Pourquoi les ventes de Mac baissent-elles ?

Anthony Nelzin-Santos |

Pour le troisième trimestre consécutif, les ventes de Mac sont dans le rouge. Pour la première fois en cinq ans, elles tombent sous la barre des 4 millions d’unités trimestrielles. Pourquoi ? « Nos performances d’une année sur l’autre ont été affectées par le calendrier de lancement du MacBook Pro, qui n’est pas intervenu avant le début du quatrième trimestre [fiscal] cette année, au lieu de juin l’an passé », explique Luca Maestri, le directeur financier d’Apple. Une explication largement insuffisante.

Les ventes de Mac baissent depuis neuf mois, et n’ont pas retrouvé leur niveau de 2015, où Apple avait franchi pour la première fois la barre des 20 millions de machines vendues dans l’année.

Le keynote d’ouverture de la WWDC 2017 a été riche en nouveautés : une mise à jour majeure des iMac 4K et 5K, une petite révision des MacBook Pro avec un ajustement de la grille tarifaire, et un speed bump du MacBook Air. Mais ces machines n’ont pas été livrées avant la fin du mois de juin, donc la fin du T3 2017. Il apparaît bien difficile de baser toute une analyse sur deux semaines d’un trimestre qui en compte douze — de fait, le Mac avait fait du surplace au T3 2017.

Luca Maestri invite à la comparaison ? Très bien ! Les ventes de Mac ont donc baissé de 13,33 % au T3 2018, un chiffre qui se compare au T3 2017 où les ventes avaient augmenté de moins d’un pourcent, par rapport au niveau du T3 2016 où elles avaient baissé de plus de 11 %. Le décalage des calendriers ne suffit pas à expliquer pourquoi Apple, qui semblait capable de vendre plus de 6 millions de Mac par trimestre, peine aujourd’hui à vendre plus d’un million de machines par mois.

La moyenne glissante sur quatre trimestres permet de lisser les variations saisonnières et de reprendre un peu de hauteur, surtout avec cette échelle logarithmique. De la même manière qu’elle fait ressortir l’anomalie du « super cycle » des ventes d’iPhone, cette bosse en 2015, elle montre que le Mac plafonne plutôt qu’il ne baisse franchement, mais que la courbe n’est clairement pas orientée vers le haut.

La clef réside dans le panier moyen, autrement dit le prix moyen d’achat, obtenu en divisant le chiffre d’affaires par le nombre de machines vendues. Jugez plutôt : alors que les ventes ont baissé de plus de 13 % ce trimestre, la baisse du chiffre d’affaires est inférieure à 5 %. Au deuxième trimestre, le chiffre d’affaires était même en (très) légère progression alors que les ventes chutaient de près de 3 % ! Cela signifie que si les achats sont plus rares, ils portent sur des machines plus chères.

Le panier moyen, qui a longtemps évolué entre 1 200 et 1 300 dollars, a franchi la barre des 1 430 dollars ces six derniers mois. Alors même que les ventes ne cessent de baisser, le panier moyen ne cesse d’augmenter : 5,8 % en moyenne en 2017, plus de 3 % au deuxième trimestre, et près de 10 % au troisième trimestre. La phrase de Luca Maestri est comme l’arbre qui cache la forêt : les clients achètent toujours des MacBook Pro (et des iMac).

Comme celui de l’iPhone sous l’effet de l’iPhone X, et contrairement à celui de l’iPad qui s’est stabilisé autour des 450 dollars malgré la commercialisation de l’iPad Pro, le panier moyen du Mac s’est envolé ces neuf derniers mois. Un paradoxe ? Non, un indice.

Disons que le Mac semble souffrir d’un certain attentisme. L’entrée de gamme a été poussée vers le haut de la grille tarifaire par l’iPad, et n’a jamais été aussi confuse, avec le MacBook Air qui s’intercale entre le MacBook et le MacBook Pro sans Touch Bar. Les nouveaux MacBook Pro feront sans doute bouger l’aiguille au quatrième trimestre, mais ne résolvent pas tous les problèmes de la clientèle professionnelle dont les doutes n’ont pas été levés par la table ronde organisée l’an passé.

Les fluctuations trimestrielles masquent une tendance de fond : sans être encore franchement orientée vers le bas, la courbe n’est plus orientée vers le haut, et le Mac fait du surplace dans un marché qui montre des signes de frémissement. Oh, tout n’est pas noir, et il faut souligner la capacité d’Apple à attirer de nouveaux clients (60 % des ventes de Mac) et se développer sur de nouveaux marchés (l’Amérique latine, l’Inde, l’Europe de l’Est). Le Mac n’est clairement pas à la fête, mais il ne faut pas encore l’enterrer.


Source
Image Marvin Meyer (libre de droits).
avatar FollowThisCar | 

@Ali Ibn Bachir Le Gros
Assez en phase avec le commentaire .... sauf sur la fin que je ne peux accepter.
Non, la possession d'argent n'est pas la "seule mesure de la valeur d'un individu", quel marasme d'en arriver là. Moi qui ai à plusieurs reprises refusé des ponts d'or pour garder mon intégrité et ma liberté, s'il ne devait rester qu'un seul couillon à croire encore à autre chose que le pognon et le pouvoir, je veux bien être celui-là et volontiers le dernier.
Mais je crois plutôt qu'on est nombreux, voire très très nombreux, et encore plus.

avatar marenostrum | 

une question, la liberté te servira à quoi ?

avatar FollowThisCar | 

A choisir - entre autres - avec qui j'échange des points de vue, et tu n'en fais manifestement pas partie, sorry chap.

avatar marenostrum | 

la liberté ce n'est pas suffisante je pense.
pour faciliter la compréhension, imagine dans un ile déserte que toi avec ta liberté et moi avec mon argent. tu vas pas faire grande chose avec ta liberté, tu vas venir tout seul communiquer avec moi pour ne pas mourrir de faim, etc.

pour ne pas dire que la liberté au niveau individuel est impossible chez l'homme. t'as partout des forces majeures (qui dépendent pas de toi du tout) qui te contrarient.

avatar suuf | 

Car
- la concurrence commence à faire des ordinateurs qui tiennent la route
- l’iPad devient suffisant pour bon nombre de personnes
- les prix
- et bien sûre la fréquence de changement (environ 8 ans)

« C’est ce que je pense »

avatar anonx | 

@suuf

C'est surtout ce que tu as lu au dessus ??

avatar lou1987 | 

En 2008: iPhone 199$ et MacBook 1199$. 10 ans plus tard: iPhone 800$ et MacBook 1800$... faut pas prendre les gens pour des cons ?

avatar marenostrum | 

sauf le premier était 299$, parce que on passait par un abonnement ATT, et on le payait tous les mois le reste. (399€ le total). je l'ai gardé trois ans, iPhone original. pas eu, le iPhone 3G et le 3GS.
après les autres c'était à partir 499$ et successivement plus tard des hausses de prix tous les ans.

avatar YSO | 

@marenostrum

Et bien regardé le prix d’un iPhone actuel avec un abonnement ou un réabonnement, on est plus dans les 500-800 € minimum si tu prends les derniers (8, 8 plus ou X). Et là aussi routage de gueule : 64 ou 256. Pas d’alternative entre les 2. ?

avatar marenostrum | 

sûr que si ils proposent plusieurs choix, c'est pour ne pas les accuser de tirer les gens vers le haut, de voler les plus pauvres donc.
eux te disent qui si tu veux à tout prix un iPhone (comme moi par ex, mon app qui gère mon métier, est exclusivement iOS, n'existe pas sur les autres plateformes, bref ça me lit avec iOs et Apple définitivement, si je veux pas changer de métier ou refaire un autre app sur mesure pour l'autre plateforme), t'as qu'à acheter un iPhone 5S, pour 419€. 20 euros de plus en 10 ans c'est pas beaucoup, vont te dire, c'est pas la mort.

cet étirement de prix ne joue qu'à ça. eux ils augmentent mais sans laisser personne sur le carreau.

avatar YSO | 

@marenostrum

Que tu sois lié est un fait, ce n’est pas de leur faute mais celle du développeur.

Par contre, il n’y a plus de choix pour les configurations :
- 64Go : tu ne peux pratiquement rien faire (stockage musique onc obligé de prendre Apple Music ou concurrent, photo et/ou vidéo donc passer par leur service Cloud),
- 256Go : donc très (trop ?) grosse capacité de stockage.
Pourquoi n’ont-ils pas proposé de 128Go ? Parce que c’était le bon compromis pour travailler « comme avant »(2-3 ans) et ça ne rapporterait pas assez.

Ce qui est stupide c’est qu’ils abusent en considérant que l’environnement nous oblige à rester de ce côté là.
En regard de ce qui t’arrives, ils n’ont pas tord ?

avatar marenostrum | 

je les défends pas moi, je dis que le prix plancher n'a pas trop augmenté. ça veut dire si on veut du apple à tout prix, on a des iPhone et iPad pour 400€ et des mac pour 1000€, pour ne pad dire le marché d'occasion.

moi j'utilise FileMaker Go (app sophistiqué de bases de données) qui se trouve que sur App Store. c'est une filiale d'Apple la société qui le commercialise.

ceux qui gueulent le plus ici, sont attirés par le haut de gamme, et ne peuvent plus suivre la cadence de Apple. ils veulent pas du bas de gamme.

avatar YSO | 

@marenostrum

Historiquement, les Mac qui se sont le plus vendus ont toujours été les hauts de gamme (les Performa jadis ont été des vides).
Le pb majeur actuel c’est que tu ne peux moins en faire avec les entrées de gamme que tu ne pouvais en faire avec les entrées de gamme s’il y a 20 ans (ex : les iMac, les portables palourde) et idem pour les premiers iPhone et iPad.

avatar Doctomac | 

@lou1987

Sauf que vous racontez n’importe quoi. Aujourd’hui il y a notamment plusieurs modèles d’iPhone et il faut donc regarder le prix du ticket d’entrée. En l’occurrence, pour avoir un iPhone il faut aujourd’hui dépenser 419 euros avec le modèle SE.

De même, pour l’ordinateur portable. Le premiers prix est de 1099 euros avec le MacBook Air et non pas 1809 euros.

avatar marenostrum | 

bien vu. c'est le prix de base qu'il faut prendre en compte.

avatar Ptitdoux | 

@Doctomac

299 euros pour le SE dans notre plat pays (Belgique), chez le principal Apple Reseller :)

avatar Wilthek | 

Merci pour l'article, cela tombe pile poil avec la sortie des derniers Macbook Pro à peine sortis et déjà critiqués.

Les différents posts reprennent les bases de cette baisse des ventes: tarifs élevés, choix technologiques discutables (moins de ports encore couramment utilisés, "évolutivité" réduite voire nulle...).

Il est à noter que le marché des PC toute marque était en baisse début 2018 jusqu'à ce que le second trimestre 2018 révèle une hausse de 1,4%, les parts de marché pour les ordinateurs Apple étaient alors de 3% environ, soit + 1,7% par rapport au second trimestre 2017...

Donc les ventes diminuent, mais les parts de marché demeurent en bonne voie: c'est donc tout le petit monde du PC qui a traversé une diminution.

La concurrence des tablettes iPad (Pro) et Surface ont forcément à voir avec l'impact sur la diminution de l'achat des PC (portable) jusqu'à ce que l'utilisateur revienne vers une ergonomie plus classique offerte avec un vrai "ordinateur" (portable encore).

Ce qui plombe à mon sens les vente des Mac c'est évidemment le manque évident de véritable renouvèlement des gammes depuis le virage pris en 2016 avec le nouvel MBP. Bon nombre d'entre nous conservent leur MPB 2011, à 2015 ! Portables aboutis et encore très fonctionnels, évolutifs pour certains modèles. Même s'il y a du mieux côté desktop en terme d'évolution (écran, fusion drive), les tarifs demeurent élevés.

Les tarifs parlons-en. Dire que les produits Apple sont réservés à des "bobos" ou des "friqués frimeurs" demeure réducteur. Beaucoup préfèrent se priver d'autre chose ou économiser pour avoir le produit qu'ils veulent, un MBP par exemple, parce qu'il y a MacOs dedans, et que tout l'univers Apple créatif y est immédiatement disponible. Je dirais, mais cela n'engage que moi, que jusqu'à 2015 on en n'avait pour notre argent, les choix pris ensuite surtout pour les MBP ne justifient plus de renouveler le matériel. Ces mêmes acheteurs - dont je fais partie - préfère payer le prix mais c'est pour durer...

Apple a tellement investit dans l'iPhone et l'iPad et également dans les services que la partie hardware a été - délaissée - au profit de produits certes magnifiques mais remplis de contradictions et de non-sens (les derniers MBP, grrr.). (A ce titre, la perte du Mac Mini est un bêtise sans nom tant ce produit accessible était la porte d'entrée à l'univers Mac).

Bref, pour résumer: des parts de marché qui se "maintiennent" dans un marché global qui reprend doucement après une longue période de baisse. La baisse des ventes n'est pas significative à mon sens dans l'immédiat, mais elle le deviendra lorsque que les parts de marché diminueront elle aussi ! Enfin, ma plus grande crainte c'est que le Mac sous toutes ses formes ne devienne qu'un produit anecdotique au détriment des iPhone et iPad. Mon pire cauchemar. ?

Source: https://www.gartner.com/newsroom/id/3881812

avatar pagaupa | 

@wsalado

Je crains fort que ton cauchemar devienne réalité. Et ce n’est pas l’ipad qui va l’empêcher...

avatar dscreve | 

Clairement ici on a des Macs à remplacer et on attend d'avoir des machines qui soient un peu différentes de celles qu'on a acheté en 2013...Plus de stockage sur les iMac, des CPU et de l'USB-C, un MacMini à jour....

avatar peyou | 

Le mac est cher donc on ne peut pas se permettre (enfin moi en tout cas) de le renouveller si souvent.
Mon MacBook pro 2010 boosté au SSD et à la RAM en est la preuve .... Et quand je vois le tarif et les problèmes d'image des nouveaux MacBook pro je temporise à mort avant de changer ;)
Je ne dois pas être le seul dans ce cas ...

avatar Doctomac | 

C’est quand même incroyable mais vraiment incroyable. Les Mac accusent une petite baisse et de suite, on fait dans le sensationnalisme en utilisant des expressions comme « il ne faut pas encore enterrer le Mac »

Euhh non clairement pas, arrêtez avec ces tournures récurrentes. Le Mac est le 3e business d’Apple, il rapporte plus d’argent que .....l’iPad.

Non d’une pipe, citez un autre fabricant qui affiche un CA de 5,33 milliard de dollars en un trimestre avec des ordinateurs.

Microsoft, il y a quelques jour, indiquait faire un poussif milliard de dollars avec sa gamme Surface (qui compte 6 produits). Et personne n’a parlé d’enterrement de ces produits. Au contraire, on a voulu nous faire croire que c’était bien.

avatar Dimemas | 

bon sang, mais c'est dingue le nombre de stupidités que tu débite toi !
je te laisse faire une recherche sur le net, parce que tu m'épuise !
Apple n'a jamais été plus haut que 4e ou 5e meilleurs vendeur ...

avatar Doctomac | 

@Dimemas

Je te parle de CA, pas de volume.

avatar anonx | 

@Doctomac

Ok donc en fait ils vendraient 1 seul mac à 6 milliards tout le monde serait content...

Surtout la planète ?

Une nouvelle fois.. on s'en tape du CA.. arrêtez de vous prendre pour des actionnaires majoritaires ?

avatar Doctomac | 

@anonx

Non, on ne se tape pas du CA et surtout pas une entreprise. Si tu vends des palettes d’un produit et que tu gagnes des cacahouètes, ton business n’est pas rentable.

Ce qui qualifie avant tout la santé d’un business, c’est ce qu’il rapporte.

Ce qui détermine la pérennité d’un produit, c’est aussi ce qu’il rapporte. En ce sens, c’est aussi important pour un utilisateur.

avatar marenostrum | 

lui veut dire nous en tant que clients. tu réfléchis comme un cadre de Apple. c'est bien logique ta pensée mais diamétralement opposé avec celle du client qui paye la facture et crée la richesse de Apple en fin de compte.

avatar Keysertom | 

@Doctomac

Ce qu’on regarde c’est surtout le résultat net. Vendre des produits c’est bien mais si tes charges sont plus élevées ça sert à rien ! Bon nombre d’entreprises ont un CA très élevé mais des résultats merdiques a cause d’une très mauvaise gestion (humaine, stock, investissement, etc.).

avatar Doctomac | 

@Keysertom

Oui mais bien sûr mais je ne pense pas que ce soit le cas avec Apple. Je te le garantie !

avatar Keysertom | 

@Doctomac

Oui mais je tenais à apporter une précision à tes propos. :)

avatar Florian Wallez | 

@Doctomac

D'accord avec toi sur le chiffre d'affaire du mac, mais c'est probablement là une des causes du problème : le chiffre d'affaire est fait sur notre dos grâce à une marge très importante qui profite plus aux actionnaires qu'au département R&D.
Vendre le produit au plus proche de ce qu'il coûte au lieu de le vendre au plus proche de ce que les actionnaires exigent permettrait de séduire un plus grand nombre d'utilisateurs.
Si le macbook air a pu être vendu sous les 1000€ à une époque, pourquoi le prix n'a-t-il pas été descendu encore plus alors que les lignes de fabrication et les frais de R&D ont été largement amortis depuis belle lurette ? Pour préserver le chiffre d'affaire et les dividendes.

avatar jerome74 | 

Comme beaucoup ici semble-t-il, j'ai repoussé au maximum le remplacement de ma machine (un MacBook Pro 15" de 2011), les modèles actuels étant hors de prix, non modulables (un hexa core a forcément un écran 15" retina et une touch bar dont je n'ai rien à cirer) et impossible à fair évoluer (RAM et SSD soudés). Si je n'avais pas un impératif professionnel à rester sour macOS, ça fait longtemps que je serais passé sur un PC (dommage que les PC portables puissants actuels ne soient pas facilement hackintoshables).

avatar Pierricko2A | 

Salut à tous !
Si je peux donner mon avis, je pense que les prix sont beaucoup trop élevé surtout pour les néophytes comme moi qui ne font que du surf, du streaming et quelques parties de cartes (hearthstone)
J’ai acheté un mbp entrée de gamme en 2014 et je ne vois pas de raison de le changer.
J’ai un écran retina et pleins pleins de connecteurs directement sur la machine (hdmi lecteur de carte sd, port usb)
Avoir un nouveau mbp pour me trimballer avec un porte clef rempli de connecteurs ne me donne pas du tout envie ...

avatar ioda60 | 

Seul Steve était capable de "gérer" Apple au niveau "création", même si il a fait des erreurs (qui n'en fait pas) mais depuis qu'il nous a quitté c'est la grande dégringolade qualitative. MacOS n'a jamais aussi mal évolué ( à la windows) les bugs sont de plus en plus nombreux même sur les pseudo version final. Quand au "HARD" y a qu'a voir l'histoire du dernier MacPro, pourtant fabriqué aux US ! ! ! ! ! Je ne sais pas par quoi je vais remplacer mon mi2010 upgrade en 2 x 3,33Ghz bientôt "obsolète forcé" car non compatible MOJAVE , certainement pas par un matériel fermé/soudé/non évolutif et certainement sans "la petite étincelle de génie " de Steve ! ! ! ! !

avatar Ced' | 

Il semblerait que la compatilibité du mac pro 2010-2012 avec Mojave soit plutôt liée aux performances de la carte graphique. Si celle-ci est compatible avec Metal, ton mac sera compatible avec Mojave.
Je dis ça... ma GT120 ne me permet que High Sierra mais j'en suis ravi.

avatar dtb06 | 

Arrêtez de parler de Metal, c'est une grosse arnaque. Je me souviens de la sortie de Snow Leopard avec OpenCL, tout le monde faisait "wouahh", et ça a fait plouf.

avatar toto_tutute | 

Je ne sais pas pourquoi mais je trouve vos graphiques bien peu lisibles.? Vous ne pourriez pas en changer ?

avatar Anthony Nelzin-Santos | 
@toto_tutute : je suis toujours ouvert aux suggestions. Si tu veux donner un avis plus détaillé : anthony@macgeneration.com
avatar aspartame | 

oui c'est évident que c'est la faute du calendrier !

ni les claviers pourris , ni le manque de ports USB , ni les bugs d'affichage , d'extinction subite ou autres n'y sont pour quelque chose ...

c'est pas comme si - certains le disent plus avant - la qualité par rapport aux anciens modèles avait baissé sur de nombreux aspects et le prix flambé .... NOOON

mauvais calendrier , C'EST TOUT !
la preuve : les macs sont devenus beaucoup plus fins, ont plus de puissance processeur, DONC la qualité est en progression.

avatar pagaupa | 

Parce qu’on ne fait plus confiance à la qualité des Mac.
Parce qu’Apple prend ses clients pour des quiches.
Parce que l’éco système est de plus en plus fermé.
Parce qu’on aime l’évolutif et le non-collé.

avatar SuBWaReZ | 

Et toujours pas de Mac mini...

avatar benooo88 | 

Pourquoi ? Parce qu’un Mac c’est hyper cher ! Je ne travaille pas dans la tech mais je voulais acheter un macbook pour changer de Windows et tester un peu + l’univers Apple mais n’ayant pas un salaire extravagant le mieux que je puisse faire c’est d’en acheter un sur le refurb ou de passer mon tour....

Le Mac n’est qu’une machine de riche !

avatar SebKyz | 

@benooo88

Exactement comme leurs téléphones et pourtant ça se vends bien.
Test un du refurb de toute façon on vois pas la diff avec un neuf et tu pourras t’en payer un !
T’as des mac à 1500€. Là ça va à moins que tu es besoin de plus de puissance dans ce cas pc ou mac faut les moyens.

avatar Ced' | 

Pour goûter, je te conseille un macbook air en promo, refurb ou occase. Personnellement, je suis comblé par le mien depuis 4 ans. Certes les écrans des autres sont plus beaux et le bezel rappelle feu mon iMac 24 ; certes les performances ne sont pas du dernier cri mais pour mon usage, parfait ; certes, il est plus épais qu'un macbook actuel et son nom "air" correspond à une autre époque... époque à laquelle j'aurais plutôt acheté un macbook blanc car le "air" était une vitrine vendue trop cher.

Le matériel chez Apple peut faire rêver... c'est souvent très beau. Mais dans les faits, j'adopte désormais la même pratique que pour les voitures. Toujours du matériel éprouvé, au développement abouti. Moralité, rien ne correspond mieux à mes besoins qu'un mac pro de 2010 d'occasion payé une bouchée de pain et remis au goût du jour, dont l'important stockage m'évite de passer par le tout nuage et dont je pourrais, si besoin, remplacer chaque composant. Mon iPhone SE resté sous iOs 9 est du même coup resté réactif et si je teste ios 12 bêta sur un 5S récupéré, je ne prendrais pas le risque de ne pouvoir downgrader mon SE qui se porte comme un charme. Quant à mon air, le clavier est un bonheur, les ports multiples en font une machine idéale pour mon travail et quand la batterie sera à la ramasse, je la changerai.

Machine de riche peut-être... mais tout dépend la gamme. En tout état de cause, l'achat raisonné permet encore d'éviter les machines inaccessibles ou dont le développement est encore à ses débuts. Tout ceci n'engage que moi.

avatar Wilthek | 

@benooo88

je ne suis pas "riche" et pourtant j'ai investi dans un MacBook Pro 2015 i5 16 Go Ram 512 Mo SSD 13 pouces, 2250 € à l'époque... une blinde. Pour cela, j'ai revendu du matériel, économisé, renier quelques loisirs, et j'ai profité d'un taux 0% pour payer la différence entre mes économies et le prix total... clairement j'ai fait un effort, mais je ne le regrette pas pour ce modèle qui tourne à merveille, possède tous les ports classiques nécessaires au quotidien (au mien en tout cas). si j'étais dans le même cas aujourd'hui je ne ferai absolument pas la même démarche pour un ordi qui nécessite des adaptateurs supplémentaires (carte SD, USB-A...) et qui pour la même configuration avoisine 2500 euros ! Donc je te comprends, effectivement l'offre d'aujourd'hui, même en refurb, n'est clairement plus à la hauteur de l'investissement... la puissance du proc ? la belle affaire, pour un usage bureautique / retouche image / jeux (Steam fonctionne nickel, certes en basse résolution, mais cela me suffit), l'i5 suffit largement.

Sur le refurb, la même configuration hormis un SSD plus rapide et un i7, il faut compter 2190 euros sans compter les accessoires qui seront nécessaires !

Après, tu peux démarrer à 1270 euros mais 128 go de SSD c'est vraiment trop juste !

Donc je te rejoins, il faut avoir "plus les moyens" aujourd'hui qu'il y a 3 ans, mais je n'irais pas jusqu'à dire que c'est pour les "riches", juste des personnes qui trouvent un intérêt dans ces machines qui ne nous conviennent plus. La "cible" (=consommateur "Apple New Génération") a changé, et on n'est plus dedans.

avatar kermith72 | 

Bonjour,
Voici mon expérience. J'ai connu le Mac, plus exactement le Macbook en 2008. J'ai trouvé cette machine formidable pour mes besoins professionnels avec la virtualisation (vmware fusion) comparé au machine tournant sous XP à l'époque.
Donc en 2009, j'ai cassé ma tirelire et je me suis acheté un Macbook Pro 17 pouces à 3200 euros. C'était déjà un coût mais l'investissement en valait la peine, je suis un nomade et je me déplace en train, mon Macbook qui fonctionne toujours pour mes déplacements pro, n'a pas failli. J'ai pu rajouté de la RAM (maxi 8 :-( ), changé le disque dur par un SSD, remplacé le lecteur DVD par un deuxième disque, bref on pouvait encore bricoler le mac !
Seul pièce changée, la batterie au bout de cinq ans. Selon la boutique Apple, je serais un power user ;)
Mon Macbook a presque dix ans, les OS que j'utilise en virtualisation demandant de plus en plus de RAM, il devenait urgent de trouver une machine correspondant à mes attentes : un processeur multi-coeur, au moins 32 Go de RAM et beaucoup de stockage, tout ça pour mes VM.
Mais quand j'ai vu le prix des options du nouveau macbook, je suis tombé des nues ! Comme maintenant tout est soudé, j'aurais du prendre toutes les options donc un Macbook à 8500 euros, le prix d'une voiture ! A cela, il faut rajouter les déboires du clavier qui m'incite pas à franchir le cap. Et oui, je ne suis pas très soigneux avec mon matériel :-(
Donc, après quelques jours de réflexion, voici ma décision, je switche sur PC. Je ne le fais pas de gaîté de coeur car je trouve l'OS et certains logiciels très supérieurs aux autres OS (windows, Linux).
J'opte pour un laptop workstation avec un processeur hexa-coeur, 32 Go RAM et 2 To de stockage (moité SSD- moitié HDD). C'est sûr, les accès disques ne seront pas au niveau du Macbook mais je pense que j'aurais une machine plus équilibrée et surtout plus évolutive (128 Go RAM max, 6 To storage Max).
Je n'ai pas encore fait mon choix définitif pour l'OS, Windows ou Linux. Il faut que je réfléchisse à la meilleure option pour la virtualisation... et pourquoi pas un hackintosh :-)
Mais je garde mon vieux MacBook tant qu'il fonctionne...

avatar Le docteur | 

Parce qu’ils ont fait le tour de la nouvelle classe moyenne supérieure et qu’ils commencent à regretter les manants de l’ancienne classe moyenne tout court qu’ils ont virés à coup de pompes dans le cul ?

Ce que j’adore, ce sont les gars qui nous disent qu’on peut faire un effort pour une machine de qualité.
Le problème, c’est que l’effort, on le faisait déjà avant. Là ce n’est plus un effort.

Et personnellement la finesse je m’en balec. Je veux des trappes dans la machine.
Le côté marqueur social aussi, rien à foutre. A la limite ça me dérange.

avatar Sindre | 

@Le docteur

Coup de pompes dans le cul. Pas le style de la maison.
A coup de chausse à l’ergonomie étudiée pour être certain qu’une fois enfilée le retrait soit impossible. Sauf à passer en atelier agréé pour un ressemelage ou un changement de pointure.
Et pas dans le cul s’il vous plait, c’est l’organe noble du fanboy qui défendra contre vents et marées les choix de la maison mère quels qu’ils soient.
Je pense qu’Apple vend moins de Mac parce que les gens n’en achètent plus autant.

avatar TotOOntHeMooN | 

Parce que depuis 5 ans, les différents versions de OSX sont lamentables, qu'il y a des contraintes de mises à jours et des bugs comme il n'y a jamais eu, parce que les nouveaux modèles sont vendu à des prix excessifs et n'apportent même plus la qualité passée (mon premier MacBook Unibody tourne toujours depuis 10 ans alors que mon mid-2015 part en sucette), parce que Jobs n'est plus là pour dire d'arrêter de faire n'importe quoi.

avatar jojo5757 | 

Parce que les macs sont largement trop cher, les composants soudés et les fonctionnalités en baisse (les petit plus qui faisaient qu'on était fier d'avoir un Mac, comme le MagSafe et autres détails bien pensés). L'iPhone pareil. Je viens d'acheter un xiaomi red mi note 5 et pour meme pas 200€ il va remplacer haut la main mon iPhone 6 vieillissant. Je ne pensais jamais me faire à Android mais oreo et la surcouche xiaomi sont d'un accès vraiment facile. En 2 jours je suis habitué et mon iPhone me paraît vieillot.
Sans parler de l'ouverture pour y mettre un fichier en usb ou lire directement une clé usb. Je ne supporte plus la fermeture des matériel Apple et les contorsions de fou pour faire une copie de base. Et ça va arriver sur le Mac rapidement au fil des versions...

Tout ce qui faisait l'attrait du Mac et de l'iPhone (fonctionnalités, petits plus, assemblages parfait mais aussi et surtout écosystème) n'existe plus. Il ne reste plus que des prix de malade pour une machine qui ne se différencie plus de la concurrence et n'est plus réparable (ssd fondu dans la carte mère par ex). Parce qu'apple a rogné partout mais aussi parce que la concurrence (chinoise entre autre) s'est superbement améliorée en finitions et en fonctionnalités. Apple ca va rester pour les bobos friqués et les kikou lol mais il n'ya (pour moi en tous cas) plus d'effet "wahou" ni d'envie d'acheter un matériel clairement hors de prix par rapport au marché

avatar AbsolutMoi | 

Ahah bosse en 2015, normal c’était la dernière gamme qui valait vraiment le coup.

Vivement que la courbe tire sévère vers le bas pour qu’on ait un renouvellement de cette génération ratée de MPB. Malheureusement ça risque de prendre encore au moins 1 an ou 2.

La bonne nouvelle, c’est que les occasions de 2015 valent pas chères et pourront tenir jusqu’à la prochaine génération, peut être en 2020

Pages

CONNEXION UTILISATEUR