Tesla a vendu plus d’un million de voitures en 2022, sans écraser pour autant la concurrence

Nicolas Furno |

En amont de ses résultats financiers pour le quatrième trimestre 2022, Tesla a révélé ses volumes de véhicules produits (439 701) et vendus (405 278) sur cette période. Ce qui permet de dresser le bilan de l’année, au cours de laquelle le constructeur exclusivement électrique a livré 1,3 million de voitures. C’est naturellement un record et c’est la première fois que l’entreprise dépasse le million, mais c’est légèrement sous ses objectifs. Tesla envisageait une croissance de l’ordre de 50 %, mais il manque environ cent mille ventes pour y parvenir.

Après une année 2021 exceptionnelle, Tesla a poursuivi sur sa lancée en 2022, mais la croissance a légèrement baissé le pas (graphique MacGeneration).

La performance reste notable, surtout avec un contexte économique compliqué et avec des pénuries de composants qui ont persisté toute l’année. Plus que les dizaines de milliers de véhicules manquants par rapport aux prédictions et qui sont notamment la conséquence de difficultés de transport en fin de trimestre, les marchés boursiers s’inquiètent des promotions de fin d’année. Pour écouler ses stocks, Tesla a accepté de rogner sur ses marges normalement confortables, un fait rare qui pourrait avoir une conséquence nette sur les résultats financiers. Et au-delà de ce trimestre, est-ce le signe que le constructeur a saturé son marché et va avoir plus de mal à vendre autant désormais ?

Malmenée à cause de Twitter, l’action Tesla chute face aux promos de fin de trimestre

Malmenée à cause de Twitter, l’action Tesla chute face aux promos de fin de trimestre

Bien malin qui peut prédire l’avenir, mais Tesla n’a en effet pas autant écrasé ses concurrents en 2022. Si l’on regarde le marché de la voiture électrique en France, la Model 3 se classe à la troisième place et la Model Y à la huitième place seulement du top 10 selon AAA Data. Les constructeurs historiques se sont bien battus, Stellantis qui a placé sa e-208 en tête, mais c’est surtout Renault qui est omniprésent dans le top 10, avec la Dacia Spring en deuxième position, puis pas moins que trois voitures sous sa propre marque : la vieillissante Zoé, la Twingo et surtout la toute nouvelle Mégane E-Tech qui s’apprête à connaître un beau succès. En cumulant les ventes, Tesla reste malgré tout numéro deux de l’électrique dans l’Hexagone.

Certes, le marché français n’est pas le marché mondial et le succès moins important que prévu de la Model Y est un bon rappel que le prix y est essentiel. Le SUV basé sur la Model 3 est la Tesla la moins chère depuis la fin de l’été et cela n’a pas été le carton attendu pour autant, avec des réductions importantes également consenties en fin de trimestre pour vider les stocks. L’essentiel des véhicules livrés cette année correspond en réalité à la fin des commandes faites aux anciens prix, tout particulièrement pour la Model 3 dont le tarif avait explosé en début d’année.

Les nuages s’accumulent au-dessus de Tesla, allégorie (image MacGeneration).

L’époque où la Model 3 caracolait en tête des ventes dans toute l’Europe et où la voiture se plaçait dans le top 10 de toutes les voitures vendues aux particuliers en France semble désormais loin. Tesla s’en sort bien, mais l’offre face à lui s’est enrichie et les véhicules concurrents sont souvent mieux adaptés au marché européen. Une tendance qui pourrait s’accentuer cette année, surtout face aux constructeurs chinois qui comptent bien débarquer en force et casser les prix.

Voiture la plus vendue en Europe, la Model 3 propulse Tesla sur des sommets boursiers

Voiture la plus vendue en Europe, la Model 3 propulse Tesla sur des sommets boursiers

La Model 3 entre dans le top 10 des voitures les plus vendues en France en 2021

La Model 3 entre dans le top 10 des voitures les plus vendues en France en 2021

Pour autant, Tesla a énormément investi dans des usines gigantesques et la production devrait logiquement encore augmenter en 2023. L’usine texane devrait accueillir la production du CyberTruck si tout va bien et surtout, elle devrait produire en plus grande quantité des Model Y avec les nouvelles batteries 4680 développées depuis des années par l’entreprise. Cela fait des mois que Tesla expérimente avec cette nouvelle variante, mais des signes indiquent qu’une sortie est désormais proche, avec un prix de base prévu à 61 990 $, soit 4 000 de moins que l’actuel.

