Les errements logiciels d'Apple (1/4) : la quête de l'objet sacré

Jean-Baptiste Leheup |

Avant de trouver la martingale Mac OS X au détour des années 2000, Apple a essuyé des échecs retentissants dans sa quête d'un système d'exploitation moderne. Retour sur cette période mouvementée en quatre épisodes.

  1. La quête de l'objet sacré
  2. Dix ans de perdus avec le projet Pink
  3. Taligent, le système d'exploitation rêvé
  4. Kaleida Labs, l'autre échec conjoint avec IBM

Parmi les grands noms de l'informatique, Alan Kay, doctorant dans ce domaine en 1969, figure sans conteste en bonne place. Il fut l'un des théoriciens les plus prolifiques de l'histoire de l'informatique. Il fut aussi l'un des plus fervents défenseurs de l'utilisation des interfaces graphiques, à une époque où les ordinateurs s'utilisaient au clavier, à coup de lignes de commande. Pour lui, il fallait intégrer des métaphores tirées du monde réel pour faciliter l'apprentissage et l'utilisation de l'informatique (lire aussi Interfaces : critiques sur le skeuomorphisme d'Apple).

La suite est réservée aux membre du Club iGen.

Déjà abonné ? Se connecter
Abonnez-vous au Club iGen !