Apple pourrait rapatrier son trésor de guerre aux États-Unis

Mickaël Bazoge |

En mai 2013, Tim Cook et Peter Oppenheimer répondaient aux questions d'un sous-comité du Sénat américain concernant les pratiques fiscales du groupe, et tout particulièrement la montagne de billets verts stockés au-delà des frontières des États-Unis. Apple avait un argument simple pour expliquer la raison pour laquelle cet argent ne pouvait pas rentrer au pays : un tel rapatriement est taxé à 35% (lire : Tim Cook a passé son oral devant les sénateurs). Le CEO d'Apple avait à l'époque proposé aux membres du Congrès un taux de 20%. Il devrait être entendu, au-delà même de ses espérances.

Rand Paul, le député représentant la branche libertarienne du parti républicain (et qui avait pris la défense d'Apple durant cette fameuse audition), et le leader de la majorité démocrate Harry Reid se sont entendus sur un projet de loi donnant-donnant. Les démocrates obtiendront la prolongation d'un programme d'investissement dans les infrastructures routières, les républicains une vacance fiscale pour faciliter le rapatriement des dollars détenus hors États-Unis. Cette « pause » serait de 10% sur les trois prochaines années.

Si Apple investit une partie de l'argent conservé en dehors des frontières US pour la construction d'Apple Store, cette activité entame assez peu un trésor de guerre estimé à une centaine de milliards de dollars, sur les 150 milliards conservés au chaud par Apple (et il augmente de 40 milliards par an). L'affaire est devenue tellement ubuesque que l'entreprise a fait appel à plusieurs reprises à l'émission d'obligations, donc à la dette, afin de financer son programme de rachat d'actions (lire : Apple vend un montant record d'obligations à un taux historiquement bas).

Actuellement, 21 000 milliards de dollars sont détenus hors des États-Unis par les entreprises américaines. Cette proposition de loi bi-partisane, qui a quelque chance d'aboutir étant donné l'influence de ses deux têtes d'affiche, pourrait rapporter aux caisses du pays aux alentours de 75 milliards de dollars.

Rand Paul et Harry Reid.

Les 100 milliards qu'Apple pourrait rapatrier de l'étranger auraient plusieurs conséquences, qui ne seraient d'ailleurs pas nécessairement du goût de l'entreprise : ce gros paquet est à même de susciter la convoitise d'actionnaires qui, à l'instar de Carl Icahn, seraient à même d'en réclamer de larges portions. Une telle opération pourrait aussi pousser l'action AAPL vers de nouveaux sommets alors qu'elle vient d'être fractionnée en sept (lire : Apple : sept fois plus d'actions sur le marché). Cupertino trouverait aussi là de quoi financer des acquisitions américaines sur fonds propres.

Coïncidence, cette proposition de loi intervient alors que la Commission européenne a lancé une enquête approfondie sur les pratiques fiscales de l'Irlande au profit d'Apple (lire : Optimisation fiscale : la Commission européenne cible Apple et l'Irlande).


avatar Birthofaguru | 

Il n'y a rien d'ubuesque à s'endetter pour racheter des actions pour la raison suivante :

Si vous empruntez (par exemple) à 4% et que dans le meme temps votre trésorerie placée vous rapporte 6%, vous n'avez strictement aucun intérêt à taper dans votre cash pour ce genre d'opération.

avatar MBAFan | 

@Birthofaguru :
Enfin une parole sensée !

avatar Mickaël Bazoge | 
C'est le principe qui est ubuesque. Après, il est certain qu'il peut être plus avantageux de s'endetter plutôt que de taper dans la trésorerie.
avatar saji_sama | 

@MickaëlBazoge :
Le principe de s'endetter est ubuesque tout simplement parce que l'accès au crédit est tellement bas, mais pour ça il faut considérer l'assouplissement quantitatif de la FED qui inonde les marchés de liquidités, une politique de taux d'intérêt bas est néfaste puisqu'il favorise l'endettement a grande échelle, une fuite en avant ;)

avatar Paddy92 (non vérifié) | 

@Birthofaguru

Et l inflation ? Et la durée de l emprunt?
Ne serait ce pas plutôt une question de fiscalité ?

avatar XiliX | 

@Paddy92

ça restera quand même moins cher qu'une taxe de 35%

avatar Barbababar | 

Rand Paul <3

avatar MacSedik | 

Tu sais qui est Rand Paul ?

Un membre des tea-parties...

avatar saji_sama | 

Rand Paul for Président ^^

avatar béber1 | 

^^

avatar QuentinDL | 

En quoi le rapatriement du cash aux USA pourrait lancer l'action vers de nouveaux sommets ?

avatar Mickaël Bazoge | 
C'est plus de facilité pour Apple pour reverser de l'argent aux actionnaires.
avatar QuentinDL | 

Ah, oui, bien sûr :) Je me demandais si il y avait autre de chose de moins évident ;)

avatar saji_sama | 

@QuentinDL :
Si le cash pourra alors être reverser aux actionnaires, soit par l'augmentation du rachat d'actions, soit par l'augmentation des dividendes, ce qui fera augmenter le cours d'une manière inévitable, apres Apple n'est en rien obliger de le reverser aux actionnaires (pour l'instant vu que cet argent appartient bien aux actionnaires hein) ;)

avatar XiliX | 

Merci Apple de l'avoir splitter par 7 :)

avatar béber1 | 

un cash converti en propergol

avatar XiliX | 

Sur le coup c'est très intelligent de la part de ces représentants. Tout le monde est gagnant.

avatar kinon | 

Lisez la news précédente sur Apple et vous comprendrez pourquoi Apple songe à rapatrier ses fonds auxUSA...Ca commence à sentir le roussi.
Ils ont la pression chez eux et en plus l'UE a engagé une enquête sur 3 société dont Apple qui ont bénéficié de conditions tellement avantageuses (en Irlande pour Apple) que cela pourrait ressembler à une aide, ce qui est anormal.

avatar XiliX | 

@kinon

Justement si tu lisais l'intégralité de la news précédente, aucune chance que Apple pourrait être inquiété

avatar trollol0l | 

Une ptit taxe de 150% de la valeur des produits apple à l'entrée dans chaque pays de l'EU, serait une bonne contrepartie à ce vol.

avatar kinon | 

Il suffit qu'ils payent leurs impôts sur les produits qu'ils vendent ici c'est tout, pas la peine de faire payer les clients non plus.
Apple n'est absolument pas visé directement par ces enquêtes. c'est le pays accueillant qui l'est.

avatar XiliX | 

@kinon
"Il suffit qu'ils payent leurs impôts sur les produits qu'ils vendent ici c'est tout, pas la peine de faire payer les clients non plus."

Houla c'est beaucoup plus complexe que ça. Les AppleStore onstreet pays les impots en France car les ventes sont effectuées sur le sol français. En revanche, pour iTunes, dont le siège est Luxembourg, c'est normal que Apple paye là bas.

Imagine une entreprise périgourdine qui vent des foies gras sur internet à l'international. Si l'entreprise paye ses impôts dans les pays où elle vend leur produits, c'est l'état français qui ne va pas être content

avatar GillesR | 

@XiliX

En fait les Apple store en France ne font pas de benef' car Apple USA leur vend les ordinateurs fort cher. En plus les stores français doivent payer des droits pour l'utilisation de la marque etc... Donc pas de bénéfices, pas d'impôts !

avatar XiliX | 

@trollol0l

Et les Etats Unis pratiquent la même méthode aux état européens, et c'est la mort assuré de beaucoup d'entreprises européenne qui exportent vers les Etats Unis..

avatar Paddy92 (non vérifié) | 

21000 milliards d avoirs à l étranger mais combien de dettes détenues par les états étrangers ,?

avatar iRobot 5S | 

"Coïncidence, cette proposition de loi intervient alors que la Commission européenne a lancé une enquête approfondie sur les pratiques fiscales de l'Irlande au profit d'Apple"

Haha ! La malhonnêteté des américain ! L'Europe devrait de battre avec les mêmes armes pour éviter les cas BNP Paribas et protéger le magot qui revient aux européens !

avatar saji_sama | 

@iRobot 5S :
Rien de malhonnête de la part des Américains, Rand Paul l'avait déjà suggérer lors des auditions du congrès US, la Commission souhaite enquêter et foutre la merde, donc rien de plus normal, logique défensive de la part d'Apple qui a ces lobbys financiers a Washington, et Washington en profite en même temps pour palper enfin le cash offshore (même une partie des 21000 milliards). Apres que la Commission tape sur l'Irlande pas de soucis.

L'affaire de BNP est différente, la effectivement les US sont limites

avatar XiliX | 

@saji_sama
"L'affaire de BNP est différente, la effectivement les US sont limites"

Non non, le problème est que la BNP a effectué les transactions en dollar. Or il y a de l'embargo de la part des américains. Mais il y a bien discrimination, car les entreprises américaines, qui ont aussi contournées l'embargo, sont faiblement condamnées

avatar PiRMeZuR | 

Le parti républicain n'a jamais été un parti au service de la population (ou même de ses militants), mais une repaire de lobbies, qui travaillent quotidiennement à l'apauvrissement des citoyens américains (et du monde en général), et à l'augmentation des écarts de richesse. Et Rand Paul, malgré sa gueule d'ange, est lui aussi une vraie ordure. Face à cela, et devant le succès de telles idées auprès des masses qui en pâtissent le plus, il y a de quoi pleurer...

avatar tryo_guizmo | 

@PiRMeZuR :
Tout a fait d'accord avec toi.

avatar XiliX | 

@PiRMeZuR

Mais ça dépend si tu préfères quand même toucher $10 Mds (10%) + aide sur la réalisation des infrastructures ou garder 35% de $0 Mds ?

avatar arekusandoro | 

Petit arrangement entre amies :)

avatar KalouiZBack | 

A part ça, 21000 Milliards qui travaillent à l'étranger (les banques savent bien comment en tirer profit), c'est dommage pour le pays "mère".

Apple finira comme pour Mc.Do à franchiser ses Apple Stores et là, tout le monde regrettera que franchises + % des recettes soit versés aux US en direct sans passer par la case TVA et autres impôts.
Les pays auront à financer formation, chômage, retraites, etc. des employés des Stores qui ne pensent que mutuelle, tileckets restaurant et 35 heures sans les 21000Mds qui seront repartis chez les actionnaires.

En France combien de KMds d'euros dorment en assurance vie et livret A,B,C...... et combien de gens on sauve de la misère, on soigne et on forme pour aller bosser chez Apple et consorts.
C'est pas un pays d'entrepreneurs? Non.
Avec ces placements (non-imposables) on fabrique des logements sociaux pour y loger les chômeurs des entreprises qui partent à l'étranger en jalousant les gens qui prennent des risques et finissent par s'enrichir.
On achète iPhone, on bouffe McDo et on jalouse leurs propriétaires en grattant un ticket de Millionnaire...

La balance est déséquilibrée.
Maintenant qu'on a perdu nos "usines à impôts", quelque soit le gouvernement, il va falloir économiser sur le social. On suit le modèle économique de la Grèce, soleil, sourire et gentillesse en moins.
Et on entend trop souvent "le salaud il a réussit" et jamais "je veux réussir mieux que lui".

avatar saji_sama | 

@KalouiZBack :
Assez d'accord dans l'ensemble

avatar methos1435 | 

@KalouiZBack

Assez d'accord aussi ceci dit:

"Et on entend trop souvent "le salaud il a réussit" et jamais "je veux réussir mieux que lui"

Le système t'ammène presque obligatoirement à ce genre de réflexion..
Des personnes qui ont des projets pour entreprendre ou monter un commerce il y en a beaucoup. Mais ces personnes quand elle entrent dans une banque pour trouver un financement, on ne prend même pas la peine de les raccompagner à la sortie. C'est bien connu une banque prète réellement à ceux qui ont déja du cash....

On vit de plus en plus dans un monde ou seuls ceux qui naissent avec une cuillère en or dans la bouche peuvent se permettre de se lancer...

avatar saji_sama | 

@methos1435 :
Ou pas, c'est la proportion de pauvres souhaitant être riche qui augmente, comme tu l'as dit, il y a beaucoup de projets, et peu de réussites, et ç´est tout a fait normal dans un univers compétitif, s'il suffisait d'avoir de beaux projets, il y aurait des riches partout, l'accès au financement c'est différent il y a pas que des banques mais aussi des bussiness Angels ( Venture Capitalists) seulement il y en a moins en France du fait de la fiscalité débile, donc forcement il y a moins de projets qui se concrétisent qu'ailleurs. Apres il est évidement plus facile d'être salarié (au chaud) sans avoir a se mouiller financièrement (économies de toute une vie) ou les contraintes (stress vie de famille en suspens) etc

avatar KalouiZBack | 

Quand on a que l'idée, et qu'on trouve un financeur (assocoé partenaire), il faut accepter son libre choix de prêter ou pas et en cas de réussite accepter de partager les richesses avec lui et tous ceux qui t'ont permis d'obtenir cette réussite (les institutions etc. en payant des impots...).

"Le salaud il a réussit et gagne sa vie. Son train de vie est extra, j'aimerai avoir le même, ...blablabla ildoit tricher pour y arriver ou avoir des amis, ou il est malhonnête ".

Souvent le jaloux qui dit ça, voudrait sans rien faire avoir comme celui qui se bat pour en avoir plus.
En mettant l'énergie qu'il met dans la jalousie de son prochain dans les études ou le travail, il aurait surement plus.

Je ne parle pas de celui qui arrive car il est né riche et ne fait que dépenser la fortune gagnée ou volée par ses ancêtres. Celui là ne vaut pas mieux que l'abrutit de service qui réclame sans jamais faire le moindre effort pour donner.

Envier, jalouser, se plaindre de la réussite des autres est un état d'esprit qui n'a rien a voir avec le système.
Je pense à "au lieu de vous demander ce que votre pays peut faire pour vous, demandez vous ce que vous pouvez faire pour votre pays" la célèbre phrase qui pour moi résume tout.
On peut tout exiger des autres à condition de donner sa part en argent, travail, intelligence....
Mais exiger, envier, dénigrer et rester au bistrot ou devant sa télé en vomissant une haine féroce de tous ceux qui participent à la communauté c'est aussi injuste que de se partager 90% des richesses à 10% des terriens.
Comment en est t-on arrivé là ?

CONNEXION UTILISATEUR