Apple a trop de pouvoir sur l'App Store, confirme la Chambre des représentants US 🆕

Mickaël Bazoge |

Pour les grandes entreprises du numérique, l'étau de la régulation se resserre des deux côtés de l'Atlantique. En Europe, le brouillon du futur Digital Services Act prévoit des mesures plutôt radicales pour redéfinir les règles de fonctionnement et les pratiques des plateformes (lire : Union européenne : de futures règles très contraignantes pour les grandes plateformes). Aux États-Unis , la commission de la chambre des représentants sur l'antitrust a rendu son volumineux rapport, fruit de 16 mois d'enquête durant lesquels ils ont interrogé les grands patrons d'Apple, de Facebook, de Google et d'Amazon.

Tim Cook, Sundar Pichai, Mark Zuckerberg et Jeff Bezos durant l'audition antitrust.

Comme l'a déclaré fin août David Cicilline, son président, les pratiques de ces quatre grands groupes sont « profondément dérangeantes », ce qui oblige le Congrès américain à agir. Tout le monde en prend pour son grade, mais pour ce qui concerne Apple, les rapporteurs relèvent le contrôle monopolistique du constructeur sur le marché des applications iOS. Certes, l'écosystème mobile d'Apple a produit « des bénéfices significatifs pour les développeurs d'apps et les consommateurs », retient le rapport, mais ce même écosystème est surtout à l'avantage du constructeur.

Apple profite de son contrôle sur iOS et sur l'App Store pour créer des barrières à la concurrence, pour discriminer et exclure des rivaux, tout en privilégiant ses propres produits. Apple utilise aussi son pouvoir pour exploiter les développeurs d'applications en détournant des informations sensibles sur le plan de la concurrence, et pour les obliger à vendre à des prix supérieurs à ce qui peut être soutenable dans un marché concurrentiel. Pour maintenir sa domination, Apple a usé d'effets de réseau, de barrières élevées à l'entrée et de coûts importants pour passer d'une plateforme à une autre.

En l'absence de concurrence, le monopole d'Apple sur la distribution d'apps a entraîné des préjudices pour la concurrence, ces pratiques ont également réduit la qualité et l'innovation chez les développeurs, elles ont contribué à augmenter les prix tout en réduisant le choix pour les consommateurs.

Autant dire que Tim Cook est rhabillé de pied en cap pour les vingt prochains hivers et qu'il faudra peut-être ajuster le discours d'Apple. Le constructeur a déjà commencé à bouger un peu sur ce terrain (lire : App Store : Apple célèbre son modèle face à une nouvelle coalition d'éditeurs). Mais la commission n'a pas été particulièrement impressionnée.

Le rapport pointe aussi les pratiques monopolistiques d'Amazon sur ses fournisseurs et les vendeurs tiers ; de Google sur la recherche en ligne ; de Facebook sur la publicité en ligne et les réseaux sociaux.

Les recommandations sont encore sujettes à discussion entre les représentants démocrates, majoritaires au sein de cette commission, et les républicains qui y siègent. Bon courage pour se mettre d'accord en pleine campagne électorale. D'ailleurs, on attend deux rapports rédigés par les représentants républicains suite à l'enquête de la commission. Si les solutions à apporter aux problèmes anticoncurrentiel de ces quatre entreprises vont être discutées, il y a semble-t-il unanimité politique sur le diagnostic et la réalité de leurs pratiques délictueuses.

Parmi les mesures les plus fortes préconisées par les démocrates, on trouve l'idée d'imposer des « séparations structurelles », autrement dit le démantèlement : Facebook devrait ainsi se séparer d'Instagram et de WhatsApp, Google laisser partir YouTube (et Apple dire adieu à l'App Store ?).

Autre mesure envisageable, considérer d'emblée que les acquisitions des grandes plateformes sont contraires à une saine concurrence. Il leur reviendrait alors de démontrer que leur projet d'achat n'enfreint pas les règles antitrust — actuellement, c'est le législateur qui a le fardeau de la preuve. Ces mastodontes ne pourraient plus favoriser leurs propres services, ils devront considérer tous les services sur un même pied — les leurs et ceux de la concurrence. Le rapport demande aussi que les données soient interopérables entre les plateformes et les services.

La production du comité est telle qu'il est impossible d'en faire le tour en quelques minutes, on y reviendra certainement. On attend aussi la réaction d'Apple et des autres entreprises.

Mise à jour — Dans une déclaration à la presse US, Apple se dit en désaccord profond avec les conclusions de la commission antitrust. Fidèle à ses arguments habituels — qui n'ont manifestement pas tenu la route —, le constructeur affirme ne posséder aucun monopole sur les marchés où il exerce une activité. Une réponse plus approfondie sera publiée dans un proche avenir.


avatar Nixam | 

@Max1000du35

Arf j’aime pas cet énorme nœud à l’américaine...
Je suis plus nœud simple à l’Italienne comme Tim

avatar powerjaja | 

@Max1000du35

😄
Moi je dirais plutôt que c’est celui de Sundar Pichai le plus beau

avatar fousfous | 

Je suis absolument pas sûr qu'on va y gagner en sécurité, vie privée et facilité d'utilisation...
Mais c'est pas grave, au moins les apps deviendront gratuites. Oups les devs avaient oubliés le piratage?

Et ce serait bien de ne pas que se concentrer sur les boites qui sont dans l'acronyme GAFA, y a d'autres boites qui ont des comportements douteux (Epic et Disney pour commencer).

avatar jean_claude_duss | 

ca fait des années qu'il n'y a plus une app payante à l'achat.
soit abonnement, soit inapp pour les jeux

avatar fousfous | 

@jean_claude_duss

Il me semble qu'il est possible de trouver, par exemple, des versions de spotify gratuites et sans pub.
Donc rendre gratuit les achats in apps c'est pas impossible.

avatar mapiolca | 

@fousfous

Ok, mais faudra m’expliquer l’intérêt d’un achat in-App gratuit ! Autant le mettre dispo par defaut alors, ou j’ai mal compris ce que tu voulais dire

avatar Dimemas | 

@fousfous : pffff tu es vraiment la représentation même de la déchéance humaine avec tes fausse informations et ton parti pris nauséabond pour cette entreprise.

avatar codeX | 

"@fousfous : pffff tu es vraiment la représentation même de la déchéance humaine avec tes fausse informations et ton parti pris nauséabond pour cette entreprise."
Ça, c'est de l'argumentation de haute volée. Mouarf, n'est-ce pas ce manque d'inspiration et d'intelligence que tu dénonçais plus haut

avatar sachouba | 

@fousfous

Si si, rendre les achats in-app gratuits est généralement impossible quand ils sont bien foutus, avec une vérification en ligne (surtout pour les abonnements).
Les versions de Spotify dont tu parles se contentent de bloquer les pubs en désactivant certains composants de l'application. Mais ils ne permettent pas d'activer l'écoute en haute qualité (320 kbps) par exemple.

avatar sachouba | 

@fousfous

De plus, Spotify est parfaitement capable de détecter qui utilise l'application authentique et qui utilise une version modifiée.
En 2019, ils ont "logged out" l'ensemble des utilisateurs de ces applications modifiées sur Android et les ont empêchés de se connecter à nouveau tant qu'ils n'utilisaient pas l'app authentique – à la demande des ayants droit.
Si Spotify ne l'a pas fait avant (et n'a pas réitéré ce genre de mesure), c'est parce qu'ils ont probablement plus à gagner qu'à perdre de ces utilisateurs.

avatar raoolito | 

@jean_claude_duss

Pardon? C’est de l’humour?

avatar Dimemas | 

Regarde de plus près, c’est pas tellement faux !
Il n’y a presque plus d’applications payantes en une fois te donnant accès à tout depuis des le début !

avatar Bruno de Malaisie | 

@jean_claude_duss

Faux!!!
La première à laquelle je pense:
Things

avatar Han Solo | 

@jean_claude_duss

Tu raconte n’importe quoi mon bonhomme, j’ai encore acheté une application plein pot y’a à peine une semaine.

Pas de doutes t’es tout an tant mytho que le vrai Jean Claude

avatar CorbeilleNews | 

@fousfous

Oui c’est pour ca que la majorité des serveurs sont sous des OS gratuits et ouverts !!!

Non sans blague, y’a vraiment du parti pris sans connaissance ici

Pas étonnant que les anti soient si nombreux !!!

avatar andr3 | 

@CorbeilleNews

Linux n’est pas gratuit, les sociétés commerciales et autres qui utilisent cet OS investissent dans les consultants et les formations. Chaque distribution est un cas particulier au contraire de Windows, certes payant, mais plus aisé à appréhender (du moins au début).

avatar mapiolca | 

@CorbeilleNews

D’autant que la majorité des serveurs appartiennent à Amazon, et que c’est windows server qu’est dessus pour ce que j’en ai lu.

avatar byte_order | 

@mapiolca
> D’autant que la majorité des serveurs appartiennent à Amazon, et que c’est
> windows server qu’est dessus pour ce que j’en ai lu.

Vous avez mal lu alors, l'infrastructure AWS est intégralement sur une version de Linux customisé par Amazon. Dessus tournent des VM, dites instances E2C, qui fonctionnent sur des OS selon les besoins des clients. Et là encore, Windows est très loin d'être majoritaire :

https://thecloudmarket.com/stats#/by_platform_definition

Enfin, ne pas confondre gratuit et libre. Si l'usage de Linux n'est pas forcément gratuit, c'est un OS assurément libre, et donc il existe une libre concurrence entre les différentes versions de Linux. Et de BSD, aussi, au passage.
Et l'on n'a pourtant pas vu cette libre concurrence aboutir à une dégradation de la sécurité des services hébergés chez AWS, c'est même le contraire que l'on observe !

avatar Florent Morin | 

Je suis assez d'accord.

En tant que développeur et en tant qu'éditeur d'app, je me sens protégé par l'écosystème Apple. Et les exigences à l'entrée de l'App Store sont également protectrices.

J'ai connu l'époque où il n'y avait pas d'App Store et où chacun pouvait librement concevoir ses logiciels pour Nokia par exemple. Il n'y avait pas de structure centrale, donc il fallait faire du gratuit pour exister. Ce qui évidemment ne fait pas vivre. Seuls les grands groupes y trouvaient une opportunité pour vendre de la data ou des produits dérivés.

C'est comme si on espérait aujourd'hui gagner de l'argent avec des apps web. Alors que globalement, c'est Facebook qui détient tout le business du web. Et là, le régulateur peut toujours se brosser pour pouvoir faire sa loi.

avatar dvd | 

peux tu expliquer en quoi un store alternatif va détériorer l'exigence d'une app sous iOS?
Les guidelines vont rester les mêmes, les exigence de sécurité idem.
le tool pour développer sera toujours Xcode. apple aura toujours le dernier, dans les fondements d'iOS, d'interdire une violation des policies pour la création d 'une app...

ce que tu abordes, comment gagner sa vie, est une autre question de ce débat. de mon point de vue on va glisser vers un tout abonnement et il sera de moins en moins possible de faire un achat à l'acte. c'est un travail que les entreprises et développeurs doivent anticiper.

avatar geoffbuck | 

@dvd

Si il y a une possibilité d'installer des applications depuis un autre store, Apple n'aura plus son mot à dire.
Imaginons qu'Epic propose son store, il s'agira des règles d'Epic et non plus celles d'Apple.
Un nouveau store ce n'est pas qu'une question de pourcentage de revenus, il s'agit aussi des règles de sécurité, d'outil de développement, de guidelines, de validation etc...
Comme expliqué plus haut, un store proposant des versions crackées d'applications officielles (Netflix, Spotify mais aussi des apps payantes de plus petits développeurs) devient possible.
Ouvrir iOS à d'autres stores c'est donc un changement énorme pour les utilisateurs mais c'est aussi possiblement un risque pour les développeurs de voir leur business s'écrouler.

avatar byte_order | 

@geoffbuck
> Comme expliqué plus haut, un store proposant des versions crackées
> d'applications officielles (Netflix, Spotify mais aussi des apps payantes
> de plus petits développeurs) devient possible.

Pas légalement, non.
Ce n'est pas parce que les pharmacies sont en concurrence que certaines peuvent vendre de la drogue ou des médicaments interdits par la loi pour autant.

avatar Florent Morin | 

@dvd

> peux tu expliquer en quoi un store alternatif va détériorer l'exigence d'une app sous iOS?

Cydia est une catastrophe niveau qualité.

avatar Florent Morin | 

@dvd

> peux tu expliquer en quoi un store alternatif va détériorer l'exigence d'une app sous iOS?

Cydia est une catastrophe niveau qualité.
C’est mal intégré, buggé, moche.

Par contre, pour les abonnements, c’est clair que c’est l’avenir. Il faut juste trouver un bon équilibre pour que chacun s’y retrouve. Que l’utilisateur ne se sente pas prisonnier.

avatar byte_order | 

@FloMo
> En tant que développeur et en tant qu'éditeur d'app, je me sens protégé par
> l'écosystème Apple. Et les exigences à l'entrée de l'App Store sont également
> protectrices.

Et qu'est-ce qui vus interdirait de continuer à passer par l'AppStore uniquement pour distribuer vos apps ?
Ce n'est pas parce qu'ils existent plusieurs magasins que des fournisseurs sont contraints de distribuer leurs produits dans *tous* les magasins, hein.

avatar Florent Morin | 

@byte_order

Non.

Mais ça fait une concurrence déloyale car un mastodonte comme Epic par exemple peut se permettre de faire moins de marge de manière unitaire avec sa propre plateforme. Il suffit d’investir des dizaines voire centaines de millions en communication et dans sa propre plates-forme pour cannibaliser le marché.

C’est la mort des indépendants qui ont des budgets modestes.

avatar byte_order | 

@FloMo

> C’est la mort des indépendants qui ont des budgets modestes.

Qu'est-ce qui empêche ceux là de rester sur l'AppStore ?!

Et si Apple changeait à l'avenir ses conditions d'utilisation de l'AppStore au point que les indépendants se retrouveraient exclu faute d'une exposition correcte, qu'est-ce qui empêche un store alternatif d'apparaitre pour répondre à une demande des indépendants ?
Voir même qu'est-ce qui empêcherait les indépendants de se regrouper autour d'un store fait pour eux, par eux ?

F-Droid, par exemple, est très largement rempli d'apps open source faites par des indépendants, avec très peu d'exposition. Pourtant, c'est l'un des stores alternatifs au PlayStore le plus connu.

Je vois pas pourquoi un "store" orienté "artisan" ne pourrait pas rencontrer le succès.
On trouve pas franchement beaucoup de biens de type "artisanal" dans la grande distribution, les clients qui en veulent savent qu'ils en trouveront beaucoup plus dans d'autres boutiques plus spécialisées.

C'est pas comme si personne ne savait chercher "open source android alternative store" ni "handcrafted ios app alternative store" ou "sports ios apps dedicated store" ou que sais-je.

Enfin, qu'est-ce qui vous empêcherait de distribuer vos apps sur *tous* les stores en même temps !?

avatar Danny Wilde | 

Si le parlement chinois (s’il existe) pouvait en faire autant avec certaines entreprises chinoises (suivez mon 👀) !
Comment se tirer une balle dans le pied.

avatar raoolito | 

@Olivier S

Ils auraient rien à redire vu que tout aura plus ou moins ete sinon demandé, au moins laissé faire par l’etat

avatar quentinmassondu57 | 

Franchement, l’AppStore est le fruit d’un travail gigantesque chez Apple. Fournir un store avec des applications sécurisées, qui respectent la vie privée des utilisateurs, où il n’y a pas 10 applications avec la même utilité, où on ne trouvera pas de virus..
Le contraire du PlayStore pour résumer.

Certes Apple récolte pas mal d’argent avec ce Store mais c’est un produit comme un autre. Et puis, ils mettent en avant que c’est une économie non négligeable pour les développeurs donc où est le souci ? En plus, un sacré gain de visibilité pour les devis, nombreux sont ceux qui ont réussi à percer grâce à l’AppStore !

C’est tendance de critiquer ceux qui savent comment avoir un business model rentable... dommage

avatar CorbeilleNews | 

@quentinmassondu57

Pas besoin de store qui vous rassure et vous fait raquer : si le code source est ouvert y’aura toujours un dev pour le relire et voir la ou il y a anguillle

avatar Sindanárië | 

@quentinmassondu57

" l’AppStore est le fruit d’un travail gigantesque chez Apple. Fournir un store avec des applications sécurisées, qui respectent la vie privée des utilisateurs, où il n’y a pas 10 applications avec la même utilité, où on ne trouvera pas de virus.. "

Tu blagues là ?

avatar melaure | 

@quentinmassondu57

Tu idéalises un peu trop l’App Store .. des applis en double par millier, des tas de conneries, des failles qui passent les contrôles, et surtout on ne retrouve pas toujours ce qu’on cherche dans ce gros bazard !!! C’est devenu le souk !

Mais je suis content qu’on parle enfin des monopoles de la pomme au grand dam des membres de la secte ! Meme si perso ce qui me dérange le plus est le monopole du matériel sous leurs OS et le tout soudé avec lequel Cook nous prend pour des dindons. Le seul patron de la pomme qui est vraiment un financier sans scrupules ...

avatar Dimemas | 

@melaure exactement !!!
Mais naaaaaan, il y a des milliers de superbes applications dans le store Oulaaaaa !

C’est marrant parce que le store n’a jamais été aussi naze ces derniers mois que maintenant en terme de nouveautés et propositions...

Y a pas a dire, le marketing marche à merveille chez eux !
Il ne manquerait plus que Tim cook se prononce sur le Covid pour que tout le monde fasse enfin attention alors !

avatar frascorpion | 

Super et J’espère que ça va changer à l’avenir...

avatar Seb42 | 

Un simple sondage aux propriétaires d’appareil pommé (ou autres services) ne pourrait pas être intéressant pour savoir ce que les clients en pense ?

avatar Freitag | 

@Seb42

Ce serait un peu comme faire un sondage auprès de poulets de batterie n’ayant jamais vu la lumière du jour et entendu parler du monde extérieur. 🙂

avatar Seb42 | 

@Freitag

Ok donc si tu es le seul à penser différemment que 95% des gens c’est toi qui a raison.
Pourquoi pas ...

avatar IceWizard | 

@Seb42

« Un simple sondage aux propriétaires d’appareil pommé (ou autres services) ne pourrait pas être intéressant pour savoir ce que les clients en pense ? »

Très mauvaise idée, voyons. La satisfaction client est au plus haut chez les clients. Aucun activiste n’a envie d’apprendre que 95% des utilisateurs sont contents du service.

avatar Krysten2001 | 

Apple crée sa boutique, normal qu’elle la dirige... Je ne dis pas que tout est parfait mais si elle ne veut pas tel catégorie d’app, elle est en droit. J’ai l’impression que plus une entreprise réussit plus on va essayer de la démolir 🧐 et je n’ai jamais vu qu’Apple obligeait les devs à augmenter leur prix 🤨

avatar marenostrum | 

le problème est que sa boutique est dans TON appareil et pas un coin de rue. et l'appareil ils te le vendent trop cher et toi n'as aucune maitrise, parce que il est fermé.

avatar Krysten2001 | 

@marenostrum

Je l’ai acheté comme ça et il était vendu comme ça. Puis j’ai accepté le contrat au démarrage.

avatar marenostrum | 

alors viens pas commenter, ne fais pas leur avocat. va t'occuper de tes problèmes.

avatar Krysten2001 | 

@marenostrum

Je n’ai pas critiquer mon iPhone mais ce qu’en pense le congrès et occupez-vous des vôtre aussi 😉

avatar fte | 

@Krysten2001

"Puis j’ai accepté le contrat au démarrage."

iewww FOLIE !

Je n’ai rien lu et j’ai attendu que mon chat marche sur le téléphone et cache le contrat. D’ailleurs chez moi ce n’est pas un contrat. C’est même pas du papier toilette, je n’utiliserais pas mon iPhone (le mien) de cette façon au prix que j’ai payé (cher, payé, avec mon argent). Ça pourrait être des groupes de lettres au hasard que ça aurait autant de valeur légale.

avatar fousfous | 

@marenostrum

Ça tombe bien si tu considères que c'est trop chère alors ça veut dire que si le système ne te plait tu peux trouver moins chère ailleurs.
C'est bien non?
Il va falloir que les haters comprennent que c'est un choix d'acheter un appareil iOS parce qu'il y a justement l'app store obligatoire qui impose un certain niveau de sécurité et de respect de la vie privée aux apps.

avatar raoolito | 

@fousfous

C’est exactement ça
On choisit Apple et ios parce qu’on s’y retrouve
Et on sait bien que android est un monde fait de liberté et de joie, juste qu’on se reserve le droit de ne pas y aller

avatar byte_order | 

@raoolito
> On choisit Apple et ios parce qu’on s’y retrouve

On ?
Vous.
D'autres probablement.
Mais "on" !?

Laissez donc les propriétaires d'iphones et ipad savoir par eux même pourquoi ils l'ont acheter.

avatar Dimemas | 

Mais tant mieux !
C’est bien pour ça que n’êtes que 10% 🤣🤣🤣
Pour ma part j’attends que le mien lache pour quitter définitivement cette entreprise et vous voir pleurer avec Apple silicon.

2021 va être tellement drôle j’ai hâte 😬

avatar Boboss29 | 

@Dimemas

Si tu pouvais quitter aussi ce forum...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR