Fermer le menu
 

Pour Phil Schiller, le Mac est une « expérience tactile à temps partiel »

Mickaël Bazoge | | 17:10 |  167

Alors que les premiers tests des MacBook Pro avec Touch Bar sont tombés — et tous ne sont pas positifs, on y reviendra un peu plus tard —, Phil Schiller a une fois encore joué au pompier de service afin d’expliquer les choix radicaux d’Apple pour cette nouvelle machine (lire aussi : Pour Phil Schiller, la controverse autour des MacBook Pro est « normale »). « Nous sommes plus certains que jamais d’avoir pris les bonnes décisions », assure le vice-président du marketing au site Back Channel à propos de la stratégie du tout USB-C/Thunderbolt 3 et des adaptateurs.

Ces adaptateurs et ces câbles qui font enrager tous les utilisateurs, Phil Schiller les décrit comme un « non-problème ». Dans cinq ans, la technologie USB-C sera répandue partout. Certes, en attendant il va falloir s’arranger avec ces dongles, mais le VP estime qu’ils sont inutiles pour beaucoup de gens. Et pour ceux qui en ont malgré tout besoin, Apple en vend… à prix cassés jusqu’à la fin de l’année.

Avant d’enterrer le produit, Phil Schiller invite tout le monde à tester le MacBook Pro avec sa Touch Bar afin de s’en faire une meilleure idée. L’invitation est séduisante, mais encore faut-il avoir accès à la machine qui n’est présentée que sous cloche dans une poignée d’Apple Store. « Un critique aura toujours quelque chose à dire sur un ordinateur portable, parce que nous devons faire des choix. Je sais que notre équipe a pris de très bonnes décisions et que c’est le meilleur ordinateur portable possible avec les meilleures technologies ».

Verrons-nous un jour Apple remplacer complètement le clavier par une surface tactile ? Après tout, Jony Ive a déjà indiqué à plusieurs reprises que la Touch Bar n’était que le « commencement » (lire : Jony Ive confirme qu'il n'y aura pas de Mac avec écran tactile). « Cela n’arrivera pas de si tôt », répond Schiller, qui veut toutefois continuer à proposer de nouvelles technologies (comme Siri, suggestions). « Mais pour nous, actuellement, il n’y a aucune raison de faire ce compromis. À la place, nous nous concentrons non pas sur le retrait du clavier, mais sur son amélioration ».

Ce qui nous emmène vers les écrans tactiles pour les Mac. Non, ce n’est toujours pas au programme. Apple a testé des solutions mais cela n’a rien donné. « Notre instinct nous disait que ça ne fonctionnerait pas, mais, au diable, nous pouvions avoir tort. Alors nos équipes ont travaillé sur le sujet un certain nombre de fois à travers les années. Nous en sommes revenus avec la conviction que ce n’était pas la bonne chose à faire. Notre instinct avait vu juste ». Un discours qui reprend évidemment les mots de Jony Ive sur le même sujet.

Néanmoins, le Mac aussi peut faire bon usage du multi-points. D’où l’introduction de gestes pour le trackpad et la souris, puis maintenant la Touch Bar. La barre tactile « est une extension du mouvement qui fait du Mac une “expérience tactile à temps partiel” ». Mais ceux qui croyaient qu’un Mac serait un jour équipé d’un écran tactile peuvent en faire le deuil.

Le Surface Studio.

« Le tactile, sur un ordinateur de bureau, serait désastreux. Pouvez-vous imaginer un iMac de 27 pouces où vous devez mettre les bras en l’air pour essayer de toucher et de faire des choses ? Ça serait absurde », assure-t-il. C’est pourtant ce que Microsoft propose avec le Surface Studio, avec une solution assez élégante finalement. Un écran tactile serait en conflit avec les dispositifs de pointage traditionnels (souris, trackpad). « Vous ne pouvez pas optimiser les deux ».

On entend parfois — souvent, même — que les Mac sont en phase d’annexion par iOS, et que la Touch Bar en est un nouveau signe (après tout, il s’agit d’un appareil iOS intégré dans un Mac). Phil Schiller n’est vraiment pas d’accord avec cette vision : « L’implantation [de la Touch Bar] est “pure Mac” », défend t-il. Depuis le début, « notre volonté n’est pas “comment intégrer iOS dans le Mac ?”. C’est plutôt : “Comment utiliser cette technologie iOS pour proposer une meilleure expérience Mac ?” ».

Autre grief beaucoup entendu ces derniers mois, Apple aurait perdu sa capacité d’innovation, du moins pour les Mac. Il n’y a qu’à voir l’absence de renouvellement d’à peu près toutes les gammes, à l’exception des MacBook et MacBook Pro. Là aussi, évidemment, Schiller s’en défend : « Nous travaillons dur sur toutes ces choses, et elles sont les meilleures. (…) Il y a des gens qui veulent nous voir innover plus rapidement, et quand nous le faisons il y a des gens qui nous disent : “Whoa, whoa, vous allez trop vite”. C’est un équilibre à trouver ».

Plus globalement, Phil Schiller a donné sa vision des choses et des produits vendus par Apple. « Apple Watch, iPhone, iPad, MacBook, iMac. Ce sont tous des ordinateurs. Chacun d’entre eux propose aux clients quelque chose d’unique et chacun d’entre eux est conçu dans un design simple qui, peut-être, est éternel ».

Phil Schiller définit la philosophie d’Apple sous la forme d’une ligne présentant les différents produits du constructeur, un peu comme l’illustration de l’évolution de l’homme de Darwin. Dans le cas d’Apple cependant, la série ne représente pas une progression mais une « taxonomie de formes idéales » dans lesquelles l’interface s’adapte parfaitement aux fonctions et au design des différents appareils.

Catégories: 

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


167 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar SebD 14/11/2016 - 17:18 via iGeneration pour iOS

J'aurais adoré voir un Surface Book à la sauce Apple. J'ai testé l'appareil de Microsoft qui est une véritable tuerie. Un tel produit chez Apple et dans un budget similaire ne cannibaliserait pas l'iPad Pro de plus.

avatar awk 14/11/2016 - 17:25 via iGeneration pour iOS

@SebD

Vade retro 😎

avatar Nom d'utilisateur 14/11/2016 - 18:46

Mouais bof



avatar C1rc3@0rc 14/11/2016 - 23:11

Le probleme avec Microsoft c'est que s'ils ont repris le flambeau de l'innovation materielle, reste l'interface dissuasive de Windows et les problemes de realisations du materiel qui casse les benefices de l'innovation...

Il faut aussi prendre en compte que le materiel de MS est conçu pour etre deployé en milieu corporate et s'integrer avec Azure et les services de MS, cela a des conséquences d'usage bien particulières.

Sinon, concernant les Macbook Pro dont il est question, on va pas plaindre Schiller, il est tres bien payé, mais on voit que la vente des "nouveaux" produits d'Apple repose de plus en plus sur le marketing, et que le maketing doit de plus en plus compenser le manque d'attrait des produits et tenter d'expliquer l'inexplicable.

« Apple Watch, iPhone, iPad, MacBook, iMac. Ce sont tous des ordinateurs. Chacun d’entre eux propose aux clients quelque chose d’unique et chacun d’entre eux est conçu dans un design simple qui, peut-être, est éternel ».

Au sens des machines de Turing, oui, au sens d'Apple non.
L'Apple Watch, comme les smartwatch, est un gadget dont personne n'a trouvé l'utilité
iPhone et iPad sont des device, donc des outils de consultation de l'information et de communication qui dependent du PC qu'ils completent.
Les Mac portables sont des PC de moins en moins fonctionnels et de plus en plus chers.

Quand au(x) Mac de bureau, le PC par excellence, il y a helas plus a dire dessus qu'il n'est utilisable... quand aux autres Mac, ce type de communication semble bien indiquer qu'ils sont condamnés!

Phil Schiller définit la philosophie d’Apple sous la forme d’une ligne présentant les différents produits du constructeur, un peu comme l’illustration de l’évolution de l’homme de Darwin.

La philosophie d'Apple c'est de toute évidence la recherche de la marge bénéficiaire la plus élevée possible meme et surtout au détriment de l'utilisateur. La ligne directrice c'est celle de la croissance de cette marge...

avatar lmouillart 14/11/2016 - 17:18

"Dans cinq ans, la technologie USB-C sera répandue partout. Certes, en attendant il va falloir s’arranger avec ces dongles, mais le VP estime qu’ils sont inutiles pour beaucoup de gens."
Ok donc leur machine arrive trop tôt, ne fait qu'emerder le monde, qui en moyenne ne pourra pas profiter pleinenemnt de ce confort sur cette machine. CF :
https://www.theguardian.com/technology/2016/apr/15/apple-iphone-last-thr...

avatar awk 14/11/2016 - 17:24 via iGeneration pour iOS

@lmouillart

Tu m'expliques comment se ferait la transition vers le format usb-c sans que les constructeurs ne l'imposent ?

avatar fte 14/11/2016 - 17:37

De la même manière que la transition de PS/2 vers USB, puis de USB2 vers USB3 : mon PC a un port PS/2, 8 ports USB2, 6 ports USB3 et 2 USB-C3.1g2.

Je ne serais pas opposé à la disparition de quelques PS/2 et USB2 ceci dit. :)

avatar awk 14/11/2016 - 17:49 (edité)

@fte

Justement non pas de la même manière.

Tout ce que tu décris offrait un avantage de performance par rapport à l'existant ce qui n'est pas le cas de l'usb-c.

Hors TB3 optionnel l'usb-c n'offre strictement aucun usage qui ne soit possible avec les conectiques qu'il vise à remplacer : USB-A, HDMI, DP ...

L'apport de l'usb-c n'est pas de cet acabit, c'est un nouveau format de connecteurs petit et pratique visant à se substituer à l'existant et conçut pour être "universel"

Rien n'incite à utiliser l'usb-c quand les connectiques auquel il doit se substituer sont présente sur la machine, c'est aussi simple que cela.

avatar foxsyl 14/11/2016 - 18:01

Mon dieu tu viens enfin de l'admettre toi même ! " Tout ce que tu décris offrait un avantage de performance par rapport à l'existant ce qui n'est pas le cas de l'usb-c. "

C'est justement là le problème, une nouvelle connectique qui oblige à changer tous ses périphériques ou tous ses câbles sous couvert de côté " révolutionnaire et indispensable " alors qu'en pratique elle n'apporte strictement rien de plus que les ports actuels si ce n'est un peu plus de modularité, et encore... Donc tu comprends enfin le problème qui fait que l'USB-C n'intéresse pas grand monde hormis les fameux industriels qui sont ravis de pouvoir vendre de l'adaptateur et du nouveau câble quand tout le monde a déjà des câbles existants... Parce que pour le grand public, brancher un câble USB-C - HDMI ou HDMI - HDMI ça n'apporte rien de plus au niveau des performances, et on doit quand même acheter un nouveau câble ou adaptateur... Là est le soucis...

Une transition légitime n'a pas besoin d'être forcée pour être appliquée, plus personne n'achète de souris en PS/2, pourtant énormément de cartes mères ont encore des ports PS/2. La transition s'est faite naturellement car progressivement les périphériques du marché sont devenus USB et que l'USB était meilleur que le PS/2. Si Apple aurait mis 2 USB-C et 2 USB-A par exemple, en conservant HDMI/SD, ça aurait été bien plus logique, ça permettait de faire une transition en douceur, le temps que les périphériques USB-C arrivent. Et s'ils apportaient réellement des avantages, que la transition soit brutale ou douce, les périphériques compatibles arriveront.

Là ça prouve surtout qu'on essaie de nous refourguer un nouveau soit disant " port universel " alors que dans la pratique il n'apporte rien de plus que les ports actuels tout en compliquant la vie puisque il faut changer les câbles ou acheter des adaptateurs.

avatar awk 14/11/2016 - 18:19 (edité)

@foxsyl

"Mon dieu tu viens enfin de l'admettre toi même "

Je n'admet rien du tout, c'est une évidence comprise par tous ceux qui ont fait l'effort d'analyser ce qu'est l'usb-c (Si mal nommé) et quelle est sa raison d'être, ses objectifs et ses spécificités.

"alors qu'en pratique elle n'apporte strictement rien de plus que les ports actuels si ce n'est un peu plus de modularité, et encore"

Si elle apporte le graal qu'est l'uniformisation de l'offre en conectique, un mouvement entamé il y a des décennies.

Un seul connecteur simple et pratique pour tous les usages actuel et futur.

Une norme de connection pour la première fois sérieusement pensée, avec une séparation entre les aspects physiques et logiques.

Une norme pensée pour pouvoir évoluer et s'adapter dés sa définition.

C'est la première fois qu'une norme n'est pas un pis-aller.

Et le gain pour le consommateur à moyen terme est impressionnant.

J'en rêves depuis toujours 😎 et les petits soucis de la période de transition sont de l'ordre de ceux qui accompagne les usages informatique depuis des décennies, rien de bien grave au regard du gain à attendre.

Mais les réactionnaires sont les réactionnaires.

Je reste persuadé que la grande erreur est marketing : avoir gardé la référence à l'usb dans le nom de la norme.

avatar en ballade 14/11/2016 - 18:36 via iGeneration pour iOS

@awk

"les réactionnaires sont les réactionnaires."

Arrête les insultes et ne commence pas!

avatar awk 14/11/2016 - 18:43 via iGeneration pour iOS

@en ballade

La réaction est un fantasme ? 🙄

avatar byte_order 14/11/2016 - 19:00

> Si elle apporte le graal qu'est l'uniformisation de l'offre en conectique,
> un mouvement entamé il y a des décennies.
>
> Un seul connecteur simple et pratique pour tous les usages actuel et futur.

C'est pas un fait encore avéré, personne ne pouvant sérieusement savoir si dans 20 ans USB-C sera encore une connectique suffisante pour les besoins futurs ou pas, tout comme d'autres connectiques dans le passé promettaient, eux aussi, d'être future-proof et s'y sont cassé les dents.

Y'a un fort potentiel c'est vrai, mais on ne peut absolument pas affirmer dès maintenant qu'il sera résister vraiment durablement à l'épuisement de ces capacités.

Sans parler que commercialement, une connectique universelle c'est un peu comme la boite de petit pois : une fois que tout le monde l'aura, y'aura quoi de nouveau à leur vendre !?

Les promesses n'engagent que ceux qui les croient. Ca ne vaut pas dire qu'aucune n'est jamais tenue (voir dépassée), mais juste que le futur n'est pas écrit à l'avance.

avatar awk 14/11/2016 - 19:04 (edité)

@byte_order

Et byte order qui fait sont malin 🙄

Il faut être bien malhonnête pour donner à mon propos le sens : universel pour les siècles des siècles 😎

" une fois que tout le monde l'aura, y'aura quoi de nouveau à leur vendre !?"

Les évolutions des protocoles supporté tout simplement : un USB 4, un TB4, un HDMI supportant de nouvelles fréquences et de nouvelles résolution, de même pour le DP ...

Le fait que le connecteur ne change pas n'empêchera pas le besoin de renouvellement

Tu te vautre dans la démarche hypercritique avec une rare jouissance 🙄

avatar byte_order 15/11/2016 - 12:45 (edité)

Vous venez du futur, c'est ça ?

Des promesses de graal technologique, y'en a eu des tonnes déjà, et toutes ne sont pas manifesté comme promise. Rappeler qu'en l'état il est encore impossible d'affirmer, c.a.d. de montrer absolument zero doute sur le futur, que l'USB-C tiendra ses promesses durablement dans le temps, c'est pas faire le malin, juste souligner que votre affirmation est juste une opinion, comme une autre, et que seul le temps permettra d'en faire un fait établi ou pas.

> Les évolutions des protocoles supporté tout simplement :
> un USB 4, un TB4, un HDMI supportant de nouvelles fréquences
> et de nouvelles résolution, de même pour le DP

Et bien sûr la connectique n'a pas d'impact sur la marge de progression en bande passante...
Y'a pas 36 brins dans l'USB-C, cela va pas être si facile que ça d'exploser les fréquences d'ici 20 ans sans rencontrer des problèmes de limite en terme d'émissions parasites par exemple...
Alors que les besoins en bande passante, eux, sont plutôt exponentiels.

> Le fait que le connecteur ne change pas n'empêchera pas
> le besoin de renouvellement

Tout comme le fait que les connecteurs étaient différents n'empêchait pas les usages ni l'évolution, seulement les fabricants à forcer un renouvellement de matos à leur timing et non celui des consommateurs.

avatar awk 15/11/2016 - 12:56 via iGeneration pour iOS

@byte_order

Encore est toujours la malhonnêteté de faire une projection à 20 ans qui n'est en rien mon propos et qui le caricature 🙄

avatar C1rc3@0rc 14/11/2016 - 23:34

L'USB-C est un progrés indeniable par rapport aux connecteurs USB et surtout par rapport a la flopée de connecteurs USB plus ou moins proprietaires qui se sont multiplies.

C'est aussi une evolution dans le sens ou ce connecteur vient avec une normalisation plus contraignante et plus appliquée qui permet de diminuer la quantité de produits USB de mauvaise qualité qui a ete la "norme" jusqu'a présent. Certes cela implique une augmentation du cout de l'USB, mais c'est le prix pour la securité et la fiabilité...

Apres le format USB-C, le mal nommé, a surtout l'avantage d'etre du Thunderbolt 3 et d'offrir plus de possibilité et de devenir un format universel a la fois pour le PC et le mobile.

Mais il y a 3 problemes dont 2 specifiques a Apple:
- l'USB-C est fragile
- l'USB-C arrive sur un marché envahit par les connecteurs specifiques et il ne peut pas etre unique pour l'instant.
- l'USB-C véhicule de la donnée et de l'électricité. C'est pratique mais c'est tres dangereux en terme de securité informatique.

Imposer 1 a 3 connecteurs USB-C sur un PC c'est aujourd'hui une perte de fonctionnalité evidente. Dans 5 ans peut etre, mais aujourd'hui c'est clairement une contrainte pour l'utilisateur.

Imposer l'USB-C comme seul moyen d'alimenter la machine c'est une dangereux, et c'est stupide lorsqu'on a inventé le meilleur connecteur de recharge existant: le MagSafe!

Donc Apple aurait du effectivement engager la transition, mais une vraie transition par un diktat qui casse l'interet des machines et rend l'usage beaucoup plus complique.

Apres, qu'Apple considère l'alimentation par USB-C plutot que par Magsafe, c'est un choix, mais a ce moment la il aurait fallut dedier un port USB-C pour l'alimentation et uniquement l'alimentation, histoire qu'un chargeur USB ne puisse pas transmettre un virus redoutable a la machine.

Donc il y a ici un probleme majeur, qui encore une fois vient de l'obsession de faire croitre la marge et uniquement cela.

avatar awk 15/11/2016 - 00:23 via iGeneration pour iOS

@C1rc3@0rc

Le retour de Circé en pleine forme, cela tient la route, pas trop d'outrance et rien qui tienne de la fiction sous influence 👍

On peut évidemment trouver cela discutable mais cela fait plaisir de te voir revenir à des positions défendables 👏

avatar fte 14/11/2016 - 18:37

Si un connecteur nouveau n'apporte pas d'avantage suffisant pour justifier son utilisation auprès des clients, c'est en effet tout à fait logique de ne mettre que ce connecteur pour forcer les gens à l'utiliser.

Same old shit new packaging, we don't care we want it so fuck off and deal with it.

Impec. J'adore.

Si ! ce connecteur a quelques avantages. En premier lieu, il est accompagné d'une révision de l'USB à 10 Gbps. Certes, un USB-A peut être employé pour cette révision également. Il a quelques qualités pratiques également, par exemple il n'a pas trois sens comme l'USB-A. Et comme tu l'as dit, c'est un connecteur multi-protocole là où l'USB-A n'est qu'USB. Il a le désavantage de l'incompatibilité avec la connectique actuelle par contre.

Pour ma part ces qualités sont suffisantes pour justifier une migration vers ce nouveau connecteur, de la part de l'industrie et des clients.

Mais non. Comme dit Mossberg, take it or leave it.

OK. Le Dell XPS est une superbe machine aussi, plus pratique en ce qui me concerne.

avatar awk 14/11/2016 - 18:46 via iGeneration pour iOS

@fte

Tu ne veux pas comprendre ce qu'offre comme perspective l'usb-c.

Cela montre bien que l'industrie n'a d'autres choix que de tordre les bras des consommateurs.

Ce qui est amusant c'est le déni de ce qui va sous peu advenir de la part des autres acteurs du marché sui ont bien plus interêt qu'Apple à cette transition 😛

avatar fte 14/11/2016 - 21:30

Autant d'ordinaire je suis ce que tu dis, autant là, je n'ai rien compris.

Il y a consolidation des technologies d'IO sur une couche physique unique supportant plusieurs protocoles, plusieurs débits, malheureusement avec divers niveaux de spécifications pour les câbles. La connectique est unique, le support des protocoles ne l'est pas ni les câbles.

Je comprends très bien l'évolution de ces interfaces, je comprends très bien où Intel et le consortium USB veut aller, et la question n'est absolument pas là. Mais passons.

Quant à tordre le bras, il n'en est rien. Apple le fait. On voit combien c'est populaire, et surtout très pratique.

Les autres constructeurs ne tordent rien. Ils proposent des connectiques multiples, et l'USB-C côté périphériques existe déjà lorsque c'est pertinent (aka USB-C 3.1g2). L'évolution est en route. Intel va intégrer le support natif pour ce connecteur multiprotocole dans les chipsets 300 selon les fuites actuelles. Évolution normale, pas de quoi s'exciter dans un sens ou dans l'autre.

Lorsqu'Apple aura éliminé tous les USB-A de ses machines, toutes ses machines, Mac Pro et bornes wifi incluses, je ne sais pas ce qui est le plus improbable à ce stade, et adopté l'USB-C sur l'iPhone AUSSI, on reparlera de tordre le bras et de forcer la migration. Pour l'instant c'est juste de l'enfumage.

avatar awk 14/11/2016 - 21:42 via iGeneration pour iOS

@fte

Pour les autres constructeurs attends un peu 😏

avatar awk 14/11/2016 - 21:43 via iGeneration pour iOS

@fte

Pour l'iPhone aucun intérêt 😎

avatar fte 14/11/2016 - 22:03 (edité)

Ah bon ? Je croyais que forcer absolument la main était le seul moyen d’assurer le succès de l'USB-C.

Il y a déjà des exceptions à ce seul moyen ? Une exception qui pèse quoi, 20 ou 30x le nombre de MacBook Pro vendus ?

Et avoir des câbles uniques et compatibles avec tous nos devices pour les connecter dans tous les sens imaginables, ce n'est pas l'un des objectifs centraux de l'USB-C et d'une interface multiprotocoles unifiée ?

avatar awk 14/11/2016 - 23:04 via iGeneration pour iOS

@fte

Les usages du port sur un smartphone n'ont rien à voir avec ceux d'un ordinateur, c'est un argument fort malhonnête.

Un câbles Lightning -> Usb-c remplace un câble Lightning -> Usb-a rien de plus simple et nul besoin que le smartphone soit en usb-c

La bataille de la transition se trouve sur les moniteurs, les écrans, les clefs-usb, les disques... bref les périphériques important.

Pages