Apple licencie une employée qui dénonçait publiquement ses conditions de travail

Stéphane Moussie |

Apple a licencié Ashley Gjøvik, une employée qui se plaignait publiquement de ses conditions de travail, pour avoir divulgué des informations confidentielles. Celle qui occupait le poste de senior engineering program manager accusait son employeur de ne pas prendre d'actions contre des faits de sexisme, de harcèlement et d'insalubrité dont elle se disait victime.

Ces accusations avaient été rapportées dans un premier temps en interne, et ce depuis plusieurs années. Après une première enquête, Apple avait proposé à Ashley Gjøvik un arrêt maladie et la participation à un programme d'aide. Insatisfaite de cette réponse, l'ingénieure a obtenu début août l'ouverture d'une seconde enquête ainsi qu'un congé administratif le temps des investigations, des mesures révélées par l'intéressée à la presse.

À partir de ce moment-là, alors que l'enquête était en cours, Ashley Gjøvik a décidé de publier sur son compte Twitter des emails, messages et documents internes pour dénoncer publiquement des conditions de travail qu'elle jugeait indignes. Elle s'est aussi faite le porte-voix de diverses revendications, comme la réticence à retourner au bureau. « Vous voulez que je mette ma vie en jeu pour revenir au bureau, ce qui réduira aussi ma productivité, et ce sans me donner aucune raison logique pour le faire ? », s'était insurgée en juillet l'employée auprès du New York Times alors qu'Apple envisageait un retour finalement repoussé à 2022.

« Quand j'ai commencé à pointer des problèmes de sécurité en mars — ce qui a immédiatement entrainé des représailles et des intimidations — je me suis préparée pour ce qui vient de se passer. Je suis déçue qu'une entreprise que j'ai aimée depuis toute petite traite ses employés de cette façon », a commenté Ashley Gjøvik auprès de The Verge.

« Nous sommes et nous avons toujours été profondément engagés à créer et maintenir un environnement de travail positif et inclusif, a répondu un porte-parole d'Apple. Nous prenons toutes les préoccupations au sérieux et nous enquêtons de manière minutieuse chaque fois qu'un problème est soulevé, et par respect pour la vie privée de toutes les personnes impliquées, nous ne commentons pas les affaires spécifiques. »

Ashley Gjøvik ne compte pas en rester là. Elle a déposé une plainte fin août devant l'agence fédérale chargée de s’assurer du respect du droit du travail pour harcèlement, pertes de responsabilité et accroissement de conditions défavorables, entre autres.


avatar raoolito | 

@FloMo

mais bien sûr Florent il y a vous!!!!
🤣
peut-on rêver meilleur collaborateur ?!

avatar Sindanárië | 

@raoolito

Bazoge 🤣 ?

avatar fte | 

@FloMo

"Ceci étant, est-ce que c’est mieux ailleurs ?"

Pour avoir bossé dans la région de Vancouver WA / Portland OR, pour avoir des amis au Colorado et New York, et pour ce qu’un si faible échantillonnage peut valoir, je crois que c’est mieux dans certains ailleurs oui absolument.

En plus la région de Portland est de toute beauté.

avatar MGA | 

@raoolito

Proposez donc quelques jeunes de 25-30 ans tous frais sortis de leurs thèses pour diriger Apple aussi bien que l’équipe en place 🙄😂

avatar mk3d | 

@FloMo

« En tant que développeur » oh le peteux.. la phrase avait le même sens et la même valeur sans cette introduction hautement « je me la pète »
En tant que développeur, je rentre à ma maison.

avatar Florent Morin | 

@mk3d

Je vais préciser.

En tant que développeur, je ne connais rien du métier de CEO. Donc je m’abstiens.

En tant que développeur, j’ai été confronté à ces choix de rentrer ou non dans une boîte prestigieuse au prix d’une ambiance détestable. Donc je partage.

avatar GuillaumeBab | 

Vous vous souvenez de l'article de Macg concernant le fondateur de Waze ? Le gars disait que ceux qui travaillent dans la tech sont des enfants gâtés. On est en plein dedans j'ai l'impression.

avatar fabiendirect | 

C’est logique ce sont des closes que l’on rencontre dans toutes les entreprises de très grandes valeurs. Tout le monde sait ça ! Évidement ceci n’est valable que pour les gens ayant un poste très haut dans la hiérarchie ou ceux ayant une communication externe…

avatar Sindanárië | 

@fabiendirect

"ce sont des closes que l’on rencontre dans toutes les entreprises de très grandes valeurs."

🤣🤣😂😅🥲

avatar donatello | 

Vous êtes tous en train de tirer des généralités d'un cas a priori assez spécifique.
Dans TOUTES les boites je vous trouve une personne prête à expliquer que son boulot c'est l'enfer, que ses collègues sont toxiques et que son patron est un tyran.

avatar Steve Molle | 

On ne connaît pas le dossier mais le problème énoncé de propriété intellectuelle interpelle…

Il est probable que ce soit plus compliqué que ce qui est raconté par Ashley.

avatar Steve Molle | 

Qui dans sa carrière n’a pas observé ou subi les actions d’un ou d’une perverse narcissique ?

Hélas très répandu en France et peut-être ailleurs.

avatar iPop | 

Si j’ai bien souvenir, Apple paie très très bien ses employés. Même ses stagiaires. De la à râler …

avatar Silverscreen | 

J’ai parcouru le fil tweeter de la personne et ça en dit long sur la persécution dont elle se sentait victime… Je vois pas à ce stade ce qu’un employeur pouvait faire pour l’aider à régler ses problèmes à part lui conseiller une assistance psychologique, effectivement.

avatar BeePotato | 

@ Silverscreen : « J’ai parcouru le fil tweeter de la personne et ça en dit long sur la persécution dont elle se sentait victime… Je vois pas à ce stade ce qu’un employeur pouvait faire pour l’aider à régler ses problèmes à part lui conseiller une assistance psychologique, effectivement. »

Pareil.

avatar Nord | 

Même si je veux croire que le problème est sous doute plus complexe qu’exposé et que des efforts et améliorations sont toujours possibles, surtout en ce qui concerne l’inclusion des minorités, des femmes, des communautés stigmatisées, etc., qu’elle viennent voir les enfants (garçons et filles) orphelins mineurs (travaillant dans les mines) et malades d’hépatite b travailler pour une misère (env. 0,03$ par jour) sous une chaleur de plomb s’intoxiquer de la combustion de produits chimiques en Afrique de l’Ouest que j’essaye d’aider à en sortir pour voir ce que signifie des conditions de travail indignes et où l’on risque vraiment sa vie.

avatar YetOneOtherGit | 

Sous réserve d’informations complémentaires et en l’état de nos connaissances : business as usual

avatar nespresso92 | 

Déposée une plainte ? Vous semblez mal informé.

Il y a aujourd'hui 7 plaintes déposées auprès de différents organismes publics.

- NLRB Case: 32-CA-282142
- OSHA DOL Whistleblower Claim: 1218-023
- USEEOC Case: 556-2021-00608
- SEC Enforcement Whistleblower Claim: 16304-612-987-465
- CivilRights Complaint: 98145-RJH
- CA DIR Whistleblower Claim: RCI-CM-842830
- CalDFEH Case: 202108-14540123

avatar Tomtomrider | 

Comme dit plus haut je ne connais pas le dossier, et personne ici non plus sans doute.
La seule chose qui m’interpelle c’est sa phrase sur le retour au bureau. Elle risque sa vie apparemment en revenant au bureau. La vie a repris dans le monde entier, des millions de gens sont au bureau, dans les ateliers, dans les transports et ça va mais elle a l’Apple Park, un truc tout neuf avec sûrement une armée de personne pour désinfecter, faire respecter des sens de circulation, où elle a peut-être un bureau fermé pour elle seule vu son poste, elle risque ça vie? Ça me parait un poil exagéré quand même mais bon.

avatar Sindanárië | 

@Tomtomrider

"Comme dit plus haut je ne connais pas le dossier, et personne ici non plus sans doute. "

Tu te trompes,
Je connais le dossier.

C’est une grosse pochette en carton avec un ruban pour la maintenir fermée

avatar dujarrier | 

Le problème est que les punitions financières contre les grandes entreprises type Apple, Amazon, Google, Microsoft,… sont dérisoires comparés aux conséquences négatives que subissent les employés qui dénoncent ces mauvais comportements.

Donc ces entreprises n’ont aucune pression financière forte de mettre en place les actions correctives car cela leur coûterait cher et réduirait leur rentabilité…

Il faut des sanctions BEAUCOUP, BEAUCOUP,… plus importantes sur ces entreprises pour leur faire changer leur mauvais comportement

avatar donatello | 

@dujarrier

De quels mauvais comportements parlez-vous en l'occurrence ?

avatar Moonwalker | 

Ça m'a tout l'air d'être une sacrée chieuse. J'ai fait un petit tour sur la toile : elle se plaint même de l'air qu'elle respire chez elle.

avatar laraigneegypsymontealagouttiere | 

@Sindanárië

😝

avatar Gerrer | 

Bien fait . Elle n’avais pas qu’as critiquer celui qui l’a nourrit.elle n’as que ce qu’elle mérite.

Ps: Inutile de m’insulter dans les commentaires,je ne fait qu’exprimer mon avis personnel sur le sujet.

avatar Sindanárië | 

@Gerrer

Oui mais si ton avis personnel c’est de la chiasse, on peut ? Hein ?

😋

avatar Gerrer | 

@Sindanárië

Je t’ai pas insulter alors tu va te calmer direct ok 👍

Ps: mon avis n’est pas plus de la merde que le tiens…

avatar Sindanárië | 

@Gerrer

"Je t’ai pas insulter alors tu va te calmer direct ok 👍"

Les demandes de services ça se paye ! T’as de l’argent ?

avatar Gerrer | 

@Sindanárië

Enfaite depuis avant,tu fait du 2nd degré…je viens as peine de comprendre…🤣

avatar Q | 

Et oui c’est ainsi que cela se passe chez Apple … Quand on ose dire que tout n’est pas tout rose on devient vite la personne à exclure … Le cas de cette femme est loin d’être isolé malheureusement…

avatar Le gabian | 

Le même article avec Amazon à la place d'Apple et les commentaires seraient tout autre 😊
Tim Cook abattrait quelqu'un en pleine rue que certains lui trouverait une excuse...
Bizarre cet attachement aveugle envers une société, ça mériterait une étude psy 😜

avatar Gerrer | 

@Le gabian

Ou pas. T’es personne pour dire aux autres comment ils devraient être ou non. Faut arrêter de critiquer.ça c’est aussi , ça mériterait d’en parlé as un psy.

avatar Sindanárië | 

@Gerrer

Tu dis ça parce que t’as peur ! Hein ?
T’assume pas l’effet miroir, hein ? Avoue poltron !

😜

avatar kitetrip | 

Le problème ce sont les gens qui se sentent intouchables. La vie ne se joue pas à coup de mail ou contacts.

avatar Maximus | 

À mon avis elle s’est grillée pour retrouver du taff car elle semble assez procédurière par contre si elle dit vrai elle a eu raison de le faire ...il me semble qu’Apple à déjà été épinglé dans ses Apple store français pour mauvaise condition de travail ce qui avait donné lieu à des grèves de la part des salariés ...

Je ne jette pas la pierre à Apple mais des gens mis au placard ça existe partout malheureusement et ça touche toute les boites

avatar Silverscreen | 

@Maximus

Apple a beaucoup de trucs critiquables et beaucoup d’employés sont usés après quelques années de boite. D’où un turnover important. Et des procédures contre l’employeur (à raison souvent, à tord parfois) régulières.
Mais dans ce cas précis, juste en parcourant le fil twitter de l’ingénieure qui a été virée, on voit qu’Apple n’est pas le problème… Cette femme a clairement des problèmes qui relèvent de la paranoïa la plus typique et accumule des procédures pour tout et n’importe quoi et n’importe quelle réponse trop tiède à son goût est assimilée à de la complicité…

avatar pagaupa | 

Apple est mauvais joueur, on le sait...
Rien de nouveau à l’horizon !

avatar Mitchoss | 

e-wok pas encore sorti

avatar HeureuxTintamarre | 

Le nombre de personnes prêtes à soutenir Apple sans rien connaître des faits, en insultant gratuitement quiconque touche au totem-tabou, ça fait peur.
C’est presque religieux.
Le fanatisme n’est plus loin…

avatar Pipes Chapman | 

bonne lecture voici tous les Tweets de la jeune femme ! :)

vous allez voir que ce n'est effectivement pas si simple comme histoire. Elle s'est retrouvé en difficulté avec ses collègues c'est indéniable, notamment persécutée par son supérieur, mais on sent quand même un certain délire de persécution...

https://www.ashleygjovik.com/ashleys-apple-story.html

avatar Brice21 | 

@Pipes Chapman

OMG j’ai lu. Franchement je sais pas si elle est dingue (en tout cas borderline et paranoïaque) mais ce qui est certain c’est que c’est une emmerdeuse intersidérale, là il y a pas débat. J’ai une admiration sans borne pour la patience et le tact avec lequel ses interlocuteurs lui répondent poliment. J’arrive pas a comprendre pourquoi il n’ont pas viré une personne aussi toxique dès la première embrouille. Ils sont trop gentils.

avatar FPG | 

Ahhh Apple.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR