Le premier site web restauré pour le 20e anniversaire du web ouvert

Anthony Nelzin-Santos |

Le 30 avril 1993, le CERN rendit le web ouvert en plaçant des composants indispensables à son existence dans le domaine public : un serveur web, une bibliothèque de code et un navigateur web. Pour fêter cet anniversaire, l’Organisation européenne pour la recherche nucléaire a restauré le tout premier site web, hébergé à l'époque sur la station NeXT de Tim Berners-Lee.






Une capture du premier navigateur web (Nexus) sur NeXT (1993).




Ce premier site formait une base de documentation sur le WorldWideWeb, un système de gestion de l’information aux documents liés par des liens hypertexte dont les premiers composants ont été développés dès 1989 sur une station NeXT. « J’ai écrit [le premier navigateur web] sur un ordinateur NeXT », raconte Berners-Lee, qui loue l’approche orienté-objet de NeXTSTEP :




Il avait l’avantage de posséder quelques-uns des meilleurs outils disponibles — de manière générale, c’était un excellent environnement informatique. De fait, j’ai pu développer en quelques mois ce qui m’aurait pris plutôt un an sur d’autres plateformes, car sur le NeXT, une grande partie avait déjà été faite pour moi. Il y avait un application builder [NdT : Interface Builder] pour créer tous les menus aussi rapidement que vous pouviez en rêver. Il y avait toutes les briques logicielles pour concevoir un logiciel de traitement de texte WYSIWYG (« ce que vous voyez est ce que vous obtenez », autrement dit la manipulation directe de texte à l’écran comme sur une page imprimée — ou affichée dans un navigateur). J’ai juste eu à ajouter l’hypertexte, en sous-classant l’objet texte.







« Welcome to the world of objects », un courriel promotionnel pour NeXTSTEP. Image Steve Troughton-Smith. Pour en savoir plus, lire : « Trente ans d’Objective-C ».




Le contenu de ce premier site web changeait chaque jour, pour refléter l’évolution des travaux de Berners-Lee, Robert Caillau, et les autres membres de l’équipe WWW. L’archive restaurée date de 1992, quelques mois avant l’ouverture du web à tous, mais le CERN pense pouvoir trouver des versions plus anciennes encore. L’organisation compte même retrouver ses tous premiers serveurs et restaurer leur configuration dans leur état initial. La première « adresse web » (http://info.cern.ch/) deviendra alors une sorte de musée en ligne de l’histoire du web.





« Cette machine est un serveur, NE L'ÉTEIGNEZ PAS ! » Le premier serveur web, conservé au CERN. Merci Vincent !




Contacté par nos soins, le pionnier du web Florian « j’ai inventé le HTML » Innocente n’a pas souhaité répondre à nos questions.

avatar Terence993 | 
J'aime bien le petit clin d'œil à la fin :)
avatar Scs38 | 
Ok perso j'avais 2 ans...
avatar Nesus | 
Dommage. Iposet fut quand même un des premiers à ce lancer dans l'aventure. Son avis aurait été sympa.
avatar Arthurapple | 
Je vais aller voir ça, c'est sympa d'avoir fait ça pour les 20 ans du web
avatar fromdisco | 
Trop fort !!! Hébergé sur Next !! Qui osera encore dire que S.Jobs n'était pas un visionnaire. J'aime bien aussi la signature de Steve manuscrite dans la boite d'information (steve jobs ne mettait jamais de majuscule pour écrire son prénon ou nom) Rhâââââ ya vraiment des gens qui méritent de passer quelques années de plus sur Terre
avatar phantoom | 
@Scs38 "Ok perso j'avais 2 ans..." Et moi 9, c'était l'époque de la Sega MegaDrive et de mon premier ordi à moi (avec une config de rêve : 386 DX-2 33Mhz, avec le bouton turbo!, 8 mo de ram, DD de 800 Mo, lecteur CD 2X et bien sur Windows 3.1 et le merveilleux son de démarrage "TADA!") - Et pour les jeux sur PC c'était bien sur le mythique Doom qui faisait ses premiers pas et qui me faisait bien flipper le soir dans ma chambre (en 1993)
avatar iPadOne | 
J'ai eu la chance de voir ce site , y a 20 piges au Cern a l'époque c'était sur des Mac Quadra: séquence souvenir et émotions
avatar XiliX | 
J'ai eu la chance de bosser sur des Next, que ce soit la version cube ou boite à pizza. Déjà à l'époque, ces machines aux lignes pures avaient et sobre avaient attiré les louanges. Dommage qu'elles n'arrivaient à concurrencer les stations Sun ou Silicon Graphic. Et un Mac mini ou Mac Pro cube noir brossé ??? ou le blanc d'iPod... miammm
avatar joneskind | 
@Phantoom À l'époque des 386 (j'ai eu un SX 25) les disques de 800 mo n'existaient pas. Le plus gros que j'aie trouvé faisait 80 mo. Mais 8 Mo de RAM, tu devais être à l'aise. Même s'il fallait toujours configurer la mémoire paginée et étendue en fonction des besoins. J'ai assemblé mon premier PC 486 DX 33/8 un peu plus tard pour jouer à Wolf3D puis Doom. Le 386 ne suivait plus. Mais j'ai quand même eu de beaux souvenirs sur Dune et Wing Commander 2 avec cette machine ! La résolution des jeux à l'époque c'était 320x240 en 256 couleurs ou 640x480x16...
avatar jesfr | 
@joneskind : Effectivement, 800 Mo pour l'époque ça me paraissais beaucoup :-)
avatar valou3380 | 
Une petite vidéo de mon cru a propos de Tim Berners Lee
avatar Matlouf | 
Je venais juste d'acheter mon premier modem (14400 bps), rapporté sous le manteau des USA, pour brancher sur mon LC. L'époque des babillards (ahhh... Ellis...), de Myst I, des Monkey Island...
avatar manustyle | 
3 ans plus tard je me connectais pour la première fois au web via mon Powermac 7600.
avatar Scs38 | 
@phantoom : Ah oui j'ai eu la chance d'avoir ça aussi je sais ^^ beaucoup de souvenir et dire que nos téléphones sont tellement puissant par rapport à ces appareils d'antan
avatar nogui | 
@joneskind "À l'époque des 386 (j'ai eu un SX 25) les disques de 800 mo n'existaient pas. Le plus gros que j'aie trouvé faisait 80 mo. Mais 8 Mo de RAM, tu devais être à l'aise. Même s'il fallait toujours configurer la mémoire paginée et étendue en fonction des besoins." Effectivement , et de toutes façons 800Mo, Windows n'aurait pas pu les formater :-) Pour moi la petite révolution avec les 386 c'était de pouvoir lancer une session DOS en mode fenêtré ... je sais spas pourquoi mais ça me plaisait ... :-) Peut être cette lassitude du mode DOS plein écran subit durant tant d'années .... Wing Commander 2 ! la belle époque ...
avatar Florian Innocente | 
@nogui : À l'époque des 386 (j'ai eu un SX 25) les disques de 800 mo n'existaient pas. Le plus gros que j'aie trouvé faisait 80 mo. Mais 8 Mo de RAM, tu devais être à l'aise. Même s'il fallait toujours configurer la mémoire paginée et étendue en fonction des besoins." Effectivement , et de toutes façons 800Mo, Windows n'aurait pas pu les formater Non rien juste un test d'une fonction.
avatar bugman | 
"A l'époque"... Que de souvenirs... que de belles factures FT aussi... (le bonheur c'est simple comme un coup de ping !) :/
avatar iPadOne | 
@Florian : L'arrêt d'OpenDoc c'était moi, l'achat de PowerComputing, moi toujours, l'arrêt des clones c'est moi aussi, le coup de frein sur le CHRP, également. Mais pour l'arrêt de l'Apple Café, de grâce, je n'y suis pour rien !" Steve Jobs. J'adore ;-)
avatar Alf38 | 
1996, mon premier mac, un Power Mac 6400/200 qui succédait à 3 Amiga. Et internet, lycos, Alta Vista... Les factures FT qui explosaient puisqu'on payait les communications en plus du forfait. 3 plombes pour charger une photo, les débuts de l'IRC, les premiers chats, ça rajeunit pas tout ça ! :-) Merci pour ce chouette article !
avatar Almux | 
J'avais boutiqué un après-midi sur une machine Next... Fabuleux! La couleur sur un grand moniteur 19" et l'interface Next... A côté de mon Macintosh Classic, c'était de la pure science-fiction! :D
avatar jpdelaunay | 
Il faudra un jour rendre hommage à Florian :-) Merci pour ce bel article, qui me ramène 20 ans en arrière
avatar spae0899 | 
Bravo Florian, quelle chance et quelle anthologie ! Respect !
avatar doudou43 | 

j'ai un de ces autocollants sur mon MacBook Air et c'est plutôt cool… même si ça ne fait pas très sérieux au boulot!

CONNEXION UTILISATEUR