Fermer le menu

Hackintosh : premier bilan, cinq mois après

Nicolas Furno | | 10:30 |  263

Cet article appartient à une série sur mon expérience avec les hackintosh. Si vous avez raté le début, vous pouvez retrouver les premiers épisodes à cette adresse.

Le temps passe vite : cela fait maintenant plus de cinq mois que j’utilise un hackintosh au quotidien pour travailler ! Depuis le 22 août 2016, l’ordinateur tourne en continu quand je suis au travail. J’ai désormais suffisamment de recul pour tirer un premier bilan de cette expérience.

Le hackintosh, en bas à gauche, tiré en avant par rapport à sa position normale. Cliquer pour agrandir

Qu’est-ce qui fonctionne ou ne fonctionne pas comme sur un Mac ? Qu’est-ce que je changerais si je me lançais dans l’aventure aujourd'hui ? Est-ce que je regrette mon choix ? Je vous dis tout !

Mes objectifs ont-ils été remplis ?

Quand j’ai commencé à réfléchir sérieusement à l’idée de monter un hackintosh, j’avais établi quelques objectifs que l’ordinateur devait remplir. Pour mémoire, voici ma liste :

  • Autour de 1000 € sans périphériques ;
  • un boîtier de taille moyenne tour ;
  • aussi silencieux que possible ;
  • suffisamment de puissance, mais surtout de l’endurance pour les tâches les plus lourdes ;
  • un SSD pour le système et les données, un disque dur pour la sauvegarde ;
  • au moins 16 Go de RAM et de la place pour en ajouter ;
  • une carte graphique suffisante pour de la bureautique sur un écran 4K ;
  • de l’Ethernet pour se connecter à internet ;
  • une carte Wi-Fi Apple pour conserver les fonctions de Continuité ;
  • les ports importants en façade.

Pour commencer ce bilan, revenons rapidement point par point sur ces objectifs. Le premier n’a pas vraiment été rempli, essentiellement parce que je m’étais documenté à l’origine avec des prix en dollars, sans prendre en compte la conversion en euros qui n’était pas en notre faveur. Par ailleurs, de nombreux composants sont plus chers en Europe qu’aux États-Unis, Apple n’a pas le monopole de cette situation.

À l’arrivée, ma configuration tournait plutôt autour de 1300 € lors de la commande, en juillet dernier. Un tarif sans aucun accessoire puisque j’avais déjà les écrans et autres accessoires de saisie indispensables. Ajoutons que les prix de certains composants, en particulier la mémoire vive, ont nettement augmenté depuis l’été, si bien que la même configuration tourne actuellement autour de 1550 €.

Prix des composants à l’heure actuelle. Cliquer pour agrandir

Je voulais aussi un boîtier de taille moyenne au format tour, celui que j’ai choisi correspond parfaitement à ce critère. Je n’ai pas grand-chose à dire sur ce point, il est rangé sous le bureau et il offre bien des ports USB et une sortie jack en façade, l’un de mes autres objectifs.

Le silence m’inquiétait beaucoup quand j’ai commencé ce projet, mais je sais maintenant que c’était une peur inutile, provenant de vieux souvenirs qui ne sont plus vraiment d'actualité aujourd'hui. Je n’avais pas suivi l’actualité des PC personnalisés et il s’avère que les constructeurs ont fait de nets progrès dans ce domaine. J’ai choisi exprès des composants silencieux et le résultat est indéniablement impressionnant : je n’entends que les disques durs, jamais les ventilateurs. Même en poussant le Hackintosh au maximum de ses capacités pendant une demi-heure voire une heure, il reste parfaitement silencieux.

Rétrospectivement, j’aurais certainement pu économiser sur ce point pour favoriser un autre composant, mais je reviendrai plus loin sur les changements que j’apporterais si je construisais l’ordinateur aujourd'hui. En attendant, je peux dire que le silence du hackintosh est impressionnant et c’est un gain net par rapport à mon MacBook Pro 15 pouces Retina 2012 et ses deux ventilateurs qui deviennent parfaitement audibles dès qu’ils s’activent.

Les critères de puissance et surtout d'endurance sont parfaitement remplis, avec un bémol que j’évoquerai plus loin. À l’usage, le hackintosh est plus rapide que mon Mac de 2012, même si les benchmarks ne le montrent pas toujours. Je n’ai plus jamais de brefs blocages de l’interface comme je pouvais en avoir et la fluidité reste assurée à tout moment, sauf naturellement en cas d’un bug de macOS (cela reste rare, fort heureusement). La différence est sensible dans Final Cut Pro : le logiciel de montage vidéo est toujours fluide, même en 4K.

J’ai installé macOS sur un SSD de 750 Go, une capacité largement confortable au quotidien, mais qui ne permet pas de sauvegarder beaucoup de données. Qu’à cela ne tienne, j’ai aussi installé un disque dur de 4 To. Certes, il augmente assez nettement le bruit généré par l’ordinateur, mais il me sert autant de sauvegarde Time Machine que d’espace de stockage pour mes projets Final Cut Pro, pour les vidéos des keynote Apple ou bien encore pour ma musique complète. Et j’ai encore de la marge, environ 1,5 To de libre à l’heure actuelle… sans compter qu’ajouter un autre disque dur ou remplacer l’actuel sera très facile si je le souhaite.

Le disque dur de 4 To en place pendant le montage. Il me reste encore un emplacement libre en dessous si je veux ajouter un deuxième disque dur. Cliquer pour agrandir

J’ai installé 16 Go de RAM et il me reste encore deux emplacements si je veux augmenter la quantité de mémoire vive. Pour le moment, je n’en ressens vraiment pas le besoin et je pense que cette capacité me suffira encore longtemps.

La carte graphique que j’ai choisie, la MSI GTX960 GAMING 2G, est largement assez puissante pour mes besoins. Je dirais même qu’elle est « trop » puissante, non pas que ce soit un problème à l’usage, mais disons que je ne l’utilise jamais vraiment. C’est en partie à cause des choix d’Apple, on y reviendra, mais c’est aussi que je ne joue jamais et que mes besoins en graphisme sont limités.

Cela dit, l’objectif est rempli et j’ai utilisé un écran 4K pendant deux mois sans aucun souci avec le hackintosh. L’interface était tout aussi fluide et je pourrais probablement brancher deux ou trois écrans 4K sans problème. Je voulais essayer la 5K, mais cette définition n’intéresse plus vraiment qu’Apple et je n’ai pas trouvé de moniteur à tester.

Moniteur 32 pouces 4K branché au hackintosh.

Pour finir ce tour des objectifs, la connexion Ethernet Gigabit fournie par la carte-mère est aussi rapide que celle d’un Mac et fonctionne de manière aussi fiable. La carte AirPort Apple montée sur PCI que j’avais choisie s’est avérée une excellente idée. Le Wi-Fi a toujours fonctionné parfaitement, le Bluetooth a nécessité un petit peu plus de travail en amont pour identifier le port USB interne qui était utilisé (les détails dans l’article dédié).

Une fois ce travail préparatoire effectué, la connexion sans fil du hackintosh n’a jamais failli. Je n’utilise pas le Wi-Fi pour l’internet, mais pour les fonctions de Continuité comme AirDrop, Handoff ou encore le déverrouillage avec l’Apple Watch de macOS Sierra. Toutes ces fonctions sont bien au rendez-vous sans effort de ma part, de ce côté c’est un sans-faute.

Sur le papier, tous mes objectifs de départ ont bien été remplis. Il est grand temps de se pencher sur le bilan concret : à l’usage, que vaut un/ce hackintosh ?

Catégories: 

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


263 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar XiliX 11/02/2017 - 14:07 via iGeneration pour iOS

@marenostrum

"rien à inventer. sinon le gars n'aurait pas fait un article, mais commercialiser la chose, comme l'a fait Steve Jobs avant lui."

Et commercialiser un hackintosh ???
Haha

avatar LolYangccool 11/02/2017 - 14:14 (edité)

On apprends comment fonctionne macOS.
Faut arrêter d'être aussi fermé, c'est pas parce que ça ne t'intéresse pas que ça sert à rien.

Ramassis de bêtises, n'importe qui ne peut pas monter un hackintosh.

avatar XiliX 11/02/2017 - 19:12

@LolYangccool

Mais pourquoi tu dis ça à moi ?
Tu dois te tromper de fil ???



avatar LolYangccool 11/02/2017 - 21:05

C'est à l'autre, là, marenostrum que je dis ça, pas à toi. ;)
Mes réponse sont publié un peu bizarrement, alors que je réponds à la bonne personne...

avatar McDO 12/02/2017 - 17:10

" n'importe qui peut monter un hackintoch"

Pour avoir monter le mien je peux te dire que non 😂
toi déjà le pro Mac qui ne comprend rien aux PC, tu n'arriverais même pas à fixer un ventirad :)

avatar bugman 11/02/2017 - 17:04 via iGeneration pour iOS

@marenostrum

Mon PC enterre ton Mac. Voila a quoi ça sert.

avatar marenostrum 11/02/2017 - 18:04

non. va sur http://zoftware.net/?lang=fr et regarde ce que je fais avec mon Mac

avatar vrts 11/02/2017 - 20:18 (edité)

ce que tu fais avec ton Mac on s'en moque un peu, et glisser une pub dans tes commentaires hors sujet, c'est encore moins intéressant.

ps : va falloir embaucher un graphiste si tu t'adresses à des artistes et des galeries, ça pique les yeux et ça fait amateur ton site là.

avatar fte 12/02/2017 - 10:54 via iGeneration pour iOS

@vrts

Remarque déplacée, si tu veux mon avis.

J'aime bien pour ma part.

Quant à juger la qualité du travail, il me semble qu'il faudrait jeter un œil éclairé sur la solution proposée avant d'en faire la critique.

Inutilement agressif.

avatar LolYangccool 12/02/2017 - 01:26

"Le prix d'une version monoposte est de 1 850 € HT."
🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣🤣

Mort De Rire.

avatar fte 12/02/2017 - 11:00 via iGeneration pour iOS

@LolYangccool

Et quoi ?

Si ta référence est l'appstore, forcément. Les gens qui gueulent parce qu'un soft est à 2 € et que c'est horriblement cher...

Les logiciels spécialisés et de niche sont souvent moches, instables, mal documentés, et coûtent une blinde. Et ils sont néanmoins intéressants, indispensables parfois, et rentables pour l'acheteur, pas toujours pour l'éditeur.

avatar LolYangccool 13/02/2017 - 00:01

C'est pas le prix que je critique, c'est le fait qu'un gars comme lui prétendent avoir créer ça. Vu son niveau ici, permet moi d'en douter un peu quand même.

avatar CorbeilleNews 11/02/2017 - 17:42 via iGeneration pour iOS

@marenostrum :
Oui pour vos besoins, cf mon précédent message :)

avatar LolYangccool 11/02/2017 - 12:07

Bonjour,
Merci pour ce retour, possédant moi aussi un hack en plus d'un Mac Pro, de deux MacBook et d'autres appareils tel qu'un iPhone, iPad et Apple Watch, je me pose la question de revendre le Mac Pro (modèle avec deux FirePro D500 et Xeon hexacoeur de fin 2013) et de le remplacer par le hackintosh.
Ma configuration me semble similaire à la tienne si on regarde le global, je possède une carte mère Z97x Gaming-3 de Gigabyte un Core i5 haswell 4460, 24Go de RAM, un SSD de 250Go + un DD de 2To et une GTX 970.
J'avais une carte WIreless comprenant Bluetooth et Wi-Fi mais le Wi-Fi ne fonctionnait pas sous macOS, comme souvent avec les hackintosh... J'ai donc commandé la même carte que toi, réception prévue mercredi.

Je perdrais un peu en performance CPU notamment, mais je gagnerais en souplesse de modification de ma configuration, en quantité de RAM, en stockage etc...

Du coup, je me demande si c'est une idée viable pour moi, d'autant plus que ça me permettrait de récupérer pas mal niveau financièrement, en revendant le Mac Pro.

Je bidouille des hackintosh depuis plus d'un an et demis.

Voilà.

avatar sivousvoulezmonavis 11/02/2017 - 16:22

Salut je pense que tu peux changer ton CPU par un i7 4790K qui est cadencé à 4GHz voir plus prendre un SSD en NVME histoire d'avoir un SSD plus perf que le Mac Pro voir équivalent.

cette carte est reconnu parfaitement (nativement) sous Mac OS sierra sans pilote kext ou autre BCM94360CD tu la trouve CHEZ mazon ;-)

avatar iLionel 11/02/2017 - 12:05 via iGeneration pour iOS

Super installation.

Très bon choix de casque, il ne reste qu'à investir dans un chemin de câbles.
;-)

avatar Alex56 11/02/2017 - 12:13

Etant donné le temps de démarrage depuis un SSD il n'y a aucun intérêt à laisser un Mac en veille, à moins d'être actionnaire d'EDF.

avatar LolYangccool 11/02/2017 - 13:14

Si, démarrer sans cesse ça use prématurément le disque dur, par exemple.
Puisqu'il y a un disque dur dedans, aussi.

avatar Alex56 11/02/2017 - 14:33

N'importe quoi

avatar lome_bbrr 13/02/2017 - 14:13

démarrer une voiture ça use le moteur, parce qu'il y a un moteur ?

avatar GoldenPomme 11/02/2017 - 12:14

J'ai prévenu qu'un ventirad plus classique aurait tout aussi bien suffit et qu'un modèle pour overclocker en aircooling est surdimensionner pour de la bureautique.

avatar fte 12/02/2017 - 11:02 via iGeneration pour iOS

@GoldenPomme

Mais plus bruillant toujours.

avatar en ballade 11/02/2017 - 12:15 via iGeneration pour iOS

"faire des acrobaties pour l USB " un petit hub alimente suffit largement et charge sans soucis l iPad.

Hackintosh depuis snow sans soucis. Le problème de l'heure apparaît quand je lance après une session windows.

Aujourd hui le hackintosh est juste dédié à final cut. Depuis windows 10 au démarrage tellement rapide et autres conforts, tant logiciel que jeux, le switch s est fait en sens inverse. De plus, la suite Adobe gère tres bien le cuda sous Windows.

Pour les amateurs, il existe de quoi utiliser le Magic Trackpad sous Windows (seul chose qui me manquait).

avatar caissonbulle 11/02/2017 - 12:23

Merci Nicolas pour ce gros travail de synthèse : c'est très instructif... ;-)

avatar Pierre H 11/02/2017 - 12:27

Super article, ça donne envie d'en monter un pour une station de travail où la puissance est nécessaire. Pour le moment, mon Mac Pro Camion de 2009 suffit bien - ok, il a eu un échange processeur pour des 6 cores 3.46Ghz au lieu des 4 cores 2.26 et il a une grosse carte graphique.

D'ailleurs à ce propos, vu qu'AMD fait les cartes qu'on trouve dans les Mac, ce que tu dis sur Nvidia n'est pas totalement vrai. Sauf les dernières générations - et encore, depuis peu elles sont modifiables - elles sont reconnues par Mac OS en natif. J'ai une MSi R280X 4Go de mémoire et elle marche en natif. Et depuis que je l'ai flashée, j'ai même le logo Apple au démarrage. Au final c'est la même carte qu'il y a dans les Mac Pro Trashcan.

Pages