Coffee Lake « Refresh » : Intel dévoile officiellement ses processeurs de 9e génération

Mickaël Bazoge |

L’impression qu’Intel lance une nouvelle génération de ses processeurs tous les deux mois est tenace. Et il est vrai qu’entre les rumeurs et les retards pris par le fondeur dans la production de ses puces, il y a de quoi s’y perdre… Mais haut les cœurs, l’entreprise de Santa Clara vient de lever officiellement le voile sur la 9e génération de ses processeurs Core.

Cette architecture s’éloigne toujours plus du modèle « tick-tock » d’Intel1 : Coffee Lake « Refresh » ne présente aucun changement de micro-architecture, il s’agit d’une amélioration de la 8e génération (Coffee Lake, donc), qui est elle même un rafraîchissement de la 7e (Kaby Lake), qui n’était qu’une mise à jour de Skylake (6e génération)…

Cette 9e génération est toujours gravée en 14 nm, comme c’est le cas depuis 2014 et Broadwell (5e gen.). Rappelons que l’A12 Bionic des iPhone XS/XS Max est gravé en 7 nm, ce qui lui confère des ressources insoupçonnées (lire : 10 nm, 7 nm, 5 nm : la finesse de gravure, enjeu du monde mobile)…

Néanmoins, même si la finesse de gravure d’Intel n’a pas évolué, le processus a été optimisé à travers les années ; le fondeur parlait même à un moment de 14+ et 14++. Ces optimisations permettent un bond dans les fréquences et dans les performances à consommation égale ou moindre.

Au chapitre des nouveautés, trois processeurs retiennent l’attention :

  • Core i9-9900K : 8 cœurs / 16 threads, 3,6 GHz (TurboBoost 5 GHz), enveloppe thermique de 95 watts, 16 Mo de cache L3 ;
  • Core i7-9700K : 8 cœurs / 8 threads, 3,6 GHz (TurboBoost 4,9 GHz), enveloppe thermique de 95 watts, cache L3 de 12 Mo ;
  • Core i5-9600K : 6 cœurs / 6 threads, 3,7 GHz (TurboBoost 4,6 GHz), enveloppe thermique de 95 watts, cache L3 de 9 Mo.

Les Core i9 et i7, qui sont les successeurs des Core i7-8086K et i7-8700K de 8e génération, comptent deux cœurs de plus. En revanche, pas d’HyperThreading pour le Core i7 et le Core i5, qui se contentent du même nombre de cœurs virtuels que de cœurs physiques.

Apple pourrait-elle intégrer ces nouveaux processeurs dans ses Mac ? L’iMac pourrait peut-être en profiter, le tout-en-un se contentant de Core i5/i7 Kaby Lake (7e gen.). Toutefois, l’enveloppe thermique des puces Coffee Lake Refresh est bien plus élevée que les processeurs actuels (65W contre 95W).

L’iMac Pro, qui utilise lui des processeurs Xeon, pourrait-il être un bon client pour le Xeon W-3175X présenté aujourd’hui par Intel ? La puce emporte 28 cœurs et 56 threads à 4,3 GHz, de quoi assurer en termes de patate. Mais avec une enveloppe thermique de 265 watts, contre 140 watts maximum pour le modèle actuel qui intègre un nouveau système de refroidissement.

Si cela semble compromis pour l’iMac Pro, ce nouveau Xeon pourrait se faire une petite place dans le futur Mac Pro que l’on attend dans le courant de l’année prochaine…


  1. Les processeurs « tick » bénéficient d’une plus grande finesse de gravure, les puces « tock » inaugurent une nouvelle micro-architecture. Ce modèle a été abandonné début 2016 (lire : Intel retoque son Tick-Tock). ↩︎

avatar yellocabb | 

Honnêtement la puissance du i9 9900k dans un iMac classique va donner du fil à retordre a l’iMac Pro 8 cœurs... curieux de voir si Apple va l’utiliser... (vite un Hackintosh qui tourne dessus pour voir!)

avatar KennyB | 

@yellocabb

Á condition qu’Apple veuille bien sortir un nouvel iMac..

avatar Bigdidou | 

@yellocabb

« Honnêtement la puissance du i9 9900k dans un iMac classique va donner du fil à retordre a l’iMac Pro 8 cœurs... « 

Honnêtement, bof.
O est plutôt habitués à l’absence de vraie progression voire de régressions failles obligent) d’une série à l’autre.
J’attendrais les bench’s avant de dire ça ;)

avatar Malouin | 

Ah les bench's ! Comme si un PC se résumait à une fiche technique !

avatar Bigdidou | 

@Malouin

Un processeur, oui, ça se résume globalement à une fiche technique.

avatar Malouin | 

Sauf qu'on achète avec le processeur ce qu'il y a autour non ?
De plus, on parlait ici de "la puissance du i9 9900k dans un iMac classique".
Bref... Un PC n'est pas que le reflet de la fiche technique de son processeur. Si vous voulez !

avatar Bigdidou | 

@Malouin

Est-ce qu’un iMac équipé de ces nouveaux processeurs donnera plus de fil à retordre à l’iMac pro qu’un ancien iMac ?
Les bench’s de ce nouveau processeur vs les bench’s des ancien donnera déjà un bonne idée de ce qu’on peut attendre.

avatar Malouin | 

Si vous le dites... Perso les quelques MHz gagnés ne m’ont jamais impressionnés et on rarement été quantifiables. La cohérence et la globalité de l’ecosysteme par contre...

avatar Bigdidou | 

@Malouin

« Perso les quelques MHz gagnés ne m’ont jamais impressionnés et on rarement été quantifiables »

Je ne dis rien d’autre.

« La cohérence et la globalité de l’ecosysteme par contre... »

Ce n’est pas le sujet de la news.
Je n’y ai pas lu qu’une « nouvelle cohérence de l’écosystème » de la mort qui tue était disponible.
Mais je n’en doute pas maintenant que tu le dis.
Je file m’en acheter une tout de suite.

avatar pocketalex | 

@Bigdidou

"Un processeur, oui, ça se résume globalement à une fiche technique."

La puissance de ta bécane c'est la somme de multiples facteurs et il en suffit d'un "inadapté" pour ruiner le reste.

Si en plein taf, du gros taf, tu bouffe plus de RAM qu'a dispo, donc tu n'en a pas assez (excellent exemple, une machine avec 16Go), l'OS va swapper plus, donc ça ralentit plus.
Si le swap se fait sur un HDD, c'est comme accrocher un semi-remorque à une ferrari. Si le swap se fait sur un SSD Sata, c'est mieux, mais cela reste un manque d'optimisation. Si le swap se fait sur un SSD nVme, t'es à fond de ballon tout le temps

Ensuite il y a la CG qui accompagne, pour peu que celle ci soit utilisée dans ton workflow. Et si ton workflow nécessite une bonne CG, il y a la puissance de la CG en jeu, la qualité des drivers, et la RAM vidéo. Autant de facteur qui peuvent être de freins ou des accélérateurs

Il y a la carte mère et la qualité des composants

Enfin, dans un workflow de travail, il y a la puissance de traitement des données - donc la puissance CPU- mais il y a aussi la lecture des données, et l'enregistrement des données

Les fameuses E/S

Pour un photographe par exemple, les données à travailler peuvent être un dossier de RAW de 40Mo chacun, avec des centaines de RAW, soit un bon 4Go de datas.

Tout ça est à traiter à la chaine, mais les traiter ça veut dire aussi les charger et les enregistrer, et on parle de Go de données. D'où viennent ces données ? D'un SSD nVme interne ? D'un SSD SATA interne ? d'un HDD interne ? d'un stockage externe ? Raid en TB3 ? Simple HDD en USB ? NAS en réseau ? réseau 1GbE ou réseau 10GbE ?

Charger 4 Go de données à 3Go/s ou à 90Mo (0,09 Go/s), ça change tout. Mais TOUT
Idem à l'écriture, donc rebelote.
Si tu taffes depuis un HDD en USB, ton super CPU va passer son temps à se tourner les pouces pour attendre les datas... Quel intérêt ?

Bref, le CPU c'est bien, mais un i7 "honnête" mais sur une bonne CM, avec assez de RAM, un ou deux SSD nVme, une bonne CG et du stockage externe en TB3 ou en Ethernet 10GbE est bien plus efficace, rapide et confortable à l'usage qu'un i9 ultra-mega-puissant mais sur une CM low-cost (je dis ça, je sais pas si ça existe pour les i9) avec pas assez de RAM, du SSD SATA ou du HDD, une CG inadaptée et du stockage externe en USB ou en Ethernet 1GbE

Des zozos qui montent des configs de jacky et qui ensuitent relient leur machine à un NAS en Ethernet 1Gb pour bosser, j'en ai vu

avatar fte | 

@Bigdidou

On assiste malgré tout à une sérieuse augmentation du nombre de coeurs tout en augmentant la fréquence dans le même temps. La poussée de Ryzen se fait sentir et c’est très réjouissant.

avatar Mamdadou | 

Du coup les failles Spectre et Meltdown sont elles patchés matériellement ?

avatar Lucas | 

@Mamdadou

Très bonne question ! Mais pas sûr... :/

avatar iPop | 

@Mamdadou

Je me disais aussi...

avatar occam | 

Coffee Lake, coeur(s) fidèle(s).

avatar fte | 

Les Mac dotés de seulement 2 coeurs étaient déjà ridicules, ils touchent maintenant le pitoyable.

Il est plus que temps qu’Apple arrête d’ignorer ces machines...

avatar Malouin | 

Merde ! Merci beaucoup ! Je me rends compte que j’utilise un Mac « pitoyable » mais que j’en suis très content ! C’est grave ?

avatar fte | 

@Malouin

"C’est grave ? "

Ah, je t’ai vexé. Sujet sensible ? Je te comprends, c’est la loose. Mais non, ce n’est pas grave.

avatar Malouin | 

Moi vexé ? Non... J’adoooore ces réflexion péremptoire qui ne repose sur rien.

avatar fte | 

@Malouin

"Sur rien" ? Je n’aurais pas réduit le Mac mini à "rien", mais c’est ma foi assez correct. Tu es un peu dur quand-même, il a eu son heure de gloire.

avatar Dimemas | 

toujours aussi clairvoyant toi ...
va vraiment falloir que tu te soigne

Parce qu'il a un peu raison, le nombre de fois où je freeze mon MBP 2015... juste en ouvrant un gros fichier...

avatar Malouin | 

Euh... vous avez suivi la discussion ? Je ne parlais même pas de politesse.

avatar Jeckill13 | 

On est loin du refresh ... on part plutôt sur du réchauffé ! Dans tous les sens du terme.

avatar Mickaël Bazoge | 
Ah, elle est pas mal celle-là, je la ressortirai à l'occasion ^^
avatar ovea | 

On pourrait même glisser jusqu'au fond de la dune pour se laisser aller à dire qu'il ne sorte plus de l'ensablement les Untels

Pages

CONNEXION UTILISATEUR