Fusion Drive : explications et essais sur un "ancien" Mac

La redaction |
Apple a présenté Fusion Drive en même temps que ses nouveaux iMac et Mac Mini, proposant en option de combiner dans une même unité de stockage logique un SSD et disque dur conventionnel..



Mais le groupe a précisé dans le même temps qu’il s’agissait d’une fonction logicielle, à savoir gérée par le système d’exploitation - OS X - indépendamment du matériel. Une vraie surprise qui n’a pas manqué de mettre en émoi bon nombre de bricoleurs, à commencer par ceux qui ont déjà remplacé le lecteur optique SuperDrive de leur MacBook Pro ou Mac Mini pour doter leur machine d’un SSD complété par un disque dur traditionnel. Comment ça marche ? Comment l'installer ? Explications !



Fusion Drive : Apple s'inspire du monde de l'entreprise


De fait, avec Fusion Drive, Apple emprunte au monde de l’entreprise : dans cet univers où le stockage est contraint par une triple exigence d’économie, de sécurité et de performances, les données informatiques sont confiées à des systèmes de stockage qui, connaissant les ressources physiques dont ils disposent - disques durs lents, disques durs rapides, SSD - optimisent en continu le placement des données sur ces différents supports en fonction de la demande.

Les SSD restant plus onéreux que les disques durs conventionnels, il serait dommage d’en peupler intégralement une baie de stockage alors que, en réalité, seule une portion des données stockées sont sollicitées suffisamment souvent pour justifier le recours au SSD. En outre, procéder à cette répartition - ce tiering - manuellement serait à tout le moins contraignant. Attention : on parle bien là de stockage, pas de sauvegarde et encore moins d’archivage.



Si Fusion Drive fait bien de l’auto-tiering et non pas du caching - ce qui reviendrait à dupliquer certaines données et non pas seulement à les déplacer - la question demeurait de savoir s’il s’appuyait sur des ressources matérielles, comme le contrôleur SATA, ou uniquement sur le système d’exploitation. En effet, les contrôleurs SATA des Mac récents, signés Intel, intègrent une technologie baptisée Smart Response qui pourrait faire penser à Fusion Drive. Mais il semble que ce ne soit pas le cas.

Le véritable responsable de Fusion Drive semble être CoreStorage, introduit par Apple avec Lion, et jusqu’ici principalement utilisé par FileVault, pour le chiffrement du disque dur. Mais CoreStorage est bien plus que cela. Comme l’explique Apple, CoreStorage est avant tout un gestionnaire de volumes logiques : une couche d’abstraction entre des ressources de stockage - disques physiques, partitions de disques physiques, images disques, ensemble RAID logiciel... - et... des volumes de stockage qui seront utilisables par OS X, après initialisation du système de fichiers. Cette couche d’abstraction définit quatre types d’objets : groupe logique, volume physique, famille logique, et volume logique.

Le groupe, c’est un ensemble de ressources. Par exemple : deux disques durs ou une partition d’un disque et un disque dur complet. Autant de ressources «brutes» que CoreStorage appréhende sous le nom de volume physique. Partant, un groupe peut être utilisé pour générer une ou plusieurs familles logiques : elles contiennent les propriétés qui seront communes à tous les volumes logiques qui seront générés à partir d’elles, le chiffrement intégral du volume, par exemple. Enfin, le volume logique est donc généré à partir d’une famille. Il lui sera appliqué un système de fichiers et OS X pourra alors l’exploiter.

Avec Fusion Drive, l’idée est donc de créer un groupe logique à partir d’un SSD et d’un disque dur traditionnel, pour ensuite en retirer une famille logique puis un volume logique. C’est CoreStorage qui semble donc censé se charger de l’optimisation du placement des données, au sein du groupe logique, pour fournir les meilleures performances.

