Fermer le menu   

Logiciels

Tous les articles de MacGeneration sur les logiciels pour OS X.

VMware Fusion 6.0.3 corrige ses bugs et son OpenSSL 18/04/2014 | 17:35 | Florian Innocente | 3 commentaires

VMware Fusion 6.0.3 est la première mise à jour du virtualiseur depuis la fin de l'année dernière. Une sortie probablement dictée en partie par l'actualité d'Heartbleed. Plusieurs solutions de VMware contenaient l'OpenSSL 1.0.1 affligé de cette vulnérabilité.

Cette 6.0.3 apporte aussi d'autres corrections significatives mais non liées à des questions de sécurité. Elle améliore la compatibilité entre une machine virtuelle et des périphériques USB audio et vidéo ; des cas de plantage de la VM en sortie de veille du Mac ont été réduits dans leurs nombres (mais pas complètement éradiqués). L'éditeur liste aussi de petits problèmes parfois gênants qui ont été effacés : comme des clics simples traduits en double clic dans Windows XP virtualisé sur Mavericks ; un écran noir lorsqu'un Apple TV était utilisé comme écran externe ou encore un bandeau noir en bas d'écran lorsque la VM est en plein écran.

La liste complète des améliorations dans Fusion et Fusion Professionnal 6.0.3 se trouve ici.

ooVoo : jusqu’à douze personnes en chat vidéo 18/04/2014 | 16:30 | Nicolas Furno | 1 commentaire

ooVoo [5.0.0 – Français – Gratuit – OS X 10.7 - ooVoo LLC] est un service de chat, VoIP et chat vidéo assez peu connu, mais ce concurrent de Skype ou de Messages et FaceTime est ancien. On en parlait déjà en 2008, quand il concurrençait alors… iChat. Depuis, le logiciel a évolué et c’est son retour sur le Mac App Store qui nous permet de le redécouvrir.

Face à ses nombreux concurrents, la principale différence est peut-être la fonction de discussion vidéo que l’on peut mener à douze personnes en même temps, sans payer. À titre de comparaison, Skype sait rassembler plusieurs utilisateurs, mais il faut payer et il est limité à dix personnes "seulement". Si vous voulez réunir en vidéo toute la famille, utiliser ooVoo est sans doute une bonne option. Ajoutons que le logiciel met en avant la meilleure qualité du marché pour ses vidéos.

Le logiciel sait aussi partager votre écran gratuitement, mais vous pourrez payer l’abonnement premium pour retirer les publicités et obtenir un support prioritaire. Comptez 30 $ par an ou 3 $ par mois et on devrait pouvoir s’abonner directement dans l’application, en passant par les achats in-app de l’App Store, mais cela n’a pas fonctionné pendant nos essais. Ajoutons que, comme chez ses concurrents, on peut appeler n’importe quel numéro de téléphone, mais il faut alors acheter des crédits.

Même si son interface avec plusieurs fenêtres sombres ne s’accorde pas toujours très bien avec OS X, ooVoo reste un compétiteur...

Lire la suite

Pour ou contre la location d’apps 18/04/2014 | 15:29 | Christophe Laporte | 32 commentaires

Les grands éditeurs proposent de plus en plus d’offres de locations de leurs logiciels. Dans certains cas, le client n’a d’ailleurs plus le choix. Adobe est « en pointe » dans le domaine avec son Creative Cloud fort de ses 1,8 million d'abonnés en exactement deux ans. Outre les considérations financières que nous avons évoquées (lire : Office 365 et Creative Cloud, des nuages qui peuvent coûter cher), que faut-il penser de la philosophie de ces offres ?

Le système de location est vieux comme le monde, mais cela ne fait que quelques années qu’il commence vraiment à se démocratiser dans l’industrie du logiciel. Si la question se pose aujourd’hui avec les apps, cette problématique est déjà présente depuis un certain temps dans le domaine de la musique numérique. D’un côté, vous avez des boutiques comme iTunes qui vous permettent d’acheter de la musique. De l’autre, des services comme Spotify qui, moyennant 10 € par mois environ, vous donnent accès à un catalogue de plusieurs millions de morceaux…

Des avantages évidents

Les avantages de la location d’apps sont évidents : plus besoin de faire un gros chèque pour utiliser un logiciel. Mais, et nous le verrons un peu plus tard, vous faites également un joli chèque en blanc à celui-ci sans savoir si cela le vaudra vraiment.

Passées ces considérations mercantiles, ce système possède d’autres atouts. Dans les commentaires [de notre précédent article sur la question], plusieurs d’entre vous ont insisté sur le fait que cela facilitait la gestion et le déploiement de licences. Un exemple tout...

Lire la suite

Les bons tuyaux du Mac App Store 18/04/2014 | 12:51 | Christophe Laporte | 11 commentaires

À défaut de pouvoir offrir du chocolat, nombre d’éditeurs ont profité de Pâques pour organiser des promotions autour leurs logiciels. Voici la liste des bons plans à ne pas rater. Pour rappel, notre compte Twitter @macg_appstore en liste une bonne partie. N'hésitez pas à le suivre !

Les incontournables

La série des Lego à moitié prix

Si vous êtes fans des Lego, c’est peut-être le moment de faire un tour sur le Mac App Store. Un grand nombre de titres de la série sont en promotion sur la plate-forme de téléchargement d’Apple. On trouve :

Lire la suite

Adobe se met à jour contre la faille Heartbleed 18/04/2014 | 10:30 | Florian Innocente | 3 commentaires

Adobe a publié un rapport d'étape dans l'évaluation de la sécurité de ses services face à Heartbleed, la faille d'OpenSSL. Le Creative Cloud, le portail de portfolio Behance, la Digital Publishing Suite, Acrobat.com, la boutique d'Adobe en ligne ou encore EchoSign, tous s'appuyaient sur une version d'OpenSSL concernée par cette faille et des modifications ont été apportées. Un audit reste en cours sur les différents serveurs de l'éditeur qui ajoute que ColdFusion utilisait aussi OpenSSL mais une version sûre.

À ce stade, Adobe n'a pas l'intention de forcer les utilisateurs à changer leur mot de passe par une réinitialisation générale. Il est toutefois conseillé de le faire si l'on a pris l'habitude de reprendre, de sites en sites des identifiants et mots de passe identiques.

QEMU émule les processeurs ARM 64 bits 18/04/2014 | 09:50 | Anthony Nelzin | 3 commentaires

La liste des nouveautés de QEMU 2.0 est, sans surprise, longue et complexe. Mais un élément ressort : ce logiciel libre de machine virtuelle prend désormais en charge la plupart des instructions des processeurs ARMv8 64 bits et commence à prendre en charge l’hyperviseur libre KVM sur processeurs ARMv8 64 bits.

Une ancienne version d'OS X tournant dans une machine virtuelle QEMU sous Windows (ce qui contrevenait aux conditions d'utilisation d'OS X). Image Fun with virtualization.
Une ancienne version d'OS X tournant dans une machine virtuelle QEMU sous Windows (ce qui contrevenait aux conditions d'utilisation d'OS X). Image Fun with virtualization.

Qemu devient donc capable de virtualiser (sur machine ARM) ou d’émuler (sur machine x86) des systèmes ARM 64 bits. On ne parle pas d’iOS 7 ou d’Android, mais plutôt de systèmes serveurs comme les distributions GNU/Linux compatibles avec cette architecture. Un point particulièrement important alors qu’ARM continue à faire son trou dans le monde du data center où la virtualisation est extrêmement commune.

Lire la suite

Kindle lit (presque) en Retina aussi sur Mac 18/04/2014 | 08:58 | Nicolas Furno | 9 commentaires

Les premiers Mac avec écran Retina fêteront leur second anniversaire dans quelques mois, mais certains logiciels n’étaient toujours pas adaptés à ces écrans plus fins qui nécessitent plus de pixels. Grâce à sa dernière mise à jour, Kindle [1.10.6 – Français – Gratuit - AMZN Mobile LLC] peut être retirée de cette liste.

Le logiciel de lecture d’Amazon pour OS X a été mis à jour pour la première fois depuis septembre 2012 et dans les notes de version, l’éditeur indique que les écrans Retina sont pris en charge. Pourtant, tout n’est pas (encore ?) Retina dans cette version : l’interface du logiciel abandonne dans l’ensemble tous ses pixels — il reste une icône ou deux qui n’a pas été mises à jour —, mais le problème vient du texte. Kindle n’existe que pour afficher des livres numériques sur un écran et le texte n’est pas du tout optimisé pour le Retina, comme on le voit sur ce gros plan (notez la différence entre le mot "Bibliothèque" dans le menu et le texte du livre).

À l’usage, ce n’est pas aussi gênant qu’on pourrait le croire. Après tout, on ne tient pas l’écran d’un Mac aussi près de ses yeux que celui d’une tablette, et à une distance de lecture confortable, le texte est suffisamment net visuellement. Reste que l’on se demande pourquoi Amazon a pris autant de temps pour sortir cette mise à jour… on imagine que la version OS X de Kindle n’est pas leur priorité numéro un.

Lire la suite

Apache OpenOffice passe les 100 millions de téléchargements 17/04/2014 | 23:09 | Anthony Nelzin | 22 commentaires

OpenOffice a été téléchargé 100 millions de fois depuis deux ans que la fondation Apache en a la charge. Alternative open source à Microsoft Office ou Apple iWork, Apache OpenOffice regroupe un traitement de texte, un tableur, un logiciel de présentation, un éditeur de diagrammes, un gestionnaire de base de données et un éditeur d’équations.

OpenOffice est né en Allemagne en 1985, sous le nom de StarOffice : c’était à l’époque une suite bureautique propriétaire pour Amstrad CPC. Porté sous MS-DOS puis sous Windows, il devient gratuit en 1998, mais il faut attendre son acquisition par Sun l’année suivante pour qu’il devienne open source et adopte le nom d’OpenOffice.org.

Sun est elle-même achetée par Oracle en 2010, qui reprend à son compte le développement de la suite bureautique libre, provoquant l’ire de la communauté s’étant formée autour d’elle. Face à la controverse, Oracle lâche alors du lest, mais le mal est fait : le projet LibreOffice a déjà été formé et la suite désormais connue sous le nom d’OpenOffice a perdu quelques-uns de ses plus importants promoteurs.

C’est finalement la fondation Apache qui en récupère la...

Lire la suite

Loom tourne dans le Carousel de Dropbox 17/04/2014 | 20:35 | Anthony Nelzin | 5 commentaires

Le service de stockage et de partage de photos et de vidéos Loom annonce son acquisition par Dropbox. Il rejoindra son ancien concurrent Everpix au cimetière des start-ups dès le 16 mai prochain.

Les utilisateurs de Loom ont donc moins d’un mois pour exporter leurs données. Ils recevront un e-mail leur indiquant la marche à suivre, mais on sait d’ores et déjà que les données pourront soit être téléchargées sous la forme d’une archive ZIP contenant les photos et vidéos originales, soit transférées vers un compte Dropbox.

Dans ce dernier cas, les utilisateurs qui installeront Carousel verront leur stockage Dropbox augmenté du même espace qu’ils occupaient sur Loom. L’équipe de Loom rejoint logiquement celle de Carousel : le marché des systèmes de stockage « infini » de photos et de vidéos s’est beaucoup concentré ces derniers mois.

Un mouvement de concentration qui a notamment bénéficié à Dropbox, qui utilise les millions qu’elle a levé pour multiplier les acquisitions. Celle de Loom n’est pas la seule de ce soir, puisque Dropbox a aussi mis le grappin sur Hackpad, un service de traitement de texte collaboratif. De quoi confirmer un peu plus les rumeurs autour d’un Google Docs à la...

Lire la suite

Skala Color : une palette de couleurs pour les développeurs 17/04/2014 | 19:30 | Nicolas Furno | 5 commentaires

En attendant la sortie de Skala, son utilitaire dédié à la conception d’interfaces et d’icônes qui entrera en bêta dans les prochains mois, Bjango offre à tous les développeurs un utilitaire qui devrait leur rendre quelques services. Skala Color est une palette qui vient s’ajouter au panneau dédié aux couleurs d’OS X. Vous l’ignorez peut-être, mais ce panneau est présent dans tous les logiciels codés en utilisant les éléments proposés par le système. On le retrouve dans la suite bureautique iWork par exemple, mais aussi dans la majorité des éditeurs d’image et dans de nombreux autres logiciels encore.

Par défaut, le panneau des couleurs est pensé pour choisir une couleur et l’utiliser immédiatement pour colorer une forme dans un logiciel de mise en page, par exemple. Pour les développeurs, il n’est pas très utile, puisqu’ils ont le plus souvent besoin de récupérer le code qui correspond à la couleur dans le langage qu’ils utilisent. Qu’il s’agisse d’un code hexadécimal ou RGB pour l’utiliser en CSS, sur un site, ou bien du code NSColor pour développer des applications iOS ou OS X, la palette ne suffit pas au départ.

Une fois Skala Color installé, un élément vient s’ajouter dans ce panneau de couleurs. Comme il s’agit d’une interface commune à tous les logiciels, on retrouvera ce nouvel onglet partout. En haut, on peut choisir la couleur avec une série d’outils assez classiques, sachant que l’on peut aussi utiliser la loupe à gauche pour choisir une couleur n’importe où à l’écran. Au passage, la sélection est beaucoup plus précise qu’avec les outils imaginés par Apple, notamment pour choisir la teinte ou la transparence.

Le plus important est situé...

Lire la suite

Pages