Le Web fête ses 20 ans

Anthony Nelzin-Santos |
Le 6 août 1991, Tim Berners-Lee mettait en ligne le premier site Web au CERN (Organisation européenne pour la recherche nucléaire) à Genève.

tbl
Tim Berners-Lee


Il ne faut pas mélanger Internet et Web : Internet est le système de réseaux interconnectés utilisant des protocoles communs (TCP/IP), le World Wide Web étant une application d'Internet comme le courriel, IRC ou FTP en sont. Ainsi au début des années 1990, le CERN est le plus grand nœud Internet d'Europe et un des plus grands du monde. Le principal problème est alors d'organiser l'information et d'y accéder de manière persistante et cohérente, divers protocoles — diverses applications d'Internet — étant utilisés. Gopher, FTP ou Usenet étaient alors parmi les protocoles les plus populaires — sans oublier l'email.

skitched

Depuis le début des années 1980, Tim Berners-Lee travaille justement sur un système d'organisation de l'information au CERN. En s'inspirant de l'HyperCard de Bill Atkinson et des principes généraux du projet Xanadu, dont l'hypertexte, mais avec la consigne que son système soit multiplateforme (réseaux, formats de fichiers, etc.), il met sur pied ENQUIRE. Alors qu'ENQUIRE est un réseau privé, il imagine avec son compère Robert Cailliau un réseau complètement public et décentralisé qu'il expose dans un mémo de mars 1989. « Vague mais passionant » commente son directeur : Lee peut développer.

skitched

« J'avais simplement à prendre l'idée de l'hypertexte et à l'appliquer à TCP et au système de noms de domaines et voilà — le World Wide Web », explique Tim Berners-Lee. « Simplement », il faut le dire vite : il faudra près de deux ans pour passer du projet à la première démonstration technique, développée sur NeXTSTEP, l'ancêtre de Mac OS X. Il a au passage mis au point avec ses collègues un protocole (HTTP), un langage (HTML), et des outils (le premier navigateur Web et le premier éditeur). Il met en ligne le premier site Web le 6 août 1991, sur un serveur NeXT. Son partenaire de toujours, Robert Cailliau, est le premier « surfeur ».

skitched

En plus d'être le co-auteur du document fondateur du Web et d'avoir conçu le premier logo du WWW, Cailliau est le développeur du premier navigateur Web pour Mac OS, MacWWW, qui coûtait en 1992 50 ₠ (ECU, l'ancêtre de l'euro). Face à ses concurrents (notamment Gopher), le Web l'emporte parce qu'il est ouvert, gratuit et libre, comme l'assure le CERN dès avril 1993, et comme tente aujourd'hui de le préserver le W3C, dirigé par Berners-Lee.

omniweb
En vingt ans, les choses ont si peu changé…


Vingt ans après les premiers sites, les premiers navigateurs, les premiers usages détournés, le Web s'est commercialisé, et est aujourd'hui critiqué au point que son unité et son ouverture soient menacées (neutralité du Net, traque de l'utilisateur à des fins commerciales et publicitaires, questions de la protection de la vie privée). Des questions d'autant plus importantes que de Google à Wikipedia, des blogs aux réseaux sociaux, le Web est devenu une présence permanente. En vingt ans seulement.

avatar GerFaut | 
Merci d'avoir bien expliqué la nuance entre l'Internet et le Web, chose pas forcément évidente. Effectivement, j'ai l'impression d'avoir toujours connu l'Internet et ses applications alors que ça ne fait que vingt ans que ça existe. Je me souviens très bien du débat dans les forums de discussion (Ah FCSM !), ou plutôt de la constatation désolée et déprimante de l'envahissement inéluctable des marchands du Temple sur le Web... Le golpe est accompli et démontre que toute création destinée au progrès est immanquablement détournée de ses objectifs premiers par la cupidité. Heureusement qu'il reste des gens pour persister dans l'idée des fondateurs (dont Tim Berners-Lee) que l'Internet est avant tout un (le ?) medium de partage des connaissances. Donc merci à lui et souhaitons longue vie au web qu'on désire, libre et universel.
avatar DrFatalis | 
Certains esprits chagrins, toujours prompt à critiquer les couts de la recherche fondamentale et appliquée, devraient réfléchir à ce que le CERN à donné naissance à l'internet, tout comme, auparavant, ls débuts de la conquête spatiale ont rendu possible la micro-informatique... On peut aussi notre l'inspiration venant d'hypercard, remplaçé de nos jours par.... heu.... Non, c'était du temps d'Apple computer...
avatar Serge 001 | 
Étrange! Aucune mention de cet anniversaire chez Google dont le logo reste inchangé. Si une entreprise est redevable au web, c'est bien elle.
avatar jantiochus11 | 
He deviner quoi je suis genevois et fier de l'etre. C'est chez nous qu'est né l'internet!! C'est pas rien!!!
avatar jujuv71 | 
Merci Anthony pour ce bel article. Un peu d'histoire ne fait pas de mal de temps en temps. ;-). Continuez à produire de bons billets comme ceux-ci. Sinon, le temps passe si vite !! Je me souviens de ma première connexion internet, sur wanadoo.. Et de caramail aussi... Que c'est loin... Et puis Netscape sous Solaris... ;-)
avatar Philactere | 
@jantiochus11 Mais est-tu au moins Meyrinois ? Du reste, comme dit au [b]premier[/b] paragraphe de l'article il ne s'agit pas d'internet mais du web... Tu n'honore pas les genevois.
avatar Philactere | 
Sinon oui, ça passe vite en effet. J'ai accroché le web avec Netscape 2. Je me souviens d'un web beaucoup plus léger (à tout point de vue) où on passait beaucoup de temps à rigoler devant des sites perso vraiment sympa. Maintenant c'est devenu un outil de travail incontournable mais ennuyeux au possible avec quelque moment de récréation sur les forums. J'ai un peut l'impression de parler comme un vieux con là...
avatar vonjos | 
Avant j'utilisais Compuserve, je n'ai jamais cru à AOL qui me semblait vraiment trop fermé. Je savais que le web allait gagner, c'était simple à programmer. Ce qui m'a toujours gêné, ce sont les images qui devaient être stockées à part du fichier HTML. C'est toujours le cas aujourd'hui. On avait l'habitude d'avoir un fichier (ex word) avec tout dedans texte+images : après quand on a vu le texte arriver tout de suite et les images venir petit à petit, on s'est habitué. Dès 1992 on utilisait le mail dans ma boite de consultants sur mac. Personne ne fait vraiment remarquer que le web ne serait jamais apparu sans NEXT ;-) Ah le temps de sites web perso bleu sur fond jaune :-)
avatar jujuv71 | 
@Philactere : Non. Tu ne parles pas comme un vieux, mais comme quelqu'un qui voit la réalité en face...
avatar Adrien13 | 
Joyeux anniversaire. Et merci Anthony pour ce bel article.
avatar Powerdom | 
Bel article. Mon premier abonnement date de 1995, avec aol. Il fallait attendre 22:00 pour se connecter tellement les connexions étaient chers en journée. Et puis le téléphone ne fonctionnait plus si on était connecté... Tout une époque.
avatar Philactere | 
[quote]Et puis le téléphone ne fonctionnait plus si on était connecté... Tout une époque.[/quote] Juste ! A l'époque je me faisais sans cesse engueuler parce que je n'étais jamais joignable le soir au téléphone (occupé) ;-) L'arrivée de l'ADSL a été un plus sous bien des aspects !
avatar ipodtouch3000 | 
J'ai 13 ans, alors pour moi c'est trèèès loin ^^
avatar joinman | 
@powerdom Es tu certain de tes 22h ???, car pour ma part, je me souviens que mes connexions fonctionnaient très bien et beaucoup mieux entre 09h et 15h.... heures de sommeil de nos chers "ricains" :-) Comme tu dis exactement toute une époque !
avatar rikki finefleur | 
heureument que jobs a pas inventé l'internet, il nous ferait payer chaque page vue.. et en plus c'est vrai.. Car chez Apple tout doit être monnayé, un peu le genre France telecom.. On l'a échappé belle..
avatar oomu | 
@rikki finefleur [08/08/2011 17:00] >heureument que jobs a pas inventé l'internet, il nous ferait payer chaque page vue.. et en plus c'est vrai.. >Car chez Apple tout doit être monnayé, un peu le genre France telecom.. >On l'a échappé belle.. les outils NeXT que Berners-lee a utilisé, c'est du Steve Jobs. Depuis vous payez une goutte de votre sang à chaque page web lue. VOTRE SANG ! D'autres questions ? j'ai réponse à tout même si on me demande pas, même si c'est pas une question.
avatar Philactere | 
"les outils NeXT que Berners-lee a utilisé, c'est du Steve Jobs." Si les outils NeXT n'avaient pas existé Berners-Lee aurait utilisé d'autres outils informatique. "j'ai réponse à tout même si on me demande pas, même si c'est pas une question." C'est ce qui est en train de te perdre, le melon qui n'a nbientôt plus grand chose à envier à Steeve Jobs.
avatar Anthony Nelzin-Santos | 
@Philactere -- Cailliau racontait quand même que l'environnement de développement de NeXTSTEP les avait bien aidés dans leur tâche.
avatar Philactere | 
@Anthony Au temps pour moi.
avatar hozuki | 
Happy birthday ^^
avatar Funigtor | 
Joyeux anniversaire. Mais pas de notification Youhou pour l'évenement ?
avatar Dthibault | 
@funigtor : Ça fait longtemps que c'est désactivé le son...

CONNEXION UTILISATEUR