Fermer le menu

AAPL

Tous les articles de MacGeneration sur Apple.

Apple ne paiera pas 94 millions à GPNE

| 23/10/2014 | 07:34 |  

Apple a obtenu gain de cause face à un patent-troll qui lui réclamait 94 millions de dollars depuis trois ans. Le tout pour l'exploitation jugée abusive de deux brevets de communication cellulaire dans ses iPhone et iPad.

GPNE, le plaignant, s'était d'ailleurs ému cet été auprès de la juge Koh du fait qu'Apple le désignait comme un "patent-troll", un terme considéré comme négatif. La juge avait donné raison à GPNE mais en laissant à Apple toute liberté d'utiliser des descriptions tout aussi explicites : «  une entreprise qui ne fabrique rien » ou « une entreprise qui ne vend rien ».

Apple, rapporte CNET, s'est félicitée de voir que GPNE et ses brevets sur des pagers « vieux de 20 ans et qui ont expiré » n'ont pas eu l'oreille de la justice. Une perte de temps estime cependant Apple qui rappelle que le plaignant a plusieurs fois tenté d'intimider des entreprises de toutes tailles, jusqu'aux plus petites. Et de réclamer auprès du Congrès américain une réforme pour lutter contre ce type d'actions en justice.

> Accéder aux commentaires

Piratage d'iCloud : Tim Cook rencontre un officiel Chinois

| 22/10/2014 | 14:09 |  

Le CEO d'Apple a discuté de la protection des données des utilisateurs avec un des vice-premiers ministres de Chine. La rencontre entre Tim Cook et Ma Kai a eu lieu aujourd'hui à Pékin, au siège du gouvernement central chinois, rapporte l'agence Xinhua.

Un site iCloud contrefait destiné à subtiliser les données de connexion des utilisateurs Apple.

Cette entrevue intervient alors que les utilisateurs d'iCloud sont visés dans le pays par une attaque de grande ampleur visant à subtiliser leur identifiant et leur mot de passe, pour ensuite avoir accès à toutes leurs données.

Apple, qui ne peut rien faire directement contre les autorités chinoises soupçonnées d'être derrière cette opération de piratage, a publié une fiche technique qui explique comment se protéger contre les tentatives de phishing.

Xinhua ne donne pas d'autre information sur la teneur des propos de Cook et Kai, si ce n'est qu'ils ont aussi « échangé leurs points de vue sur le renforcement de la coopération dans les domaines de l'information et de la communication. »

> Accéder aux commentaires

GT Advanced et Apple règlent leur sombre affaire à l'amiable

| 22/10/2014 | 11:29 |  

La sombre affaire de la faillite surprise de GT Advanced, qui devait être le principal producteur de saphir de synthèse d'Apple, est en train de prendre fin. Les deux entreprises ont trouvé un accord à l'amiable. Il est prévu que le contrat qui les liait soit rompu et que GT Advanced vende ses fourneaux pour rembourser Apple qui lui avait prêté un demi-milliard pour justement équiper son usine. Au tribunal d'approuver, ou non, cet accord.

L'usine de GT Advanced située à Mesa, dans l'Arizona.

Les deux parties ont aussi convenu de livrer une nouvelle version des explications sur la faillite de GT Advanced, sans pour autant en dévoiler plus. L'ex-fournisseur en saphir veut supprimer du dossier judiciaire tous les documents qui font état de sa relation compliquée avec Apple. Il a aussi accepté de ne pas « dénigrer » son ancien partenaire.

La faillite de GT Advanced est toujours entourée de zones d'ombre. Eric Virey, analyste spécialiste du marché du saphir, avance deux hypothèses :

La première hypothèse est qu’Apple a demandé le remboursement anticipé des prépaiements. Dans la mesure où Apple n’achetait pas de matériaux, l’usine ne pouvait générer suffisamment de liquidités pour ces remboursements. Une autre hypothèse est qu’Apple a effectivement commandé de larges quantités de saphir que GT Advanced n'a pas réussi à livrer dans les temps. [...] Dans les deux cas, si Apple a forcé GT Advanced à payer, cela aurait été un mouvement délibéré de sa part pour tuer son fournisseur…

Le patron du fournisseur est par ailleurs suspecté de délit d'initié. La veille du special event où Apple n'a pas annoncé d'iPhone 6 protégé par du saphir, contrairement à ce que certaines rumeurs annonçaient, Thomas Gutierrez a vendu 9 000 actions de son entreprise. À 13,78 $ l'action, il a empoché 160 000 $. Quelques jours après l'annonce de l'iPhone 6 sans saphir, le cours de GT Advanced s'est effondré de 90%, et cette vente ne lui aurait rapporté que 7 200$.

La fermeture de l'usine de GT Advanced est synonyme de suppressions d'emplois. 727 licenciements sont prévus dans les prochaines semaines.

> Accéder aux commentaires

Apple permet enfin aux commerces de corriger Plans

| 22/10/2014 | 10:00 |  

Tous les services qui tiennent des listes de commerces locaux, comme Google Maps par exemple, permettent aux propriétaires des commerces en question de corriger les informations à leur sujet. C’est le meilleur moyen pour ces services de fournir des informations à jour à leurs utilisateurs, et pour les commerçants, c’est aussi une manière de donner à leurs clients des informations correctes sur leur position exacte ou leurs horaires, entre autres. Tous ? Non, car jusque-là, Plans restait hermétiquement fermé aux suggestions… Mais Apple change et son service de cartes aussi : le constructeur a ouvert un site qui permet précisément aux commerces de se faire connaître.

Que vous soyez à la tête d’un grand restaurant, que vous soyez fleuriste, libraire ou propriétaire d’une petite surface, vous pouvez vous connecter sur Apple Maps Connect. Il suffit d’un Apple ID pour se connecter au service et pour ajouter ensuite son commerce. Malheureusement, le service n’est pas encore disponible en France : on peut chercher un commerce et lister le sien, mais on ne peut rien faire de plus, si ce n’est s’inscrire et recevoir un mail quand les fonctions d’édition seront disponibles.

Aux États-Unis, les commerçants peuvent s’identifier comme étant les propriétaires des commerces. À partir de là, ils peuvent corriger une information en cas de besoin, que ce soit un mauvais placement — et il y en a… — ou un autre problème sur la fiche associée à leur restaurant ou leur boutique. Dans le cas des boutiques les plus visitées (un million de visiteurs par an au minimum), ils peuvent même fournir un plan intérieur et, à l’aide de balise iBeacon, Plans pourra guider les visiteurs à l’intérieur.

Les modifications effectuées à travers ce nouveau portail devraient être appliquées dans Plans en une semaine environ. Ce service sera surtout utile aux plus petits commerces, qui pourront ainsi corriger plus facilement les informations à leur sujet. Quoi qu’il en soit, c’est une bonne chose de voir qu’Apple fait (enfin !) ce qu’il faut en la matière.

> Accéder aux commentaires

iCloud : Apple instruit les Chinois contre leur gouvernement

| 21/10/2014 | 20:45 |  

La Chine a décidé de passer à l’attaque contre iCloud et Apple répond à sa manière ce soir. Profitant du fait que toutes les connexions dans le pays passent par un FireWall qu’il contrôle, le gouvernement a mis en place un site de phishing qui vise les utilisateurs de produits Apple. Alors qu’ils pensent se connecter au site d’iCloud, ils saisissent en fait leurs identifiants sur un site lié au gouvernement qui les récupère pour ensuite accéder à leur compte et leurs informations privées (lire : Les utilisateurs d'iCloud dans la ligne de mire de la Chine).

Apple ne peut rien faire directement contre les autorités chinoises. Le constructeur doit s’assurer une place dans le pays — son plus grand marché et celui qui a le plus grand potentiel —, mais il doit aussi à ses clients sur place toujours plus nombreux la même sécurité qu’ailleurs. À défaut d’avoir le moindre moyen de pression sur le gouvernement chinois, le constructeur fait ce qu’il peut, c'est-à-dire de la pédagogie.

Sur son site, une fiche technique proposée en anglais — comme toutes les fiches techniques — et traduite uniquement en chinois est disponible depuis aujourd'hui. Le message est clair, d’autant que son sujet est sans équivoque : alors que des attaques sont en cours, comment s’assurer que le site que l’on croit être iCloud.com, est bien celui d’Apple ? De manière très simple, avec des captures d’écran, Apple explique comment se prémunir contre ce type d’attaques très pernicieuses, puisque l’on a l’impression de se connecter à un site officiel.

Même si la fiche n’a pas été traduite en français, il n’est sans doute pas inutile de rappeler que tous les navigateurs proposent plusieurs moyens simples de vérifier l’identité d’un site. Pour le cas d’iCloud.com, l’adresse doit commencer par https, le navigateur doit afficher un cadenas près de l’adresse et en général, le nom de l’entreprise associée (en l’occurrence « Apple Inc ») n’est pas loin. En cliquant sur le cadenas, vous avez d’autres informations qui doivent vous permettre de remonter au propriétaire du site. Au passage, la fiche précise que le navigateur d’Apple n’est pas concerné par ces attaques.

En cas de doute, gardez en tête cette règle : arrêtez tout et fermez le navigateur ! En la matière, mieux vaut un petit peu trop de paranoïa, plutôt que beaucoup de problèmes (rappelons que votre compte iCloud est associé à tous vos appareils, vos photos personnelles, énormément d’informations privées et s...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Sombre saphir : les relations dangereuses entre Apple et GT Advanced

| 21/10/2014 | 11:45 |  

Les questions autour de la faillite de GT Advanced sont toujours nombreuses, tout comme les zones d'ombre qui entourent cette faillite inattendue. Depuis le 6 octobre et l'annonce surprise de la débandade du fournisseur d'Apple, les révélations se sont succédées à bon rythme : on a ainsi appris que le CEO de l'entreprise, Thomas Gutierrez, ainsi que d'autres dirigeants, avaient revendu de gros stocks d'actions juste avant un special event où ils savaient pertinemment que les iPhone 6 n'allaient pas être protégés par du saphir de synthèse.

Apple, principal client de GT Advanced (GTAT) s'est aussi dite « surprise » par cette déroute, quand bien même le constructeur de Cupertino a investi dans l'entreprise plus d'un demi-milliard de dollars. La Pomme, avec des méthodes de travail toujours difficiles avec ses partenaires, pourrait néanmoins avoir une part de responsabilité dans cette faille — la dernière tranche de 139 millions de dollars du prêt consenti à GTAT n'a ainsi pas été versée, ce qui a pu précipiter la chute du fournisseur.

Toute cette affaire pointe également l'emballement de la rumeur, sur la base de rapports d'experts et d'analystes, sans oublier la presse spécialisée qui tous à leur niveau, ont fait monter la mayonnaise… jusqu'à ce qu'on s'aperçoive finalement qu'elle n'existait pas. Eric Virey est un de ces observateurs du marché du saphir : après une carrière chez Saint-Gobain Crystals comme directeur de marché en charge du saphir, il travaille depuis 2009 avec Yole Développement, où il couvre l'actualité des industries de la DEL et du saphir. Son nom ne vous est peut-être pas inconnu : ses analyses ont souvent été citées pour éclairer l'intérêt d'Apple dans le saphir synthétique.

gauche

L'annonce de la faillite de GT Advanced a provoqué un grand étonnement car il nous semblait que l'entreprise avait le soutien fort d'Apple. Comment comprenez-vous cette faillite ?

Les détails n'ont pas encore transpiré lors des premières auditions devant les juges. Néanmoins, il est clair pour nous que GTAT n’a pas reçu les derniers 139 millions de dollars attendus dans le cadre du contrat entre les deux entreprises qui prévoyait qu’Apple effectuerait un prépaiement de 578 millions à GTAT pour le financement des équipements de l’usine de Mesa. Ces paiements étai...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

La machine créative d'Apple tourne à plein régime

| 21/10/2014 | 11:39 |  

Les analystes invités à participer à la conférence audio des résultats trimestriels d'Apple essaient à chaque fois de tirer les vers du nez de Tim Cook, en lui demandant ce que l'entreprise a dans ses tuyaux pour les mois à venir. Or, à chaque fois, c'est évidemment peine perdue : le CEO trouve immanquablement une parade pour parler d'autre chose ou pour orienter la discussion sur un autre sujet (il lui arrive aussi de lancer une platitude pour faire retomber la pression).

Lors de la session de questions/réponses du quatrième trimestre fiscal, ça n'a évidemment pas manqué. Mais cette fois, Tim Cook a eu un petit mot un peu différent. « Je ne sais pas vraiment quoi dire », a t-il d'abord répondu à la question rituelle, en précisant qu'il ne « donnera aucun détail ». Plus intéressant en revanche, il a poursuivi en expliquant : « Nous regardons beaucoup de choses et nous sommes suffisamment chanceux d'avoir ici beaucoup de gens créatifs qui veulent changer le monde et qui ont de grandes idées ».

La « machine créative » d'Apple n'a jamais été aussi forte, souligne t-il, comme le montrent Apple Pay et Apple Watch, deux nouveaux marchés sur lesquels le constructeur se lance avec enthousiasme. Apple Pay est ainsi qualifié de « typique d'Apple », c'est à dire un service daté et peu pratique (le paiement mobile sans contact, en l'occurrence) que l'entreprise transforme en quelque chose de « très élégant ». Cela semble pour le moment assez réussi (lire : Avec Apple Pay, le McDo n'aura jamais été aussi facile).


Dans le même ordre d'idée, le bouquet de services Continuité, qui lancent des ponts entre iOS 8 et OS X Yosemite, est perçu comme quelque chose d'« incroyablement important » pour les utilisateurs de produits Apple. Ces services font une fois de plus la preuve, d'après Tim Cook, que le chemin suivi par le constructeur est le bon — c'est à dire le développement conjoint du matériel et du logiciel, qu'Apple a élevé à un niveau de « classe mondiale ». Seul hic : le groupe a plus d'idées que de ressources pour les développer. Et c'est le patron d'une société qui a généré 183 milliards de revenus sur les douze derniers mois qui dit cela.

> Accéder aux commentaires

Un trimestre record aussi pour les Apple Store

| 21/10/2014 | 07:30 |  

Alors que les résultats des Apple Store avaient eu droit à la portion congrue durant la présentation des chiffres du troisième trimestre d'Apple, le réseau de boutiques du constructeur a cette fois donné quelques informations fort intéressantes sur la performance de ses échoppes de brique et de mortier. Ces dernières ont ainsi représenté 5,1 milliards de dollars de revenus au quatrième trimestre fiscal, soit une augmentation de 15% par rapport au même trimestre de 2013 — il s'agit d'un record pour un T4.

Le chiffre d'affaires moyen généré par chaque Apple Store est de 11,9 millions de dollars, soit un million de plus qu'il y a un an. Le réseau a accueilli 102 millions de visiteurs, ce qui représente 18 000 curieux et amateurs par semaine.

Entre début juillet et fin septembre, Apple a ouvert 10 nouvelles boutiques à son effigie, et a effectué des travaux dans trois d'entre elles. Le réseau d'Apple Store est composé de 437 magasins répartis partout dans le monde; un chiffre qui va augmenter : le constructeur prévoit ainsi de bâtir 25 boutiques en 2015, dont les trois quarts ouvriront en dehors des États-Unis (lecteurs de Lille, courage !).

> Accéder aux commentaires

Apple : un quatrième trimestre fiscal en fanfare avant le feu d'artifice de la fin d'année

| 20/10/2014 | 22:35 |  

Le quatrième trimestre fiscal d'Apple (le troisième du calendrier) revêt depuis quelques années une importance toute particulière. Le constructeur de Cupertino y révèle l'étendue du succès (ou pas) de la vente de Mac suite à l'opération Back to school (terminée le 9 septembre), et c'est également l'occasion de percevoir les premiers effets du lancement de la nouvelle génération d'iPhone (le 19 septembre, soit une dizaine de jours avant la fin du trimestre). Un quatrième trimestre, c'est aussi le moment de faire le point sur l'année fiscale écoulée; celle-ci s'est montrée particulièrement agitée, notamment pour les ventes d'iPad, en recul sur les deux derniers trimestres.

Image (cc) Franco Folini.
Image (cc) Franco Folini.

Plus besoin de se cacher la vérité : malgré des iPad encore en recul (et au vu des nouveautés présentées durant le dernier special event, il est probable que la tendance ne puisse s'infléchir), ce quatrième trimestre est excellent. « Notre année fiscale 2014 est une année record en tous points, et notamment le plus gros lancement d'iPhone avec l'iPhone 6 et l'iPhone 6 Plus », s'enorgueillit Tim Cook. « Avec d'incroyables innovations au sein de nos nouveaux iPhone, iPad et Mac, ainsi que iOS 8 et OS X Yosemite, nous allons aborder les fêtes de fin d'année avec la gamme de produits la plus solide à ce jour. Nous sommes également très enthousiastes au sujet de l'Apple Watch ainsi que d'autres fantastiques produits et services à venir en 2015. ».

Chiffre d’affaires et bénéfice

Apple a généré des revenus de 42,1 milliards de dollars durant son quatrième trimestre fiscal, pour des profits de 8,5 milliards ou encore 1,42$ par action. Pour mémoire, ces résultats avaient été l'an dernier au même trimestre de 37,5 milliards de chiffre d'affaires, 7,5 milliards de profits et 1,18$ par action. La marge s'établit à 38% (+1 point par rapport au T4 de 2013). Les ventes à l'international représentent 60% des revenus de l'entreprise.

L'année fiscale 2014 a été exceptionnelle, avec 183 milliards de revenus, soit 12 milliards de plu...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Développeurs : 64 bits et iOS 8 pour les apps, Xcode 6.1 disponible

| 20/10/2014 | 21:38 |  

Apple donne ce soir du grain à moudre aux développeurs, en livrant la version 6.1 d'Xcode [6.0.1 – US – Gratuit – OS X 10.9 – 2,46 Go - Apple]. On y trouvera les kits de développement à destination d'OS X Mavericks et Yosemite, ainsi que pour iOS 8.1 tout juste disponible. Xcode est le fer de lance d'Apple pour le développement d'applications avec Swift, le nouveau langage de programmation mis au point par le constructeur. En dehors de la prise en charge des dernières versions des systèmes d'exploitation, l'environnement de développement comprend des améliorations pour AppKit, le débuggueur ainsi que pour la fonction Storyboards pour OS X.

Les développeurs doivent aussi avoir en tête une nouvelle recommandation d'Apple : le constructeur leur demande de concevoir des applications incluant le support du 64 bits et développées avec le SDK d'iOS 8 — des obligations qui prendront effet au 1er février 2015 pour les nouvelles applications.

> Accéder aux commentaires

Pages