Fermer le menu

Ailleurs

Tous les articles de MacGeneration sur le monde de l'informatique en général.

Shodan : une cartographie du Net

| 01/09/2014 | 18:30 |  

John Matherly, le créateur du moteur de recherche Shodan qui scrute les machines reliées au Net, a réalisé une carte indiquant les endroits où les appareils connectés à internet sont les plus nombreux. Il l’a postée en début de mois sur son Twitter.

Cliquer pour agrandir

Pour obtenir les données lui permettant de créer cette carte, il a envoyé des requêtes ping à toutes adresses IP possibles. Chaque réponse positive reçue correspond à — au moins — un appareil connecté, et est représentée par un point sur la carte.

Il a utilisé la librairie matplotlib et le langage Python pour générer la carte. Les zones rouges sont celles où la présence d’ordinateurs, de Smart TV, de smartphones évolués, de webcam… est la plus importante.

John Matherly propose également un service permettant de représenter sur des cartes des requêtes concernant des adresses IP. Ce service est facturé 19 $/env. 14,50 $, pour un abonnement à vie. Il s’en est servi par exemple pour représenter les serveurs à travers le monde posant des risques de sécurité du fait de backdoors laissées opérantes.

Cliquer pour agrandir

La carte n’est pas parfaite, car dans certains réseaux locaux, plusieurs appareils n’utilisent qu’une seule adresse IP. D’autre part, certains routeurs ne répondent qu’à certains types de paquets et pas à un ping de base. Elle est intéressante, mais sous-estime sans doute le nombre réel d’appareils connectés au Net. Elle a cependant le mérite d’indiquer où l’on utilise le plus Internet en en donnant une réalité géographique.

Cliquer pour agrandir

Sans grande surprise, la carte correspond à peu près à celle des pays les plus développés… Il serait intéressant dans les années à venir, et si Matherly continue régulièrement ce travail de cartographe du Net comme il l’a annoncé, d’observer la rapidité de la progression des appareils connectés au Net à travers la planète, et leur conquête des régions actuellement sous-représentées du globe.

> Accéder aux commentaires

Compétence Mac et Avosmacs en kiosques, IKEA dans les boîtes

| 01/09/2014 | 09:45 |  

iTunes est souvent qualifié d'usine à gaz au vu de tous les rôles qu'il remplit. Justement, une usine ça se visite. Compétence Mac consacre son numéro de septembre-octobre au logiciel d'Apple pour en explorer tous les recoins au fil de 148 pages. Le guide se conclut sur la présentation d'iTunes 12 et la liste détaillée des changements d'interface. Ce numéro 37 est vendu 9,90€ et son sommaire est en ligne.

Chez Avosmac on retrouve la compilation habituelle de trucs et astuces autour de Pixelmator, Dropbox, le media center Squire, le Finder, etc. Comptez 4€ pour ce numéro 153.

Enfin, le catalogue IKEA est arrivé, avec toujours ses belles photos d'intérieurs. Et justement non, ce ne sont pas des photos, même pas retouchées. Tout cela n'est que du toc… de la 3D ! On conseille la lecture de cet article étonnant qui explique qu'aujourd'hui 75% des visuels des catalogues IKEA sont entièrement créés et rendus en 3D, comme un vulgaire Star Wars, avec le concours d'une base de 25 000 objets et de designers 3D formés à la science de l'éclairage par des photographes tandis que ces derniers se mettaient à la 3D.

Collection "FÄKE" par IKEA

> Accéder aux commentaires

Google s’offre une entreprise de rendus dans le nuage

| 30/08/2014 | 11:03 |  

Google a acheté cette semaine Zync, une entreprise américaine spécialisée dans le calcul de rendus. Le montant de l'opération a été tenu secret. Zync a été créée il y a 5 ans par le studio Zero VFX. Les dessins animés en 3D ou les effets spéciaux des films d’Hollywood ou des spots publicitaires sont devenus consommateurs de grandes puissances de calcul pour fabriquer les images. Ils utilisent des « Render Farms » (fermes de rendu), des installations regroupant des grappes de serveurs n’ayant qu’un objectif : calculer les images de synthèse en les divisant en petites tâches qui sont distribuées en parallèle à des dizaines, centaines ou milliers de machines.

Les sociétés comme Pixar qui produisent de nombreux dessins animés 3D ou les grands studios d’Hollywood ont généralement leurs propres fermes. Mais pour des boites de production plus petites, qui n’ont besoin de cette puissance de calcul que de façon occasionnelle pendant quelques mois, l’investissement dans la mise en place d’une telle installation ne se justifie pas.

Outre l’achat des serveurs, des licences logicielles et du bâtiment pour les abriter, la maintenance coûte cher (électricité, accès rapide au Net, techniciens spécialisés…). Il faut également surveiller et maintenir en état de marche des centaines voire des milliers de serveurs, et cela, 24 heures sur 24. Il faut les refroidir, car la température est un souci constant dans cet univers.

Il faut aussi veiller à la sécurité des accès physiques et aux risques d’intrusions numériques… À moins d’avoir un besoin permanent de calcul de rendus, il est souvent plus rentable d’acquérir du « temps de calcul » à des spécialistes, qui louent leurs baies de serveurs inexploitées. Le studio Warner Bros a ainsi externalisé tous ses calculs de rendus auprès de fermes dont c'est le seul objet.

La technologie de Zync, baptisé Zync Render, consiste à proposer des solutions pour traitements complexes en mettant à la disposition de ses clients des serveurs dans le nuage. Des films récents comme Star Trek vers les ténèbres et Transformers 3 : la face cachée de la Lune ont eu recours à Zync Render.

Zync propose des plug-ins (Sapphire de GenArts, Furnace et Ocula de The Foundry) à ses clients qui leur permettent de lancer des rendus à distance directement depuis les programmes qu’ils utilisent : Nuke, Maya… et les différentes solutions d’illumination, de lancer de rayons et de rendus telles que Arnold, Mental Ray ou V ...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Projet Wing : Google X donne des ailes aux drones

| 29/08/2014 | 23:00 |  

Le transport d'objets par drone interposé n'est pas une idée neuve. Jeff Bezos avait frappé l'imaginaire en décembre dernier, avec la présentation d'Amazon Prime Air, un service de livraison par drones. Le beau projet s'était rapidement fracassé sur la réalité des législations en matière de sécurité aérienne, très tatillonnes et conservatrices comme on peut le comprendre. Cela n'empêche pas plusieurs autres entreprises de plancher sur ce sujet, en attendant un éventuel assouplissement de la réglementation. Plusieurs transporteurs traditionnels comme UPS ou FedEx ont déjà fait part de leur intérêt (et du développement de leurs propres projets) pour cette technologie.

Google est également impliqué. Le laboratoire aux idées folles de Google X a dévoilé cette semaine les premiers travaux de son projet Wing. Développé dans le plus grand secret depuis deux ans, ce système de livraison par drones est moins un projet consumériste (comme peut l'être celui d'Amazon), qu'une aide destinée à apporter rapidement assistance à des populations en cas de catastrophe naturelle, par exemple. L'idée de transporter des rations alimentaires ou des objets de secours est effectivement assez séduisante — même si on imagine que l'aspect plus terre à terre du transport de produits commandés a dû traverser l'esprit de certains cadres de Google.

Le projet Wing s'incarne au travers d'un drone à quatre hélices propulsées avec autant de moteurs électriques. Il peut atterrir et décoller à la verticale, sans besoin d'une piste donc, et il intègre un astucieux système de livraison qui déroule un câble retenant l'objet à livrer. Il n'a donc théoriquement pas besoin de se poser chez le « client » pour délivrer la marchandise, à l'inverse du Prime Air d'Amazon. En revanche, le poids est encore limité : le drone et son objet ne sauraient dépasser les 10 kg, alors que l'appareil en lui-même pèse déjà 8,6 kg.

Il reste évidemment encore énormément de travail pour parvenir à une solution viable et fiable pour ce type de transport, à commencer par la législation donc (l'équipe travaille en partie en Australie, un pays plus « ouvert » pour ce genre de technologie).

> Accéder aux commentaires

Promos de rentrée sur les Mac et iPad chez les APR

| 29/08/2014 | 15:50 |  

Les APR lancent une opération de rentrée pour leurs clients étudiants et enseignants. Les MCS, iConcept, iTribu, BIMP et leurs confrères Apple Premium Resellers ont pour la première fois le droit de faire des remises sur les iPad. Elle sera de l'ordre de 6%.

Pour les Macintosh (tous les modèles sont concernés), elle est du même niveau. Mais selon les enseignes elle pourrait être portée à 8%. AndroMac par exemple nous a dit faire 10% sur les Mac et 6% sur les tablettes, chez iSwitch c'est 10% sur les deux familles. Cette offre éducation vient tout juste d'être lancée, elle s'arrêtera le 26 octobre.

> Accéder aux commentaires

Des fonds d'écran "Keynote du 9 septembre" pour OS X et iOS

| 29/08/2014 | 11:32 |  

Ca n'aura pas tardé, à peine Apple avait-elle envoyé son invitation pour son keynote que des fonds d'écran reprenant son illustration ont été mis en ligne pour les plus mordus. Il y en a pour son Mac ou son PC ainsi que pour ses appareils iOS.

On en trouve ici, avec ou sans le texte d'Apple. Quant à iDownloadBlog il a compilé d'autres références avec des déclinaisons en noir, avec ou sans texte aussi.

> Accéder aux commentaires

Leap Motion met ses doigts dans la réalité virtuelle

| 28/08/2014 | 17:30 |  

Leap Motion a un nouveau cheval de bataille : la réalité virtuelle. Le petit boîtier qui offre au Mac et au PC l'interprétation du mouvement des doigts et des mains peut désormais s'installer sur l'Oculus Rift (le dernier Dev Kit) d'Oculus VR, filiale de Facebook spécialisée dans cette technologie. Un kit est disponible pour une vingtaine de dollars, auxquels il faudra rajouter les 80$ nécessaires à l'achat du boîtier en lui-même.

Une fois harnachée au casque, le boîtier permettra à l'Oculus Rift d'analyser la position des mains dans l'espace, apportant ainsi une plus grande précision dans les applications compatibles — sans parler évidemment de l'immersion de l'utilisateur.

Leap Motion compte désormais sur la bonne volonté des développeurs pour concevoir des apps et des jeux supportant cette intéressante variation d'une technologie qui n'a pas encore vraiment fait la preuve de son intérêt. Au printemps, l'entreprise a ainsi dû se séparer d'une partie de ses effectifs (lire : Licenciements chez Leap Motion).

> Accéder aux commentaires

Dropbox synchronise ses prix avec la concurrence

| 27/08/2014 | 15:17 |  

9,99 euros pour 1 To de stockage, c'est la nouvelle formule payante de Dropbox pour les particuliers ou petites structures. Elle vaut 99 euros si l'on s'engage pour un an (*). Pour résumer, ce que l'on payait auparavant pour 100 Go correspond aujourd'hui à 10 fois plus.

Dropbox a baissé le prix mais aussi simplifié son offre "Pro" puisqu'elle se résume à cette seule capacité au lieu des 100, 200 et 500 Go qui prévalaient jusque là. En revanche c'est le statu quo pour la formule gratuite calée sur 2 Go hors parrainages.

Un autre changement est relatif à l'option d'historique illimité qui disparaît pour les nouveaux clients. Ceux qui payaient 3,99 € par mois pour en profiter peuvent la conserver, sans changement de tarif, mais il faudra valider ce choix avant le 1er novembre.

Pour les nouveaux entrants, l'option reste au même prix mais devient un historique "étendu", plus réduit dans le temps mais tout de même confortable. On pourra restaurer un fichier dans un délai d'un an après sa modification ou suppression. Les abonnés actuels aux formules Pro disposeront automatiquement de la nouvelle capacité dans les prochaines 48 heures.

D'autres options — spécifiques aux formules Pro et Business — sont ajoutées aussi pour le partage de documents. Des mots de passes peuvent être associés à des liens partagés, ces liens peuvent avoir une durée de vie et des droits d'accès peuvent être définis. Autant de choses qui manquaient singulièrement à la palette de fonctions de Dropbox.

Enfin, une fonction d'effacement à distance est maintenant proposée pour vider un compte Dropbox sur un appareil que l'on aurait perdu. On peut soit faire stopper sa synchronisation soit le purger de son contenu sous réserve que son utilisateur se reconnecte à Internet.

(*) astuce radin-malin signalée par un lecteur, si l'on bascule vers un compte Pro depuis l'app iOS de Dropbox, le prix annuel pour cet achat In-App est de 89,99€ par an.

[MAJ 21h30] : à la suite de ce changement, les utilisateurs qui étaient abonnés aux formules 100, 200 et 500 Go voient leur capacité de stockage multipliée par dix. Ce qui signifie donc qu'un abonné à l'offre 200 Go dispose maintenant de 2 To. Plut...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Une carte de France du très haut débit fixe

| 27/08/2014 | 10:52 |  

On connait bien les cartes de couverture des opérateurs mobiles, mais un peu moins celles des fournisseurs d'accès à Internet fixe. La Mission Très Haut Débit (THD), mise en place par le gouvernement fin 2012 et dont l'objectif est que le territoire soit connecté à 100 % en THD en 2022 (80 % en fibre optique), a publié il y a quelques semaines une carte du déploiement des réseaux filaires.

Présentée comme un « instrument de pilotage du Plan France Très Haut Débit [qui doit permettre] à l’État et aux collectivités territoriales de faire les choix les plus pertinents dans le déploiement des réseaux de communications électroniques », cette carte permet donc de visualiser le déploiement de la fibre optique (FttH), mais aussi du câble et du DSL.

Cet observatoire est basé sur les déclarations des FAI qui sont renouvelées tous les six mois. La Mission prévient que les débits réels sont susceptibles de différer des débits présentés et que des erreurs sont sûrement présentes — on peut les signaler pour qu'elles soient corrigées.

Cette carte n'en reste pas moins intéressante puisqu'elle permet d'avoir une vision globale du chemin qu'il reste à parcourir pour fibrer 80 % de l'Hexagone — la route est longue.

Si vous voulez en savoir plus sur le sujet, ZDNet a réalisé un dossier très complet sur le sujet en interrogeant les principaux acteurs de ce plan ambitieux : Où va le très haut débit en France ?

> Accéder aux commentaires

Vous et Votre Mac est dans les kiosques avec un dossier Mac/iPad

| 26/08/2014 | 11:00 |  

Numéro de rentrée pour Vous et Votre Mac qui articule son dossier principal autour du Mac et de l'iPad et de la manière de les utiliser conjointement : applications, échange de documents, etc.

Les autres petits dossiers tournent autour de Mail, de Chrome, des bracelets connectés ou encore des VPN/Proxy et des utilitaires spécialisés dans la retouche de visages. Sans oublier plusieurs pages de pratique et de tests. Le sommaire complet est en ligne, ce numéro 103 est vendu 5,50 €.

> Accéder aux commentaires

Pages