Test du MacBook 12" début 2015 Core M 1,2 GHz

Stéphane Moussie |

Si on met de côté les couleurs, le choix de MacBook est limité. Pour son nouvel ultraportable de 12", Apple ne propose que deux modèles de série : une configuration à 1 449 € avec un processeur 1,1 GHz et un SSD de 256 Go, et une autre à 1 799 € dotée d'un processeur 1,2 GHz et de 512 Go de stockage.

Cliquer pour agrandir

Après avoir testé le modèle d'entrée de gamme, nous allons nous intéresser à la seconde version. Les 100 MHz de plus permettent-ils de faire sortir le MacBook de son carcan de machine à écrire de luxe ? Vaut-il la peine de dépenser 350 € de plus ? Réponse dans notre test du MacBook 12" début 2015 haut de gamme.

Une gamme très limitée

Avant d'entrer dans le vif du sujet, quelques mots sur l'articulation de la gamme. Comme indiqué en préambule, le choix de MacBook est loin d'être pléthorique. Non seulement la gamme se limite à deux machines, mais en plus Apple ne fait pas preuve de souplesse sur le plan des options. La seule option disponible sur les deux configurations de série est le processeur Core M à 1,3 GHz, qui coûte 250 ou 150 €.

Les deux modèles de MacBook

Si la puissance vous importe peu, mais que vous avez besoin de beaucoup de stockage, vous n'avez pas la possibilité d'adjoindre un SSD de 512 Go au modèle 1,1 GHz. Il faut obligatoirement se tourner vers la seconde configuration à 1 799 € équipée d’un processeur 1,2 GHz — celle qui fait l'objet de ce test, en finition gris sidéral.

Contrairement à ce que l'on pourrait croire au premier abord, ce n'est pas une si mauvaise opération. Depuis la récente hausse généralisée des prix sur l'Apple Store, Apple facture en effet 360 € le SSD optionnel de 512 Go. Or, la différence de prix entre les deux modèles de MacBook est de 350 €.

La seule option matérielle du MacBook

Insistons sur le fait que le choix de la configuration est d'autant plus crucial qu'on ne peut rien modifier après l'achat. Le SSD et la RAM étant soudés, impossible de remplacer ces composants au bout de quelque temps parce que ses besoins ont évolué ou parce que la machine devient poussive.

L'avenir de l'ordinateur portable

On ne s'attardera pas trop dans ce test sur le design, ni toutes les autres nouveautés du MacBook. Brièvement, il s'agit d'une machine très « sexy », ultra fine et ultra légère (0,92 kg). Son design et sa fabrication, à la croisée du MacBook Pro et de l'iPad, sont irréprochables. L'écran Retina de 12" est une merveille. Le trackpad Force Touch apporte du confort d'utilisation et ouvre des perspectives intéressantes dans les interactions. Le clavier, déroutant au premier contact, se révèle au bout du compte très réussi.

Le MacBook (ici en gris sidéral) donne un coup de vieux au MacBook Air 13" - Cliquer pour agrandir

Moins réjouissant, son unique port USB C qui oblige à acheter un adaptateur pour faire deux choses en même temps et connecter ses périphériques habituels. Cette nouvelle connectique est toutefois amenée à être prépondérante à moyen terme. Reste qu'un second port USB C serait le bienvenu pour la recharge.

Cliquer pour agrandir

Un processeur pas forcément plus rapide

Apple a pu affiner le MacBook et retirer le ventilateur grâce à l'utilisation d'un processeur Core M d'Intel. Il s'agit d'une nouvelle catégorie de processeurs particulièrement économes, en partie grâce à la gravure en 14 nm de la génération Broadwell (contre 22 nm pour Haswell). Ils autorisent des appareils toujours plus fins et le refroidissement passif. Leur enveloppe thermique (TDP) standard est de 4,5 W, quand le MacBook Air doit composer avec une puce 12 W qui chauffe plus et qui a donc besoin d'un ventilateur.

Le MacBook haut de gamme est équipé du Core M-5Y51 bicœur dont la fréquence de base est de 1,2 GHz et qui peut grimper jusqu'à 2,6 GHz en Turbo Boost. C'est respectivement 100 et 200 MHz de plus que la machine d'entrée de gamme.

Comme avec le Core M-5Y31 du MacBook le moins cher, on s'aperçoit en scrutant la fiche technique du Core M-5Y51 qu'Apple l'a très légèrement personnalisé. La « vraie » fréquence de base de ce processeur est 1,1 GHz, mais Intel permet de la monter jusqu'à 1,3 GHz (ou de la baisser à 600 MHz), ce qui a aussi pour effet d'augmenter le TDP à 6 W. Apple a donc choisi 1,2 GHz.

La partie graphique est assurée par une Intel HD Graphics 5300 cadencée par défaut à 300 MHz et qui peut atteindre 900 MHz maximum (c'est 50 MHz de plus que l'entrée de gamme).

Sur Geekbench 3, qui teste les performances globales, le MacBook 1,2 GHz fait un score de 5080 points. C'est toujours moins bien que les autres Mac de ces deux dernières années, mais c'est plus de 400 points de plus que le modèle 1,1 GHz. Une différence relativement importante qui pouvait faire espérer un gain de temps sensible dans l'exécution des tâches lourdes. Malheureusement, ce n'est pas toujours le cas.

Les 10 secondes en moins sur l'export iPhoto permettent au MacBook 1,2 GHz d'être un poil plus rapide que le MacBook Air 11" de ce début d'année. Mais c'est son seul fait d'armes. Il reste sinon plus lent que les deux dernières générations de MacBook Air (et MacBook Pro).

Cliquer pour agrandir

Par rapport au MacBook 1,1 GHz, on gagne 4 secondes sur un export GarageBand et 30 secondes sur Aperture... mais on perd aussi 5 secondes sur Final Cut et carrément plus d'une minute sur iMovie.

Pour comprendre ce résultat anormalement défavorable, nous avons observé l'utilisation des processeurs 1,1 GHz (Turbo Boost jusqu'à 2,4 GHz) et 1,2 GHz (Turbo Boost jusqu'à 2,6 GHz) durant un export iMovie avec un programme d'Intel. Dans cet exemple, l'opération a été bouclée en 9 mn 01 s par le MacBook 1,1 GHz et 9 mn 38 s par la version 1,2 GHz.

Les graphiques ci-dessous ont été pris au même moment. On les a mis côte à côte pour faciliter la comparaison. Sur le graphique du haut, la courbe bleu foncé indique la consommation énergétique en Watt. Au milieu, on a la fréquence du processeur. En bas, la température.

1 min après le début de l'export - Cliquer pour agrandir

On peut tirer plusieurs enseignements de ces graphiques. D'abord, les 2,4 et 2,6 GHz maximum en Turbo Boost vendus par Intel et Apple ne sont atteignables qu'en tâche mono thread, ce qui veut dire que la plupart de temps, on est en-dessous (c'est le cas avec iMovie qui supporte le multithreading). Ce n'est pas spécifique au MacBook, mais les graphiques le montrent bien et il est bon de le rappeler.

Le TDP des MacBook dépasse les 10 W au tout début de l'opération, puis se stabilise autour de 9,5 W.

Si le MacBook 1,1 GHz exporte plus rapidement que le modèle 1,2 GHz, c'est parce que sa fréquence en Turbo Boost est en moyenne supérieure. On n'a pas d'explications sur cette étrangeté.

Au bout de 8 min 30 - Cliquer pour agrandir

En utilisation courante, on note encore des ralentissements occasionnels quand plus d'une demi-dizaine d'applications sont lancées. Ça n'entache pas la rapidité générale du système (les applications se lancent promptement, Mission Control s'active sans délai, etc.), c'est « juste » que ce n'est pas toujours fluide.

Concernant les tests graphiques, on note uniquement un léger gain de performances sur Valley Benchmark en définition native. Les résultats sont sinon identiques au MacBook d'entrée de gamme, ce qui est logique, puisqu'ils ont le même GPU.

Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir

Un SSD de bonne facture

Le SSD du MacBook utilise le nouveau protocole NVMe qui permet de pleinement tirer parti de la vitesse des stockages flash. Il réduit la latence et gère beaucoup plus de commandes à la fois que le protocole AHCI.

Il y a un autre changement qui concerne le contrôleur du SSD. Habituellement, on peut identifier le fournisseur du contrôleur en regardant la référence dans le Rapport système. Sur un MacBook Air mi-2012, « SSD SM256E » indique que c'est Samsung (« SM ») qui fournit le composant.

Sur le MacBook, on lit « AP0512H », « AP » pour Apple. Cette nouvelle mention conduit à penser qu'Apple a mis au point son propre contrôleur, une supposition renforcée par le fait que l'entreprise a acquis fin 2011 Anobit, un spécialiste de la mémoire flash.

Ces évolutions sont très intéressantes, mais elles ne se traduisent pas encore en performances supérieures. Comme le SSD 256 Go du MacBook d'entrée de gamme, les débits du SSD 512 Go plafonnent juste avant les 900 Mo/s en lecture séquentielle. En écriture séquentielle, on tourne autour des 470 Mo/s au maximum.

Dans l'immédiat, ce sont de très bonnes mesures, mais on sait que certains Mac sont capables de faire encore mieux. C'est le cas du MacBook Pro 13" 512 Go qui dépasse très largement le Go par seconde dans les transferts de gros éléments (moyenne de 1,4 Go/s en lecture et 1,5 Go/s en écriture) et Apple promet même 2 Go/s pour le nouveau MacBook Pro 15".

Une autonomie correcte

Apple annonce une autonomie jusqu’à 9 heures en navigation web et jusqu’à 10 heures en lecture de films iTunes, des durées similaires aux MacBook Air 11".

Dans notre test « 100 % », nous exploitons à fond les capacités du Mac en lançant l'animation 3D de Valley Benchmark avec les réglages et la luminosité de l'écran au maximum. Le MacBook 1,2 GHz a tenu aussi longtemps que la version 1,1 GHz, à savoir 2 h 50 min. C'est une heure de plus que les autres Mac, un record qui peut s'expliquer par le fait que le processeur Core M tempère plus drastiquement sa consommation.

Dans notre test empirique, qui consiste à utiliser la machine dans le cadre d'une journée de travail classique chez MacG*, le MacBook 1,2 GHz s'est éteint en moyenne au bout de 6 h 30 min. C'est 30 min de moins que le modèle 1,1 GHz, mais il faut souligner qu'il y a forcément des disparités d'usage.

Cliquer pour agrandir

Toutefois, les MacBook Air et les MacBook Pro font généralement mieux (une, voire deux heures de plus). C'est dommage que le MacBook soit un peu moins endurant que l'Air ou le Pro alors qu'il est le plus mobile.

Nous n'avons pas encore pu conduire notre test « 0 % » (rechargement de la page d'accueil de MacG et relève des courriers avec Mail) en raison de bugs à chaque essai (connexion Wi-Fi perdue, plantage de Mail...). Nous mettrons à jour cet article avec le résultat du test 0 % dès que nous l'aurons.

*Écran réglé à 80 % de luminosité ; Safari beaucoup sollicité avec de nombreux onglets ouverts ; relève des courriels dans Mail toutes les minutes ; Twitter lancé ; Reeder constamment ouvert pour les RSS ; synchronisation régulière de fichiers avec Dropbox ; Spotify joue de la musique ; et Byword sert à rédiger les articles.

Pour conclure

Cliquer pour agrandir

Par rapport au modèle d'entrée de gamme, le seul intérêt du MacBook à 1 799 € réside dans son spacieux SSD de 512 Go. Le processeur 1,2 GHz n'apporte qu'un gain de performances marginal... quand il ne ralentit carrément pas certaines opérations. À moins d'avoir besoin de beaucoup de stockage, on recommande donc le MacBook d'entrée de gamme.

Au bout du compte, le MacBook 1,2 GHz reste essentiellement un netbook de luxe (qui fait une formidable machine à écrire). Pour plus de polyvalence, il faut toujours se tourner vers le MacBook Air ou le MacBook Pro. Un choix moins excitant, certes, mais plus raisonnable.

Tags
avatar bribrike | 

Skylake core M arrive à la rentrée. Patience.

avatar pat3 | 

@Melo :

avatar bibyfok | 

Vous faites erreur : le 1.1 est un Core M 5Y31, le 1.2 un 5Y51 et le 1.3 un 5Y71
http://i.imgur.com/fFiGnxD.jpg

Edit: A moins que quand vous parlez de "haut de gamme" vous parlez du 1.2?

avatar Stéphane Moussie | 
@bibyfok : "quand vous parlez de "haut de gamme" vous parlez du 1.2?" -> Oui. Le processeur 1,3 GHz, c'est une option.
avatar bibyfok | 

Au temps pour moi.
Ayant ce bijoux depuis quelques semaines je tenais à rajouter que le turbo boost ne peut atteindre les 2.4ghz annoncés que lors d'un travail mono-thread et que donc forcement en multi la frequence max ne sera jamais atteinte, et qu'il est possible de le faire throttler @ 95° avec des commandes "yes" * 4 (terminal)

avatar Stéphane Moussie | 
@bibyfok : en effet pour le mono thread. J'ai ajouté cette précision à l'article.
avatar Pommeduverger | 

C'est quand même dingue un MacBook mieux cadencé et moins puissant ...

Vivement les prochains core M skylake et surtout vivement un OSX mieux optimisé.

avatar Olivier Berard | 

@MacG merci pour toutes ces informations utiles, j'arrive toujours pas me décider.
Pourtant j'ai une utilisation simple Beaucoup de mail clients et personnel, quelques retouches photos familiales, et produits et pour mon site de vente et blog world press, affinity designer et pixelmator pour regarder le travail de mon graphiste avant l'envoi des fichiers a mes fabricants, number et page, quelques vidéos sur vimeo, petit montage de quelques secondes de vidéos des enfants pour la famille. Je n'ai jamais plus de 5 application ouvert en même temps.
J'hésite complètement entre le Macbook 1,1ghz 256ghz et le MacBoock air 13 128go (j'utilise énormément le cloud). J'en suis complètement dans le brouillard, je bad sévère sur mon choix.

avatar bibyfok | 

Perso, je revends mon MBPr 13 sans aucun regrets!
Mis a part certains ralentissements graphiques (qui sont bcp réduits avec la beta de 10.10.4) le gain de poids et de taille pèse bien plus dans la balance!

avatar oomu | 

ho vous avez déjà testé le macbook avec 10.10.4 ? intéressant.

avatar jeff197 | 

Merci Macg. On attend aussi un retour sur la version 1.3Ghz (est-ce prévu?) apparemment cela ne s'annonce pas fameux...comme quoi les scores Geekbench ne reflètent que très partiellement la réalité d'utilisation. J'ai quand même commandé la version haut de gamme :-)

avatar oomu | 

l'impact de turboboost est difficile à juger.

avatar Computer2a | 

Je veux bien qu'on fasse des compromis pour avoir un silence absolu mais un processeur à 90° sous lourdes tâches, je lui donne pas longtemps à survivre...
Qu'est-ce que ça leurs aurait coûté d'intégré un très petit ventilateur? Sur les netbook y'a quelques années, il y'en avait des vraiments petits et discrets la plus part du temps, certes ils étaient pas aussi fin que le Macbook retina. Mais je maintiens que je ne pense pas qu'il était impossible d'en intégrer un !

avatar bibyfok | 

N'importe quel mac avec une tache lourde sera @ 90°. Sur mon premier MBPr15 je montais les Corei7 @ 98° et j'ai dépassé les 102° sur des Core2Duo.
90° c'est dans les limites fixées par Intel, donc pas de risque. Par ailleurs ce proco est fait pour throttler, c'est a dire atteindre sa temps jmax et ralentir 1 sec pour refroidir, ce qu'il fait à partir de 95°.

avatar Alies | 

Ayant la version 1,3 GHz depuis quelques jours, mon premier retour est que je pense qu'on va avoir une maj logiciel afin d'optimiser la bécane.
En réalité je suis assez bluffé car j'ai changé depuis un MacBook Pro 15 vu que mes besoins ont fortement changé.
Cet ordinateur est très agréable et même dans un appart on se balade partout avec comme.... Un iPad sous OSX. Je me suis même retrouvé hier à mettre un doigt sur l'écran ;) comme si c'était un tactile. Au final c'est la fusion entre les 2.
Internet, mail, télécharger avec transmission gestion d'un écran Tv 55 pouces en full hd avec son dts sans aucun problème ! Au final même si certaines tâches prennent quelques secondes de plus, pas de gêne.
Il faudrait refaire un re test des les prochaines maj.
Bilan : oui ça dépend vraiment ce que vous voulez en faire et pour une utilisation ludique, il est pas donné mais pour une qualité de fabrication inégalée

avatar Stéphane Moussie | 
@Alies : merci du témoignage. On reviendra bien sûr sur les performances si les prochaines versions d'OS X apportent du nouveau de ce côté (ce que l'on espère).
avatar diegue | 

Curieux ! car la 1er fois que je l'ai essayé j'ai mis au moins 2 fois le doigt sur l' écran !!
Moyennant quoi je préfère un vrai clavier à un clavier du type Surface.

avatar oomu | 

" Si le MacBook 1,1 GHz exporte plus rapidement que le modèle 1,2 GHz, c'est parce que sa fréquence en Turbo Boost est en moyenne supérieure. On n'a pas d'explications sur cette étrangeté. "

la chaleur.

en turboboost, le cpu arrive plus vite à sa limite de chaleur, il va donc baisser sa fréquence. Peut être fait il trop de temps au 1,2 pour dissiper et pouvoir revenir vite à une fréquence + intéressante.

Moralité: avec une tâche occupant un seul coeur un peu trop longtemps le 1,1 sera plus rapide.

Par contre, avec un usage des deux coeurs (tout programme multithreadé ou plusieurs programmes à la fois), le 1,2 gagne.

A ma connaissance, aucun cpu intel ne fait du turbo-boost sur plusieurs coeurs. C'est un artifice qui permet d'être + rapide sur des logiciels qui n'exploitent pas tous les coeurs, mais cet artifice a ses limites.

Que cela soit à 1,1 ou 1,3, le macbook air n'est pas la machine adaptée pour des calculs sur la durée. Turboboost ne peut pas changer cela. Par contre, la machine peut faire un coup de burst ponctuellement, ce qui est bien pour charger des sites web, lancer un logiciel, ou convertir une raw en jpeg.

-
le processeur restant dans les limites fixées par Intel, il n'y a pas de raison de craindre une dégradation rapide. Oui les cpus chauffent. Ils se brident automatiquement si tôt la limite atteinte.

-
c'est toujours moins violent que le PREMIER macbook air, qui tout simplement éteignait un de ses coeurs si tôt un peu chaud (chute de performance gigantesque).

Les intel core M commencent bien.

avatar huexley | 

Les plus forte étant les GPU NVIDIA qui se dessoudaient pour éviter la surchauffe !

avatar blablablapple | 

Au delà de l'USB-C et OSX en plus, ça fait cher l'iPad Air avec cover type...

avatar oomu | 

Os X avec un cpu intel. Quoiqu'on en dise, ce n'est PAS un ipad.

avatar Le docteur | 

"ce n'est pas une si mauvaise opération. Depuis la récente hausse généralisée des prix sur l'Apple Store, Apple facture en effet 360 € le SSD optionnel de 512 Go. Or, la différence de prix entre les deux modèles de MacBook est de 350 €."
10 euros de moins sur du hors de prix, c'est ça le cadeau (surtout si on se tape des 100mhz en plus) ?

avatar Le docteur | 

"ce n'est pas une si mauvaise opération. Depuis la récente hausse généralisée des prix sur l'Apple Store, Apple facture en effet 360 € le SSD optionnel de 512 Go. Or, la différence de prix entre les deux modèles de MacBook est de 350 €."
10 euros de moins sur du hors de prix, c'est ça le cadeau (surtout si on se tape des 100mhz en plus) ?

avatar Hideyasu | 

Le craquerai pour la V2 :)

avatar Hideyasu | 

Avec un peu de chance Apple fera comme avec le Air, c'est à dire rajouter des ports USB sur les next gen du coup 2 USB-C ça serait bien !

avatar inumerix | 

1800 € pour un netbook aussi peu equipé. C'est du délire !

avatar Pommeduverger | 

Questions :

- est ce qu'un jour des Core M quatre cœur pourraient voir le jour ?
- Et est ce que cela aurait un intérêt ?
- Augmenter la fréquence des processeurs alors serait inutile sur les Core M ?
- Pour régler ces problèmes de surchauffe, est ce que percer d'avantage la charnière pourrait être efficace ? http://youtu.be/MrsgQasGMt8

avatar 789qwe2 | 

5 fps dans Batman?
et même pas 20 pour un Mac Book Pro ??

Mais c'est à pleurer de rires de nullité :-) :-)

NUL ZERO NUL

avatar bigVince | 

@789qwe2 :
Les tests sont faits en full size écran, comme ce sont des écrans Retina sur gpu intégrés Intel, les résultats obtenus sont rationnels. A même définition, je pense que les mbp13 et même le mb12 sont meilleurs qu'un mba11 ou 13.
Quoi qu'il en soit toutes ces machines ne sont pas conçues pour le jeu vidéo. Alors à quoi bon tester ce genre d'applicatifs. C'est aussi pertinent que de tester un grille pain pour décongeler de la viande... Ça peut le faire, mais c'est moche, pas que c'est pas fait pour :).

avatar feefee | 

@789qwe2 :

"NUL ZERO NUL"

C'est la 1ère fois que je te lis mais je regrette pas :-))
Et bravo pour l'imagination du pseudo , avec "azerty" c'est un des mieux .

Non je déconne c'est nul de chez nul , nul :-)

avatar lpl | 

En tout cas mon MACBOOK AIR 2011 I7 va encore durer un petit moment.

avatar Pommeduverger | 

Moi je pense qu un modèle 14" va apparaître avec 2 USB type C, une meilleur batterie, et un processeur plus puissant.

avatar dragao13 | 

Quel est l'intérêt de prendre un macbook par rapport à un macbook air ?

Franchement je l'ai vu et testé et ben quelqu'en soit l'usage, je n'arrive pas à voir l'intérêt de se passer du air pour ce nouveau produit ...

avatar albert-a-l-ouet | 

Moi aussi je comprends pas ceux qui vendent un MacBook air 2013/2015 pour ce macbook...

Si j'ai le choix entre un macbook air et ce macbook (a prix équivalent) je prendrai sans broncher le MacBook air. Il est beaucoup plus polyvalent et son design reste très correct.

avatar Pommeduverger | 

@dragao13 :
L'écran, la compacité, le clavier et le trackpad puis pour le client lambda la couleur

avatar Vanton | 

@Melo :
Le MacBook est moins large que le Air 11" mais plus profond... Franchement la compacité accrue n'est pas une évidence quand on a les deux ordis en main. Et la différence de poids est minime.

Je pense qu'on aurait très largement gagné à avoir le même écran sur un Air. La compacité est quasiment la même et le processeur aurait bien mieux tenu la route...

avatar Alias | 

Le MBA ne va perdurer que le temps de faire baisser le prix du MBr.
La gamme sera ensuite plus claire : MB en 12", MBP en 13 et 15". Et écran Retina pour tout le monde.

avatar zags | 

J'aurai bien aimé connaitre un petit retour par rapport à FILEVAULT 2 sur ce Core M 1,2 GHz ...

avatar Raikstorm | 

J'aimerais bien qu'il adopte ces couleurs sur les MacBook Pro

avatar jeff197 | 

Test de cette machine très intéressant sur https://www.mac4ever.com/iphone/article?id=100848&app=true

Performances du 1.3GHz inférieures à la version de base 1.1GHz. En cause les drivers Intel qui ne seraient pas performants pour OSX...navrant.

avatar aero0683 | 

Sympa le test...
Mais franchement, les mecs, je pense qu'il faudrait un peu se réveiller :)
autant j'adore l’esthétique des macs, autant je reconnais la puissance de certaines gammes, mais la...un core M a près de 1800€...je pense qu'il faut redescendre sur terre...
non c'est vrai, ça fait pas machine a écrire de luxe :)
mais bon comme on dit, tant qu'il y a des acheteurs :)

CONNEXION UTILISATEUR