Intel annonce un processeur mobile plus puissant que le M1 Max… et qui consomme beaucoup plus

Stéphane Moussie |

« Le processeur mobile le plus puissant jamais créé », « La meilleure plateforme dédiée au jeu »… Intel ne manque pas de superlatifs pour vanter sa 12e génération de processeurs Core pour ordinateurs portables disponible à partir de février, et en particulier sa star, le Core i9-12900HK.

Intel Core de 12e génération. Image Intel.

C'est la première génération de processeurs mobiles Intel à être basé sur le procédé de gravure Intel 7 (censé apporter un gain de 10 à 15 % de performances par watt) ainsi qu'à exploiter l'architecture Alder Lake. Cette architecture hybride est un changement majeur pour le fondeur, puisqu'il mêle pour la première fois des cœurs hautes performances avec des cœurs économes en énergie — une composition hétérogène qui existe depuis des années sur les smartphones et maintenant sur Mac avec les puces Apple Silicon.

Alder Lake : Intel trace sa route pour rattraper Apple (1/2)

Alder Lake : Intel trace sa route pour rattraper Apple (1/2)

Alder Lake : Intel trace sa route pour rattraper Apple (2/2)

Alder Lake : Intel trace sa route pour rattraper Apple (2/2)

En l'occurrence, le Core i9-12900HK a 6 cœurs rapides et 8 cœurs économes (14 au total, donc), à comparer à la puce M1 Max des MacBook Pro qui a 8 cœurs rapides et 2 économes (soit 10 au total). Les cœurs économes du processeur Intel peuvent monter jusqu'à 3,8 GHz et les cœurs puissants jusqu'à 5 GHz, quand les cœurs les plus rapides du M1 Max sont limités à 3,23 GHz. Mis bout à bout, ces caractéristiques font du Core i9-12900HK un processeur plus puissant que le M1 Max, tout du moins sur les benchmarks sélectionnés par Intel.

Sur Blender, accompagné d'un GPU Nvidia RTX 3080, le Core i9-12900HK est présenté comme 30 % plus rapide que son prédécesseur, le Core i9-11980HK, ainsi que plus rapide (sans le détail) que le M1 Max et le M1 Pro. Ce que le graphique ne montre pas, mais qui apparait dans la fiche détaillée d'Intel, c'est que le GPU Nvidia consomme à lui seul 160 W et que le CPU consomme jusqu'à 115 W de son côté. Le MacBook Pro 16" utilisé en comparaison consomme au maximum 120 W au total.

À noter aussi que ce benchmark a sans doute été réalisé avec une version de Blender non optimisée pour l'API graphique Metal d'Apple. Cette optimisation commence seulement à apparaître depuis quelques semaines dans une version alpha.

Intel présente également son dernier né comme plus puissant — parfois de manière très marginale — que le M1 Max sur CrossMark, Premiere Pro (PugetBench) et Autodesk (benchmark Cadalyst). La démonstration de la supériorité du Core i9-12900HK est loin d'être éclatante, en témoigne d'ailleurs le graphique ci-dessous qui montre que le M1 Max est capable de fonctionner à une consommation bien moindre.

C'est toute la difficulté d'Intel depuis des années : parvenir à proposer des processeurs plus puissants sans faire exploser la consommation, chose que ne parvient pas encore à faire Alder Lake comparé aux derniers ordinateurs d'Apple. Intel n'annonce d'ailleurs pas d'amélioration de l'autonomie avec sa nouvelle génération. En adoptant la puce M1 Max, le MacBook Pro 16" a pris un petit peu d'embonpoint (355 x 248 x 16 mm pour 2,2 kg), mais ce n'est rien à côté du MSI GE76 Raider utilisé par Intel pour ses tests, un monstre de 397 x 284 x 25 mm et 2,9 kg accompagné d'un chargeur 280 W.


avatar laraigneegypsymontealagouttiere | 

Intel et les effets d’annonce 🤦‍♂️
Et ils espèrent rebondir ? 🙄

avatar Insomnia | 

@laraigneegypsymontealagouttiere

Apple ne fait pas mieux dans ses annonces non plus

avatar byte_order | 

J'aime d'ailleurs comment ils ont repris le type de courbe très imprécis % puissance relative vs consommation...

avatar benjaminrousseau | 

"c'est que le GPU Nvidia consomme à lui seul 160 W et que le CPU consomme jusqu'à 115 W de son côté."

LOL ! Facile si y'a pas de limites sur les W d'être "plus puissants" que ceux d'Apple.

avatar Genval | 

Même si je reste aficionado de Apple, je n'oublie pas les 3% de part de marché il y a un peu plus de 20 ans. Ne soyons pas condescendant la situation peut se retourner. Cela dit je ne le souhaite pas.

avatar benjaminrousseau | 

C'est vrai.

C'est bien qu'Intel essaie d'être au niveau, de rattraper le retard (on voit d'ailleurs les bonnes idées qu'ils prennent dans le design des puces, les coeurs performants / économes).

Mais j'ai surtout de la peine pour eux un peu .. y'a rien de fou dans ce qu'ils sortent, de révolutionaire. C'est dommage, car la concurrence avec Apple (ou autre), ça reste une bonne chose pour l'industrie, pour les clients aussi.

avatar Genval | 

Je ne peux qu'être d'accord à 100% avec ce vous venez d'écrire.

avatar Nesus | 

@Genval

Il y a quand même assez peu de chances. Appel acheté tout ce qui lui permet de rester dans la course et le cash sur lequel ils sont assis permet de vrai miracle. Donc un coup de mou, comme ce qui est en train d’arriver à intel (sanction pour s’être laissé engluer dans leur fainéantise) peut arriver mais le cash, fait que ça restera un période courre de transition (comme ça le sera pour intel qui commence déjà à faire de chèque à tout va pour rattraper le retard, dont TMSC).

avatar Un Type Vrai | 

Tu oublies de mentionner l'époque ou Apple avait une PDM de + 50% aussi.

Franchement, c'est pas très sérieux comme argument, non ?

avatar Genval | 

@Un Type Vrai, non !

Je n'ai pas parlé de cela, j'ai simplement écrit qu'il ne faut pas être condescendant, la bonne situation de financière de Apple d'aujourd'hui et à certains moments du passé peut se retourner et je le répète je ne le souhaite pas car malgré certains travers j'aime les produits Apple(pas tous).

avatar pocketalex | 

C'est toute la force des M1Max

Parceque si on parle de puissance CPU et GPU, on trouvera toujours des CPU et des GPU plus puissant que le M1Max ...

Toute la question est sur la conso, plus encore quand on parle de laptop

Et sur ce point, Intel ne fait qu'afficher des années de retard. Pour arriver à peine à égaler, voire dépasser le M1Max, il faut des centaines de Watt dans le cul des PC, ventiler de malade, le tout sur des config grosses comme un canapé.

A ce niveau là, on est plus content creator, on est "fitness content creator", car déplacer le laptop ressemble à soulever des haltères

... autant prendre une grosse tour, et basta. Et ce sera pas beaucoup moins mobile que ces laptops

avatar byte_order | 

@pocketalex

Certes, mais le marché de l'ordinateur fixe reste important, si ce n'est majeur pour Intel.
Et c'est d'ailleurs un marché sur lequel Apple est relativement peu présent.

avatar pocketalex | 

@byte_order

Mouais

Apple est plus ou moins présent ici ou là, faut il leur reprocher ?
Apple est absent des serveurs, il y a des milliards à faire sur les serveurs
Apple est absent sur le gaming, il y a des milliards à se faire sur le gaming
Et oui, sur le business du desktop, les PC se vendent surement plus que les Macs (je dis ça, j’ai aucun chiffre)

Les seuls chiffres que j’ai, c’est ceux que tout le monde connait :
Apple 4e constructeur mondial
Et sur les bénéfices, Apple rafle la majorité des bénéfices du secteurs

Alors oui, Apple pourrait faire des desktop qui niquent leur mère aux tours PC Grosbill survitaminées, mais ça ferait surtout plaisir à une minorité

avatar byte_order | 

@pocketalex
> Apple est plus ou moins présent ici ou là, faut il leur reprocher ?

C'est pas ce que je dis.
Je dis que la communication d'Intel est à analyser du point de vu de leurs intérêts à eux, pas du point du monde Apple.

Intel sait très bien qu'une part non négligeable des clients qui utilisent des ordinateurs portables sous Intel sont sous Windows, et qu'ils ne peuvent pas migrer massivement et surtout rapidement vers du Apple comme ça. La part qu'ils craignent de voir migrer rapidement est plutôt côté des particuliers et indépendants

Mais Intel sait aussi que là où ils ne sont pas (pas encore) menacés c'est là où ni AMD ni Apple n'a réellement d'offre (peu importe pourquoi), et c'est en l'occurence sur les machines à haute performance (mais haute consommation), qui sont souvent des machines fixes (et donc dont la consommation n'est pas forcément un critère clivant pour le client, sauf haute conscience écologique).

En bref, ce que je dis c'est qu'Intel ne peut pas communiquer sur la rapport puissance / consommation en basse consommation, ils savent qu'ils sont pas concurrentiel, donc c'est assez logique qu'ils communiquent en insistant sur le côté opposé : le pic de performance max.
Qui se trouve etre également celui qu'une part de sa clientèle toujours acquises (serveurs, worksations) considèrent aussi essentiel...

> Et oui, sur le business du desktop, les PC se vendent surement plus que les Macs
> (je dis ça, j’ai aucun chiffre)

La part de marché des Macs reste minoritaire, tout format confondu. De facto, cela signifie forcément que les PC, desktop ou pas, se vendent, en volume, plus que les Macs.
Après, y'a 1 an, les desktops (PC ou Mac) représentaient au alentour des 37% des ventes d'ordinateurs, portables ou desktops.

avatar ancampolo | 

@benjaminrousseau

Ouai c’est un processeur thermonucléaire pour mobile avec une autonomie de 10 minutes…le top intel

avatar spezzic | 

@ancampolo

😂😂😂😂

avatar fte | 

La comparaison avec un non-compétiteur est intéressante.

Je serais bien plus intéressé à une comparaison avec un compétiteur, AMD. C’est là que je dois faire un choix…

avatar cosmoboy34 | 

@fte

Je trouve que ça n’a pas trop de sens qu’intel se compare à Apple maintenant 🤷🏼‍♂️ les mac users vont pas se mettre à acheter Windows juste pour une question de puissance. il n’y a pas que la puissance il y a l’environnement qui compte énormément pour la plupart des utilisateurs Mac.

avatar claupatr | 

@cosmoboy34

C’est plus peut être pour éviter que des utilisateurs Windows n’aillent sur Mac sur l’argument de la puissance. N’allez pas voir ailleurs, on est aussi puissant, voire plus.

En effet, je ne vois pas des utilisateurs Mac basculer sur Windows.

avatar rikki finefleur | 

"je ne vois pas des utilisateurs Mac basculer sur Windows."
Si.
La plupart pour la bibliothèque de soft dispo en particulier les jeux.
D'autre part ce que tu peux faire sur mac , tu peux le faire ailleurs. Après c'est une histoire de goût. Par contre niveau des softs, là l'écart est très grand.

avatar Brice21 | 

@rikki finefleur

"D'autre part ce que tu peux faire sur mac , tu peux le faire ailleurs. "

GarageBand, Logic, Final Cut me manqueraient trop sous Windows.

avatar pocketalex | 

Moi c’est le Finder…

avatar debione | 

@ Brice21:
Garage Band et Logic (Logic étant la seule raison qui me fait être encore sous mac) sont assez particulier dans leurs utilisations, mais Live ou Protools sont encore meilleurs sur certains points (surtout que MainStage est lui laissé complètement à l'abandon, un achat inutile que j'avais fait) et plus faibles sur d'autres.
Mon gamin c'est mis à vouloir faire des vidéos (de jeux évidement ;)), après un court apprentissage sur un vieux FC, j'ai téléchargé Da Vinci et il se fait les dents dessus.
C'est un peu le gros point faible des solutions Apple, c'est qu'elles ne sont valables que sur du Apple, ça marche hyper bien tant que tu es tout seul. Des que tu es beaucoup, les autres solutions prennent le dessus, car elles ont l'énormes avantages de s'affranchir des plateformes... Ce d'autant plus qu'un des trucs les plus rageant chez Apple, c'est la merde qu'il y a des que tu utilises 2 versions différentes de FC ou Logic (dans Logic c'est absolument dramatiques) tout part en vrille, tu passes des heures à tout normaliser avant de pouvoir travailler.
Après j'adore Logic, mais il a des limitations qui sont absolument imbuvables (genre mettre Logic en slave en MIDI et toutes la gestion du MIDI d'ailleurs) au point de me faire tester d'autres solutions pour m'en affranchir.

avatar Un Type Vrai | 

Non, beaucoup d'utilisateurs de Mac utilisent aussi Windows (au travail, sur le PC de jeux du gamin etc.)
Donc non seulement ils connaissent les deux mondes, mais ils savent aussi mieux que toi le pourquoi de leur choix.

avatar smog | 

@un Type vrai : effectivement, c'est mon cas. Windows 10 au boulot. Parfois très irritant (des trucs pas intuitifs ou pas logiques).
Dernier exemple en date : créer une autre session, il demande un compte Microsoft... ??? Peut-être que ça se fait sans, mais il ne le propose pas !

avatar fte | 

@smog

"Peut-être que ça se fait sans, mais il ne le propose pas !"

Oui, ça le fait. C’est le même truc qu’avec iCloud chez Apple : il y a une option fort peu visible dans un coin, pour skipper l’étape.

Égalité balle au centre sur les patterns toxiques.

avatar valcapri | 

@fte

Surtout AMD avec ces APU basé sur Zen 3+ et RDNA2. A mon avis, cela va faire mal à Intel. Surtout niveau consommation/chaleur.

Il faudra aussi voir les puces AMD avec une carte graphique NVIDIA.

Je dois dire que ma tour est silencieuse avec ces ventilateurs BeQuiet et le couple Ryzen 5900X/GeForce 3080. Mais par contre, le MacBook Pro 16” Intel, c’est loin d’être silencieux et ça chauffe. Vivement que je puisse avoir un M1 Max/64 Go de RAM/1 To de SSD.

avatar iftwst | 

Encore une comparaison par rapport au M1.
Cela tourne à l’obsession 😄

avatar Kwikyy | 

Et encore plus de comparaisons quand le prochain Mac Pro va sortir…

avatar Insomnia | 

@iftwst

Apple fait de même alors pourquoi Intel pourrait pas faire de même 🤣 faut arrêter.

avatar Rez2a | 

@Insomnia

C’est un peu plus subtil que ça : le but d’Apple c’est de vendre des ordinateurs, ils avaient le choix de les équiper de CPU Intel, AMD ou de faire les leurs ; c’est normal qu’ils les comparent entre eux pour montrer que leur choix est le bon.

Intel vend des CPU à des clients lambdas et des constructeurs : leur concurrent, c’est AMD qui fait la même chose, pas Apple.
Un constructeur ne peut pas décider de se fournir chez Apple pour le CPU. En partant de ce principe, si demain Intel décidait de comparer ses CPU uniquement à ceux d’AMD en excluant les M1 de l’équation, on pourrait même pas leur en vouloir.

Après, s’ils arrivaient à faire un CPU qui éclate le M1, pourquoi pas le mentionner également, ça mange pas de pain. Mais là, le fait de se faire éclater par Apple (dont ce n’est pas le cœur de métier, contrairement à eux), et utiliser des procédés franchement limites pour faire croire que c’est eux qui mènent la course et pas Apple, ça les dessert plus qu’autre chose aux yeux de n’importe qui s’intéressant un peu au domaine.

Et franchement, j’aimerais bien qu’Intel arrive réellement à faire de l’ombre aux Apple Silicon, ça mettrait un peu de pression à Apple qui n’aurait pas le choix de se reposer sur ses lauriers. Mais là tout ce que ça prouve, c’est qu’en l’espace d’un an, Apple a réussi à prendre des années d’avance sur les CPU Intel.

avatar debione | 

@ Rez2a:
" Mais là tout ce que ça prouve, c’est qu’en l’espace d’un an, Apple a réussi à prendre des années d’avance sur les CPU Intel."
Sur le rapport watt/perf assurément, sur la perf pure non (donc pour les ordi branché au secteur, Intel reste devant, sur l'utilisation nomade par contre ils se sont fait mettre une rouste)

avatar hougoul | 

@debione

Pour l’a rapport watt/perf mais aussi le rapport fréquence/perf.

avatar valcapri | 

@debione

Oui, est-ce que tu as vu qu’Intel était devant niveau performance pure?

Parce que à part Blender où ils ont semble-t-il utilisé une version optimisée Intel/NVIDIA avec certainement CUDA. Je ne vois pas.

Il ne faut pas oublier qu’Intel met beaucoup d’argent dans l’optimisation de certains logiciels pour ses propres puces et que NVIDIA fait pareil niveau softwares. Et cela fait des années contrairement à Apple où cela ne fait qu’un an que les puces sont sortie.

On le voit bien niveau serveur chez AWS avec Graviton2 qui fait mal à Intel/AMD (sur certaines tâches). Et que même là dessus, ARM n’a pas encore le même niveau d’optimisation que le x86.

Bref, on compare plus des architectures de processeurs qu’autre chose.

Apple balance la même chose en Keynote, mais c’est rarement trompeur. Et bien souvent, il les comparent à leurs anciennes puces. Et à leur ancien MacBook Pro.

Et puis après, ils comparent la puissance par watt.

Bien sûr, il vaut te donner un ordre d’idée de puissance pour la partie graphique (surtout que c’est la première) en te disant que la puce graphique 32 cœurs dans le M1 Max est équivalent à une RTX 3080.

Ce qui compte beaucoup aussi auprès de l’utilisateur, ce n’est pas tant la performance pur. Mais l’impression de performance et d’en avoir sous le capot. Et ici Apple à très bien jouer le coup.

avatar byte_order | 

@valcapri
> Ce qui compte beaucoup aussi auprès de l’utilisateur, ce n’est pas tant la performance
> pur. Mais l’impression de performance et d’en avoir sous le capot.

Euh... pas sur de comprendre. En avoir sous le capot, c'est bien avoir de la performance pure, hein.

Perso, désolé, mais soit vous cherchez une machine qui vous aide a être plus productif, et avoir l'impression de performance mais "produire" dans les mêmes temps, c'est pas forcément ce que vous cherchez. Soit vous n'avez pas vraiment de mesure de comparaison de votre productivité, et là, mais seulement là, "l'impression" de performance peut suffire, mais cela vieillit mal, les impressions.

avatar pocketalex | 

@debione

C'est tout le problème que va avoir le futur iMac 27"

En passant sur M1Max, on aura un ordinateur desktop qui offrira les performances des tours PC haut de gamme d'il y a 3 ans

Alors il consommera peu, c'est sur, il sera silencieux, assurément, mais on parle d'un desktop et la consommation est un moindre problème vu que la machine est volumineuse, donc peut être correctement ventilée, et constamment reliée au secteur, donc pas de souci d'autonomie

C'est un peu la limite à laquelle va se confronter l'iMac : en face on aura plus puissant pour moins cher.

Enfin, on verra bien

avatar hougoul | 

@pocketalex

Je ne suis pas vraiment d’accord.
Quand je veux un chauffage j’achète un chauffage.
Quand je veux un ordi, j’achète un ordi et je ne veux pas qu’il fasse chauffage surtout en été

avatar pocketalex | 

@hougoul

excuse moi, mais "ordinateur" n'est pas un mot générique. On achète pas un ordinateur comme on achète un pull ou une brosse à dent

Si toi un iMac 24" M1 te convient car la finesse et le design priment sur la puissante brute (c'est une machine destinée à la bureautique), ça ne veut pas dire que ton avis et tes besoins sont le LA de l'ensemble des avis et l'ensemble des besoins de tout le monde

Dans mon commentaire, je parlais de l'iMac 27", une machine plutot destinée à travailler, en tout cas dans sa future version Silicon qui sera un mix entre l'iMac 27" haut de gamme et l'iMac Pro

Et quand on parle machine pour bosser, en desktop la consommation est un critère bien souvent mineur, on achète des performances, pas du design, de la finesse ultime ou une consommation au ras des paquerettes

Par ailleurs, une tour PC (ou Mac) bien ventilée est quasiment inaudible, juste tu vas bouffer du watt à mort, certaines alims de grosses tour dépassent les 1000W, donc voila, ça suce du courant, mais bien conçu, c'est pas un grille pain.

avatar en chanson | 

@pocketalex

"certaines alims de grosses tour dépassent les 1000W, "

N’exagère quand même pas. Tu parles des power users qui jouent à des véritables jeux 3D inconnus dans le monde mac.

avatar hougoul | 

@pocketalex

Je ne dis pas que l’on a pas besoin de puissance.
Je dis juste que puissance sans maîtrise est inutile.
Sur un laptop la production de chaleur se doit d’être maîtrisée.
Sur iMac qui a vocation d’être en plus d’un outil, un beau meuble, ce doit aussi d’être discret.
Pour le reste c’est le rôle du Mac Pro

avatar byte_order | 

@hougoul
> Quand je veux un chauffage j’achète un chauffage.

Ou je vis dans une maison quasi passive. Comme ça pas besoin de chauffage... ou presque.

> Quand je veux un ordi, j’achète un ordi et je ne veux pas qu’il fasse chauffage surtout en été

Il se trouve que la relative chaleur produite par ma tour PC dans mon bureau chez moi me sert de chauffage depuis presque 2 ans, depuis que je suis en télétravail la majorité du temps.
Soit l'équivalent d'une année de ce que j'aurais de toute façon du dépenser pour me chauffer ma maison si j'avais un ordinateur ne produisant pas de chaleur quand il tourne (et bien, comme le fait ma tour PC).

Reste l'été. L'été je bosse sur ordinateur portable, sur la terrasse. Parce que même avec zero chaleur produite, de tout façon il fait plus chaud dedans que dehors, à l'ombre. Rapport à la météo proche de la mer...

Bref, tout ça pour dire que la chaleur émise n'est pas forcément perdue, de la chaleur c'est de la chaleur, peu importe si ce qui chauffe votre espace de vie est un appareil dédié à cela uniquement ou pas. Ce qui compte c'est le bilan économique et écologique, pas la séparation des missions de chaque équipement.

Certains datacenters gèrent le problème du refroidissement avec du watercooling, d'autres ont des pompes à chaleur qui la récupère et la transforme en énergie à nouveau.

Tant que l'énergie n'est pas produite en pure perte.

> Je dis juste que puissance sans maîtrise est inutile

Ce qui ne veut rien dire. Est-ce qu'une ordinateur puissant mais produisant de la chaleur est un ordinateur dont la puissance n'est pas maitrisée / able ?

Un datacenter dispose en général d'une puissance assez phénomènale. Est-il inutile sous prétexte qu'il produit de la chaleur en plus d'être puissant ?
Si cette chaleur est gérée efficacement via des stratégies de convections, de watercooling, de pompe a chaleur inversée ou que sais-je encore, c'est maitrisé. Et cela n'a jamais été inutile, sinon personne n'investirait dans un datacenter. Pourtant il en pousse partout...

Attention à ne pas réduire la sujet au seul sujet des ordinateurs portables. Y'a tout un pan, cher à Intel en particulier, qui est en dehors de ce marché...

avatar hougoul | 

@byte_order

Je ne sais pas si tu as lu le sujet de la News
Mais on parle d’une puce pour ordinateur portable pas pour les datacenter

avatar byte_order | 

@hougoul

Non, on parle sur la communication d'Intel sur ses nouveaux CPU, dont une déclinaison pour ordinateur portable.
Je souligne donc qu'il faut regarder cette communication depuis le point de vue de ce qui compte pour celui qui la produit, pas de celui qui déjà plus de toute façon la cible qu'Intel souhaite à tout prix retenir en priorité.

Derrière le discours "on a une puce pour portable qui va plus haut en performance qui quiconque", y'a également un discours "on a (toujours) une puce desktop/serveur qui va plus haut en performance que quiconque".

avatar hougoul | 

@byte_order

Relis la News alors

avatar spezzic | 

@pocketalex

Et l’aspect ecologique t’en fait quoi ? C’est comme ci tu etait en train de dire qu’on pouvait encore se permettre d’utiliser au quotidien des bagnoles qui consomment encore 15 L au 100km !! Roule en formule 1 ! C’est sur tu vas arriver tres vite la ou tu veux aller mais a quel prix ??

avatar pocketalex | 

@spezzic

Toi t’es du genre à prendre le discours de quelqu’un qui décrit un fait comme celui de quelqu’un qui explique une conviction personnelle

Ce sont pourtant deux choses bien différentes

Par ailleurs, je suis sur un laptop Mac, pas sur une tour PC qui bouffe 800 Watts

Donc ce dont je parle est le marché, pas mes convictions

avatar byte_order | 

@spezzic

La différence, c'est que les 15L brulés aux 100km n'ont servi qu'à cela, faire 100km, et rien d'autre. La chaleur thermique n'a pas été récupéré, elle s'est dispersé le long du trajet, au mieux cela a pu permettre de recharger un batterie si c'est un véhicule hybride.

Alors que la chaleur produite par des CPU consommant des watts d'électricité, cette chaleur là peut parfaitement être utilisé à autre chose, elle n'est pas forcément perdue bêtement.
Perso, cela chauffe quasiment ma maison la moitié de l'année, là ou je devais brûler du bois chaque soir.

> Roule en formule 1 ! C’est sur tu vas arriver tres vite la ou tu veux aller mais a quel prix ??

Bon exemple. La formule 1 moderne se sert du moteur thermique pour recharger une batterie électrique pour augmenter, justement, le performance globale, qui va désormais au dela de ce qu'elle serait si le moteur était purement thermique uniquement. En terme de couple, en particulier.

Quand au besoin d'aller toujours plus vite, tout dépend de votre besoin. Certains sont payés à la productivité, et pour certains celle-ci est directement conditionné à la capacité de leur ordinateur à produire un résultat plus rapidement (dans mon cas, de la compilation de code et des calculs d'analyse de signaux, d'analyse de traffic réseaux, etc). Bref, plus il va vite, mieux c'est.
Hors actuellement, dans l'offre d'Apple, y'a pas de quoi répondre à ce type de besoin. Certes, si je passais d'un macbook intel à un macbook m1, mais comme là cela serait de passer d'une tour PC assez bien doté à un truc Apple, ben pour l'instant la solution n'existe pas.
Et comme dit, la chaleur dégagée par ma tour PC n'est pas gâché.

Et question silence, c'est franchement très bon, on est plus en 2000.

avatar Un Type Vrai | 

@pocketalex
L'iMac n' jamais été le plus puissant ordi de bureau. Donc ça ne change pas la situation (non plus).

avatar Un Type Vrai | 

Mais le mac Pro n'a jamais été le plus puissant depuis le passage à Intel. Donc ça ne change rien sur les "ordi branché" (ie les grosses tours). Non ?

avatar Insomnia | 

@Rez2a

Mouai dans tous les cas, je comprends pas cette idée de se comparer. Surtout que pour le coup Intel aurait du comparer avec se processeur sur un Mac pour faire une vrai comparaison. C’est toujours à celui qui a la plus grosse. C’est exactement pareil entre android et iOS ont pas comparer les deux c’est le même écosystème.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR