Data Center : Apple entre chez les grands

Florian Innocente |
Avec son futur data center de Caroline du Nord, Apple réalise un investissement comme en ont l'habitude des entreprises du calibre de Google, Microsoft, Cisco et d'autres, moins connues. De quoi poser des questions sur la finalité de cette infrastructure : soutenir les services existants d'Apple ou préparer l'arrivée de nouveaux ?

Avec un peu plus de 46 400 m2 le futur data center d'Apple va entrer dans la cour des grands. Dans ce domaine, les acteurs ne sont pas tous connus du grand public, mais il y a des exceptions. Ainsi, Microsoft a ouvert cet été deux centres de données à Dublin et Chicago occupant respectivement 28 000 m2 et 65 000 m2. Cisco, le géant en équipements de réseau, annonçait en juin la création d'un data center de 13 000 m2 pouvant évoluer à terme vers les 32 500 m2. Enfin, le Dallas News se faisait l'écho au début de l'été de la transformation d'un site industriel de 65 000 m2 en l'un des plus importants centre de données des États-Unis.

datacentercaroline
Le data center d'Apple serait au croisement de la 321 et de la 1005


Clairement, Apple utilise un grand braquet. Ce qui n'a pas manqué d'étonner Rich Miller qui dirige le site spécialisé Data Center Knowledge à l'occasion d'une interview avec Cult of Mac "Ces dernières années nous avons vu plusieurs nouvelles installations qui ont redéfini le champ d'application des data center modernes. Il y a eu celui de Microsoft à Chicago, le SuperNAP à Las Vegas et le Phoenix ONE à Phoenix. Tous ces bâtiments occupent au minimum 37 000 m2 et sont conçus pour gérer d'énormes volumes de données, ils reflètent l'accélération de la transition vers une économie numérique."

Au vu de ces exemples, Miller estime qu'Apple va disposer de l'un des plus importants data center au monde "Apple a déjà un data center à Newark en Californie mais il fait un peu plus de 9200 m2 et traditionnellement les nouvelles installations sont de l'ordre de 9000 à 18 000 m2".

Ce qui amène la question de son utilisation. Les autorités locales qui ont accordé des réductions d'impôts significatives se sont vu expliquer, lors des négociations avec Apple, qu'il s'agissait de soutenir la croissance d'iTunes et de MobileMe. Ce qui ne mange pas de pain. Mais pour Miller une telle infrastructure pourrait être liée à des ambitions dans le cloud computing. D'abord au vu du choix géographique de l'emplacement "Apple semble plutôt intéressée par des problématiques de coût et de taille que par des questions de connectivité" à l'inverse de Facebook ou de MySpace par exemple qui se sont déployés à proximité de gros hubs de communication afin de moins dépendre de prestataires tels qu'Akamai (qui aident à réduire les effets de latence dans les gros transferts de données).

"Les entreprises qui bâtissent les plus gros centres de données tendent aussi à avoir les plus grandes ambitions en cloud computing" observe Rich Miller. L'idée de déporter vers Internet tout ou partie de l'activité réalisée habituellement avec des logiciels classiques n'est plus l'apanage de Google et de son Google Docs. Microsoft lancera l'année prochaine une version web d'Office.

Apple - sans compter MobileMe - a également mis un pied dans cette porte avec iWork.com (voir l'article iWork.com : la web app d'Apple en détail). C'est l'un des produits de la Pomme les plus effacés de l'année. Ouvert en janvier dernier avec un statut de bêta et intégré à la suite iLife '09, cela fait maintenant huit mois que ce service n'a pas évolué. On ne sait combien il sera facturé, ni quand il sera finalisé. Mais on se doute qu'Apple ne l'a pas lancé un jour de profond ennui. Il y a largement de quoi l'améliorer pour lui donner une plus grande envergure. Ensuite il y a l'iPhone, le touch et peut-être un troisième produit à l'avenir. La mobilité qu'Apple pratiquait avec ses portables a pris encore plus d'importance dans sa stratégie avec iPhone OS. Dès lors, on serait tout de même étonné qu'Apple ait investi 1 milliard de dollars dans ce data center avec comme simple objectif de distribuer plus de musique, plus de podcasts, plus de films et plus de logiciels pour iPhone…

Sur le même sujet :
Apple recrute chez eBay pour ses Data Center
Le datacenter d'Apple en renfort pour iTunes
Caroline du Nord : Apple confirme l'installation d'un datacenter

Crédit photo : Flickr - cbowns

Tags
avatar kuriodistik | 
J'espère qu'ils y ont mis un système de refroidissement et de récupération de la chaleur produite en adéquation avec leur récent engagement écologique.. Quelqu'un a des détails?
avatar TequilaPhone | 
Ça parle de CloudComputing, mais ça peut aussi servir à recentrer les "Drivers & Support" pour un OSX sur tout les ordinateurs dédiés avec cartes mère certifiés SnowLeopard 10.6 (adieu peut être le Mac), "it's pretty cool". Ça peut aussi servir à un nouveau type "d'iTunes Store jukebox player live" ou autre nom dans le domaine de la musique, vidéo sur tout support ou encore Apple le Major du libre à 0.99c le morceau de musique ou 1.50 la vidéo, "the best digital music and video jukebox IN THE WORLD". Par contre, ça fera pas le café via javascript :/
avatar Dr_cube | 
Je m'attendais à ce que cet article cite Amazon et ses S3, EC2, etc. Apple et Amazon sont en concurrence sur les boutiques en ligne et sur la vente de musique/films en particulier. Il est donc probable qu'Apple veuille concurrencer un peu Amazon sur le terrain du cloud computing et des calculs scientifiques. De même pour Google et ses solutions de could computing, peu connues du grand public, mais qui rencontrent pas mal de succès (peu coûteux..). Je pense qu'Apple va utiliser ces nouvelles ressources pour créer de nouveaux services en ligne. Je ne pense pas qu'Apple va louer ces ressources de calculs aux développeurs comment le font Google et Amazon.
avatar spleen | 
Encore un truc qui va énerver Greenpeace. "l'engagement écologique d'Apple"..... Pas les derniers à plaisanter, les lecteurs de Macgé. Heureusement qu'ils sont là pour nous faire rire !!
avatar Felisse | 
Un datacenter de cette taille ne sert pas à gérer de gros volumes de données (pour cela, ce n'est pas vraiment de la place qui est nécessaire, mais de "gros" tuyaux). Un datacenter qui dépasse à terme les 30000m2 ne peut servi
avatar Nihondjin | 
@Felisse , on aime bien le suspens mais on aimerait la fin de ton texte !
avatar shenmue | 
@Spleen: ça sert à quoi ton intervention là, mis à part être un troll de plus sans aucun intérêt ? tu m'expliques ce que ça a à voir avec le reste ?
avatar JackosKing | 
Le cloud computing, ou autrement appelé le minitel 2.0. C'est fou les sommes astronomiques que les entreprises peuvent investir pour acheter nos données privées et nous rendre cyber dépendants de leurs techno. Bientot un mac en location sur l'apple store, ou comment n'être plus propriétaire de rien, ni même de ses données! Mon rêve serait la vente d'un service web que l'on puisse installer chez soit et contrôler ses propres données!
avatar YenoIwesa | 
[quote=JackosKing]Mon rêve serait la vente d'un service web que l'on puisse installer chez soit et contrôler ses propres données! [/quote] Tu peux faire ça avec Opera 10, ils fournissent une API pour créer des services web dont ton navigateur est le serveur. Des services web déjà développés et prêts à l'emploi sont donnés gratuitement également. Moi je vois dans ce gros datacenter l'arrivée de toute une médiathèque internationale de films en full HD pour l'iTunes Store.
avatar JackosKing | 
La vidéo d'Opéra reprend bien mes idées: http://www.youtube.com/watch?v=D5hr-6cw4M8&eurl=http%3A%2F%2Fwww.alsacreations.com%2Factu%2Flire%2F732-opera-unite.html&feature=player_embedded#t=80 Cependant, je vois plus une solution green qui puisse se mettre dans une freebox et co. Si seulement la freebox était ouverte au développement...
avatar icopalermo | 
+1 YenoIwesa Je suis de ton avis, il y a fort à parier que ce datacenter soit créé pour accueillir plus de contenu vidéo HD pour l'iTunes Store. Beaucoup d'utilisateur de l'Apple TV déplore le manque de contenu video. Mode HS :(Perso, si j'achète l'Apple TV ce serait plus pour m'en servir comme Jukebox, relié à mon ampli A/V en HDMI plutôt que comme lecteur video)
avatar sinbad21 | 
Le cloud computing, bof, si c'est pour devoir passer à la caisse chaque fois qu'on rédige une note ils peuvent toujours se brosser.
avatar jeje76 | 
itablet bientot en vue!
avatar Philactere | 
@Felisse Un datacenter qui dépasse à terme les 30000m2 ne peut servi[b]r qu'à bloquer les claviers ? [/b]
avatar dark juju | 
Ouai et le jour où on a une panne d'internet ? Plu de traitement de texte, de montage vidéo, de lecteur de musique et vidéo ? Sans parler d'hadopi qui nous prive de connexion pour plusieurs mois.
avatar Kaneda Corp | 
@ Darkjuju Faudrait utiliser ou au moins tester ces services avant de raler et de balancer des énormités pareilles. Une coupure internet ne te prive pas d'utiliser google documents ...
avatar Vivid | 
>Kaneda Corp fait ce que je dit, mais ne fait pas ce que je fait (pour Apple ou les autres sociétés) soit être le plus indépendant possible et l'être certainement pas d'une vulgaire connexion. ;-)
avatar P'tit Suisse | 
@Bens! Merci pour le lien, ça sent effectivement la tablette de la mort qui tue. Le génie visionnaire de Steve Jobs and Cie m'étonnera toujours…
avatar codeX | 
[quote]Encore un truc qui va énerver Greenpeace.[/quote] Vous parliez, je suppose, de la consommation des serveurs HP à moins que cela ne soit de la gestion d"énergie sous Windows ?
avatar Caramel10 | 
Il est tout a fait possible qu'Apple propose de déporter une partie de l'environnement Apple (Mac et iPhone/iPod Touch) sur son datacenter afin d'avoir un environnement utilisable quelque soit l'ordinateur (Mac seulement ?) qu'on utilise. Mais jusqu'à présent, rien n'indique dans la politique d'Apple que ce soit obligatoire et que ça oblige a être en permanence en ligne. Juste un truc de plus dont on a du mal à se passer quand on a mis un pied dedans :)
avatar dark juju | 
Des énormités ... Ce n'était que des suppositions d'où les points d'interrogations mais bon si tu n'es pas capable de le comprendre.
avatar michelgoldbergjazz | 
Il vont utiliser des xServe(s) tout de même ? Non ? OK ;-)
avatar muhyidin | 
Je dis peut-être n'importe quoi mais peut-être peut on espérer du vrai Push avec l'iPhone pour concurrencer RIM sur son terrain ??
avatar lukasmars | 
'Merci pour le lien, ça sent effectivement la tablette de la mort qui tue. Le génie visionnaire de Steve Jobs and Cie m'étonnera toujours…' Quel genie visionnaire ? Archos commercialise une tablet depuis des mois ! Si apple en sort une un an ou 2 ans aprés, y'a interet qu'elle soit mieux !
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Très intéressant, plus il y aura de Datacenter puissants, moins nous aurons besoin de gros ordinateurs pour faire tourner nos programmes (jeux compris) et donc in fine, la facture écologique devrait baisser : ordinateurs de la taille d'un disque dur => moins de matériaux nécessaires à leurs conception et une consommation bien moindre. En réalité, on assiste à un glissement de la consommation énergétique des outils informatiques classique (la bonne vielle tour) vers ces grands centres de données, qui par essence sont optimisés (virtualisation etc...) pour être exploité à 100% là où le desktop actuel ne dépasse que rarement les 15% de charge processeur (d'où un impressionnant gâchis). Sinbad21 parle également du concept du SaaS ("passer à la caisse à chaque fois qu'on rédige une note"), autre évolution majeure : je préfère payer un forfait à 9,99€/mois pour une appli utilisée régulièrement (Word par exemple) qui sera toujours jour et stable, que d'acheter une suite complète à 300€ qui contiendra une dizaine de logiciels dont je n'ai aucune nécessité et qui sera obsolète au bout d'un an. Le SaaS, c'est comme le leasing pour une voiture, c'est tellement beau qu'on cherche ou se situe l'arnaque, alors qu'en réalité c'est juste une méthode de fidélisation intelligente et honnête du client. Quelque part, si vous utilisez un iPhone, vous faites déjà un peu de cloud computing... Maintenant, le vrai problème c'est : quand est-ce que les institutions européennes donneront-elles le coup de pouce politique nécessaire au déploiement de grands Datacenter européens (pour l'instant, les plus grands Datacenter sur sol européens appartiennent à des groupes américains) ? Il s'agit la d'un vrai problème de fond, qui devra-t-être réglé avant la fin de la crise économique actuelle, sans quoi notre dépendance vis à vis des USA sera sans commune mesure à ce que nous connaissons aujourd'hui. C'est la dure loi de la jungle de l'économie numérique mondialisée...
avatar R1x_Fr1x | 
merci pour l'article
avatar michaelprovence | 
J'aurais plutôt penser que l'augmentation de capacité des DD auraient suffit à suivre la croissance de l'internet dans un même volume de batiment mais non !!! Bon A voir a ce que ça peux servir car c'est pas un mobile me à 100 euros par mois qui va faire exploser le besoin en serveur...
avatar Psylo | 
@ michelgoldbergjazz Il vont utiliser des xServe(s) tout de même ?Non ? OK +99999999999999999999999999
avatar Pierre H | 
46400m2... Je viens de me trouver un appartement de 45m2, tout à coup il me paraît tout petit.
avatar macoupc | 
Et pourquoi pas un espace de stockage délocalisé de 10go par ordinateur Apple acheté, pendant 5 ans ? On achète bien un ou plusieurs disques durs dans un ordi, pourquoi pas un disque dur à distance ? Si l'avenir se situe dans le "nuage", ce ne serait pas idiot je pense de proposer un ordi qui serait juste une porte d'accès à des services délocalisés et du coup accessibles sans problème depuis n'importe où ! Un serveur personnel par défaut et gratuit pendant 5 ans. Un idisk de grosse capacité avec un mail intégré ça serait génial. Il restera le problème des infrastuctures de transport d'énormément de données à régler... Un détail avec la fibre optique. Si c'est utile pourquoi pas !

CONNEXION UTILISATEUR