérieur sont super top car... spartiate, en effet il faut aimer avoir 150 boutons et commodos divers qui servent 1 fois de temps en temps. Ma pire expérience dans une Maserati (et oui Hertz aéroport Nice avait que ceci pour remplacer ce que j'avais demandé), pluie sur autoroute (et oui à Nice cela arrive aussi), j'ai du me garer pour tripatouiller les boutons pour enfin trouver (pas directement sur le commodo !!). Sur ma Model3 tout est dans l'écran ou encore plus simple bouton vocal 'allume les essuie glace' :) :)

avatar Bigdidou | 

@dorninem

On, non, pas rapide.
Oser livrer une voiture dans cet état, même temporaire, je trouve ça… pittoresque.

Pour le caractère spartiate, que veux-tu, j’aile bien me sentir cocooné dans une voiture.
Tout ce vide, j’aime pas.
Dans la mesure où la conduite totalement autonome n’est pas actuellement opérante, qui fait l’utra plus de la Tesla, et dont on parle finalement assez peu ici, je me rabattrais sur d’autres électriques, et de loin.
Mais chacun ses gouts et ses priorités.

avatar dorninem | 

Ls autres c'est encore bien pire cf un article d'un site sympa :) https://www.macg.co/mobilites/2021/11/les-penuries-de-composants-depouillent-les-tableaux-de-bord-des-voitures-125345

Et en effet chacun ses gouts, moi le bling bling clinquant je déteste.

avatar Bigdidou | 

@dorninem

« le bling bling clinquant je déteste. »

????

avatar Spinaker | 

Bravo ! Vive Tesla !

avatar thierry37 | 

@Spinaker

Et moi j'ajouté un de plus a ignorer sur ma liste 😉

A-t-on besoin de le clamer dans un commentaire inutile ? 😉

avatar Spinaker | 

@thierry37

Pardon. Seul ton commentaire est intéressant.
Je me plie donc, te bloques également par politesse, et ensuite je clame bien proprement : Love Tesla forever !

Cela dit j'apprécie vraiment iGen pour cette facilité à se débarrasser de ce qui pollue le visuel. La gestion par tags est vraiment bien faite. (Cela vaut également pour les commentaires des différents prophètes que l'on croise ici et là).

avatar apaisant | 

@Spinaker

A en croire tout tes commentaires sur les articles Tesla, tu ne dois pas bien savoir utiliser les #tags.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR