Fermer le menu
 

Notre guide sur iOS 11 revu pour l'iPhone X et iOS 11.2

| 10/12/2017 20:59 | 5

Voici un excellent cadeau à faire à quiconque ayant reçu ou s'apprêtant à recevoir un nouveau terminal iOS. Nous parlons bien évidemment de notre guide dédié à iOS 11, qui vient tout juste de faire l'objet d'une mise à jour !

Celle-ci est bien évidemment gratuite au téléchargement si vous avez déjà acheté le livre. En théorie, iBooks devrait vous la proposer automatiquement au téléchargement. Cette nouvelle version contient un nouveau chapitre consacré à l'iPhone X et un autre qui montre les petites nouveautés d'iOS 11.2.

Cliquer pour agrandir

Comme tous nos livres, notre guide iOS 11 est dépourvu de DRM, est accompagné de nombreuses vidéos permettant de mieux expliciter les changements apportés par Apple et fera l'objet de mises à jour gratuites tout au long du cycle de vie d'iOS 11.

> Découvrir notre guide consacré à iOS 11

> Accéder aux commentaires

SuperDuper commence à exploiter APFS

| 10/12/2017 16:15 | 14

Pour l'utilisateur lambda, le passage à APFS est transparent, mais les nouveautés du nouveau système de fichiers ne sautent pas forcément à la figure, en surface du moins… On le voit toutefois lors de certaines opérations, notamment quand on duplique un fichier.

L'un des autres avantages d'APFS, c'est la prise en charge d'instantané local. En démarrant sur la partition de restauration, vous pouvez simplement et rapidement retrouver votre Mac dans l'état exact où vous l'avez laissé il y a quelques jours ou il y a quelques heures.

L'utilitaire SuperDuper!, qui permet rappelons-le de cloner facilement et rapidement un disque, reprend dans sa version 3.1 cette fonctionnalité à son compte.

Lorsque vous voulez faire un clone de votre disque, vous pouvez désormais cloner la version actuelle ou encore une version précédente. Celle de la veille par exemple. Alors, pourquoi faire cela ? Dave Nanian prend l'exemple d'une mise à jour de High Sierra qui tournerait mal. Cette fonctionnalité permettrait ainsi de s'assurer qu'un dysfonctionnement est bien la conséquence d'une mise à jour. Le tout alors que la mise à jour en question a déjà été effectuée !

L'auteur du logiciel insiste sur le fait que si vous faites une sauvegarde sur un volume APFS, celui-ci est parfaitement démarrable. L'autre intérêt de cette fonctionnalité dans SuperDuper, c'est qu'elle est totalement compatible avec Time Machine.

Le disque qui contient vos différents instantanés peut être utilisé par Time Machine pour retrouver d'anciens fichiers ainsi que leurs différentes versions. Sur le papier, c'est fort ingénieux, mais comme le rappelle Dave Nanian, cela ne doit pas vous empêcher de faire plusieurs sauvegardes des données qui sont importantes pour vous et/ou qui vous tiennent à coeur.

> Accéder aux commentaires

Apple parle un peu plus de ses travaux sur la conduite autonome

| 10/12/2017 15:50 | 12

Des responsables d'Apple en charge de l'intelligence artificielle ont évoqué leurs travaux et notamment leur application à la conduite autonome. Ils participaient cette fin de semaine à la conférence NIPS 2017 (Neural Information Processing Systems) de Long Beach en Californie.

Ruslan Salakhutdinov, professeur à Carnegie Mellon et Directeur des recherches en Intelligence Artificielle a balayé plusieurs sujets, rapporte Wired : l'utilisation des données de caméras et de capteurs pour détecter des piétons en milieu urbain ; aider une voiture à se diriger toute seule dans un espace géographique qui lui est inconnu ou encore élaborer au fur et à mesure une carte 3D détaillée de son environnement immédiat.

Ruslan Salakhutdinov est revenu sur le contenu d'une publication récente dans laquelle Apple disait avoir amélioré les techniques de détection d'objets, piétons et cyclistes. Il a montré un logiciel qui identifie les voitures, les piétions et les parties circulables d'une rue au moyen de caméras embarquées. Même sous la pluie, le système continuait à bien distinguer les gens et les repérer même lorsqu'ils étaient partiellement cachés par des voitures garées sur le côté.

Les progrès accomplis par l'apprentissage automatique rendent aujourd'hui de telles choses possibles, a observé le professeur, alors qu'il y a seulement cinq ans il se serait montré volontiers sceptique quant à leur faisabilité.

D'autres démonstrations ont porté sur la capacité d'une voiture à se déplacer dans un lieu inconnu et d'en dresser une carte (localisation et cartographie simultanées ou SLAM en anglais). À savoir construire une représentation 3D d'une environnement urbain avec ses panneaux et feux de signalisation. Ou encore, à doter une voiture d'une capacité d'adaptation dynamique, illustrée par un véhicule élaborant son chemin autour d'un piéton.

La présence d'Apple à ce salon avait comme autre objectif de recruter de nouveaux talents. Carlos Guestrin, professeur à l'université de Washington et directeur du Machine Learning chez Apple, a vanté les systèmes et bases de données de travail mises à disposition des chercheurs tentés de rejoindre Cupertino.

Une chose n'a pas été dite, et c'est la principale, c'est ce qu'Apple compte faire des r...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Refurb : MacBook et MacBook Pro à partir de 1269 €

| 10/12/2017 12:59 | 14

Pas de jaloux aujourd'hui sur le refurb. Le MacBook et le MacBook Pro démarrent tous deux à 1269 €. À ce prix, quel modèle choisir ?

Bien qu'on aime énormément le MacBook, à ce prix, le MacBook Pro nous apparait comme une meilleure affaire même s'il ne dispose que de 128 Go de stockage. Précisons qu'il s'agit d'un modèle de dernière génération sans Touch Bar. Alors, il est certes un peu plus lourd, mais il est plus puissant, dispose de davantage de ports et embarque le Thunderbolt 3. Le MacBook, pour sa part, a pour lui la légèreté et surtout 256 Go de SSD. Les profils de ces deux ordinateurs sont assez différents surtout avec les configurations entrée de gamme : avec un stockage externe ou une bonne utilisation du cloud, on envisagera la possibilité de faire du MacBook Pro 13” une machine principale. Alors que dans cette configuration-là, le MacBook apparait comme une très bonne deuxième machine.

On aura un raisonnement légèrement différent avec le MacBook haut de gamme vendu une petite fortune. À 1869 €, il embarque un processeur Core "i7", 16 Go de RAM et 512 Go de stockage. Mais pour ce prix, on a également de jolis MacBook Pro. Les modèles Touch Bar démarrent à 1489 €. Pour 1889 €, on a par exemple un MacBook Pro 13” Touch Bar avec 16 Go de RAM et 512 Go de SSD. Seul "petit" regret : le processeur est un Core i5, mais il doit être autrement plus puissant que celui du MacBook. Enfin, on trouve des MacBook Pro Retina 15” à partir de 2149 €.

Sur le refurb, l'autre section à afficher complet, c...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Prenez le contrôle de la Touch Bar avec BetterTouchTool

| 09/12/2017 10:00 | 43

Malgré vos essais, vous n’arrivez pas à trouver une utilité à la Touch Bar de votre MacBook Pro en dehors du réglage du volume sonore et de la luminosité de l’écran ? Il est temps de lui donner une seconde chance avec BetterTouchTool, un logiciel qui permet de personnaliser de manière vraiment poussée les périphériques d’entrée, dont la barre tactile.

BetterTouchTool comble d’importantes lacunes de la Touch Bar : choix de boutons restreint, applications ne la prenant pas en charge, absence de retour haptique… Tous vos rêves les plus fous sur la Touch Bar, l’utilitaire permet de les réaliser.

Mais BetterTouchTool a les défauts de ses qualités : débordant d’options, uniquement en anglais et pas aidé par une interface peu intuitive, il peut faire peur au premier abord — ainsi qu’au deuxième. Mais le jeu en vaut la chandelle. Voici un guide pour vous aider à construire votre Touch Bar personnalisée.

Introduction

Pour commencer, cliquez sur TouchBar dans la barre noire de BetterTouchTool pour accéder aux options de ce périphérique. L’application est organisée de la manière suivante : la barre latérale (1) à gauche présente les applications pour lesquelles on va configurer les boutons de la Touch Bar ; au centre (2) figurent les boutons de la Touch Bar ; et la barre inférieure (3) permet d’ajouter les boutons et de les modifier.

Cliquer pour agrandir

Dans la barre latérale, l’application Global correspond à la configuration principale de la Touch Bar : vous aurez toujours les boutons de cette configuration sous les yeux. Vous pouvez aussi créer des configurations individuelles pour les applications.

Par défaut, les boutons des configs individuelles s’additionnent à ceux de la config principale quand les applications correspondantes sont lancées. Mais vous pouvez faire en sorte que les configs individuelles remplacent purement et simplement la config principale en cliquant sur General Touch Bar Settings puis en cochant Hide global actions if app specific actions are configured in BTT.

De manière générale, sachez qu’il existe une option pour à peu près tout et n’importe quoi. On ne les présentera pas toutes car ce serait trop long, mais n’hésitez pas à faire un tour dans les paramètre...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Jony Ive reprend les rênes du studio de design d'Apple

| 08/12/2017 21:45 | 88

En mai 2015, Jony Ive prenait du galon… et du recul. Le vice-président en charge du design devenait ainsi « Chief Designer Officer » (CDO) et surtout, il se voyait flanqué de deux lieutenants, Richard Howarth (design industriel) et Alan Dye (interface utilisateur). Ce poste de CDO, une première chez Apple, a été créé spécifiquement pour Jony Ive, expliquait alors Tim Cook (lire : Jony Ive est désormais Chief Designer Officer et il prend du recul).

Alan Dye, Jony Ive et Richard Howarth.

Jony Ive demeurait le responsable de tous les designs chez Apple, mais il laissait à ses deux bras droits les responsabilités du quotidien. Le designer en chef n'a pas chômé puisqu'il a exercé son art pour l'Apple Park, dans tous les domaines d'ailleurs (lire : Jonathan Ive, Park assistant).

Dans le chantier du Ring, le bâtiment principal en forme d'anneau de l'Apple Park.

Maintenant que le nouveau campus est terminé ou quasi, Jony Ive reprend les rênes du studio de design d'Apple. Mark Gurman de Bloomberg écrit ainsi que le designer reprend la main. La page Leadership du site d'Apple reflète déjà cet état de fait : Howarth et Dye n'y figurent plus depuis aujourd'hui et l'apparition de Katherine Adams.

Qu'est-ce que cela va changer ? C'est la question qui brûle les lèvres en effet. En revenant ainsi aux affaires du quotidien, le designer va peut-être vouloir s'impliquer plus dans davantage de décisions qui touchent ses domaines de prédilection.

Mise à jour — Amy Bessette, porte-parole d'Apple, confirme à Bloomberg que c'est bien grâce à l'achèvement de l'Apple Park que Jony Ive reprend les commandes du studio de design. Les équipes reviennent sous les ordres du vice-président Ive, alors qu'auparavant c'étaient ses deux lieutenants qui étaient en charge.

> Accéder aux commentaires

Deux arrivées et un départ chez Apple

| 08/12/2017 19:13 | 16

Ça bouge du côté de la direction d'Apple, avec des mouvements dans tous les sens. Le plus significatif, c'est l'apparition de Katherine Adams au sein de la page Leadership du site d'Apple, et pas à n'importe quelle position : la vice-présidente et directrice juridique de l'entreprise est à la deuxième place, juste à côté de Tim Cook.

Une place qui reflète l'importance du poste : elle remplace en effet Bruce Sewell, qui part à la retraite en fin d'année. Katherine Adams a notamment en charge les dossiers juridiques et ceux liés à la propriété intellectuelle, à la sécurité et à la confidentialité (lire : Katherine Adams, nouvelle avocate en chef d'Apple). Elle a fait carrière au sein d'Honeywell, où elle a passé 17 ans avant de rejoindre Apple cette année.

Michelle Lee est une nouvelle tête elle aussi, moins exposée certes, mais sa mission n'en sera pas moins importante. Elle devient directrice créative de la division Worldwide Video d'Apple qui a la charge de produire et acquérir du contenu exclusif, la Pomme ayant dégagé un budget d'un milliard de dollars pour l'occasion.

Michelle Lee a notamment été une des partenaires, durant cinq ans, du studio de production True Jack qui a mis en boîte des séries TV pour Hulu (The Path) et NBC (About a Boy). À Cupertino, elle travaillera avec Matt Cherniss, qui lui-même est sous les ordres de Zack Van Amburg et Jamie Erlicht, deux transfuges de Sony.

Des arrivées… et un départ. Anil Sethi avait rejoint les rangs d'Apple en août 2016, en même temps que la division santé de la Pomme s'offrait sa start-up Gliimpse. Celle-ci a développé une plateforme de collecte et de gestion de données médicales.

Tania et Anil Sethi.

Anil Sethi, qui avait travaillé chez Apple dans les années 80, s'était déjà absenté plusieurs mois de Cupertino (avec la bénédiction de Jeff Williams) pour s'occuper de sa sœur Tania, atteinte d'un cancer et décédée en septembre. Anil veut maintenant...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

14 To pour un seul disque dur Toshiba

| 08/12/2017 16:00 | 24

Toshiba lance un disque dur d'une capacité inédite de 14 To. C'est 2 à 4 To de plus que ce que l'on pouvait trouver jusque-là. Cette capacité extraordinaire vise les data centers et les entreprises.

Comme d'autres fabricants, Toshiba a enrobé les neuf plateaux dans le boitier avec de l'hélium. De manière à réduire les frottements comparé à de l'air, dont la densité est bien supérieure à ce gaz. Moins de frictions cela se traduit également par une dépense énergétique améliorée de 50 %.

Ce disque dur adopte un boitier de 3,5" classique et tourne à 7 200 t/min. L'année prochaine pourrait voir la capacité maximale d'un disque dur portée à 16 To, a indiqué Seagate en janvier dernier. Il vise les 20 To à l'horizon 2020.

Les utilisateurs lambda ne peuvent que rêver devant ces 14 To mais ce serait un cauchemar pour le porte-monnaie. Si l'on part du principe qu'il est plus prudent d'en acheter deux… pour une sauvegarde. Imaginez perdre 14 To de données d'un coup.

> Accéder aux commentaires

Level Up Games : 5 $ par mois pour des bons plans et un jeu gratuit

| 08/12/2017 15:00 | 2

Même si le Mac n'est pas la panacée pour jouer, les adeptes des plaisirs vidéo-ludiques sur macOS ont de temps en temps droit à des nouveautés pour s'occuper les doigts (que tout le monde se tienne prêt pour le prochain épisode de Deus Ex le 12 décembre !).

Pour les plus inconditionnels, Mac Gamer HQ lance une formule d'abonnement originale : Level Up Games. Pour 2 $ par mois, les abonnés recevront chaque semaine une dizaine de bons plans pour acheter des jeux à pas cher, le magazine mensuel numérique du site, ainsi que l'accès à un groupe Facebook privé où ils pourront deviser sur leurs titres préférés.

La formule à 5 $ est plus intéressante puisqu'elle inclut un jeu gratuit chaque mois. Pour décembre, il s'agit de Star Wars : Knights of the Old Republic II, un titre magistral qui n'a pas pris une ride. Une offre à 10 $ permet de repartir avec deux licences du jeu offert ainsi que l'accès à la messagerie Slack de l'équipe de Mac Gamer HQ.

Tous les jeux inclus dans les offres à 5 et 10 $ sont compatibles macOS et Windows (Linux fera aussi le plus souvent partie des plateformes compatibles). Ces titres fonctionneront sur la plupart des Mac, y compris les modèles moins puissants. Les premiers abonnés recevront KOTOR II à la fin du mois.

Il reste encore deux jours pour s'inscrire (sans engagement) à un forfait Level Up. Les offres reviendront, de façon permanente, en début d'année prochaine. Le temps pour le service de négocier de nouveaux jeux ! Souscrire dès maintenant, c'est donc une manière de soutenir une initiative intéressante.

> Accéder aux commentaires

Unite encapsule les sites web dans des apps Mac légères avec WebKit

| 08/12/2017 11:10 | 2

Le développeur de Coherence, un logiciel qui encapsule les sites web dans des applications Mac, a sorti Unite, un nouveau logiciel qui fait la même chose. Quel est son intérêt alors ? Alors que Coherence exploite le moteur de Chrome, Unite utilise le moteur de Safari, WebKit, qui est beaucoup plus léger.

L’application MacGeneration créée avec Unite fait 4 Mo, contre 112 Mo avec Coherence ! Unite présente d’autres avantages : les notifications natives sont gérées pour Gmail et Facebook, et il est possible de placer le site dans la barre des menus de macOS.

Coherence conserve tout de même un atout : il prend en charge les extensions de Chrome, ce qui n’est pas le cas de Unite avec Safari.

WatchGeneration dans la barre des menus de macOS

Par rapport à Fluid, qui exploite aussi WebKit pour encapsuler les sites web, les applications créées avec Unite sont un peu plus légères en matière d’espace disque et consomment moins de ressources processeur, d’après nos constatations (Fluid n’a pas connu de mise à jour significative depuis longtemps).

Unite coûte 4,40 €. Une version d’essai limitée à 14 jours et trois sites est disponible [6,6 Mo]. Le logiciel est en anglais et demande au moins OS X Yosemite.

> Accéder aux commentaires

Promos : un support pour ordinateur en alu à 28 € et un hub USB-C pour MacBook à 36 €

| 08/12/2017 10:02 | 4

Pour améliorer le confort d’utilisation avec un portable sur un bureau, un support qui surélève l’ordinateur est souvent recommandé pour placer son écran à la bonne hauteur. Amazon en propose un ce matin qui semble de bonne qualité et qui est à un prix très raisonnable : 28 € au lieu de 35. Conçu en aluminium, il peut accepter n’importe quel Mac portable et aussi les PC jusqu’à 17 pouces. Des trous sous l’ordinateur améliorent son refroidissement.

Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir

Si vous utilisez un MacBook, ce hub USB-C est spécifiquement taillé pour l’ultraportable d’Apple. La couleur, mais aussi l’épaisseur, sont parfaitement accordés avec l’ordinateur et le hub ajoute un lecteur de cartes SD et micro SD ainsi que deux prises USB 3.0 au format standard. Une prise USB-C transfère le courant au Mac. Comptez 36 € au lieu de 45.

Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir

> Accéder aux commentaires

Nvidia Titan V, la carte graphique de tous les superlatifs à 2 999 $

| 08/12/2017 09:00 | 38

Nvidia commercialise maintenant ce qui est selon lui la carte graphique la plus puissante jamais créée pour PC. La Titan V, qui prend la forme d’une grosse carte graphique classique (et dorée), est équipée de 5 120 cœurs CUDA, 640 cœurs Tensor et 320 unités de texture. Sa fréquence maximale est de 1,45 GHz, sa mémoire HBM2 de 12 Go et son architecture est la dernière en date, à savoir Volta. Son GPU GV100 est gravé en 12 nm et son TDP est de 250 watts. Elle a trois sorties DisplayPort et une HDMI.

Cette carte est destinée aux professionnels qui exploitent des technologies d’intelligence artificielle. La Titan V offre une puissance de 110 TFLOPS en deep learning selon Nvidia, soit autant que la Tesla V100 conçue pour les serveurs (et facturée plus de 12 000 €) et bien plus que les autres cartes pour PC. La Titan V coûte 2 999 $.

> Accéder aux commentaires

iOS 11/macOS High Sierra : comment Apple peut remonter la pente

| 07/12/2017 20:30 | 159

À une époque, il était possible de donner une note à macOS dans le Mac App Store. Seulement voilà, les notes et les commentaires étaient parfois sacrément gratinés pour le système d'exploitation des Mac. Afin sans doute de ne pas faire peur aux utilisateurs se préparant à faire la mise à niveau, Apple a décidé l'année dernière avec Sierra de retirer cette possibilité.

Des notes en chute libre pour macOS High Sierra et iOS 11

Afin d'avoir un baromètre (qui ne pourra pas être aussi large que celui d'Apple), nous vous demandons chaque année quelques semaines après chaque mise à jour majeure de macOS et d'iOS de noter cette version. On notera que nos deux sondages ont été mis en ligne bien avant les deux catastrophes de la semaine dernière.

Dans les deux cas, la situation n'est pas brillante. macOS High Sierra obtient une note moyenne de 6,17/10. Mention : assez bien. Ce qui allait très bien à un élève ayant un poil dans la main comme moi est assez insuffisant pour une société pour qui l'excellence est le juste minimum.

Ce qu’il est intéressant de noter, c'est que les notes d'Apple dans ce domaine ne cessent de baisser. El Capitan obtenait un 7,5/10, alors que Sierra ratait de peu la barre des 7. C'est d'autant plus inquiétant pour Apple que High Sierra n'est pas une version de rupture qui initie un nouveau cycle comme a pu l'être Lion, par exemple. En théorie, c'est même tout le contraire.

Dans les réactions, vous êtes nombreux à réclamer un nouveau Snow Leopard pour macOS. Non seulement High Sierra incarne la fin d'un travail débuté avec Yosemite, mais ses principales nouveautés sont situées sous le capot, comme Snow Leopard en son temps : APFS, Metal 2, HEVC… Safari et Photos embarquent la majorité des changements visibles pour l'utilisateur lambda.

Snow Leopard en visite à High Sierra ?

Si macOS dégringole lentement mais surement, iOS affichait jusqu'à présent chez vous une certaine stabilité. Les version 9 et 10 avaient une moyenne quasiment identique : 7,3/10. Cette année, c'est la douche froide pour le système phare d'Apple. Vous lui avez donné une note de seulement 6,55/10. Dans les réactions aux sondages, les problèmes sont ceux que l'on a pu évoquer ces dernières semaines de manière plus ou moins répétée...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Google retire les apps dans Chrome

| 07/12/2017 15:45 | 3

Google a commencé à supprimer les Apps du Chrome Web Store, ce service d'où l'on télécharge des extensions et des thèmes d'interface pour son navigateur Chrome.

