Les errements logiciels d'Apple (1/4) : la quête de l'objet sacré

Jean-Baptiste Leheup |

Avant de trouver la martingale Mac OS X au détour des années 2000, Apple a essuyé des échecs retentissants dans sa quête d'un système d'exploitation moderne. Retour sur cette période mouvementée en quatre épisodes.

  1. La quête de l'objet sacré
  2. Dix ans de perdus avec le projet Pink
  3. Taligent, le système d'exploitation rêvé
  4. Kaleida Labs, l'autre échec conjoint avec IBM

Parmi les grands noms de l'informatique, Alan Kay, doctorant dans ce domaine en 1969, figure sans conteste en bonne place. Il fut l'un des théoriciens les plus prolifiques de l'histoire de l'informatique. Il fut aussi l'un des plus fervents défenseurs de l'utilisation des interfaces graphiques, à une époque où les ordinateurs s'utilisaient au clavier, à coup de lignes de commande. Pour lui, il fallait intégrer des métaphores tirées du monde réel pour faciliter l'apprentissage et l'utilisation de l'informatique (lire aussi Interfaces : critiques sur le skeuomorphisme d'Apple).

La Une d'InfoWorld en juin 1984 : Alan Kay, portrait d'un rêveur high-tech

Mais son travail ne s'arrête pas à la théorie : avec trois compères du Palo Alto Research Center, il conçoit un langage de programmation, Smalltalk, pionnier de la programmation orientée objet.


avatar raoolito | 

rhaaaaaa vive MacG et ses articles de fond.
on aime, on en redemande
<3 à toute l’équipe !

avatar Ankhjeeloop | 

@raoolito

+1 ...👍

avatar melaure | 

@raoolito

Oui ca fait plaisir en ce moment de lire tout ça.

A croire qu’effectivement c’est le passé de la pomme qui est passionnant, contrairement a l’ère Cook ... ;)

avatar hirtrey | 

Ou est la fin de l’article ?

avatar Sindanárië | 

@hirtrey

To be continued...

avatar hirtrey | 

@Sindanárië

La fin de cet article, pas les suivants

avatar Scotosh | 

Merci pour cet article, j'ai hâte de lire la suite 🙂

avatar umrk | 

Un peu superficiel, cette fois. Il ne faut pas confondre le paradigme (orienté objet), et le langage utilisé, qui s’écarte plus ou moins du paradigme (seuls les chercheurs n'ont pas à faire de compromis ...). Les débats sur les langages sont toujours des sujets d’affrontement, je n’essaierai pas d’aller sur ce terrain. Ce qu’on peut remarquer c’est que Next (et donc, par la suite, Apple) a choisi Objective-C, qui s’est révélé un bon compromis, et aussi un choix très audacieux, car Apple s’est retrouvé bien seul sur ce terrain au début en tout cas, ce qui pose toujours des problèmes ... (le reste de l'industrie optant plutôt pour C++). Dans l'industrie, aller à rebours de tous ses concurrents n'est pas forcément une position confortable .....

avatar Jean-Baptiste Leheup | 

@umrk

Pas de panique ! J’ai tout à apprendre sur la programmation orientée objet, mais il me paraissait important d’en survoler les concepts avant de parler de Pink, Kaleida et Taligent, dont c’était la raison d’être... D’autres que moi parlent bien mieux de programmation dans les colonnes de MacG, et heureusement !

avatar umrk | 

En tout cas en effet "l'orienté objet" est historiquement lié au développement des interfaces graphiques (qu'on appelait les GUI (Graphical User Interfaces)), pour tout un tas de solides raisons techniques (et quels que soient les inconvénients que l'on puisse trouver à cette approche, par ailleurs). Mais j'insiste : le choix Objective-C était quelque chose de si audacieux , qu'aucun manager ne l'aurait fait, dans une société normale. C'est là où on voit, une fois encore, l'audace de Steve, qui, même s'il n'est pas à l'origine du choix, l'a validé (dans les affaires, comme en politique, la question n'est pas de savoir qui a eu la bonne idée, mais qui l'a couvert de son autorité, en risquant sa tête là-dessus).

avatar machack | 

J’aime bien la programmation orientée objet (sans pour autant y voir la panacée que prévoyait Steve Jobs), mais j’adore l’image de la banane !

avatar nickyrabbit | 

Alan Kay, à lui seul, mériterait une chronique de 10 articles ;-)

avatar nickyrabbit | 

Rappelons qu’entre 1990 et 1992 le web (client et serveur) ont été développés avec NeXT Step et Objective C. La puissance de cet environnement aura sans aucun doute accéléré le rythme des premières années de cette révolution.

avatar guibrush | 

Kaledia ? C'est pas plutot Kaleida ?

avatar Stéphane Moussie | 
@guibrush : C'est corrigé, merci.
avatar umrk | 

(mais bravo pour la référence cryptée au mythique "Boudin sacré" .....)

avatar JLG01 | 

👍👍👍

CONNEXION UTILISATEUR