IBM ouvre la voie aux processeurs gravés en 2 nm

Florian Innocente |

IBM annonce avoir mis au point les technologies nécessaires pour parvenir à concevoir des puces gravées en 2 nm. Actuellement les processeurs les plus avancés oscillent à 7 nm, voire 5 nm comme ceux fabriqués récemment par TSMC pour le compte d'Apple et de ses iPhone 12 et Mac M1.

Cela équivaut à pouvoir placer 333 millions de transistors par milimètre carré. Atteindre ce nouveau seuil de finesse laisse entrevoir des performances augmentées de 45 % par rapport à ce que l'on peut obtenir avec des technologies à 7 nm les plus récentes ou réduire la consommation électrique de 75 %, explique IBM. Toutes choses qui peuvent avoir des effets concrets aussi bien dans les centres de données que pour les smartphones.

IBM, Albany

IBM ne va pas produire lui-même des processeurs à 2 nm, mais les avancées technologiques de son centre de recherche d'Albany dans l'État de New York peuvent être mises à profit par ses partenaires que sont Samsung, Intel ou GlobalFoundries qui a acheté ses capacités de production. Ces procédés prendront toutefois quelques années avant d'apparaître dans des produits grand public.

Le groupe rappelle à l'occasion de cette annonce qu'il a été le précurseur des développements nécessaires pour atteindre les paliers de 7 et 5 nm.


Tags
avatar Fego007 | 

Il n’y a pas de problème lié aux phénomènes quantiques à cet échelle ?

avatar koko256 | 

@Fego007

Si. C'est leur boulot de les résoudre. Il y a toujours un décalage entre théorie et pratique. Il y a longtemps, les physiciens nous promettaient une limite au 100MHz puis au 1GHz pour les CPU. On est allé un peu plus loin. Ce qui est sûr c'est que la miniaturisation va finir par s'arrêter avec la technologie actuelle de transistor.

avatar pocketalex | 

"les physiciens nous promettaient une limite au 100MHz puis au 1GHz pour les CPU"

tout à fait, et on peut aller plus loin que les 5GHz actuels, il suffit de voir les résultats des overclocking, le souci n'est pas la montée en fréquence mais la chaleur qui en résulte

J'aimerais retrouver cet article de ST Magazine (ou plutôt de son équivalent US) qui expliquait que les 40MHz du 68030 frôlaient la limite physique possible et que monter plus haut en fréquence serait vite impossible. ça date des années 80, du régal à lire.

avatar koko256 | 

@pocketalex

Ils semblent avoir raison avec un facteur 100, c'est tout de même honorable il me semble.

avatar raoolito | 

@pocketalex

de toutes facons, l’electricité c’est un truc qui ne servira jamais, ca restera une niche. L’important c une bonne lampe à huile et son briquet tempete...

avatar romainB84 | 

@raoolito

Pour les plus anciens d’entre nous 🤣
https://www.youtube.com/watch?v=EQrkGuQA_fY

avatar raoolito | 

@romainB84

ca ne marchera jamais allons 🤣

avatar Lucas | 

@romainB84

Oh wow, merci pour la pépite !

avatar romainB84 | 

@Lu Canneberges

Elle n’est pas toute jeune celle là 😅😅!!
Pub pour la sortie de la kangoo 😅

avatar Un Type Vrai | 

Du coup, ce n'était pas les physiciens...
Les limites de la physiques sont infranchissables.
Un physicien ne dirait pas : 100Mhz, c'est la limite absolue.
Mais avec l'aluminium, la limite est 100Mhz.

Nuance qui fait la différence entre la science et le journaliste qui a fait fit des conditions d'expériences et généralise trop facilement.

avatar fte | 

@Un Type Vrai

"Les limites de la physiques sont infranchissables."

C’est parfaitement exact.

Mais il est important de comprendre de quoi on parle en disant physique et en disant limite.

Car il y deux limites correspondant à cette définition. Les limites absolues et objectives de la réalité : on ne les connaît pas toutes, certaines seulement, comme la vitesse de la lumière, le zéro absolu ou encore l’énergie de Plank, et encore, mais globalement c’est terra incognita.

Et les limites relatives et fluctuantes des modèles physiques admis actuellement et de nos capacités encore plus relatives et fluctuantes d’exploiter ces modèles pour réaliser des machins.

avatar raoolito | 

@Fego007

quelles bande de nouilles ! ils ont oublié cela !

ok je taquine ^^

avatar occam | 

@Fego007

Vous trouverez ici les réponses qui vous intéressent :

https://semiengineering.com/breaking-the-2nm-barrier/

Au sujet de l’annonce d’IBM :
https://www.anandtech.com/show/16656/ibm-creates-first-2nm-chip
Avec un petit récapitulatif des compétences d’IBM en la matière, fort utile à un moment où certains lecteurs sur ce site se pâment de demander, avec pas mal de morgue, « Ça existe encore, IBM ? ». Et d’autres sottises du genre.

Sur la progression en dessous des 10nm et les changements de structure qu’elle impose, notamment au passage de 5nm à 3nm/2nm :
https://semiengineering.com/new-transistor-structures-at-3nm-2nm/

https://semiengineering.com/making-chips-at-3nm-and-beyond/

avatar House M.D. | 

@occam

Ça rappelle que si IBM a décidé de partir du grand public voire du professionnel lambda, ils restent encore bien plus qu’actifs sur la recherche…

avatar oomu | 

@occam

"Avec un petit récapitulatif des compétences d’IBM en la matière, fort utile à un moment où certains lecteurs sur ce site se pâment de demander, avec pas mal de morgue, « Ça existe encore, IBM ? ». Et d’autres sottises du genre.
"

aujourd'hui même, un employé, jeune, un ingénieur hein (un "ptit con" quoi :) ) m'a sorti : "IBM ? ça existe encore"

...

oui c'est pas parce qu'une entreprise n'a pas une activité "grand public" flamboyante qu'elle a cessé d'exister et de faire du (très) gros sous dans l'industrie.

avatar fte | 

@Fego007

Il y a déjà des problèmes quantiques à 7 nm, mais ça va, on gère.

avatar koko256 | 

Une porte de "sortie" pour Intel ?

avatar Almux | 

@koko256

On m'avait mis à disposition un UMAX (clone Macintosh) de 200MHz... deux ou trois mois après la sortie d'un article signé par plusieurs physiciens dans lequel il était question de l'impossibilité scientifique de dépasser les 200MHz... Le hic: le modèle supérieur de ce UMAX avait un CPU allant jusqu'à 220MHz!

avatar marc_os | 

@ Almux

Contrairement aux visiteurs des forums en général, un scientifique n'a jamais de vérité absolue et définitive.
En gros, on considère que ce que les théories sont vraies ou valables tant qu'on n'a pas montré le contraire (comme la culpabilité dans le droit français normalement — présomption d'innocence).

Tu sites donc des physiciens qui vu de 2021 et vu du lecteur lambda se seraient "trompés". Et tu te permets du haut de ton ignorance de te moquer d'eux !
Sauf que tu ne sais pas si ces "physiciens" on revue leur analyse par la suite — et visiblement ça ne t'intéresse pas de vérifier.
À priori ils l'ont fait, car c'est comme ça que marche la science. On élabore des théories ou des hypothèses à partir des connaissances que l'on a à l'instant donné.

Et si cette limite "quantique" semble avoir été repoussée au fil des années, c'est parce qu'aujourd'hui on — enfin certains — sait faire des choses qui semblaient impossibles ne serait-ce qu'il y a dix ans. On se rapproche plus près de cette limite que ce que l'on croyait être possible.

avatar YetOneOtherGit | 

@marc_os

"Contrairement aux visiteurs des forums en général, un scientifique n'a jamais de vérité absolue et définitive."

Et l’usage abusif de ces enjeux d’épistémologies pour justifier le grand n’importe quoi fait hurler les scientifique.

L’hypothèse d’une terre non plate n’est pas une théorie relative.

En mathématiques par exemple le paradigme n’est absolument pas le même que dans les sciences expérimentales.

Et la liste est longue, l’usage abusif des enjeux d’épistémologie est un des fondements de l’abjecte ère de la poste vérité. 🤢

Non toute vérité n’est ni relative ni transitoire 😎

Le pan des constructions scientifiques théoriques transitoires n’est qu’un champ des sciences qui ne sont pas réductibles à cela.

avatar marc_os | 

@ YetOneOtherGit

Evidemment, le théorème de Pythagore n'est prêt de changer.
Mais je ne sais pas si tu as vu, au départ il est question de physiciens.

avatar YetOneOtherGit | 

@marc_os

"Mais je ne sais pas si tu as vu, au départ il est question de physiciens."

Ce qui ne change pas le sens de ce jugement péremptoire: “un scientifique n'a jamais de vérité absolue et définitive.” 😉

avatar Ensearque | 

@marc_os

Et pourtant, on est en réalité loin du A^2 = B^2 + C^2 🤪

avatar oomu | 

@YetOneOtherGit

merci !

oui les scientifiques utilisent des travaux , des formalismes, et des théories qui peuvent être éventuellement améliorés ou remplacés par une meilleure approche (: qui donne des prédictions encore plus précises) mais ils ont aussi un corpus de connaissance des plus solides.

Autrement dit, il faut se lever très tôt pour dire "ceci est faux". La terre est (grosso modo) ronde, l'atmosphère de Jupiter constitué de X éléments, les horloges se décalent à de grandes vitesses, etc, ce sont des trucs milles fois vérifiés. Pas des élucubrations probables.

Vous avez raison de réagir contre le propos de "c'est relatif, ça change, ça dit des trucs mais le lendemain ça dit le contraire... pfiulalal"

-
je me demande quand même quel "physicien" pouvait avoir l'audace, l'arrogance pour dire ainsi "+ de 200Mhz ? ça sera IMPOSSIBLEUH".

ça ressemble + à un propos d'ingénieur qui ne voit pas comment la technologie pourrait contourner des problèmes mis en évidence par des physiciens

mais bon hein.. on dit bien des bêtises quand les journalistes demandent qu'on dit un truc.

avatar YetOneOtherGit | 

@oomu

"je me demande quand même quel "physicien" pouvait avoir l'audace, l'arrogance pour dire ainsi "+ de 200Mhz ? ça sera IMPOSSIBLEUH"."

Pour le moins, mais beaucoup confondent techniciens et scientifiques.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR