Fermer le menu
 

Des patrons de la high-tech américaine inquiets ou révoltés par le décret sur l'immigration

Florian Innocente | | 00:22 |  374

Plusieurs grands groupes américains de la high-tech américaine ont exprimé leur préoccupation, en des termes plus ou moins mesurés, face à l'un des décrets signés ce vendredi par le président Trump.

Donald Trump après la signature du décret intitulé « Protéger la nation contre l’entrée de terroristes étrangers aux États-Unis », limitant l'entrée de certains ressortissants de pays musulmans.

Le texte interdit, pour une durée d'au moins 90 jours, l'entrée sur le sol américain des ressortissants (hors diplomates et employés d'organisations internationales) de sept pays musulmans (Syrie, Iran, Soudan, Libye, Somalie, Iraq et Yémen). Quand bien même ils seraient détenteurs de visa en règle ou d'une carte verte leur permettant de travailler aux États-Unis.

Cette décision a sorti les Microsoft, Apple, Google, Facebook, Box, Netflix ou encore Uber d'une certaine léthargie depuis l'arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche. Car l'application immédiate de ce décret a bloqué de facto l'entrée de certains de leurs salariés ou de membres de leurs familles.

Tim Cook qui a discuté de la question de l'immigration cette fin de semaine à Washington, a envoyé un courrier à ses équipes, dans lequel il ne cite pas Donald Trump mais insiste sur l'importance que revêt l'immigration à ses yeux, pour Apple comme pour l'Amérique.

Aucune allusion en revanche aux origines syriennes de Steve Jobs (par son père). Il s'agit peut-être pour Cook de ne pas instrumentaliser cet élément biographique de son ancien patron et ami. Cook a indiqué toutefois que plusieurs employés d'Apple étaient concernés par ce décret et que son entreprise s'en était émue auprès de la Maison Blanche. La communication se termine sur une déclaration de Martin Luther King : « Nous sommes peut-être arrivés sur des navires différents, mais nous sommes désormais réunis sur le même ». Ca ne mange pas de pain, mais d'autres chefs d'entreprises comme lui ont été bien plus offensifs.

Le courrier de Tim Cook

Team,

In my conversations with officials here in Washington this week, I've made it clear that Apple believes deeply in the importance of immigration -- both to our company and to our nation's future. Apple would not exist without immigration, let alone thrive and innovate the way we do.

I've heard from many of you who are deeply concerned about the executive order issued yesterday restricting immigration from seven Muslim-majority countries. I share your concerns. It is not a policy we support.

There are employees at Apple who are directly affected by yesterday's immigration order. Our HR, Legal and Security teams are in contact with them, and Apple will do everything we can to support them. We're providing resources on AppleWeb for anyone with questions or concerns about immigration policies. And we have reached out to the White House to explain the negative effect on our coworkers and our company.

As I've said many times, diversity makes our team stronger. And if there's one thing I know about the people at Apple, it's the depth of our empathy and support for one another. It's as important now as it's ever been, and it will not weaken one bit. I know I can count on all of you to make sure everyone at Apple feels welcome, respected and valued.

Apple is open. Open to everyone, no matter where they come from, which language they speak, who they love or how they worship. Our employees represent the finest talent in the world, and our team hails from every corner of the globe.

In the words of Dr. Martin Luther King, "We may have all come on different ships, but we are in the same boat now."

Tim

Même son de cloche chez Microsoft, dont le patron Satya Nadella a rappelé ses origines étrangères (lui, comme les dirigeants de Google et d'Adobe, pour ne citer qu'eux, sont d'origine indienne). 76 employés de Microsoft sont touchés par ce décret, explique Brad Smith, le directeur des affaires juridiques, dans un courrier envoyé en interne. Il y parle également des risques que cette décision fait peser sur la vie même de certains immigrés en possession ou en attente d'un visa.

Chez Google, 100 employés sont concernés. Sundar Pichai, a déclaré dans un courrier qu'il était préoccupé par les conséquences de ce décret et de toute autre proposition qui conduirait à gêner la venue aux États-Unis de talents désireux de travailler pour Google.

Reed Hasting, le patron de Netflix, est plus virulent. N'hésitant pas à citer nommément le président américain et à juger ses actions en contradiction avec ce que l'Amérique représente.

Il évoque les risques que cela pourrait faire peser sur les États-Unis qui vont se retrouver « détestés et lâchés par leurs alliés ». Et de conclure par un appel à la résistance : « Il est temps de se serrer les coudes pour protéger les valeurs américaines de liberté et d'opportunités ».

Reed Hasting, Netflix Cliquer pour agrandir
Aaron Levie, fondateur de Box, le spécialiste du stockage dans le nuage

Cette actualité américaine a poussé le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, à déclarer à nouveau sur Twitter, son pays ouvert à tous ceux qui, indépendamment de leur foi, « fuient la persécution, la terreur et la guerre. La diversité fait notre force. »

Catégories: 

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


374 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar Terragon 29/01/2017 - 00:59 via iGeneration pour iOS

Ce n'est pas pour rien que la Californie parle de mettre en œuvre un "Calexit" pour devenir indépendant.

http://www.lapresse.ca/international/etats-unis/201701/27/01-5063905-un-...

avatar bonnepoire 29/01/2017 - 10:04

Hautement improbable.

1. Déni de démocratie
2. Démagogique.

avatar House M.D. 29/01/2017 - 12:57 via iGeneration pour iOS

@bonnepoire

Ah donc quand c'est une décision du Donald c'est pragmatique, mais quand c'est une décision pour le fuir, c'est démagogique? Drôle de conception des choses...



avatar Manubzh 31/01/2017 - 12:44 (edité)

boarf, il est pas à son coup d'essai, je me souviens d'une autre discussion sur un fait politique.
Ca frisait le ridicule.
Mais c'est assez révélateur de notre période, les gens sont complètement pommés et ne réfléchissent plus. Ils veulent du rêve ? alors qu'ils écoutent les marchands de sable....

avatar Manubzh 31/01/2017 - 12:43

tu as l'air bien sur de toi bonne poire...
Ce n'est absolument pas démagogique !
C'est du bon sens.
décidément tes prises de positions montrent toujours que tu es à coté de la plaque.
Si la californie le voulait, elle pourrait dire fuck aux USA parce que c'est de loin l'état le plus riche et qui attire le plus avec la silicon valley. de plus ils ne partagent pas beaucoup les mêmes valeurs que celles du texas par exemple

Et ça ne date pas d'hier, mais là, les choses pourraient aller plus vite.

avatar C1rc3@0rc 30/01/2017 - 16:13 (edité)

@Terragon

Bon c'est de la foutaise pour plusieurs raisons, a commencer par la situation geographique de la Californie: vu le deficit hydrique de la region, une position independantes des USA l'empecherait de detourner les ressurces hydriques voisines, du moins pas sans payer tres cher...

Il y a aussi a prendre en compte la tres grande pauvreté de la population californienne qui est une des premiere a beneficier des budgets federaux.

Et puis, si la Californie ne faisait pas partie des USA, sa principale economie d'exportation interieure - agricole - serait menacée par les droits de douanes face a la concurrence du Mexique et de l'amerique latine.

Il y a aussi le business universitaires qui tire trop partie du budget federal et qui rapporte trop aux USA, c'est que le groupe "université de Californie" c'est le premier des USA et un des plus puissant dans le monde. Et que mine de rien il beneficie massivement des investissements militaires.

Bref, trop de causes a effets catastrophiques pour que l'Etat ou la federation accepte une sécession...

avatar NerdForever 29/01/2017 - 00:59 via iGeneration pour iOS

C'est complètement contre productif... Un terroriste n'aura pas besoin de 90 jours pour se faire sauter quelque part un visa d'une journée suffit... Par contre les employés de toute bonne foi ou leur famille sont réellement impacts par une telle mesure... Qui donc ne sert à rien... Si ce n'est faire chier les honnêtes gens!

avatar flo3183 29/01/2017 - 01:05 via iGeneration pour iOS

Trump a entièrement raison

avatar vrts 29/01/2017 - 01:52

ah on en a un !
levez le doigt les trumpistes qu'on rigole un peu.

avatar bonnepoire 29/01/2017 - 10:06

Pas étonnant puisque les gens de gauche sont toujours à insulter les gens qui sont contre leur opinion.
C'est aussi ce qui fait que les sondages actuels se trompent. Il a une telle propension à stigmatiser ceux qui ont une autre vision des choses que les urnes décèlent des surprises à chaque fois.

avatar warmac33 29/01/2017 - 10:23 (edité)

@ bonnepoire
exactement,
mais ils sont tellement enfermés dans leur conviction qu'eux seuls détiennent la vérité qu'ils refusent toujours de le voir.

avatar vrts 29/01/2017 - 11:54

@bonnepoire @warmac33 :
qui parle de gauche ici ?
On aime pas Trump on est de gauche ? vous êtes fou ou bien ? On n'est plus dans un discours droite gauche avec Trump...

Faut vraiment n'avoir aucune culture / humanité pour défendre un type comme lui. On est au degré ZERO de la politique et de l'intelligence.

Donc vous supportez tout ce que dit ce type j'imagine, si "il a raison" :

- "On m'a apporté la preuve que j'ai raison sur les vaccinations massives: les médecins ont menti. Sauvez vos enfants et leur futur."

- "Le concept de réchauffement climatique a été créé par et pour les Chinois dans le but de rendre l'industrie américaine non-compétitive."

- "Comment peut-elle satisfaire son pays si elle ne satisfait pas son mari ?"
Sur Hillary Clinton ou comment être mysogine en 140 caractères.

ZERO intelligence...

En même temps je suis pas trop etonné que Bonne Poire soit Trumpiste du coup...

avatar bonnepoire 29/01/2017 - 12:06 (edité)

Je trouve les mesures de Trump légitimes oui, et je ne vois pas où il y un défaut d'humanité.

avatar vrts 29/01/2017 - 12:20

justement il est là le problème...vous ne voyez pas grand chose.

pour vous être musulman = terroriste donc ? vu que vous supportez cette mesure.

Mais il y a musulmans, et musulmans en business avec Trump. Ce qui veut dire, si vous avez du pognon, on s'en fout que vous soyez terroristes finalement.

Vous trouvez ça logique et légitime donc ?

avatar smog 29/01/2017 - 12:49 (edité)

Merci vrts.

Comment certains ici peuvent confondre musulman, issu de ces pays, avec terroriste ??

C'est vraiment le niveau zéro de la culture que de penser ça... Ca dépasse l'entendement.

Et au passage, c'est scandaleux aussi au titre que ces pauvres gens déracinés le sont essentiellement du fait de mensonges américains (les fameuses armes chimiques => destruction de ces pays => installation facilitée d'une alternative, DAESH et Cie.)

avatar marenostrum 29/01/2017 - 13:34

les pays sont choisi par rapport à leur politique vis à vis de usa, pas la religion.
si on peut dire c'est les musulmans en guerre avec les usa qui sont dangereux, ou potentiellement de devenir des terroristes, parce que les relations entre les deux pays les poussent.

avatar béber1 29/01/2017 - 14:33

le problème, c'est que ce ne sont pas les "pays" concernés qui sont en guerre déclarée avec les USA (Syrie et Irak par exemple qui ne sont pas ouvertement en guerre déclarée avec les USA), mais des groupes divers de combattants dits "islamistes", sur leurs sols.

Mais là il faut bien faire attention,
parce que dans les groupes islamistes qui ont une guerre déclarée envers la plupart des pays occidentaux, il y a aussi des groupes appartenants aux pays du golfe comme l'Arabie Saoudite (voir les membres du commando du 11 Septembre), même si le gouvernement est en paix avec les États-Unis.

Tri sélectif pour montrer qu'on est fidèle à ses promesses de campagne, même si c'est partial, business oblige ?

avatar occam 29/01/2017 - 16:46 via iGeneration pour iOS

@béber1

Le Washington Post vient d'émettre une hypothèse amusante : les pays concernés sont justement ceux où Trump n'a aucun intérêt d'affaires...
https://www.washingtonpost.com/politics/countries-where-trump-does-busin...

avatar béber1 29/01/2017 - 17:12

@occam
"Le Washington Post vient d'émettre une hypothèse amusante..."

hypothèse d'école, bien évidemment.

avatar flo3183 30/01/2017 - 00:01 via iGeneration pour iOS

@smog

Attend attend, qu'on soit bien d'accord : ceux qui arrivent dans les pays occidentaux pour tuer volontairement des mécréants ces 30 dernières années, ceux qui vise les hôtels ou les touristes sont majoritairement occidentaux avec des bombes ou des kalashnikov ne croient ni en la bible, ni en la torah, hein??? On sait tous à quelle religion ils appartiennent ou à partir de quelle religion ils ont dérivés, n'est ce pas????

Bon. Donc, chacun est libre de voir midi à sa porte, et chacun pays doit assurer la sécurité de son peuple. Et comme par hasard, dans le monde idéal que tous les monde chercher à mettre en place, nous sommes TOUS des cibles SAUF deux pays qui n'ont jamais eu de problèmes avec cette religion. Ils sont pas glorieux, certes. Mais voilà, les faits sont là... le Japon et la Corée de sud.

avatar macfredx 29/01/2017 - 22:02 via iGeneration pour iOS

@bonnepoire

Légitimes ?
Tu veux dire démagogiques, non ? 🙄

avatar McDO 29/01/2017 - 22:42

@bonnepoire

tu portes très bien ton pseudo toi

avatar Manubzh 31/01/2017 - 12:49

tu es puant bonnepoire.
mais en même temps tu porte bien ton nom.
tu es le genre de gars pas très malins qui va aller supporter celui qui élève le plus la voix et fait le plus de sensationnel dans des meetings et qui n'en a rien à cirer des autres parce qu'au final, tu n'as rien pour toi, et tu es un raté.

Désolé. Mais ce genre de phrases provocatrices comme tu nous lâches depuis tout à l'heure m'insupportent et je me devais de réagir comme les autres.
Allez va à ton meeting FN qui prône le protectionnisme.
Quand tout le monde va vouloir protéger ses intérêts éco et patriotiques à coup de décrets stupides et de taxes pour les autres. Il ne restera plus RIEN ! Plus de commerce, plus d'échange à la fois, éco, étudiants, culturels (enfin si tu sais ce que ce mot veut dire) et on sera isolé de tous, on se regardera en chien de faïence et on finira pas s'appauvrir aussi sur le plan éco mais aussi sur le plan personnel.

avatar McDO 29/01/2017 - 22:49

"Faut vraiment n'avoir aucune culture / humanité pour défendre un type comme lui. On est au degré ZERO de la politique et de l'intelligence."

C'est exactement ça. Il faut être un crétin fini à la pisse pour adhérer à ses idées idiotes. Ca n'a rien à voir avec la gauche ou la droite. D'ailleurs même la "droite" américaine (les républicains) pensent que Trump est un pauvre clown ignare qui fait n'importe quoi. Récemment John McCain était absolument contre et a trouvé idiot de rétablir la torture dans les prisons comme la préconisé Trump.

Hier ils se sont fait HUMILIE par le prix Nobel d'économie qui leur a appris les bases du commerce international, suite à leur attention d'augmenter la taxe d'importation des produits mexicains à 20% pour financer le mur.

Il ne faut pas avoir plus de 3 neurones pour comprendre que Trump et son gouvernement sont une bande bras cassés incompetents...

avatar Phoenixxu 29/01/2017 - 22:58 via iGeneration pour iOS

@McDO

Peut-être mais c'est aujourd'hui le président des USA donc bon..

Pages