Fermer le menu

Logiciels

Tous les articles de MacGeneration sur les logiciels pour OS X.

Continuity Keypad simplifie les appels depuis le Mac

| 22/10/2014 | 08:30 |  

Continuity Keypad est un utilitaire qui simplifie l’une des nouvelles fonctions d’OS X Yosemite et d’iOS 8. Avec ces nouvelles versions des systèmes bureautique et mobile d’Apple, on peut transférer les appels réservés jusque-là aux iPhone à tous les appareils iOS 8 et OS X 10.10 à proximité. Si vous recevez un appel sur votre téléphone, vous pouvez répondre sur votre Mac. Mieux, si vous êtes déjà sur votre Mac, vous pouvez appeler quelqu’un sans toucher à votre iPhone !

Par exemple, depuis le carnet d’adresses d’OS X, vous pouvez appeler un numéro et le Mac va utiliser l’iPhone à proximité pour passer l’appel. OS X Yosemite est plus astucieux encore : profitant d’une vieille fonction du système, si un numéro de téléphone est détecté quelque part — que ce soit dans un document word ou une page web —, vous pouvez le cliquer et appeler le numéro avec votre iPhone. Mais imaginons que vous avez un numéro sur un post-it sur votre bureau (celui sur lequel votre Mac est posé) ?

Dans ce cas de figure, Continuity Keyboard est un utilitaire plutôt malin. Son interface permet simplement de composer un numéro et d’appeler en utilisant l’iPhone et les fonctions de base d’OS X. Plutôt que de réinventer ce qu’Apple a déjà fait, ce petit logiciel exploite les fonctions de base, mais évite l’impératif d’avoir le numéro préalablement à l’écran. Et si on ne veut pas encombrer son espace de travail avec une interface supplémentaire, on peut utiliser le widget qui vient se placer dans le Centre de notifications et qui permet de taper un numéro et d’appeler dans la foulée.

Continuity Keypad est en bêta et il souffre de quelques bugs graphiques, mais il est totalement gratuit et si vous passez votre journée au téléphone, il sera sans nul doute pratique. Inutile de dire que le logiciel nécessite OS X Yosemite pour fonctionner. Quand il sera finalisé, le logiciel sera vendu 0,89 € sur le Mac App Store.

Malin, mais pas forcément utile. En effet, même si ce n'est pas forcément évident, FaceTime permet d'appeler n'importe quel numéro en utilisant son iPhone : ouvrez le logiciel, saisissez le numéro de téléphone dans le champ de recherche, puis cliquez sur l'icône en forme de téléphone dans la liste des résultats en-dessous et choisissez encore le numéro saisi depuis le menu qui s'affiche. Certes, l'utilitaire présenté ici est plus simple et peut-être plus rapide, mais il ne fait, au fond, rien de plus…

Pour tout savoir sur le transfert d'appels entre OS X Yosemite et l'iPhone, et découvrir toutes les autres nouveautés d'OS X 10.10, n'oubliez pas notre nouveau livre,...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Suitcase Fusion 6 est compatible Yosemite et Creative Cloud 2014

| 21/10/2014 | 18:00 |  

Suitcase Fusion, le gestionnaire de polices d'Extensis est mis à jour. Ce n'est toutefois pas une grosse refonte comme son numéro de version le donne à penser. Cette version 6 apporte la compatibilité avec Yosemite et les applications du Creative Cloud 2014. L'interface se met un peu plus dans le ton du nouveau système avec une barre d'outilS et un volets latéral quelque peu redessinés.

L'autre nouveauté réside dans la prise en charge de Dropbox et de Google Drive pour sauvegarder des collections de polices et les restaurer au besoin sur un autre poste. Il s'agit avant tout de proposer un raccourci plus rapide vers ces deux dossiers de synchronisation sur votre Mac (ou PC).

Cliquer pour agrandir

Une mise à jour qui ne va pas sans quelques dysfonctionnements aussi. Extensis liste quatre bugs entre son logiciel et d'autres applications :

  • Si vous modifiez une présentation de polices incluant des polices WebINK dans Adobe InDesign alors que vous n’êtes pas connecté à WebINK, toutes les polices WebINK sont retirées de la présentation.
  • L’auto-activation ne fonctionne pas pour TextEdit en raison de modifications dans Mac OS X 10.7 Lion et 10.8 Mountain Lion.
  • Quand le plug-in d’Adobe Illustrator active une police à l’ouverture d’un document, la présentation du texte est parfois modifiée.
  • Sous OS X 10.7 et 10.8, QuarkXPress vous demande systématiquement d’enregistrer les fichiers quand le plug-in d’auto-activation est activé, même si le document n’a pas été modifié.

Suitcase Fusion 6 est vendu autour de 120 dollars ou la motié en cas de mise à jour depuis une version 4 ou 5 [démo - 82 Mo - OS X 10.6].

> Accéder aux commentaires

Boot Camp Backup est en bêta et NTFS 12 est finalisé pour Yosemite

| 21/10/2014 | 16:00 |  

Paragon Software lance un bêta test pour son nouvel utilitaire, spécialisé dans la sauvegarde et la restauration de partitions Boot Camp. Boot Camp Backup fonctionne à partir de Mountain Lion et il se concentre sur cette partition qui contient Windows. Sachant qu'elle est précisément ignorée par Time Machine qui ne s'intéresse qu'à la partition Mac [PDF].

Le logiciel effectue une copie parfaite de la partition et il proposera ensuite de la restaurer dans son intégralité (lorsqu'on change de machine) ou partiellement (récupération de documents ou dossiers effacés par mégarde). Une restauration qui peut également prendre la forme d'une image-disque.

La sauvegarde peut être automatisée, elle se fait également de manière incrémentale (seuls les fichiers qui ont été modifiés sont sauvegardés). Dans les réglages de Boot Camp Backup, une option sait fusionner ces différents incréments. Dès lors, lorsqu'une restauration sera nécessaire, l'opération sera plus rapide, le logiciel n'aura pas à reconstituer l'un après l'autre les différents points de sauvegarde.

Paragon parle d'une sortie en version finale le mois prochain. Les bêta-testeurs profiteront d'une réduction de 30% sur le prix (qui n'est pas encore annoncé) et les 40 plus prolifiques en signalement de problème auront une licence gratuite.

Il faut aussi signaler la sortie d'une version compatible Yosemite de NTFS 12 pour Mac. Cette solution du même éditeur sait monter et gérer une partition Windows formatée NTFS. L'utilitaire est vendu 19,95 dollars. On peut tester une version démo valable 10 jours [9,7 Mo].

> Accéder aux commentaires

RapidWeaver 6 se met au goût du jour… a minima

| 21/10/2014 | 14:08 |  

À une époque, RapidWeaver faisait figure de référence pour qui voulait publier un site web sans (trop) toucher au code source, mais avec un petit peu plus de souplesse qu’avec iWeb, l’outil fourni par Apple. Ce dernier ayant été abandonné, on pensait qu’il allait prendre encore plus de place, mais c’était sans compter sur le développement d’une autre solution : les systèmes de blogs et CMS qui se sont considérablement simplifiés en quelques années.

L’éditeur de blog de RapidWeaver

Face à WordPress et aux autres, quels arguments peuvent faire valoir ces logiciels qui nécessitent de passer par son ordinateur pour gérer un site ? RapidWeaver a totalement raté le coche des applications mobiles et on ne peut pas gérer son site depuis un appareil mobile, ce qu’un WordPress par exemple, sait particulièrement bien faire. Alors que les hébergements capables de faire tourner un CMS sont aujourd'hui très bon marché, l’éditeur de site revient avec une toute nouvelle version. Et RapidWeaver 6 a effectivement quelques arguments à faire valoir…

Sortie à la fin de l’année 2010, la dernière mise à jour majeure de RapidWeaver commençait à souffrir du poids des années et Realmac commence par mettre son logiciel au goût du jour avec quelques fonctions qu’il aurait mieux fait d’ajouter depuis longtemps. On peut ainsi enfin compter sur le mode plein écran et sur les fonctions de sauvegarde automatique et de versionnement, autant de choses que l’on a depuis OS X Lion (2011). Le logiciel adopte aussi le 64 bits pour de meilleures performances et ses concepteurs ont revu au passage le module de publication qui est annoncé comme étant trois fois plus rapide.

Le gestionnaire de modules

Depuis ses origines, la force de RapidWeaver réside dans ses extensions qui permettent d’ajouter très rapidement des fonctions à un site, souvent par un simple glisser-déposer. Cette sixième version semble enfin prendre conscience de l’importance de cette fonction et ajoute un gestionnaire de modules intégré au logiciel qui permet notamment de créer des groupes par projet et de garder ses préférés sous la main. Malheureusement, pour en installer, il faudra toujours passer par un navigateur.

Le logiciel propose aussi des thèmes et les six nouveaux sont plus modernes, avec des designs qui occupent toute la largeur de la page en permanence et s’adaptent en permanence (design responsive). Six nouveaux thèmes, c’est assez peu, mais RapidWeaver reste compatible avec tous les thèmes que l’on avait auparavant et le logiciel permet toujour...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Delicious Library 3 s'aplatit devant Yosemite

| 21/10/2014 | 13:00 |  

Delicious Library 3 est mis à jour pour Yosemite [3.3 - 21,99€]. L'éditeur en a profité pour supprimer - une partie - de l'horrible étagère en bois qui habillait la fenêtre principale (notre test). L'interface s'est donc aplatie partout mais toute trace de bois n'a pas été ôtée pour autant. On a toujours la possibilité d'afficher des rayonnages dans différentes essences avec en plus le choix de look IKEA en rouge, noir, gris et blanc.

Delicious Library 3.3 pour Yosemite

Delicious Library 3 en avril 2013 avec ses corniches singulières

Cette version 3.3 n'est proposée que si l'on utilise Yosemite. Delicious Monster explique que d'autres optimisations au nouvel OS vont venir, notamment la correction d'un bug qui affiche en tout petit les visuels (jaquettes, couvertures…) que l'on a récupérées d'Internet. Outre une évolution dans l'interface, cette mise à jour corrige divers problèmes.

Vous avez des étagères IKEA ? Library aussi.

Un zoom avant (ou arrière comme ici) dans l'interface permet toujours "d'admirer" son étagère et les ouvrages ou objets qu'elle contient.

> Accéder aux commentaires

Flare 2 applique ses effets aussi sur l’iPhone

| 21/10/2014 | 09:30 |  

Flare 2 [2.0 – US – 13,99 € (promotion à 8,99 €) – OS X 10.10 - The Iconfactory] est disponible dans le Mac App Store et c’est une toute nouvelle version qui est proposée par l’éditeur. Ce logiciel dédié aux effets de photos était proposé dans une première version depuis 2011, mais tout le monde doit repasser à la case achats pour cette deuxième version proposée exclusivement pour OS X Yosemite. Et à défaut de proposer un tarif à ses anciens utilisateurs, l’éditeur baisse le tarif pour tout le monde, pour une durée limitée.

En contrepartie de cette mise à jour payante, plusieurs nouveautés pour cette version, à commencer par une toute nouvelle interface, bien dans l’air du temps. Flare 2 adopte une présentation simplifiée, aplatie et éclaircie, avec moins d’éléments visuels et plus de place accordée aux photos, même si le logiciel n’évolue pas dans les grandes lignes. On a toujours l’essentiel de la fenêtre dédié à la photo et la barre latérale à droite avec un aperçu de tous les effets intégrés par défaut.

C’est en essayant de modifier un effet par défaut que l’on peut découvrir l’un des plus gros changements de cette version en matière d’ergonomie. Jusque-là, le panneau de droite cédait la place aux contrôles manuels, désormais tout se fait dans un panneau placé à gauche de la fenêtre. À part son changement de place, cette fonction n’évolue pas vraiment avec Flare et elle reste d’ailleurs l’un des points forts de ce logiciel.

En effet, appliquer un filtre à une photo est facile et on compte sur l’App Store des dizaines d’applications pour le faire. Ce logiciel va toutefois beaucoup plus loin en proposant de modifier les effets par défaut en changeant tous les paramètres de manière extrêmement fine. Flare 2 affiche les changements directement, c’est l’une de ses nouveautés et quand on est satisfait du résultat, on peut enregistrer la variante parmi ses effets.

C’est là que l’autre nouveauté de cette mise à jour devient utile. En même temps que Flare 2, l’éditeur a sorti Flare Effects [1.0 – US – Gratuit – iPhone/iPad – iOS 8 – 32,6 Mo - The Iconfactory] qui n’a aucune interface propre, mais qui vient s’intégrer à l’application Photos. Quand on modifie une photo, on peut désormais appliquer les effets du logiciel OS X,...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

iStat Mini : l'état du Mac dans le Centre de notifications

| 21/10/2014 | 00:01 |  

Ceux qui aiment bien savoir de quel bois se chauffe leur Mac connaissent les outils développés par Marc Edwards. On lui doit en effet iStat Menus, récemment revu en version 5, iStat Server ou encore iStat 2 pour suivre les statistiques d'usage de son Mac ou de son PC sur un terminal iOS. Les utilisateurs qui auraient des besoins moins importants peuvent se tourner vers iStat Mini [1.0 – Français – 1,79 € – OS X 10.10 - Marc Edwards], une version « allégée » d'iStat Menus qui installe dans le Centre de notifications d'OS X Yosemite trois indicateurs.

Cliquer pour agrandir

Les activités processeur, mémoire, disque sont ainsi représentés sous la forme de graphiques, tandis que réseau retourne les chiffres du trafic montant et descendant. Rien de moins, mais rien de plus non plus : on est (très) loin de la richesse du grand frère qui peut parfois étouffer les utilisateurs les moins aguerris sous des montagnes de statistiques. On aurait aimé voir quelques données supplémentaires, ou encore tout simplement modifier la place des graphiques.

> Accéder aux commentaires

Les bons plans du Mac App Store

| 20/10/2014 | 20:00 |  

Apple a lancé OS X Yosemite, ce qui permet à plusieurs éditeurs et développeurs de proposer quelques belles promotions. L’occasion également pour vous, lecteurs, de vous plonger du côté du Mac App Store pour récupérer à un bon prix quelques logiciels.

Vous pouvez également suivre l’ensemble des promotions sur notre compte Twitter @macg_appstore, mis à jour quotidiennement.

Des applications stars à petit prix

1Password (44,99 € > 30,99 €) : Aujourd’hui, avec la multiplication des piratages sur les bases de données des grands sites, il faut un mot de passe par compte, et un mot de passe solide. Difficile de s’y retrouver… sauf si vous avez 1Password, qui se charge pour vous de tout centraliser autour d’un seul et unique compte.

Clear (8,99 € > 5,99 €) : Le gestionnaire de tâche de Realmac Software s’offre une promotion pour encore élargir sa base utilisateurs (qui dépasse les 2 millions). Synchronisez vos différentes tâches entre vos différents appareils, gérez les couleurs en fonction de l’urgence ou de vos préférences, naviguez facilement, et retrouver en un clin d’oeil tout ce que vous devez faire.

Les jeux sont (aussi) concernés

Braid (8,99 € > 4,49 €) : Réalisé par Jonathan Blow, ce conte met en scène un personnage particulièrement bien habillé qui va devoir jouer avec le temps pour récolter des pièces de puzzles.

Borderlands Game Of The Year (26,99 € > 5,99 €) : À l’occasion de la sortie toute récente de Borderlands : The Pre-Sequel, revivez donc l'aventure originale comme piqure de rappelle.

Trine (8,99 € > 0,89 €) : Partez à la recherche du Trine, une relique sacrée, en compagnie de trois aventuriers aux pouvoirs complémentaires, qui vont devoir s’entraider pour passer les épreuves d’un sombre donjon.

...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Deliveries : suivre ses colis depuis son Mac

| 20/10/2014 | 14:20 |  

Peut-être connaissez-vous Delivery Status touch [5.2.1 - Français - 4,49 € - iPhone/iPad - Junecloud LLC], cette application permet depuis son iPhone ou son iPad de suivre à la trace ses différents colis. D’iOS à OS X, il n’y a qu’un pas que l’éditeur s’est décidé à faire.

L’application ne dépaysera pas ceux qui sont habitués à la version iOS. Elle embarque d’ailleurs le système de synchronisation qui était présent chez sa grande soeur. Résultat, si vous saisissez un colis sur votre iPhone, vous pouvez poursuivre le suivi sur votre Mac.

L’un des intérêts de Deliveries: a package tracker [1.0 - US - 4,49 € - OS X 10.10 - Junecloud LLC], c’est qu’il est relativement intelligent et est compatible avec de nombreux services. Ainsi, si vous saisissez un numéro de commande Apple Store, il reconnaitra qu’il s’agit d’une commande effectuée depuis la boutique en ligne d’Apple et ira chercher automatiquement toutes les informations dont il a besoin. Le cas échéant, il vous demandera votre identifiant et mot de passe afin de se connecter à votre espace client pour récupérer les informations nécessaires.

Deliveries gère entre autres Amazon, Apple, Chronopost, La Poste, TNT, UPS, et la Swiss Post. Si vous le désirez, l’application peut placer un widget dans le centre de notifications pour que vous puissiez suivre vos colis sans avoir à lancer le logiciel.

Il est à noter que vous pouvez également ajouter très facilement une commande dans Deliveries soit depuis les services d’OS X soit via une extension. Comme sur iOS, Deliveries est vendu 4,49 €.

> Accéder aux commentaires

Nouvelle interface pour CrossOver 14

| 20/10/2014 | 12:28 |  

CodeWeavers propose à la vente une nouvelle version de CrossOver. La version 14 offre la prise en charge d’OS X Yosemite. Mais ce n’est pas la seule nouveauté de cette version qui se distingue par une nouvelle interface, qui pour être honnête, n’est pas toujours en adéquation avec celle du nouveau logiciel système d’Apple.

Pour ceux qui ne connaissent pas CrossOver, ce logiciel permet d’exécuter des applications Windows sans avoir le système d’exploitation de Microsoft installé sur sa machine. Pour y parvenir, CrossOver se base sur Wine, une implémentation libre de l’interface de programmation Windows bâtie sur X et UNIX. Ce n’est donc pas un émulateur. Le problème de cette approche, c’est que la compatibilité est loin d’être à toute épreuve. Le site de l’éditeur liste les applications Windows qui fonctionnent et celles qui ne marchent pas.

Cette version 14 offre la prise en charge de certains jeux comme Hearthstone, Cube World, Path of Exile, Warcraft III: Reign of Chaos & Warcraft III: The Frozen Throne, Euro Truck Simulator 2 , Terraria, South Park: Stick of Truth et Xenonauts 2.

Une version de démonstration fonctionnelle pendant 14 jours est disponible au téléchargement. CrossOver 14 coûte 48 €.

> Accéder aux commentaires

Pages