La commission antitrust veut employer les grands moyens pour réguler Apple, Amazon, Google et Facebook

Stéphane Moussie |

Tim Cook, Jeff Bezos, Sundar Pichai et Mark Zuckerberg n'ont pas réussi à convaincre le président de la commission antitrust lors de l'audition qui s'est tenue fin juillet. « [Apple, Amazon, Google et Facebook] adoptent tous des pratiques profondément dérangeantes et qui obligent le Congrès à agir », a déclaré hier David Cicilline à Bloomberg.

Tim Cook, Sundar Pichai, Mark Zuckerberg et Jeff Bezos durant l'audition antitrust

Si le contexte entourant chaque entreprise est différent, « il y a un dénominateur commun qui est l'abus de leur pouvoir sur le marché pour maintenir une domination, écraser les concurrents, exclure les gens de leur plateforme et créer des rentes de monopole », tonne le représentant démocrate.

Le président de la commission réfléchit à des mesures drastiques pour réguler les business de ces quatre entreprises. Une piste jugée intéressante serait une séparation de leurs activités dans le but de limiter les conflits d'intérêt. Par exemple, Amazon devrait mettre un mur entre la gestion de sa place de marché et sa vente en direct. Pour Apple, cela reviendrait à disloquer l'administration de l'App Store du reste.

Le rapport de la commission antitrust est attendu pour septembre.

avatar MGA | 

@YetOneOtherGit

Aucun rapport entre le Microsoft de l’époque ou même encore d’aujourd’hui dans le monde des PC et le Apple d’aujourd’hui. Peut-être que le Google/Android d’aujourd’hui ressemble plus au Microsoft d’hier dans le monde des téléphones non-ios, en tout cas sans ios, Google aurait du soucis à se faire.

avatar YetOneOtherGit | 

@MGA

"Aucun rapport entre le Microsoft de l’époque ou même encore d’aujourd’hui dans le monde des PC et le Apple d’aujourd’hui."

Le rapport que j’effectue est plus large, il concerne s’implement l’évolution de la doctrine d’application du Sherman Act quand il ne s’agit pas d’enjeu de marché intérieur mais de transnationales fer de lance de la puissance US et du rapport des néo-libéraux qui dominent aux considérations d’antitrust qu’ils attaquent fortementˋ;

Force est de constater qu’aucune transnationale importante pour la puissance USA n’a eu à subir de mesures drastiques issues du Sherman Act pouvant affaiblir leur puissance globale.

avatar MGA | 

@YetOneOtherGit

Les USA ont une position à maintenir le plus longtemps possible et pour contenir la Chine et ses satellites il faut ce qu’il faut.
L’Europe cherche des poux aux entreprises américaines et les citoyens européens aimeraient bien voir ces entreprises financer nos modèles sociaux bancales mais peu d’exigences ni même de doléances vis à vis de la Chine...

avatar YetOneOtherGit | 

@MGA

"L’Europe cherche des poux aux entreprises américaines"

Elle n’en a pas les moyens passé certaines limites, le colossal pouvoir de rétorsions des USA tenant lieu de dissuasion.

avatar MGA | 

@YetOneOtherGit

N’oublions pas que d’un point de vue diplomatique nous sommes alliés donc l’Europe cherche des poux mais ne va pas au delà, quelques avancées de temps en temps quand tout le monde est d’accord pour faire bonne figure, c’est déjà ça.

avatar YetOneOtherGit | 

@MGA

"N’oublions pas que d’un point de vue diplomatique nous sommes alliés "

Ça dépasse largement ces considérations.

Le poids économique des US et leur place globale dans les divers marchés font qu’elles ont le pouvoir de punir très violemment les entreprises européennes si l’europe dépasse certaines limites.

avatar Inconnu-Soldat | 

Cette vision de monopole pour Apple me laisse toujours dubitatif. Je n'arrive pas à comprendre le raisonnement qui accuse Apple de monopole.
La plus grande société de distribution au monde (en dur) est la société Walmart. 2,2 millions d'employés, 510 milliards de $ de CA, en matière de vente c'est un quasi monopole avec 70 % du marché. On s'attaquerait donc à Apple mais non à Walmart alors que le second est quasi monopolistique (dans le sens du marché dans lequel ils trouve et non dans son propre marché interne) et que si on déclarait qu'il y a un monopole dans l'Appstore où l'on voudrait que des tiers y vendent sans passer par Apple alors il devrait être autorisé à des tiers de venir vendre leurs produits dans les Walmart sans verser de commission à l'entreprise. C'est exactement le même principe. Dans ses magasins Walmart est souverain, et n'est pas considéré comme monopolistique. Pourquoi Apple serait-elle, dans son propre magasin virtuel, monopolistique et ne devait pas être souveraine ? Pour moi c'est incompréhensible.

avatar iftwst | 

@Inconnu-Soldat

Car Apple pèse lourd et son pouvoir crée une forme de jalousie.

Donc cela devient prétexte à bcp de chose.
Mais tu as raison.
Apple n’est pas en position de monopole sur les ordinateurs, des téléphones portables de la musique en streaming ou de la vidéo.

C’est en fait très politique avant tout.

Facebook oui par contre. Aucun réseau social n’est équivalent.

avatar vince29 | 

Ils sort d'où ton 70%.
Au mieux je trouve 45% mais uniquement pour les jouets.

avatar YetOneOtherGit | 

@Inconnu-Soldat

"Je n'arrive pas à comprendre le raisonnement qui accuse Apple de monopole."

Il est difficile de nier qu’Apple détient le monopole du contrôle d’accès à son écosystème.

Après toute la question est de savoir si ce contrôle d’accès à un écosystème qui n’est pas dominant rentre ou pas dans le cadre du Sherman Act.

Et là, à ce jour, personne n’a la réponse et les experts du domaine ne proposent pas de consensus.

Même si beaucoup considèrent que dans le cadre du Sherman Act la position d’Apple est largement plaidable 😎

avatar byte_order | 

@Inconnu-Soldat
> que si on déclarait qu'il y a un monopole dans l'Appstore où l'on voudrait que des
> tiers y vendent sans passer par Apple

Pas "y vendent", non. Mais puissent vendre ailleurs, sans passer par l'AppStore.

Y'a pas une demande de vendre dans le magasin sans passer par son propriétaire.
Y'a une demande de pouvoir vendre dans d'autres magasins voir directement au consommateur final, et donc de ne pas devoir forcément passer par le propriétaire de l'AppStore.

> alors il devrait être autorisé à des tiers de venir vendre leurs produits dans
> les Walmart sans verser de commission à l'entreprise.

Dommage que vous ne terminiez pas votre analogie :

il devrait être autorisé à des tiers de vendre leurs produits sans passer par le magasin Walmart.
Et il se trouve que c'est parfaitement autorisé. Et qu'ils existent des magasins alternatifs. La vente directe est possible également.

Personne ne demande de pouvoir bénéficier des avantages de l'exposition de l'AppStore sans devoir rien en retour à l'AppStore.
Ce qui est demandé c'est la possibilité de choisir de ne pas passer par l'AppStore.
En bref, qu'il y ai concurrence sur la distribution.

Walmart n'est pas en monopole mais en position dominante. Des alternatives, des distributeurs concurrents, la vente directe etc, existent.
L'AppStore, lui, est en monopole. Les alternatives n'existent tout simplement pas. Et uniquement en raison du verrou contrôlé par Apple, même pas le consommateur final.

avatar Inconnu-Soldat | 

Ah ce que je vois je me fais mal comprendre. Dans ses magasins Walmart est en monopole. Personne ne vient y vendre son produit sans passer par Walmart. Et Walmart est en concurrence avec d’autres chaînes. Apple est en monopole chez elle pour les produits (qui du reste se concurrencent entre eux au sein du magasin virtuel d’Apple), comme Walmart est en monopole de vente dans ses magasins (où là aussi des produits se font concurrence). Et on peut acheter d’autres supports différents de ceux d’Apple pour utiliser les applications. Enfin Apple est ouverte par Internet. Epic, par exemple, n’a qu'à développer un produit web performant puisque de toutes façon il s’agit de jeux en ligne.

avatar fmuser | 

Toute l'hypocrisie des GAFA, qui sont pro-démocrates, et se font reprendre par un congrès majoritairement démocrate…

Quant à croire que ce sont les républicains qui s'opposeraient à des mesures, cela me paraît illusoire, ils auraient au contraire intérêt à ce que les GAFA aient moins de pouvoir de censure contre leurs idées.

La meilleure solution serait d'en finir avec les brevets logiciels. C'est grâce à ces brevets, que les GAFA peuvent attaquer en justice tout petit potentiel concurrent, tout en ne se gênant pas pour eux-même enfreindre les brevets détenus par d'autres grâce à leurs avocats pour leur éviter de trop grosses sanctions… Mais évidemment, cette solution ne va pas plaire à la gauche qui veut toujours tout réguler, ni à la droite, qui ne voudrait pas que des entreprises chinoises puissent en profiter (à juste titre…).

avatar YetOneOtherGit | 

@fmuser

"et se font reprendre par un congrès majoritairement démocrate… "

Nope la chambre des représentants est à majorité démocrate, nullement le sénat.

Il n’y a pas de “majorité” du congrès les deux chambres étant séparées.

Pour le reste, que dire 🙄

avatar oomu | 

"Pour Apple, cela reviendrait à disloquer l'administration de l'App Store du reste."

qu'on se contente d'imposer de laisser les PROPRIETAIRES DE LEURS APPAREILS d'installer des applications (dont éventuellement des boutiques avec droit d'installation, comme Steam, Epic, PSN, GOG, Xbox Live, etc) depuis le web, avec une signature et certification (idéalement par l'industrie SSL/TLS plutôt que le seul Apple) et tout irait bien

Pas la peine de faire des projets monstrueux de scissions d'entreprises qui ne passeront jamais la majorité politique actuelle.

avatar occam | 

@oomu

Anarchiste !

avatar YetOneOtherGit | 

@occam

"Anarchiste !"

Y en a pas un sur cent et pourtant ils existent
La plus part linuxiens allez savoir pourquoi
C’est à croire que chez Apple on ne les comprends pas

avatar occam | 

@YetOneOtherGit

😊

avatar Paquito06 | 

“Si le contexte entourant chaque entreprise est différent, « il y a un dénominateur commun qui est l'abus de leur pouvoir sur le marché pour maintenir une domination, écraser les concurrents, exclure les gens de leur plateforme et créer des rentes de monopole », tonne le représentant démocrate.”

On lui dit comment ces acteurs, devenus majeurs aujourd’hui, sont entrés sur le marché, ou on attend?
Pour un Américain, ça manque pas de culot 😂

avatar pagaupa | 

Ça sent mauvais pour Apple and co...

avatar Fredouille14 | 

ils ne feront pas grand chose pour ne pas affaiblir les Gafam face à la Chine

avatar YetOneOtherGit | 

@Fredouille14

"ils ne feront pas grand chose pour ne pas affaiblir les Gafam face à la Chine"

Pour affaiblir les GAFAM tout court, elles sont un des fers de lance de la puissance économique US, conflits commerciaux avec la chine ou pas 😎

Pages

CONNEXION UTILISATEUR