Fermer le menu
 

Des patrons de la high-tech américaine inquiets ou révoltés par le décret sur l'immigration

Florian Innocente | | 00:22 |  374

Plusieurs grands groupes américains de la high-tech américaine ont exprimé leur préoccupation, en des termes plus ou moins mesurés, face à l'un des décrets signés ce vendredi par le président Trump.

Donald Trump après la signature du décret intitulé « Protéger la nation contre l’entrée de terroristes étrangers aux États-Unis », limitant l'entrée de certains ressortissants de pays musulmans.

Le texte interdit, pour une durée d'au moins 90 jours, l'entrée sur le sol américain des ressortissants (hors diplomates et employés d'organisations internationales) de sept pays musulmans (Syrie, Iran, Soudan, Libye, Somalie, Iraq et Yémen). Quand bien même ils seraient détenteurs de visa en règle ou d'une carte verte leur permettant de travailler aux États-Unis.

Cette décision a sorti les Microsoft, Apple, Google, Facebook, Box, Netflix ou encore Uber d'une certaine léthargie depuis l'arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche. Car l'application immédiate de ce décret a bloqué de facto l'entrée de certains de leurs salariés ou de membres de leurs familles.

Tim Cook qui a discuté de la question de l'immigration cette fin de semaine à Washington, a envoyé un courrier à ses équipes, dans lequel il ne cite pas Donald Trump mais insiste sur l'importance que revêt l'immigration à ses yeux, pour Apple comme pour l'Amérique.

Aucune allusion en revanche aux origines syriennes de Steve Jobs (par son père). Il s'agit peut-être pour Cook de ne pas instrumentaliser cet élément biographique de son ancien patron et ami. Cook a indiqué toutefois que plusieurs employés d'Apple étaient concernés par ce décret et que son entreprise s'en était émue auprès de la Maison Blanche. La communication se termine sur une déclaration de Martin Luther King : « Nous sommes peut-être arrivés sur des navires différents, mais nous sommes désormais réunis sur le même ». Ca ne mange pas de pain, mais d'autres chefs d'entreprises comme lui ont été bien plus offensifs.

Le courrier de Tim Cook

Team,

In my conversations with officials here in Washington this week, I've made it clear that Apple believes deeply in the importance of immigration -- both to our company and to our nation's future. Apple would not exist without immigration, let alone thrive and innovate the way we do.

I've heard from many of you who are deeply concerned about the executive order issued yesterday restricting immigration from seven Muslim-majority countries. I share your concerns. It is not a policy we support.

There are employees at Apple who are directly affected by yesterday's immigration order. Our HR, Legal and Security teams are in contact with them, and Apple will do everything we can to support them. We're providing resources on AppleWeb for anyone with questions or concerns about immigration policies. And we have reached out to the White House to explain the negative effect on our coworkers and our company.

As I've said many times, diversity makes our team stronger. And if there's one thing I know about the people at Apple, it's the depth of our empathy and support for one another. It's as important now as it's ever been, and it will not weaken one bit. I know I can count on all of you to make sure everyone at Apple feels welcome, respected and valued.

Apple is open. Open to everyone, no matter where they come from, which language they speak, who they love or how they worship. Our employees represent the finest talent in the world, and our team hails from every corner of the globe.

In the words of Dr. Martin Luther King, "We may have all come on different ships, but we are in the same boat now."

Tim

Même son de cloche chez Microsoft, dont le patron Satya Nadella a rappelé ses origines étrangères (lui, comme les dirigeants de Google et d'Adobe, pour ne citer qu'eux, sont d'origine indienne). 76 employés de Microsoft sont touchés par ce décret, explique Brad Smith, le directeur des affaires juridiques, dans un courrier envoyé en interne. Il y parle également des risques que cette décision fait peser sur la vie même de certains immigrés en possession ou en attente d'un visa.

Chez Google, 100 employés sont concernés. Sundar Pichai, a déclaré dans un courrier qu'il était préoccupé par les conséquences de ce décret et de toute autre proposition qui conduirait à gêner la venue aux États-Unis de talents désireux de travailler pour Google.

Reed Hasting, le patron de Netflix, est plus virulent. N'hésitant pas à citer nommément le président américain et à juger ses actions en contradiction avec ce que l'Amérique représente.

Il évoque les risques que cela pourrait faire peser sur les États-Unis qui vont se retrouver « détestés et lâchés par leurs alliés ». Et de conclure par un appel à la résistance : « Il est temps de se serrer les coudes pour protéger les valeurs américaines de liberté et d'opportunités ».

Reed Hasting, Netflix Cliquer pour agrandir
Aaron Levie, fondateur de Box, le spécialiste du stockage dans le nuage

Cette actualité américaine a poussé le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, à déclarer à nouveau sur Twitter, son pays ouvert à tous ceux qui, indépendamment de leur foi, « fuient la persécution, la terreur et la guerre. La diversité fait notre force. »

Catégories: 

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


374 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar Philbee 29/01/2017 - 17:52 (edité)

Mais encore ? J'attends avec impatience ton analyse...

avatar mitche 29/01/2017 - 06:57 via iGeneration pour iOS

Temps de décadence ... 4 ans...

avatar bonnepoire 29/01/2017 - 10:33

Je dirais 8 sans prendre beaucoup de risques.



avatar mfams 29/01/2017 - 07:21 via iGeneration pour iOS

Dernière heure : ... "un juge interdit l'expulsion des personnes interpellées aux États-Unis."

avatar enzo0511 29/01/2017 - 08:40 via iGeneration pour iOS

Il a beau être trash et beaucoup ont beau le détester il faut quand même lui reconnaître un mérite: c'est qu'au delà du niveau de popularité ou de l'opinion, le type s'est engagé à des promesses et il a commencé à s'y tenir depuis le jour 0 de son mandat
On n'est pas dans la réal politique où les lâches retournent leur veste au moindre coup de vent et qui gouvernent à coup de populisme

avatar tchit 29/01/2017 - 09:12 via iGeneration pour iOS

@enzo0511

Ouais il signe des décrets à tout va, comme tous les présidents américains au début de leurs mandats. Attendons que tout soit (heureusement) rejeté par les juges et la Cour suprême et voilà.

avatar occam 29/01/2017 - 09:55 via iGeneration pour iOS

@tchit

Pour une perspective à plus long terme, et pour mesurer l'ampleur du désastre :
https://www.theatlantic.com/politics/archive/2017/01/trumps-executive-or...

avatar tchit 29/01/2017 - 09:58 via iGeneration pour iOS

@occam

Vraiment hâte de savoir s'il pourra être freiné par les institutions

avatar bonnepoire 29/01/2017 - 10:34 (edité)

Rappelle-moi, la cour suprême est de quel côté? Démocrate ou...

avatar perceval78 29/01/2017 - 08:43 via iGeneration pour iOS

En quoi les salariés de FB, M$, Google ressortissants des pays concernés par le decret Trump sont-ils empêchés de travailler à partir de leur pays d'origine ?
Internet leur sert à quoi ?
En quoi est-ce choquant que les USA choisissent les migrants qu'ils acceptent sur leur sol?
Au dernieres nouvelles si sur votre passeport vous avez un visa de ces pays vous ne pouvez pas entrer en Israel. Ca choque qui ça ? Personne.
Qui a dit que n'importe quel habitant du monde pouvait débarquer comme ça n'importe où et bosser avec ou sans papier ?
On est où là ? Si tout le monde restait dans son pays à s'occuper de faire prospérer son business pour rendre à la communauté ce dont il a bénéficié dans son enfance (education, etc), le monde serait bien plus calme. Ca vaut aussi pour les USA et la France.
Le dicton "chacun chez soi et les moutons seront bien gardés" prend tout son sens.
C'est aussi parce que les cerveaux des pays pauvrent s'enfuient de leur pays d'origine que leur pays reste un pays en voie de developpement pour ne pas dire sous-développé.
Et pour ceux qui ont la bougeotte les visas touristes sont pas fait pour les chiens, c'est largement assez pour decouvrir les autres cultures et accueillir les cultures etrangeres le temps de leur sejour.

avatar backfromcharly 29/01/2017 - 08:59 via iGeneration pour iOS

@perceval78

Un beau ramassé de bêtise ce commentaire.
C'est sur que les nord coréens sont heureux comme tout.

avatar concretebubbles 29/01/2017 - 09:04 via iGeneration pour iOS

@perceval78

"On est où là ? Si tout le monde restait dans son pays à s'occuper de faire prospérer son business pour rendre à la communauté ce dont il a bénéficié dans son enfance (education, etc), le monde serait bien plus calme."

T'es un bon toi. Ton commentaire serait presque drôle s'il n'était pas teinté de bêtise, d'inculture et de racisme. On sait déjà pour qui tu vas voter prochainement.

avatar alfatech 29/01/2017 - 10:04 via iGeneration pour iOS

@concretebubbles

"T'es un bon toi. Ton commentaire serait presque drôle s'il n'était pas teinté de bêtise, d'inculture et de racisme. On sait déjà pour qui tu vas voter prochainement."

Dire "les Français d'abord ou les Américains d'abord" ce n'est clairement pas du racisme…Tu peux être blanc,noir ou brun de peau et être Français. Mais je suis d'accord que le reste de son message est plein de bêtises sachant qu'un Français pure souche ça n'existe plus depuis des lustres,on a tous des origines étrangères si on scrute notre arbre généalogique.

avatar iDav92 29/01/2017 - 09:10 via iGeneration pour iOS

@perceval78

Chacun son village ? Chacun sa région ? Qui êtes-vous pour dicter aux gens leur rayon de liberté de déplacement ?

avatar tchit 29/01/2017 - 09:23 via iGeneration pour iOS

@perceval78

T'es tellement rétrograde. J'espère que tu sors jamais de ton pays, ça serait trop injuste, ou je te souhaite vraiment que la France soit bannie par un nouveau décret US, ça te ferait les jambes.
Tu mélanges les torchons et les serviettes. En quoi un Iranien étudiant dans une grande université US depuis de nombreuses années, ou un Syrien travaillant dans une startup US depuis près de 10 ans représentent un danger ? Il y a 1 million d'Iraniens aux US. C'est du crétinisme. Ou de la démagogie pure et dure, ce qui revient au même.

avatar vince29 29/01/2017 - 13:43

> En quoi un Iranien étudiant dans une grande université US depuis de nombreuses années, ou un Syrien travaillant dans une startup US depuis près de 10 ans représentent un danger

Complètement con comme argument. Tu veux une liste de tous les terroristes qui ont fait leurs études aux USA ?
Ce n'est pas parce que tu résides dans un pays que tu partages ces valeurs.
Kim Jong Un a fait ses études en Suisse, bizarrement la Corée du Nord ne paraît pas avoir pris le virage de la neutralité et du pacifisme quand il est rentré au pays.

avatar marenostrum 29/01/2017 - 16:06

même les allemands qui vivent aux usa peuvent devenir terroristes si leur pays est en guerre avec les usa. ça dépend pas du fait d'être iranien ou allemand ou autre mais de la guerre la bas. si tu veux pas de terroristes il faut laisser les autres vivre tranquille et pas jouer le gendarme du monde. c'est la seule solution valable.

avatar tchit 29/01/2017 - 20:23 via iGeneration pour iOS

@vince29

Mec, les immigrés de pays "dangereux" qui ont fait des études supérieures et sont bien intégrés dans la société occidentale représentent autant de risques que les non-immigrés.

avatar Sindre 29/01/2017 - 09:51 via iGeneration pour iOS (edité)

@perceval78

Je crois que jamais pseudo ne fut si bien choisi. Je t'invite à relire la légende du Roi Arthur et à regarder de quel sobriquet Perceval était affublé. Tu es en plein dedans.

avatar tchit 29/01/2017 - 09:56 via iGeneration pour iOS

@Sindre

:D haha mais c'est clair, il a tellement bien choisi son pseudo que cest à se demander si c'est un troll...

avatar Florian Innocente macG 29/01/2017 - 09:56

@perceval78

La NBA rouspette parce qu'elle a deux joueurs de basket originaires du Soudan qui sont bloqués, tu leur suggère d'essayer de marquer des paniers à trois point à distance ?

C'est anecdotique au vu su sujet dans son ensemble mais tu as l'air de voir cela par le petit bout de la lorgnette.

avatar bonnepoire 29/01/2017 - 10:36

Et en quoi la NBA serait assez importante pour bloquer un décret visant à protéger la nation? C'était un argument de campagne, il le met en pratique. Point à la ligne.

avatar harisson 29/01/2017 - 15:08

@Florian Innocente

"tu leur suggère d'essayer de marquer des paniers à trois point à distance ?"

Si ils sont coachés par Steph Curry, il y a moyen qu'ils y arrivent ^_^

avatar zoubi2 29/01/2017 - 13:16

@perceval78

Quand j'ai lu ça je me suis dit que j'allais répondre point par point... Et puis non. On ne perd pas son temps à discuter avec un mur de béton de 2m d'épaisseur.

avatar JLG01 29/01/2017 - 17:29 via iGeneration pour iOS

@perceval78

Étrange vision étriquée du monde en ce XIXe siècle de mondialisation.
J'ai envi d'entonner l'International ( même si ceux qui la chantent d'habitude ont déjà verrouillé leurs frontières)

Pages