Les errements logiciels d'Apple (4/4) : Kaleida Labs, l'autre échec conjoint avec IBM

Jean-Baptiste Leheup |

Avant de trouver la martingale Mac OS X au détour des années 2000, Apple a essuyé des échecs retentissants dans sa quête d'un système d'exploitation moderne. Retour sur cette période mouvementée en quatre épisodes.

  1. La quête de l’objet sacré
  2. Dix ans de perdus avec le projet Pink
  3. Taligent, le système d’exploitation rêvé
  4. Kaleida Labs, l’autre échec conjoint avec IBM

On a déjà parlé de Taligent, la filiale commune d'Apple et IBM qui tenta en vain, au début des années 90, de créer un nouveau système d'exploitation universel, puis un environnement de développement orienté objet presque aussi universel, avant de jeter l'éponge. Mais on connaît moins Kaleida Labs, une autre filiale des mêmes maisons-mères, elle aussi créée en 1991, avec un objectif beaucoup plus raisonnable : créer un logiciel multimédia multi-plateforme et le langage de script permettant de l'animer.

Il faut se souvenir qu'à l'époque, le terme « multimédia » est le leitmotiv de toute l'industrie informatique. Un ordinateur ne peut être que multimédia, avec un écran en couleurs et des haut-parleurs de chaque côté. Le moindre bidule qui associe du texte, des images, du son, voire des vidéos lilliputiennes et poussives, devient « multimédia ».


avatar gaurejac | 

Super série merci...
Dans la série des logiciels jamais sortis je donnerais cher pour voir tourner le projet StarTrek (système 7 sur PC 486)

avatar Derw | 

Director... :)

C’est avec lui que je suis passé du monde professionnel « papier » au monde numérique...

avatar pim | 

Cette série de quatre articles donne le vertige. À posteriori on se rends compte les galères par lesquelles ils sont passés.

avatar raoolito | 

excellente serie d'articles de fond !

avatar umrk | 

Cette histoire de filiale commune, ça me rappelle le GIE (Groupement d'Intérêt Economique) ... qui a fait que je me suis retrouvé au chômage, dans les années 90. Un GIE est crée par des sociétés qui, bien que concurrentes, considèrent que sur un sujet d'intérêt commun ponctuel, il leur est plus efficace de travailler ensemble.

ça, c'est la théorie. En pratique, le GIE est vu par chaque société fondatrice comme un moyen d'espionner son/ses partenaires, et il ne faut pas oublier qu'il y a, en interne des société ayant crée le GIE, de puissants services internes qui n'ont aucun intérêt à ce que l'expérience soit un succès, bien au contraire ....

Je le dis pour l'édification des lecteurs : ne vous faites JAMAIS embaucher par un GIE !

Il ya a dans un GIE des gens qui, parce qu'ils sont détachés par leur maison-mère, conservent leur parachute, et retournent à leur point de départ si les choses tournent mal, et ... les autres directement embauchés par le GIE ... sans parachute.

Bien sûr Kaleida n'était pas un GIE, mais je soupçonne des considérations de ce genre, dans son échec ... ...

www.umrk.fr

avatar mmmathieu | 

Ce serait bien un article sur les debut d’UNIX et pourquoi UNIX non?

avatar umrk | 

Les eunuques ?, mais pourquoi s'intéresser aux eunuques ?

avatar mmmathieu | 

@umrk

Hein ? Qui a parler d’eunuques?!

avatar umrk | 

Lorsqu'UNIX est apparu, aux US, personne savait de quoi il s'agissait, et la prononciation en américain de "UNIX" est très proche de "eunuques" .....

avatar mmmathieu | 

@umrk

Aaaaa ok lol

UNIX parce que c’est devenu une base d’OSX en passant (je crois) par NEXT ... mais comment UNIX est devenu UNIX et pourquoi est-il devenu ce qu’il est

avatar umrk | 
avatar mmmathieu | 

@umrk

Merci 😊

avatar macfredx | 

Excellente cette nouvelle série ; je me régale à chaque fois 👍

avatar BingoBob | 

Super série d’articles, merci !

J’aimerai bien une même série sur la création Mac OS X !

CONNEXION UTILISATEUR