Tim Berners-Lee : « les menaces envers le Web sont réelles et nombreuses »

Stéphane Moussie |

Pour le 29e anniversaire du web, son principal inventeur, Sir Tim Berners-Lee, signe une lettre ouverte dans laquelle il met en garde contre des dérives.

Tim Berners-Lee. Image Southbank Centre (CC BY 2.0)

L’ex-ingénieur du CERN dépeint un web « comprimé sous le lourd poids de quelques plates-formes dominantes [qui contrôlent] quelles idées et opinions sont vues et partagées. » Des plates-formes qui verrouillent leur position à coup de dollars, en acquérant les inventions et talents concurrents, poursuit-il.

« Ajoutez à cela l’avantage concurrentiel que leur procurent leurs données d’utilisateur et nous pouvons nous attendre à ce que les 20 prochaines années soient beaucoup moins innovantes que les 20 dernières », alerte-t-il.

Facebook et Twitter sont donc visés, mais pas seulement. Tim Berners-Lee s’en prend aussi à deux « mythes » qui limitent l’imaginaire collectif, selon lui : « le mythe que la publicité est le seul modèle commercial possible pour les entreprises en ligne, et le mythe selon lequel il est trop tard pour changer le mode de fonctionnement des plates-formes. »

Ce tableau bien sombre peut s’éclaircir, estime néanmoins le Britannique, qui considère ces dangers comme des bugs, c’est-à-dire « des problèmes relatifs au code et aux systèmes logiciels existants qui ont été créés par des Hommes - et peuvent être corrigés par des Hommes. »

Il appelle ainsi à l’établissement de normes solides équilibrant les intérêts des entreprises et ceux des citoyens. Une étape importante va être franchie en Europe au printemps avec l’application du Règlement général sur la protection des données personnelles (RGPD), un ensemble de règles qui renforce les droits des personnes. L'Union Européenne veut aussi mettre en place une taxe sur le chiffre d'affaires des géants du numérique. En France plus spécifiquement, le gouvernement prépare par ailleurs une proposition de loi contre les « fake news » qui prévoit un « devoir de coopération » de la part des principales plates-formes.

avatar JOHN³ | 

C’est vrai. Je n’ose jamais me balader seul le soir sur le web, c’est mal fréquenté.

avatar iPop | 

@JOHN³

😂😂👌 great

avatar C1rc3@0rc | 

@JOHN³

C'est pas toi qui est menacé, c'est l'existence du Web.

Facebook est un exemple, parmi d'autres, de remplace le systeme opensource decentralisé qu'est le Web et l'Internet par un systeme central hautement censurable et interruptible n'importe quand et pour n'importe qui.

L'idee de Facebook c'est de remplacer le modele P2P du Web ou chaque composant peut etre consommateur et editeur, par un media pyramidale apte a diffuser la propagande d'un etat ou d'une entreprise.

C'est ça la menace, la soustraction de l'information, de la connaissance, des echanges interpersonnels libres, par un systeme de censure et de propagande.

Apres, par effet de chaine, si le Web est menacé, tu l'es aussi... mais il faudrait plutot que tu evites des lieux mal frequenté comme Facebook, et pas que le soir.

avatar anonx | 

Vous avez fait quoi dans la vie? J'ai inventé internet 🤣

Certains l'adoreront... beaucoup le détesteront (à juste titre) !

Fais toi petit Timmy ☺️

avatar SimR69 | 

Le Web, pas Internet, attention.

Quand Berners-Lee a créé le Web, Internet existait depuis plus de 10 ans.

avatar C1rc3@0rc | 

«Quand Berners-Lee a créé le Web, Internet existait depuis plus de 10 ans.»

Bien plus de 10 ans puisque le principe d'un reseau heterogene interconnecte reposant sur une architecture P2P (decentralisée donc) remontent aux annees 50, que le principe du protocole de communication par paquet date de 1961 et que l'embryon de l'Internet, ARPANET etait effectif au debut des annees 1970 entre les universites americaines...

avatar SimR69 | 

Ou l’art de me contredire pour finalement dire exactement la même chose xD

avatar C1rc3@0rc | 

@anonx

Tu es brillant d'ignorance.

Il a inventé le Web, sur un NeXT a partir du principe d'hyperlien qui a ete popularisé notamment par Hypercard...

L'hyperlien fut inventé par Ted Nelson en 1965 dans le cadre du projet Xanadu... je te laisse chercher ce dont il s'agit, tu vas apprendre plein de choses.

Le Web c'est un ensemble de protocoles qui s'appuient sur l'architecture P2P de l'Internet. Il y a le serveur et le protocole Http (HTTPS de plus en plus), et 2 langages de balisage:
- un pour le contenu: le HTML
- un pour le formatage: le CSS

L'idee geniale en plus c'est d'avoir decouplé la forme du contenu. Le HTML est indexable integralement et l'apparence de la page varie grace au CSS. C'est aussi simple que puissant.

Par la suite les navigateurs Web ont integrer un langage de manipulation dynamique du CSS qui est connu aujourd'hui sous le nom de Javascript (ou sa forme normalié ECMAScript)

Il faut se rendre compte que sans l'invention du Web, on en serait encore au Minitel...

avatar anonx | 

@C1rc3@0rc

Je te retourne le compliment ;)

"Il faut se rendre compte que sans l'invention du Web, on en serait encore au Minitel..."

C'est bien ce que je regrette ☺️

avatar NEWIPHONE76 | 

Quand j’ai commencé à lire l’article, j’y ai vu Apple 😆

avatar philiipe | 

Le web est mort. Tué par les Apps.

avatar C1rc3@0rc | 

«Le web est mort. Tué par les Apps.»

Non.
Les App sont des interfaces pour des services Web. Elles s'appuient sur les protocoles Web pour rendre un client d'un service Web plus dynamique, mais aussi plus fermé qu'un navigateur.

Si le Web meure c'est sous les coup de Facebook, Twitter et Cie, qui eux memes construisent leurs protocoles proprietaires sur les protocoles du Web....

avatar heu | 

Le bug s'appelle "capitalisme".

avatar macfredx | 

C'est sûr, dans un monde communiste ce serait beaucoup mieux 😅😅😅

avatar heu | 

@macfredx

Toujours voir le monde en blanc ou noir, excellent.

avatar EBLIS | 

Le torrent c'est du partage, purement communiste, du moins théorique :-)

avatar Derw | 

Je suis surpris que personne ici n’évoque l’AMP de Google comme grave source d’inquiétude...

CONNEXION UTILISATEUR