Les apps en question restent accessibles si l'on en connaît l'URL mais la section a disparu, comme l'avait annoncé Google il y a un an. Au bout de trois ans d'existence, leur promoteur a constaté que personne ou presque ne s'en servait (de l'ordre de 1% des utilisateurs de Chrome sur PC et Mac).

Les apps de Chrome en 2013

Contrairement aux extensions qui prennent place dans l'interface du navigateur, ces apps étaient déposées dans un sous-répertoire du dossier Application. Leur icône apparaissait dans le Dock et elles fonctionnaient avec l'aide de Chrome mais dans leur propre fenêtre. Cela pouvait être un lecteur vidéo ou une app comme celle de Pocket (Chrome installe aussi ses applications sur Mac). Comme des apps natives (qu'elles n'étaient pas) elles pouvaient émettre des notifications et accéder aux ports USB et d'autres éléments matériels de la machine.

Désormais, c'est uniquement Chrome OS sur les Chromebooks qui en aura l'usage et leur prise en charge dans Chrome pour Mac et PC sera supprimée au prochain trimestre.

Google va les remplacer par les Progressive Web Apps (PWA), déjà utilisées sur Android. Apple a entamé une prise en compte dans Safari. Les PWA sont des apps web que l'on peut installer depuis un site plutôt qu'une boutique, elles peuvent fonctionner pour partie en mode hors-ligne, poser leur icône sur l'écran d'accueil, gérer les orientations, s'adapter aux multiples tailles d'affichage, occuper tout l'écran et effectuer des synchronisations de leur contenu ou encore, diffuser des notifications.

High Tide, un exemple de Progressive Web Apps
Cliquer pour agrandir

Leur adaptation à Chrome sur Mac et PC doit intervenir au milieu de l'année prochaine. À partir de là, une telle app saura fonctionner indifféremment sur les OS mobiles et desktop. On peut en voir un exemple avec celle-ci qui donne des indication sur les niveaux de marée. Une fois ajoutée...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

ProtonMail Bridge sécurise les mails jusqu’au client mail

| 07/12/2017 14:45 | 13

ProtonMail est un service de mail qui fait le pari de la sécurité avant tout. Ses serveurs sont en Suisse et tous les messages sont chiffrés de bout en bout avec la meilleure technologie disponible. Cette approche a un inconvénient toutefois : si vous voulez utiliser un client mail standard, comme Mail.app ou Thunderbird sur Mac, les messages sont déchiffrés en réception et en envoi à partir de cette app. Jusque-là, la seule solution était d’utiliser le webmail, mais les créateurs du service proposent aujourd'hui une meilleure alternative.

Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir

ProtonMail Bridge est une app à installer sur un Mac ou un ordinateur sous Windows. Une fois installée, elle fonctionne à l’arrière-plan pour, comme son nom le laisse entendre, faire le lien entre les serveurs et le client mail en local. Ce pont est chiffré entre le serveur distant et le logiciel installé sur l’ordinateur, puis ce dernier agit comme un serveur mail pour transmettre les messages aux clients. La connexion finale se fait en utilisant les standards du domaine, IMAP en réception et SMTP en envoi.

En clair, tout ce qui passe par internet reste chiffré et parfaitement sécurisé. Sur l’ordinateur, ProtonMail Bridge se charge de déchiffrer les messages et de les transmettre en clair à votre client mail de prédilection. C’est un risque en soi, mais un risque minime et cela permet d’utiliser ProtonMail sans changer ses habitudes. Si la sécurité est primordiale pour vous, mieux vaut probablement s’en passer toutefois et en rester au webmail.

Protonmail Bridge s’assure que les connexions restent chiffrées entre les serveurs et l’ordinateur de son utilisateur. Ce qui se passe ensuite en local n’est plus chiffré, mais le risque d’attaque est alors nettement réduit.
Protonmail Bridge s’assure que les connexions restent chiffrées entre les serveurs et l’ordinateur de son utilisateur. Ce qui se passe ensuite en local n’est plus chiffré, mais le risque d’attaque est alors nettement réduit.

Pour le moment, ProtonMail Bridge fonctionne sur macOS et Windows, une version pour Linux sera disponible au printemps 2018. N’importe quel client mail compatible IMAP et SMTP devrait fonctionner, mais il faut suivre une procédure d’installation spécifique.

ProtonMail est un service payant, même si une offre gratuite permet de tester dans la limite de 500 Mo par boîte et 1...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

iMac Pro : le lancement de la commercialisation serait imminent

| 07/12/2017 14:22 | 97

Apple n'a plus que trois semaines pour respecter sa promesse d'un lancement de l'iMac Pro en décembre. Google s'est avancé sur une date, le 18 décembre, mais pour le moment le constructeur n'a rien annoncé alors que Noël approche, et on imagine mal les sapins être privés de ce grand carton. Courage, l'attente devrait être de courte durée.

Cliquer pour agrandir

Consomac est en effet tombé sur l'autorisation de commercialisation d'un ordinateur Apple "A1862" sous macOS High Sierra. Ce feu vert, qui autorise la vente sur le territoire russe de ce mystérieux ordinateur, a été délivré par l'Eurasian Economic Commission (l'autorité qui régule la vente d'appareils électroniques dans l'Union économique eurasienne).

Cliquer pour agrandir

Derrière la référence A1862 se cacherait l'iMac Pro, aucun autre appareil sous macOS ne devant sortir en cette fin d'année. La commission en question n'en est pas à sa première bourde : fin mai, juste avant la WWDC, elle avait dévoilé par le menu les nouveautés qu'allait annoncer Apple…

Il ne reste plus qu'à lancer officiellement la commercialisation du tout-en-un, ce qui ne devrait plus tarder désormais.

> Accéder aux commentaires

Best of Apple 2017 : Affinity Photo, The Witness, Drake, Vaiana…

| 07/12/2017 12:47 | 15

Comme à chaque fin d’année, Apple vient de publier les classements des contenus les plus populaires sur ses plateformes et a décerné ses trophées des meilleures applications. C’est le best of américain qui est présenté dans le communiqué de presse, mais la France a ses propres classements.

Mac App Store

Sur Mac, c’est le logiciel de photo Aurora HDR 2018 qui est désigné application de l’année. Le casse-tête The Witness est à quant à lui le jeu de l’année.

App Store

Sur iPad, c’est aussi une application de retouche d’image qui a les honneurs puisque c’est Affinity Photo qui est récompensée — pour l’occasion, l’app est en promo à 10,99 € au lieu de 21,99 €. Le jeu tablette de l’année selon Apple est Hidden Folks, une sorte de Où est Charlie ? en noir et blanc et animé. Sur iPhone, c’est l’application de montage vidéo Enlight Videoleap et le jeu de réflexion Splitter Critters qui sont récompensés.

Apple fait aussi le point sur les applications les plus téléchargées en 2017. Sur iPad, les apps gratuites les plus populaires sont Netflix, YouTube et Messenger, et les payantes sont Procreate, Duet Display et Scanner pour moi + OCR. Sur iPhone, les apps gratuites les plus téléchargées sont Snapchat, Bitmoji et WhatsApp, et les payantes sont iScanner, Entraînement en 7 minutes et Scanner pour moi + OCR.

Concernant les jeux gratuits, Super Mario Run a régné aussi bien sur iPhone que sur iPad. Dans les jeux payants, Minecraft s’impose sur iPad et Plague Inc. sur iPhone.

Apple Music

...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

iiyama commercialise un écran 32 pouces 4K à moins de 600 €

| 07/12/2017 12:15 | 26

Puisque les écrans 5K n’ont pas la cote sauf chez Apple et parce qu’ils sont de toute manière très compliqués à gérer, la 4K est de plus en plus la définition « standard » sur le haut de gamme. Les prix ont énormément baissé et on trouve des écrans autour de 300 € pour les moins chers, mais avec des dalles qui sont souvent alors de qualité moyenne. À l’autre bout du spectre, les meilleurs modèles atteignent les 1 300 €, comme ce moniteur 32 pouces de Dell que nous avions testé pour un article sur la 4K et les Mac.

Un nouveau-venu promet une excellente qualité d’image à un prix serré : l’iiyama ProLite X3272UHS-B1 (ouf) est un moniteur 4K de 32 pouces qui peut être commandé pour 570 €. Il ne s’agit pas d’une dalle LCD IPS comme sur les modèles plus chers, mais la technologie VA offre quelques avantages. Ses angles de vision sont nettement plus faibles, c’est son principal défaut. Néanmoins, les noirs sont plus profonds que sur un moniteur IPS et son contraste peut monter jusqu’à 50 000 000:1 en activant un mode spécifique.

Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir

Sur le plan ergonomique, iiyama a opté pour deux pieds plutôt qu’un central. C’est sur ce point sur la différence se creuse avec un modèle haut de gamme : il n’y a aucun réglage en hauteur ou latéral. En revanche, on peut ajuster l’inclinaison jusqu’à 12° vers le haut et 4° vers le bas. Deux haut-parleurs et une prise casque sont intégrées. La connexion à l’ordinateur se fera en HDMI (deux prises intégrées) ou en DisplayPort (une prise).

Si vous cherchez un grand écran de bonne qualité à un prix serré, ce nouveau modèle est intéressant. À noter aussi, ce modèle commercialisé par une marque pas très connue, JAPANNEXT. Il s’agit aussi d’un écran 32 pouces à moins de 600 €, on peut l’acheter à 549 € actuellement. Son point fort, au moins sur le papier, c’est qu’il intègre une dalle IPS.

> Accéder aux commentaires

Tous les conseils pour retaper un PowerBook 170

| 07/12/2017 11:15 | 17

Franchement, est-ce que les portables d'Apple, tel ce PowerBook 170, n'avaient pas fière allure à l'orée des années 1990 ? Bien épais, bien costauds, bien lourds… on avait l'impression d'en avoir pour son argent. Pas comme aujourd'hui où entre un MacBook et un iPad on ne sait plus trop ce qu'on a entre les mains.

Cliquer pour agrandir

L'un de nos lecteurs, gpbonneau, a entrepris de restaurer deux PowerBook 170 que lui avait confié Anthony et il a détaillé ses manipulations dans le forum.

Ce petit dinosaure de 3 kg, lancé en 1991 (1 an avant l'embauche de Jonathan Ive et 5 ans avant qu'il ne prenne les commandes du design d'Apple) appartient aux tout premiers portables qui ont remplacé l'énormissime Macintosh Portable. Après les versions 100 et 140, il a contribué à faire des PowerBook l'une des gammes les plus fameuses d'Apple, avec des innovations telles que le trackball intégré et le repose-poignet qui repoussait l'écran vers le clavier pour offrir un vrai confort de frappe.

Ses entrailles, révélées par les photos qui illustrent cette remise en état, montrent un épais disque dur Quantum, un gros lecteur de disquettes, un trackball entouré de boutons de bonne taille et de la connectique en pagaille. À tel point qu'une trappe la cachait. De nos jours la connectique ne se cache plus puisqu'elle a quasiment disparu.

Les charnières de l'écran auraient quasiment pu supporter la porte d'une chambre et notre Gepetto y a d'ailleurs mis un petit peu d'huile pour leur redonner du jeu. Le disque dur a été remplacé (c'était possible) par un autre en meilleur état et l'une des deux barrettes a été remplacée (autre technique d'upgrade assez courante dans un passé pas si lointain) afin de porter la capacité maximale de 6 à 8 Mo (pas giga, méga).

Avec de la colle rapide cyanoacrylate puis de la colle plastique pour réaliser quelques réparations sur les plastiques et un peu de patience, ce PowerBook 170 est reparti du bon pied. Un modem externe ainsi qu'un boitier d'extensions LocalTalk/Ethernet alourdissent "à peine" l'ensemble et permettaient à ce moment là de gagner des fonctions réseau.

Cliquer pour agrandir

Bien retapé ce PowerBook doté d'un...

> Lire la suite et accéder aux commentaires

Capture One 11 : calques et annotations pour éditer les fichiers RAW

| 07/12/2017 09:58 | 20

Phase One commercialise depuis peu une nouvelle version majeure de son logiciel de traitement photo professionnel. Capture One 11 inaugure notamment une nouvelle gestion des retouches locales : celles-ci prennent désormais place dans des calques pour une souplesse accrue. On peut ainsi gérer plus facilement les différentes retouches appliquées et régler leur opacité.

Cliquer pour agrandir

Capture One 11 apporte aussi des outils annotations pour commenter rapidement une photo. Les annotations sont exportés comme un calque séparé dans le fichier PSD. Un contrôle des doublons à l’import évite de se retrouvre avec des photos inutiles.

Cliquer pour agrandir

Des fonctions existantes ont par ailleurs été améliorées. C’est le cas du masque qui peut être modifié après coup et de la prise en charge de l’AppleScript qui est étendue. Sur le plan des performances, le catalogue devrait se charger plus rapidement, les sliders devraient être plus fluides et le masque devrait être plus rapide. Les notes de version complètes sont consultables dans ce document.

La licence de Capture One 11 pour un utilisateur valable sur trois postes coûte 279 €. La mise à niveau depuis une version précédente coûte à partir de 119 €. Phase One propose aussi une formule par abonnement qui donne droit aux nouvelles versions : elle coûte à partir de 20 €/mois avec engagement d’un an ou 180 €/an. Une version d’essai utilisable pendant 30 jours est disponible.

> Accéder aux commentaires

Pages