Fermer le menu
 

Tim Cook fait son coming out : « Je suis fier d’être gay »

Mickaël Bazoge | | 12:35 |  447

C’était un secret de Polichinelle, aussi bien dans la Silicon Valley qu’ailleurs : Tim Cook a formellement annoncé aujourd’hui qu’il était gay. Il s’en explique dans une tribune parue dans BusinessWeek, en citant tout d’abord son héros personnel, Martin Luther King. Le champion des droits civiques disait : « La question la plus importante dans la vie est Que faites-vous pour les autres ? ». Le CEO d’Apple a souvent tourné et retourné cette question, mais son désir de conserver au secret sa vie personnelle l’a empêché de « faire quelque chose d’important » jusqu’à présent.

Apple était bien représentée lors du défilé SF Pride cet été à San Francisco. Tim Cook était présent, avec de nombreux autres employés de l’entreprise.

Beaucoup de monde connaissait l’orientation sexuelle de Tim Cook chez Apple, « et cela ne semblait faire aucune différence dans la manière avec laquelle nous travaillons ». Évidemment, travailler chez Apple tout en étant gay n’est pas réellement un problème, mais « tout le monde n’est pas aussi chanceux ».

Je suis fier d’être gay, et je considère qu’être gay est parmi les plus grands dons que Dieu m’ait fait.

Le CEO d’Apple explique qu’être gay lui a permis d’avoir une meilleure compréhension de faire partie d’une minorité — on comprend mieux à cet égard les nombreuses initiatives d’Apple pour améliorer la diversité dans ses rangs, ainsi que les discours et prises de position du chef d’entreprise dans ce domaine (lire : Diversité, égalité des chances : Tim Cook réitère les engagements d’Apple).

« Cela a été parfois difficile et inconfortable », écrit-il, mais cela a aussi renforcé sa confiance en lui-même, « de suivre ma propre route, et de m’élever au delà de l’adversité et du conservatisme. Cela m’a aussi donné la peau d’un rhinocéros, ce qui peut se révéler très pratique quand on est CEO d’Apple ».

Tim Cook revient également sur les combats menés et qui restent à mener pour l’égalité des chances aux États-Unis, notamment les licenciements sur la seule base de l’orientation sexuelle (un autre combat du CEO). Cook ne se considère toutefois pas comme un « activiste », mais il réalise combien il a bénéficié du « sacrifice des autres ». « Si savoir que le PDG d’Apple est gay peut aider quelqu’un qui lutte pour savoir qui il ou elle est, ou si cela réconforte quelqu’un qui se sent seul, ou inspire des gens pour promouvoir l’égalité, alors cela vaut le sacrifice de ma propre vie privée ».

Cette révélation ne changera rien à son travail chez Apple, assure Tim Cook. Les employés, les clients d’Apple, les développeurs, les investisseurs, les fournisseurs méritent un CEO solidement en poste. Mais il espère que les gens « respecteront [son] désir de se concentrer sur les choses dans lesquelles [il] s’implique et pour le travail qui [lui] apporte tant de plaisir ».

Tim Cook ne prétend pas jouer dans la même ligue que Martin Luther King ou Robert F. Kennedy, également dans son Panthéon personnel. Mais il veut tout de même « faire sa part », même si elle est petite, « pour aider les autres », pour « éclairer le chemin vers la justice ensemble, brique par brique. Voici ma brique ».

Catégories: 
Tags : 

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


447 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar Leopal 30/10/2014 - 13:16

Je ne comprends pas qu'on puisse être "fier" de son orientation sexuelle. Je ne suis pas "fier" d'être hétéro, pas plus que je serai "fier" d'être homo ou bi... Curieuse pensée.

avatar misc 30/10/2014 - 13:19 (edité)

@Leopal
Probablement parce qu'ils se font rabâcher que c'est une honte et qu'ils valent moins que rien, c'est une contre reaction, une affirmation de soi. Mais a part ca oui idéalement il n'y a pas de quoi être ni fier, ni honteux.

avatar Narugi17 30/10/2014 - 13:18 via iGeneration pour iOS

Courageux, mais personnellement ca m'es complètement égal étant donné que je ne le connais pas.



avatar Arnaud de la Gr... 30/10/2014 - 13:18

Les ados homosexuels tentent de se suicider quatre fois plus que les autres. Peut-être pas de quoi s'en foutre, en fait.

avatar misc 30/10/2014 - 13:27 (edité)

@Nonoche
Soit, mais si l'on arrêtais de se mêler de la sexualité des autres, ces adolescents ne se seraient pas suicidés (ou pas plus que les autres). Malheureusement tant que ca tire dans le camp des haineux, il faut tirer pour soutenir ceux qui en ont besoin. Mais idéalement ca ne devrais regarder personne.

avatar Arnaud de la Gr... 30/10/2014 - 13:34

Il est illusoire de dire que ça ne regarde personne. On ne fait jamais le reproche d'étaler sa vie privée à un hétéro qui parle de son mariage ou de ses enfants. C'est un reproche qu'on ne fait jamais qu'aux homo, qui manqueraient de pudeur, selon une règle de politesse subite (reproche à double tranchant d'ailleurs puisque ceux qui restent "dans le placard" se voient reprochés d'être "honteux" voire fourbes…) L'orientation sexuelle est constitutive de l'identité de chacun. Il n'y a pas de "coming out" à faire en matière d'hétérosexualité, parce que c'est l'orientation "par défaut", qui n'a pas besoin d'être précisée : on la suspecte de principe. Les hommes politiques n'hésitent pas à présenter leurs familles aux médias, pour autant on ne verra jamais autant de reproches d'impudeur envers eux…

avatar misc 30/10/2014 - 13:45

@Nonoche
Si les autres s'occupaient de leurs oignons il n'y aurais pas de "coming out" a faire, puisqu'il n'y aura pas a être dans le placard pour commencer..

avatar Arnaud de la Gr... 30/10/2014 - 13:55 (edité)

Bien sûr que si, puisque tout le monde part du principe que chacun est hétéro jusqu'à contre-indication (étant donné la supériorité numérique et la simple probabilité). D'ailleurs le coming out n'est jamais unique (sauf pour les célébrités) : il faut le dire et le répéter encore et encore pour que tous les proches soient au courant, au fur et à mesure des nouvelles connaissances.

avatar misc 30/10/2014 - 14:29 (edité)

@nonoche
On ne vois pas la meme chose, mais c'est pas grave.

avatar charonne 30/10/2014 - 13:19 via iGeneration pour iOS

Bravo à T.C de révéler un pan de sa vie privée pour changer notre perception des minorités dans le monde du travail et dans la vie civile.

Et merci à MacGé de continuer à nous informer sur ces sujets de société, malgré les déferlements de commentaires, parfois haineux.

avatar Nicolas 30/10/2014 - 13:26 via iGeneration pour iOS

@charonne :
Tu le vois où le déferlement de commentaires haineux ?? Perso je viens de vous lire et je vois que globalement tout le monde est d'accord ?! Même quand certains invoquent le blasphème...

avatar misc 30/10/2014 - 13:32 (edité)

@Nicolas
Oui statistiquement c'est plutôt raisonnable jusque la.

avatar stiflou 30/10/2014 - 14:09

Je précise qu'écrire sur le blasphème de Tim Cook (comme je l'ai) ne doit pas être associé de façon directe à la haine/homophobie. Ça serait un raccourci assez stupide.
Par ailleurs, quand on cherche aveuglément quelque chose, on le trouve/provoque, soit parce qu'il existe, soit parce qu'on (se) l'invente. Et encore une fois, crier à l'homophobie à tout bout de champs, c'est homophobe.

avatar misterojd 30/10/2014 - 13:21 via iGeneration pour iOS

Le jour où "être gay" sera un détail aux yeux des autres, qu'aucun jugement moral ne sera porté, que l'égalité sera totale, alors les gays n'auront plus aucune raison d'être fier de s'assumer. Ce jour là n'est malheureusement pas encore arrivé...

avatar Oba 30/10/2014 - 15:02 via iGeneration pour iOS

@misterojd :
Donc selon toi le futur, c'est le camouflage des différences entre les hommes et la stricte interdiction de porter un jugement sur le comportement des autres ?
Même dans "le meilleur des mondes" de Huxley ce n'est pas aussi radical...

avatar 406 30/10/2014 - 13:21

Donc j'ai le droit de dire : je suis fière d'être hétéro ?

avatar Arnaud de la Gr... 30/10/2014 - 13:24

Oui. Qu'il ne soit surtout pas dit que les hétéro ont moins de droits que les gays…(gros, gros soupir)

avatar 406 30/10/2014 - 14:46

alors je rajoute
je suis fière d'être blanc
je suis fière d'être français
je suis fière d'être sur mac
je suis fière de ne pas rouler au gasoil
Je suis fière de...euh... en fait, Tout le monde s'en fout et moi de même =))

avatar freelander 30/10/2014 - 15:17 via iGeneration pour iOS

@406 :
Bien essayer mais on sait que t'es homo xd (Surtout si ton pseudo fait référence à peugeot).

avatar pillouti 30/10/2014 - 19:09 (edité)

Non, tu te ferais censurer sur macg. J'en ai fait les frais :(

Je me sens bafoué dans ma sexualité.

avatar AieFone66 30/10/2014 - 13:21 via iGeneration pour iOS

Ça fait bizard de savoir sa

avatar minimat 30/10/2014 - 13:33

Si le coming out pouvait se faire sans références à Dieu... M'enfin faut pas trop en demander, il reste américain.

avatar PsychoCouac 30/10/2014 - 13:34

Les commentaires de certain-e-s sont forcément affligeants... Non, vu l'époque actuelle, on ne s'en fout pas, non l'orientation sexuelle n'est pas de l'ordre privé, c'est encore important qu'une personne de cette stature puisse affirmer qu'il est gay/elle est lesbienne/il-elle est trans'.
Être homosexuel-le / hétérosexuel-le ne préjuge pas de vos pratiques sexuelles avec votre partenaire, qui sont elle d'ordre privées (vous pouvez être gay / hétéro et être aussi vierge que le Pape). Cela prouve que la pédagogie est encore nécessaire.
Affirmer, être fier d'être, quand on est encore une "minorité" discriminée (cela dépend du niveau), c'est encore un signe fort, notamment pour les personnes qui ne s'assument pas et n'ont pas fait le choix de le dire publiquement. Un coming out est un acte très sérieux, très fort.
Bien sûr, on pourra se permettre de dire qu'on s'en fout que quelqu'un est gay/lesbienne/bi/trans quand il n'y aura plus de discriminations. Mais là, ce n'est pas le cas, donc s'assumer et montrer sa fierté face une majorité est normal. Que ceux qui font la private joke "fier d'être hétérosexuel" n'ont rien compris. Se faire insulter, frapper, rejeter à cause de son orientation sexuelle est une réalité pour beaucoup d'homos, on ne peut pas dire que c'est le cas pour des hétéros. Surtout que les homos ne veulent rien enlever à personne, juste une égalité de traitement et de droits, puisque nous sommes comme tout le monde.
Et il faut aussi reconnaitre qu'aux USA, contrairement à la France, le sentiment d'appartenance à une communauté n'est pas forcément négatif là-bas. C'est devenu quelque chose de banal : s'affirmer LGBT/noir/mexicain/chinois ET américain, est un sentiment très positif (certes limite exacerbé) là-bas.

Il y a vraiment beaucoup à faire sur ce sujet...

avatar Oba 30/10/2014 - 15:14 via iGeneration pour iOS

@Nonoche :
Une communauté n'existant par définition que par l'exclusion des autres du dit groupe, c'est un mauvais signe pour une société que ces membres se revendique en permanence d'un sous groupe qu'il soit racial/ethnique, religieux ou encore sexuel.
Cela peut conduire à terme à une "explosion" de la société entre les différentes communauté qui la compose.

avatar wildtiger 30/10/2014 - 16:13 via iGeneration pour iOS

@Oba :
Que je sache, les États Unis n'ont pas explosé ! Et là-bas tu peux être fierté d'être Noir ET Américain, Gay ET Américain.

Pages