En Europe, c’est l’usine berlinoise qui devrait accélérer sa cadence de production. Si tout va bien, elle devrait produire davantage de Model Y et pas seulement des modèles haut de gamme comme c’est le cas jusqu’ici. Mais là encore, si le constructeur espère écouler un grand nombre de son SUV, il devra peut-être faire des efforts, notamment sur le plan tarifaire. Pour rester en France, les nouvelles règles du bonus écologique excluent désormais toutes les voitures vendues plus de 47 000 €, soit l’intégralité du catalogue actuel de Tesla.

La Model Y ne bénéficie plus du bonus écologique de 2 000 € comme à sa sortie, ce qui a remonté le tarif payé par les clients à 49 990 €.

De quoi espérer une nouvelle baisse spectaculaire des prix, comme celle qui avait eu lieu en janvier 2021 et qui avait permis à la Model 3 d’obtenir le bonus maximal ? C’est une option envisageable, même si le constructeur pourrait aussi choisir de favoriser d’autres marchés… à condition que la demande y suive. Réponse dans les prochaines semaines.


avatar kristof95 | 

Merci pour ce bilan fort intéressant.

avatar hledu | 

Moralité: il est plus difficile de rester leader que de le devenir…

avatar Jobu Tupaki | 

@hledu

Moi j’aime bien les vidéos des gars qui font exploser leur tesla à coup de dynamite en voyant le prix de changement de la batterie 🥰

avatar Soub | 

Comme vous l’indiquez heureusement, la santé d’une entreprise automobile ne se mesure pas aux ventes en France ! Ils faut comparer les marchés en Europe, voire dans le monde pour faire des comparaisons.
Et oui, ça risque d’être difficile pour Tesla de garder cette croissance. On aime ou pas le design, la marque a offert une voiture avec une technologie disruptive pendant quelques années, mais les constructeurs historiques et les autres nouveaux constructeurs (dont les chinois) arrivent avec toute une gamme de véhicules électriques avec des prestations équivalents voire supérieures dans le haut de gamme.
Ne pas oublier non plus que Tesla pêche sur la qualité et la robustesse de ces véhicules. Il a fort à faire de ce côté.
Bref, y en a qui vont se retrouver avec leur lit dans le bureau en 2023 pour répondre aux désirs d’Elon !

avatar Nicolas Furno | 

@Soub

En effet, mais l’article est déjà bien assez long comme ça et je connais moins bien les autres marchés. Cela dit, je sais que c’est vrai à peu près partout : autant Tesla avait tout explosé l’an dernier, autant cette année, cela a été plus compliqué.

avatar Jacalbert | 

@nicolasf
Et sera encore plus compliqué en 2023 (pour Tesla) avec l’invasion des constructeurs Chinois 😉

avatar MartyNick | 

C'est totalement normal, la valorisation de Tesla redevient rationnelle . En effet, Musk a perdu de sa superbe et l'argent se tarit et les investisseurs se rendent enfin compte qu'aucune marque automobile ne peut capter une part majeure des profits et même du CA de l'industrie automobile.
Ça n'a jamais été le cas et ça ne le sera jamais.
Même si Tesla produisait les voitures parfaites techniquement sur les créneaux de vente à 40 K€, 50 K€ et 60 K€, il ne réussirait quand même pas à capter les clients :
- Réfractaires aux véhicules électriques
- N'ayant pas un pouvoir d'achat permettant d'acheter un véhicule plus de 35 K€
- Fidèle aux marques existant depuis plus longtemps malgré des performances moins bonnes
- N'aimant pas le design des Tesla
- Ayant besoin d'une concession et d'un essai pour passer à l'achat.
On peut même rajouter que vu la taille des USA et l'organisation des villes, le public cible, soit les CSP+, a un mode de vie adapté à l'utilisation d'une Tesla.
Prenons, l'exemple de capitales européennes : Londres, Paris, Amsterdam, Rome, Berlin (ou Munich, car plus riche) c'est beaucoup moins le cas.

avatar Adodane | 

Tesla a beaucoup vendu en France à cause de la prime avantageuse, du coup le marché européen se fournissait en France. C'est un top artificiel.

avatar Dimemas | 

en effet, ça va être très difficile, je suis d'accord avec ce qui a été dit par martynick

intéressant ton article

avatar max intosh | 

@Soub

« Ne pas oublier non plus que Tesla pêche sur la qualité et la robustesse de ces véhicules. Il a fort à faire de ce côté. »
Des problèmes avec la vôtre? Ou celle de votre beau-frere? Ça a déjà été corrigé. Sur ma Model 3 de juin 21 et 30000 kms, rien, absolument rien n’a causé de souci, il n’y a aucun rossignol ou grincement, tout vieillit très bien, elle tourne parfaitement, comme au premier jour. Et elle est même meilleure que neuve grâce aux mises à jour régulières et leurs nouvelles fonctions. Bien meilleure caisse que d’autres que j’ai eues et qui portaient des blasons prestigieux, et tellement agréable! C’est une voiture fantastique, mais il faut la pratiquer pour le savoir.

avatar smertz67 | 

Bonjour,
Vous êtes sûr de votre graphique ?
Il y a 400K véhicules en plus par rapport à 2021 comme en 2020/2021, mais votre histogramme n’est pas proportionnel.

avatar Nicolas Furno | 

@smertz67

En effet, c’est n’importe quoi. 🤦‍♂️

Merci, je vais corriger.

avatar Glop0606 | 

Très bonne analyse de Nicolas comme d'habitude. Je me permets de rebondir sur l'article précédent et l'action de Tesla. -70% sur l'action alors que la société finie avec 40% de livraison en plus et ce dans un contexte où le marché automobile s'éclate au sol (du moins en France), ça fait sourire sur le côté parfois complétement ubuesque de la bourse. Pour m'intéresser depuis peu au marché des véhicules automobiles, en lisant des articles parfois techniques notamment sur les fameux moteurs Tesla, on voit que Tesla a juste une avancée phénoménale technologiquement parlant. Que ce soit pour les batteries, le software, les moteurs, voire l'écosystème, les autres ont un gap à rattraper. Je pense que pour 2022, la place de numéro 3 en France est plus une affaire de prix (je crois me souvenir d'impotantes augmentations dues à la rareté du produit)/disponibilité. Plus intéressant en tout cas sera 2023. Est ce que Tesla va se la jouer Apple (Je me place sur le premium tout en faisant des volumes de vente énormes et des marges juteuses) ou à la Samsung (Je suis le premier sur les volumes et j'ai une game complète de l'entrée de gamme ou top mais mes marges sont plus faibles). "Réponse dans les prochaines semaines."

avatar Nicolas Furno | 

@Glop0606

Merci pour le compliment. 🙂

Ils veulent évidemment recopier Apple, mais le peuvent-ils ? Une gamme qui débute à 50 000 €, on est au-dessus du cœur du marché dans de nombreux pays, dont la France, et leur capacité de production immense a besoin de gros volumes. S’ils arrivent à revenir autour des 40 000 € en prix final payé par le client, ce serait déjà énorme, mais est-ce possible ?

avatar Glop0606 | 

Je pense aussi comme vous que Tesla veut être l'Apple de l'automobile. Je pense même que suite aux déclarations d'Elon Musk, ils veulent en faire un produit mainstream (à la façon d'un Iphone) et que je pense qu'on aura des entrèes de gamme à 30000€. Mais à la Apple, façon Tesla SE. Un très bon moteur mais on enlève des trucs genre la conduite automatique, on met des technos un peu plus vieilles, etc,... Tesla avait jusque là le luxe d'essayer de répondre à la demande, il leur reste encore tout l'arc du Sales/Marketing à activer avec segmentation de gamme, offres, pub, etc... quand la l'offre répondra à la demande. En tout cas l'effet disruptif de Tesla est loin d'être terminé: ici on le ressent moins mais aux USA, Tesla c'est tout un écosystème: Tuiles solaires, Megawall, Starlink, etc,...

avatar bibi81 | 

Un très bon moteur mais on enlève des trucs genre la conduite automatique,

Il n'y est déjà pas sur les modèles actuels (enfin c'est en option)...

avatar r e m y | 

Les analystes américains, reprenant des déclarations de certains actionnaires majeurs de Tesla, reprochent à Elon Musk ses déclarations et décisions "clivantes" sur Twitter qui pourraient lui mettre à dos une bonne partie des clients potentiels américains de Tesla qui pourraient boycotter la marque.

avatar Biking Dutch Man | 

@r e m y

Absolument, le syndrome d’hubris d’Elon Musk fait et continuera à faire de l’ombre à ses réalisations industrielles exceptionnelles. Dommage.

avatar joneskind | 

@r e m y

C’est clair qu’Elmo a mal choisi son moment pour outer son virage à droite.

Il s’est aliéné toute sa clientèle écolo-gauchiste (sic) au moment où les constructeurs historiques ont enfin une offre EV intéressante et les nouveaux constructeurs chinois une offre compétitive.

Tesla représentait un idéal de modernité écologique. Aujourd’hui c’est devenu une étiquette MAGA aux US, et en Europe on reste encore attaché à nos marques.

Sachant que, pour le moment au moins, la voiture électrique a encore une connotation de bobo (re sic) pas certain que Tesla maintienne la voilure très longtemps.

Et je ne parle même pas de la fA/Umeuse conduite autonome qui n’en finit pas d’arriver l’année prochaine à des prix toujours plus délirants.

La chute en bourse est déjà sévère, les bagnoles s’accumulent dans les hangars et on commence à peine à observer les conséquences de l’hubris du roi Elmo sur les commandes…

avatar Pyby | 

@r e m y

Merci pour le partage d’analyse américain, sur leur marché. J’ai entendu d’ami quelques mêmes retours en France aussi: je n’aime pas trop les « messages » du patron de Tesla (sur Twitter), pas envie de prendre une Tesla. 🙃

1 tweet: vision instantanée.
1 modèle de Tesla ou une falcon, ou un starlink: vision sur le moyen terme.

Tout dépend de ce que chacun et chacune souhaite voir 🙂

avatar simK | 

Technologiquement Tesla n'est plus tout en avance ! Au contraire, ils ont remplacés tous les capteurs (radar, lidar, infrarouge) par des caméras ! Lisez un peu les forums Tesla pour voir à quel points les fans ont la haine pour ça (rien que la caméra de recul pour se garer c'est une purge désormais).

avatar Glop0606 | 

@simK

Je me permets d’ajouter des éléments à votre réponse: comme je l’indiquai dans mon poste l’énorme avance se fait sur les moteurs/batteries qui ont les meilleurs rendements de l’industrie. Je vous invite à lire des articles techniques sur le duomoteur de Tesla. Même les plus anti-Tesla sont unanimes sur la supériorité de leurs moteurs.
Enfin le point particulier dont vous parlez provient d’un choix pragmatique quant à la pénurie de certains composants. Je suis persuadé que si ces composants redeviennent disponibles il feront un retour (en option 😅)

avatar Adodane | 

@Glop0606

Oui mais un moteur ça s'améliore, et la concurrence va inévitablement s'améliorer, et un moteur thermique est infiniment plus complexe qu'un moteur électrique donc je ne le fais pas de soucis.
Tesla perd des parts de marché globalement mais aussi aux USA, terre natale.
On verra dans deux ou trois ans avec des centaines de nouveaux modèles qui arriveront de partout.
A noter que la Chine a mis en service des taxis sans chauffeur, et ça marche du tonnerre ! Donc l'avance technologique de Tesla c'est plutôt du passé ...

avatar Dimemas | 

@glop : en fait, le gros problème de tesla et ce qui risque de leur faire mal à force, c'est leur valorisation en bourse qui donne à tesla une image de ... valeur qui ne vaut rien, il n'y a aucune raison qu'ils soient coté à ce point en tout cas plus que les autres et cette baisse est "normale"

avatar rikki finefleur | 

Glop0606
tu oublies qu'en l'espace de 2,5 ans Tesla a multiplié son cours par 10 dans ses plus hauts.
Une valorisation totalement irrationnelle..

Après les gens ne voient que le -70% oui mais après du x 10.. Dommage de ne pas avoir pris !

avatar Furious Angel | 

Les concurrents de Tesla commencent à avoir de bons modèles (moins efficaces mais bons quand même), et surtout dans des gammes tarifaires plus basses. Il manque un modèle plus accessible chez Tesla… mais ils n’ont pas non plus la capacité de le produire.

Être constructeur automobile est extrêmement complexe et même s’ils sont confrontés à une transformation brutale, les marques historiques ont l’avantage d’avoir l’infrastructure.

avatar lduret | 

Un article sur Tesla avec des réactions constructives et du débat ! Champagne !

avatar Jacalbert | 

Évolution des immatriculations de la Tesla 3 en France
2019 - 6455 unités - 88e place
2020 - 6477 unités - 64e place
2021 - 24911 unités - 14e place
2022 - 17500 unités - 23e place

avatar Dodo01 | 

Vous êtes gentils avec vos marques chinoises qui vont casser le marché.

Le souci c’est que ce genre de produit (voitures) est bourré de pannes, et il n’y aura pas de SAV de ces marques chinoises.

Aujourd’hui rien que le SAV Apple (pourtant loin d’être parfait), qui n’existe pas chez la concurrence, est un et un seul argument suffisant, à acheter du Apple et pas une autre marque.

Idem pour les voitures (les marques françaises et allemandes sont très bien maillées sur le territoire).

avatar Nicolas Furno | 

@Dodo01

Pourquoi est-ce qu’il n’y aurait pas de SAV ? 🤔

Ce n’est pas parce qu’il n’y a pas de réseau de concessions qu’il n’y a pas de service pour autant. Par exemple, Aiways a signé un accord avec Feu Vert.

avatar Dodo01 | 

@nicolasf

Cela peut, mais cela n’égalera pas un SAV dédié à la marque. Quand je vais chez Apple ou VW : c’est diagnostic immédiat, livraison des pièces en un temps record sur l’Europe.

Rien que Feu vert excellent exemple (j’ai bossé au siège à Ecully), tu n’as pas l’expertise d’un constructeur.
Pour les choses simples c’est bien (pneus par exemple), pour les plus complexes soit ils ne font pas, soit mal (moteur par exemple).

avatar Nicolas Furno | 

@Dodo01

À voir en réalité, mais il ne faut pas aussi oublier la simplicité des voitures électriques, c’est un gros avantage pour le SAV derrière. Dans le cas d’Aiways, je me souviens que les centres Feu Vert concernés ont suivi des formations spécifiques et il me semble qu’il y a du matériel spécifique.

Après, c’est évident qu’un réseau dense comme ceux des constructeurs historiques est un avantage, surtout à court terme. Cela dit, on réalise dans le monde de l’électrique que les entretiens réguliers sont superflus et que les contacts fréquents avec le SAV ne sont plus nécessaires. Ça change la donne.

avatar Dodo01 | 

@nicolasf

Oui enfin vu que les pannes sont majoritairement électroniques maintenant, aucune voiture n’y échappe.

La Golf 8 est une des premières voitures qui ne rencontre aucun souci mécanique, moteur y compris, depuis sa commercialisation il y a 3 ans, alors qu’elle est vendue en masse et dans une multitude de versions (la conception et la fabrication made in Germany y est sûrement pour quelque chose).

Pourtant tout le monde va au SAV, elle est bourrée de problèmes électroniques.

Donc aujourd’hui le thermique devient aussi fiable que l’électrique (si on n’achète pas Stellantis), et les soucis sont autres.

Tesla en récupère pleins de soucis par son manque d’expertise dans les matériaux (assemblages, défaut dans le verre, intérieur cheap,…).

avatar Nicolas Furno | 

@Dodo01

Bien sûr, mais les nouveaux acteurs comme Tesla et les constructeurs chinois ont l’avantage d’être partis d’une feuille blanche qui simplifie aussi la conception. Moins de pièces, moins de composants fournis par des sous traitants variés, cela veut aussi dire moins de pannes potentielles.

On verra, mais je pense que l’argument du réseau ne va pas empêcher l’arrivée des constructeurs chinois. Sans compter qu’ils ont tout à fait les moyens de créer leur propre réseau.

avatar Dodo01 | 

@nicolasf

Page vierge donc pas de connaissances d’une voiture qui reste 10 ans dehors (soleil + 70 degrés, froid - 20 degrés,…) dans des durées prolongées, et qui comme la mienne n’a pas bougé (intérieur neuf, carrosserie toujours brillante).

Le seul argument des voitures chinoises cela va être le prix (en Europe on a déjà les voitures les plus avancées en design, performance, sécurité,…).

Et rien qu’avec l’iPhone on est en train d’avoir la preuve que ce n’est pas le moins cher qui se vend forcément le mieux, voire même se vend mal.

avatar armandgz123 | 

@Dodo01

On ne peut pas vraiment comparer un smartphone avec une voiture.
Pour l’instant, tout prête à penser que les chinois vont bouffer les européens dans l’automobile

avatar Dodo01 | 

@armandgz123

Attendons de voir…

Pour l’instant rien que l’Allemagne est leader mondial (VW au coude à coude avec Toyota, mais tu rajoutes BM et Daimler…).

Et en design, performances, sécurité ils explosent tout.

avatar armandgz123 | 

@Dodo01

Alors, de tout mon cœur, j’espère me tromper.

Mais les chinois n’ont encore quasiment pas débarqué en Europe qu’ils ont déjà des offres et une avance très intéressante.

Volkswagen va à reculons avec des golfs électriques et des ID douteuses…

Niveau prix c’est catastrophique surtout

avatar Dodo01 | 

@armandgz123

Avances comme ?

VW douteux sur quoi ?

Je préfère acheter allemand à 40k que chinois à 30k.

Comme quoi…

avatar armandgz123 | 

@Dodo01

Ils ont une avance sur l’offre : elle est bien plus intéressante, Volkswagen n’arrive pas à faire des voitures moins cher, ce qui sera déterminant dans les années à venir.

Et douteux dans l’ergonomie et le design… c’est catastrophique

avatar armandgz123 | 

@Dodo01

Moi aussi. Sauf que j’ai pas 40k et encore moins 40k pour un truc moche.
Donc ça risque d’être MG ou un équivalent futur chinois moins cher, bien optionné et avec un design classique. Comme pour beaucoup de monde.

avatar Dodo01 | 

@armandgz123

Tu vois je préfère bien mieux un Tiguan R-Line qu’un MG.

Quand aux chinoises « bien optionnées », je me demande toujours ce qu’elles ont de plus comme options que les allemandes ou autres.

avatar armandgz123 | 

@Dodo01

Moi aussi, mais c’est normal : ce n’est pas du tout le même prix. Passe le tiguan en électrique et là ce n’est vraiment plus du tout le même prix

avatar Jacalbert | 

@armandgz123
Ont attend un million de voitures électriques chinoises en 2023
Les terminaux automobiles des ports d’Anvers et de Zeebrugge sont déjà bondés pour le moment, mais les opérateurs s’attendent à un afflux encore plus important de véhicules chinois d’ici 2023. Il s’agit principalement de modèles électriques de BYD, Nio, MG, Xpeng, Lynk & co et Polestar et autres…

avatar pagaupa | 

@Jacalbert

J’attends l’arrivée des concessions multi marques qui regrouperont Volvo, Polestar, et Geely…
Je crois qu’il y en a une en gestation dans le nord de la France, c’est juste le permis de construire qui a été refusé.

avatar Jacalbert | 

@pagaupa
Aussi en Belgique avec Inchcape

https://www.inchcape.com/our-approach/brand-partners/

Troisième plus gros distributeur automobile en Europe
qui vient de signer un contrat avec BYD

avatar StephanM3 | 

@Dodo01

Je me souviens que feu vert, m’avez vendu une boule pour mettre sur le volant pour pouvoir conduire ma voiture d’une main, compte-tenu que je ne peux pas, la conduire autrement l’autre main étant utilisé pour l’accélérateur et le frein à main de la voiture.
La boule n’était pas adapté pour ce type de véhicule, j’ai failli me retrouver dans le décor à cause de cela .

avatar DidTrebor | 

Volvo, MG, Lotus, etc... c'est chinois maintenant... et c'est pas 40k

avatar pagaupa | 

@DidTrebor

Pas grand chose à moins de 40k chez Volvo en tous cas…
Par contre, rien à voir avec la finition Tesla 😊

avatar fte | 

@Dodo01

"qui n’existe pas chez la concurrence"

Tu devrais essayer Dell, Lenovo ou HP. Le SAV non seulement existe, mais il est considérablement meilleur que celui d’Apple. Rien à voir.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR