Six mois en Tesla : pourquoi une Model 3 ?

Nicolas Furno |

Commençons cette série avec une question : pourquoi acheter une Model 3 SR+ ? Sans me lancer dans un tour d’horizon exhaustif de l’offre automobile actuelle ou dans un guide d’achat complet, je vais détailler la réflexion qui m'a mené à passer commande. Et comme je ne suis probablement pas le seul geek fan d’Apple dans l’assemblée, j’espère qu’elle trouvera quelques échos auprès du lectorat de MacGeneration.

Image MacGeneration

Tesla, une marque geek qui rappelle Apple

Les lecteurs les plus attentifs ne devraient pas découvrir que je m’intéresse à Tesla depuis des années, bien avant d’en conduire une moi-même. Ce constructeur automobile né dans la Silicon Valley à la fin des années 2000 partage de multiples points communs avec Apple, à tel point que comparer les deux entreprises est devenu un cliché de tant d’articles. Même si les deux marques se distinguent sur de nombreux aspects, il faut tout de même constater qu’elles en partagent aussi beaucoup.

La légende du mythique fondateur s’écorne vite chez Tesla, puisque le constructeur automobile a été créé sans Elon Musk alors que c’est bien dans le garage de Steve Jobs que la future Apple a vu le jour. Néanmoins, Elon Musk est associé pour le meilleur et pour le pire à Tesla, il en est le représentant le plus connu et c’est bien souvent lui qui dirige le navire, une approche qui rappelle celle mise en place par Steve Jobs, surtout après son retour dans les années 1990. Même si le CEO de Tesla n’a pas le charisme naturel de feu celui d’Apple, c’est aussi lui qui dirige toutes les conférences publiques et la quasi-totalité de la communication de l’entreprise, notamment par son compte Twitter, où il est particulièrement actif.

De manière plus fondamentale, c’est la démarche innovatrice de Tesla que l’on rapproche souvent de celle d’Apple. Après avoir testé le concept d’une voiture électrique alimentée par des batteries au Lithium-ion en modifiant des Lotus Elise, l’entreprise a commencé à créer sa première voiture, la Model S. Avant les années 2010, les seules voitures électriques disponibles étaient des modèles presque expérimentaux, basés sur des chimies d’un autre temps1 et souvent réservés à des groupes, à l’image de La Poste en France.

Le Roadster, première voiture construite par Tesla sur une base de Lotus Elise. C’était la première voiture électrique alimentée par une batterie moderne au Lithium-ion et la première aussi à dépasser les 300 km d’autonomie (image Tesla).

Il y a près de quinze ans, Tesla a mis en avant sa vision d’un futur où les voitures électriques deviennent la norme. Pour y parvenir, l’entreprise a inventé plusieurs éléments importants dans tous les domaines, de la batterie aux moteurs électriques, en passant par la recharge. À l’époque où aucun standard n’existait, le constructeur a par exemple inventé une prise propriétaire capable de charger rapidement la batterie et surtout un réseau de chargeurs similaire aux stations-service dédiées aux voitures thermiques.


avatar bbibas | 

@House M.D.

N’ayant pas de Tesla (la ligne de la TM3 ne me plait pas ), je ne donnerai pas d’avis sur son interface maison et la synchronisation avec iOS

avatar 406 | 

Ben c'est un peu piégeant quand je reprend une Tesla. j'oublie toujours que je ne passe pas par waze et du coup, j'oublie que le gps ne me signale pas les radars…

avatar macosZ | 

Absolument pas besoin de carplay. L'OS de tesla est très bien fait.

avatar Jacou | 

Je suis très interpelé par les voitures électriques. Partagé entre l’émission nulle de GES mais le coût environnemental et humain de la production de ce genre de véhicule.
De plus, la solution pour moi ne viendra pas et ne passera pas sans un change mdr dogme. Je navigue entre Briançon et la métropole marseillaise. Dans cette métropole comme dans beaucoup de grand centre urbain, les difficultés de circulation sont dû à une seul chose: le nombre de place occupés dans les véhicules qui est souvent proche de 1 !
Je me retrouve ainsi souvent dans un embouteillage de personnes seules dans leurs voitures. Je trouve cela totalement hérétique.
Le problème est là. Il faut repenser l’automobile individuelle et densifier à l’extrême les réseaux de transports en commun quelque soit l’échelon administratif.
A titre personnel, j’ai trois activités.
Dans le logement touristique, dans le tourisme (accompagnateur en montagne) et dans le spectacle (regisseur son), je dois me déplace souvent, sur de moyennes et longues distances, et à des horaires complètement décalé du reste de la population et particulièrement variable.
Entre 30 et 40 000 km par an, 3 900 km sur le mois d’octobre par exemple. Je ne vois pas comment je pourrai faire même en tesla.
Un bon hybride me semble aujourd’hui la moins mauvaise solution. Mais je ne crois pas dans le tout électrique à court et moyen terme car cela demandera inexorablement plus de production d’énergie électrique.
A ce jour, compte tenu des non accords de la COP26, compte tenu du modem social autour du véhicule personnel, des contraintes de véhicules électriques, de leur coût environnemental (lithium, mine, raréfaction, recyclage)… je ne vois qu’un avenir sombre.
Pour moi, les VE seront excellent sur les derniers km. Pour le reste il faudra des véhicules autonomes en Smartgrid pour optimiser leur remplissage, sous formes de voitures peut-être, minibus et autres bus ou train. En France le réseau ferré était tellement dense… il y a un siècle ! Le moindre petit village du massif central avait sa gare. Je crois que si nous ne sortons pas du mythe social du véhicule autonome, à notre échelle individuelle, il n’y aura pas de salut.
Et on ne parle là que de 5-6% des émission de GES… autant dire que ce n’est pas là que les changements doivent prioritairement significatifs au niveau global.

avatar macosZ | 

@Jacou

Malheureusement l’hybride ce n’est pas la moins mauvaise des solutions plutôt la pire

avatar juliengaz | 

Cela dépend de quel type d'hybridation dont on parle, je roule avec des hybrides Toyota depuis 4 ans et jamais je ne changerai si ce n'est pour passer à l'électrique, le coût d'utilisation, , la consommation, le confort et la décôte en font des véhicules très intéressants.

avatar Alpy74CH | 

Bon article et bon rendu de ton expérience ... n'en déplaise aux rageurs et grincheux toujours à dénigrer Tesla (voir les commentaires ici même).
Je suis passé par les mêmes doutes, et envies et finalement la globalité du modèle économique fait de tesla un pionnier qu'aucun concurrent n'est capable de mettre en place avant quelques temps même que les patrons de VW et Ford s'en inquiètent ouvertement. Les concurrents ne sont pas capables encore d'égaler tesla sur l'efficience des moteurs électriques alors que la concurrence ne travaille que sur la batterie et sa taille pour être la plus grosse que le copain (ou l'ennemi tesla) à tel point que les articles ne cessent de titrer systématiquement "anti Tesla", etc. L'enjeu n'est plus la distance à parcourir vu le nombre de chargeurs disponibles sur le pays maintenant mais la rapidité des charges pour repartir plus vite et laisser la place aux autres.
Bref, Je ne vais pas devancer ton prochain article.
Perso je suis en Tesla model Y (j'ai besoin d'espace car dois transporter ma chienne, une Husky de Sibérie avec laquelle je fais beaucoup de sorties, toute l'année, neige ou pas, je suis en Hte Savoie) mais aussi pour les besoins quotidiens, les enfants, etc. et le format crossover est parfait pour cela (le MY n'est pas vraiment un SUV car garde au sol assez basse donc moins de consommation aussi). Bref, tesla c'est comme utiliser un iPad (client d'oeil Apple) sur roues et là aussi, Tesla est sacrément en avance par rapport aux autres...

avatar House M.D. | 

@Alpy74CH

La sensation de l’iPad sur roues est encore plus renforcée à chaque mise à jour, la même barre de progression, la seule chose qui change c’est le logo au-dessus… 😂😉

avatar Jacalbert | 

La solution pour l’autonomie : un générateur dans le coffre, il y en a déjà pour moins de 300,00 € 🤣😂

avatar lpierrot | 

Aujourd’hui le « ticket d’entrée » est > 30k€ en neuf pour une véhicule permettant de voyager à 5 (qq soit les modèles thermiques ou électriques). Pour moi ce n’est pas envisageable (y compris avec les offres LOA).

Du coup, je m’oriente exclusivement sur le marché de l’occasion (max 20k€). Et là, je dois dire que je me refuse à acheter une électrique (à cause du vieillissement de la batterie ?). L’alternative pour moi est donc l’hybride Toyota. La fiabilité de la motorisation est un argument imbattable (perso j’ai une Prius de 2006 avec 425.000km) et la consommation est raisonnable même en vivant en Savoie (5L/100km).

Ayant eu l’opportunité d’utiliser sur 10 jours la Prius rechargeable, la rentabilité en occasion est encore plus intéressante (3L/100 km - reels sur 1000km donc 70% d’autoroute)….

avatar elec | 

@lpierrot

« Et là, je dois dire que je me refuse à acheter une électrique (à cause du vieillissement de la batterie ?) »

Rassurez-vous, pour Tesla en tout cas la durée de vie des batteries est largement plus importante, que ne l’est la durée de vie de l’immense majorité des véhicules thermiques : j’ai déjà lu plusieurs témoignages de gens qui ont des Tesla de plus de 300.000 km et dont les batteries se portent comme un charme (car oui, en plus ces voitures semblent increvables, en tout cas pour les premières Model S et X ; pour les autres on a pas encore assez de recul).

NB: J’ai une thermique, jamais possédé encore d’électrique ou d’hybride.

avatar macosZ | 

Alors moi j’ai un model 3 depuis juin. Je précise que je ne suis pas un amateur de la guerre VE vs Thermique

J’ai lu plus haut que faire 900-1000 km sans « charge » c’est plus confortable

Certes c’est évident

J’ai fait cet été un Nantes-hossegor. Oui ça m’a rajouté une heure de trajet (ceci dit en gros chassé croisé la recharge en gasoil prenait plus de 5minutes sur l’aire de repos surchargée) Mais d’un autre côté je me suis arrêté toutes les deux heures. Ça m’a coûté 45 euros l’aller. Et j’étais moins fatigué

Tout ça mis bout à bout ça me convient très bien et ça m’a conforté dans mon choix.

avatar Grahamcoxon | 

J’ai tout récemment pris un q5 hybride. Bien que je fasse assez peu de km je ne suis pas encore prêt à prendre une électrique seule et donc pas une Tesla. Déjà je trouve l’habitacle trop spartiate et le tout tactile ne me parait pas forcément ergonomique ( pour régler le chauffage par exemple).

Mon hybride me sert bien pour les trajets de quotidien et l’autonomie ( ridicule) de 45 km m.est suffisante. Je l ai prise j avoue en grande partie pour éviter 12k dd malus mais suis conscient que le côté écologique laisse à désirer ..,
Problème aussi mon coffre est très petit, mangé par la batterie.

Vu la vitesse des progrès sur l’autonomie ma prochaine voiture sera certainement une électrique pure.

avatar helmut | 

J’ai un peu l’impression qu’on est revenu aux pubs «  hello I am a Mac… Hello I am PC ».

« Bonjour, je suis Tesla! Bonjour, je suis toutes les autres voitures… »

L’´argument : Je peux faire 800 km avec un plein c’est l’équivalent de : «  avec Windows, je peux accéder à la console MS-DOS ». C’est à dire se priver de toutes les supériorités de IOS pour une fonction qu’on utilise pratiquement jamais.

Idem avec Tesla. Une voiture technologiquement supérieure en tout… mais qui ne fait pas 800km avec un plein… et alors !

D’ailleurs l’autonomie est toujours l’inquiétude de ceux qui n’ont pas de Tesla. Ceux qui ont une Tesla se rendent vite compte que pour la vaste majorité des usages, il n’y a aucune contrainte.

Finalement le modèle 3 c’est l’équivalent auto du MacBook 13 pouces noir. Le modèle qui a permis à des milliers de gens de faire le switch à Apple comme le modèle 3 à Tesla.

Quand à Musk aussi génial qu’il soit, la comparaison avec Steve Jobs s’arrête là. Steve Jobs, entre autre, était un esthète et son goût est devenu universel.
Alors que les Tesla manquent singulièrement d’élégance et c’est le seul vrai bémol.

avatar Nicolas Furno | 

@helmut

Ça aurait été marrant si j’avais switché avec mon MacBook noir, mais en fait c’était avec un iBook G4 une bonne année avant.

En tout cas, tout d’accord. 👍

avatar chepiok | 

Au passage MacG pour le club on pourrait pas avoir une fonction fonctionnalité de masquer certain utilisateurs des commentaires ?

avatar Nicolas Furno | 

@chepiok

Vous l’avez déjà ! Sur l’app, glissez sur le commentaire de la personne à masquer.

avatar thierry37 | 

@chepiok

Mince !! Tu étais passé à côté d'une des meilleures fonctionnalités du club. 😉

Sur l'app...

avatar Pse | 

Merci beaucoup pour la série d’articles que je vais lire avec attention. Je suis en pleine réflexion sur le sujet (comme beaucoup je pense) et ça va sans doute me permettre d’y voir un peu plus clair sur Tesla.

avatar PierreBondurant | 

Bonne idée cette série, je crois qu’on s’est tous posé la question à un moment ou un autre.
Si à l’avenir, vous voulez faire une série sur les panneaux solaires, je suis preneur aussi!

avatar thierry37 | 

@PierreBondurant

Très bonne idée les panneaux solaires !! Je suis aussi preneur de cette possible série 😊

Je suis tombé sur la vidéo d'un utilisateur connu de Tesla qui parlait de ces panneaux autonomes et faciles à installer (et par une boîte française)
Ça me tente bien... même si la rentabilité n'est pas prouvée / pas parfaite... (comprendre ils faut de nombreuses années avant de rentrer dans ses frais)
Mais c'est mon côté geek 😊 à vouloir avoir les petits panneaux.

avatar Terrehapax | 

Est-il exact qu'en cas de crevaison d'un pneu la roue ne peut être remplacée que par un concessionnaire ou agent Tesla ?

Pages

CONNEXION UTILISATEUR