Installation de Fusion Drive : pas à pas


Nous avons essayé de le faire avec un MacBook Pro 8,1 (13 pouces) datant de début 2011. Avec succès. Celui-ci est doté d’un SSD OCZ Agility 3 de 64 Go, ainsi que d’un disque dur de 320 Go - avec lequel la machine était livrée d’origine. Le SSD a été installé à la place du disque dur; ce dernier a quant à lui pris celle du SuperDrive. Initialement, cette configuration permettait de réserver le SSD à OS X - pour le swap notamment, un important facteur de ralentissement malgré les 8 Go de mémoire vive de la machine - et aux applications. Le dossier utilisateur était resté sur le disque dur d’origine. Cette configuration s’avère globalement satisfaisante avec des délais de démarrage très courts, des ralentissements liés à la mémoire virtuelle (et donc au swap) insignifiants, et des lancements d’applications très rapides. Sauf... pour les applications utilisant massivement des données stockées sur le disque - du cache... - dans la bibliothèque.



C’est notamment le cas de Reeder qui stocke un cache des flux RSS fortement générateur de ralentissements à son lancement. La promesse de Fusion Drive, dans ce contexte, c’est celle de la disparition de ces derniers petits désagréments. Nous nous sommes inspirés des travaux de Patrick Stein, et qu’il a partagés sur son fil Tumblr.

Mais la création d’un groupe logique est un processus destructif. Dès lors, une sauvegarde complète de la machine s’impose, avec Time Machine ou Carbon Copy Cloner. Celle-ci réalisée, nous avons redémarré le MacBook Pro sur la partition de restauration de Mountain Lion, Recovery HD, pour accéder au Terminal et pouvoir utiliser librement la commande diskutil : après redémarrage sur Recovery HD, il suffit de dérouler le menu Outils >> Terminal.

Partant de là, il est nécessaire de retrouver les partitions et disques à utiliser, c’est la commande diskutil list, lancée dans le Terminal, qui nous fournit ces informations. Dans notre cas, nous avons identifié la partition disk0s2 - celle du SSD sur laquelle OS X est installé - et disk1 - le disque dur. Ces informations en main, on peut passer à l’étape suivante et lancer la création du groupe logique avec la commande diskutil cs create Fusion Drive disk0s2 disk1.

Cette commande indique à CoreStorage de créer un groupe logique baptisé «Fusion Drive» à partir de la partition disk0s2 du SSD et du disque dur dans sa totalité. Les partitions existantes de ce dernier sont détruites.

Le processus de création du groupe ne dure que quelques secondes. La commande diskutil cs list permet de vérifier qu’il s’est correctement déroulé et que le groupe logique voulu est bien créé. Surtout elle permet de récupérer son identifiant unique (UUID) qui sera indispensable pour la suite.



Commande suivante : diskutil cs createVolume <UUID> jhfs+ Fusion HD 100%

Celle-ci indique à CoreStorage de créer un volume logique baptisé «Fusion HD» et initialisé avec le système de fichiers HFS+ journalisé, à partir du groupe précédemment créé, en occupant 100 % de l’espace disponible sur ce groupe.

Quelques minutes plus tard, le processus est terminé. Nous refermons le Terminal pour revenir à l’accueil des outils de restauration et lancer l’installation de Mountain Lion sur le nouveau disque qu’il nous propose : Fusion HD.

Les essais de Patrick Stein ont montré, de manière technique, un fonctionnement conforme aux attentes, sur sa machine. De notre côté, force est de constater qu’après installation et restauration, le MacBook Pro s’avère aussi réactif qu’avant l’opération : OS X et les applications sont bien sur le SSD. Mais, surtout, certains petits ralentissements ont disparu : par exemple, Reeder se lance désormais en un clin d’oeil.

Ces premiers essais semblent concluants, pour le moment... Notez d'autre part que le TRIM est parfaitement compatible avec Fusion Drive. Nous avons réussi à réactiver cette fonctionnalité avec TRIM Enabler.

Durant le week-end, nous tenterons l’expérience avec une autre machine : un Mac Mini 4,1 (mi-2010), avec un modeste processeur Intel Core 2 Duo cadencé à 2,4 GHz. Plus intéressant : son contrôleur disque n’est pas signé Intel comme celui du MacBook Pro; il est produit par Nvidia et n’embarque donc pas la technologie Smart Response. Nous verrons comment se déroule l’opération.

Sur le même sujet :
- Apple donne des explications sur Fusion Drive
- Fusion Drive : comment ça marche ?

Tags
avatar Christophe Laporte | 
Apple avait donné des précisions sur boot camp et Cie. Pour Info https://www.macg.co/news/voir/257587/apple-donne-des-explications-sur-fusion-drive
avatar MachX | 
@Philomo je comprend surtout que tu souhaiterais avoir d'origine sur ton iMac deux emplacements de prévus pour y loger un disque dur et un SSD. Sur la gamme iMac qui vient de disparaître, cette option existait je crois. Sur la nouvelle, je n'en sais rien. Autrement je ne suis pas spécialiste de gestion de groupe logique, mais serait-il possible de booter à partir d'une clef USB sur laquelle serait installé l'intaller de OS X, de lancer l'installation d'OS X et grâce à Disk utility de supprimer le groupe logique puis de formater le SSD et le disque dur normalement ? Si quelqu'un a la réponse, grand merci à lui de nous instruire sur la question.
avatar Philomo | 
@hadrien.eu "Je veux nyanyanya" bon maintenant tu vas te taire et tu vas dans ta chambre. Et tu es évidemment privé de dessert." En voilà une participation intelligente !!!
avatar Philomo | 
@MachX Oui, c'est sans doute la solution, à la réception clôner le système sur un disque dur externe, redémarrer dessus, et essayer de retrouver les deux disques internes avec Utilitaire de disque. A condition que Fusion Drive ne se relance pas automatiquement.
avatar web-differently | 
est ce que la manup supprime disque dur ou que par mesure de presconssion
avatar momolerobot | 
Pas possible, Ya un transfuge de Macbidouille qui a intégré Macgé ? Depuis des années une vraie info intéressante de la part de Macgé !!!!! ENFIN !!!!! Et comme dirait Benny Hill en poursuivant et le nom de son chien : Miracle !!!!!
avatar BeePotato | 
@ Philomo et MachX : Il faudra attendre de voir à quoi ressemble vraiment la configuration de Fusion Drive à la livraison des machines, mais il n’y a pas vraiment de raison logique que ce soit différent de ce qui est décrit ici — avec un SSD à deux partitions, une pour la récupération, l’autre pour faire partie du groupe logique Fusion Drive. Dans ce cas, aucun besoin d’une quelconque clé USB : il suffira de démarrer sur la partition de récupération pour détruire le groupe Fusion Drive et refaire deux volumes séparés.
avatar MachX | 
Merci BeePotato
avatar Irae00 | 
Bon alors j'ai fait une sauvegarde Time Machine cette nuit et ai fait la manipulation ce matin : pas de problème, j'ai bien un volume FusionHD de 660Go (500 + 160). Donc merci pour ça. Par contre : impossible de restaurer avec Time Machine ! J'avoue que c'est la première fois que j'ai affaire à ce genre de restauration cependant "restaurer avec Time machine" (à partir de HD recovery) m'indique que ma sauvegarde n'était pas complète (pourtant elle l'était, je l'ai même faite plusieurs fois pour être sûr...). Je ne sais pas si c'est le fait que les noms des volumes ne correspondent plus (HD et HDD avant et FusionHD maintenant ?) mais c'est TRES contraignant. J'ai fait une réinstallation "classique" de Mountain Lion depuis et j'arrive bien à voir mes anciens fichiers sur le disque de sauvegarde (donc ça a été fait correctement) mais impossible de refaire une restauration propre. Bref à ceux qui veulent tenter l'expérience, faite UN CLONE... (perso j'avais beaucoup de problème avec Mountain Lion donc j'ai voulu faire une réinstallation complète pour assainir le bousin... raté pâté...)
avatar MachX | 
@Irae00 Est ce que tu as essayé de réinstaller Mountain Lion et de récupérer tes données à partir d'une sauvegarde de Time machine. C'est un choix qui t'est proposé après l'installation du système lors du paramétrage initial ? Je ne comprend pas pourquoi tu veux restaurer avec Time Machine à partir de HD recovery !!!!!!!!!!!
avatar Irae00 | 
oui en fait j'ai fais la manip et comme je voulais faire une réinstallation dans la foulée, j'ai démarrer sur HD recovery (la partition caché de Mountain Lion qu'on soit d'accord) pour avoir le menu "réinstaller Mountain Lion" (je n'avais pas fait de clef USB). Donc tout a été retéléchargé du net, et quand il m'a proposé de restaurer avec Time Machine j'ai bien entendu clické dessus mais il ne me permettait pas de le faire (en fait il se comporte comme si la sauvegarde était faite d'un autre Mac, et dans ce cas le support d'Apple conseil de passer par Assistant Migration). C'est d'ailleurs ce que je vais faire, dès que ma nouvelle installation a fini. En attendant je sers les fesses. PS : HD recovery c'était donc juste pour lancer la réinstallation, Time Machine est bien sûr sur un autre disque externe
avatar onlyforme | 
Aux heureux possesseur d'un imac27" 2011, c'est très simple de mettre un ssd, dans la bête, sans perdre le lecteur dvd. Si vous avez 2 heures devant vous, un peu (beaucoup) de minutie, une pièce bien au calme, des petites boites (numéroté) pour ranger toutes les vis, un chiffon électrostatique pour bien nettoyer l'écran, un aspirateur (beurk pas propre l'intérieur de la bestiole) et un bon tuto. En tous les cas, je l'ai fait et cela marche parfaitement. Et bonjour la différence en temps de réponse, 20 secondes pour le démarrage du mac, moins de 2 secondes pour ouvrir un word ou un photoshop. Voila pour les adresses des tutos que j'ai suivi à la lettre http://www.experience2geek.com/?p=2634 (nb : j'ai démonter la carte mère pour mettre le connecteur). http://www.experience2geek.com/?p=2542 (nb : bien prendre un slim sata) Voila bon courage. A oui j'oublias le cout de l'opération 150€ pour le SSD 256go avec les câbles, au lieu de 675€ chez Apple.
avatar Ielvin | 
@Irae00 : et si les disques fusionnés avaient le même nom que l'ancien ? Ta restauration TM ne marche peut-être pas, comme tu le suggères parce que les noms sont différents. Alors si tu nommes lors de la création ton nouveau volume unifié comme l'ancien ça devrait passer ( si c'est le seul problème de restauration).
avatar Irae00 | 
yep pas bête ielvin mais là ça c'est un peu compliqué : toutes les installations ont foiré, du coup je vous épargne les galères dans lesquels je me suis lancé et vous dit tout de suite où j'en suis : je n'ai plus mon Fusion Disk fait avec CoreStorage, j'ai créé une clé USB RecovryDisk sur mon autre mac (celui avec lequel j'écris) de LION (et non MountainLion) et depuis il m'est impossible de refaire la manip' à nouveau (en gros j'ai tout repris du début, mais là ça ne fonctionne plus). Je ne sais pas si c'est Lion qui fou la merde, peut-être que la console ne gère pas le nouveau CoreStorage qui permet de faire ça. Donc je vais voir si je peux chopper le RecovryDisk de MountainLion (oui car je n'ai plus ma partition HD recovry ... du coup obligé de faire avec la clé). En tout cas je ne pense pas que ton astuce fonctionnera ielvin, car j'ai refais mes disques comme avant (HD et HDD) et la restauration Time Machine ne me propose toujours que la dernière en date (celle faite avec le Fusion Drive), les autres sont toujours présentent sur le disque pourtant... ... to be continued ;) MAJ : j'ai réussi à chopper un terminal de Mountain Lion et hop la manip' fonctionne à nouveau. J'ai tout recréé, mais le fait d'avoir appeler le FusionDrive "HD" ne change rien. J'attends donc la réinstalle et je vais tenter avec Assistant Migration MAJ 2 : bon la réinstalle y'a bon, par contre pas possible de restaurer mes anciennes sauvegardes Time Machine, y compris par assistant migration, alors même que je peux les voir par le navigateur Time Machine... Mais bon on sort du sujet de la news donc je vais essayer de chercher de l'aide ailleurs. Retenez juste pour ceux qui veulent faire la manip, que Time Machine ça peut être sacrément de la m*rde ! Donc clonez bien !
avatar Jerome67 | 
Je viens de tester la manip du Fusion Drive sur un MBP 13 mi-2009 et ca fonctionne.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Personne à répondu à mon histoire de partition, je vais essayer d'être plus clair : Est-il possible de partitionner mon DD en 2 : 1 partition en fusion drive avec le ssd et une autre indépendante du bordel ?
avatar Fabricio33 | 
@mantra77 : Oui il te suffit de créer auparavant deux partition via l'utilitaire de disque, puis lors de la création du Fusiondrive sélectionner celle que tu désire y ajouter exemple disque dur disk1 donc on le sélectionne en entier et Ssd disk0s(ton nô de partition 2 ou 3 , ce qui donne suivant la partition choisis Nom : FusionDrive Type : Groupe de volumes logiques État du disque : Connecté Capacité totale : 1,16 To (1 158 527 254 528 octets) Espace libre : 57 Ko (57 344 octets) Sauvegarde physique : disk1s2,disk0s2 En choisissant disque entier pour le disque dur core storage le formate et choisi tous seul la partition dans mon cas disk1s2.
avatar electarus | 
@hadrien.eu : Pk tu me parles de win 3.1 --' moi je te parle de pouvoir faire comme sur pc, de pouvoir installer un os x86 sur ma machine comme je le veux sans etre bridé à winemerde, je te parle de systemes tel que Linux, si je chouine, c'est normal, je veux installé l'os que je veux sans etre em**rdé à devoir mettre un efi alternatif non developpé par apple (qui sont les concepteurs de la machine et qui sauront adapter l'efi). Apres tu me diras prend pc, mais un pc n'a que peu de valeur des lors qu'il a deja servi alors qu'un mac vaut une fortune meme d'ocaz et j'aime beaucoup osx, mais je veux Linux.
avatar electarus | 
@hadrien.eu : franchement j'ai envie d'employer une expression que je n'utilise jamais, d'une part parce que les jens l'utilise à tord et à travers, d'autre par parce que tu ne fais que defendre Apple, mais la c'est grave : Fanboy
avatar BeePotato | 
@ electarus : Ma question peut paraître bête, mais qu’est-ce qui te bloque dans ta tentative d’installation de Linux ? D’autre part, si tu aimes bien Mac OS mais veux aussi Linux, as-tu envisagé l’option de la virtualisation ? Selon ce que tu veux faire sous Linux, ça peut être une bien meilleure solution pour toi que le double boot.
avatar BeePotato | 
@ Irae00 : Pour forcer la récupération de ta sauvegarde Time Machine, je te conseille d’essayer la commande tmutil dans un terminal. Si tu veux juste récupérer les données, puis refaire une sauvegarde à partir de zéro, l’option « restore » devrait te suffire. Sinon, une combinaison des options « inheritbackup » et « associatedisk » devrait te permettre de réassocier ta sauvegarde à ton nouveau disque (mais vu qu’il s’agissait, si j’ai bien suivi, d’une sauvegarde de deux disques, ça ne donnera sans doute pas un résultat bien fabuleux). Dans tous les cas, une lecture attentive du manuel s’impose avant utilisation (« man tmutil »).
avatar Anonyme (non vérifié) | 
••••Testé et approuvé sur iMac 27 pouces, "mi-2011" "3,4 GHz" "Intel Core i7" "16 Go" "1333 MHz" "DDR3" "OS X 10.8.2" "Radeon HD 6970M 2048 Mo"•••• Salut, Tout d'abord un grand merci à l'équipe de MacG pour avoir partagé cette astuce à toute la communauté. Personnellement, j'ai 15 ans et j'ai réussi à la perfection. juste 2 chose à modifier, la commande permettant de créer le fusion drive est fausse, n'oubliez pas d'enlevez l'espace entre Fusion et Drive, comme ceci: diskutil cs create FusionDrive disk0s2 disk1. et n'oubliez pas de remplacer le par l'ID de votre Logical Volume et d'enlever l'espace entre Fusion et HD, comme ceci: diskutil cs createVolume jhfs+ FusionHD 100% Par contre je vous conseil d'enregistrer votre HDD sur un disque externe, ma time Capsule n'a pas tout sauvegardé et j'ai pu seulement récupérer mon SSD. Me voilà actuellement avec un disque de 1,25 To *o* ••••Testé et approuvé sur iMac 27 pouces, "mi-2011" "3,4 GHz" "Intel Core i7" "16 Go" "1333 MHz" "DDR3" "OS X 10.8.2" "Radeon HD 6970M 2048 Mo"••••
avatar electarus | 
@BeePotato : J'y suis passé sur la virtualisation mais je prefere etre en natif, ce que je n'aime pas c'est qu'on soit obligé de changer l'efi avant de mettre l'os que je veux.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Bonjour tout le monde, - Fusion Drive fonctionne sur un Macbook Pro mid 2009 avec un SSD OCZ 60Go et un WD de 640Go. - La restauration avec TimeMachine s'est très bien déroulé contrairement à certains commentaires. - N'oubliez pas de mettre des " quand le nom du disque ou volume comporte des espaces. Pour l'instant je ne me prononce pas sur la rapidité car l'indexation est en cours ainsi que la copie d'autre fichiers. Bonne journée :)
avatar yeyette | 

Bon alors, ça y est, transformation faite... et CA MARCHE !!! du feu ddd Dieu !!! je m'attendais à une amélioration, mais là... Démarrage ultra rapide (je pense éteindre mon MBP plus souvent maintenant...) lancement Aperture quasi instantané...

J'ai donc installé un Optibay à la place du lecteur SD, il y a pas mal de tuto sur Youtube. Sur cet Optibay j'ai mis un nouveau disque de 1 To, le Seagate SSHD avec 8 Go de SSD et 64 Mo Interne à 5400 Tr/min, je ne sais toujours pas si ce choix a un intérêt vs un 7200 Tr/min, je me suis simplement référé à quelques tests qui confrontaient les deux type de disque, l'avantage est qd même à ces nouveaux disques. J'ai craint qu il puisse y avoir un conflit entre le SSD et le disque SSHD, pour le moment tout va bien... Et à la place du HD interne, un SSD de 480 Go de chez Crucial...

La mise en place de tout ce petit monde m'a pris 30 minutes, en suivant un tuto sur Ipad, en Live...

Avant la transformation j'avais pris soin de créer une clef USB de démarrage avec Maverick...

Une fois la transformation faite, démarrage sur la clef, j'ai formaté les deux disques avec Utilitaire disque, je les ai renommé... ensuite sortie du mode "Utilitaire disque" pour entrer dans le mode "Terminal", alors pour moi c'était une grande première avec cet outil... Place à ce tuto (avec un peu de tâtonnement sur la seconde ligne de commande avec l'UUID du volume logique que je n'arrivais pas définir, je m'y suis repris à deux fois... j'ai quitté le mode Terminal pour lancer une restauration depuis une sauvegarde TimeMachine et 4 heures plus tard, c'était fait !!!

Très grand merci à vous !!!

Pages

CONNEXION UTILISATEUR